Pologne et Pays Neutres (79) Suède (14)

Organisation et Ordre de Bataille

-Un état-major

-Un commandement de soutien logistique

Ce commandement assure l’entretien des bases aériennes suédoises, le ravitaillement et le maintenance des unités et des avions.

-Un commandement de la défense antiaérienne


LUFTVÄRNSKANON m/37

Ce commandement regroupe les canons de DCA assurant la défense des principales villes du pays avec des batteries de l’Armée de l’Air et de l’armée de terre (elles continuent à appartenir à l’Armen mais sont placées sous le contrôle opérationnel de la Svenska Flygvapnet).

En septembre 1948 on compte huit batteries de l’armée de terre et six pièces de l’armée de l’air soit quatorze batteries de six canons soit un total de quatre-vingt quatre canons lourds. Ce nombre passe à vingt-deux puis vingt-quatre batteries à huit pièces soit un total de 192 canons. Le nombre va être réduit en 1955 puis remplacés par des missiles sol-air longue portée.

-Divisions de chasse

En septembre 1948 l’armée de l’air suédoise dispose de huit divisions de chasse répartis en deux escadres de trois divisions plus deux divisions de chasse soit un total de 288 chasseurs plus ou moins modernes.

A la fin du second conflit mondial la Svenska Flygvapnet dispose de douze divisons de chasse répartis en quatre escadres de trois divisions soit un total de 432 chasseurs en ligne.

Jusqu’en 1939 les divisions portaient les numéros 1, 2, 3 et 4 qui suivaient le numéro de l’escadre ou Flygflottilj ce qui donnait par exemple pour l’escadre F-9, les 91ème, 92ème, 93ème et 94ème divisions de chasse.

Suite à une réforme de mars 1944 les divisions possèdent leur propre code alphanumérique afin de gagner en souplesse. C’est ainsi que les divisions de chasse ou jaktavdelningen reçoivent comme dénomination les lettres Jd suivis d’un chiffre ou d’un nombre impair soit le panorama suivant :

Saab J-21

-jaktavdelningen 1 (Jd.1) : 36 Seversky P-35 remplacés durant le conflit par des Saab J-21

-jaktavdelningen 3 (Jd.3) : 36 Curtiss P-40

-jaktavdelningen 5 (Jd.5) : 24 Seversky P-35 et 12 Fiat CR-42 remplacés durant le conflit par des Saab J-21

FFVS J-22

-jaktavdelningen 7 (Jd.7) : 24 Reggiane Re2000 et 12 Fiat CR-42 remplacés par des FFVS J-22

-jaktavdelningen 9 (Jd.9) : 24 Reggiane Re2000 et 12 Seversky P-35 remplacés par des FFVS J-22

-jaktavdelningen 11 (Jd.11) : 36 Fokker G.1 Jachtkruiser

-jaktavdelningen 13 (Jd.13) : 36 Fokker G.1 Jachtkruiser

-jaktavdelningen 15 (Jd.15) : 36 Saab F-21

-jaktavdelningen 17 (Jd.17) : 36 FFVS J22

-jaktavdelningen 19 (Jd.19) : 36 Saab F-21

-jaktavdelningen 21 (Jd.21) : 36 FFVS J22

jaktavdelningen 23 (Jd.23) : 36 Curtiss P-40

Divisions de bombardement

En septembre 1948 la Svenska Flygvapnet aligne quatre divisions de bombardement et d’attaque soit 144 avions. A la fin du conflit en septembre 1954 elle dispose de six divisions de bombardement et de deux divisions d’attaque soit un total de 216 bombardiers et de 96 avions d’attaque, les divisions d’attaque disposant de quatre escadrilles au lieu de trois pour les bombardiers.

Jusqu’en 1939 les divisions portaient les numéros 1, 2, 3 et 4 qui suivaient le numéro de l’escadre ou Flygflottilj ce qui donnait par exemple pour l’escadre F-1, les 11ème, 12ème, 13ème et 14ème divisions de bombardement (dans le cas où les divisions possédaient quatre escadrilles).

Suite à une réforme de mars 1944 les divisions possèdent leur propre code alphanumérique afin de gagner en souplesse.

