Pologne et Pays Neutres (4) Espagne (4)

Chronologie politique

Castille

Dynastie Jimenez

-Sancho II le Fort (27 décembre 1065 au 6 octobre 1072) roi du Leon de janvier à octobre 1072

-Alphonse VI Le Brave (6 octobre 1072 au 30 juin 1109) également roi du Leon

-Urraca l’Insouciante reine de Castille et de Léon du 30 juin 1109 au 8 mars 1126

Maison d’Ivrea

Descendant en ligne masculine du premier mari d’Urraca, Raymond de Bourgogne

-Alphonse VII l’Empereur (10 mars 1126 au 21 août 1152) également roi du Leon

-Sancho III Le Désiré (21 août 1152 au 31 août 1158)

-Alphonse VIII Le Noble (31 août 1158 au 6 octobre 1214)

-Henri 1er (6 octobre 1214 au 6 juin 1217)

-Berengère la Grande (reine du 6 juin 1217 au 30 août 1217)

-Ferdinand III Le Saint (30 août 1217 au 30 mai 1252) roi du Leon à partir de 1230

-Alphonse X Le Sage (30 mai 1252 au 4 avril 1284) roi des romains de 1257 à 1275

-Sancho IV Le Brave (4 avril 1284 au 25 avril 1295)

-Ferdinand IV le Convoqué (25 avril 1295 au 7 septembre 1312)

-Alphonse XI Le Juste (7 septembre 1312 au 26 mars 1350)

-Pierre 1er Le Cruel (26 mars 1350 au 23 mars 1369)

Maison de Trastamare

-Henri II Le Batard (23 mars 1369 au 29 mai 1379)

-Jean 1er (29 mai 1379 au 9 octobre 1380)

-Henri III (9 octobre 1390 au 25 décembre 1406)

-Jean II (25 décembre 1406 au 21 juillet 1454)

-Henri IV (21 juillet 1454 au 11 décembre 1474)

Isabelle et Ferdinand, les rois catholiques

-Isabelle 1er (11 décembre 1474 au 26 novembre 1504)

-Ferdinand V (Ferdinand II d’Aragon, époux d’Isabelle de Castille) (15 janvier 1475 au 26 novembre 1504)

-Jeanne 1er dite la Folle reine de Castille du 26 novembre 1504 au 12 avril 1555 (nominalement à partir de 1506)

Maison de Habsbourg

-Philippe 1er Le Beau (26 novembre 1504 au 25 septembre 1506) (par son mariage avec Jeanne la Folle)

-Charles 1er de Castille (Charles Quint) (13 mars 1516 au 16 janvier 1556)

-Philippe II Le Prudent (16 janvier 1556 au 13 septembre 1598)

-Philippe III Le Pieux (13 septembre 1598 au 31 mars 1621)

-Philippe IV Le Grand (31 mars 1621 au 17 septembre 1665)

-Charles II l’Ensorcelé (17 septembre 1665 au 1er novembre 1700)

Maison de Bourbons

Les ambassadeurs d’Espagne reconnaissance Philippe, duc d’Anjou petit fils de Louis XIV comme leur nouveau roi

-Philippe V de Bourbon, roi de Castille du 1er novembre 1700 à 1707 quand les Decrets de Nueva Planta réorganisent le royaume d’Espagne en unifiant de jure ce qui était une unification de facto.

Aragon

Dynastie Jimenez

Avec la mort de Sancho III de Navarre, l’Aragon devient un état autonome sous l’autorité de son fils Ramiro

-Ramiro (Février 1035 à mai 1063)

-Sancho Ramirez (8 mai 1063 au 4 juin 1094) roi de Navarre à partir de 1076

-Pierre 1er (Roi d’Aragon et de Navarre du 4 juin 1094 au 28 septembre 1104)

-Alphonse 1er le Combattant (roi d’Aragon et de Navarre 28 septembre 1104 au 8 septembre 1134 [La Navarre se sépare de l’Aragon en 1134])

-Raimiro II Le Moine (8 septembre 1134 au 13 novembre 1137)

-Petronille (13 novembre 1137 au 18 juin 1164)

Maison de Barcelone (1164-1410)

-Alphonse II (18 juillet 1164 au 25 avril 1196)

-Pierre II (25 avril 1196 au 13 septembre 1213)

-Jacques 1er (13 septembre 1213 au 27 juillet 1276)

-Pierre III (27 juillet 1276 au 2 novembre 1285)

-Alphonse III (2 novembre 1285 au 18 juin 1291)

-Jacques II (18 juin 1291 au 2 novembre 1321)

-Alphonse IV (2 novembre 1327 au 24 janvier 1336)

-Pierre IV (24 janvier 1336 au 5 janvier 1387)

-Jean 1er (5 janvier 1387 au 19 mai 1396)

-Martin (19 mai 1396 au 31 mai 1410)

Maison de Trastamare (1412-1555)

-Ferdinand 1er l’Honnête (fils de Jean 1er de Castille) (24 juin 1412 au 2 avril 1416)

-Alphonse V Le Magnanime (2 avril 1416 au 27 juin 1458)

-Jean II le Grand (27 juin 1458 au 19 janvier 1474) frère du précédent (qui était mort sans descendance)

-Ferdinand II le Catholique (19 janvier 1479 au 23 janvier 1516)

-Jeanne 1er La Folle (23 janvier 1516 au 12 avril 1555)

Apparté

Durant la Guerre civile catalane (1462-1472) trois prétendants contestent le trône d’Aragon occupé à l’époque par Jean II. On trouve Henri IV de Castille, frère d’Isabelle la Catholique (1462-1463), Pierre V d’Aragon (titre non reconnu) de la maison d’Aviz (1463-1466) et René 1er de Naples (1466-1472).

