Le Conflit (4) Norvège (4)

Ordre de Bataille

Norvège

Marine

Quand l’Allemagne attaque, la marine norvégienne (Sjøforsvaret) est organisée de la façon suivante :

-Un état-major implanté à Oslo

-Hors-rang :

cuirassés garde-côtes Harald Haafgare et Peter Tordenskjold

Aéronavale

-Hors rang : six Arado Ar196

Heinkel He-115

-Eskvadron 730 : huit Heinkel He-115

-Eskvadron 732 : douze Dornier Do-18

-Eskvadron 734 : huit Heinkel He-115

-Eskvadron 736 : douze Vickers Wellington

-District Nord

HMNoS Draug

-1ère flottille : destroyers classe Draug (Draug Troll Garm)

-4ème flottille de sous-marins : sous-marins type B non-opérationnels

-Patrouilleurs Brand Hei Orm Stegg Heimdal Harningsvag

-Mouilleurs de mines Vale et Nor

-Canonnière Gor

-District Centre

-2ème flottille : destroyers classe Sleipner (Sleipner Aeger Gyller Odin Balder Tor)

-Patrouilleur Nordkapp Senja Trygg Snogg Kjeli Sael Thorold et Storm

-Mouilleur de mines Glommen Laugen et Freya

-Cannonière Tyr

-Cargo mixte S.S Oster

-District Sud

-1ère division de croiseurs : croiseurs-éclaireurs classe Oslo (Oslo Bergen Narvik Stavanger)

-3ème flottille : destroyers classe Fridtjof Nansen (Fridjof Nansen Roald Admunsen Otto Sverdrup Thor Heyerdahl. Deux ne seront pas achevés : Elvind Astrup et Samuel Johanssen)

-Patrouilleurs Lyn Glimt Skerv Hvas Kjaerk Pol III

-Dragueurs de mines Otra Rauma Abjora Julussa Latselvia Sana

-Pétrolier Nordmark

-Cargo Finnmark

En théorie les districts n’avaient qu’un rôle administratif et logistique, des groupements occasionnels devant assurer la mise en œuvre opérationnelle des navires mais en pratique cette organisation innovante pour l’époque resta purement théorique probablement parce qu’elle était trop en avance pour son temps.

Armée de Terre

En septembre 1948 l’armée de terre norvégienne (Haeren) est organisée en six divisions, des divisions davantage territoriales que totalement opérationnelles. A chaque division correspond un district qui lui même divisé en cercles régimentaires ou Sirkler.

Avant mobilisation ces divisions sont organisées en un état-major, un groupe logistique, un régiment d’infanterie à trois compagnies (NdA qui sont rarement à pleins effectifs), un régiment de cavalerie avec un unique escadron monté (et deux en sommeil), un bataillon d’artillerie avec une batterie active et trois en sommeil, une compagnie de sapeurs-mineurs, une compagnie télégraphique et une compagnie sanitaire.

-La 1ère division couvre le sud-ouest du pays

-La 2ème division couvre le sud-est du pays et notamment la frontière norvégo-suédoise

-La 3ème division couvre Trondheim et accessoirement Bergen

-La 4ème division doit assurer la défense de la ville de Namsos

-La 5ème division qui devait initialement défendre Trondheim et finalement chargée de la défense de Narvik

-La 6ème division assure la défense de Bodo.

Aviation

En septembre 1948 l’armée de l’air norvégienne n’est pas encore indépendante. Les Troupes d’Aviation de l’Armée ou Haerens Flyvapen comprennent les unités suivantes :

Hawker Hurricane Mk IV au dessus de la campagne britannique

-Une escadre de chasse à quatre groupes, deux groupes de Hawker Hurricane Mk IV et deux groupes de Curtiss H-75A6 Hawk

Caproni Ca.310

-Une escadre de bombardement à trois groupes, deux groupes de Caproni Ca.310 et un groupe de Caproni Ca.312

Un Fokker C.V-E norvégien

-Une escadre de reconnaissance et d’attaque à quatre groupes, trois groupes de Northrop A-17 et un groupe de Fokker C.V.

