Mitteleuropa Balkans (16) Hongrie (16)

Armes

Armes de l’infanterie (1) : armes individuelles

Pistolets et Revolvers

L’armée de terre hongroise utilise principalement deux modèles de pistolets, le Pisztoly 19M et le Pisztoly 37M.

PISZTOLY 19M (Hongrie)

Pisztoly 19M

Le premier est un pistolet mis au point par l’entreprise Frommer-Stop en 1919. Produit à 90000 exemplaires c’était un pistolet pesant 600g en ordre de combat d’un calibre de 7.65mm, tirant la cartouche de 7.65x17mm qui pesait 5g. Mesurant 165mm de long (96mm pour le tube), il avait une portée maximale effective de 50m avec une cadence de tir de 20 coups par minute, l’alimentation se faisant par un chargeur de 7 cartouches.

PISZTOLY 37M (Hongrie)

Pisztoly 37M

Le second est un pistolet mis au point par l’entreprise Frommer-Stop en 1937. Il à été produit à 175000 exemplaires pour l’armée hongroise, la production totale étant proche de 300000 exemplaires, le reliquat étant utilisé par les allemands. Arme efficace et fiable, elle était très utilisée par les officiers et les sous-officiers de l’armée hongroise.

C’était un pistolet automatique calibre 9mm (9x17mmSR) pesant 735g en ordre de combat mesurant 172mm de long (100mm pour le canon), ayant une portée de 50m et une cadence de tir de 20 coups par minute, l’alimentation se faisant par un chargeur de sept cartouches.

Roth-Steyr 3

Roth-Steyr M1907

A côté de ces deux modèles l’armée hongroise à également utilisé le pistolet automatique Roth-Steyr M1907.

Comme son nom l’indique ce pistolet automatique est apparue en 1907 pour équiper l’armée austro-hongroise et notamment les unités de cavalerie. Développé par l’ingénieur tchèque Karel Krnka, c’est le premier pistolet semi-automatique développé en Europe.

La production est assurée par la Österreichische Waffenfabriksgesellschaft (OEWG) à Steyr et par la FEG à Budapest.

De 1908 à 1914 environ 99000 armes furent produites. Suite à la disparition de l’Autriche-Hongrie l’arme fût réutilisée par les pays successeurs comme l’Autriche, la Hongrie, la Tchécoslovaquie ou encore la Pologne et la Yougoslavie. L’Italie à également reçut des exemplaires au titre des dommages de guerre

Ce pistolet était encore utilisé par l’armée hongroise en septembre 1948 quand éclate le second conflit mondial. En avril 1954 si ce modèle se faisait plus rare il n’était pas rare de voir un officier ou un sous-officier de l’armée de terre hongroise avec à sa ceinture un Roth-Steyr M1907 plutôt qu’une arme plus moderne. En revanche la nouvelle armée hongroise préférait largement des pistolets soviétiques comme le Tokarev TT et le Makarov.

Le Roth-Steyr M1907 était un pistolet semi-automatique d’un calibre de 8mm pesant 1.03kg chargé et mesurant 230mm (130mm pour le canon). D’une portée maximale oscillant entre 50 et 100m, il pouvait tirer 10 à 20 coups par minute via un chargeur de 10 coups.

-Durant le second conflit mondial, l’armée hongroise à également utilisé des pistolets de prise comme le Tokarev TT-33. On note également l’utilisation de pistolets plus anciens comme le Mannlicher modèle 1905.

Pistolets mitrailleurs

Longtemps le fusil et ses déclinaisons (carabine, mousqueton) à été l’arme à feu unique pour le combat. La première guerre mondiale remet en cause ce monopole. En effet le retour d’expérience montre que les combats d’infanterie ont lieu à courte portée et qu’avoir un fusil tirant à plus de 1000m cela n’à guère d’intérêt.

On cherche donc une arme pouvant tirer efficacement et puissamment à courte portée ce qui exclut le revolver et le pistolet. C’est l’acte de naissance du pistolet mitrailleur même si le premier conflit mondial s’arrête avant que ce type d’arme soit engagé en masse.

Es-ce le début d’une production de masse de ce type d’arme ? Pas vraiment car il y à un profond scepticisme et surtout on craint de ne pouvoir fournir suffisamment de munitions aux armes en service.

