23-Armée de terre Ligne Maginot (26)

Sous-secteur de Tromborn

Ce troisième sous-secteur du SF du Boulay est défendu par le 161ème RIF, un régiment de mobilisation démobilisé en septembre 1940, le 160ème RIF étant chargé du gardiennage des ouvrages qui ne sont occupés qu’à une échelle réduite, la compagnie de gardiennage permettant une mise en oeuvre a minima en cas d’urgence. D’ouest en est, ce sous-secteur dispose des ouvrages et des constructions suivantes :

Créneau JM (Jumelage de Mitrailleuses)

Créneau JM (Jumelage de Mitrailleuses)

-Une casemate simple flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une cloche M et d’une cloche GFM.

-Le Bovenberg est un ouvrage d’infanterie à six blocs avec un bloc 1 (Entrée + Casemate d’infanterie flanquant vers le nord) avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM.

Le Bloc 2 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches GFM et une cloche LG alors que le Bloc 3 est une casemate d’infanterie double armée de deux créneaux JM/AC 47, de deux créneaux JM, une cloche M et deux cloches GFM, ce bloc n’étant pas relié au reste de l’ouvrage.

Le Bloc 4 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches M et d’une cloche GFM alors que le Bloc 5 est un observatoire équipé d’une cloche obs./VDP et d’une cloche GFM. Le Bloc 6 est armé d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM.

A l’origine le Bovenberg devait être aussi puissant que le Hackenberg avec dix-huits blocs, les blocs non construits étant l’EM, l’EH, un autre bloc 6, les blocs 7, 8 et 9 qui étaient des tourelles d’artillerie, les blocs 10 11 14 et 15 (coffres flanquants), les blocs 16bis et 17bis étant des annexes.

-Pour compenser l’absence d’ouvrages d’artillerie, est réalisé une casemate d’artillerie pour deux matériels de 75 modèle 1897 du type RFM, une cloche GFM assure le guêt et la défense rapprochée.

-Entre le Bovenberg et le Denting, on trouve une deuxième casemate d’artillerie pour deux matériels de 75 modèle 1897 du type RFM, une casemate simple flanquant vers le nord disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM ainsi que d’une casemate simple flanquant vers le sud disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloches GFM.

-L’ouvrage du Denting est un ouvrage d’infanterie à trois blocs disposant d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord (bloc 1) avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et une cloche GFM, d’une entrée et casemate d’infanterie flanquant vers le sud avec le même armement que le précédent alors que le Bloc 3 n’aligne qu’une tourelle de mitrailleuse et une cloche GFM. Etait également prévue une entrée (Bloc 4) mais elle n’à pas été réalisée.

-L’ouvrage de Village-de-Coume est un ouvrage d’infanterie à trois blocs, le bloc 1 étant une entrée et casemate d’infanterie flanquant vers le nord avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM. Le bloc 2 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches M et de deux cloches GFM alors que le bloc 3 est lui armé d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM. Était également prévue une entrée (Bloc 4) mais elle n’à pas été réalisée.
-L’ouvrage appelé Annexe Nord de Coume est un ouvrage d’infanterie monobloc disposant d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord (un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM) + une tourelle de mitrailleuses.

Sous-secteur de Narbéfontaine

Ce sous-secteur est placé sous la responsabilité du 160ème RIF, un régiment mobilisé en septembre 1939 et pérennisé à l’issue de la démobilisation de l’été-automne 1940. Jusqu’à l’été 1948, il va également assurer le gardiennage des ouvrages tenus par le 161ème RIF qui lui avait été dissous.

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

-L’ouvrage de la Coume est un ouvrage d’infanterie à deux blocs disposant d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord ou bloc 1 armé d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloches GFM alors que la casemate d’infanterie flanquant vers le sud dispose d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM.

Cet ouvrage aurait du être à l’origine un ouvrage d’artillerie à douze blocs reçut entre 1941 et 1943 une galerie de liaison entre les deux blocs mais les ouvrages d’artillerie n’ont jamais été construits.

-L’ouvrage appelé «Annexe sud de la Coume» est un ouvrage mixte à quatre blocs disposant d’un Bloc 1 (casemate d’infanterie + issue de secours armé d’une cloche M et d’une cloche GFM, d’un Bloc 2 (casemate d’infanterie) armé d’une cloche M, d’une cloche GFM et d’une cloche LG, d’un Bloc 3 (entrée + casemate mixte) disposant d’une chambre de tir pour l’infanterie (un créneau JM/AC, d’un créneau JM) et d’une chambre de tir pour mortiers avec deux créneaux de 81mm en sous-sol flanquant vers le sud et deux cloches GFM.

Ouvrage d'artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

Ouvrage d’artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

-Entre l’ouvrage décrit et celui du Mottenberg, on trouve une casemate cuirassée disposant de deux cloches M et d’une cloche GFM, d’une casemate flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM et de deux casemates simples flanquant vers le sud armées de la même façon que le casemate flanquant vers le nord.

-L’ouvrage du Mottenberg est un ouvrage d’infanterie à trois blocs, le Bloc 1 était une entrée et une casemate d’infanterie flanquant vers le nord ainsi su’un observatoire disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, de deux cloches GFM et d’une cloche obs./VDP. Le Bloc 2 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches M. et d’une cloche GFM alors que le Bloc 3 dispose d’une tourelle de mitrailleuses d’une cloche GFM. N’ont pas été construits : une entrée mixte, une tourelle de 81 et une tourelle de 135mm.

-On trouve également une casemate double armée de deux créneaux JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une cloche M et de deux cloches GFM.

-Durant la guerre de Pologne, des ouvrages de campagne ont également été construits en l’occurrence trente et un blockhaus pour mitrailleuse et canon antichar, quatre casemates type STG, une casemate type Pamart, quatre cuves pour canons de 65mm, quarante-deux tourelles démontables (trente pour mitrailleuses et douze pour canons de 25mm), dix boucliers pour canons de 25mm, dix-sept PC et dix observatoires.

