URSS (32) Destroyers (3)

Destroyers classe Soobrazitelnyy (type 7U)

Soobrazitelniy.jpg

Le Soobrazitelnyy

Avant-propos

Suite aux déboires des Gnevny, les soviétiques décident de mettre au point un modèle amélioré en tirant les leçons d’une construction complexe et compliquée. La coque est renforcée et la propulsion unitaire devient fractionnée sur ces nouveaux navires qui seront produits à dix-neuf exemplaires.

Lire la suite

Publicités

URSS (25) Cuirassés et Croiseurs de bataille (3)

Croiseurs de bataille classe Krondstadt

Classe Kronstadt.jpg

La longue quête russe du croiseur de bataille : des Borodino aux Krondstadt

En 1904 l’amiral Fisher devient premier lord de l’amirauté (first sea lord), le commandant en chef de la marine britannique et bouscule une belle endormie, une marine régnant sur les océans depuis plus d’un siècle.

Lire la suite

URSS (20) Marine (6)

Situation en septembre 1954

Avant-propos

Qu’en tirer de ce conflit ? Contrairement aux marines occidentales, la marine soviétique n’à pu mener une guerre «glorieuse» fait de batailles majeures.

C’était une guerre de l’ombre, une guerre semblable à celle mener par la marine française durant le premier conflit mondial, guerre violente, cruelle et impitoyable mais qui peu mise en valeur alimenta une rancœur sourde, rancœur qui fût l’une des ingrédients des mutineries de la flotte de la mer Noire en 1919/20.

Lire la suite

Allemagne (40) Ordre de Bataille (1)

ORDRE DE BATAILLE DE LA KRIEGSMARINE

Avant-propos

-La Kriegsmarine est placée sous l’autorité du GrossAdmiral Raeder, un surfacier qui eut l’intelligence en dépit de sa répugnance de se rapprocher dès le début du duo Himmer-Heydrich.

Son état-major est implanté dans la banlieue de Berlin dans des installations construites entre 1943 et 1945 au cœur de la forêt de Grunewald à l’ouest de Berlin. L’accès est protégé par de solides blockhaus et les installations quasiment invisibles du ciel. Seule la présence de la Kaiser-Wilhelm Turm pouvait indiquer la présence à proximité de l’état-major de la marine, l’Ober-Kommando der Kriegsmarine (OKM).

Erich Raeder

Erich Raeder

Le Grand-Amiral Raeder dispose également d’un train spécial lui permettant de rallier l’état-major couvrant la mer du Nord installé à Wilhelhmshaven ou de rallier l’état-major couvrant Baltique installé à Kiel. Ce train lui permet de vivre et de travailler en autarcie. Il dispose d’un wagon blindé de défense et de deux wagons plateaux de DCA.

L’élément majeur de la marine allemande c’est comme en 1914, la Hochseeflot, la Flotte de Haute Mer qui regroupe les cuirassés et les porte-avions, les croiseurs dépendant de la force d’éclairage (Befehshaber der Auflkärungsstreitkräfte _commandement des navires éclaireurs_).

Les sous-marins sont regroupés au sein de la force sous-marine (U-Bootwafe) tandis que les navires légers (torpilleurs, vedettes….) sont regroupés sous un commandement autonome. Le dernier commandement autonome regroupe les navires de soutien.

Flotte de Haute-Mer (Hochseeflot)

Etat-Major installé à Wilhelhmshaven

1ère Escadre

Croiseur de bataille KMS Scharnhorst

Croiseur de bataille KMS Scharnhorst

-1ère Division de Ligne (1. Lienen Division) : croiseurs de bataille Scharnhorst et Gneiseneau stationnés à Wilhelhmshaven

-3ème Division de Ligne (3. Lienen Division) : cuirassés Hidenburg et Friedrich der Gross stationnés à Wilhelhmshaven

-7ème Division de Ligne (7. Lienen Division) : cuirassés Von der Tann et Derfflinger stationnés à Wilhelhmshaven

2ème Escadre

Maquette du KMS Bismarck avec bien visible les tourelles doubles de 380mm

Maquette du KMS Bismarck avec bien visible les tourelles doubles de 380mm « Caesar » et « Dora »

