Benelux (16) Pays-Bas (16)

Les navires de la Koningklijke Marine

Porte-avions

Le HMNLS Wilhem van Oranje

HMS Colossus (R-15)

Le HMS  Colossus

Le Guillaume d’Orange est un porte-avions de classe Colossus construit aux Pays-Bas par les chantiers navals RDM (Rotterdamsche Droogdok Maatschappij) de Rotterdam.

La marine néerlandaise suit donc la France et la Grande-Bretagne qui décident de s’équiper de «porte-avions économiques» pour des missions secondaires pour les grandes marines alors que la marine néerlandaise va utiliser ce porte-avions économique pour des missions de combat la couverture des unités de surface, l’appui et l’éclairage.

Lire la suite

Benelux (15) Pays-Bas (15)

Artillerie, Mines et Torpilles

Artillerie

Artillerie lourde

-En septembre 1948, le plus gros calibre utilisé par la marine néerlandaise est le 280mm sous la forme d’un canon allemand.

En effet deux des trois croiseurs de bataille néerlandais ont récupéré les tourelles des Scharnhorst et Gneisenau qui au cours des années quarante troquent leurs trois tourelles triples de 11 pouces contre trois tourelles double de 380mm semblables à celles armant le Bismarck et le Tirpitz.

Lire la suite

URSS (51) Ordre de Bataille et Programme de Guerre (3)

Flotte de la Mer Noire (HQ Sebastopol)

-Un état-major de flotte (direction opérationnelle, direction de l’aéronavale, direction de la logistique, direction du renseignement, direction du personnel et de la formation, direction des transmissions)

Lire la suite

URSS (40) Navires de Soutien

NAVIRES DE SOUTIEN

Avant-propos

Avec les siècles la charge logistique des marines militaires n’à cessé d’augmenter. Plus les navires s’éloignaient des côtes et plus le soutien logistique était important. Du temps de la marine à voile, il fallait prévoir la nourriture et l’armement mais avec l’arrivée de la propulsion à vapeur, il fallait également prévoir du carburant, du charbon puis du pétrole.

Lire la suite

URSS (37) Navires légers (1)

NAVIRES LEGERS

Avant-propos

Tout le monde connait les fables de La Fontaine et notamment l’une d’entre-elle, le Rat et le Lion qui se termine par cette maxime : on à toujours besoin d’un plus petit que soi !

Lire la suite

URSS (25) Cuirassés et Croiseurs de bataille (3)

Croiseurs de bataille classe Krondstadt

Classe Kronstadt.jpg

La longue quête russe du croiseur de bataille : des Borodino aux Krondstadt

En 1904 l’amiral Fisher devient premier lord de l’amirauté (first sea lord), le commandant en chef de la marine britannique et bouscule une belle endormie, une marine régnant sur les océans depuis plus d’un siècle.

Lire la suite

URSS (24) Cuirassés et croiseurs de bataille (2)

Cuirassés classe Sovietsky Soyouz

Classe Sovetsky Soyouz 2

Avant-propos

Dans l’histoire les marines connaissent parfois des périodes noires, une période de descente aux enfers, une période où on touche le fond.

Lire la suite

URSS (23) Cuirassés et Croiseurs de Bataille (1)

CUIRASSES ET CROISEURS DE BATAILLE

Avant-Propos

Présentation

Comme nous l’avons vu plus haut, la marine russe doit tout ou presque à Pierre le Grand, à Piotr Velikyi qui décida de faire de son pays une grande puissance à l’occidentale et pour lui une puissante marine est indispensable. La Russie parvint peu à peu à s’équiper d’une marine conséquente capable de tenir tête aux principales marines européennes.

Lire la suite

URSS (21) Artillerie et systèmes d’armes (1)

ARTILLERIE ET SYSTEMES D’ARMES

Artillerie lourde (180 à 406mm)

Canon de 406mm modèle 1937

B-37 3.jpg

Canon de 406mm modèle 1937 

Les quatre cuirassés de classe Sovietsky Soyouz sont armés de canons de 16 pouces (406mm), neuf pièces en trois tourelles triples (deux avant et une arrière). Ces canons ayant une ascendance italienne, ils étaient puissants, précis mais leur durée de vie était assez courte par rapport à des pièces étrangères de même calibre.

Lire la suite

URSS (20) Marine (6)

Situation en septembre 1954

Avant-propos

Qu’en tirer de ce conflit ? Contrairement aux marines occidentales, la marine soviétique n’à pu mener une guerre «glorieuse» fait de batailles majeures.

C’était une guerre de l’ombre, une guerre semblable à celle mener par la marine française durant le premier conflit mondial, guerre violente, cruelle et impitoyable mais qui peu mise en valeur alimenta une rancœur sourde, rancœur qui fût l’une des ingrédients des mutineries de la flotte de la mer Noire en 1919/20.

Lire la suite