Italie (71) Regio Esercito (21)

Les Armes du Regio Esercito Italiano (4) : artillerie lourde

Obice 100/17 modello 14 (obusier de 100mm Skoda modèle 1914)

Škoda 100 mm Model 14 mod.19 9.jpg

Comme nombre de pièces d’artillerie, l’obusier de 100mm modèle 1914 était une arme austro-hongroise, un obusier connu initialement sous le nom de 10cm M.14 Feldhaubitze ou obusier de campagne de 100mm modèle 1914, une arme produite par la célèbre firme Skoda, l’Arsenal de la Double-Monarchie.

Outre l’Autriche-Hongrie, cet obusier va être utilisé par l’Autriche, l’Albanie, la Tchécoslovaquie, l’Allemagne (après l’Anschluss et le démembrement de la Tchécoslovaquie), la Grèce, la Hongrie, la Pologne, la Yougoslavie et donc l’Italie au titre notamment des dommages de guerre.

Cet obusier à été d’abord conçu avec un tube en bronze mais les derniers exemplaires produits disposaient d’un tube en acier.

Initialement cette pièce était hippomobile, six chevaux étant nécessaires pour remorquer l’obusier jusqu’à sa position de tir. Si nécessaire, cet obusier pouvait être divisé en trois fardeaux pour le transport en terrain difficile.

Après le premier conflit mondial certains obusiers furent munis de pneumatiques pour être remorqués par des camions, les sièges montés sur l’affût qui avaient leur raison d’être lors du remorquage hippomobile mais qui étaient inutiles pour le remorquage automobile.

Obice da 105 (22) Mod.14-61 2.jpg

Obusier de 100mm modèle 1914/19 utilisé par les italiens

A noter que la Tchécoslovaquie à mis au point une version très améliorée, le modèle 1914/19 (10cm houfnice vz. 14/19) qui va être exportée en Pologne, en Grèce et en Yougoslavie.

Côté italien cet obusier était toujours en service en septembre 1948. Il à été employé essentiellement en Italie mais aussi dans les Balkans et sur le front russe. Fort peu de pièces étaient encore disponibles en avril 1953 en raison d’une usure prononcée.

Quelques obusiers étaient maniés par les allemands (d’anciens obusiers tchèques, autrichiens, yougoslaves et même polonais) mais les deux armées italiennes préféraient utiliser d’autres canons ou d’autres obusiers.

Caractéristiques Techniques

Type : obusier de campagne

Calibre : 100mm (obus séparé 100x183mm)

Poids : 1350kg Poids du projectile : 14kg

Longueur du tube : 1.93m (19 calibres)

Champ de tir horizontal 6° Champ de tir vertical -8° à +50°

Cadence de tir : 6 à 8 coups par minute

Portée maximale : 8400m

Equipe de pièce : six hommes

Canon de 105mm modèle 1913S ( Cannone da 105/28 modello 1913)

105mm_M1913_Schneider_Hameenlinna_1

Canon de 105L modèle 1913S

Le Cannone da 105/28 modello 1913 n’est autre que le célèbre canon de 105mm Schneider modèle 1913, un canon issu de l’adaptation d’un projet russe découvert à l’Arsenal de Putilov par la firme française qui avait investit massivement dans l’industrie russe avec les célèbres emprunts.

Ce canon intéressa rapidement l’Italie qui produisit le canon sous licence chez Ansaldo dès septembre 1914 alors que Rome était encore neutre. Ce canon à donc été engagé sur l’Isonzo, appuyant les offensives lancées pour tenter de percer ce front.

Le premier conflit mondial terminé, l’Italie récupéra également des canons issus des surplus militaires français, choix qu’elle partagea avec la Belgique, la Pologne et la Yougoslavie.

Des canons polonais furent capturés par les allemands, canons qui pour certains rallièrent la Finlande, bombardant des positions soviétiques alors que le pacte germano-soviétique était encore en vigueur ! D’autres canons furent capturés en Yougoslavie et en Belgique, servant essentiellement pour la défense côtière.

Côté italien, ce canon était encore en service en octobre 1948 notamment en Sardaigne où ces canons tentèrent de s’opposer aux troupes françaises de l’opération SCIPION.

Canons hippomobiles à l’origine, certains canons furent modifiés pour pouvoir être remorqués par des camions et des tracteurs d’artillerie.

