Pologne et Pays Neutres (87) Suède (22)

Sous-marins

Les trois unités de classe Hajen au mouillage

-En septembre 1939 les sous-marins les plus anciens de la Svenska Marinen sont les trois unités formant la Classe Hajen, des sous-marins baptisés Hajen Salen Valroose mis en service en 1920.

Ils sont désarmés respectivement en 1943, 1942 et 1943 remplacés par des type III allemands construits sous licence en Suède et dont ils reprennent les noms.

Ils servent de pontons électriques pour recharger les batteries de leurs homologues encore en service avant d’être démolis à la fin du conflit pour fournir de l’acier et compenser les pénuries dont souffrait la Suède.

Ces sous-marins déplaçaient 392 tonnes en surface et 422 tonnes en plongée, mesurant 54m de long pour 5.20m de large et 3.50m de tirant d’eau.

Disposant d’une propulsion diesel-électrique (deux moteurs diesels de 1000ch et deux moteurs électriques de 350ch) entrainant deux hélices ils affichaient des performances honorables pour leur époque avec une vitesse maximale en surface de 15.5 nœuds et de 9 nœuds en plongée, une distance franchissable de 3300 miles nautiques à 10 nœuds et de 54 miles nautiques à 6 nœuds.

L’armement se composait d’un canon de 75mm sur le pont et de quatre tubes lance-torpilles de 450mm avec huit torpilles, l’équipage se composant de 30 hommes.

Le HMS Illern

-A la classe Hajen succède les trois unités de la classe Bävern (Bävern Illern Uttern) mises en service en 1921. Ces navires sont désarmés respectivement en 1944, 1944 et 1943, leurs noms étant également repris pour des sous-marins type III construits sous licence.

Le Bävern sert de ponton-école pour les futurs sous-mariniers jusqu’en 1952 quand une voie d’eau d’origine suspecte entraine son naufrage. L’épave entre deux eaux n’est pas relevée mais remorquée à distance pour servir de but sonar aux oreilles d’or suédoises.

L’Uttern est placé comme brise-lame à Karlskrona pour protéger un mouillage et ce jusqu’en 1957 quand la coque est envoyée à la démolition. L’Uttern sert de ponton électrique pour recharger les batteries mais coule dès septembre 1945 (relevée la coque est envoyée à la ferraille).

Ces navires déplaçaient 429 tonnes en surface mais 472 tonnes en plongée, mesurant 57.m de long pour 5.80m de large et un tirant d’eau de 3m.

Disposant d’une propulsion diesel-électrique (deux moteurs diesels de 1050ch et deux moteurs électriques de 260ch) entrainant deux hélices ils affichaient des performances honorables pour leur époque avec une vitesse maximale en surface de 15.2 nœuds et de 8.2 nœuds en plongée, une distance franchissable de 3000 miles nautiques à 15 nœuds et de 54 miles nautiques à 6 nœuds.

L’armement se composait d’un canon de 75mm sur le pont et de quatre tubes lance-torpilles de 450mm avec huit torpilles, l’équipage se composant de 28 hommes.

-Le Valen est le premier sous-marin mouilleur de mines de la marine suédoise. Mis en service en 1925, il aurait du être désarmé en 1944 mais il est finalement profondément modernisé pour tenir quelques années de plus.

Il fera mieux que cela puisqu’il sera désarmé en mars 1955 et démoli après trente ans de carrière.

Ce sous-marin déplaçait 548 tonnes en surface et 730 tonnes en plongée, mesurant 57.10m de long pour 7.10m de large et un tirant d’eau de 3.10m.

Disposant d’une propulsion diesel-électrique (deux moteurs diesels de 670ch et deux moteurs électriques de 350ch) entrainant deux hélices il pouvait atteindre une vitesse maximale en surface de 14.8 nœuds et de 7.4 nœuds en plongée, une distance franchissable de 3000 miles nautiques à 10 nœuds et de 54 miles nautiques à 6 nœuds.

L’armement se composait d’un canon de 75mm sur le pont et de quatre tubes lance-torpilles de 450mm avec huit torpilles et de 20 mines (certaines sources mentionnent la présence d’un canon antiaérien de 25mm), l’équipage se composant de 31 hommes.