Maison d’Habsbourg

Si Charles 1er (Charles Quint) porte le même titre en Aragon qu’en Castille puisqu’il est le premier Carlos en Aragon, ses descendants doivent accepter un changement de numéro, son fils Philippe II est Philippe 1er d’Aragon, Philippe III est Philippe II, Philippe IV est Philippe III. En revanche Charles II reste Charles II en Aragon.

Maison de Bourbons

Philippe V de Bourbon est en Aragon Philippe IV le Spirituel du 1er novembre 1700 à 1705. En 1705 au cours de la guerre de Succession d’Espagne, l’Aragon choisit le camp habsbourgeois et élit comme roi l’Archiduc Charles d’Autriche qui devient le roi Charles III l’Archiduc. La couronne d’Aragon disparaît définitivement en 1713 après les Décrets de Nueva Planta que nous avons déjà vu.

Navarre

Maison d’Iniguez

-Inigo Arista (v.824-851/852)

-Garcia Iniguez (851/2-882)

-Fortun Garcès (882-905)

Maison Jimenez (905-1234)

-Sancho 1er Garcès (905-925)

-Jimena Garcès (925-931)

-Garcia Sanchez (931-970)

-Sancho III Garcès Alarca (970-994)

-Garcia Sanchez II (994-1000/1004)

-Sancho III le Grand (1004-1035)

-Garcia Sanchez III (1035-1054)

-Sancho IV Garcès (1054-1076)

-Sancho V Ramirez (1076-1094)

-Pierre (1094-1104)

-Alphonse 1er le Batailleur (1104-1134)

-Garcia Ramirez le Restaurateur (NdA il rétablit un royaume de Navarre indépendant, indépendance qui avait disparu depuis 1076) (1134-1150

-Sancho VI le Sage (1150-1194)

-Sancho VII Le Fort (1194-1234)

Maison de Champagne (1234-1284)

-Theobald 1er le Posthume (fils de Blanche, sœur de Sancho VII) (1234-1253)

-Theobald II le Jeune (1253-1270)

-Henri 1er le Gros (1270-1274)

-Jeanne 1er (1274-1305)

Maison Capétienne

Jeanne 1er de Navarre épouse le futur Philippe le Bel en 1284. C’est de là que vient l’expression «Roi de France et de Navarre».

En 1328 la lignée des capétiens directs s’éteint avec la mort de Charles IV. Comme Philippe de Valois (futur Philippe VI n’est pas un descendant de Jeanne 1er, la couronne passe à la fille de Louis X et de Margareth de Bourgogne.

-Philippe III le Sage fils de Louis, comte d’Evreux et de Marageth d’Artois, roi par mariage (1328-1343)

-Charles II le mauvais (1349-1387)

-Charles III le Noble (1387-1425)

-Blanche 1er (1425-1441)

Maison de Trastamare

-Jean II le Grand (1425-1479)

-Eleanor (1479)

-Charles IV, fils de Jean II, roi de Navarre en titre de 1441 à 1461

-Blanche, sœur du précédent, reine de Navarre en titre (1461-1464)

Maison de Foix (1479-1517)

-François Phoebus (1479-1483)

-Catherine (1483-1517)

En 1512 Ferdinand II d’Aragon s’empare de tous les territoires de la Navarre au sud des Pyrénées, il se proclame roi de Navarre sous le nom de Ferdinand 1er. En 1530, Charles Quint renonce définitivement à la Basse Navarre c’est-à-dire les terres navarraises situées au delà des Pyrénées.

Asturies

Royaume moteur de la Reconquista, le royaume des Asturies devient progressivement sous le règne d’Ordono 1er le royaume du Leon qui allait à son tour s’intégrer à la Castille. Depuis 1388, le titre de Prince des Asturies est le titre porté par l’hériter du royaume de Castille puis du royaume d’Espagne.

-Pelage (714-737)

-Favila (737-739)

-Alphonse 1er le Catholique (739-757)

-Fruela 1er le Cruel (757-768)

-Aurelius (768-774)

-Silo (774-783)

-Mauregatus l’Usurpateur (783-789)

-Bermudo 1er Le Moine (788-791)

-Alphonse II le Chaste (791-842)

-Raimiro 1er (842-850)

-Ordono 1er (850-866)

-Alphonse III le Grand (866-910)

-Fruela II le Lépreux (910-924) qui est aussi roi du Leon et de Galice (924-925)

Galice

Le Royaume de Galice est issu du royaume suève (409-585) qui avait finit par être absorbé par le royaume wisigoth. Le royaume de Galice disparaît de jure en 1833 quand l’Espagne est provincialisée.

En 910 Alphonse III le Grand doit abdiquer en faveur de ses fils qui se partagent le royaume du Leon, de Galice et des Asturies. Ordono roi de Galice de 910 à 914 le réunit ensuite au Leon.

A la mort de Fruela II de Leon en 925, Sancho I Ordronez (926-929) réclame le trône de Galice. La Galice est unie au Leon jusqu’en 1982 quand la noblesse couronne un nouveau roi de Galice : Bermudo II (982-985) qui récupère encore le Leon en battant le roi Raimire III de Leon.

La Galice est gouvernée de 1037 à 1111 par la Dynastie Jimenez. Suite à la mort de Ferdinand 1er de Léon en 1065, les royaumes de Castille, du Léon et de Galice forment trois royaumes séparés :

-Garcia II règne de 1065 à 1072 sur la Galice et le comté du Portugal. Il est déposé par ses frères Alphonse et Sancho en 1071, restant prisonnier jusqu’à sa mort en 1090.

-Sancho est co-roi de Galice en compagnie de son frère Alphonse qui l’assassine en 1072. Alphonse VI de Léon et de Castille réunit sur sa tête les couronnes de Castille, du Léon et de Galice.