-2ème Division de Ligne (2. Lienen Division) : cuirassés Bismarck et Tirpitz stationnés à Wesermunde

-4ème Division de Ligne (4. Lienen Division) : cuirassés Ludendorff et Kaiser Wilhelm II stationnés à Kiel

3ème Escadre

-5ème Division de Ligne (5. Lienen Division) : croiseurs de bataille Nassau et Oldenburg stationnés à Kiel

-6ème Division de Ligne (6. Lienen Division) : croiseurs de bataille Bayern et Saschsen stationnés à Wesermunde

Erste Flugzeugträger Division der Hochseeflot (1ère division de porte-avions de la Flotte de Haute Mer)

Représentation du porte-avions Graf Zeppelin à la mer

Représentation du porte-avions Graf Zeppelin à la mer

-Porte-avions Graf Zeppelin stationné à Swinenmünde

-Porte-avions Peter Strasser stationné à Wilhelhmshaven

ZerstörerGruppe der Hochseeflot (groupe de destroyers de la Flotte de Haute Mer)

Ce groupement à sous son autorité les flottilles de destroyers qu’elles assurent ou non la protection des cuirassés, croiseurs de bataille et porte-avions de la Flotte de la Haute Mer. Les destroyers chargés de la protection des porte-avions légers de la force d’éclairage dépendent en théorie de ce commandement mais en pratique son détachés au BdA.

I.Zerstörerflottille (Swinenmünde)

KMS Leberecht Maas (Z-1)

KMS Leberecht Maas (Z-1)

-1ère division (1. Z-Division) : Z.2 Georg Thiele Z.3 Max Schultz et Z.1 Leberecht Maas qui remplace le Z.4 Richard Beltzen

Les destroyers Z.1 et Z.2 escortent le Graf Zeppelin, le Z.3 n’est pas affecté à l’escorte de grandes unités

-3ème division (3. Z-Division) : Z.14 Friedrich Ihn et Z.15 Erich Steinbrinck

Pas d’escorte de grandes unités pour ces destroyers

2.Zerstörerflottille (Wilhelmshaven)

-2ème division (2. Z-Division) : Z.5 Paul Jacobi Z.6Theodor Riedel et Z.7 Hermann Schoemann

Les Z.5 Z.6 et Z.7 escortent le cuirassé Hidenburg en compagnie du Z.20

-4ème division (4. Z-Division) Z.20 Kärl Galster Z.21 Wilhelm Heidkamp et Z.22 Anton Schmidt

Le Z.20 assure l’escorte du Hidenburg alors que les Z.21 et Z.22 protègent le Scharnhorst.

-9ème division (9. Z-Division) Z.27 Z.28 Z.29 et Z.30

Les Z.27 et Z.28 assurent l’escorte du Gneiseneau, les Z.29 et Z.30 celle du Friedrich der Grosse

3.Zerstörerflottille (Kiel)

KMS Dieter von Roeder (Z-17)

KMS Dieter von Roeder (Z-17)

-5ème division (5. Z-Division) : Z.17 Diether von Roeder Z.18 Hans Ludemann et Z.19 Hermann Kühne

Les Z.17 et Z.18 assurent la protection du Ludendorff, le Z.19 n’à pas de navire à escorter.

-7ème division (9. Z-Division) : Z.23 Z.24 Z.25 et Z.26

Les Z.23 et Z.24 assurent la protection du Kaiser Wilhelm II, les Z.25 et Z.26 protégent eux l’Oldenburg

4. Zerstörerflottille (Wesermunde)

-6ème division (6. Z-Division) : Z.8 Bruno Heinemann Z.9 Wolfang Zenker et Z.11 Bend Von Armin

Les Z.8 Bruno Heinemann et Z.9 Wolfang Zenker escortent le Bismarck alors que les Z.11 Bend Von Armin et Z.10 Hans Lody protègent son sister-ship Tirpitz.