 

Canon de 65mm modèle 1902 cédé par la marine pour améliorer la défense antichar de la Ligne Maginot

Canon de 65mm modèle 1902 cédé par la marine pour améliorer la défense antichar de la Ligne Maginot

23-Armée de terre Ligne Maginot (25)

Secteur Fortifié du Boulay

Ce secteur fortifié qui s’étend de l’ouvrage de Hummersberg à celui du Mottenberg comprend un total de quatre sous-secteurs, le sous-secteur d’Hombourg-Dudange s’étendant de l’ouvrage du Hummersberg à celui de Hobling et armé par le 164ème RIF (démobilisé à l’été 1940), le sous-secteur de Burtoncourt s’étend à l’est du Hobling jusqu’à l’abri casemate du Colming armé par le 162ème RIF qui jusqu’en 1948 assure le gardiennage des ouvrages situés à l’ouest de son secteur de responsabilité.

Le sous-secteur de Tromborn qui s’étend à l’est de l’abri-casemate du Colming à l’ouvrage «Coume Annexe Nord» est armé par le 161ème RIF (démobilisé à l’été 1940) et dont le gardiennage est assuré par un régiment de mobilisation pérénnisé, le 160ème RIF qui à autorité en temps de guerre sur le sous-secteur de Narbéfontaine qui s’étend lui du casemate d’Eblange au casemate numéroté C69 et dénommé Sud du Mottenberg.

Ce secteur fortifié est un secteur «bâtard» avec une aile gauche puissante car réalisée durant les premières phases de travaux et une aile droite dont les travaux qui ont commencé en 1931 ont été perturbés par les dépassements de coûts et les premières restrictions budgétaires.

Sous-secteur d’Hombourg-Dudange (164ème RIF puis compagnie de gardiennage du 162ème RIF)

D’ouest en est ce sous-secteur dispose des installations suivantes :

-Un abri caverne à deux coffres défendu par deux cloches GFM

Dans l'ouvrage du Sentzich, un créneau AC 37 et un créneau JM.

Dans l’ouvrage du Sentzich, un créneau AC 37 et un créneau JM.

-Une casemate simple flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM.

-Une casemate simple flanquant vers le sud armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM.

Un bloc du Hackenberg avec notamment une cloche VDP, une cloche GFM et une tourelle à éclipse

Un bloc du Hackenberg avec notamment une cloche VDP, une cloche GFM et une tourelle à éclipse

-L’ouvrage du Hackenberg est l’ouvrage le plus puissant de la ligne Maginot avec pas moins de dix-sept blocs. On imagine aisement si les plans d’origine avaient respectés la puissance d’un ouvrage prévu avec trente blocs ! Ce Leviathan de la Fortification s’organise entre une aile est, une aile ouest, des observatoires, des fossés et deux entrées.

-L’Aile Est dispose de six blocs, le bloc 1 étant armé d’une tourelle de mitrailleuses, le bloc 2 d’une tourelle de 75mm modèle 1933 associé à deux cloches GFM, le bloc 3 dispose d’une tourelle de 81mm et d’une cloche GFM, le bloc 4 est une casemate d’infanterie à une chambre de tir flanquant vers le sud avec un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM. Le bloc 5 est une casemate d’artillerie flanquant vers le sud avec trois canons de 75mm modèle 1929, deux cloches GFM et une cloche LG alors que le bloc 6 dispose d’une tourelle de 135mm et d’une cloche LG.

-L’Aile Ouest ne dispose que de quatre blocs, le bloc 7 étant une casemate d’infanterie à chambre de tir unique flanquant vers le nord avec pour armement un créneau JM/AC 37, un créneau JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloche GFM. Le bloc 8 est une casemate d’artillerie flanquant également vers le nord armée de trois canons de 75mm modèle 1929 et de deux cloches GFM.

Le bloc 9 est une casemate d’artillerie flanquant vers le nord avec un créneau de 135, une tourelle de 135 et deux cloches GFM alors que le bloc 10 est armée d’une tourelle de 81mm et de deux cloches GFM.

-Le Bloc 11 est un observatoire qui dispose d’une cloche obs./VP et d’une cloche GFM alors que son homologue du Bloc 12 dispose d’une cloche obs./VP et de deux cloches GFM.

-Le Hackenberg disposant de fossés, il est prévu pas moins de cinq blocs pour en assurer la défense qu’il s »agisse du bloc 21 (casemate d’infanterie armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, d’un créneau pour mortier de 50mm et d’une cloche GFM), du bloc 22 (casemate d’infanterie armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM), du bloc 23 (casemate d’infanterie avec deux cloches GFM et une cloche LG), du bloc 24 (caseemate d’infanterie armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, d’un créneau pour mortier de 50mm et de deux cloches GFM) et du bloc 25 qui est un coffre de fossé armé d’un canon de 75mm modèle 1932R, d’un créneau JM, d’un créneau de mortier de 50mm et d’une cloche GFM.

Cloche GFM en position

Cloche GFM en position

-L’Entrée des Hommes est en léger plan incliné descendant, entrée défendue par un créneau JM/AC 37, deux cloches GFM et une cloche LG alors que l’Entrée des Munitions de type A de plain-pied est elle défendue par un créneau JM/AC 37 et deux cloches GFM.

Il était également prévu la construction de deux tourelles de 81mm, six coffres de flanquement pour des fossés non creusés et des tourelles à longue portée soit plus de trente blocs.

-Entre le Hackenberg et l’ouvrage du Coucou, on trouve deux casemates simples l’une flanquant vers le nord et l’autre vers le sud avec à chaque fois le même armement : un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM. On trouve également un abri-caverne à deux coffres défendu par deux GFM.

