22-Armée de terre : armement et matériel (74) ordre de bataille (8)

-4ème Corps d’Armée

Ce corps d’armée mis sur pied à Nantes dispose comme les autres corps d’armée d’unités de combat et de soutien qui lui sont directement rattachés :

-Le 604ème régiment de pionniers

-Le 4ème Groupement de Reconnaissance de Corps d’Armée (4ème GRCA) mis sur pied par le CMC n°21 de Pontivy équipé de chars légers AMX-44  et d’automitrailleuses puissantes     AM modèle 1940P. En attendant la disponibilité d’AMX-44, il reçoit des Hotchkiss H-39.

char léger modèle 1935 M.39 dit Hotchkis H-39

char léger modèle 1935 M.39 dit Hotchkis H-39

-Le 111ème Régiment d’Artillerie Lourde Coloniale Hippomobile (111ème RALCH) qui
dispose de deux groupes de 105L Schneider modèle 1936 et deux groupes de 155L modèle
1945.

-Différentes unités du génie, des transmissions, du train, de l’intendance et du service de santé

-L’armée de l’air détaché au profit de ce corps d’armée, le 504ème Groupe Aérien d’Observation.

-La 4ème Division d’Infanterie Nord-Africaine (4ème DINA) est une unité d’active dont l’état-major est habituellement stationné à Epinal dispose du 13ème régiment de zouaves, du 23ème et du 25ème régiment de tirailleurs algériens; de deux régiments d’artillerie (33ème RANA et 233ème RALNA), de la 604ème batterie divisionnaire antichar nord-africaine, du 604ème bataillon de défense antiaérienne nord-africaine, du 38ème bataillon du génie et de diverses unités de soutien.

Elle bénéficie également du soutien du 94ème Groupement de Reconnaissance de Division d’Infanterie (94ème GRDI) disposant de chars légers AMX-42 et d’automitrailleuses puissantes AM modèle 1940P.

-La 22ème Division d’Infanterie est une unité de mobilisation de série A composée donc de jeunes réservistes. Elle dispose de trois régiments d’infanterie de ligne (19ème, 62ème et 116ème RI), de deux régiments d’artillerie (18ème RAD et 218ème RALD), de la 622ème batterie divisionnaire antichar, du 622ème bataillon de défense antiaérienne, d’un bataillon du génie et de diverses unités de soutien.

Elle bénéficie également du soutien du 24ème Groupement de Reconnaissance de Division d’Infanterie (24ème GRDI) disposant de chars légers AMX-42 et d’automitrailleuses puissantes AM modèle 1940P.

-21ème Corps d’Armée

Ce Corps d’Armée mis sur pied lui aussi par la 4ème région militaire peut être considéré comme le corps d’armée le plus faible des trois puisqu’il ne dispose que de division de série B composés de réservistes expérimentés mais uniquement de réservistes.

-Sous l’autorité direct du commandant de ce corps d’armée, nous trouvons le 621ème régiment de pionniers, le 21ème Groupement de Reconnaissance de Corps d’Armée (21ème GRCA) mis sur pied par le CMC n°21 de Pontivy disposant de Hotchkiss H-39 en attendant la disponibilité de chars légers AMX-44 et d’automitrailleuses de découverte AMD 178 en attendant la disponibilité des AMP.

Canon de 105mm long modèle 1936 Schneider

Canon de 105mm long modèle 1936 Schneider

Il dispose également du 109ème régiment d’artillerie lourde hippomobile (109ème RALH) disposant de deux groupes de 105L modèle 1936S et de deux groupes de 155mm modèle 1918, d’unités du génie, du train, des transmissions, de l’intendance et du service de santé.

L’armée de l’air détache à son profit le Groupe Aérien d’Observation (GAO) n°521 et équipé de huit Bloch     MB-175 de reconnaissance armée, de douze Dewoitine D-720 de coopération et de quinze ANF-Les Mureaux ANF-123 d’observation et de réglage de tir soit un total de trente-cinq appareils.

-La 53ème division d’infanterie est une unité de série B formée donc de réservistes âgés entre 35 et 45 ans. Elle dispose de trois régiments d’infanterie de ligne (208ème, 239ème et 329ème RI); de deux régiments d’artillerie (22ème RAD et 222ème RALD), de la 653ème batterie divisionnaire antichar, du 653ème bataillon de défense antiaérienne, d’un bataillon du génie et de diverses unités de soutien.

Elle bénéficie également du soutien du 66ème Groupement de Reconnaissance de Division d’Infanterie (66ème GRDI) qui dispose de chars légers AMX-42 et d’automitrailleuses de découverte AMD 178 en attendant la disponibilité d’automitrailleuses puissantes.