Caractéristiques Techniques

Type : canon de campagne

Calibre : 105mm

Poids : (configuration de transport) 2650kg (ordre de combat) 2300kg (projectile) 15.7kg (105X390mm R)

Longueur du tube : 2.987m (28.4 calibres)

Champ de tir horizontal 6° Champ de tir vertical -5° à +37°

Portée maximale : 12km

Obusier de 105mm modèle 1918 (Obice da 105/14 modello 18)

Cet obusier de 105mm à été mis au point par la firme française Schneider en 1906. Ce modèle est choisit par le Regio Esercito Italiano pour équiper ses unités d’artillerie mais la production de la firme Ansaldo va être particulièrement lente.

Ce canon va être complété après le premier conflit mondial par des obusiers capturés sur les austro-hongrois (Obice da 100/17), ce dernier modèle étant généralement considéré comme supérieur.

Toujours en service en petit nombre en septembre 1948, cet obusier va servir également sous les couleurs allemandes après avril 1953, la Wehrmacht utilisant toutes les armes qu’elle pouvait récupérer.

Caractéristiques Techniques

Type : obusier de campagne

Calibre : 105mm

Poids : 1400kg Poids du projectile 16.3kg

Longueur du tube : 1.47m (14 calibres)

Champ de tir horizontal 5° Champ de tir vertical -5° à +70°

Cadence de tir : 4 à 6 coups par minute

Portée maximale : 8160m

Cannone da 120/21

Ce canon de 120mm de la firme Krupp est entré en service dans la Regio Esercito Italiano en 1882 pour servir à la défense des frontières (artillerie de forteresse) et à la défense des côtes (artillerie côtière).

Ce canon à été déployé sur la frontière italo-française et sur la frontière italo-autrichienne, armes dépendant d’abord de l’artillerie puis d’un nouveau corps, la Garde à la Frontière (Guardia alla Frontera GAF). Il à aussi servit à la défense côtière.

Pièce clairement dépassée en septembre 1948, son efficacité à été pour le moins limitée au combat.

Elles ont toutes été détruites suite au traité de Paris qui interdisait toute fortification qu’elle soit frontalière ou côtière.

Caractéristiques Techniques

Calibre : pièce de forteresse

Calibre : 120mm

Poids : (pièce seule) 2700kg (avec affût) 3300kg (en batterie) 3573kg (configuration transport) 4050kg (projectile) 15.7 à 24kg

Longueur totale : 3.25m

Portée maximale 7700m

Cannone da 149/23

Cannone da 149-23.jpg

Ce canon de 149mm à été mis au point au début du XXème siècle pour servir de pièce de forteresse et donc de pièce de siège.

Mis au point par l’Arsenal de Turin, cette pièce à servit essentiellement durant le premier conflit mondial mais aussi quelques années auparavant dans la guerre italo-turque.

Quelques pièces étaient encore disponibles à la fin des années quarante mais leur action durant le second conflit mondial à été hautement confidentielle.

Caractéristiques Techniques

Type : canon de forteresse et de siège

Calibre : 149mm

Poids : (total) 6050kg (canon) 3215kg

Champ de tir vertical : +10° à +35° Portée maximale 9300m

Cannone da 149/35A

Cannone da 149-35.jpg

Ce canon de conception et de fabrication italienne à été mis en service en 1900. Ce canon était handicapé par l’absence d’un système d’absorption du recul et l’impossibilité de tout pointage latéral.

Voilà pourquoi la cadence de tir n’était que d’un coup par minute puisqu’après chaque tir il fallait repositionner le canon. 895 pièces étaient encore en service au printemps 1940 et huit ans plus tard on en comptait encore 125.

64 pièces ont été capturées par les allemands en avril 1953 lors de l’opération Asche. Ces pièces ont été rassemblées près de Milan mais non utilisées. Capturées par les alliés début 1954, ces pièces ont été feraillées moins quelques canons préservés dans différents musées du monde.

Caractéristiques Techniques

Type : canon lourd

Calibre : 149.1mm

Poids : (total) 8220kg (projectile) 45.96kg

Longueur du tube : 5.72m (38.7 calibres)

Champ de tir horizontal : 0° Champ de tir vertical -10° à +35°

Cadence de tir : un coup/minue

Portée maximale : 16500m

Obusier de 149mm modèle 1914 (Obice da 149/12 modello 14)

15 cm schwere Feldhaubitze M 15 2.JPG

Cet obusier de 15cm (149.1mm) n’est pas une arme de conception et de fabrication italienne mais une arme de conception et de fabrication tchèque, la firme Skoda produisant ce puissant obusier pour l’armée de la Double-Monarchie sous la désignation officielle de 15cm Schwere Feldhaubitze M.14 (obusier de campagne lourd de 15cm modèle 1914).