-L’ouvrage du Coucou est un ouvrage d’infanterie à deux blocs avec un bloc actif ou bloc 1 qui étant une casemate d’infanterie double disposant donc de deux créneaux JM/AC 37, deux créneaux JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM alors que le bloc entrée ou bloc 2 dispose seulement d’un créneau JM/AC 37 et d’une cloche GFM.

-Entre l’ouvrage du Coucou et celui nettement plus puissant du Mont-des-Welches, on trouve deux abris de surface défendus par deux GFM, deux abris-cavernes à deux coffres défendues chacune par deux GFM et un observatoire destiné à l’ouvrage du Mont-des-Welches équipé d’une cloche obs./VP et une cloche GFM.

-L’ouvrage du Mont-des-Welches est un ouvrage d’artillerie à cinq blocs et deux entrées qui dispose d’un Bloc 1 armé d’une tourelle double de 81mm et de deux cloches GFM, d’un Bloc 2 disposant d’une tourelle de 75mm modèle 1932R associé à une casemate d’infanterie flanquant vers le sud avec pour armement un créneau pour JM/AC 37, un créneau JM et deux cloches GFM.

Le Bloc 3 dispose d’une tourelle de mitrailleuses alors que le Bloc 4 est nettement plus puissant avec une tourelle de 75mm modèle 1932R associé à une casemate d’infanterie disposant d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, deux créneaux de 81mm et deux cloches GFM. Enfin le Bloc 5 observatoire de l’ouvrage dispose d’une cloche obs./VP et d’une cloche GFM.

Ouvrage d'artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

Ouvrage d’artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

-L’Entrée des Hommes est de type réduit avec pour défense un créneau JM/AC 37, une cloche GFM et une cloche LG alors que l’Entrée des Munitions de type B en plan incliné descendant dispose pour sa défense d’un créneau JM/AC 37 et de deux cloches GFM.

-Entre le Mont-des-Welches et le Michelsberg, on trouve une casemate double type CORF armée de deux créneaux JM/AC 47, de deux créneaux JM et de deux cloches GFM ainsi qu’un blockhaus type STG simple flanquant à gauche.

-L’ouvrage du Michelsberg est un ouvrage d’artillerie à cinq blocs et une entrée. Le bloc 1 dispose d’une tourelle de mitrailleuses, d’une cloche M et d’une cloche GFM alors que le bloc 2 est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord avec pour armement un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM.

Le Bloc 3 dispose d’une tourelle de 81mm et de deux cloches GFM alors que le Bloc 5 dispose d’une tourelle de 75mm modèle 1933 et d’une cloche GFM et que le Bloc 6 est armé d’une tourelle de 135, d’une cloche GFM, d’une cloche LG et d’une cloche issue de secours.

-L’Entrée des Munitions (il n’existe pas d’EH) est du type B de plain pied défendue par un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM.

-Entre l’ouvrage du Michelsberg et celui du Hobling, on trouve un blockhaus simple flanquant à droite type STG, un abri de surface défendu par deux cloches GFM, un casemate simple flanquant vers le nord et un casemate simple flanquant vers le sud les deux armés d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM. Un abri de surface défendu par deux cloches GFM complète le tout.

-L’ouvrage du Hobling est un ouvrage d’infanterie à quatre blocs qui dispose d’un Bloc 1 qui est une casemate d’infanterie avec une cloche M et deux cloches GFM, d’un Bloc 2 qui est une entrée et une casemate d’infanterie flanquant vers le nord disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloches GFM.

Le Bloc 3 dispose d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM alors que le Bloc 4 qui est un observatoire dispose d’une cloche obs/VDP et d’une cloche GFM.

En 1945, l’ouvrage reçoit un Bloc 5 de forme simplifié qui combine une entrée et une tourelle de 81mm avec sa cloche GFM, achevant les plans initiaux.

On trouve également à proximité du Hobling un abri caverne à deux coffres défendu par deux cloches GFM.

Sous-secteur de Burtoncourt

Le sous-secteur de Burtoncourt est armé par le 162ème RIF, un «vieux régiment» de l’infanterie de forteresse qui comme nous venons de le voir assure le gardiennage du Sous-secteur d’Hombourg-Dudange normalement à la charge du 164ème RIF.

D’ouest en est, ce secteur dispose des constructions, des installations, des ouvrages suivants :

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

-Une casemate simple flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM
-Une casemate simple flanquant vers le sud armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM

-Un abri de surface défendu par deux cloches GFM

-Un observatoire équipé d’une cloche obs./VP et une cloche GFM

-Un abri-caverne à deux cofres défendu par deux cloches GFM

-L’ouvrage de la Bousse est un ouvrage d’infanterie à trois blocs et une entrée. Il dispose donc d’un Bloc 1 qui est un observatoire muni d’une cloche obs./VDP et d’une cloche GFM, le bloc 2 qui est une casemate d’infanterie flanquant vers le sud armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloche GFM, le bloc 3 qui est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une tourelle de mitrailleuses et de deux cloches GFM et enfin l’entrée du type en puits défendue par un créneau JM/AC 47, d’une cloche GFM et d’une cloche LG.

-L’ouvrage d’Anzeling situé à l’est de celui de la Bousse est un ouvrage d’artillerie à sept blocs et deux entrées, un gros morceau en somme qui dispose d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord ou bloc 1 qui dispose d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, d’une tourelle de mitrailleuses et de deux cloches GFM.

Le Bloc 2 est plus légèrement armé avec seulement une tourelle de mitrailleuses et une cloche GFM tout comme le Bloc 3 armé lui tout de même d’une tourelle de 81mm et de deux cloches GFM. Le Bloc 4 assure le flanquement nord avec une tourelle de 75mm modèle 1933, une cloche GFM et une cloche LG tout comme le Bloc 5 armé lui d’un créneau de 135mm flanquant vers le nord, d’une tourelle de 135 et de deux cloches GFM.