-La 61ème division d’infanterie est elle aussi une unité de série B formée donc de réservistes âgés entre 35 et 45 ans.

Elle dispose de trois régiments d’infanterie de ligne (248ème, 265ème et 337ème RI), de deux régiments d’artillerie (51ème RAD et 251ème RALD), de la 661ème batterie divisionnaire antichar, du 661ème bataillon de défense antiaérienne, du 72ème bataillon du génie et de diverses unités de soutien.

Elle bénéficie également du soutien du 9ème Groupement de Reconnaissance de Division d’Infanterie (9ème GRDI) créé en 1948 qui dispose de chars légers Hotchkiss H-39 et d’automitrailleuses de découvertes AMD 178 en attendant la disponibilité d’automitrailleuses puissantes.

Publicités

22-Armée de terre : armemet et matériel (73) ordre de bataille (7)

9ème Armée

La 9ème Armée est déployée à l’est de la 1ère armée entre Fourmies et Sedan et doit elle aussi participer à la manoeuvre Dyle-Breda en se portant sur la Meuse avec pour mission de la tenir en liaison avec les forces belges notament les chasseurs ardenais.

Comme la 1ère armée, elle dispose de trois corps d’armée à deux divisions plus une division d’infanterie de forteresse, la 102ème DIF chargée avec ses unités à tenir fermement la frontière franco-belge pour permettre un éventuel repli des trois corps d’armée de manoeuvre.

La 9ème armée dispose comme les autres d’unités qui lui sont directement rattachées avec quatre régiments de pionniers (402ème, 403ème, 445ème et 481ème régiments de pionniers), les 9ème et 19ème compagnies de garde du quartier général, le 482ème régiment de pionniers détaché à la 102ème DIF.

Elle dispose également du groupement de bataillons de chars n°509 avec le 5ème BCC (45 Renault R-35 modernisés), le 16ème BCC (45 Renault R-40), le 29ème BCC (45 Renault R-40) et le 39ème BCC (Renault R-40), ces deux derniers étant des bataillons de mobilisation.

-La 3ème brigade de spahis est rattaché directement à l’état-major de la 9ème armée mais peut être mis à disposition pour emploi à l’un des trois corps d’armée.

On trouve également une unité de DCA en l’occurence le 9ème Groupe Anti-Aérien de Campagne (9ème GAAC) disposant d’un état-major, d’une batterie hors rang et de quatre batteries, deux batteries équipées de canons de 75mm et deux batteries équipées de canons de 37mm Schneider, canons remorqués par des véhicules tout-terrains Laffly.

-Dans le domaine du soutien, on trouve des unités dépendant de l’artillerie (parc de réparations d’artillerie n°9, parc de réparation des équipages et des ferrures n°9, le parc de réparation automobile n°9, le parc d’essence et ingrédients d’armée n°9 et le parc de munitions d’armée n°9).

-On trouve également des unités du génie notamment trois bataillons de sapeurs mineurs, des compagnies d’électromécaniciens ou un parc de génie d’armée. Les transmissions sont représentées par le 809ème bataillon de sapeurs télégraphistes d’armée et le 824ème parc de transmissions d’armée.

Le train dispose de quatre compagnies automobiles et d’une compagnie hippomobile pour le transport et le soutien sanitaire; l’intendance déployant une compagnie de ravitaillement en viande, deux détachements et une section de transport tout comme le service de santé qui dispose de plusieurs unités spécialisées pour l’évacuation et le traitement des blessés.

La gendarmerie dispose d’une force prévôtale avec notamment deux compagnies pour assurer l’ordre et la gestion des prisonniers.

L’armée de l’air déploie au profit de la 9ème armée, un groupement d’aviation (GRAVIA-IXA) et des Groupes Aériens d’Observation (GAO) plus spécifiquement destinés à l’éclairage des trois Corps d’Armée.

Le Groupement d’Aviation de la 9ème Armée dispose des moyens suivants :

Bréguet Br700C2, l'un des chasseurs biplaces de l'armée de l'air

Bréguet Br700C2, l’un des chasseurs biplaces de l’armée de l’air

-1ère Escadre de Chasse (1ère EC) stationnée à Laon-Couvron avec trois groupes et douze     escadrilles équipés d’Arsenal VG-33 (neuf escadrilles sur douze) et de Bréguet Br700C2     (trois escadrilles su douze) soit un total de 108 chasseurs (81 monomoteurs et 27 bimoteurs).