Alphonse VII (maison de Bourgogne) est couronné roi de Galice en 1111 et en 1126 il succède à Urraca comme roi du Leon, de Castille et de Tolède. La Galice est ainsi unie à des royaumes plus gros, sa superficie diminuant en 1139 quand Alphonse-Henri (Afonso Henriques) rend son comté du Portugal indépendant.

A partir de 1152, Alphonse VII associe ses fils au trône, Ferdinand recevant le titre de roi de Galice et à sa mort en 1157, Ferdinand devenant roi du Leon (Ferdinand roi du Leon de 1157 à 1188 et de Galice de 1552 à 1188). Lui succède son fils Alphonse IX qui roi du Leon et de Galice de 1188 à 1230. Sa mort divise le royaume entre ses filles, Dulce étant reine de Galice pendant quelques mois en 1230.

La même année, Ferdinand III accède au trône de Castille, le royaume de Galice devenant dynastiquement uni avec les royaumes du Leon, de Castille et de Toledo. Les différents royaumes conservent cependant leur personnalité juridique.

Entre 1296 et 1300 sous le règne de Ferdinand IV, son oncle Jean de Castille lui dispute le titre de roi du Leon, de Galice et de Séville.

Après la mort de Pierre le Cruel en 1369 surgit une crise de succession. Le trône de Galice est offert au roi Ferdinand 1er du Portugal de la maison de Bourgogne qui est acclamé roi de Galice. Ce règne commun ne dure pas, Henri II de Castille récupérant la Galice que les portugais considéraient comme partie intégrante du royaume lusitanien.

En 1386, Jean de Gand au nom de son épouse réclame le trone de Castille. Il débarque en Galice, contrôle une bonne partie du royaume galicien jusqu’à sa défaite en 1387.

Alphonse V de Portugal époux de Jeanne, fils de Henri IV de Castille et nièce d’Isabelle la Catholique est fait roi de Galice en 1475 mais doivent renoncer après leur défaite à la bataille de Toro en 1479.

Leon

Sous le règne d’Ordono 1er d’Asturies (850-866), le royaume commence à être connu sous le nom de royaume du Leon. En 910 un royaume indépendant du Leon est créé quand le roi des Asturies divise son territoire entre ses trois fils.

Dynastie astur-leonaise

-Ordono 1er (850-866)

-Alphonse III le Grand (866-910)

-Garcia 1er (910-914)

-Ordono II (914-924)

-Fruela II (924-925) roi de Galice depuis 924 et des Asturies depuis 910

-Alphonse IV le Moine (924-931) abdique

-Raimire II (931-950)

-Ordono III (951-956)

-Sanche 1er le Gros (956 et 958) (960-966)

-Ordono IV L’Ensorcelé (958-960)

-Raimire III (966-984)

-Bermudo II Le Gouteux (982-999)

-Alphonse V (999-1028)

-Bermudo III (1028-1037)

Dynastie Jimenez

-Ferdinand 1er le Grand (1037-1065)

-Alphonse VI (1065-1072 (1072-1109)

-Sancho II (janvier-octobre 1072)

-Urraca (1109-1126)

Maison de Bourgogne

Ce sont les descendants en ligne masculine du mari d’Urraca, Raymond de Bourgogne

-Alphonse VII l’Empereur (1135-1157), roi de Galice (1111-1157) et de Castille (1126-1157)

-Ferdinand II (1157-1188)

-Alphonse IX (1188-1230)

-Sancha (1230)

Les rois suivants sont également rois de Castille

-Ferdinand III le Saint (1230-1252)

-Alphonse X le Cultivé (1252-1284)

-Sancho IV le Brave (1284-1295)

-Ferdinand IV l’Ajourné (1295-1312)

-Alphonse XI Le Juste (1312-1350)

-Pierre le Cruel (1350-1369)

Maison de Trastamare

-Henri II (1334-1379)

-Jean 1er (1379-1390)

-Henri III l’Infirme (1390-1406)

-Jean II (1406-1454)

-Henri IV (1454-1474)

-Isabelle 1er la Catholique (1474-1504)

-Jeanne la Folle (1504-1555)

Espagne

Maison de Habsbourg

-Charles 1er (Charles Quint) 14 mars 1516 au 16 janvier 1556

-Philippe II 16 janvier 1556 au 13 septembre 1598

-Philippe III 13 septembre 1598 au 31 mars 1621

-Philippe IV 31 mars 1621 au 17 septembre 1665

-Charles II 17 septembre 1665 au 1er novembre 1700

Maison de Bourbons

-Philippe V 16 novembre 1700 au 14 janvier 1724 et du 6 septembre 1724 au 9 juillet 1746

-Louis 1er 14 janvier au 31 août 1724

-Ferdinand VI 9 juillet 1746 au 10 août 1759

-Charles III 10 août 1759 aau 14 décembre 1788, frère du précédent

-Charles IV 14 décembre 1788 au 19 mars 1808 (abdique)

-Ferdinand VII 19 mars au 6 mai 1808 (abdique)

Maison des Napoléonides

-José 1er (Joseph Bonaparte) 6 juin 1808 au 11 décembre 1813

Maison de Bourbons

-Ferdinand VII 11 décembre 1813 au 29 septembre 1833

-Isabelle II 29 septembre 1833 au 30 septembre 1868

Maison de Savoie

Amédée 1er

Après l’abdication d’Isabelle II, les Cortès Générales élisent Amédée de Savoie (arrière-arrière petit-fils de Charles III) sous le nom d’Amédée 1er qui est roi d’Espagne du 16 novembre 1870 à son abdication survenue le 11 février 1873.