C’est ainsi que les divisions de bombardement ou bombplandelningen reçoivent comme dénomination les lettres Bd suivis d’un chiffre ou d’un nombre impair soit le panorama suivant :

Saab 18

-Bombplandelningen 2 (Bd.2) : 36 Junkers Ju-86K remplacés durant la guerre par des Saab 18

Saab 17

-Bombplandelningen 4 (Bd.4) : 36 Saab 17

-Bombplandelningen 6 (Bd.6) : 36 Northrop 8A1 (B5)

-Bombplandelningen 8 (Bd.8) : 36 Northrop 8A1 (B5)

-Bombplandelningen 10 (Bd.10) : 36 Saab 18

-Bombplandelningen 12 (Bd.12) : 24 Saab 17 et 12 Saab 18

-Divisions d’attaque

En septembre 1948 l’armée de l’air suédoise dispose de quatre divisions de bombardement et d’attaque.

Durant le second conflit mondial l’attaque et le bombardement sont séparées avec la mise sur pied de six divisions de bombardement et de deux divisions d’attaque soit un total de 216 bombardiers et de 96 avions d’attaque, les divisions d’attaque disposant de quatre escadrilles au lieu de trois pour les bombardiers.

Suite à une réforme de mars 1944 les divisions possèdent leur propre code alphanumérique afin de gagner en souplesse. C’est ainsi que les divisions d’attaque ou överfallsplandelningen reçoivent comme dénomination les lettres Od. suivis d’un chiffre ou d’un nombre pair soit le panorama suivant :

-Överfallsplandelningen 14 (Od.14) : 36 Saab J-21A

-Överfallsplandelningen 16 (Od.16) : 36 Saab J-21A

-Divisions de reconnaissance

En septembre 1948 la Svenska Flygvapnet dispose de quatre divisions de reconnaissance et quand le conflit se termine le nombre est passé à six SpaningDelningen (divisions de reconnaissance), deux divisions à long rayon d’action et quatre divisions tactiques soit un total de 216 appareils de reconnaissance plus ou moins modernes, plus ou moins efficaces.

Suite à une réforme de mars 1944 les divisions possèdent leur propre code alphanumérique afin de gagner en souplesse. C’est ainsi que les divisions de reconnaissance ou SpaningDelningen reçoivent comme dénomination les lettres Sd. suivis d’un chiffre ou d’un nombre impair soit le panorama suivant :

-SpaningDelningen 25 (Sd.25) : 36 Saab 17R

Avion d’assaut Bréguet Br693. Le 694 est sa version de reconnaissance

-SpaningDelningen 27 (Sd.27) : 12 Breguet 694 et 24 Caproni Ca.313

-SpaningDelningen 29 (Sd.29) : 12 Caproni Ca.313 et 24 Saab 17R

-SpaningDelningen 31 (Sd.31) : 24 Saab 18R et 12 Fieseler Fi-156 Storch

-SpaningDelningen 33 (Sd.33) : 36 Saab J-21B

-SpaningDelningen 35 (Sd.35) : 36 Saab J-21B

-Division de coopération navale et Division de torpillage

En septembre 1948 la Svenska Flygvapnet dispose d’une division de coopération navale et de torpillage l’héritière de l’aéronavale suédoise. Durant le conflit la division se dédouble en une division de coopération navale (reconnaissance et patrouille maritime) et une division de torpillage.

-SjösamarbeteDelningen 18 (Sd.18) : division de coopération navale : 12 Catalina 12 Saab 17 à flotteurs et 12 Dornier Do-18

-TorpederingDelningen (Td.20) : division de torpillage : 24 Fokker T.VIIIL 12 Saab 18 et 8 Heinkel He-115

-Division d’entrainement et de transport

En septembre 1948 comme son nom l’indique cette division regroupe les avions d’entrainement et de transport de l’armée de l’air suédoise.

Au cours du conflit pour des raisons de rationalisation et d’efficacité, la division est divisée en deux, une division de transport et de liaison et une division d’entrainement.

