Japon (71) Armée de Terre (11)

Type 97 Chi-Ha

Type 97 Chi-Ha 11.jpg

Ce char moyen à été adopté officiellement en 1937. Bien protégé selon les standards des années trente, il était armé du même canon court de 57mm que le type 89, un canon efficace pour l’appui de l’infanterie mais clairement inadapté pour la lutte antichar.

Produit à 5200 exemplaires, le Chi-Ha va rapidement remplacer son canon de 57mm type 97 par un canon de 47mm type 1 mieux adapté au combat contre les chars ennemis, ce changement d’armement étant une conséquence du douloureux affrontement du type 97 contre les BT-5 et 7 soviétiques.

Pour différencier ce modèle des précédents, les type 97 armés de canons de 47mm furent désormais sous le nom de Shinhoto Chi-Ha (Chi Ha avec une nouvelle tourelle), l’embarquement de ce nouveau canon s’étant accompagné sur les chars neufs de l’installation d’une tourelle triplace. A noter que certains type 97 ont reçu en rattrapage le canon de 47mm mais toujours au sein d’une tourelle biplace.

Ce char à donc été développé pour remplacer le type 89 trop lent pour suivre l’infanterie motorisée embarquée sur camion. C’était une version «augmentée» du type 95 avec quatre hommes au lieu de trois, une tourelle biplace, un blindage plus léger et un moteur plus puissant.

Deux prototypes furent construits et intensivement testés. Finalement le type 97 Chi-Ha fût accepté en juin 1937, le déclenchement de la deuxième guerre sino-japonaise ayant levé un certain nombre de restrictions budgétaires.

Il à combattu durant la deuxième guerre sino-japonaise, durant les incidents frontaliers contre l’URSS et bien évidement durant le second conflit mondial où si il fit bonne figure contre les chars légers occidentaux souffrit nettement plus face au Cromwell, au Churchill et même au M-3 Lee.

Il aurait normalement du être complètement remplacé par le type 3 Chi-Na à canon de 75mm voir un modèle ultérieur mais en raison d’une industrie trop faible, le type 97 était toujours en service en septembre 1954.

Inutile de dire qu’à l’époque il était totalement obsolète tout comme le type 1 Chi-He, une évolution du type 97 ShinHoto Chi-Ha avec un blindage renforcé et un moteur plus puissant

Des chars présents en Chine et ayant échappé à l’opération Boxer furent ainsi utilisés par les communistes dans l’ultime volet de la guerre civile chinoise.

Ils se montrèrent paradoxalement assez efficaces face à un ennemi qui disposait pourtant de M-4 et de M-24 plus modernes mais souvent utilisés par des équipages mal formés et peu motivés.

Une demi-douzaine d’exemplaires est aujourd’hui conservés dans les musées d’Europe et des Etats-Unis sans compter de nombreuses maquettes reconstruites ici et là mais également les épaves sur des atolls du Pacifique ou des zones difficilement accessibles dans les Salomons, la Malaisie ou feu l’Union Indochinoise.

Ce char servit de base technique à un certain nombre de blindés qu’il s’agisse des chars amphibies Type 3 Ka-Chi et Type 5 To-Ku, le cargo amphibie Type 4 Ka-Tsu, le prototype de véhicule amphibie (char ? Transport amphibie ?) Type 4 Ka-Sha ou encore un excavateur de tranchées n’ayant pas reçu de désignation officielle.

On trouve également plusieurs projets de chars qu’il s’agisse du Type 98 Chi-Ho (un prototype seulement) ou encore du Type 3 Chi-Nu, char moyen équipé d’un canon de 75mm dévellopé à partir du type 97.

Pour appuyer ces chars de combat, le Japon développa des «chars canons», des chars d’appui rapproché comme le Type 2 Ho-I utilisant un canon de 75mm ou le Type 97 HoTo Chi-Ha utilisant un canon de 120mm venant de la marine.

Ces deux modèles furent produits à seulement vingt-quatre et douze exemplaires.

En revanche les canons automoteurs construits à partir du chassis du type 97 furent produits en plus grand nombre qu’il s’agisse du Type 1 Ho-Ni à canon de 75mm (canon installé dans un casemate ouvert en remplacement de la tourelle, le Type 1 Ho-Ni II disposant d’un canon de 105mm type 91, le Type 3 Ho-Ni III qui disposait lui aussi d’un canon de 75mm mais dans une tourelle fermée, le véhicule étant utilisé comme chasseur de char.

