Mitteleuropa (156) Yougoslavie (44)

Les avions de l’armée de l’air yougoslave (5) : entrainement

Zmaj Fizir FN

Le Zmaj Fizir FN est un avion d’entrainement élémentaire de conception et de fabrication yougoslave qui effectua son premier vol en mai 1929 avant d’être mis en service deux ans plus tard en 1931. 206 exemplaires de la version terrestre et quatre en version hydravion ont été produits pour l’armée de l’air royale yougoslave.

C’était un petit biplan de conception classique qui très stable à faible vitesse était idéal pour sa mission d’entrainement.

L’appareil était toujours en service en septembre 1948 et donc en juillet 1949. Ils n’ont pas joué un grand rôle durant la Campagne de Yougoslavie mais certains appareils ont été détruits au sol, au moins deux abattus en vol tandis qu’un certain nombre d’exemplaires était capturé par les allemands, les italiens et les croates.

Les croates vont réutiliser 23 appareils pour l’entrainement et la liaison, ces appareils étant tous détruits durant le conflit.

Caractéristiques Techniques

Type : biplace biplan monomoteur d’entrainement initial

Masse à vide 820kg en charge 1426kg

Dimensions : longueur 8.80m envergure 11.20m hauteur 3.10m

Motorisation : un moteur radial de 118ch entrainant une hélice bipale

Performances : vitesse maximale 140km/h vitesse de croisière 120km/h distance franchissable 540km plafond opérationnel 6500m

Armement : aucun

Bücker Bu-131 Jungmann

Bucker Bu131 Jungmann

Le Bücker Bü131 Jungmann est un avion d’entrainement de base apparu en 1932 alors que l’Allemagne effectuait un réarmement encore clandestin. C’est un appareil d’écolage classique, un petit biplan biplace à train fixe. A partir de 1936, une version améliorée (Bü131B) est produite, cette version se distinguant par un moteur plus puissant (105ch contre 80ch).

Cet appareil fût exporté en Roumanie et en Bulgarie (respectivement 40 et 15 exemplaires), en Yougoslavie (60 exemplaires), aux Pays-Bas, en Afrique du Sud et produit sous licence en Suisse, en Espagne, en Hongrie, en Tchécoslovaquie (avant les annexions en 1938/39) et au Japon.

En juillet 1949 il restait 52 appareils de disponible au sein de l’armée royale yougoslave. Ces appareils sont utilisés pour la liaison et l’évacuation du personnel important vers le sud. Quelques appareils parviennent en Grèce mais ne peuvent aller plus loin. Une poignée est préservée au Péloponnèse mais ne sont guère utilisés.

Caractéristiques Techniques du Bücker Bü-131B

Type : biplan biplace d’entrainement

Masse : à vide 380kg en charge 670kg

Dimensions : longueur 6.62m envergure 7.40m hauteur 2.35m

Motorisation : un moteur quatre cylindres Hirt HM-504 dévellopant 105ch

Performances : vitesse maximale 183 km/h Vitesse de croisière 170 km/h Distance franchissable 628km Plafond opérationnel 4050m

Armement : aucun

Zmaj Fizir FP-2

Le Zmaj Fizir FP-2 est un biplan biplace d’entrainement de conception et de fabrication yougoslave ayant effectué son premier vol en 1933. Mis en service en 1936, il à été produit à 81 exemplaires.

Un projet de variante hydravion (Zmaj Fizir FP-2H) ne débouche pas, la marine yougoslave ne donnant pas suite.

L’appareil est toujours en service en juillet 1949. Des appareils sont détruits par des bombardements aériens ennemis tandis que d’autres sont capturés en l’occurrence seize par les italiens et trente-cinq par les croates qui vont les réutiliser pour l’entrainement et la liaison.

Si quelques appareils survivent au conflit, aucun n’est arrivé jusqu’à nos jours puisque les appareils sont tous ferraillés à la fin des années cinquante.

Caracteristiques Techniques

Type : biplace biplan d’entrainement

Masse à vide 740kg en charge 1450kg

Dimensions : longueur 7.90m envergure 10.80m hauteur 2.90m

Motorisation : un moteur Gnome-Rhône de 420ch entrainant une hélice bipale

Performances : vitesse maximale 238km/h vitesse de croisière 200km/h distance franchissable 580km plafond opérationnel 6800m

Armement : aucun

Rogozarski SIM-XI

Le Rogorzarski SIM-XI est un avion d’entrainement monoplace de conception et de fabrication yougoslave. De prime abord un avion d’entrainement monoplace peut sembler être un non-sens sauf que cet appareil était destiné à l’entrainement à l’acrobatie. A une époque où le combat tournoyant était la seule façon de vaincre un ennemi en combat aérien, apprendre aux jeunes pilotes l’acrobatie avait tout son sens.