Le Bloc 7 assure le flanquement sud avec une tourelle de 75mm modèle 1933 et une cloche GFM, le Bloc 9 est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une tourelle pour arme mixte et un mortier de 50mm et d’une cloche GFM.

L’Entrée des Hommes du type en puits est défendue par un créneau JM/AC 37, de deux cloches GFM et d’une cloche LG alors que l’Entrée des Munitions du type A en plan incliné est défendue par un créneau JM/AC 37 et deux cloches GFM.

Si les plans initiaux avaient été respectés, il aurait également prévu la construction d’une tourelle de mitrailleuses (Bloc 6), d’une tourelle de 75mm d’action frontale (Bloc 8), d’un observatoire (Bloc 15), de trois blocs avancés (blocs 16,17 et 18) et quatre coffres de fossés (blocs 9 à 12) mais aucun de ces blocs n’à été construit.

-L’ouvrage de Berenbach est un ouvrage d’infanterie à trois blocs avec pour bloc 1 une casemate d’infanterie flanquant vers le nord disposant d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM associé à une tourelle de mitrailleuse, deux cloches GFM assurant l’observation et la défense rapprochée. Le bloc 2 est une casemate d’infanterie flanquant vers le sud disposant d’un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM alors que le bloc 3 est un observatoire avec une cloche obs./VDP et une cloche GFM. Ces trois blocs indépendants jusque là sont ensuite reliés par des galeries, le bloc 2 devenant entrée de l’ouvrage.

-On trouve également un abri de surface + PC de bataillon défendu par deux GFM, un abri de surface défendu par deux cloches GFM et enfin un unique abri-casemate de surface dont l’extrémité sud à été aménagée en chambre de tir pour battre l’inondation défensive de Gomelange et croiser ses feux avec la casemate d’Eblange avec un créneau JM/AC 37 et deux cloches GFM.

23-Armée de terre Ligne Maginot (24)

Secteur Fortifié de Thionville

Ce secteur fortifié s’étend de l’ouvrage de Rochonvilliers à l’est du Hummersberg qui lui impartient au SF du Boulay. Il fait partie des premières réalisations et tout ou presque à été construit.

Parmi les travaux non réalisés, citons une bretelle Rochonvilliers-Métrich via les anciens forts de Thionville pour couvrir le saillant de Cattenom qui à été remplacée par une bretelle dite du Bois du Cattenom mais là encore tous les travaux n’ont pas été réalisés notamment la construction de quatre casemates et d’un ouvrage à tourelle.

Durant la guerre de Pologne, le secteur disposant de trois régiments d’infanterie de forteresse, les 167ème 168ème et 169ème RIF mais seul le premier et le deuxième ont été maintenus après la démobilisation.

A chaque régiment correspond un sous-secteur, le 169ème assurant la garde du sous-secteur d’Angevillers (ou Eutrange), le 168ème assure la garde du sous-secteur d’Hettange-Grande alors que le 167ème assure la garde du sous-secteur d’Elzange. La garde des ouvrages du secteur occupé par le 169ème RIF est partagée par les deux régiments maintenus en ligne.

Sous-secteur d’Angevillers

-L’ouvrage de Rochonvilliers est un puissant ouvrage, un ouvrage d’artillerie à neuf blocs et deux entrées organisé de la façon suivante :

-Bloc 1 armé d’une tourelle de mitrailleuses, d’une cloche M et d’une cloche GFM

tourelle de 75mm modèle 1932R (Raccourci)

tourelle de 75mm modèle 1932R (Raccourci)

-Bloc 2 armé d’une tourelle de 75mm modèle 1933

-Bloc 3 armé d’une tourelle de 75mm modèle 1932R et deux cloches GFM

-Le Bloc 4 est l’observatoire de l’ouvrage avec une cloche obs./VDP et une cloche GFM

-Le Bloc 5 est une casemate d’artillerie flanquant vers l’est avec trois canons de 75mm modèle 1929, un créneau de 135mm, une cloche GFM et une cloche LG

-Le Bloc 6 est armé d’une tourelle de 135mm, d’une cloche LG et d’une cloche GFM

-Le Bloc 7 est armé d’une tourelle de 135mm et deux cloches GFM

-Le Bloc 8 est une casemate d’infanterie à une chambre de tir flanquant vers l’est avec un créneau JM/AC 37 et un créneau JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM

-Le Bloc 9 est armé d’une tourelle de mitrailleuses et une cloche GFM

-L’Entrée des Hommes (en puits) est défendue par un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM alors que l’Entrée des Munitions (type A plan incliné en descendant) est défendue par un créneau JM/AC 47, deux cloches GFM et une cloche LG.

-Entre l’ouvrage de Rochonvilliers et celui de Molvange, on trouve huit ouvrages conçus et construits par la CORF.

On trouve une casemate double armée de deux créneaux JM/AC 47, deux créneaux JM et deux cloches GFM, trois abri-cavernes ( un pour deux sections, un autre pour deux sections et un PC, un troisième pour une section défendu par une cloche M et une cloche GFM ) armé de deux cloches GFM, deux casemates simples flanquant vers l’ouest armées d’un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM, une casemate simple flanquant vers l’est armé d’un créneau JM/AC 47, un créneau JM et une cloche GFM et une casemate cuirassée avec une cloche M et une cloche GFM.

-L’ouvrage de Molvange est aussi puissant que celui de Rochonvilliers avec neuf blocs et deux entrées. Il est organisé de la façon suivante :

-Le Bloc 1 est l’observatoire de l’ouvrage avec une cloche obs./VDP, une cloche M et une cloche GFM

-Le Bloc 2 est armé d’une tourelle de mitrailleuses et de deux cloches GFM
-Le Bloc 3 est armé d’une tourelle de 81mm, d’une cloche GFM et d’une cloche LG

Tourelle de 135mm à éclipse

Tourelle de 135mm à éclipse

-Le Bloc 4 est armé d’une tourelle de 135mm et d’une cloche GFM

-Le Bloc 5 est armé d’une tourelle de 75mm modèle 1932R

-Le Bloc 6 est armé d’une tourelle de mitrailleuses, une cloche M et une cloche GFM

-Le Bloc 7 est un autre observatoire avec une cloche obs./VDP et une cloche GFM

-Le Bloc 8 est armé d’une tourelle de 75mm modèle 1933 et de deux cloches GFM

-Le Bloc 10 est armé d’une tourelle de 75mm modèle 1933, une cloche GFM et une cloche LG

-L’Entrée des Hommes (en puits) est défendu par un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM alors que l’Entrée des Munitions (type A en plan incliné descendant) est défendue par un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM.