Cela donne un total de 126 appareils opérationnels répartis entre vingt-quatre Hawker Hurricane Mk IV, vingt Curtiss H-75A6 Hawk, vingt-huit Caproni Ca.310, douze Caproni Ca.312, trente-deux Northrop A-17 et dix Fokker C.V. A cela s’ajoute huit Gloster Gladiator stockés en cas de besoin.

Danemark

Marine

En septembre 1948 la marine danoise (Sovaernet) est organisée de la façon suivante :

-Un état-major de la marine

-Une Force de combat ou Kampstyrke

Elle comprend les cuirassés garde-côtes Skjold et Iver Hvitfeldt le croiseur léger Niels Juel et les croiseurs légers de classe Tordenskjold (Tordenskjold Herluf Troll Olfert Fisher).

-Une force de torpilleurs ou Torpedobadsstyrke

Elle regroupe les destroyers et les torpilleurs de la marine danoise en l’occurence quatre torpilleurs de classe Springeren (Springeren Storen Sohuden Havornen), trois unités de classe Glenten (Glenten Hogen Ornen), trois unités de classe Dragen (Dragen Hvalen Lascen) et quatre unités de classe Island (Zealand Furen Lolland et Bornholm)

Le Havmanden

-Une force sous-marine

Elle regroupe comme son nom l’indique les sous-marins de la marine danoise en l’occurrence les trois unités de classe Rota (Rota Bellona Flora), les deux unités de classe Daphné (Daphné Drayden) et les quatre unités de classe Havmanden (Havmanden Havfruen Havkalen Havhesten).

-Une force de soutien regroupant les patrouilleurs et les navires de guerre de mines :

deux mouilleurs de mines classe Kvintus (Kvintus Sixtus), le mouilleur de mines HDMS Lossen, le mouilleur de mines Henri Gerner, le mouilleur de mines Lindormen, les mouilleurs de mines classe Laaland (Laaland Lougen), les dragueurs de mines classe Soloven (Soloven Sobjornen Soulven Soridderen Sohesten Sohunsten), les dragueurs de mines ex-torpilleurs Soloven et Narhvalen et les dix dragueurs de mines type MS-1 (MS-1 à MS-10).

Macchi C.200 Saetta

-Une force aéronavale composée de quatre flottilles, la 1ère flottille volant sur douze Arado Ar196, la 2ème flottille volant sur douze Macchi C.200 Saetta, la 3ème flottille volant sur douze Fairey Ornen et la 4ème flottille volant sur douze Latécoère Laté 299.

Armée de Terre (Danske Haeren)

Quand éclate la guerre de Pologne l’armée danois comprend sur le papier 35000 hommes en temps de paix, 55000 puis 80000 hommes en temps de paix. 80000 hommes pourquoi faire ?

Probablement pas grand chose car quand votre dernière guerre remonte à 1864 et que l’investissement budgétaire en la matière est chichement mesuré par les députés……. .

Le pire est atteint au printemps 1940 quand les effectifs tombent à 15000 hommes ! Autant dire que si la guerre de Pologne s’était prolongée la Danske Haeren n’aurait pu faire autre chose que de la figuration.

Comme dans beaucoup de pays européens, ce conflit de trois mois fait figure d’électrochoc. Le Danemark ne peut plus négliger son armée.

Si ceux rêvant de bâtir une armée rendant la conquête du pays tellement sanglante que cela n’en vaudrait pas la peine prennent clairement leurs désirs pour des réalités, un consensus politique émerge pour refonder une armée capable de faire autre chose que de la figuration.

C’est le sens de l’Acte de Défense de 1943 qui va progressivement porter les effectifs du temps de paix de 35 à 50000 hommes (plus d’engagés volontaires mais surtout augmentation du contingent annuel par la suppression de nombreuses dispenses) et en temps de guerre de 85 à 115000 hommes.