-8ème division(8. Z-Division) : Z.10 Hans Lody et Z.12 Erich Giese

5. Zerstörerflottille (Kiel)

-10ème division (10. Z-Division) : Z.31 Z.32 Z.33

-12ème division (12. Z-Division) : Z.34 Z.35 Z.36

-Les Z.31 Z.32 assurent l’escorte du CB Nassau, les Z.33 et Z.34 assurent l’escorte du CVL Lutzen alors que les Z.35 et Z.36 assurent l’escorte du Bautzen

6. Zerstörerflottille (Wilhelhmshaven)

-11ème Z-Division : Z.37 Z.38 Z.39

-13ème Z-Division : Z.40 Z.41 et Z.42

-Les Z.37 Z.38 assurent l’escorte du Peter Strasser, les Z.39 et Z.40 assurent l’escorte du cuirassé Von der Tann et enfin les Z.41 et Z.42 assurent l’escorte du cuirassé Derfflinger

7. Zerstörerflottille (Wesermunde)

-14ème division (14. Z-Division) : Z.43 Z.44 et Z.45

-15ème division (15. Z-Division) : Z.46 Z.47 et Z.48

Les Z.43 et Z.44 assurent l’escorte du CB Bayern, les Z.45 et Z.46 assurent l’escorte du CB Sachsen

Befehshaber der Auflkärungsstreitkräfte (commandement des navires éclaireurs)

Ce commandement dont l’état-major est stationné à Kiel regroupe sous son autorité tous les croiseurs de la Kriegsmarine qu’il s’agisse des croiseurs lourds, des croiseurs légers et des croiseurs légers antiaériens.

Sous son autorité se trouvent également les deux porte-avions légers de classe Lutzen dont la mission première et d’appuyer les croiseurs dans leur mission d’éclairage en leur fournissant notamment une protection aérienne avec leurs chasseurs embarqués.

A la différence de la Hochseeflot, le Befehshaber der Auflkärungsstreitkräfte n’est organisé qu’en divisions de croiseurs. Certains navires sont même hors-rang, totalement indépendants notamment les croiseurs antiaériens.

Néanmoins, après le début du conflit, le BDA est réorganisé avec une escadre des croiseurs lourds ou Schwere Kreuzer Geschwader et une escadre des croiseurs légers ou Leichte Kreuzer Geschwader, les porte-avions légers restant hors rang.

Etat-Major installé à Kiel

Zweite Flugzeugträger Division (2ème division de porte-avions) : porte-avions légers Lutzen et Bautzen stationnés à Kiel

1ère division de croiseurs lourds : croiseurs lourds (ex-cuirassés) Lutzow (ex-Deutschland) et Admiral Scheer stationnés à Swinnenmunde

Le croiseur lourd KMS Admiral Hipper au bassin en 1940

Le croiseur lourd KMS Admiral Hipper au bassin en 1940

2ème division de croiseurs lourds : croiseurs lourds Admiral Hipper et Blücher stationnés à Kiel

3ème division de croiseurs lourds : croiseurs lourds Prinz Eugen et Seydlitz stationnés à Gotenhafen

4ème division de croiseurs lourds : croiseurs lourds Admiral Graf Spee et Tegetthoff stationnés à Wilhelhmshaven

5ème division de croiseurs lourds : croiseurs lourds Alexander von Humbolt et Admiral Reuter stationnés à Wesermunde

KMS Köln survolé par un Heinkel He60

KMS Köln survolé par un Heinkel He60

1ère division légère (1.Leichte Division) : croiseurs légers Köningsberg Köln et Karlsruhe stationnés à Wilhelhmshaven

2ème division légère (2. Leichte Division) : croiseurs légers Leipzig et Nürnberg

3ème division légère (3. Leichte Division) : croiseurs légers Berlin et Frankfurt am Main stationnés à Gotenhafen

4ème division légère (4. Leichte Division) : croiseurs légers Dresden et Magdeburg stationnés à Rügen

5ème division légère (5. Leichte Division) : croiseurs légers Emden et Bremen stationnés à Kiel

Hors-rang : croiseur-éclaireur (ex-croiseur école) Postdam croiseurs légers antiaérien Dantzig Salzburg Hamburg, le premier est stationné à Wilhelhmshaven, le second est stationné à Kiel et le troisième à Swinnenmunde.