Maison de Bourbons

-Alphonse XII : 29 décembre 1874 au 25 novembre 1885

-Alphonse XIII : fils posthume d’Alphonse XII qui règne de sa naissance du 17 mai 1886 à son abdication le 14 avril 1931.

Présidents de la République

Première République (1873-1874)

-Estanislao Figueras : 12 février au 11 juin 1873

-Francesc Pi i Margall : 11 juin au 18 juillet 1873

-Nicolas Salmeron y Alonso : 18 juillet au 7 septembre 1873

-Emilio Castelar y Ripoll : 7 septembre 1873 au 3 janvier 1874

-Francisco Serrano, 1er duc de la Torre : 3 janvier au 30 décembre 1874

Deuxième République (1931-1939)

-Niceto Alcala-Zamora : 10 décembre 1931 au 7 avril 1936

-Diego Martinez Barrio (interim) : 7 avril au 10 mai 1936

-Manuel Azana : 10 mai 1936 au 3 mars 1939

-Segismundo Casado : 4 au 13 mars 1939

-José Majia : 13 au 27 mars 1939

Pologne et Pays Neutres (2) Espagne (2)

HISTOIRE DE L’ESPAGNE

Cronologia (Chronologie)

Les grandes dates qui ont fait l’histoire de l’Espagne

Dans cette partie j’ai décidé de choisir les grandes dates qui à mon sens à fait l’histoire de l’Espagne. Ce choix est totalement arbitraire mais je l’espère cohérent. Bien entendu chers amis lecteurs, chers amis uchronautes si jamais vous avez une date qui vous semble important n’hésitez pas à faire péter les commentaires.

Buste de l’empereur Auguste

-29 à 19 avant notre ère : l’empereur Auguste achève la conquête de la péninsule ibérique

-74 : les hispaniques sont faits citoyens romains par l’empereur Vespasien

-98 : Trajan issue d’une famille romaine installée en Espagne devient empereur

-409 des peuplages germaniques arrivent dans la péninsule ibérique

-416 les Wisigoths tentent de reconquérir la péninsule ibérique au nom de Rome

-429 les Vandales quittent la Péninsule Ibérique pour l’Afrique du Nord

-475 Euric rompt le foedus avec l’empire romain d’Occident. Début de l’occupation wisigothique de la Péninsule

-476 fin de l’Empire Romain d’Occident

-554 à 664 : tentative de reconquête de la part de l’empire byzantin

-585 : le royaume wisigothique absorbe le royaume suève (créé vers 411)

-589 le troisième concile de Tolède fait du catholicisme la religion officielle du royaume wisigothique au détriment de l’arianisme

-711 : trente-deux ans après une première tentative, les musulmans berbères dirigés par Tarik franchissent le détroit qui ne va pas tarder à porter son nom (Djebel-Al-Tarik «le détroit de Tarik» le détroit de Gibraltar).

-718 Pelage bat les troupes musulmanes à Covadanga. Cette victoire est considérée comme le début de la Reconquista

-745 Suite la révolte des Berbères de la Péninsule ibérique, les chrétiens parviennent à reconquérir la Galice.

-754 le roi des Asturies Alphonse 1er reconquiert le Leon

-778 bataille du col de Roncevaux

-1031 le califat de Cordoue se morcelle en de multiples petits royaumes appelés taïfas. Cela facilite la Reconquista

-1037 première union des royaumes de Galice, de Leon et de Castille sous l’autorité de Ferdinand 1er le Grand

-1072 : deuxième union des royaumes de Galice, de Leon et de Castille sous l’autorité d’Alphonse VI le Vaillant

-1085 : Alphonse VI de Castille reprend Tolède qui va être la capitale de la Castille jusqu’au 16ème siècle

-1086 à 1147 domination des Almoravides

statue du Cid à Burgos

-1096 : Rodrigo Diaz de Bivar plus connu sous le nom du Cid reprend Valence

-1137 : union de l’Aragon et de la Catalogne

-1147 à 1212 domination des Almohades

-16 juillet 1212 : les armées chrétiennes coalisées défont les troupes musulmanes à Las Navas de Tolosa

-1213 : Pierre II d’Aragon meurt à la bataille de Muret contre les troupes de Simon de Monfort venus réprimer l’hérésie cathare. L’Aragon renonce à toutes ses prétentions au nord des Pyrenées

-1230 : Union de la Castille et du Leon

-1236 : Cordoue est reprise

-1238 : conquête de Valence et création du royaume du même nom par les aragonais

-1248 : Après dix-huit mois de siège, Ferdinand III de Castille reprend la ville de Seville musulmane depuis 711

-1261 : Reprise de Cadix par les chrétiens

-1352-1361 : première guerre civile de Castille entre Pierre 1er dit le Cruel et son demi-frère Henri de Trastamare. Ce dernier l’emporte.

Isabelle et Ferdinand les rois catholiques

-1469 : mariage d’Isabelle de Castille et de Ferdinand d’Aragon

-1474 : Isabelle devient reine de Castille, défaisant en 1476 les partisans de sa nièce Jeanne («la Beltraneja»). Cette deuxième guerre civile de Castille ou guerre de Succession de Castille ne se termine qu’en 1479.

-1478 à 1480 : mise en place de l’Inquisition Espagnole

-2 janvier 1492 : prise de Grenade. Fin de la Reconquista après sept siècles d’efforts des différents royaumes chrétiens

-31 mars 1492 : Décret expulsant les juifs de la Péninsule Ibérique

Christophe Colomb

-1492 : Christophe Colomb découvre le continent américain ce qui traditionnellement marque la fin du Moyen-Age et le début de la Renaissance

-7 juillet 1494 : Traité de Tordesillas «partage du monde» entre l’Espagne et le Portugal

-1499 Révolte des habitants musulmans de l’Albacine de Grenade. Fin du régime de tolérance

-Février 1502 : les rois catholiques décident l’expulsion des musulmans du Royaume de Castille. De nombreux musulmans se convertissent. Appelés morisques ils seront toujours considérés avec beaucoup de suspicion ce qui explique leur expulsion entre 1609 et 1614 par Philippe III.

