Italie (72) Regio Esercito (22)

Les Armes du Regio Esercito Italiano (5) : artillerie antiaérienne

Avant-propos

Dès qu’une arme moderne apparaît, une riposte apparaît également. Face à la menace aérienne, les différentes armées de terre cherchèrent des parades. Comme les premiers avions étaient uniquement destinés à l’observation, la première parade était le camouflage pour disparaître aux yeux des avions.

Avec l’apparition des chasseurs et des bombardiers, cela ne suffisait plus, il fallait pouvoir riposter et pour cela les différentes armées utilisèrent d’abord des mitrailleuses mais aussi des pièces d’artillerie médiane.

Après la guerre les mitrailleuses d’infanterie furent rapidement déclassées au profit de mitrailleuses lourdes (d’un calibre supérieur à 10mm) et surtout de canons.

Sans qu’il y ait une règle tangible, les différentes armées utilisaient généralement des canons à tir rapide pour couvrir leurs unités de campagne et des canons lourds pour couvrir des cibles fixes comme des dépôts ou des état-major. Cet état de fait s’expliquait facilement : plus une pièce est lourde et plus elle est difficile à déplacer.

L’Italie ne se diffère pas des autres pays, utilisant des mitrailleuses lourdes de 13.2mm, des canons de 20mm (Breda et Scoti), des canons de 37mm (Breda), des canons de 75 et des canons de 90mm founis notamment par la firme Ansaldo.

Comme dans de nombreux domaines, l’Italie va disposer de canons qui n’avaient rien à envier à leurs homologues étrangers mais en nombre toujours insuffisant. D’ailleurs leurs alliés allemands tout comme les adversaires franco-britanniques réutilisèrent certains canons quand les munitions étaient disponibles.

Canon antiaérien de 20mm Scotti (Cannone-Mitragliera da 20/77 [Scotti])

Canon de 20mm Scotti 2.jpg

Canon de 20mm Scotti mis en oeuvre par des soldats allemands

Deux modèles de canons de 20mm vont équiper l’armée de terre italienne durant le second conflit mondial. Si le canon de 20mm Breda est généralement bien connu, son concurrent le canon-mitrailleur Scotti est plus confidentiel.

Apparu en 1932, ce canon à d’abord été produit en Suisse par la célèbre firme Oerlikon sous la forme d’un canon muni d’un chargeur tambour de 60 coups qui fût remplacé par une lamelle rigide de douze coups (pour des questions de poids ?).

Par rapport au Breda, le Scotti était une arme d’une conception plus simple ayant certains traits communs avec l’Oerlikon. Plus facile à produire, les performances du Scotti étaient cependant inférieures.

La production importante avant guerre augmenta encore durant le second conflit mondial où la rapidité et la facilité de production étaient plus importantes que les performances intrinsèques mais en dépit de cela, le Breda dominait largement quantitativement parlant.

Après avril 1953 ce canon continua d’être produit pour l’Esercito Nazionale Republicana, l’Allemagne mais aussi pour l’armée italienne reconstituée par les alliés.

Caractéristiques Techniques

Type : canon antiaérien léger

Calibre : 20mm

Poids : (total) 227.5kg (projectile) 125 grammes (obus 20x138mm)

Longueur du tube : 1.54m (77 calibres)

Champ de tir horizontal 360° Champ de tir vertical -10° à +85°

Cadence de tir : 250 coups par minute

Portée maximale : 2100m à +85°

Canon de 20mm Breda modèle 1935 (Cannone-Mitragliera da 20/65 modello 35 [Breda])

Canon de 20mm Breda 12.jpg

Le principal canon antiaérien de 20mm en service dans l’armée de terre italienne était donc une autre création de la firme Breda, un fournisseur majeur des forces armées italiennes.

Outre son pays d’origine, le canon-mitrailleur de 20mm modèle 1935 fût utilisé par l’Australie (armes capturées lors de l’opération BAYARD ou lors de l’opération GIDEON), la Chine, l’Equateur, la Finlande, l’Allemagne, la Slovaquie, la République Dominicaine et le Royaume Uni (armes capturées également).

Le canon de 20mm Breda à donc participé à de nombreux conflits à partir des années trente en Europe, en Afrique, en Asie et même en Amérique du Sud (conflit entre l’Equateur et le Pérou entre le 5 juillet 1941 et le 31 juillet 1942).

Ce canon à été utilisé à terre, à bord de véhicules (notamment le char léger Fiat L-6/40 et l’auto blindée AB-41) mais aussi sur des navires de la Regia Marina, le couple 20/37mm fourni par la firme Breda assurant la défense rapprochée des navires de la marine italienne.

Monté sur un affût à deux roues, il pouvait en théorie être remorqué par un véhicule automobile mais comme des faiblesses structurelles limitait la vitesse à 20 km/h on préférait l’embarquer sur le camion pour aller plus vite.

Caractéristiques Techniques

Type : canon antiaérien léger

Calibre : 20mm (projectile : 20x138mmB)

Poids : 330kg

Longueur : (totale) 3.34m (tube) 1.87m (65 calibres)

Champ de tir horizontal 360° Champ de tir -10° à +80°

Cadence de tir : 240 coups par minute

Portée maximale : 1500m (contre-avions) 5500m (tir contre terre)

Equipe de pièce : trois à six hommes

Canon antiaérien de 75mm modèle 1934 (Cannone da 75/46 C.A modello 34)

Ansaldo-75-46-M-1934-de-75-mm-I-01d.jpg

Ce canon antiaérien de 75mm à été mis en service comme son nom l’indique en 1934. Avant l’apparition du canon de 90mm, c’était la pièce antiaérienne lourde en service dans le Regio Esercito Italiano.