-Transport och Ansltuning Delningen 22 (Tad.22) : division de transport et de liaison

-CoarchningDelningen 24 (Cd.24) : division d’entrainement

Scandinavie (27) Norvège (27)

Attaque et Bombardement

Caproni Ca.310

Caproni Ca-310 Libeccio

Effectuant son premier vol en avril 1937, le Caproni Ca-310 Libeccio est mis en service en 1938. Il sert pour des missions de reconnaissance, d’observation et de bombardement léger. Outre l’Italie, l’appareil à été utilisé par la Hongrie, la Yougoslavie, l’Espagne, la Norvège et le Pérou.

Lire la suite

Dominions (108) Nouvelle-Zélande (19)

Les avions et hydravions de la RNZAF (2) : attaque et bombardement

Avant-propos

En matière de bombardement et d’attaque au sol, la petite armée de l’air néo-zélandaise va mettre en œuvre des avions britanniques avec pour seule exception le Douglas SBD-5 Dauntless qui équipa jusqu’à quatre squadrons avant de céder peu à peu la place au Chance-Vought F4U Corsair et au Bristol Beaufighter.

Lire la suite

Dominions (106) Nouvelle-Zélande (17)

La RNZAF en guerre (2) : Méditerranée

Le 3rd New Zealand Tactical Wing (3rd NZTW) est créé le 2 septembre 1949. Dès l’origine, il est prévu d’envoyer cette escadre en Europe à plusieurs milliers de kilomètres de la mère-patrie sans que l’on sache encore si il s’agissait de la Méditerranée, des Balkans ou de l’Europe occidentale qu’elle soit continentale ou insulaire.

Lire la suite

Dominions (104) Nouvelle-Zélande (15)

ROYAL NEW ZEALAND AIR FORCE (RNZAF)

Nouvelle Zélande 33.png

Drapeau de la RNZAF avec le kiwi, un oiseau qui ne se trouve qu’en Nouvelle-Zélande

Histoire

Les origines

L’histoire de l’aviation militaire en Nouvelle-Zélande commence en 1913 quand deux monoplans Blériot venus de Grande-Bretagne effectuent des démonstrations au cours desquels ils sont endommagés. Ils sont réparés mais quand le premier conflit mondial éclate, les deux appareils sont ramenés dans les îles britanniques pour être utilisés par le RFC.

Lire la suite

URSS (42) Aéronavale (1)

AERONAVALE

Avant-propos

Pendant plusieurs siècles la guerre sur mer se limita à l’horizon. Au delà de l’œil humain impossible de savoir si l’ennemi s’y trouvait. L’apparition des ballons et autres aérostats laissa imaginer aux marins qu’ils pouvaient échapper à cette maudite ligne d’horizon.

Lire la suite

Etats Unis (137) Armée de l’Air (11)

Les avions de l’USAAF (6) : entrainement

Avant-propos

Quand l’avion apparaît, c’est un être fragile capable de porter tout juste son pilote. Heureusement, l’avion prend rapidement du poids et seulement quelques années plus tard, des passagers peuvent embarquer à bord d’un appareil.

Lire la suite

Etats Unis (134) Armée de l’Air (8)

Les avions de l’USAAF (3) : avions d’attaque

Avant-propos

Quand l’aviation militaire apparaît, la seule mission qui lui est confiée est l’observation et le réglage des tirs d’artillerie, ce capteur aéroporté étant plus efficace que le ballon statique utilisé jusque là.

Lire la suite

Etats Unis (131) Armée de l’Air (5)

Les avions de l’USAAF (2) : les bombardiers

Avant-propos

La première mission de l’aviation fût la reconnaissance, l’observation et le guidage des tirs d’artillerie. Rapidement, le bombardement et l’attaque s’ajoutèrent, les premières missions voyant de courageux pionniers lancer des obus d’artillerie modifiés sur les positions ennemies.

Lire la suite

Etats Unis (127) Armée de l’Air (1)

ARMEE DE L’AIR

Une histoire de l’aéronautique militaire américaine

Avant-propos

En mars 1950 quand le second conflit mondial rattrape les Etats-Unis, l’armée de l’air américaine à la différence de l’ Armée de l’Air, de la Luftwafe, de la Royal Air Force ou encore de la Regia Aeronautica n’est pas indépendante.

Lire la suite