-1515 : la Navarre intègre les possessions de la Couronne

-1516 : mort de Ferdinand d’Aragon son petit fils Charles devient le premier vrai roi d’Espagne

-1520/21 Révoltes des Comuneros

-1521 Conquête de l’empire aztèque par Hernan Cortès

-1555 Charles Quint abdique au profit de son fils Philippe II

-1559 : traité du Cateau-Cambrésis fin des guerres d’Italie, la domination espagnole dans la péninsule italique est consacrée

-1560 : Madrid devient la capitale de l’Espagne

-1571 : victoire de Lepante, coup d’arrêt à l’expansion ottomane en Méditerranée

-1581 : le Portugal et ses possessions coloniales sont intégrées à l’Empire espagnol

-1588 : désastre de l’Invincible Armada

-1601 : Valladolid redevient capitale de l’Espagne et ce jusqu’en 1606 (elle l’avait déjà été de 1517 à 1561)

-1618 à 1648 guerre de Trente Ans

-1635 : la France rentre officiellement en guerre pour contrer la puissance espagnole au grand dam du parti dévot. La guerre franco-espagnole ne s’achèvera qu’en 1659 avec le Traité des Pyrenées.

-1640 : soulèvement de la Catalogne et du Portugal, ce dernier retrouvant son indépendance

-1643 : bataille de Rocroi, le duc d’Enghien futur Grand Condé met fin au mythe de l’invincibilité du Tercio. La France récupère le Roussillon et l’Artois

-1700 : mort de Charles II, dernier des habsbourgs d’Espagne. Sa mort déclenche la guerre de Succession d’Espagne (1701-1714)

-1704 : l’Angleterre occupe Gibraltar

-1714 : traité d’Utrecht l’Espagne perd des territoires en Italie et aux Pays-Bas. Elle perd également Gibraltar et Minorque. Le petit-fils de Louis XIV, Philippe duc d’Anjou devient roi d’Espagne sous le nom de Philippe V mais en renonçant à ses droits à la couronne de France.

Versailles : les ambassadeurs espagnols reconnaissent Philippe duc d’Anjou comme leur roi.

-178-1720 guerre de la Quadruple Alliance. L’Espagne de Philippe V échoue à reconquérir une partie de l’Italie. L’Espagne s’enfonce dans le declin. Tentatives de réformes, les rois espagnols tentent de gouverner en despotes éclairés

-1734 : premier pacte de famille

-1763 : deuxième pacte de famille

-1783 L’Espagne récupère Minorque et la Floride (perdues suite à la guerre de Sept Ans)

-1790 rupture du pacte de famille

-1793 : après l’exécution de Louis XVI l’Espagne entre en guerre contre la République française. Le conflit tourne très vite à l’avantage de la France. Par le traité de Bâle de 1795 l’Espagne perd la partie orientale de l’île de Saint Domingue

-1796 : traité franco-espagnol de San Ildefonso

-1800 : deuxième traité de San Ildefonso la Louisiane espagnole depuis 1763 (pour compenser la perte de la Floride) redevient française

-21 octobre 1805 : défaite de la flotte franco-espagnole de l’amiral Villeneuve contre la flotte anglaise de l’amiral Nelson à Trafalgar.

Ferdinand VII

-19 mars 1808 : Charles IV est renversé par son fils Ferdinand VII. Intervention de Napoléon 1er

-2 mai 1808 : soulèvement de Madrid (Dos de Mayo) répression française brutale

-12 mai 1808 : A Bayonne Charles IV et Ferdinand VII sont forcés à abdiquer. Joseph Bonaparte roi de Naples devient roi d’Espagne le 7 juillet suivant. Les libéraux qui soutiennent le nouveau roi sont appelés afrancesados

-Du 5 février 1810 au 24 août 1812 : siège de Cadiz par les français

-19 mars 1812 promulgation de la Constitution Libérale par les Cortès de Cadix

-1813 : José 1er d’Espagne (Joseph Bonaparte) est chassé, Napoléon renonce à se maintenir en Espagne

-1814 : retour des Bourbons en Espagne

-24 mars 1814 : six semaines après son retour en Espagne, Ferdinand VII abolit la constitution de 1812

-1815 : envoi de troupes aux Amériques pour réprimer les soulèvements indépendantistes

-1815/1816 : reconquête de la Nouvelle-Grenade par l’armée espagnole

-1818 : indépendance du Chili garantie

Simon Bolivar

-1819 : Libération de la Nouvelle-Grenade par Simon Bolivar. Création de la Grande Colombie dont Bolivar devient le premier président

-1820 : Soulèvement libéral contre le très absolutiste Ferdinand VII qui doit accepter la Constitution de 1812. C’est le début du Trienno Liberal qui s’achève le 28 septembre 1823 quand les «100000 fils de Saint Louis» s’emparent de Cadix. Fin de la période constitutionnelle de F.VII.

-1822 : les Etats-Unis reconnaissent l’indépendance des anciennes colonies espagnoles

-1824 : défaite des troupes espagnoles à la bataille d’Ayacucho les espagnols sont chassés du Pérou

-1829 : Dernière tentative de Ferdinand VII de reconquérir les colonies espagnoles. Il espère s’appuyer sur la France mais la Révolution de Juillet de 1830 fait capoter le projet.

Isabelle II.

-1833 : mort de Ferdinand VII, sa fille Isabelle devient reine ce que ne peuvent accepter les partisans de son oncle, Don Carlos qui selon la loi salique doit devenir roi. C’est la première guerre carliste (1833-1840).