Outre l’armée austro-hongroise, cet obusier à été utilisé par la république d’Autriche, la Tchécoslovaquie, l’Allemagne, la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie et donc l’Italie qui récupéra un nombre appréciable d’obusiers au titre des dommages de guerre.

Ce canon est d’une facture classique avec deux sièges sur le bouclier pour deux servants, la possibilité d’être démonté en deux fardeaux pour faciliter le transport.

Après le modèle 1914, une variante améliorée baptisée modèle 1914/16 est mise au point, une variante guère différente de la variante d’origine.

Une fois le premier conflit mondial terminé certaines pièces furent transformées pour la traction automobile avec notamment l’installation de pneumatiques.

En Italie cet obusier de 149.1mm devait être remplacé par un obusier de même calibre modèle 1937 mais ce n’était pas encore totalement le cas en septembre 1948 puis qu’environ 250 exemplaires étaient encore en service sur les 490 officiellement présents en septembre 1939.

Ces obusiers vont opérer en Italie, dans les Balkans et sur le front russe. Certaines pièces ont été capturés par les yougoslaves (qui les ont retourné contre leurs anciens propriétaires) et par les alliés (qui n’en ont rien fait). Les allemands ont aussi utilisé cet obusier souvent d’anciennes pièces tchèques capturées en 1938.

Caractéristiques Techniques

Type : obusier lourd de campagne

Calibre : 149.1mm

Poids : 2765kg Poids du projectile 41kg

Longueur du tube : 2.09m (14 calibres)

Champ de tir horizontal 6° Champ de tir vertical -5° à +70°

Cadence de tir : 1 ou 2 coups par minute Portée maximale 8760m

15cm Autokanone M.15/16

15 cm schwere Feldhaubitze M 15 4.jpg

Ce canon lourd est une autre création de la firme Skoda, un canon mis au point par l’armée austro-hongroise et livrée à l’Italie après guerre dans le cadre des réparations décidées par les traités de paix.

44 exemplaires ont été produits entre 1916 et 1918. Ils ont ensuite été livrés au Regio Esercito Italiano pour 29 exemplaires, ces canons étant utilisés jusqu’en 1945 quand ils sont retirés du service et stockés.

Certains canons vont être remis en service durant le second conflit mondial mais leur rôle à été pour le moins limité.

Des canons conservés par l’Autriche et la Tchécoslovaquie ont été récupérés par l’Allemagne après l’annexion de ses états mais leur utilisation à été limitée en raison d’une munition particulière.

Caractéristiques Techniques

Type : canon lourd

Calibre : 152.4mm

Poids : 11900kg Poids du projectile : nc

Longueur du tube : 6m (39.5 calibres)

Champ de tir horizontal : 6° Champ de tir vertical : -6° à +45°

Cadence de tir : un coup/minute

Portée maximale : 21840m (effective : 16000m)

Equipe de pièce : 13 hommes

Canon de 152mm modèle 1917 (Cannone da 152/45)

Quand le front occidental se stabilisa, la France se retrouva dramatiquement démunie en matière d’artillerie lourde. En attendant la sortie de canons neufs, elle récupéra auprès de la marine des pièces d’artillerie lourde à longue portée pour détruire des positions fortifiées et assurer des tirs de contre-batterie.

L’Italie ce même type d’expédient avec un canon de 152mm d’origine navale. Ce canon monté sur un affût improvisé fût utilisé durant le premier conflit mondial. Toujours en service en septembre 1939 à 53 exemplaires, il ne l’était plus en septembre 1948.

Quand l’invasion de l’Italie péninsulaire devint une question de temps, le Regio Esercito Italiano ressortit encore vingt-quatre canons de 152mm qui furent installés en baie de Naples et dans le Golfe de Tarente.

Au moment de l’opération SKYLOCK, les canons installés à Tarente ouvrirent le feu contre la flotte alliée mais furent rudement matraqués par les navires et par l’aviation.