-Un groupe de bombardiers en piqué, le GB II/40 équipé de Loire-Nieuport LN-430 stationné à Villers-Les Guise.

-Un groupe de bombardement d’assaut, le GBA I/51 stationné lui aussi à Villers-Les Guise
équipé de Bréguet Br691 et Br693

Lioré et Olivier LéO 451 de l'armée de l'air

Lioré et Olivier LéO 451 de l’armée de l’air

-Un groupe de bombardement moyen, le GB III/12 équipé de Lioré et Olivier Léo 451 quitte sa base du temps de paix à Persant Baumont pour rejoindre sa base du temps de guerre, la base aérienne d’Athiès où il cohabite avec le GAO-504.

-Un groupe de reconnaissance tactique, le GR III/35 stationné sur la base aérienne d’Attigny     équipé de Bloch MB-176 où ils cohabitent avec  les avions du GAO-521.

Le GRAVIA IX-A dispose de 108 chasseurs (81 Arsenal VG-33 et 27 Bréguet Br700C2), de 27 bombardiers en piqué Loire-Nieuport LN-430, de 27 avions d’assaut Bréguet 691/693, de 27 Lioré et Olivier Léo 451 et de 36 Bloch MB-176 soit un total de 225 avions.

A ce total peut s’ajouter les trois GAO de la 9ème armée, le GAO 503 qui dispose de  huit Bloch MB-175, de douze Dewoitine D-720 et de quinze ANF-Mureaux ANF-123, le GAO 504 qui dispose de  huit Bloch MB-176, de douze Dewoitine D-720 et de quinze ANF-Mureaux ANF-123 et du GAO 521 qui dispose de huit Bloch MB-175, de douze Dewoitine D-720 et de quinze ANF-Mureaux ANF-123 soit un total de 16 Bloch MB-175, 8 Bloch MB-176, 36 Dewoitine D-720 et 45 ANF-Les Mureaux ANF-123 soit un total de 105 appareils.

Le total d’appareils disponibles pour la 9ème armée est donc de 330 appareils.

-La force de manoeuvre de la 9ème Armée est composée de trois Corps d’Armée à deux divisions d’infanterie, le 3ème CA formé par la 3ème région militaire (Rouen), le 4ème et le 21ème CA étant mis sur pied par la 4ème région militaire (Nantes).

-3ème Corps d’Armée

-Comme les autres Corps d’Armée, le 3ème CA dispose d’unités qui lui sont directement rattachés :

-Le 603ème régiment de pionniers

-Le 3ème Groupement de Reconnaissance de Corps d’Armée (3ème GRCA) mis sur pied par le CMC n°20 d’Alençon équipé de chars légers Hotchkiss H-39 et d’automitrailleuses puissantes AM modèle 1940P.

-102ème Régiment d’Artillerie Lourde Automobile/à Tracteurs (102ème RALA/RALT) avec  deux groupes de 105mm (Schneider modèle 1936) et deux groupes de 155mm (GPF-T).

-361ème Régiment d’Artillerie Lourde Portée avec trois groupes, deux groupes de 105  équipés de 105L41 de l’Etablissement de Tarbes et un groupe équipé de 155GPFT.

-Des unités du génie, des transmissions, du train

-503ème Groupe Aérien d’Observation détaché par l’armée de l’air et équipé de huit Bloch MB-175 de reconnaissance armée, de douze Dewoitine D-720 de coopération et de quinze ANF-Mureaux ANF-123 d’observation et de réglage de tir soit un total de trente-cinq appareils.

-La 5ème Division d’Infanterie Motorisée (5ème DIM) est une unité d’active dont l’état-major est installé en temps de paix à Caen qui dispose de trois régiments d’infanterie de ligne (8ème, 39ème et 129ème RI), deux régiments d’artillerie (le 11ème RAD et le 211ème RALD), de la 605ème batterie divisionnaire antichar, du 605ème bataillon de défense antiaérienne, du 17ème bataillon du génie et de diverses unités de soutien.

Il bénéficie également du soutien du 1er Groupement de Reconnaissance de Division d’Infanterie (1er GRDI) équipé de chars légers FCM-42 et d’automitrailleuses puissantes AM modèle 1940P.

-La 18ème Division d’Infanterie est une unité de mobilisation, plus précisément de série A composée de jeunes réservistes c’est à dire d’anciens conscrits libérés récemment de leur engagement.

Cette division dispose de trois régiments d’infanterie de ligne (66ème, 77ème et 125ème RI), de deux régiments d’artillerie (19ème et 219ème RALD), de la 618ème batterie divisionnaire antichar, du 618ème bataillon de défense antiaérienne, du 70ème bataillon du génie et de diverses unités de soutien.