-1837 : nouvelle constitution

-1845 : nouvelle constitution

-1846-1849 Deuxième guerre carliste

-1868 (19 au 27 septembre) Une révolution (Glorieuse Révolution) expulse Isabelle II d’Espagne

-30/09/1868 au 29/12/1874 : Sexenio Democratico période agitée de l’histoire espagnole avec un gouvernement provisoire jusqu’en janvier 1871, le règle d’Amédée 1er de janvier 1871 à février 1873 et la Première République de février 1873 à décembre 1874

-1872-1876 : Troisième guerre carliste

Alphonse XII

-29 décembre 1874 : Coup d’Etat (Pronunciamento) du général Martinez Campos. Restauration des Bourbons avec Alphonse XII, fils d’Isabelle II.

-30 juin 1876 : nouvelle constitution qui entérine la Restauration des Bourbons

Alphonse XIII

-1885 : mort d’Alphonse XII. Son épouse Marie-Christine enceinte donne naissance le 17 mai 1886 à Alphonse XIII qui est donc roi avant même sa naissance sous la régence de sa mère Marie-Christine.

-21 avril au 13 août 1898 : guerre hispano-américaine. L’Espagne perd ses principales colonies comme Guam, les Philippines et Cuba.

-26 juillet au 2 août 1909 : Semaine Tragique à Barcelone, des manifestations protestant contre l’envoi de réservistes au Maroc provoque une semaine d’émeutes et de violents combats provoquant la mort de 112 personnes.

-22 juillet au 9 août 1921 : désastre d’Annual. Le rifains d’Abd-El-Krim mettent en déroute les troupes espagnoles du général Silvestre.

Alphonse XIII et le général Primo de Rivera. Au lieu de sauver la monarchie, la dictature militaire accéléra probablement sa chute

-13 septembre 1923 : coup d’état du général Miguel Primo de Rivera avec l’accord du roi. Il démissione en janvier 1930

-12 avril 1931 : élections municipales remportées par les républicains

-14 avril 1931 : proclamation de la Deuxième République Alphonse XIII part en exil

-Juin 1931 : Elections des Cortes constituantes

-Décembre 1931 : approbation de la nouvelle constitution

-10/12 août 1932 : échec du coup d’Etat du général Sanjurjo (Sanjurjada)

-6 octobre 1934 : suite à l’entrée au gouvernement de trois ministres de droite, Lluis Companys proclame un «Etat catalan au sein de la République fédérale espagnole» L’armée espagnole intervient dès le lendemain et met fin à cet éphémère expérience

-4 au 19 octobre 1934 : révolte des mineurs asturiens. Intervient de l’Armée et notamment des unités de l’armée d’Afrique commandées par le général Franco. Féroce répression.

-16 février 1936 : Elections générales victoire du Frente Popular dans un contexte tendu avec de nombreuses fraudes

-17 juillet 1936 : Coup d’Etat militaire. Son échec marque le début de la Guerre d’Espagne

-21 juillet au 27 septembre 1936 : siège de l’Alcazar de Tolède

-24 juillet 1936 : Création de la Junte de Défense Nationale

-13 septembre 1936 : San Sebastian tombe aux mains des nationalistes

-27 septembre 1936 : Tolède tombe aux mains des nationalistes

-29 septembre 1936 : Franco proclamé Generalisimo, approbation de la création des Brigades Internationales

-10 octobre 1936 : Le généralissime Franco est proclamé à Burgos chef du gouvernement de l’Espagne soulevée

-1er au 23 novembre 1936 : échec des nationalistes devant Madrid. Le gouvernement républicain s’est replié sur Valence dès le 6 novembre.

-8 février 1937 : prise de Malaga par les nationalistes

-26 avril 1937 : Bombardement de Guernica

-19 juin 1937 : prise de Bilbao par les nationalistes

-6 au 26 juillet 1937 : offensive républicaine à Brunete

-21 octobre 1937 : chute de Gijon

-30 octobre 1937 : le gouvernement républicain abandonne Valence pour Barcelone

-15 avril 1938 : les nationalistes atteignent la Méditerranée à Vinaros coupant la zone républicaine en deux

-24 juillet au 16 novembre 1938 : Bataille de l’Ebre, dernière offensive majeure du camp républicain

-23 décembre 1938 : début de la Bataille de Barcelone. Le gouvernement se replie à Girone

-26 janvier 1939 : Chute de Barcelone

-27 février 1939 : la France et la Grande-Bretagne reconnaissent le gouvernement nationaliste comme le gouvernement espagnol légitime

-5 mars 1939 : dans l’espoir de sauver ce qui peut l’être, le colonel Casado prend le pouvoir à Madrid

-6 mars 1939 : le gouvernement républicain s’exile en France

-7 au 11 mars 1939 : combats fratricides à Madrid entre factions républicaines

-12 au 25 mars 1939 : le colonel Casado échoue dans ces tentatives de négociation avec Franco

-28 mars 1939 : Madrid tombe sans combats

-30 mars 1939 : chute de Valence et d’Alicante

-31 mars 1939 : Almeria, Murcie et Carthagène sont occupés

-1er avril 1939 : Franco annonce la fin de la guerre. Les Etats-Unis reconnaissent son gouvernement.

Pologne et Pays Neutres (1) Espagne (1)

UNE AUTRE SECONDE GUERRE MONDIALE

T.12 : POLOGNE ET PAYS NEUTRES

F.S.1 ESPAGNE

AVANT-PROPOS

Le 8 mai 2021 j’ai terminé après presque un an de boulot le Tome 11, l’avant dernier tome de ma monumentale uchronie, le dernier Tome concernant les nations belligérantes puisque ce Tome 12 va concerner les forces polonaises en exil (donc pas un état stricto sensu) et les pays neutres.

