13-Sous-marins (30) sous-marins classe Rolland Morillot (7)

Le Wallis et Futuna

Carte de Wallis et Futuna

Carte de Wallis et Futuna

-Le Wallis & Futuna est mis sur cale à l’Arsenal de Cherbourg le 4 juin 1946 lancé le 23 décembre 1947 et mis en service le 17 août 1948.

Il quitte Cherbourg le 18 août 1948 et rallie seul Brest où il est affecté à la 22ème DSM de la 5ème Escadre. Il appareille pour sa première patrouille le 25 août et était toujours à la mer onze jours plus tard alors que le second conflit mondial venait d’éclater.

Le St Pierre et Miquelon

Carte de Saint Pierre et Miquelon

Carte de Saint Pierre et Miquelon

-Le  Saint Pierre et Miquelon est mis sur cale à l’Arsenal de Cherbourg le 3 novembre 1945 lancé le 18 octobre 1947 et mis en service le 12 juillet 1948

Le même jour à Cherbourg, le Mayotte est mis en service ce qui permet l’activation de la 22ème DSM. A l’origine cette division devait rallier l’Indochine et renforcer les FNEO mais devant les tensions régnant en Europe, il est décidé d’affecter cette division à la 5ème Escadre. Ils vont rallier Brest sans escorte le 13 juillet 1948.

Il s’entraîne en mer d’Iroise puis appareille le 31 août pour une patrouille en mer du Nord, relevant le  Mayotte pour une patrouille du temps de paix qui bascule dans la guerre dès le 5 septembre 1948.

Le Clipperton

Clipperton

Clipperton

-Le Clipperton est mis sur cale à l’Arsenal de Cherbourg le 4 octobre 1945 lancé le 12 octobre 1947 et mis en service le 21 août 1948.

Il rallie Bizerte en solitaire, faisant escale à Casablanca le 26 août avant d’arriver à Bizerte le 3 septembre 1948, se préparant aussitôt à une première patrouille qui sera de guerre.

Caractéristiques Techniques de la classe Rolland Morillot

Déplacement : surface 1810 tW en plongée 2417 tW

Dimensions : longueur 102.50m largeur 8.32m Tirant d’eau 4.8m

Propulsion : deux moteurs diesels Sulzer de 6000ch et deux moteurs électriques deux hélices

Performances : vitesse maximale 22 noeuds en surface 9.5 noeuds en plongée Rayon d’action 4000 miles nautiques à 12 noeuds Immersion : 80m

Armement : un canon de 100mm modèle 1934 avec 200 obus, deux mitrailleuses de 13.2mm en affût double puis un affût double de 25mm, 10 tubes lance-torpilles de 550mm (4 tubes à l’étrave et deux plate-formes orientables triples), nombre qui passe à 13 tubes à partir de La Martinique avec une tourelle triple supplémentaire.

Equipage : 70 officiers et marins

13-Sous-marins (29) sous-marins classe Rolland Morillot (6)

Le Mayotte

Mayotte

Mayotte

-Le Mayotte est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Seine Maritime (ACSM) au Trait le 5 septembre 1946 lancé le 12 décembre 1947 et mis en service le 12 juillet 1948.

Le même jour à Cherbourg, le Saint Pierre et Miquelon est mis en service ce qui permet l’activation de la 22ème DSM.

A l’origine cette division devait rallier l’Indochine et renforcer les FNEO mais devant les tensions régnant en Europe, il est décidé d’affecter cette division à la 5ème Escadre.

Ils vont rallier Brest sans escorte le 13 juillet 1948. Au 5 septembre 1948, le Mayotte venait de rentrer à Brest après sa patrouille après avoir été relevé en mer du Nord par le Saint Pierre et Miquelon. Il prépare aussitôt sa première patrouille de guerre.

Le Nouvelle Calédonie

Carte de la Nouvelle-Calédonie

Carte de la Nouvelle-Calédonie

-Le Nouvelle Calédonie  est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Seine Maritime (ACSM) du Trait le 22 mars 1946 lancé le 8 octobre 1947 et mis en service le 4 août 1948. Il est affecté à la 22ème DSM.

Le 15 août 1948, il appareille pour sa première patrouille qui doit l’occuper jusqu’au 5 septembre 1948, patrouille qui l’envoie en mer du Nord. A l’annonce du bombardement allemand sur Oslo, il reçoit l’ordre de rallier Dunkerque pour se ravitailler en carburant, vivres et munitions pour faire sa patrouille de guerre.

Le Tromelin

Tromelin

Tromelin

-Le Tromelin est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Seine-Maritime (ACSM) au Trait le 8 février 1945 lancé le 21 janvier 1947 et mis en service le 12 décembre 1947.

Il quitte Cherbourg le 13 décembre en compagnie du mouilleur de mines Pollux pour rallier Bizerte, faisant escale à Casablanca du 15 au 18 décembre avant d’arriver à Bizerte le 27 décembre 1947.

Affecté à la 10ème DSM, il participe avec le sous-marin Aber Wrach à un entrainement commun avec les croiseurs légers La Galissonnière Jean de Vienne et La Marseillaise de la 2ème DC et l’armée de l’air.

Le 5 septembre 1948, le Tromelin était à quai. A l’annonce des bombardements allemands en Scandinavie, il reçoit l’ordre de mise en alerte, prêt à appareiller en cas de besoin.