Allemagne (18) sous-marins (3)

SOUS-MARINS TYPE VII

Le KMS U-87 (type VIIB) dans une mer un peu formée

-Premiers sous-marins conçus pour la Baltique et la mer du Nord où les distances sont courtes et les ports à proximité des zones d’opération. Les type IA, II et III ne sont absolument pas adaptés à l’Atlantique où les distances imposent des sous-marins nettement plus endurants sans oublier les distances de transit entre les ports allemands et les zones de chasse.

-Le design du type VII s’inspire des derniers modèles du premier conflit mondial qu’il s’agisse d’un projet mort-né (UG) et d’un modèle ayant été construit, le modèle UB-III.

-Projets étudiés à l’étranger, aboutissant à des sous-marins comparables à nos sous-marins de 2ème classe soit 600 à 700 tonnes.

-Plusieurs variante, le type VIIA composé de dix navires (U-27 à U-36) suivis de vingt-quatre type VIIB (U-45 à U-55 , U-73 à U-76, U-83 à U-87, U-99 à U-102), vingt-quatre type VIIC (U-69 à U-72 U-77 à U-82, U-88 à U-98, U-132 à U-134) et enfin huit type VIID (U-135 U-136 U-139 à U-144) soit un total de soixante-huit unités.

-La majorité des type VII sont encore en service en septembre 1948. Quatre ont été coulés durant la guerre de Pologne (U-27 U-35 U-36 et U-45) et deux sont perdus accidentellement entre les deux conflits (U-135 U-143).

-Seulement soixante-deux sous-marins type VII sont encore en service quand éclate le second conflit mondial.

Type VIIA

-Les dix sous-marins de cette variante (U-27 à U-36) sont mis en service pour neuf d’entre-eux en 1936, deux en août (U-27 et U-30), le U-33 en juillet, le U-34 et le U-28 en septembre, les U-29 et U-35 en novembre, les U-31 et U-36 en décembre, seul le U-32 entra en service en avril 1937.

-Deux sous-marins coulés durant la guerre de Pologne, les U-27 et U-36.

-Navires de 626 tonnes en surface (745 tonnes en plongée), mesurant 64.50m de long sur 5.85m de large avec un tirant d’eau de 4.37m.

-Vitesse maximale de 17 noeuds en surface (8 noeuds en plongée) et une immersion maximale de 220m.

-Ils sont armés d’un canon de 88mm à l’avant, d’un canon de 20mm et de deux mitrailleuses de 7.92mm sur le kiosque et surtout cinq tubes lance-torpilles (quatre avant et un arrière) avec onze torpilles.

Type VIIB

-Sur les vingt-quatre sous-marins de cette variante, quatre sont mis en service en 1938 (U-45 U-46 U-47 et U-51), sept en 1939 (U-48, U-49, U-50, U-52, U-53,U-54 et U-55), sept en 1940 (U-73, U-74, U-76, U-99, U-100, U-101 et U-102) et les six derniers en 1941 (U-75, U-83, U-84, U-85, U-86 et U-87).

-Navires de 753 tonnes en surface (857 tonnes en plongée), mesurant 66.50m de long sur 6.20m de large avec un tirant d’eau de 4.74m.

-Vitesse maximale de 17.9 noeuds en surface et de 8 noeuds en plongée avec une immersion maximale de 150m.

-Armement composé d’un canon de 88mm à l’avant, d’un canon de 20mm et de deux mitrailleuses de 7.92mm sur le kiosque, de cinq tubes lance-torpilles (quatre avant et un arrière) avec onze torpilles ou vingt-six mines.

Type VIIC

-Ces vingt-quatre sous-marins sont mis en service en 1940 (U-69 U-70 U-71 U-93 U-94 U-95 U-96 U-97 et U-98), en 1941 (U-72 U-77 U-78 U-79 U-80 U-81 U-82 U-88 U-89 U-90) et en 1942 (U-91 U-92 U-132 U-133 U-134).

-Ces navires sont toujours en service en septembre 1948

-Ces navires déplacent 769 tonnes en surface (871 tonnes en plongée), mesurant 67.10m de long sur 6.20m de large avec un tirant d’eau de 4.74m.

-Vitesse maximale de 17.7 noeuds en surface (7.6 noeuds en plongée) avec une immersion maximale de 220m.

-Ils sont armés d’un canon de 88mm installé sur le pont à l’avant (220 coups), un canon de 20mm et deux mitrailleuses de 7.92mm sur le kiosque, cinq tubes lance-torpilles (quatre avant et un arrière) avec quatorze torpilles ou vingt-six mines ou un mix des deux.

Type VIID

-Ces huit sous-marins sont mis en service en 1940 (U-139 U-140 U-141 U-142 U-143 U-144) et en 1941 (U-135 U-136)

-Le U-135 est perdu lors d’un accident de plongée en mer Baltique le 8 septembre 1942. Les autres sont toujours disponibles en septembre 1948.

