Benelux (64) Belgique (25)

AERONAUTIQUE MILITAIRE

 

Historique

Premières années

Comme dans tous les pays européens, la Belgique s’intéressa très tôt à l’aviation mais la première guerre mondiale empêcha le passage de l’ère artisanale à l’ère industrielle ou a minima proto-industrielle.

Lire la suite

Benelux (36) Pays-Bas (36)

Une Histoire de l’Aviation Militaire Néerlandaise (2) : les Indes Néerlandaises

Imaginez un pays européen s’étendant des côtes irlandaises au Caucase. Impossible ? Et pourtant c’est ce que les néerlandais avaient sous leur autorité sous la forme des Indes Néerlandaises la future Indonésie.

Milieu archipélagique, la défense était un véritable casse-tête, casse-tête renforcé par une menace extérieure. En effet à partir des années trente, il devient évident que les japonais veulent s’emparer du pétrole et du caoutchouc néerlandais et qu’une guerre est probable à court ou à moyen terme.

Lire la suite

Dominions (104) Nouvelle-Zélande (15)

ROYAL NEW ZEALAND AIR FORCE (RNZAF)

Nouvelle Zélande 33.png

Drapeau de la RNZAF avec le kiwi, un oiseau qui ne se trouve qu’en Nouvelle-Zélande

Histoire

Les origines

L’histoire de l’aviation militaire en Nouvelle-Zélande commence en 1913 quand deux monoplans Blériot venus de Grande-Bretagne effectuent des démonstrations au cours desquels ils sont endommagés. Ils sont réparés mais quand le premier conflit mondial éclate, les deux appareils sont ramenés dans les îles britanniques pour être utilisés par le RFC.

Lire la suite

Dominions (52) Afrique du Sud (17)

ROYAL SOUTH AFRICAN AIR FORCE (RSAF)

Afrique du Sud 29

Une histoire de l’aviation militaire sud-africaine

Jeunes Années

C’est le 28 décembre 1909 qu’à lieu le premier vol motorisé sur le territoire sud-africain en l’occurence le français Albert Kimmerling qui décolle à East London à bord d’un appareil de la firme Voisin.

Lire la suite

URSS (93) Armée de l’Air (10)

Les avions militaires soviétiques (3) : reconnaissance et observation

Avant-propos

Comme nous l’avons vu, la mission première de l’avion était l’observation et la reconnaissance au profit des états-majors mais aussi au profit de l’artillerie dont la portée sans cesse croissante imposait des capteurs déportés, aéroportés afin de repérer les cibles et de corriger le tir après la première salve.

Lire la suite