On trouve également le Type 4 Ho-Ro, un canon automoteur utilisant l’obusier de 150mm type 38 ou le type 4, le canon étant installé sous un simplement bouclier comme le Type 1 Ho-Ni ou encore un canon automoteur disposant d’un canon de 120mm issu des stocks de la marine impériale.

Un projet d’un canon automoteur baptisé Type 5 Ho-Chi n’à pas aboutit et n’est resté qu’au stade du prototype.

On trouve également des véhicules de combat du génie mais ces véhicules furent produits en petit nombre comme un véhicule de dépannage baptisé Se-Ri, un véhicule de déminage baptisé Chi-Yu, le Ho-K un véhicule destiné à aménager des zones forestières pour créer des chemins ou des terrains d’aviation.

Si le Ka-So est un véhicule d’observation muni d’un canon factice, le Ki-Shi est un char de commandement disposant d’une mitrailleuse en tourelle et d’un canon de 37mm dans la caisse. Le Ka-Ha est un véhicule destiné à produire du courant électrique alors que le T-G est un véhicule poseur de ponts.

Toutes ces variantes furent produits en petit nombre en tout cas insuffisament pour répondre aux besoins de l’armée impériale.

Caracteristiques Techniques du type 97

Masse : 14.3 à 15.2 tonnes

Dimensions : longueur 5.50m largeur 2.33m hauteur 2.21m

Motorisation : un moteur diesel à refroidissement par air Mitsubishi SA12200VD de 170ch

Performances : vitesse maximale 38 km/h distance franchissable 210km

Blindage : 8 à 25mm

Armement : un canon de 57mm type 97 deux mitraileuses de 7.7mm type 97 (une en caisse et une seconde à l’arrière de la tourelle)

Equipage : 4 hommes

Caracteristiques Techniques du type 97 ShinHoto Chi-Ha

Masse : 16 tonnes

Dimensions : longueur 5.50m largeur 2.3m hauteur 2.38m

Blindage : tourelle 26mm (côtés) 33mm (avant) caisse avant 25mm caisse côtés 26mm caisse arrière 20mm

Propulsion : un moteur diesel à refroidissement par air développant 170ch

Performances : vitesse maximale 38 km/h distance franchissable 210km

Armement : un canon de 47mm type 1, deux mitraileuses de 7.7mm type 97

Equipage : cinq hommes (chef de char, tireur, pourvoyeur, mitrailleur de caisse, conducteur)

Char moyen type 3 Chi-Nu

Type 3 Chi-Nu tank 8.JPG

Ce char moyen est étudié à partir de 1941 pour offrir un char moyen lourdement armé aux unités japonaises. A l’époque des informations arrivent à Tokyo sur le développement de nombreux chars moyens à canon de 75mm en tourelle.

Cette étude ne bénéficie pas d’une priorité absolue en raison du scepticisme de certains officiers sur l’utilité d’un tel char et également sur la capacité de l’industrie japonaie à en produire suffisamment.

Finalement le projet aboutit en 1943 avec le char moyen type 3 Chi-Nu. Il s’agit d’une évolution du type 97 que le type 3 est censé remplacer. Il dispose d’un canon de 75mm dans une tourelle biplace, canon associé à une mitrailleuse de 7.7mm.

La production connait de sérieuses difficultés, les premiers véhicules sortis des usines en septembre 1944 connaissent de tels défauts qu’ils sont refusés par la Dai-Nippon Teikoku Rikugun.

La production est ainsi stoppée jusqu’en octobre 1945 quand elle reprend faute de mieux car les autres projets de chars moyens connaissent eux aussi des problèmes techniques et industriels !

Les problèmes sont finalement résolus mais la production du type 3 Chi-Nu sera stoppée en juin 1951 après la sortie de seulement de 280 exemplaires qui furent employés aux Philippines, en Malaisie et quelques exemplaires aux Salomons.

Char honnête une fois les problèmes techniques et industriels résolus, le type 3 Chi-Nu termina sa carrière en Chine au cours de l’opération Boxer où la majeure partie des exemplaires produits ont été envoyés.