Après la production de 240 exemplaires du modèle 1934, une version améliorée baptisée modèle 1940 est apparue mais sa production à été très faible puisque seulement 108 exemplaires sont sortis, l’artillerie italienne préférant alors le canon de 90mm.

324 canons de 75mm sont encore en service en septembre 1948, pièces utilisées pour la lutte antiaérienne mais également la lutte antichar, un automoteur baptisé Semovente da 75/46 étant également produit.

Ces canons vont participer au conflit sous les couleurs italiennes mais également allemandes, l’Allemagne récupérant un grand nombre de canons de ce type après le basculement de l’Italie dans le camp allié.

A la fin du conflit des pièces ont été récupérées par les soviétiques, les britanniques, les français et les américains mais à part une évaluation pour la forme ils n’en firent rien.

Quelques exemplaires du canon de 75mm modèle 1934 sont aujourd’hui présents dans les musées du monde.

Caractéristiques Techniques

Type : canon antiaérien lourd

Calibre : 75mm

Poids : (configuration transport) 4405kg (combat) 3300kg (projectile) 6.5kg

Longueur du tube : 3.45m (46 calibres) largeur 1.8m hauteur 3.45m

Champ de tir horizontal 360° Champ de tir vertical -2° à +90°

Portée maximale : 13000m en tir horizontal 8500m en tir antiaérien

Canon antiaérien de 75mm modèle 1937 (7.5 cm kanon PL vz. 37)

75 mm anti-aircraft gun Škoda R-3 M1937 2.jpg

Ce canon antiaérien est une tchèque créé par la firme Skoda. Après le démantèlement de la Tchécoslovaquie (1938/39), les canons disponibles ont été récupérés par l’Allemagne qui fit poursuivre la production au profit de ses alliés finlandais et italiens.

L’Italie récupéra selon les sources entre 150 et 200 pièces, la Finlande moins d’une centaine de pièces. Si Helsinki conserva ses pièces jusqu’à la fin du conflit, les pièces cédées à l’Italie et encore disponibles furent récupérées au profit des troupes allemandes déployées dans la péninsule.

Quelques pièces sont parvenus jusqu’à nos jours, faisant le bonheur des musées militaires d’Europe et d’Amérique.

Caractéristiques Techniques

Type : canon antiaérien lourd

Calibre : 75mm

Poids : (total) 2800kg (projectile) 6.5kg (75x656mm R)

Longueur du tube : 3.65m (48.7 calibres)

Champ de tir horizontal : 360° Champ de tir vertical 0° à +85°

Cadence de tir maximale : 10/15 coups par minute

Portée maximale : 4 à 6000m (tir effectif sol-sol) 9200m (portée maximale en tir antiaérien)

Canon de 90mm Ansaldo modèle 1939 (Cannone da 90/53)

Cannone da 90-53 5.jpg

 

Ce canon de 90mm est une création de la firme Ansaldo, une pièce mise au point à la fin des années trente. Produite à partir du mois de juin 1939, elle va remplacer progressivement les canons de 75mm alors en service même si en septembre 1948 ce n’était pas totalement le cas.

A cette époque 995 exemplaires sont sortis des usines, essentiellement pour l’Italie, des canons ayant été vendus au Portugal (seize pièces pour deux batteries), en Argentine (trente-deux pièces pour quatre batteries) et en Hongrie (seize pièce pour deux batteries), laissant donc 931 pièces au Regio Esercito Italiano.

La production se poursuit durant tout le conflit d’abord pour l’Italie «unifiée», la production atteignant le chiffre respectable de 1185 canons en avril 1953.

L’usine Ansaldo se trouvant au nord du front, la production se poursuit pour l’Esercito Nazionale Republicano (ENR) et pour l’Allemagne qui récupère un canon dont les performances n’ont rien à envier au célèbre «88» tant le domaine antiaérien que dans le domaine antichar où son lourd projectile de dix kilos avait une efficacité certaine et une certaine efficacité dans la lutte contre les blindés (190mm de blindage à 500m, 150mm à 1000m).

Comme il s’agit d’une pièce lourde, très rapidement des version automouvantes ont été mises sur pied, une version destinée à la défense contre-avions où un canon de 90mm était monté sur un camion tout-terrain Alfa Roméo (autocannoni da 90/53) et une version destinée à la lutte antichar, le Semovente da 90 53 mais ces deux modèles ont été produits en faible quantité.

Cette version à aussi été développée en variante navale pour équiper les navires de la Regia Marina.

A la fin du conflit ce canon efficace est conservé par l’armée italienne co-belligérante, le canon Ansaldo restant en service jusqu’au début des années soixante quand des missiles sol-air prennent le relais. Un nombre non négligeable de canons sont aujourd’hui conservés dans les musées.

Caractéristiques Techniques

Type : canon antiaérien lourd

Calibre : 90mm

Poids : (total) 8950kg (position de tir) 6240kg (projectile) 10.3kg

Longueur : (totale) 5.039m (tube) 4.736m (53 calibres)

Champ de tir horizontal : 360° Champ de tir vertical -2° à +85°

Portée maximale : 17400m en tir horizontal 12000m en tir antiaérien

Cadence de tir : 19 coups/minute

Equipe de pièce : six hommes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s