Une nouvelle ligne fortifiée est bâtie sur la frontière avec l’Allemagne, le Nye Dannevirke, une ligne fortifiée comprenant blockhaus, tranchées bétonnées, abris pour l’infanterie et pour l’artillerie, postes de commandement et d’observation, le tout renforcé en temps de guerre par des champs de mines et des barbelés.

L’armement est modernisé même si les lacunes sont toujours là, l’entrainement est amélioré, les stocks complétés. Bref Copenhague se sent davantage capable de lutter contre une invasion étrangère. Cela semble avoir porté ses fruits puisque les allemands tenteront comme nous le verrons de neutraliser le Danemark par la diplomatie pour s’éviter des combats et trop disperser ses forces.

Quand les allemands attaquent le Danemark, l’armée de terre danoise est organisé de la façon suivante :

-Un état-major

Canon danois de 150mm en action au cours de manœuvres

-Force de Défense :

quatre bataillons d’infanterie, quatre groupes d’artillerie lourde et le 15ème bataillon antiaérien

-Division du Sjaelland :

La division dispose sous son autorité directe du régiment de hussards de la garde, du 13ème bataillon antiaérien et du 1er bataillon du génie.

1ère brigade (Régiment des Gardes du Corps ou Life Guard Regiment, 1er régiment d’infanterie) 2ème brigade(4ème régiment d’infanterie et 1er régiment d’artillerie) et 3ème brigade(5ème régiment d’infanterie et 2ème régiment d’artillerie).

-Division du Jutland :

La division dispose sous son autorité du 14ème bataillon du génie et du 2ème bataillon du génie

1ère brigade (2ème et 3ème régiments d’infanterie) 2ème brigade (7ème régiment d’infanterie et 3ème régiment d’artillerie) 3ème brigade (régiment des pionniers d’infanterie et régiment de Dragons du Jutland)

-Réserve d’artillerie lourde

Quatre régiments équipés de canons de 105mm et deux régiments équipés de canons de 155mm.

-Une force aérienne (voir ci-après)

Troupes d’Aviation de l’Armée de Terre (Flyvertroppen)

L’aviation danoise en septembre 1948 est organisée de la façon suivante :

-Un état-major

-Un groupement logistique (entretien des appareils, ravitaillement des unités en carburant, pièces détachées et munitions)

-Une Ecole de l’Air

-Un parc de ballons d’abord d’observation puis de barrage

-Escadre du Sjaelland (Sjaelland Flyveradelingen)

Fokker D.XXI

-Squadron 1 : douze chasseurs monomoteurs Fokker D.XXI

Fokker G.1

-Squadron 3 : douze chasseurs bimoteurs Fokker G.1

-Squadron 5 : douze avions de reconnaissance et de bombardement léger Fokker C.VE

-Escadre du Jutland (Jutland Flyveradelingen)

-Squadron 2 : douze chasseurs monomoteurs Fokker D.XXI

-Squadron 4 : douze chasseurs bimoteurs Fokker G.1

Fairey Battle

-Squadron 6 : douze bombardiers monomoteurs Fairey Battle

Scandinavie (11) Norvège (11)

Sous-marins

Sous-marins type A

KNM_A-4

Le sous-marin A-4

En 1909, les norvégiens ont mis en service le HNoMS Kobben, leur premier sous-marin. Ce navire n’à été désarmé qu’en 1933 mais dès avant le premier conflit mondial Oslo passe commande auprès de Krupp Germania de Kiel de quatre sous-marins baptisés A-2, A-3,A-4 et A-5.

Lire la suite

19-Marine marchande (19)

Compagnie Générale Transatlantique

Cette compagnie créée en 1855 qui à connu bien des crises à quand même fière allure à l’été 1948 quelques semaines avant le déclenchement de la deuxième conflagration mondiale :

-Bananier Barfleur (1938) 3000 TJB Fort de France

-Bananier Caraïbe (1932) 4087 TJB Pointe à Pitre

-Bananier Charles Plumier (1938) 4626 TJB (gérance du gouvernement français) En mer entre les Antilles et Le Havre . Doit ensuite rallier Lorient où l’arsenal va le transformer en croiseur auxiliaire