Six exemplaires ont été capturés par les communistes chinois et réutilisés au cours de la guerre civile chinoise, deux survivant et ouvrant le défilé de la victoire en 1958. Deux exemplaires capturés par les américains ont été ramenés aux Etats-Unis, étudiés à l’Aberdeen Ground avant d’y être exposés.

Caractéristiques Techniques

Masse : poids 19 tonnes Dimensions : longueur 5.64m largeur 2.41m hauteur 2.68m

Motorisation : un moteur diesel Mitsubishi de 240ch

Performances : vitesse maximale 39 km/h distance franchissable 210km

Blindage : 12-50mm

Armement : un canon de 75mm type 38 de 38 calibres (longueur du tube 2.85m) Une mitrailleuse de 7.7mm type 97

Equipage : cinq hommes

Char moyen Type 4 Chi-To

Type 4 Chi-To.JPG

Suite aux difficultés rencontrées par les japonais dans la mise au point du type 3 Chi-Nu, un nouveau modèle de char moyen est étudié à partir de 1942.

Il est également issu du type 97 mais les modifications sont plus profondes, la filiation est moins nette que pour le type 3. Bien armé (canon de 75mm, trois mitrailleuses de 7.7mm) et bien protégé, ce char est prometteur……sur le papier.

En effet les premiers exemplaires sortis à l’été 1944 sont aussi mauvais que le type 3 Chi-Nu et comme pour son concurrent, la production est stoppée en mars 1945 après la sortie de 70 exemplaires qui sont stockés au Japon.

Quand le Japon sera sous la menace d’un débarquement américain, ces chars seront transformés pour devenir des chasseurs de chars mais ils n’auront pas l’occasion d’être employés au combat.

Caractéristiques Techniques

Masse : 30 tonnes

Dimensions : longueur 6.42m largeur 2.87m hauteur 2.87m

Motorisation : un moteur diesel refroidit par air Mitsubishi AL type 4 dévellopant 400ch
Performances : vitesse maximale 45 km/h distance franchissable 250km

Blindage : 12 à 75mm

Armement : un canon de 75mm, trois mitraileuses de 7.7mm type 97 (un coaxiale en tourelle, un en caisse et un à l’arrière de la tourelle)

Equipage : 5 hommes

Char moyen Type 5 Chi-Ri

Type 5 Chi-Ri.JPG

Ce char moyen est adopté en juin 1945. Projet entièrement neuf, les ingénieurs japonais espèrent avoir vaincu la malédiction ayant touché les type 3 et 4.

Le char est meilleur que ces prédécesseurs mais la production est difficile. Ce char emploie un armement dual pourtant en voie de disparition avec un canon de 75mm en tourelle et un canon de 37mm en caisse.

Ce modèle n’est ainsi produit qu’à 54 exemplaires conservés au Japon pour la défense du territoire moins parce que l’armée impériale craignait une invasion américaine qu’en raison du poids du char et des moyens navals à utiliser.

Les projets de chasseur de char (à canon de 105mm) et de canon antiaérien automoteur (affût double de 20mm ou de 25mm) ne dépassent pas le stade de la planche à dessin.

Caractéristiques Techniques

Masse : 37 tonnes

Dimensions : longueur 7.3m largeur 3.05m hauteur 3.05m

Motorisation : un diesel refroidit par air Kawasaki dévellopant 550ch

Performances : vitesse maximale 45 km/h distance franchissable 250km

Blindage : 25 à 75mm

Armement : un canon de 75mm type 5 (56.4 calibres) en tourelle associée à une mitraileuse de 7.7mm type 97, un canon de 37mm en caisse. Un canon de 88mm à été envisagé en tourelle

Equipage : cinq hommes

Char moyen type 8 Chi-To

Après trois tentatives infructueuses (type 3 type 4 et type 5), le Japon parvient enfin en septembre 1948 à développer un char moyen efficace.

Baptisé type 8 Chi-To, ce char de 20 tonnes est armé d’une tourelle biplace avec un canon de 75mm associé à une mitrailleuse de 7.7mm, une autre mitrailleuse étant placé en coque.

La «production de masse» est lancée au printemps 1949 mais l’industrie japonaise peine à fournir suffisamment de chars pour équiper les trois divisions blindées japonaises.