-Enfin on trouve cinq ouvrages CORF répartis entre un abri de surface pour une section et un abri de surface pour deux sections défendus tous les deux par deux cloches GFM, une casemate cuirassée armée d’une cloche M et une cloche GFM, une casemate simple flanquant vers l’ouest avec un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM et une casemate simple flanquant vers l’est armée de la même façon.

Sous-secteur d’Hettange-Grande

Ce sous-secteur aligne d’ouest en est les ouvrages et organisations suivantes :

-Un abri de surface pour une section défendu par deux cloches GFM

-L’ouvrage de l’Immerhof est un ouvrage à trois blocs et une entrée organisé ainsi :

-Bloc 1 et 2 : une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM

-Le Bloc 3 est un bloc mixte combinante une casemate d’infanterie avec un créneau JM et
une tourelle de 81mm ainsi qu’une cloche GFM.

-L’Entrée est défendue par un créneau JM/AC 47, deux cloches GFM et une cloche LG

-Entre l’ouvrage d’Immerhof et celui du Soetrich, on trouve trois abris de surface (deux pour deux sections et un PC et un pour deux sections) armés de deux GFM et deux observatoires disposant d’une cloche obs./VP et une cloche GFM.

-L’ouvrage de Soetrich est un ouvrage d’artillerie à six blocs et deux entrées qui est organisé de la façon suivante :

-Bloc 1 : tourelle de mitrailleuses, une cloche M et une cloche GFM

-Bloc 2 : tourelle de mitrailleuses, un observatoire, une cloche obs./VDP et une cloche GFM

-Bloc 3 : bloc mixte à une chambre d’infanterie (un créneau JM/AC 47, un créneau JM) et une chambre mortiers en sous-sol avec deux créneaux de 81mm flanquant vers l’est et 2 cloches GFM.

-Bloc 4 : tourelle de 135mm et une cloche GFM

-Bloc 5 : tourelle de 75mm modèle 1932R et une cloche GFM

-Bloc 6 : tourelle de 75mm modèle 1932R et une cloche GFM

-L’Entrée des Hommes (en puits) est défendue par un créneau JM/AC 47 et une cloche GFM
alors que l’Entrée des Munitions (type B en puits) est défendue par un créneau JM/AC 47 et
deux cloches GFM.

-Un observatoire équipé d’une cloche obs./VP et une cloche FM

-Une casemate simple flanquant vers l’est avec un créneau JM/AC 37, un créneau JM et deux cloches GFM

-Un abri de surface pour deux sections, abri défendu par deux cloches GFM

-L’ouvrage du Bois-Karre est un ouvrage d’infanterie monobloc qui dispose de deux chambres de tir disposant chacune d’un créneau JM/AC 47 et d’un créneau JM, le tout surmontées d’une tourelle de mitrailleuses et de trois cloches GFM.

-Entre l’ouvrage du Bois-Karre et celui du Kobenbusch, on trouve trois abris (un abri pour une section, un autre pour deux sections et un abri pour deux sections et un PC), une casemate simple flanquant vers l’ouest avec un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM et une casemate simple flanquant vers l’est avec un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM.

-L’ouvrage du Kobenbusch est un ouvrage d’artillerie à sept blocs et deux entrées organisé de la façon suivante :

-Bloc 1 : tourelle de mitrailleuses et une cloche GFM

-Bloc 2 : casemate d’infanterie flanquant vers l’ouest avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM

-Bloc 3 : observatoire avec une cloche obs./VDP et une cloche GFM

-Bloc 4 : tourelle de mitrailleuses, une cloche M et une cloche GFM

-Bloc 5 : tourelle de 75mm modèle 1932R et une cloche GFM

-Bloc 6 : tourelle de 81mm et une cloche GFM

-Bloc 7 : casemate d’artillerie flanquant vers l’est avec trois créneaux de 75mm modèle 1932 et deux cloches GFM

-L’Entrée des Hommes (en puits) est défendue par un créneau JM/AC 47 et une cloche GFM alors que l’Entrée des Munitions (type A en puits) est défendue par un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM.
-L’ouvrage d’Oberheide est un ouvrage d’infanterie monobloc avec deux chambres de tir chacune armées d’un créneau JM/AC 47 et un créneau JM auxquelles s’ajoutent une tourelle de mitrailleuse et quatre cloches GFM.

Sous-secteur d’Elzange (167ème RIF)

D’ouest en est, ce sous-secteur dispose des ouvrages et des constructions suivantes :

Cloche à Vision Directe et Périscopique (VDP)

Cloche à Vision Directe et Périscopique (VDP)

-Un observatoire équipé d’une cloche obs./VP et une cloche GFM

-Une casemate simple flanquant vers l’est avec un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM

-L’ouvrage du Galdenberg est un ouvrage d’artillerie à six blocs et deux entrées qui s’organise de la façon suivante :

-Le Bloc 1 est une casemate d’infanterie flanquant vers l’ouest équipé d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM

-Le Bloc 2 est une casemate d’infanterie flanquant vers l’est équipé d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM

-Le Bloc 3 est équipé d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM

-Le Bloc 4 est armé d’une tourelle de 81mm et d’une cloche GFM

-Le Bloc 5 est un observatoire équipé d’une cloche obs./VDP, une cloche M et une cloche
GFM

-Le Bloc 6 est équipé d’une tourelle de 135mm, d’une cloche GFM et une cloche LG

-L’Entrée des Hommes (en puits) est défendue par un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM alors que l’Entrée des Munitions (type B de plain pied) est défendue par les mêmes armes.

