Dominions (19) Canada (19)

Avions et hydravions de l’Aéronavale Canadienne

NdA Pour ce tome j’ai choisit de ne parler que des avions n’ayant pas déjà été traités ailleurs(ce sera différents pour les parties suivantes de ce tome)

Hawker Sea Fury

Hawker Sea Fury 3

Hawker Sea Fury au catapultage

Si il y à parfois des ruptures, l’aviation comme pour toute technologie est une longue et lente évolution des techniques encore que pour le «plus lourd que l’air» l’évolution à été bien plus rapide puisque nous sommes passés en l’espace de cent ans du duo bois/toile aux matériaux composites en passant par le métal et autres métaux légers.

Lire la suite

Publicités

Italie (44) Aéronavale (2)

Les avions de l’aéronavale italienne

Hydravion de chasse : tout ça pour ça

Les premiers hydravions sont destinées logiquement à la reconnaissance, à l’observation et au réglage du tir.

Ces appareils sont embarqués à raison de deux à quatre exemplaires à bord des croiseurs légers, des croiseurs lourds et de cuirassés avec une à deux catapulte, un hangar et tout l’équipement nécessaire pour les manœuvres.

Lire la suite

Japon (77) Armée de l’Air (4)

Les avions du service aéronautique de l’armée impériale (3) : reconnaissance et coopération

Avant-Propos

Quand l’avion devient une arme, sa première mission est la reconnaissance, l’observation et le guidage des tirs d’artillerie. Il remplaçait là le ballon victime des éléments et de son immobilité là où l’avion pouvait voler loin, suivre une cible, lui coller aux basques.

Lire la suite

Japon (49) Aéronavale (3)

Mitsubishi J2M Raiden

Mitsubishi J2M 4.jpg

Mitsubishi J2M Raiden testés après guerre par la Grande-Bretagne

Comme nous l’avons déjà vu, l’aéronavale japonaise dispose aussi bien d’unités de chasse embarquées que d’unités de chasse basées à terre pour défendre les bases mais surtout pour accompagner les bombardiers G3M et G4M.

Lire la suite

Japon (48) Aéronavale (2)

Les avions de l’aéronavale japonaise (1) : les chasseurs

Avant-propos

Quand la première guerre mondiale éclate, les rares avions en service sont destinés à l’observation et au réglage des tirs d’artillerie. Ces fragiles «plus lourds que l’air» n’étaient pas armés même si les pilotes et les observateurs emportaient une carabine juste au cas ou…… .

Lire la suite