Avec la fin du Tome 11 j’ai atteint le nombre de 9817 pages ce qui me fait dire que je vais dépasser les 10000 pages avant même le récit de mon conflit.

Quand j’ai commencé mon uchronie en 2011 je ne pensai pas y être encore en 2021. Les choses ont beaucoup évolué, l’œuvre est devenu un monstre tellement tentaculaire que j’ai du mal parfois à m’y retrouver.

Il y à naturellement de nombreuses contradictions, des erreurs qui sont liés à la fois à mon propre manque de vigilance mais aussi parce que j’apprends parfois par de nouvelles recherches que telle arme, tel char, tel avion à finalement été utilisé par ce pays (le cas inverse arrive parfois).

A l’origine j’avais prévu pas moins de quinze tomes que l’ont peu classer en deux catégories, les majeurs et les mineurs.

Les sept premiers sont les majeurs puisqu’ils concernent la France (Tome 1), l’Allemagne (Tome 2), la Grande-Bretagne (Tome 3), les Etats-Unis (Tome 4), le Japon et ses alliés (Tome 5), l’Italie (Tome 6) et l’URSS (Tome 7).

Les tomes suivants dits tomes mineurs concernent soit des pays belligérants et des pays neutres que ce soit le Canada et l’Afrique du Sud pour le Tome 8, l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour le Tome 9, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas pour le Tome 10, la Turquie pour le Tome 11, l’Espagne et le Portugal pour le Tome 12, la Norvège, le Danemark, la Suède, la Finlande, la Suisse et la République d’Irlande pour le Tome 13, la Grèce, la Yougoslavie, la Hongrie, la Bulgarie, la Roumanie et la Slovaquie pour le Tome 14 et enfin un Tome 15 concernant l’Amérique Centrale et Latine (Brésil, Argentine, Chili, Urugay Paraguay, Pérou, Equateur, Bolivie, Colombie, Venezuela, Mexique et les petits états)

Au final le nombre de Tomes va tomber à seulement douze. Si les sept premiers tomes dit tomes majeurs ne vont pas évoluer, les tomes dits mineurs vont être différents.

Le Tome 8 va ainsi regrouper les quatre Dominions (Canada, Afrique du Sud, Australie et Nouvelle-Zélande), le Tome 9 va aborder les pays ayant formé après guerre le Benelux alors que le Tome 10 ne va plus parler de la Turquie mais de la Scandinavie (Norvège, Danemark et Finlande).

Le Tome 11 à dit adieu à la péninsule ibérique au profit d’une autre péninsule, la péninsule balkanique avec son extension de l’Europe du Milieu ou Mitteleuropa. Ce sera le plus gros tome avec six volumes (Hongrie, Bulgarie, Roumanie, Yougoslavie, Grèce et Slovaquie).

Enfin le Tome 12 va regrouper la Pologne en exil et les pays neutres. J’ai hésité à maintenir ce tome pour gagner du temps mais je me suis dit que d’une je n’étais pas à quelques semaines près et que ces pays neutres ont aussi joué un rôle dans le conflit, un rôle d’influence, un rôle d’intermédiaire entre les belligérants.

Pour ce dernier tome j’ai décidé de réaliser des fiches synthétiques pour cadrer leur position qui sera assez semblable à celle historique puisqu’aucun événement ne peut par exemple pousser la Suisse à entrer en guerre aux côtés des alliés ou de l’Axe (la neutralité helvétique est précieuse pour les deux belligérants).

Cette remarque s’applique aussi à l’Irlande, à la Suède, à la Turquie, au Portugal et à l’Espagne. Pour le Portugal de Salazar l’important est la survie du régime et le madré Antonio de Oliveira n’à aucun intérêt à entrer en guerre à l’exception peut être d’une attaque de ses colonies ou des îles. Pour l’Espagne c’est la situation économique qui est certes meilleure qu’OTL mais encore difficile. L’Axe n’à guère d’intérêt à attirer l’Espagne et les alliés non plus.

Du 12 avril au 8 mai 2021 j’ai réalisé mon volume 6 sur la Slovaquie et j’ai décidé d’intégrer des éléments de l’histoire de la Tchécoslovaquie ce qui m’à fait dire que je devais aussi parler de la Pologne.

J’ai donc décidé dans ce Tome 12 d’intégrer une partie sur la Pologne avec normalement une chronologie étoffée sur la période avant septembre 1939, une brève description de la guerre de Pologne, la mise en place d’un gouvernement polonais en exil à Nantes, la reconstitution d’une armée polonaise qui disposera d’unités terrestres, aériennes et navales, les premières sous commandement français alors que la marine polonaise libre était placée sous l’autorité de la Royal Navy car opérant en mer du Nord.

Ces F.S ou Fiches Synthétiques vont s’organiser de la façon suivante :

-Une partie chronologique avec tout d’abord les 50 ou 100 dates (chiffres non contractuels) à retenir de l’histoire du pays concerné.

-Des chronologies thématiques (chronologie politique, militaire et si ressources suffisantes chronologies économiques et culturelles)

-Des notices biographiques sur les grands personnages de l’histoire du pays concerné. Ce sera un choix totalement arbitraire mais qui je l’espère restera pleinement cohérent.

-La partie uchronique avec l’histoire au delà du point de divergence de mon œuvre (à savoir le 9 novembre 1939 et la mort d’Hitler dans un attentat)

-Une partie consacrée aux forces armées du pays concerné avec une rapide chronologie, un Ordre de bataille étoffé (si les sources nécessaires sont accessibles à votre serviteur) et de la liste des principales armes, des principaux véhicules, des principaux navires et aéronefs.