-L’ouvrage du Sentzrich est un ouvrage d’infanterie monobloc équipé de deux chambres de tir, la Nord équipée d’un créneau JM/AC 37 et d’une cloche GFM alors que la Sud dispose d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM, une tourelle de mitrailleuses étant installée en superstructures.

-Entre les ouvrages du Sentzrich et celle du Métrich, on trouve un blockhaus équipé d’un créneau JM/AC 47, un abri caverne pour deux sections défendu par deux cloches GFM, deux casemates simples flanquant vers le nord armés d’un créneau JM/AC _l’un armé d’un canon de 37 et l’autre d’un canon de 47mm_, d’un créneau JM et d’une cloche GFM et deux casemates simples flanquant vers le sud armés d’un créneau JM/AC _l’un armé d’un canon de 37 et l’autre d’un canon de 47mm_, d’un créneau JM et d’une cloche GFM.

-L’ouvrage du Métrich est un ouvrage d’artillerie à dix blocs et deux entrées organisé de la façon suivante :

-Le Bloc 1 est une casemate d’artillerie flanquant vers le nord équipé de trois créneaux de 75mm modèle 1932R et deux cloches GFM

-Le Bloc 3 est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord armé d’un créneau JM/AC37, un créneau JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM

-Le Bloc 4 est armé d’une tourelle de mitrailleuses

-Le Bloc 5 est armé d’une tourelle de 81mm et de deux cloches GFM

-Le Bloc 7 est un observatoire équipé d’une cloche obs./VDP et une cloche GFM

-Le Bloc 8 est un bloc mixte avec une chambre de tir flanquant vers le sud (un créneau JM/AC 37 et un créneau JM) + une tourelle de 75mm modèle 33 et deux cloches GFM

-Le Bloc 10 est armé d’une tourelle de 75mm modèle 1933 et une cloche LG

-Un Bloc armé d’une tourelle de 135mm, une cloche GFM et une cloche LG

-Le Bloc 14 est chargé de la défense des pentes sud-ouest de l’ouvrage à l’aide de trois cloches GFM

-Le Bloc 15 est un bloc mortier tirant vers l’arrière avec deux créneaux de 81mm et deux cloches GFM

-L’Entrée des Hommes (en plan incliné légèrement descendant) et l’Entrée des Munitions (type A de plein pied) sont défendue par un créneau JM/AC 37, un créneau JM et deux cloches GFM

-L’ouvrage de Billig est un ouvrage d’artillerie à sept blocs et une entrée organisé de la façon suivante :

-Le Bloc 1 est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord avec deux créneaux JM et
deux cloches GFM

-Le Bloc 2 est armé d’une tourelle de mitrailleuses et une cloche GFM

-Le Bloc 3 est une casemate d’infanterie flanquant vers l’est avec deux créneaux JM et deux
cloches GFM

-Le Bloc 4 est une casemate d’artillerie flanquant vers le nord avec deux créneaux de 75mm modèle 1932R, une tourelle de 75mm modèle 1932R, une cloche LG et une cloche GFM

-Le Bloc 5 est une casemate d’artillerie flanquant vers l’est avec deux créneaux de 75mm modèle 1932R et une cloche GFM

-Le Bloc 6 est armé d’une tourelle de 81mm et d’une cloche GFM

-Le Bloc 7 est un observatoire équipé d’une cloche obs./VP et d’une cloche GFM

-L’ouvrage n’à pas reçu d’EH et ne dispose que d’une EM type A en plan incliné descendant défendue par un créneau JM/AC 37, un créneau JM et deux cloches GFM

-Des constructions de campagne ont également été réalisées dans ce secteur : dix petits blockhaus pour mitrailleuses ou canons antichars, quatre cuves pour canons de 65mm, quarante tourelles démontables (douze à canons de 25mm et vingt-huit armées de mitrailleuses), trois boucliers de 25mm, quinze PC et six observatoires.

 

Tourelle démontable pour mitrailleuse Hotchkiss

Tourelle démontable pour mitrailleuse Hotchkiss

23-Armée de terre Ligne Maginot (23)

Secteur Fortifié de Crusnes

Ce secteur fortifié à été durant la guerre de Pologne le 42ème Corps d’Armée de Forteresse (CAF) et couvre la frontière de l’est entre Longuyon et à l’ouest de l’ouvrage de Rochonvilliers qui lui dépend du Secteur Fortifié de Thionville.

Le SF de Crusnes n’était à l’origine pas prévu par la CORF. Il à fallut pour cela le lobbying intensif du sénateur (et futur président de la république) Albert Lebrun et des industriels soucieux de ne pas laisser aux mains des allemands les usines de la région.

Ce secteur fortifié bénéficie à la fois des leçons tirées des premières constructions mais subit également les premières coupes budgétaires ce qui entraine l’abandon de certaines constructions ou la construction austère de certains ouvrages.

Dans sa conception la plus lourde englobant la ville industrielle de Longwy (juin 1930), le SF Crusnes aurait du compter cinq ouvrages, cinq PO (Petits Ouvrages) et dix-huit organisation d’intervalles (casemates et tourelles isolées).

Dans sa version plus légère et évitant la ville de Longwy (août 1930), il comportait cinq ouvrages, deux PO et huit casemates. Finalement dans sa forme définitive (juillet 1931), le SF de Crusnes va disposer de trois ouvrages, quatre PO, trente-six casemates, cinq observatoires et un abri.

La ville de Longwy est donc exclue de ce dispositif et il faudra attendre 1939-40 pour que soit réalisée la Position Avancée de Longwy (PAL) pour protéger la ville et les installations industrielles attenantes.