Il bénéficie également du soutien du 30ème Groupement de Reconnaissance de Division d’Infanterie (30ème GRDI) qui doit disposer de chars légers FCM-42 et d’automitrailleuses de découverte AMD 178 à canon de 47mm en attendant de recevoir des automitrailleuses puissantes.

A sa mobilisation, il reçoit des Hotchkiss H-39 sortis des stocks en attendant la disponibilité de FCM-42 neufs. Il reçoit des AM modèle 1940P dès la mi-septembre.

22-Armée de terre : armement et matériel (71) ordre de bataille (5)

1ère Armée

Cette première armée est déployée entre la British Expeditionnary Force et la 9ème armée couvre la région située entre Condé sur l’Escaut et Fourmies, la 1ère Armée ayant pour mission de couvrir la trouée de Gembloux, au sud-sud est de Bruxelles dans la région de Namur sur la Dyle.

Cette armée dispose de trois corps d’armées à deux divisions d’infanterie avec une division d’infanterie motorisée et une division d’infanterie (active, série A ou série B) et peut bénéficier du soutien du 2ème Corps de Cavalerie (3ème et 7ème DLM) placé en temps normal sous l’autorité du Groupe d’Armée.

-Comme pour la 7ème armée, on trouve des unités rattachées directement à la 1ère armée :

-401ème, 411ème et 421ème régiments de pionniers

-1ère et 11ème compagnie de garde de quartier général

-Parc de réparation d’infanterie n°1

Char léger modèle 1940R dit Renault R-40

Char léger modèle 1940R dit Renault R-40

-Groupement de bataillons de chars 501  avec le 1er BCC (45 Renault R-40), le 11ème BCC (45 Renault R-35 mod.), le 24ème BCC (45 FCM-42) et le 34ème BCC, un bataillon de mobilisation équipé de 45 FCM-42 associé au parc d’engins blindés n°1.

Ce dernier bataillon ne dispose que de dix-huit chars en septembre 1948 et est conservé en réserve pour la sécurité à l’arrière du front, ne devant être engagé que si le conflit ne permet pas de faire autrement. Son rééquipement complet est prévu pour la fin de l’année.

On trouve également une unité de DCA en l’occurence le 1er Groupe Anti-Aérien de Campagne (1er GAAC) disposant d’un état-major, d’une batterie hors rang et de quatre batteries, deux batteries équipées de canons de 75mm et deux batteries équipées de canons de 37mm Schneider, canons remorqués par des véhicules tout-terrains Laffly.

-Des unités de soutien dépendant de l’artillerie en l’occurence le parc de réparation d’artillerie n°1 associé à la 501ème compagnie d’ouvriers, le parc de réparation des équipages et ferrures n°1 associé à la 511ème compagnie d’ouvriers, le parc de réparation auto n°1 associées à la 521ème compagnie de triage et 531ème compagnie de parc, le parc d’essence et d’ingrédients d’armée n°1 avec quatre compagnies de dépôts (561ème compagnie de dépôt principal, 571ème 581ème et 591ème compagnies de dépôt secondaire) et enfin le parc de munitions d’armée n°1 avec mes 601ème, 611ème et 621ème compagnie de munitions.

-On trouve également plusieurs unités du génie avec le 268/1ère chefferie du génie d’armée, le 269/1ère chefferie d’étapes d’armée, les 151ème et 351ème bataillons de génie d’armée, un bataillon spécial du 3ème régiment du génie, le 251ème parc du génie d’armée (251ème compagnie de parc, 251/1ère et 2ème compagnies auxiliaires du génie), 399/1ère compagnie de sapeurs forestiers, 326/2ème et 12ème compagnies de ponts lourds, 531ème compagnie de construction et la régulatrice routière n°11.

-Les transmissions déploient sous l’autorité de la 1ère armée le 801ème bataillon de sapeurs télégraphistes d’armée, le 816ème parc de transmissions d’armée, la 952/1ère section technique de télégraphistes militaires et le 953/1er détachement d’ouvriers de lignes télégraphiques.

-Le train fournit de nombreuses unités de transport avec le 11ème groupement régional (quatre compagnies numérotés 5 à 8), sept compagnies hippomobiles, cinq compagnies automobiles six compagnies automobiles sanitaires et deux compagnies de camion citerne.

-L’intendance et le service de santé fournissent fournissent des unités de soutien en compagnie du service vétérinaire, du service des remontes.

-La gendarmerie dispose de la 4ème légion de la gendarmerie républicaine mobile.