Ce monoplace monoplan à aile parasol effectue son premier vol et est mis en service en 1938. L’appareil est utilisé par l’armée de l’air yougoslave et par la marine. Produit jusqu’en 1942, il en à été fabriqué seize exemplaires au total.

Douze exemplaires ont été utilisés par la marine et seulement quatre pour l’armée de l’air royale yougoslave. Ces appareils non armés n’étaient d’aucun utilisé lors de l’opération MARITSA et le haut commandement yougoslave préféra les évacuer vers le sud avec de jeunes pilotes, une façon comme une autre de préserve un potentiel avenir.

Quand la campagne de Yougoslavie se termine quatre appareils ont été abattus, deux capturés par les italiens (mais dans un tel état que les avions ont été envoyés immédiatement à la casse), deux par les croates (qui les utiliseront pour la propagande) et huit préservés en Grèce.

Démontés et mis en caisse ils sont transférés en Egypte. Quatre d’entre-eux sont remis en service pour former une patrouille acrobatique destinée à des opérations de propagande.

Les appareils vont ainsi voler avec des pilotes détachés d’unités combattantes, une sorte de sas entre deux tours opérationnels. Les appareils ont été hélas envoyés à la casse à la fin du conflit sans qu’une quelconque préservation n’ait été envisagée.

Caracteristiques Techniques

Type : avion d’entrainement monoplace

Masse à vide 540kg en charge 680kg

Dimensions : longueur 7.16m envergure 9.40m hauteur 2.70m

Motorisation : un moteur radial Siemens-Halske de 150ch entrainant une hélice bipale

Performances : vitesse maximale 191km/h vitesse de croisière 168km/h distance franchissable 825km plafond opérationnel 5500m

Armement : aucun

Rogozarski R-100

Le Rogozarski R-100 est un monomoteur monoplace à aile parasol produit à vingt-six exemplaires pour l’armée de l’air yougoslave qui va l’utiliser pour l’entrainement avancé et l’entrainement à la chasse.

Effectuant son premier vol en 1938 il était toujours en service en juillet 1949. Certains appareils décollèrent courageusement pour affronter les bombardiers allemands subissant de lourdes pertes.

Quand la Campagne de Yougoslavie se termine il reste douze appareils, onze capturés par les croates fraichement indépendants et un par la Regia Aeronautica.

Si Rome ne l’utilisa pas au delà de quelques vols d’essais, les croates utilisèrent leurs appareils pour la chasse et l’attaque au sol, retirant du service l’appareil en 1951 après une série d’accidents mortels visiblement plus liés à un mauvais entretien et à des erreurs de pilotages qu’à un problème lié à l’avion. Les avions survivants (quatre ou six selon les sources) sont ferraillés.

Caracteristiques Techniques

Type : avion monoplace d’entrainement avancé et d’entrainement à la chasse

Masse à vide 1024kg en charge 1326kg

Dimensions : longueur 7.35m envergure 10.20m hauteur 3m

Motorisation : un moteur radial Gnome-Rhône 7K de 420ch entrainant une hélice bipale

Performances : vitesse maximale 260km/h au niveau de la mer distance franchissable 473km plafond opérationnel 7750m

Armement : une mitrailleuse de 7.7mm et une bombe de 100kg

Ikarus MM-2

L’Ikarus MM-2 est un avion d’entrainement de conception et de fabrication yougoslave destiné à remplacer les Zmaj Fizir FN, chose qu’il ne fit que partiellement. C’était un monoplan à aile basse biplace de conception moderne.

Effectuant son premier vol en décembre 1940, il est mis en service en 1943. La commande initiale était de 250 exemplaires mais elle fût réduite à 120 exemplaires pour des raisons industrielles. 80 étaient destinés à l’entrainement courant et 40 pour l’entrainement au tir avec deux mitrailleuses et la possibilité d’embarquer des bombes inertes d’entrainement.

En juillet 1949 il restait 70 appareils non-armés et 36 appareils armés soit 106 avions sur les 120 exemplaires livrés entre 1943 et 1947. Une partie de la flotte est détruite au sol mais certains appareils vont rallier la Grèce et l’Egypte, servant un temps d’appareils d’entrainement avant que les pilotes yougoslaves n’intégrent les cycles de formation français et britanniques. Les appareils en question ont été envoyés à la casse.

Douze appareils capturés par les croates ont servit pour l’entrainement mais aucun n’à survécut au conflit.

Caractéristiques Techniques

Type : biplace d’entrainement monomoteur monoplan

Masse à vide 894kg maximale au décollage 1330kg

Dimensions : longueur 7.20m envergure 9.30m hauteur 2.89m

Motorisation : un moteur IAM K-7 de 420ch entrainant une hélice bipale

Performances : 400km/h au niveau de la mer vitesse de croisière 304km/h distance franchissable 764km plafond opérationnel 9250m

Armement : deux mitrailleuses FN-Browning de 7.92mm avec 500 cartouches chacune, bombes d’entrainement de 10kg.

FIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s