Le HMS Draken

-Les trois sous-marins formant la Classe Draken sont pour ainsi dire des miraculés car sans le déclenchement du second conflit mondial en septembre 1948 ils auraient été désarmés. Initialement conçus comme sous-marins mouilleurs de mines ils sont finalement achevés comme sous-marins d’attaque. Ils sont mis en service en 1929 (Draken Gripen) et 1931 (Ulven).

Usés par un service intensif ces trois submersibles sont désarmés durant le conflit, le Draken en septembre 1951, le Gripen en octobre 1952 et le Ulven en mars 1953 après avoir été endommagé dans une collision avec un cargo. Ils sont tous démolis dans l’immédiat après guerre.

Les unités de la classe Draken déplaçaient 667 tonnes en surface mais 850 tonnes en plongée, mesuraient 66.20m de long pour 6.20m de large et un tirant d’eau de 3.30m.

Disposant d’une propulsion diesel-électrique (deux moteurs diesels de 960ch et deux moteurs électriques de 500ch) entrainant deux hélices ils pouvaient atteindre une vitesse maximale en surface de 13.8 nœuds et de 8.3 nœuds en plongée, une distance franchissable de 5600 miles nautiques à 10 nœuds et de 38 miles nautiques à 6 nœuds, l’immersion maximale étant de 60m.

L’armement se composait d’un canon de 105mm sur le pont, d’un canon antiaérien de 25mm et de quatre tubes lance-torpilles de 533mm avec huit torpilles, l’équipage se composant de 35 hommes.

Comme nous l’avons vu plus haut les trois sous-marins de classe Draken devaient être des sous-marins mouilleurs de mines mais au cours du programme les priorités ont changé.

Le HMS Delfinen

C’est donc les trois unités de la Classe Delfinen qui vont compléter le Valen dans la mission de poser des bouchons de mines pour rendre impensable le passage de navires ennemis dans les eaux suédoises (à moins bien que sur qu’on ne préfère pas un usage plus offensif).

Ces trois sous-marins baptisés Delfinen Nordkapen et Springaren sont mises en service en 1936 et vont servir au sein de la Svenska Marinen jusqu’en 1955 quand ces unités sont désarmées puis démolies.

Ces navires déplaçaient 540 tonnes en surface et 720 tonnes en plongée, mesurant 63.1m de long pour 6.40m de large et 3.40m de tirant d’eau.

Disposant d’une propulsion diesel-électrique (deux moteurs diesels de 600ch et deux moteurs électriques de 400ch) entrainant deux hélices ils atteignaient une vitesse maximale en surface de 15 nœuds et de 9 nœuds en plongée, une distance franchissable de 3000 miles nautiques à 14 nœuds et de 54 miles nautiques à 6 nœuds, l’immersion maximale de 60m (non confirmée).

L’armement se composait d’un canon de 57mm, d’un canon de 25mm, de quatre tubes lance-torpilles de 533mm avec huit torpilles et de 20 mines, l’équipage se composant de 34 officiers et marins.

HMS Sjölejonet

Les unités de la Classe Sjölejonet sont conçus à partir de 1934 par la firme Kockums qui tire ici la quintescence de l’expérience suédoise en matière de conception sous-marine, expérience qui doit également beaucoup à des ingénieurs allemands qui en raison du traité de Versailles devaient monayer leurs talents à l’étranger.

Trois unités sont initialement prévues mais six autres sont commandées au moment où éclate la guerre de Pologne. En dépit du fait que ce conflit se termine rapidement, la construction se poursuit tout comme une «suédisation» du type III allemand pour une production sous licence, un choix qui fit tousser au pays.

Les neuf unités de classe Sjölejonet sont mis en service en 1938 (Sjölejonet), en 1939 (Sjöbjornen Sjöhunden), en 1941 (Svärdfisken Tumlaren Dykaren Sjöhasten) et en 1942 (Sjöborren), servant jusqu’à la fin des années soixante et le début des années soixante-dix après une solide modernisation comparable à notre programme programme AMTATE (Améliorations Tactiques et Techniques).

Ces sous-marins déplaçaient 580 tonnes en surface et 760 en plongée, mesurant 64.20m de long pour 6.40m de large et un tirant d’eau de3.40m.

Propulsés par deux moteurs diesels MAN de 1050ch chacun et par deux moteurs électriques de 500ch, entrainant deux hélices, ils pouvaient atteindre la vitesse maximale de 16.2 nœuds en surface et de 10 nœuds en plongée. Ils pouvaient plonger à 60m (information non confirmée) et pouvaient franchir 3000 miles nautiques à 10 nœuds en surface et de 54 nautiques à 6 nœuds.

