13-Sous-marins (4)

B- Sous-marins de 1500 tonnes classe Redoutable (projet M5)

Avant propos

Dès leur lancement, les sous-marins de classe Requin affichent de sérieuses limites en terme de vitesse et d’endurance. Le Conseil Supérieur de la Marine décide d’arrêter la production de ce modèle de sous-marins après la construction de neuf submersibles et de privilégier un nouveau modèle, le projet «M» dont le premier projet est présenté en 1923.

La cinquième variante est adoptée le 1er juillet 1924 d’où le nom de M5 attribué au projet mais seulement deux sous-marins seront construits, financés à la tranche 1924 et baptisés Redoutable et Vengeur, ce modèle étant abandonné en raison d’une vitesse en surface insuffisante.

Le Redoutable

Le Redoutable à la mer

Le Redoutable à la mer

-Le Redoutable est mis sur cale à l’Arsenal de Cherbourg le 1er juillet 1925 lancé le 24 février 1928 et mis en service le 10 juillet 1931.

Formant la 7ème DSM en compagnie de son sister-ship Vengeur, Le Redoutable effectue de nombreuses patrouilles (généralement d’une quinzaine de jours) en mer Tyrrhénienne avec pour principale mission la surveillance des ports italiens notamment celui de La Spezia dans le Golfe de Gênes.

Du 5 janvier au 4 mars 1940, il est échoué au bassin n°2 du Missiessy pour subir le dernier grand carénage de sa carrière puisque son désarmement est prévu pour 1942. Il sort ensuite pour essais du 8 au 11 mars 1940 puis pour remise en condition du 13 au 27 mars 1940, reprenant ensuite ses patrouilles avec un élargissement de son terrain de jeu, le Redoutable devenant un habitué des Bouches de Bonifaccio.
La réorganisation de septembre 1940 ne change rien à la composition de la division (pour des raisons évidentes de communauté logistique) mais la 7ème DSM passe des forces de région (3ème région maritime) à la 1ère flottille de sous-marins qui regroupe tous les submersibles de la 2ème escadre, sous-marins répartis entre les 3ème et 5ème escadrille.

Mis en position de complément le 7 septembre 1942 (ce qui entraine la dissolution de la division), le Redoutable est officiellement désarmé le 15 octobre 1942 et mouillé au Dépôt Naval de la Méditerranée au Bregaillon jusqu’au mois de décembre 1946 quand il est vendu à la démolition à un chantier de Villefranche qui démantèle le sous-marin entre janvier et mars 1947.

Le Vengeur

Le Vengeur, sister-ship du Redoutable

Le Vengeur, sister-ship du Redoutable

-Le Vengeur est mis sur cale à l’Arsenal de Cherbourg le 11 janvier 1926 lancé le 1er septembre 1928 et mis en service le 18 décembre 1931.

Durant la guerre de Pologne (1er septembre-15 décembre 1939), le Vengeur va relayer l’action de son sister-ship de la 7ème DSM, Le Redoutable en effectuant de nombreuses patrouilles (généralement d’une quinzaine de jours) en mer Tyrrhénienne avec pour principale mission la surveillance des ports italiens notamment celui de La Spezia dans le Golfe de Gênes.

Du 5 mars au 7 juin 1940, Le Vengeur subit un grand carénage au bassin n°2 du Missiessy, sortant pour essais du 14 au 17 juin pour remise en condition du 19 juin au 4 juillet, reprenant ensuite ses patrouilles dans le bassin occidental de la Méditerranée.

Mis en position de complément le 12 septembre 1942, le sous-marin Le Vengeur est désarmé le 25 octobre 1942. Passant au bassin du 26 octobre au 10 novembre, il subit une inspection en règle et des travaux pour être transformé en sous-marin école.

Il va effectuer sa mission de formation de nouveaux sous-mariniers jusqu’au 15 novembre 1946 quand il s’échoue sur l’île de Porquerolles. Jugé trop endommagé pour être remis en état en raison de son age, il est désarmé le 22 novembre, condamné le 27 novembre 1946 et démantelé sur place.

Classe Redoutable

Caractéristiques Techniques de la classe Le Redoutable

Déplacement : surface 1384 tW plongée 2084 tW

Dimensions : longueur 93.20m largeur 8.16m

Propulsion : deux moteurs diesels Sulzer de 3000ch et deux moteurs électriques de 1000ch entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 17 noeuds en surface 10 noeuds en plongée distance franchissable 10000 miles nautiques à 10 noeuds en surface 100 miles nautiques à 5 noeuds Immersion : 80m

Armement : un canon de 100mm modèle 1925, un canon de 37mm modèle 1925 et deux mitrailleuses de 13.2mm en affût double; neuf tubes lance-torpilles de 550mm et deux tubes lance-torpilles de 400mm

Equipage : 64 officiers et marins