-Bananier Estérel (1937) 3184 TJB Kingston (Jamaïque)

-Bananier Fort de France (1935) 3426 TJB La Havanne

-Bananier Fort Richepanse (1935) 3485 TJB Rouen

-Bananier Fort Royal (1935) 3426 TJB Rouen

-Bananier Guadeloupe (1936) 2673 TJB Casablanca

-Bananier Guyane (1934) 1794 TJB Oran

-Bananier Maurienne (1938) 3260 TJB En mer entre Fort de France et Dunkerque

-Bananier Quercy (1937) 3043 TJB En mer entre Dunkerque et Pointe à Pitre

-Cargo Alabama (1931) 5645 TJB Alexandrie

-Cargo Arica (1921) 5390 TJB Valparaiso

-Cargo Arizona (1925) 5457 TJB Veracruz

-Cargo Aveyron (1923) 4785 TJB Casablanca

-Cargo Calédonien (1940) 6966 TJB (appartient au gouvernement français) Marseille

-Cargo Cap Pinède (1938) 1329 TJB Nice

-Cargo Carbet (1920) 3523 TJB En mer entre Glasgow et Le Havre avec du charbon et du minerai de fer écossais

-Cargo (utilisé comme navire-météo) Carimaré (1920) 3792 TJB En poste dans l’Atlantique Nord. Il reçoit l’ordre de rallier Le Havre où il va être retransformé en cargo classique

-Cargo Cassidaigne (1923) 1417 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français) En mer entre Bône et Marseille

-Cargo Ile d’Aix (ex-Lafcomo EUA) (1920) 5028 TJB (appartient au gouvernement français) New York

-Cargo Ile de Batz (ex-West Homac EUA) (1918) 5755 TJB (appartient au gouvernement français) En mer entre New York et Saint Nazaire

-Cargo Ile de Brehat (ex-West Tacook EUA) (1919) 6176 TJB (appartient au gouvernement français) Jacksonville

-Cargo Ile de Noirmoutier (1920) 5703 TJB (appartient au gouvernement français) Casablanca

-Cargo Ile de Ré (ex-Jomar EUA) (1920) 5105 TJB (appartient au gouvernement français) En mer entre Baltimore et Le Havre

-Cargo Ile d’Ouessant (1919) 6176 TJB (appartient au gouvernement français) Baltimore

-Cargo Ile Rousse (1918) 1471 TJB (appartient au gouvernement français ex-France Navigation) Casablanca

-Cargo Indochinois (1939) 6966 TJB (appartient au gouvernement français) Le Verdon

-Cargo Marigot (1932) 4087 TJB Le Havre. Doit rallier Brest pour devenir un croiseur auxiliaire pour patrouilleur dans le Golfe de Gascogne

-Cargo mixte Oregon (1929) 7706 TJB Kingston

-Cargo Lezardrieux (1922) 934 TJB (ex-France Navigation, appartient au gouvernement français) Nantes

-Cargo Michigan (1920) 6357 TJB A la mer, ayant quitté La Nouvelle-Orléans le 11 août pour Dunkerque

-Cargo Mostaganem (1921) 1942 TJB (appartient au gouvernement français) Marseille

-Cargo Saint Bertrand (ex-allemand Chemnitz capturé le 28 septembre 1939) (1929) 5522 TJB La Corogne

-Cargo Saint Malo (1917) 5799 TJB (appartient au gouvernement français ex-France Navigation) En mer entre Halifax et Le Verdon avec un chargement de blé canadien

-Cargo San Antonio (1930) 5985 TJB Saint-Nazaire

-Cargo San Diego (1930) 5985 TJB Bilbao

-Cargo San Francisco (1930) 5985 TJB New York

-Cargo San José (1931) 5945 TJB En mer dans l’Atlantique

-Cargo San Mateo (1931) 5946 TJB Nantes

-Cargo San Pedro (1931) 5946 TJB Belfast. Doit rallier Brest pour être transformé en croiseur auxiliaire