L’armement se composait de deux canons de 40mm en tubes étanches, six tubes lance-torpilles de 533mm (trois de proue, un de poupe et deux orientables) avec dix torpilles.

-Les neuf sous-marins du type U sont entrés dans l’histoire non pas pour leurs performances ou leurs exploits guerriers mais par le fait qu’ils vont être les seuls sous-marins suédois à ne pas posséder de nom, la raison de ce choix étant encore ignoré aujourd’hui. Ces navires sont mis en service en 1942 (U-) en 1943 (U-2 et U-3) et en 1944 (U-4 à U-9). Ces sous-marins sont restés en service jusqu’en 1959 quand ils ont été désarmés puis démolis à l’exception du U-3.

Ces submersibles déplaçaient 367 tonnes en surface mais 450 tonnes en plongée, mesurant 49.6m de long pour 4.70m de large et 3.80m de tirant d’eau.

Propulsés par un diesel-générateur MAN entrainant deux moteurs électriques pour une puissance propulsive globale de 1350ch, ils atteignaient la vitesse maximale de 13.8 nœuds en surface et de 7.5 nœuds en plongée, la distance franchissable étant de 3000 miles nautiques à 14 nœuds et de 54 nautiques à 6 nœuds en plongée.

L’armement se composait d’un canon de 20mm et de quatre tubes lance-torpilles de 533mm avec huit projectiles (trois tubes à l’avant et un à la poupe), l’équipage se composant de 32 officiers et marins.

Les trois sous-marins de Classe Neptun (Neptun Najad Näcken) sont trois sous-marins mouilleurs de mines mis en service en 1943. Derniers de leur type au sein de la marine suédoise, ils effectuèrent une carrière honorable, le Neptun étant perdu suite à l’explosion d’une mine défectueuse le 17 mars 1952 (épave retrouvée en 1965), les deux autres étant désarmés en 1959 et 1961 respectivement puis démolis.

Ces sous-marins déplaçaient 550 tonnes en surface mais 730 tonnes en plongée, mesurant 62.6m de long pour 6.40m de large et 3.40m de tirant d’eau. Les deux moteurs diesel MAN développant 1800ch et les deux moteurs électriques développant 1000ch leur permettant d’atteindre la vitesse de 15 nœuds en surface et de 10 nœuds plongée. Ils pouvaient franchir 3000 miles nautiques à 14 nœuds en surface et 54 miles nautiques à 6 nœuds.

L’armement se composait de cinq tubes lance-torpilles de 533mm (trois à l’avant et deux à l’arrière) avec dix torpilles, vingt mines, un canon de 40mm et un de 20mm, l’équipage se composant de 35 officiers et marins.

-La Suède n’à aucun problème pour concevoir et fabriquer des porte-avions. Voilà pourquoi la décision d’acquérir la décision de fabrication des Type III à provoqué une petite polémique au pays de Nobel et de Fersen.

Ces six sous-marins baptisés Hajen Salen Valroose Bavern Illern et Uttern sont mis en service en 1945 pour les trois premiers et en 1947 pour les trois derniers.

Ces submersibles vont opérer en Baltique, le Haljen est perdu le 8 janvier 1953 victime d’un hydravion allemand qui le pris pour un sous-marin ennemi. Le Salen victime d’un incendie à quai le 17 mars 1954 est jugé trop endommagé pour être réparé, désarmé puis démoli après récupération de tout ce qui était récupérable. Les quatre autres sont désarmés entre 1959 et 1961 et démolis.

Les sous-marins de la Classe Hajen déplaçaient 480 tonnes en surface et 594 tonnes en plongée, mesurant 53.97m de long pour 5.22m de large et 4.57m de tirant d’eau.

Ils étaient propulsés par deux diesels MWM de 550ch en surface et par deux moteurs électriques de 305ch, les moteurs entrainant deux hélices.

Ils pouvaient filer à 13.5 nœuds en surface et à 9 nœuds en plongée, plonger à 150m, franchir 5850 miles nautiques à 8 nœuds en surface et 66 miles nautiques à 4 nœuds en plongée.

Ils étaient armés d’un canon de 37mm, d’un canon de 20mm, de quatre tubes lance-torpilles de 533mm concentrés à la proue avec six torpilles (quatre dans les tubes et deux en réserve) ou douze mines TMA. L’équipage se composait de 32 officiers et marins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s