Japon (43) Navires légers (4)

Mouilleurs de mines

Avant-propos

Qui dit mine dit vecteur de mouillage. On peut utiliser l’aviation et les sous-marins mais leurs capacités sont assez limitées notamment pour mouiller des champs de mines étendus.

Lire la suite

Publicités

Japon (39) sous-marins (4)

Sous-marins type C

Avant-propos

Comme nous l’avons vu à plusieurs reprises, les japonais considèrent le sous-marin comme un torpilleur submersible, rapide et endurant, une extension de leur corps de bataille, les sous-marins devant opérer pour amoindrir le corps de bataille ennemi et ainsi préserver un nombre réduit de cuirassés et de croiseurs de bataille.

Lire la suite

Japon (36) Sous-marins (1)

SOUS-MARINS

Avant-propos

Si il y eu des idées de «torpilleur submersible» dès le début du XIXème siècle, il faut en réalité attendre la fin de ce siècle pour qu’apparaisse le sous-marin moderne et efficace, les tentatives de torpilleur submersible durant la guerre de Sécession étant trop peu nombreuses pour semer les graines d’un développement serein.

Lire la suite

Japon (29) croiseurs légers (2)

Croiseurs légers classe Nagara

Avant-propos

Les six croiseurs légers de classe Nagara sont une évolution en ligne directe des Kuma. Les caractéristiques sont semblables avec tout de même des différences comme le calibre des torpilles _610mm au lieu de 533mm_ et des superstructures plus larges.

Lire la suite

Japon (27) croiseurs lourds (4)

Croiseurs lourds classe Ibuki

Avant-propos

Après la construction des Tone, la marine japonaise se préoccupa du renouvellement de sa force de croiseurs et notamment le remplacement des Furutaka considérés comme obsolètes en dépit de travaux de modernisation.

Lire la suite

Japon (26) Croiseurs lourds (3)

Croiseurs lourds classe Mogami

Avant-propos

Le traité de Washington du 6 février 1922 limitait les caractéristiques unitaires d’un navire mais limitait également le tonnage global dans une catégorie donnée comme les porte-avions.

Lire la suite

Japon (22) Porte-avions (2)

Porte-avions Shokaku et Zuikaku

Shōkaku (1941) 10.gif
Avant-propos

En décembre 1934, le Japon dénonce le traité de Washington signé douze ans plus tôt ce qui lui permet de reprendre sa liberté en terme de conception de navires même si le traité de 1922 ne devait cesser d’être réglementaire que le 31 décembre 1936.

Lire la suite