-Cargo Sèvre (1920) 3689 TJB Hendaye

-Cargo Vannes (ex-américain West Planter) (1919) 2619 TJB San Diego

-Cargo Winnipeg (1918) 8379 TJB (appartient au gouvernement français ex-France Navigation) Le Havre

-Cargo mixte Wisconsin (1929) 8061 TJB Montevideo

-Cargo mixte Wyoming (1930) 8061 TJB A la mer depuis la Nouvelle Orléans en direction du Havre

-Caboteur Balata (1922) 312 TJB Fort de France

-Caboteur Espéranto (1906) 209 TJB Cayenne

-Caboteur Nemours (1931) 673 TJB A la mer entre Panama et Fort de France

-Caboteur Saint Laurent du Maroni (1907) 332 TJB Cayenne

-Caboteur Trois Ilets (1920) 317 TJB A la mer entre Miami et Fort de France

-Paquebot Colombie (1931) 13718 TJB A la mer sur la ligne Le Havre-Southampton-Antilles. A son retour, doit devenir soit transport de troupes soit croiseur auxiliaire

-Paquebot Cuba (1923) 11337 TJB A la mer sur la ligne Saint Nazaire-La Havanne-Veracruz

-Paquebot De Grasse (1924) 17759 TJB Le Havre. Doit être transformé en transport de troupes

-Paquebot De La Salle (1921) 8400 TJB Affecté à la ligne la ligne Saint Nazaire-La Havanne-Veracruz. Le 12 août, il est La Havanne.

-Paquebot Gouverneur Général Chanzy (1922) 4540 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français) Marseille

-Paquebot Gouverneur Général De Gueydon (1922) 4513 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français) Oran

-Paquebot Gouverneur Général Grevy (1921) 4565 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français) Alger

-Paquebot Gouverneur Général Jonnart (1921) 4513 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français) A la mer entre Alger et Marseille

-Paquebot Gouverneur Général Lamoricière (1922) 4712 TJB A la mer entre Marseille et Tunis

Paquebot Normandie 1937

Paquebot Normandie 1937

-Paquebot Ile de France (1927) 43153 TJB A la mer entre Le Havre et New York

-Paquebot Mayenne (1909) 2809 TJB Marseille

-Paquebot Meknès (1913) 6127 TJB Helsinki (ligne Le Havre-Baltique)

-Paquebot Mexique (1915) 1229 TJB Aligné sur une ligne Bordeaux-La Corogne-Veracruz

-Paquebot Normandie (1935) 83423 TJB New York

-Paquebot Dal Piaz (1929) 4866 TJB Marseille

-Paquebot Saint Domingue (1911) 3159 TJB Fort de France

-Paquebot Savoie (ex-yougoslave Kraljica Marija) (appartient au gouvernement français) Affecté à la ligne Marseille-Casablanca-Dakar

-Paquebot Ville d’Alger (1935) 9839 TJB Alger

-Paquebot Ville d’Oran (1936) 10172 TJB Marseille

-Remorqueur Minotaure (1918) 889 TJB Le Verdon

-Paquebot Artois (1946) 23500 tonnes Affecté à une ligne Marseille-Oran-Alger-Tunis-Beyrouth

-Paquebot Guyenne (1948) 23500 tonnes Affecté à une ligne Bordeaux-Fort de France-La Havanne-Panama

-Cargo type Commission Bouffay (1943) 6500 TJB Mombassa

-Cargo type Commission Doulon (1943) 6500 TJB Aden

-Cargo type Commission Chantenay (1945) 6500 TJB  A la mer entre Le Cap et Le Havre

-Cargo type Commission Graslin (1945) 6500 TJB Nantes

-Cargo type Commission Mellinet (1946) 6500 TJB Rouen

-Cargo type Commission Saint Felix (1947) 6500 TJB Dieppe

Compagnie Générale d’Armement Maritime (filiale de la CGT)

La CGAM filiale de la CGT dispose à l’été 1948 de la flotte suivante :

-Cargo Cambronne (1919) 3059 TJB Bordeaux

-Cargo Enseigne Maurice Préchac (1924) 4578 TJB Plymouth

-Cargo Grandlieu (1919) 3290 TJB A la mer entre Pointe à Pitre et Le Havre.