Néanmoins 240 type 8 Chi-To sont disponibles en mars 1950, une partie étant engagée aux Philippines, en Indochine et en Malaisie. Ils se montrent des adversaires coriaces pour les chars alliés qui lui sont opposés.

La production se poursuit jusqu’à la fin du conflit même si très vite le manque de matières premières, le manque d’ouvriers qualifiés et les bombardements américains vont paralyser la production du type 8 Chi-To.

Au final ce sont 480 exemplaires qui vont être produits pour l’armée japonaise. Une partie est envoyée en Corée où ils tentent de s’opposer à l’opération Phenix, en Mandchourie où ils souffrent face aux T-34/85 soviétiques.

Une partie est conservée au Japon pour défendre l’archipel en cas d’invasion américaine. Quelques blindés sont récupérés en Chine par les nationalistes et au Japon par les alliés.

Si les premiers disparaissent dans la fournaise de la guerre civile chinoise, les seconds rejoignent les collections des musées (un aux Etats-Unis, un en Grande-Bretagne, un en France, un en Australie).

Caractéristiques Techniques

Masse : 33 tonnes

Dimensions : longueur 7.3m largeur 3.05m hauteur 3.05m

Motorisation : un diesel refroidit par air Kawasaki dévellopant 550ch

Performances : vitesse maximale 50 km/h distance franchissable 250km

Blindage : 25 à 60mm

Armement : un canon de 75mm type 5 (56.4 calibres) en tourelle associée à une mitraileuse de 7.7mm type 97, une mitraileuse de 7.7mm type 97 en caisse

Equipage : cinq hommes

Chars amphibies

Devant combattre en milieu archipélagique, le Japon s’attendait à devoir effectuer des débarquements offensifs. D’où le développement de plusieurs modèles de chars amphibies en l’occurence le Type 1 Mi-Sha, le Type 2 Ka-Mi, le Type 3 Ka-Chi et enfin le Type 5 To-Ku.

Ces blindés ont été initialement employés par les fusiliers marins japonais mais l’armée de terre les à également utilisés au combat.

Si le Type 1 Mi-Sha était un modèle expérimental, le Type 2 Ka-Mi est le premier modèle de série produit à 200 exemplaires (184 pour la marine 16 pour l’armée de terre), ce char amphibie étant une version modifiée du type 95 Ha-Go.

Type 2 Ka-Mi 8.jpg

Le Type 3 Ka-Chi est une évolution du précédent, ce nouveau char amphibie produit à seulement 48 exemplaires étant issu du type 97 plus moderne.

Le Type 5 To-Ku n’à été produit qu’à seulement seize exemplaires, le Japon renonçant au concept de char amphibie après l’échec de l’opération contre la Nouvelle Calédonie qui stoppe définitivement l’avancée nippone dans le Pacifique.

Caracteristiques Techniques du type 2 Ka-Mi

Masse : 12.5 tonnes (9.15 tonnes sans le ponton flottaison)

Dimensions : longueur hors tout 7.42m (4.80m sans le ponton flottaison) largeur 2.8m hauteur 2.34m

Motorisation : un moteur diesel refroidit par air Mitsubishi A6120VDe de 115ch

Performances : vitesse maximale 37 km/h sur terre 10km/h dans l’eau distance franchissable 170km

Blindage : 6-12mm

Armement : un canon de 37mm type 1 et deux mitraileuses de 7.7mm type 97

Equipage : cinq hommes

Caracteristiques Techniques du type 3 Ka-Chi

Masse : 28.7 tonnes (avec pontons)

Dimensions : longueur 10.3m (avec pontons) largeur 3m hauteur 3.82m

Motorisation : un diesel refroidit par air Mitsubishi de 240ch

Performances : vitesse maximale 32 km/h sur terre 10 km/h sur l’eau distance franchissable 320km

Blindage : 10 à 50mm

Armement : un canon de 47mm type 1 et deux mitraileuses de 7.7mm type 97

Equipage : 7 hommes

Caracteristiques Techniques du type 5 To-Ku

Masse : 29.1 tonnes

Dimensions : longueur 10.8m (avec flotteurs) largeur 3m hauteur 3.38m

Motorisation : un diesel refroidit par eau Mitsubishi de 240ch

Performances : vitesse maximale 32 km/h sur terre 10 km/h sur eau distance franchissable 320km
Blindage : 10-50mm

Armement : un canon de 47mm type 1 un canon de 25mm et deux mitraileuses de 7.7mm type 97

Equipage : 7 hommes

Prototypes

-En 1935 sont produits quatre chars lourds type 95. Ces chars à multi-tourelles seront les seuls de leur espèce, la production en série étant abandonnée.