Deux des douze canons tarentans furent capturés par les britanniques mais immédiatement feraillés. Quant aux pièces déployées à Naples et dans sa région, elles furent toutes détruites soit par l’ennemi soit par leurs servants au moment du repli.

Caractéristiques Techniques

Type : canon lourd

Calibre : 152mm

Poids : 16672kg Poids du projectile 47kg

Longueur du tube : 7.138m (46.7 calibres)

Champ de tir horizontal 10° à 60° Champ de tir vertical -5° à +45°

Cadence de tir : 1 coup par minute

Portée maximale : 19400m

Obusier de 149mm modèle 1937 (Obice da 149/19 modello 37)

Obusier de 149mm modèle 1937 3

Comme nous le savons l’Italie à pu récupérer de nombreuses exemplaires de l’obusier austro-hongrois de 149mm modèle 1914. Cet obusier était encore en service en septembre 1939 au moment du déclenchement de la guerre de Pologne.

Son successeur est l’Obice da 149/19 modello 37 ou en français l’obusier de 149mm modèle 1937, un obusier moderne et puissant. Les ingénieurs italiens sont partis de l’obusier autrichien et l’ont amélioré avec un tube plus long, une culasse plus moderne, un affût adapté à la traction automobile.

1392 pièces sont commandées en 1939 mais la production est tellement lente qu’en septembre 1948 seulement 675 pièces sont sorties des usines en trois modèles qui ne différaient que par des points de détail à savoir 325 modèle 1937, 250 modèle 1941 et 100 modèle 1944.

La production va se poursuivre jusqu’en mars 1953. Sont alors sortis 325 modèle 1937, 250 modèle 1941 et 340 modèle 1944 soit un total de 915 pièces, bien loin de la commande initiale.

Comme l’usine fabriquant l’obusier se trouvait en Vénétie, la production va poursuivre pour les allemands et leurs alliés italiens. Au final ce sont 1098 obusiers de 149mm modèle 1937 et suivants qui ont été produits.

Au combat ces canons se sont montrés efficaces même si ils souffraient de tares communes au canons italiens notamment une usure rapide du tube.

Après la fin du second conflit mondial si l’Italie ne le maintien pas en service (elle récupère à vil prix des M-1 de 155mm), la Yougoslavie, la Grèce et la Roumanie vont l’utiliser, les deux premiers ayant capturé des pièces italiennes sur le champ de bataille alors que la Roumanie à bénéficié de pièces italiennes capturées par les soviétiques et remises à son nouvel allié en attendant la livraison ultérieure de canons soviétiques.

Caractéristiques Techniques

Type : obusier de campagne lourd

Calibre : 149.1mm

Poids : 5500kg Poids du projectile 42.55kg

Longueur du tube : 3.034m (20.4 calibres)

Champ de tir horizontal 50° Champ de tir vertical +5° à +60°

Portée maximale : 14250m

Obusier de siège de 210mm modèle 1900 (Mortaio da 210/8 D.S)

Obusier de 210mm modèle 1935.JPG

Cet obusier de siège à été mis en service en 1900. Cette pièce participa au premier conflit mondial et était toujours en service en septembre 1948 à une époque où l’arme était totalement dépassée et plus inutile qu’autre chose. Leur impact à été très limité et toutes les pièces de ce type ont disparu dans la fournaise du second conflit mondial.

Caractéristiques Techniques

Type : obusier/mortier de siège

Calibre : 210mm

Poids : 5500kg Poids du projectile 101.5kg

Longueur du tube :2.048m (9.7 calibres)

Champ de tir horizontal 360° Champ de tir vertical -15° à +70°

Cadence de tir : un coup tous les sept/huit minutes

Portée maximale 8450m

Obusier de siège Skoda de 305mm modèle 1911

Obusier de 305mm modèle 1917 5.png

En 1911, l’armée austro-hongroise met en service un nouvel obusier de siège, une nouvelle création de la célèbre firme Skoda, le Skoda 30.5cm Mörser M.11.

Cette arme va participer au premier conflit mondial côté austro-hongrois mais aussi côté allemand, huit mortiers de 305mm servant à démolir les forteresses belges en compagnie de mortier Krupp de 420mm.

Le premier conflit mondial terminé des armes ce de type vont être utilisées par la Tchécoslovaquie, la Hongrie, la Yougoslavie et donc l’Italie. 89 pièces sont sorties des usines tchèques.