-Cargo Limoges (1919) 2256 TJB (gérance d’un navire du gouvernement français) Halifax

-Cargo Penerf (1930) 2151 TJB Hendaye

-Cargo Penthièvre (1922) 2382 TJB Saint Nazaire

-Cargo Saint Clair (1929) 3824 TJB Glasgow

-Cargo Auch (1943) 7000 tonnes Goteborg

Cargo Loire (1943) 7000 tonnes A la mer entre Copenhague et Le Havre

-Cargo Agen (1945) 7000 tonnes Rouen

-Cargo Gers (1945) 7000 tonnes Dublin

Compagnie Havraise Péninsulaire de Navigation

Cet armateur normand dispose en 1948 de la flotte suivante :

-Cargo Bourbonnais (1914) 4484 TJB Le Havre. Doit être inspecté avant réquisition éventuelle

-Cargo Malgache (1939) 6300 TJB Bombay

-Cargo Ville de Majunga (1931) 4972 TJB Diego-Suarez

-Cargo Ville de Metz (1920) 7007 TJB Alexandrie

-Cargo Ville de Reims (1918) 4617 TJB Nantes

-Cargo Ville de Rouen (1919) 5083 TJB Dunkerque. Doit appareiller pour Madagascar mais cet appareillage est suspendu

-Cargo Ville de Tamatave (1931) 4993 TJB En mer au large de Djibouti. Il doit rallier Marseille pour servir de transport de troupes

-Cargo Ville du Havre(1919) 5083 TJB Aden

-Cargo Condé (1915) 7202 TJB Nice

-Cargo type Commission François 1er (1944) 6500 TJB En mer entre Singapour et Diego-Suarez
-Cargo type Commission Gabriel Monod  (1946) 6500 TJB Diego-Suarez

19-Marine Marchande (2)

Compagnie Auxiliaire de Navigation

-Pétrolier Beauce (1925) 4870 TJB (appartenant au gouvernement français mais géré par cette compagnie)

-Pétrolier Melpomène (1923) 7011 TJB

-Pétrolier Ophélie (1922) 6477 TJB

-Pétrolier Pallas (1925) 5260 TJB

-Pétrolier Rhéa (1928) 7813 TJB

-Pétrolier Roxane (1928) 7813 TJB

-Pétrolier Shéhérazade (1935) 13647 TJB

-Pétrolier Théodora (en construction) 10500 TJB

Compagnie des Affréteurs Français

-Cargo Cérès (1918) 3073 TJB

-Cargo Mars (1918) 721 TJB

-Cargo Rabelais (1921) 4999 TJB

Compagnie Africaine d’Armement

-Pétrolier Mérope (1923) 7011 TJB

Compagnie des Bateaux à vapeur du Nord

-Cargo Algérie (1910) 3386 TJB

-Cargo Alsacien (1923) 3819 TJB

-Cargo Amienois (1932) 3713 TJB

-Cargo Artésien (1921) 3152 TJB

-Cargo Cambraisien (1921) 3151 TJB

-Cargo Champenois (1921) 3482 TJB

-Cargo Douaisien (1920) 2954 TJB
-Cargo Lillois (1910) 3681 TJB

-Cargo Lorrain (1923) 3819 TJB

-Cargo Nancéen (1929) 2895 TJB

-Cargo Rémois (1932) 3713 TJB

-Cargo Roublaisien (1921) 3152 TJB

-Cargo Sainte Madeleine (ex-norvégien Batavia) (1922) 962 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Strasbourgeois (1929) 2895 TJB

-Cargo Tourquennois (1909) 2953 TJB

Compagnie Côtière de l’Annam

-Cargo Francis Garnier (1903) 1243 TJB

-Cargo Kontum (1923) 1565 TJB

-Cargo Song Gang (1922) 1065 TJB

-Cargo Tran Minh (1928) 1463 TJB

-Caboteur Jean Dupuis (1910) 682 TJB

Compagnie Commerciale de l’Afrique Equatoriale (Delmas-Viellejeux)

