Italie (44) Aéronavale (2)

Les avions de l’aéronavale italienne

Hydravion de chasse : tout ça pour ça

Les premiers hydravions sont destinées logiquement à la reconnaissance, à l’observation et au réglage du tir.

Ces appareils sont embarqués à raison de deux à quatre exemplaires à bord des croiseurs légers, des croiseurs lourds et de cuirassés avec une à deux catapulte, un hangar et tout l’équipement nécessaire pour les manœuvres.

Lire la suite

Publicités

Italie (43) Aéronavale (1)

AERONAVALE

Avant-propos

L’arrivée du vecteur aérien à naturellement changé le cours de la guerre navale même si l’idée d’une guerre au delà de l’horizon sans que les navires ne s’aperçoivent était encore du domaine de la science-fiction pour les amiraux du début du XXème siècle.

Lire la suite

Italie (36) Sous-Marins (2)

Sous-marins classe Argonauta

Argonauta 2

L’Argonauta

Carrière opérationnelle

Les sept sous-marins de classe Argonauta sont les premiers sous-marins dit de “600 tonnes”, des sous-marins côtiers mis en service au début des années trente, des sous-marins baptisés Argonauta, Fisalia,Medusa,Serpente,Salpa,Jantina et Jalea.

Lire la suite

Italie (17) Artillerie et Systèmes d’Armes (1)

ARTILLERIE ET SYSTEMES D’ARMES

Avant-propos

Quand elle rentre en guerre en octobre 1948, la Regia Marina ne se distingue pas dans le domaine des armes. Elle dispose de canons légers, médians et lourds, de torpilles, de mines, d’armes anti-sous-marines.

Lire la suite

Japon (53) Aéronavale (7)

Les avions de l’aéronavale japonaise (6) : les hydravions

Avant-propos

Après l’échec de l’utilisation des ballons et autres aérostats en haute-mer, l’avion devint le vecteur privilégié pour l’acquisition du renseignement au delà de l’horizon. Seulement voilà l’avion était un terrien, pas forcément à l’aise au dessus des océans à une époque la fragilité et le manque de fiabilité des avions rendait leur utilisation au dessus des flots déchaînés aléatoire.

Lire la suite

Japon (52) Aéronavale (6)

Les avions de l’aéronavale japonaise (4) : les avions de reconnaissance embarqués

Avant-propos

Si l’avion s’est vite immiscé dans la conduite des opérations navales, c’est parce que les amiraux voulaient voir au delà de l’horizon. Comme le ballon se révéla être une fausse bonne idée, l’avion et son demi-frère l’hydravion furent chargés de balayer le «brouillard de guerre» cher à Clausewitz.

Lire la suite

Japon (47) Aéronavale (1)

AERONAVALE

Avant-propos

Longtemps la vision du combat naval s’est limité à l’œil humain parfois aidé par des instruments optiques. Aussi performants soit-ils ces capteurs étaient limités par l’horizon terrestre. L’apparition de capteurs aériens laissa augurer la possibilité de voir au delà de la colline ou de l’horizon.

Lire la suite