Allemagne (11) croiseurs légers

CROISEURS LEGERS

le croiseur léger (Leichte Kreuzer) SMS Pillau

le croiseur léger (Leichte Kreuzer) SMS Pillau

-La Kaiserliche Marine disposait de croiseurs légers pour éclairer la flotte

-La Reichsmarine ne dispose que de croiseurs légers très légers armés de canons de 105mm sous masque, des navires déclassés.

Le KMS Emden à Pearl Harbor en 1936

Le KMS Emden à Pearl Harbor en 1936

-Construction d’un croiseur léger au milieu des années vingt, le Emden avec huit canons de 150mm sous masque, un navire mis en service en 1925, un navire de 5400 tonnes, mesurant 155.1m de long sur 14.2m de large et un tirant d’eau de 5.3m, une vitesse maximale de 29.5 noeuds, un armement composé de huit canons de 150mm sous masque, trois canons de 88mm, une DCA légère (canons de 20 et de 37mm), quatre tubes lance-torpilles et jusqu’à 120 mines.

-Ce croiseur léger est essentiellement utilisé comme navire-école. Il est coulé lors de la guerre civile le 11 juillet 1943 par des Junkers Ju-87 de la Luftwafe.

Le KMS köln survolé par un Heinkel He-60, le prédécesseur de l'Arado Ar196

Le KMS köln survolé par un Heinkel He-60, le prédécesseur de l’Arado Ar196

-A ce croiseur unique à la conception dépassée s’ajoute les trois croiseurs légers de classe Konigsberg mis en service en 1929 (Königsberg Karlsruhe) et 1930 (Köln).

-Ce sont des navires de 7800 tonnes, mesurant 174m de long sur 15.3m de large avec un tirant d’eau de 6.28m.

-Vitesse maximale de 32 noeuds, une protection légère (ceinture 50mm pont blindé 40mm) et un armement composé de neuf canons de 150mm en trois tourelles triples, deux canons de 88mm puis quatre canons de 105mm, DCA légère, douze puis six tubes lance-torpilles de 533mm en plate-formes triples, 120 puis 80 mines.

le KMS Nürnberg dans le canal de Kiel

le KMS Nürnberg dans le canal de Kiel

-Aux trois type K s’ajoutent deux croiseurs légers de classe Leipzig, le KMS Leipzig mis en service en 1931 et le KMS Nurnberg mis en service en 1935.

-Dérivés des type K donc, ce sont des navires de 8100 tonnes, mesurant 181.3m de long sur 16.3m de large et 5.74m de tirant d’eau.

-Filant à 32 noeuds, ils sont protégés par un blindage de 30mm pour les ponts et de 50mm pour la ceinture.

-Armement différent. Si l’armement principal est identique (neuf canons de 150mm en trois tourelles triples), le Leipzig dispose de deux canons de 88mm puis de quatre canons de 105mm alors que le Nurnberg dispose de huit canons de 88mm.

-Outre la DCA légère (canons de 20 et de 37mm), ces croiseurs embarquent douze puis six tubes lance-torpilles (plate-formes triples),120 puis 80 mines.

-Ils embarquent une catapulte et deux hydravions.

-A l’origine, il était prévu quatre croiseurs légers de classe Leipzig mais les deux derniers furent transformés en un croiseur-école et le second construit selon un nouveau modèle.

-Le croiseur-école KMS Postdam est mis en service en juin 1942, devant servir de conducteur de flottilles en temps de guerre.

-7500 tonnes; 181.3m de long sur 16.3m de large et 5.74m de tirant d’eau; vitesse maximale de 34 noeuds; 50mm pour la ceinture et 30mm pour le pont blindé;six canons de 150mm en trois tourelles doubles (une avant et deux arrières), quatre canons de 88mm en affûts simples, DCA légère, pas de tubes lance-torpilles et jusqu’à 80 mines.

-La gestation des nouveaux croiseurs légers à été longue. Un projet de trois croiseurs légers nommés M,N,O ne fût pas mené à bien.

-Six croiseurs légers d’un nouveau type sont finalement commandés, des navires qui avant de recevoir leur nom étaient connus par une lettre (N _ex-J_, O,P,Q,R et S).