-Cargo Mécanicien Principal Carvin (1921) 4281 TJB

Compagnie Daher

-Cargo Baalbeck (1923) 2115 TJB

-Cargo Vigor (1921)

-Cargo Sainte Marguerite II (1921) 1854 TJB

-Cargo Tibériade (1909) 2696 TJB

-Caboteur Lacydon (1910) 840 TJB

Compagnie D’Orbigny

-Cargo Arijon (1938) 4374 TJB

-Cargo Criton (1927) 4564 TJB

-Cargo Fauzon (1938) 4376 TJB
-Cargo Gazcon (1932) 4131 TJB

-Cargo Lyon (1940) 5000 TJB

-Cargo Mâcon (ex-Point Ancha EUA/Panama) (1919) 5141 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Moron (1930) 4128 TJB

-Cargo Myson (1927) 4564 TJB

-Cargo Pavon (1930) 4128 TJB

-Cargo Platon (1925) 4550 TJB

-Cargo Solon (1925) 4550 TJB

-Cargo Strabon (1938) 4572 TJB

Compagnie Fabre

-Paquebot Banfora (1914) 9347 TJB

-Paquebot Canada (1912) 9084 TJB

-Paquebot Sinaïa (1922) 8567 TJB

-Paquebot Sinfra (1929) 4470 TJB

-Cargo Chelma (1920) 4968 TJB

-Bananier Edéa (1936) 3747 TJB

Compagnie  Fraissinet

-Bananier Benty (1938) 3078 TJB

-Bananier Cap des Palmes (1935) 3082 TJB

-Bananier Tamara (1937) 3347 TJB

-Bananier Victor Schoelcher (1938) 4510 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Tombouctou (1919) 5302 TJB

-Paquebot Cap Corse (1929) 2444 TJB

-Paquebot Cyrnos (1925) 2406 TJB

-Paquebot Général Bonaparte (1922) 2796 TJB

-Paquebot Hoggar (1923) 5146 TJB
-Paquebot Ile de Beauté (1930) 2600 TJB (appartient au gouvernement français)

-Paquebot Pascal Paoli (1931) 3200 TJB

-Paquebot Sampiero Corso (1936) 3823 TJB

-Paquebot Touareg (1924) 5135 TJB

-Paquebot Ville d’Ajaccio (1929) 2444 TJB

Compagnie Générale Transatlantique

Paquebot Normandie 1937

Paquebot Normandie 1937

-Bananier Barfleur (1938) 3000 TJB

-Bananier Caraïbe (1932) 4087 TJB

-Bananier Charles Plumier (1938) 4626 TJB (gérance du gouvernement français)

-Bananier Estérel (1937) 3184 TJB

-Bananier Fort de France (1935) 3426 TJB

-Bananier Fort Richepanse (1935) 3485 TJB

-Bananier Fort Royal (1935) 3426 TJB

-Bananier Guadeloupe (1936) 2673 TJB

-Bananier Guyane (1934) 1794 TJB

-Bananier Maurienne (1938) 3260 TJB

-Bananier Quercy (1937) 3043 TJB

-Cargo Alabama (1931) 5645 TJB

-Cargo Arica (1921) 5390 TJB

-Cargo Arizona (1925) 5457 TJB

-Cargo Aveyron (1923) 4785 TJB

-Cargo Bonifacio (1915) 3566 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français)

-Cargo Calédonien (1940) 6966 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Cantal (1916) 3188 TJB

-Cargo Cap Pinède (1938) 1329 TJB

-Cargo Carbet (1920) 3523 TJB

-Cargo (utilisé comme navire-météo) Carimaré (1920) 3792 TJB

-Cargo Cassidaigne (1923) 1417 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français)

-Cargo Floride (1921) 7029 TJB (coulé par mine au large de Dunkerque le 1er décembre 1939)