Cette arme à été développée à partir de 1906 pour pouvoir détruire les nouvelles forteresses belges et italiennes. Le développement continue jusqu’en 1909 et les premières campagnes de tir ont lieu en Hongrie en 1910, le tout dans le plus grand secret.

Une première commande de 24 exemplaires est passée en 1911 par le ministre de la guerre. Cette pièce était démontable en trois fardeaux pour être déplacée. 50 minutes sont nécessaires pour le montage et la préparation au tir.

A partir de 1916 on trouve une deuxième variante, le modèle 1911/16 puis rapidement une troisième le modèle 1916.

C’est ainsi que le modèle 1911/16 disposait d’une plate-forme permettant un tir à 360° alors que le modèle 1916 avait en plus un tube plus long (12 calibres soit 3.660m) et donc une portée maximale augmentée (12300m).

A la fin du conflit, les 89 exemplaires furent répartis entre la Yougoslavie (quatre modèle 1911 et six modèle 1916), la Tchécoslovaquie (17 modèles 1916), la Hongrie (trois modèles 1911 et deux modèles 1916), l’Autriche (deux exemplaires non opérationnels) et l’Italie (vingt-trois modèle 1911, 16 modèle 1911/16 et 16 modèle 1916).

L’Allemagne à récupéré des pièces tchèques et remis en service un obusier autrichien. Ces obusiers participèrent au second conflit mondial aux côtés de pièces italiennes, hongroises et yougoslaves.

Les pièces italiennes devaient être engagées en Tunisie dans le cadre d’une offensive contre la ligne Mareth mais avant même l’envoi de ces puissants obusiers en ASI, la Libye italienne à été occupée par les alliés. D’autres tirèrent sur les ouvrages de la ligne Maginot Alpine et d’autres servirent à la défense côtière.

Caractéristiques Techniques

Type : obusier de siège

Calibre : 305mm

Poids : 20380kg Poids du projectile 287kg (384kg dans une version lourde)

Longueur du tube : 3.05m (dix calibres)

Champ de tir horizontal 120° Champ de tir vertical +40° à +70°

Cadence de tir : 10 coups/heure Portée maximale : 11300m (9600m effective)

Equipe de pièce : 15 ou 17 hommes

Obusier de 210mm modèle 1935 (Obice da 210/22 modello 35)

Obusier de 210mm modèle 1935.JPG

Si toutes les puissances militaires développent leur corps blindé-mécanisé, que nombre d’officiers pensent que la décision se fera avec des unités motorisées et mécanisées, l’artillerie n’à pas dit son dernier mot.

En effet les fortifications sont toujours présentes et bien présentes nécessitant le maintien voir le développement d’une puissante artillerie lourde capable de neutraliser, forts, fortins et autres fortifications qu’elles soient permanentes ou de campagne.

L’Italie ne fait pas exception à la règle en dépit d’une industrie d’une puissance inférieure à la France ou à la Grande-Bretagne développe de nouvelles pièces d’artillerie lourde comme l’obusier de 210mm modèle 1935, une création de la firme Ansaldo, création qui allait également être utilisée par la Hongrie et l’Allemagne.

L’obusier modèle 1935 est mis en service en 1938 dans les rangs de l’artillerie italienne. Cette dernière avait commandé 346 exemplaires mais en septembre 1948 seulement 92 exemplaires sont sortis des chaines de montage. La production se poursuit durant tout le conflit portant à 108 obusiers en avril 1953 quand l’Italie change de camp.

Comme l’usine est dans une zone sous contrôle allemand, la production se poursuit au profit de l’Allemagne et de la Hongrie, Berlin récupérant 72 pièces ex-italiennes et réceptionne 12 pièces neuves alors que la Hongrie à reçu 16 pièces.

Ces pièces ont servit en Italie, dans les Balkans et sur le front de l’est. A la fin du conflit quelques pièces ont été capturées par les russes, les britanniques, les américains et les français. Elles ont été évaluées, certaines finissant dans les musées tandis que la majorité était ferraillée.

Caractéristiques Techniques

Type : obusier lourd

Calibre : 210mm

Poids : (en ordre de combat) 15885kg (configuration transport en deux fardeaux) 24000kg (projectile) 101kg

Longueur du tube : 5m (23.8 calibres)

Champ de tir horizontal : 75° Champ de tir vertical 0 à +70° Portée maximale : 15400m

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s