Dominions (103) Nouvelle-Zélande (14)

Chars de combat

Ne pas disposer de divisions blindées ne signifie naturellement pas l’absence de chars puisque je le rappelle, les divisions d’infanterie néo-zélandaises disposaient d’une brigade de chars moins pour l’exploitation que pour le soutien de l’infanterie. Plusieurs modèles de chars légers et médians vont être employés par les autres soldats venus du Pacifique.

Lire la suite

Dominions (102) Nouvelle-Zélande (13)

Artillerie

Artillerie de campagne

L’armée néo-zélandaise restera équipée uniquement de pièces d’origine britannique jusqu’au milieu du second conflit mondial quand quelques obusiers américains de 203mm furent livrés aux kiwis.

Lire la suite

Dominions (101) Nouvelle-Zélande (12)

Armes et Véhicules de l’armée néo-zélandaise

Armes de l’infanterie

Armes individuelles (1) : pistolets et revolvers

Browning HP 4

Le Browning GP (Grande Puissance)

Les néo-zélandais utilisent principalement deux armes de poing, le Webley Revolver et un pistolet automatique, le Browning GP (Grande Puissance) de conception belge mais essentiellement fabriqué au Canada.

Lire la suite

Dominions (100) Nouvelle-Zélande (11)

Organisation des unités néo-zélandaises

Soldat néo-zélandais WWII

Soldats néo-zélandais en Afrique du Nord peu avant leur engagement dans l’opération ACOLADE

Division d’infanterie

Avant-propos

Initialement les divisions d’infanterie néo-zélandaises étaient organisées comme des divisions britanniques classiques mais en 1950 après avoir envisagé de lever une division blindée voir de transformer la brigade montée déployée au Moyen-Orient en brigade blindée, les néo-zélandais très pragmatiquement décidèrent de transformer une des brigades d’infanterie de chacune des trois divisions en une brigade blindée.

Lire la suite

Dominions (99) Nouvelle-Zélande (10)

La New Zealand Army dans le second conflit mondial

Soldats néo-zélandais WWII.jpg

Soldats néo-zélandais  dans le Pacifique. Vu la décontraction des kiwis, les combats semblent très loin

Mobilisation

La mobilisation des réservistes _il n’est pas encore question de conscription_ commence dès le début du mois d’août. Ils vont compléter les soldats en service permanent. Comme il manque un certain nombre de spécialistes à des postes clés, des australiens mais aussi des britanniques vont intégrer des unités néo-zélandaises le temps que des nationaux prennent le relais.

Lire la suite

Dominions (98) Nouvelle-Zélande (9)

(ROYAL) NEW ZEALAND ARMY

Pour commencer, une brève histoire militaire de la Nouvelle-Zélande

Maoris et Pakehas

La guerre fait partie intégrante de la culture polynésienne et donc de la culture maori. Il n’est donc pas étonnant que la tradition martiale au pays du long nuage blanc soit particulièrement ancienne et prégnante.

Si le rugby est le sport numéro 1 en Nouvelle-Zélande c’est que les maoris y ont trouvé un excellent substitut à la guerre où ils pouvaient exprimer leurs qualités : une force extraordinaire mais aussi une grande créativité.

Lire la suite

Dominions (97) Nouvelle-Zélande (8)

Autres navires

Pétroliers

USS Cimarron (AO-22) 38

Le USS Cimarron (AO-22). Le HMNZS Endeavour est en une quasi-copie

En septembre 1948, la marine néo-zélandaise ne possède qu’un pétrolier militaire, le HMNZS Endeavour, un navire mis en service en 1946 et inspiré par le type américain Cimarron. Pour compléter ces moyens, trois autres navires sont acquis, trois pétroliers un peu plus petits et réquisitionnés auprès d’armateurs néo-zélandais.

Lire la suite