-Comme pour la 7ème armée, l’armée de l’air détache au profit de la 1ère armée de puissants moyens aériens destinés à la reconnaissance, l’observation, la couverture aérienne et l’appui tactique.

On trouve d’abord le Groupement d’Aviation de la 1ère Armée (GRAVIA-IA) qui dispose de deux escadres de chasse, de deux groupes de bombardement d’assaut, de deux groupes de bombardement en piqué, d’un groupe de bombardement moyen, d’un groupe de reconnaissance sans oublier le renfort éventuel d’escadrilles de transport et la mise sous le commandement du GRAVIA IA des GAO-502, GAO-519 et GAO-520.

Arsenal VG-33

Arsenal VG-33

-La 2ème Escadre de Chasse est stationnée à Cambrai avec trois groupes de trente-six appareils répartis entre vingt-sept Arsenal VG-33 et neuf Lockeed H-322 Eclair.

-La 3ème Escadre de Chasse est stationnée à Beauvais qui dispose de trois de troupes de trente-six appareils répartis entre vingt-sept Dewoitine D-520 et neuf Bréguet Br700C2.

Ce sont donc un total de 216 chasseurs qui sont chargés de couvrir les forces terrestres de la 1ère Armée.

-Deux groupes de bombardement d’assaut, le GBA II/35 équipé de Bréguet Br695 stationné sur la base aérienne de Denain en compagnie du GBA II/51 équipé lui de Bréguet Br693.

-Deux groupes de bombardement en piqué stationnés sur la base aérienne du Quesnoy, les GB I/42 et GB II/42 équipés de Bréguet Br698.

-Un groupe de bombardement moyen stationné en temps de paix sur la base aérienne de Persan-Beaumont et qui rallie la base du Quesnoy à la mobilisation. Il est équipé de Lioré et Olivier Léo 451.

-Un groupe de reconnaissance tactique, le GB II/35 équipé de Bloch MB-176, stationné sur la base aérienne de Clastres en compagnie du GAO-520.

Outre les 216 chasseurs (162 monomoteurs _81 Arsenal VG-33 et 81 Dewoitine D-520_et 54 bimoteurs _27 Bréguet Br700C2 et 27 Lockeed H-322_), le GRAVIA IA dispose de 54 avions d’assaut (27 Bréguet 693 et 27 Bréguet 695), 54 bombardiers en piqué Bréguet 698, 27 bombardiers moyens Lioré et Olivier Léo 451 et 36 Bloch MB-176 soit un total de 387 avions.

Outre cette force importante, le Groupement d’Aviation de la 1ère Armée peut bénéficier du concours des trois Groupes Aériens d’Observation (GAO).

-Groupe Aérien d’Observation 502 stationné à Valenciennes avec  huit Bloch MB-176, douze Dewoitine D-720 et de quinze ANF-Les Mureaux ANF-123.

-Groupe Aérien d’Observation 519 stationné à Denain avec huit Bloch MB-175, douze Dewoitine D-720 et quinze ANF-Les Mureaux ANF-123

-Groupe Aérien d’Observation 520 stationné à Clastres dispose de huit Bloch MB-176, douze Dewoitine D-720 et quinze ANF-Les Mureaux ANF-123.

Cela porte le nombre total d’avions disponibles pour le GRAVIA IA à 492 chasseurs, avions d’attaque, bombardiers et avions de reconnaissance.

-Le cœur de force de la 1ère armée ce sont trois corps d’armée, le 2ème Corps d’Armée, le 19ème Corps d’Armée tous deux mis sur pied par la 2ème région militaire de Lille accompagné du 20ème Corps d’Armée mis sur pied par la 3ème région militaire de Rouen.

Ces trois corps d’armée disposent chacun de deux divisions d’infanterie avec une division d’infanterie motorisée et une division d’infanterie type Nord-Est, toutes des unités d’active à l’exception de la 5ème DINA qui est une division de mobilisation.

22-Armée de terre : armement et matériel (56)

Les tenues des officiers

Les cinq tenues

Les officiers de l’armée de terre disposent de pas moins de cinq tenues différentes, numérotées 1 à 5 :

Grande tenue d'officier modèle 1931

Grande tenue d’officier modèle 1931 pour un officier de l’infanterie

-La tenue n°1 ou grande tenue

-La tenue n°2 tenue portée le soir, en cérémonie ou en réception privée. Leur port est suspendu le 12 octobre 1939 mais rétablit le 1er septembre 1940 à l’issue de la démobilisation, comme pour marquer symboliquement le retour au temps de paix.