Caractéristiques Techniques

Poids : 26 tonnes

Dimensions : longueur 6.47m largeur hauteur 2.89m

Motorisation : un moteur de 290ch
Performances : vitesse maximale 22 km/h distance franchissable 110km

Blindage : 12 à 35mm

Armement : un canon de 70mm en tourelle principale, un canon de 37mm, une mitraileuse de 6.5mm à l’arrière de la tourelle principale, une mitrailleuse de 6.5mm dans une tourelle auxiliaire

Equipage : cinq hommes

-Le Type 98 Chi-Ho est un char expérimental apparu en 1938 comme sa désignation l’indique. En dépit de cette désignation, ce char ne fût jamais produit en série.

Le prototype fût achevé en juillet 1939. C’était une tentative de remplacement du type 89 qui faisait suite au choix du type 97 Chi-Ha un char moyen plus coûteux que son concurrent le type 97 Chi-Ni qui avait finalement été sélectionné suite au déclenchement de la deuxième guerre sino-japonaise qui avait permis l’accroissement des budgets.

En dépit de l’échec du type 97 Chi-Ni, l’état-major japonaise n’avait pas renoncé à un char «low cost». Le type 98 Chi-Ho fût donc mis au point avec un canon de 47mm en tourelle associé à une mitrailleuse de 7.7mm coaxiale et une autre à gauche de la tourelle toujours à l’avant.

En dépit de qualités certaines, le type 98 Chi-Ho resta à l’état de prototype probablement parce que la production du type 97 Chi-Ha était bien lancée et que le Japon ne pouvait se permettre le luxe de multiplier les modèles de char.

Caracteristiques Techniques

Equipage : 4 hommes Blindage : 5-25mm Armement : un canon de 47mm type 97, deux mitrailleuses de 7.7mm type 1 Motorisation : un diesel Mitsubishi refroidit par air développant 135ch

-Comme tous les pays, le Japon succomba à la folie du «char super lourd». En 1943 une première étude fût lancée mais n’aboutit pas immédiatement en raison du scepticisme entouré ce projet d’un char de 120 tonnes alors que le Japon avait déjà du mal à produire suffisamment de chars pesant dix fois moins.

Ce projet reste en sommeil jusqu’au second conflit mondial. Comme l’Allemagne, le Japon se sentant acculé imagine des chars super lourd capables d’écraser leurs adversaires. Ce projet (re)lancé en 1952 n’à aboutit qu’à la construction d’un prototype unique baptisé O-I qui sauvegardé est aujourd’hui exposé à Chiba à l’entrée de l’Ecole des Chars de la force d’autodéfense.

Caractéristiques Techniques

Masse : 120 tonnes

Dimensions : longueur 10m largeur 4.2m hauteur 4m

Motorisation : deux moteurs essence de 550ch chacun
Performances : vitesse maximale 25 km/h

Blindage : maximum 200mm

Armement : un canon de 105mm type 92 en tourelle, un canon de 47mm type 1 en tourelle auxiliaire et trois mitraileuses de 7.7mm type 97 en tourelles auxiliaires (une à l’avant droit et deux à l’arrière).

Equipage : onze hommes

-Le Type 5 Ke-Ho est un projet de char léger apparu en 1945. Il n’à pas dépassé le stade du prototype probablement en raison d’une volonté de ne pas disperser l’industrie dans de multiples projets.

Caractéristiques Techniques :

Masse : 10 tonnes

Dimensions : longueur 4.38m largeur 2.23m hauteur 2.23m

Motorisation : un diesel refroidit par an développant 150ch

Vitesse maximale 50 km/h

Blindage : 8-20mm

Armement : un canon de 47mm type 1, une mitrailleuse de 7.7mm type 97

Equipage : 4 hommes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s