Le SF de Crusnes est subdivisé en trois sous-secteurs chacun armés par un régiment d’infanterie de forteresse, le sous-secteur d’Arrancy est armé par le 149ème RIF _maintenu en ligne après la démobilisation_ , le sous-secteur de Morfontaine armé par le 139ème RIF et le sous-secteur d’Aumetz armé par le 128ème RIF, les deux régiments étant mis en sommeil en septembre 1940, des équipes de gardiennage d’ouvrage étant maintenues pour entretenir les ouvrages, équipes rattachées temporairement au 149ème RIF dont étaient issus les 139ème et 128ème RIF.

Sous-secteur d’Arrancy

Comme indiqué plus haut, le 149ème RIF assure la garde du sous-secteur d’Arrancy et en temps de paix le gardiennage des autres sous-secteurs du SF de Crusnes. Pour mener à bien sa mission, il dispose des ouvrages suivants :

Cloche GFM en position

Cloche GFM en position

On trouve d’abord l’ouvrage de Ferme-chappy qui est un ouvrage d’infanterie à deux blocs qui dispose d’un bloc 1 composé d’une entrée et d’une casemate double armée donc de deux créneaux JM/AC 47, de deux créneaux JM, d’une cloche M et de deux cloches GFM et d’un bloc 2 qui dispose d’une tourelle mitrailleuses, d’une cloche M et d’une cloche GFM.

Il est appuyé par un observatoire (qui dispose d’une cloche obs./VP, d’une cloche M et d’une cloche GFM) et par une casemate simple flanquant vers l’ouest armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloches GFM.

A l’est de Ferme-Chappy, se trouve l’imposant ouvrage du Fermont, un ouvrage d’artillerie à sept blocs et deux entrées. Il est organisé selon le schéma suivant :

-Bloc 1 : tourelle de 75mm modèle 1933, une cloche GFM et une cloche LG

-Bloc 2 : tourelle de mitrailleuses et une cloche GFM

-Bloc 3 : observatoire avec une cloche obs/VDP), deux cloches M. et une cloche GFM

-Bloc 4 : casemate à trois pièces de 75mm modèle 1932 flanquant vers l’est, une cloche M. et une cloche FM

-Bloc 5 : tourelle de 81mm et une cloche GFM

-Bloc 6 : tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM

-Bloc 7 : casemate simple flanquant vers l’est avec un créneau JM/AC 47, un créneau pour JM, une cloche GFM et une cloche LG

L'Entrée des Hommes (EH) de l'ouvrage A10 de l'Himmerhof avec un créneau de défense

L’Entrée des Hommes (EH) de l’ouvrage A10 de l’Himmerhof avec un créneau de défense

-L’Entrée des Hommes en puits est défendue par un créneau JM/ AC 47, deux cloches GFM et une cloche LG alors que l’Entrée des munitions (type A en puits) est défendue par un créneau JM/AC 47, deux cloches GFM et une cloche LG.

Il était également prévu la construction de deux tourelles d’action frontale (l’une de 75 et l’autre de 135mm) mais elles n’ont pas vu le jour tout comme deux blocs d’infanterie.

Entre les puissants ouvrages du Fremont et celui de Latiremont, on trouve une série de casemates d’infanterie au nombre de sept associés à un observatoire.

On trouve trois casemates simples flanquant vers l’est armés d’un créneau JM/AC 47, un créneau JM, une cloche M (pour un d’entre-eux qui dispose une cloche GFM) ou deux cloches GFM pour ceux dépourvus d’une cloche M.

L’unique observatoire qui dispose d’une cloche obs./VP et d’une cloche GFM alors que les quatre casemates simples flanquant vers l’ouest tous armés d’un créneau JM/AC 47 et d’un créneau JM, une cloche M et une cloche GFM pour deux d’entre eux et deux cloches GFM pour les deux autres.

-L’ouvrage du Latiremont est un ouvrage d’artillerie à six blocs et deux entrées qui est organisé de la façon suivante :

-Bloc 1 : casemate cuirassée avec deux cloches M et une cloche GFM

-Bloc 2 : tourelle de mitrailleuses, une cloche M, une cloche GFM et une cloche obs./VDP

-Bloc 3 : tourelle de mitrailleuses et une cloche GFM

-Bloc 4 : casemate d’infanterie avec une tourelle de 81mm, la casemate d’infanterie disposant
d’un créneau JM/AC 47, un créneau JM et une cloche GFM

-Bloc 5 : casemate d’artillerie à trois matériels de 75mm modèle 1932 flanquant vers l’est, deux cloches GFM

-Bloc 6 : casematte d’artillerie à trois matériels de 75mm modèle 1932 flanquant vers l’ouest avec deux cloches GFM (rattachée à Fremont)

-L’Entrée des Hommes est une entrée en puits avec un créneau JM/AC 47, une cloche GFM et une cloche LG alors que l’Entrée des munitions du type A en puits est défendue avec un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM.

Entrée des Munitions (EM) de l'ouvrage du Schoenenbourg

Entrée des Munitions (EM) de l’ouvrage du Schoenenbourg

L’ouvrage du Latiremont aurait du également recevoir deux tourelles d’action frontale (une de 75 et une de 135mm).

Sous-secteur de Morfontaine (139ème RIF)

-Entre Latiremont et Mauvais-Bois, on trouve cinq casemates et un observatoire de type CORF.

Les casemates sont du type casemate simple flanquant vers l’est (un exemplaire avec un créneau JM/AC 47, un créneau pour JM et une cloche GFM), une casemate simple flanquant vers l’ouest avec un créneau JM/AC 47, un créneau pour JM, une cloche M et une cloche GFM, deux casemates cuirassées avec une ou deux cloche M, une cloche GFM ou une cloche obs./VDP et un casemate double avec deux créneaux JM/AC 47, un créneau JM, une cloche M. et deux cloches GFM. L’observatoire est équipé d’une cloche obs./VP et une cloche GM.