-La tenue n°3 ou tenue de ville se compose du képi, d’une vareuse, d’un pantalon ou d’une culotte pour les officiers montés, d’un manteau (modèle 1932 ou raglant), un ceinturon sans baudrier et des gants blancs

-La tenue n°4 ou tenue de travail (appelé encore tenue de jour) se compose du képi, d’une chemise, d’une vareuse, d’un pantalon ou d’une culotte _ces deux derniers éléments pouvant être en toile_, d’un manteau (modèle 1932, manteau de pluie ou raglant), un ceinturon sans baudrier et des gants fauve foncé. Tous les composants sont kaki sauf le képi.

-La tenue n°5 ou tenue de campagne se compose d’un casque ou d’une coiffure de repos (béret, bonnet de police, chéchia, képi pour la Légion Etrangère), d’une vareuse, d’une culotte, d’un manteau (modèle 1932, manteau léger de pluie ou raglant), ceinturon avec baudrier complet et des gants fauve foncé.

Au niveau de l’équipement, les officiers portent un ceinturon supportant l’étui de l’arme de point, une boussole, une paire de jumelles, un sifflet et un porte-cartes.

Il dispose également d’une plaque d’identité et d’un paquet de pansement sans oublier le masque à gaz. Les hommes non montés disposent également d’un bidon et d’un étui-musette ou d’une sacoche.

Grande tenue spéciale des officiers: les couleurs

La grande tenue spéciale des officiers était la seule trace survivante d’un passé où la guerre voyaient des armées s’affronter en tenues chamarées, une époque où les guerres n’étaient guère moins meurtrière.
Son rétablissement le 1er septembre 1940 est considéré par beaucoup d’historiens comme le retour symbolique au temps de paix même si il s’agissait plus d’une paix armée qu’autre chose.

Infanterie

-La tunique était de couleur bleu noir à l’exception des tirailleurs (bleu clair) et des compagnies sahariennes (garance).

-Les boutons, galons, soutaches du képi et épaulettes étaient en or sauf pour les chasseurs à pied, les chasseurs de combat et l’infanterie légère d’Afrique qui étaient en argent.

-Le calot et le turban du képi est garance sauf les chasseurs à pied et les chars de combat (bleu noir) et les compagnies sahariennes (bleu ciel)

-Le bandeau du képi est de couleur bleu noir sauf pour les tirailleurs (bleu clair) et les compagnies sahariennes (bleu ciel).

-Les numéros et les marques du képi sont en or sauf pour l’infanterie légère d’Afrique, les chasseurs à pied et les chars de combat qui utilisent l’argent.

-Le collet est garance pour l’infanterie et les compagnies sahariennes, bleu noir pour les chasseurs à pied, les zouaves, l’infanterie légère d’Afrique et la Légion Etrangère, gris clair pour les chars de combat et enfin jonquille pour les tirailleurs.

-Les pattes de collet sont bleu noir sauf pour les tirailleurs (bleu clair) et les compagnies sahariennes (garance). L’Infanterie légère d’Afrique à des pattes de collet bleu noir liseré jonquille et pour la Légion bleu noir avec un passepoil vert.

-L’ornement du collet suit les mêmes règles que les numéros et les marques du képi.

-Les pattes de parement sont garance pour l’infanterie et les compagnies sahariennes, bleu noir pour les chasseurs à pied, la Légion Etrangère et l’infanterie légère d’Afrique, gris clair pour les chars de combat, jonquille pour les tirailleurs marocains et inexistants pour pour les zouaves, les tirailleurs algériens et les tirailleurs tunisiens.

-Le pantalon est garance sauf pour les chasseurs à pied qui préfèrent le gris de fer foncé, les chars de combat qui ont opté le bleu gondé et les compagnies sahariennes dont les officiers portent un pantalon bleu ciel.

-Les bandes de passepoil du pantalon sont pour l’infanterie, les zouaves, l’infanterie légère d’Afrique et la Légion Etrangère de couleur bleu noir, jonquille pour les chasseurs à pied, gris clair pour les chars de combat, bleu clair pour les tirailleurs et garance pour les compagnies sahariennes.

-Les plaques de ceinturon sont en or pour l’infanterie, les zouaves, les tirailleurs, la Légion Etrangère et les compagnies sahariennes, argent pour les chasseurs à pied, les chars de combat et l’Infanterie légère d’Afrique.
Cavalerie

-La tunique est bleu noir sauf pour les chasseurs d’Afrique en bleu ciel, la Remonte et les Spahis préférant le garance.

-Les boutons, galons, soutaches du képi ett épaulettes sont en argent sauf pour la Remonte et les spahis qui sont en or.