-Navires de 780 tonnes en surface (893 tonnes en plongée), mesurant 67.70m de long sur 6.30m de large avec un tirant d’eau de 4.75m

-Vitesse maximale de 17.5 noeuds en surface, de 7.5 noeuds en plongée avec une immersion maximale de 220m

-Armement : un canon de 88mm C35 à l’avant avec 220 coups, un canon de 20mm et deux mitrailleuses de 7.92mm sur le kiosque 5 tubes lance-torpilles (quatre avant et un arrière) avec quatorzeze torpilles ou jusqu’à vingt-six mines

Publicités

Allemagne (16) sous-marins (1)

SOUS-MARINS

Avant-Propos

-Le sous-marin moderne apparait à la fin du 19ème siècle avec des inventeurs talentueux comme John Holland ou Maxime Laubeuf.

-Premiers sous-marins construits en Allemagne pour la Russie en 1904, le premier sous-marin allemand entre en service dans la Kaiserliche Marine deux ans plus tard.

-Arme méconnue quand le premier conflit mondial éclate. Les allemands ont mis le couteau sous la gorge de la Grande-Bretagne mais provoque par leur guerre anti-sous-marine à outrance l’entrée en guerre des Etats-Unis qui provoquera leur défaite.

-Le conflit terminé, les sous-marins allemands sont livrés aux alliés qui se les partagent, beaucoup servant ensuite de cible de tir ou étant simplement démolis.

-Le traité de Versailles interdit à l’Allemagne de posséder des submersibles. Cela n’empêche pas la marine allemande de contourner l’interdiction en installant des bureaux d’études à l’étranger (Argentine, Suède, Pays-Bas) qui vont produire des sous-marins pour l’exportation (Argentine,Finlande,Espagne,Turquie) tout en préparant la renaissance de l’U-Bootwafe.

Le sous-marin finlandais Vesikkoa précurseur des type II

Le sous-marin finlandais Vesikkoa précurseur des type II

-Le programme secret de réarmement du 15 novembre 1932 prévoit la construction de dix sous-marins océaniques de 800 tonnes et dix-huit sous-marins côtiers de 300 tonnes. En attendant que le traité de Versailles soit dénoncé, les sous-marins sontdésignés comme des « bateaux à moteur d’expérimentation (Motorenversuchsboot)

-Il faut attendre l’arrivée des nazis au pouvoir pour que la marine allemande entame réellement son réarmement, la tranche 1933/34 finançant la construction de deux type IIB de 275 tonnes et de six type IIA.

Le U-25, sous-marin type IA

Le U-25, sous-marin type IA

-En septembre 1939, la Kriegsmarine aligne cinquante-deux sous-marins plus cinq autres en essais ou sur le point d’être mis en service répartis entre deux type IA, six type IIA, dix-huit IIB, six IIC, dix VIIA, huit VIIB et 7 IXA.

-Le plan Z de septembre 1939 prévoyait la construction d’un grand nombre de sous-marins pour mener la guerre de convois en l’occurence vingt-sept sous-marins océaniques dont quatre croiseurs sous-marins, soixante-deux sous-marins de grande croisière type IX, cent sous-marins de 550 tonnes (type IA, VIIA, B et C) et soixante sous-marins côtiers destinés à opérer dans la Baltique contre la flotte soviétique (type II) soit un total de 249 sous-marins.

Ce plan ne sera pas mené à bien, un nouveau plan Z plus raisonable sera mis sur pied pour rationnaliser davantage la production.

Il est intéressant de remarquer que la construction des sous-marins menée avec célérité jusqu’en 1943 connait une éclipse de plusieurs années. Les raisons sont multiples : priorité de la flotte de surface, influence encore faible des sous-mariniers par rapport aux surfaciers, impact de la guerre civile.

-En septembre 1948, la U-Bootwafe aligne un total de cent-soixante dix-huit sous-marins de différents types :

-Quatre croiseurs sous-marins type XI à quatre canons de 127mm

-Quatre ravitailleurs type XIV utilisables également comme transport de troupes

-Soixante-trois sous-marins type VII

-Soixante sous-marins type IX

-Quatre mouilleurs de mines type XB

-Trente-six sous-marins type II et III destinés à opérer en Baltique

Des projets de sous-marins à haute performance sont prévus, des prototypes sont construits et la production en série à démarré avec douze type XII de 2000 tonnes comparable _toutes proportions gardées_ aux Rolland Morillot et douze type XVII de 900 tonnes comparable aux Aurore/Phenix.

Sans la guerre civile, ils auraient du être en service dès 1946 mais en septembre 1948, les plus avancés entament simplement leurs essais à la mer.

Au moment où est déclenchée l’opération Weserübung, des sous-marins sont déployés sur les différentes mers de l’hémisphère nord.

Les quatre type XI (croiseurs sous-marins armés de deux tourelles doubles de 127mm) sont déployés dans l’Atlantique pour mener une guerre de course en liaison avec des corsaires de surface.

Des sous-marins type II et III _version améliorée du précédent_ sont déployés en Baltique alors que des type VII et des type IX sont déployés à la fois en mer du Nord pour soutenir l’invasion de la Norvège et du Danemark et mener une guerre de course dans l’Atlantique.