-Cargo Ile d’Aix (ex-Lafcomo EUA) (1920) 5028 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Ile de Batz (ex-West Homac EUA) (1918) 5755 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Ile de Brehat (ex-West Tacook EUA) (1919) 6176 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Ile de Noirmoutier (1920) 5703 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Ile de Ré (ex-Jomar EUA) (1920) 5105 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Ile d’Ouessant (1919) 6176 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Ile Rousse (1918) 1471 TJB (appartient au gouvernement français ex-France Navigation)

-Cargo Indiana (1915) 5617 TJB

-Cargo Indochinois (1939) 6966 TJB (appartient au gouvernement français)

-Cargo Lousiane (1921) 6903 TJB (coulé le 13 octobre 1939)

-Cargo Marigot (1932) 4087 TJB

-Cargo Marrakech (1913) 6178 TJB

-Cargo mixte Oregon (1929) 7706 TJB

-Cargo Lezardrieux (1922) 934 TJB (ex-France Navigation, appartient au gouvernement français)

-Cargo Michigan (1920) 6357 TJB

-Cargo Mostaganem (1921) 1942 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français)

-Cargo Nevada (1915) 5693 TJB

-Cargo Saint Bertrand (ex-allemand Chemnitz capturé le 28 septembre 1939) (1929) 5522 TJB

-Cargo Saint Malo (1917) 5799 TJB (appartient au gouvernement français ex-France Navigation)

-Cargo Ringulv (1903) 5097 TJB

-Cargo San Antonio (1930) 5985 TJB

-Cargo San Diego (1930) 5985 TJB

-Cargo San Francisco (1930) 5985 TJB
-Cargo San José (1931) 5945 TJB

-Cargo San Mateo (1931) 5946 TJB

-Cargo San Pedro (1931) 5946 TJB

-Cargo Sèvre (1920) 3689 TJB

-Cargo Vannes (ex-américain West Planter) (1919) 2619 TJB

-Cargo Vermont (1919) 5186 TJB (coulé le 15 octobre 1939)

-Cargo Winnipeg (1918) 8379 TJB (appartient au gouvernement français ex-France Navigation)

-Cargo mixte Wisconsin (1929) 8061 TJB

-Cargo mixte Wyoming (1930) 8061 TJB

-Caboteur Balata (1922) 312 TJB

-Caboteur Espéranto (1906) 209 TJB

-Caboteur Nemours (1931) 673 TJB

-Caboteur Saint Laurent du Maroni (1907) 332 TJB

-Caboteur Trois Ilets (1920) 317 TJB

-Paquebot Bretagne (1922) 8119 TJB (coulé le 14 octobre 1939)

-Paquebot Colombie (1931) 13718 TJB

-Paquebot Cuba (1923) 11337 TJB

-Paquebot De Grasse (1924) 17759 TJB

-Paquebot De La Salle (1921) 8400 TJB

-Paquebot Duc d’Aumale (1913) 4452 TJB

-Paquebot Flandre (1914) 8503 TJB

-Paquebot Gouverneur Général Chanzy (1922) 4540 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français)

-Paquebot Gouverneur Général De Gueydon (1922) 4513 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français)

-Paquebot Gouverneur Général Grevy (1921) 4565 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français)

-Paquebot Gouverneur Général Jonnart (1921) 4513 TJB (gérance d’un navire appartenant au gouvernement français)

-Paquebot Gouverneur Général Lamoricière (1922) 4712 TJB

-Paquebot Ile de France (1927) 43153 TJB

-Paquebot Mayenne (1909) 2809 TJB

-Paquebot Meknès (1913) 6127 TJB

-Paquebot Mexique (1915) 1229 TJB

-Paquebot Normandie (1935) 83423 TJB

-Paquebot Dal Piaz (1929) 4866 TJB

-Paquebot Saint Domingue (1911) 3159 TJB

-Paquebot Savoie (ex-yougoslave Kraljica Marija) (appartient au gouvernement français)

-Paquebot Ville d’Alger (1935) 9839 TJB

-Paquebot Ville d’Oran (1936) 10172 TJB

-Remorqueur Minotaure (1918) 889 TJB