Je serai un peu plus prolixe, un peu plus volubile si le modèle est un modèle national ou un appareil peu connu. Inutile par exemple de présenter le Messerschmitt Me-109 en service en Suisse ou le Panzer IV utilisé par l’armée espagnole.

En même temps suis-je fiable ? En 2018 alors que j’achevai le T7 sur l’URSS je me disai que d’ici un an je pourrai enfin (?) passer à autre chose et en 2021 je suis encore là.

Néanmoins je commence à voir la lumière au bout du tunnel. Je ne vous cache pas chers lecteurs que je suis à la fois impatient et anxieux de voir la fin de cette œuvre approcher. C’est probablement ce que ressentent tous les écrivains quand ils arrivent au bout de leur œuvre.

Une fois le Tome 12 terminé, je pense réaliser un gros travail préparatoire que je conserverai pour moi (notamment un document cadre sur le conflit), je rédigerai peut être des annexes que je publierai en alternance avec les récits du conflit. Je pense aussi à une chronologie générale du conflit qui elle pourrait être publiée.

Je rédigerai ensuite le récit du conflit en m’inspirant je le reconnais de l’uchronie « 1940 La France continue » qui imagine une France continuant la guerre en juin 1940 plutôt que de se vautrer dans le renoncement avec peut être des personnages fictifs dont on pourrait suivre les aventures. Là encore le récit se découpera en différents tomes (sous réserve d’éventuelles modifications) :

-Tome 1 ou 13 : Europe occidentale et Balkans

-Tome 2 ou 14 : Méditerranée et Afrique (Nord et orientale)

-Tome 3 ou 15: Front russe

-Tome 4 ou 16 : Asie-Pacifique

-Tome 5 ou 17 : Peut être un tome consacré à l’arrière plan politique et diplomatique voir sur l’évolution d’après guerre avec par exemple deux guerres du Vietnam (1960-1967 et 1970-77). Cela sera aussi peut être l’occasion d’imaginer l’évolution des différentes armes en parlant davantage des équipements qui vont être utilisés notamment l’armée française.

Ce dernier tome aura un format différent des autres. En effet comme les pays souverains de ce tome ne seront pas engagés dans le second conflit mondial il n’y aura pas de récit de batailles héroïques, d’affrontements titanesques en mer Baltique ou en mer d’Irlande.

Cela commencera par une chronologie étoffée avec d’abord une chronologie généraliste avec les grandes dates à retenir dans l’histoire de l’Irlande, du Portugal, de l’Espagne, de la Suède, de la Suisse et de la Turquie. Ce sera ensuite des petites chronologies thématiques avec des chronologies politiques, militaires voir si j’ai suffisamment d’informations et de données, des chronologies économiques et culturelles.

Une fois ce cadre fixé je basculerai sur la partie uchronique c’est à dire après le point de divergence de novembre 1939. Il n’y aura visiblement pas de grands changements par rapport à l’histoire telle que nous la connaissons.

Ensuite je parlerai tout de même de l’armée avec quelques informations historiques, des informations sur l’organisation et son équipement. Je ne présenterai en détail une arme, un véhicule ou un avion que si cela est nécessaire c’est-à-dire un engin que je n’ai pas abordé dans les tomes précédents. Je ferai probablement une exception pour les navires de guerre.

En ce qui concerne la Pologne ce sera un peu différent puisque dans la partie historique 1939-1954 et la partie militaire il sera question de combats et d’opérations militaires, les troupes polonaises opérant en Norvège, sur le front occidental, dans les Balkans et même en Italie.

Comme depuis le début chers amis lecteurs, chers amis suiveurs (spéciale dédicace à Amateur d’Aéroplanes qui fait remonter mes erreurs et mes oublis, un grand merci à lui) bonne lecture.

*

**

En 1898 l’Espagne est battu par les Etats-Unis, perdant la quasi-totalité de son empire colonial. La Generation 98 soucieuse de régénérer le pays de Cervantes peut bien lancer un méprisant Que Inventen Ellos ! (qu’ils inventent eux !) le fait est là : l’Espagne n’est plus qu’une puissance secondaire, une puissance qui à connu un Age d’Or jusqu’au seizième siècle avant que de nombreux maux ne provoque un lent et pénible déclassement.

A part le pays Basque et la Catalogne, l’Espagne passe à côté de la Révolution Industrielle et s’enfonce dans un sous-développement économique, politique et culturel. Le 19ème siècle espagnole est ainsi marqué par les guerres carlistes entre partisans d’une monarchie de droit divin et une monarchie constitutionnelle, une première expérience républicaine, la proclamation de Communes sur tout le territoire espagnole. Bref un joyeux bordel.

Le roi Alphonse XIII en compagnie du général Miguel Primero de Rivera qui s’appuie sur son sabre

Neutre durant le premier conflit mondial, l’Espagne tente de redresser la barre sous la forme d’une dictature militaire pilotée par le général Miguel Primo de Rivera le tout avec l’accord du roi Alphonse XIII mais c’est un échec.

En 1931 les républicains remportent les élections locales. Ne voulant pas provoquer un bain de sang ou sachant la situation intenable, le roi abdique provoquant la naissance de la Deuxième République qui avec une volonté visible de bien faire va provoquer un affrontement sans cesse repoussé entre deux Espagnes que l’on pourrait schématiser en une Espagne libérale et une Espagne conservatrice.

En juillet 1936 une partie de l’armée se soulève. Ce n’est pas le premier pronunciamento de l’histoire espagnole mais celui-ci par son échec dégénère en une guerre civile qui devient bien vite une guerre internationale puisque de nombreux pays apportent leur soutien aux belligérants.

Francisco Franco

En mars 1939 les nationalistes du général Franco l’emporte marquant le début d’une longue dictature qui va durer plus de trois décennies avant que la monarchie soit rétablie mais ceci est une autre histoire.