-Le calot et le turban du képi est de couleur garance

-Le bandeau du képi est bleu noir sauf pour les chasseurs à cheval, les hussards, les groupes d’automitrailleuses, les chasseurs d’Afrique, la Remonte, la Cavalerie d’Ecole et les spahis qui préfèrent le bleu ciel.

-L’ornement du képi est en argent sauf pour la Remonte et les Spahis

-Le collet est garance pour les cuirassiers, les spahis et la Remonte; blanc pour les dragons et les dragons portés; bleu ciel pour les chasseurs à cheval, les hussards, les groupes d’automitrailleuses et la cavalerie d’Ecole, jonquille pour les chasseurs d’Afrique et bleu noir le Régiment Etranger.

-Les pattes de collet sont bleu noir pour les cuirassiers, les dragons, les dragons portés, la Remonte et la Cavalerie d’Ecole; bleu noir avec un passepoil vert pour le Régiment Etranger;garance pour les spahis; bleu ciel avec un passepoil argent pour les Chasseurs à cheval; Bleu ciel sans passepoil pour les hussards et bleu ciel avec passepoil amarante pour les Groupes d’Automitrailleuses.

-Les ornements du collet soit la même règle que pour l’ornement du képi

-Les pattes de parement sont en garance pour les cuirassiers, la Remonte et les spahis; blanches pour les dragons et les dragons portés; bleu ciel pour les chasseurs à cheval, les hussards, les groupes d’automitrailleuses et la Cavalerie d’Ecole; jonquille pour les chasseurs d’Afrique et noir pour le Régiment Etranger.

-Le pantalon est de couleur garance sauf pour la Remonte et les spahis qui est de couleur bleu ciel

-Les bandes ou passepoils du pantalon existe sous la forme d’une bande simple ou d’une double bande.

Les cuirassiers, les dragons, les dragons portés et le Régiment Etranger disposent d’une bande noire; les chasseurs à cheval, les hussards, les Groupes d’Automitrailleuses, les chasseurs d’Afrique et la Cavalerie d’Ecole disposent d’une double bane bleu ciel. Enfin, la Remonte et les spahis disposent d’une double bande garance.

-Les plaques de ceinturon sont en argent sauf pour la Remonte et les spahis qui préfèrent l’or.

 

Artillerie

-Tunique bleu noir

-Boutons, galons, soutaches du képi et épaulettes en or tout comme l’ornement du képi, du collet et la plaque du ceinturon

-Calot, turban et bandeau du képi en bleu noir

-Le collet est écarlate mais les pattes de collet sont bleu noir

-Les pattes de parements sont écarlates

-Le pantalon est bleu noir avec comme passepoils une double bande écarlate.

 

Génie

-Tunique bleu noir

-Boutons, galons, soutaches du képi et épaulettes en or tout comme l’ornement du képi, du collet et la plaque du ceinturon

-Calot, turban et bandeau du képi en bleu noir

-Le collet est bleu noir mais les pattes de collet sont bleu noir avec un liseré écarlate

-Les pattes de parement sont bleu noir

-Le pantalon est bleu noir avec une double bande écarlate comme passepoils

 

Train des équipages

-Tunique bleu noir

-Boutons, galons, soutaches du képi et épaulettes en argent tout comme l’ornement du képi, du collet et la plaque du ceinturon

-Calot et turban du képi en garance alors que le bandeau est en bleu noir

-Le collet est écarlate mais les pattes de collet sont vert foncé

-Les pattes de parement sont écarlates

-Le pantalon est garance avec une bande bleu noir comme passepoil

 

Gendarmerie

-Tunique bleu noir

-Boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en argent

-Calot, turban et bandeau du képi en bleu noir

-Collet et pattes de collet en bleu noir

-Pattes de parement bleu noir

-Pantalon est de couleur «bleu gendarme» avec comme passepoil une double bande bleu noir

 

Garde Républicaine Mobile

-Tunique bleu noir

-Boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or

-Calot, turban et bandeau du képi en bleu noir

-Collet et pattes de collet en bleu noir

-Pattes de parement bleu noir

-Pantalon est de couleur «bleu gendarme» avec comme passepoil une double bande bleu noir

 

Garde Républicaine de Paris

-Tunique bleu noir

-Boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or

-Calot, turban et bandeau du képi en bleu noir

-Collet et pattes de collet en bleu noir

-Pattes de parement rouge

-Pantalon est de couleur «bleu gendarme» avec comme passepoil une double bande bleu noir

 

Sapeurs Pompiers de la Ville de Paris

-Tunique bleu noir

-Boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or

-Calot et turban bleu foncé, le bandeau du képi est de couleur velours noir

-Collet en bleu noir et pattes de collet de couleur velours noir

-Pattes de parement couleur velours noir

-Pantalon bleu foncé avec comme passepoil une bande écarlate
Troupes d’outre-mer

-Pour ce qui est de l’infanterie, les officiers portent une tunique bleu noir avec un pantalon bleu à passepoil écarlate. Le képi est garance (calot et turban) et bleu noir (bandeau) avec des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or. Le collet est bleu noir avec des pattes de collet et des pattes de parement de même couleur.