Ces croiseurs reçoivent des noms de villes allemandes comme leurs prédecesseurs en l’occurence Berlin Frankfurt am Main Dresden Magdeburg Munchen _ultérieurement rebaptisé Emden_ et Bremen.

-Par rapport aux Leipzig et aux K, les Berlin ont une coque à l’étrave plus élancée et une proue plus arrondie. Propulsion à vapeur uniquement. Armement principal identique, les torpilles et les mines sont en déclin au profit de la DCA légère.

-Le KMS Berlin est mis en service en 1943, les KMS FRankfurt am Main et Dresden en 1944, les KMS Mageburg et Emden (ex-Munchen) en 1946 et le Bremen en septembre 1948.

-Ces navires déplacent 8350 tonnes, mesurent 182.50m de long sur 16.30m de large pour un tirant d’eau de 5.90m, une vitesse maximale de 31 noeuds.

-La protection est renforcée avec une ceinture de 75mm et un pont blindé à 35mm.

-L’armement se compose de neuf canons de 150mm en trois tourelles triples (une avant et deux arrière), de huit canons de 105mm en affûts doubles, d’une DCA légère composée de canons de 20 et de 37mm, de six tubes lance-torpilles en deux plate-formes triples, de soixante mines (si besoin est).

-Ils embarquent une catapulte et deux hydravions.

-Après la construction des Berlin, débat entre deux projets pour les nouveaux croiseurs, des croiseurs-éclaireurs (Spahkreuzer) ou des croiseurs antiaériens.

-C’est ce deuxième projet qui est choisit en raison d’une augmentation de la menace aérienne ennemie et de la probabilité élevée que la Kriegsmarine ait à combattre sous un ciel disputé.

-Six navires (T, U,V,W,Xet Y) sont financés au cours des différentes tranches du plan Z.

-Ils reprennent la coque des Berlin mais leur armement est différent, le bloc-passerelle est ramassé avec deux cheminées.

-Puissante DCA mais également une suite radar étoffée et de puissants moyens de communication pour coordonner l’action de la chasse.

-Pas de tubes lance-torpilles ni de mines.

-Ils reçoivent également des noms de villes allemandes en l’occurrence Dantzig Salzburg Hamburg Friburg Munchen et Wien.

-Trois CLAA sont en service en septembre 1948, un en achèvement à flot et deux encore sur cale.

-Le KMS Dantzig est mis en service en décembre 1946, le KMS Salzburg en septembre 1947 et le KMS Hamburg est mis en service en octobre 1947.

-Le KMS Friburg est en achèvement à flot avec une mise en service prévue initialement pour le printemps 1949, les deux derniers (KMS Munchen et Wien) sont encore sur cale.

-8000 tonnes, 182.50m de long sur 16.3m de large et d’un tirant d’eau de 5.90m

-Vitesse maximale 33 noeuds Ceinture de 75mm et un pont blindé de 35mm

-Armement composé de seize canons de 127mm en huit tourelles doubles (quatre axiales _deux avant et deux arrières_ + quatre latérales), vingt-quatre canons de 37mm et trente-deux canons de 20mm en affûts doubles.

-Pas d’aviation.

-Plusieurs projets de croiseurs légers : des versions à canons de 150mm pour les deux derniers croiseurs lourds de classe Admiral Hipper (douze canons en quatre tourelles triples), les croiseurs légers M,N et O abandonnés au profit des Berlin

(7925t; 183m de long;vitesse maximale de 35.5 noeuds,huit canons de 150mm en quatre tourelles doubles et quatre canons de 88mm,DCA légère et huit tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes quadruples).

-Le projet de croiseur éclaireur (Spahkreuzer 1939/Grosszerstörer 1938C) aurait donné un navire armé de six canons de 150mm en trois tourelles doubles (une avant et deux arrières), un affût double de 88mm à l’arrière, dix canons de 37mm et dix tubes lance-torpilles en deux plate-formes quintuples axiales.

-Projet de croiseur léger à propulsion diesel destiné à remplacer les K et les Leipzig mais ce projet était encore assez peu avancé en septembre 1948. Ils devraient être assez semblables aux Berlin avec simplement des améliorations liées à ce qu’on appelle pas encore le retour d’expérience.