-L’ouvrage de Mauvais-Bois est un ouvrage d’infanterie à trois blocs qui dispose d’une entrée et d’une casemate simple flanquant vers l’est (bloc 1) avec un créneau JM/AC 47, une cloche M et deux cloches GFM, une casemate simple flanquant vers l’ouest (bloc 2) avec un créneau JM/AC 47, un créneau pour JM et deux cloche GFM et un bloc 3 équipé d’une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM.  N’ont pas été réalisés : une entrée à munitions, une entrée des hommes et deux tourelles de 75mm modèle 1932 R.

-L’intervalle entre l’ouvrage de Mauvais Bois et celui de Bois-du-Four est occupé par quatre constructions type CORF : une casemate double (deux JM/AC 47, deux créneaux JM et deux cloches GFM), deux casemates simples flanquant vers l’est (un JM/AC 47, un créneau JM et une cloche GFM) et une casemate simple flanquant vers l’ouest ( un JM/AC 47, un créneau JM et une cloche GFM).

-L’ouvrage du Bois-du-Four est un ouvrage d’infanterie monobloc disposant d’une chambre de flanquement ouest avec un créneau JM/AC 47 et un créneau JM, une chambre de flanquement est avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux mortiers de 81mm en sous-sol, une chambre de tir de défense de l’entrée avec un créneau JM/AC 47 et comme superstructures une tourelle mitrailleuses, trois cloches GFM, une cloche obs.VDP.

Cet ouvrage d’infanterie aurait du être un ouvrage d’artillerie, les constructions destinées aux artilleurs auraient du comprendre une EH, une EM, quatre tourelles d’artillerie (deux de 75/33, une de 75R 32 et une de 135) plus un bloc d’infanterie.

Finalement une casemate d’artillerie pour deux canons de 75mm de campagne est construite pour offrir à cet ouvrage une capacité de riposte face à l’artillerie allemande. Cet ouvrage dispose d’une cloche d’observation et d’une cloche GFM type C.

-Enfin on trouve six ouvrages type CORF pour couvrir la fin du sous-secteur de Morfontaine répartis entre deux casemates simples flanquant vers l’ouest (un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM), une casemate simple flanquant vers l’est (un créneau JM/AC 47, un créneau JM, une cloche M. et une cloche GFM), une casemate cuirassée (une cloche M et une cloche GFM), une casemate double (deux créneaux JM/AC 47, deux créneau JM et deux cloches GFM) et un observatoire (une cloche obs./VP et une cloche GFM).

Sous-secteur d’Aumetz (128ème RIF)

D’ouest en est, on trouve successivement dans ce sous-secteur :

Créneau JM (Jumelage de Mitrailleuses)

Créneau JM (Jumelage de Mitrailleuses)

-Une casemate simple flanquant vers l’ouest (qui aurait du être connecté au Brehain) avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM, une cloche M et une cloche GFM)

-L’ouvrage du Brehain est le «gros morceau» du secteur puisqu’il s’agit d’un ouvrage d’artillerie à huit blocs et deux entrées organisé de la façon suivante :

-Bloc 1 : tourelle mitrailleuses est + une cloche GFM

-Bloc 2 : tourelle mitrailleuse ouest + une cloche GFM

-Bloc 3 : observatoire avec une cloche VDP et une cloche GFM

-Bloc 4 : tourelle de 75mm modèle 1933

-Bloc 5 : tourelle de 135mm et une cloche GFM

-Bloc 6 : tourelle de 75mm modèle 1933 et une cloche LG

-Bloc 7 : tourelle de 81mm et une cloche GFM

-Bloc 8 : casemate cuirassée avec une cloche M et deux cloches GFM

-L’Entrée des Hommes en puits est défendue par un créneau JM/AC 47 et deux GFM alors que l’Entrée des munitions (en puits type A) est défendue par un créneau JM/AC 47, deux GFM et une cloche LG.

Une deuxième tourelle de 135mm était prévue mais elle n’à pas été réalisée.

-Entre l’ouvrage de Brehain et celui d’Aumetz, on trouve dix ouvrages concçus et réalisés par la CORF qui se répartissent entre deux casemates simples flanquant vers l’ouest avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM, une cloche M et une cloche GFM; quatre casemates simples flanquant vers l’est avec le même armement; trois casemates cuirassées disposant d’une cloche M et de deux cloches GFM pour un, un cloche M et une cloche GFM et un observatoire avec une cloche obs/VP et une cloche GFM.

-L’ouvrage d’Aumetz est un ouvrage d’infanterie à trois blocs. Le Bloc 1 est une entrée avec une cloche M et une cloche GFM, le Bloc 2 est équipé d’une tourelle de mitrailleuses ensuite transformée en tourelle pour armes mixtes et deux cloches GFM et enfin le bloc 3 qui est une casemate simple flanquant vers l’est avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM.

-A l’est, ce sous-secteur dispose de cinq casemates type CORF répartis entre un casemate simple flanquant vers l’est (un créneau JM/AC 47, un créneau JM, une cloche M et une cloche GFM), trois casemates simples flanquant vers l’ouest tous armés d’un créneau JM/AC 47, un créneau JM, deux cloches M et une cloche GFM pour l’un, une cloche M et deux cloches GFM pour un autre équipé d’un mortier de 50mm en sous-sol et enfin une cloche M et une cloche GFM pour le troisième et enfin un abri de surface défendu par deux cloches GFM pour pouvoir abriter deux sections et un PC de quartier.

Dans ce sous-secteur ont également été réalisés des ouvrages de campagne : sept cuves pour canons de 65mm, quarante-neufs tourelles démontables (dix-sept à canons de 25mm, trente-deux armées de mitrailleuses), neuf boucliers pour canons de 25mm, quinze PC, onze observatoires et deux casemates Pamart.

 

Casemate Pamart

Casemate Pamart