-Les officiers artilleurs en service outre-mer portent une tunique bleu noir avec un pantalon bleu noir à double bande écarlate. Le képi est garance (calot et turban) et bleu noir (bandeau) avec des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or. Le collet est écarlate avec des pattes de collet bleu noir et des pattes de parement écarlates.

-Les médecins portent une tunique bleu noir avec un pantalon bleu à liseré écarlate. Le képi est bleu noir (calot et turban) et velours cramoisi (bandeau) avec des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or. Le collet est velours cramoisi avec des pattes de collet bleu noir et des pattes de parement de couleur velours cramoisi.

-Les pharmaciens portent une tunique bleu noir avec un pantalon bleu à liseré écarlate. Le képi est bleu noir (calot et turban) et velours vert (bandeau) avec des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or. Le collet est velours vert avec des pattes de collet bleu noir et des pattes de parement de couleur velours vert.

-Les officiers de l’intendance portent une tunique bleu noir avec un pantalon bleu à passepoil écarlate. Le képi est garance (calot et turban) et bleu noir (bandeau) avec des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en argent. Le collet est bleu noir avec des pattes de collet et des pattes de parement de même couleur.

-Les officiers de l’administration portent une tunique bleu noir avec un pantalon bleu à passepoil écarlate. Le képi est bleu noir avec des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or. Le collet est bleu noir avec des pattes de collet et des pattes de parement de même couleur.

 

Services

-Le Service de Santé voit ses officiers porter une tunique bleu noir; des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or; le calot et le turban du képi sont garance à la différence du bandeau qui est de couleur velours cramoisi.

Le collet est de couleur velours cramoisi avec des pattes de collet de couleur bleu noir; les pattes de parement sont écarlates; le pantalon est bleu noir avec comme passepoil une double bande écarlate.

-Les officiers pharmaciens portent une tunique bleu noir; des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or; le calot et le turban du képi sont garance à la différence du bandeau qui est de couleur velours vert.

Le collet est de couleur velours vert avec des pattes de collet de couleur bleu noir; les pattes de parement sont de couleur velours vert; le pantalon est garance avec comme passepoil une bande bleue noir.

-Les dentistes portent une tunique bleu noir; des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or; le calot et le turban du képi sont garance à la différence du bandeau qui est de couleur velours brun.
Le collet est de couleur velours prune avec des pattes de collet de couleur bleu noir; les pattes de parement sont de couleur velours prune; le pantalon est garance avec comme passepoil une bande bleue noir.

-Les vétérinaires portent une tunique bleu noir; des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en argent; le calot et le turban du képi sont garance à la différence du bandeau qui est de couleur velours grenat.

Le collet est de couleur velours grenat avec des pattes de collet de couleur bleu noir; les pattes de parement sont de couleur velours grenat; le pantalon est garance avec comme passepoil une bande bleue noir.

-Les officiers de l’Intendance portent une tunique bleu noir; des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en argent; le calot et le turban du képi sont garance à la différence du bandeau qui est de couleur bleu noir.

Le collet est de couleur bleu noir avec des pattes de collet de couleur velours bleu foncé; les pattes de parement sont de couleur bleu noir; le pantalon est garance avec comme passepoil une bande bleue noir.

-Les officiers de l’Administration portent une tunique bleu noir; des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or; le calot et le turban du képi sont garance à la différence du bandeau qui est de couleur bleu noir.

Le collet est de couleur bleu noir avec des pattes de collet de même couleur; les pattes de parement sont de couleur bleu noir; le pantalon est garance avec comme passepoil une bande bleue noir.

-Les officiers de la Justice Militaire portent une tunique bleu noir; des boutons, galons, soutaches du képi, épaulettes, ornement du képi et du collet, plaque du ceinturon en or; le calot le turban et le bandeau du képi sont de couleur bleu noir.

Le collet est de couleur velours noir avec des pattes de collet bleu noir; les pattes de parement sont de couleur velours noir; le pantalon est bleu noir sans bande de passepoil.