KIRÁLY-GÉPPISZTOLY 39M

KIRÁLY-GÉPPISZTOLY 39M

La Hongrie va s’équiper de pistolets mitrailleurs peu avant le début de la guerre de Pologne sous la forme du KIRÁLY-GÉPPISZTOLY 39M suivit d’une évolution baptisée KIRÁLY-GÉPPISZTOLY 43M.

C’est une arme de conception classique en bois et métal, avec un long chargeur droit pour abriter quarante cartouches de 9mm (9x25mm). 13322 KIRÁLY-GÉPPISZTOLY 39M ont été produits suivis par 8 à 10000 KIRÁLY-GÉPPISZTOLY 43M soit un total de 21 à 23000 exemplaires.

Cette arme fût d’abord utilisée par les servants d’armes lourdes, les opérateurs radios et les équipages de véhicules blindés.

En somme tous les hommes n’ayant pas besoin d’une arme longue ou ne pouvant s’encombrer d’une arme lourde.

C’était une arme fiable et robuste sans qualités extraordinaires et sans défauts handicapants pour une arme à feu.

Par rapport au 39M, le 43M disposait d’une crosse métallique repliable, un nouveau chargeur et un canon plus court.

Le Kiraly-Géppisztoly 39M était un pistolet mitrailleur pesant 4.15kg en ordre de combat mesurant 1050mm de long (dont 500mm pour le canon) utilisant une cartouche de 9mm (9x25mm) via un chargeur de 40 coups. La portée maximale est de 650m (400m en pratique) et la cadence de tir est de 750 coups par minute. Il peut être équipé d’une baïonnette modèle 1935.

Le Kiraly-Géppisztoly 43M était un pistolet mitrailleur pesant 4.46kg en ordre de combat (3.63kg à vide) mesurant 952mm de long (dont 424mm pour le canon) utilisant une cartouche de 9mm (9x25mm) via un chargeur de 40 coups. La portée maximale est de 650m (400m en pratique) et la cadence de tir est de 750 coups par minute. Il peut être équipé d’une baïonnette modèle 1935.

MP40

MP-40

A la fin du second conflit mondial la firme Danuvia à produit en petit nombre le Danuvia 53M, un pistolet mitrailleur inspiré du MP-40 allemand que les hongrois ont utilisé en petit nombre. Le nombre d’exemplaires produit est incertain mais probablement inférieur au millier d’exemplaires.

Le Danuvia 53M était un pistolet mitrailleur pesant à vide 2.92kg et utilisant la cartouche 9x19mm Parabellum. Mesurant 500mm de long (dont 250 pour le canon), il utilisait un chargeur détachable de 40 cartouches à une cadence de tir maximale de 650 à 700 coups par minute.

TZ-45

TZ-45

-L’armée hongroise à également utilisé en petit nombre des pistolets mitrailleurs MP-40 allemands TZ-45 italiens et des PPSh-41. Si les deux premières ont été acquise légalement les seconds ont été capturées sur les champs de bataille.

PPSh-41 20

PPSh-41

Fusils

Naturellement l’arme de base de l’infanterie hongroise est le fusil à répétition. Aucun fusil semi-automatique n’à été utilisé par l’armée magyare en dehors de quelques Tokarev SVT-40 capturés sur le front russe. Plusieurs modèles ont été utilisés plus ou moins anciens.

GYALOGSAGI HOSSZUPUSKA 1931M (Hongrie)

GYALOGSAGI HOSSZUPUSKA 1931M

Le GYALOGSAGI HOSSZUPUSKA 1931M était un fusil à répétition type Mannlicher mis en service en 1931. Il à été produit à 105000 exemplaires pour les seuls besoins de l’armée de terre hongroise.

Ce fusil pèse 4.15kg en ordre de combat, mesure 1005mm de long (dont 500mm pour le canon), est d’un calibre de 8mm (8x56mm R) et peut toucher une cible à une distance maximale de 2000m même si en pratique sa portée maximale est de 800m. Sa cadence de tir est de 10 à 15 coups par minute, l’alimentation se faisant par un clip de 5 cartouches.

Le GYALOGSAGI PUSKA 35M est un fusil mis en service en janvier 1936. Produit par la firme FEG à raison de 163000 exemplaires. C’est un dérivé du modèle 31 modifié avec un système d’armement simplifié.

Toujours en service en septembre 1948 et en avril 1954, d’un calibre de 8mm il pesait 4.15kg en ordre de combat et utilisait la cartouche 8x56MMR. Mesurant 1100mm de long (dont 600mm pour le canon), il pouvait toucher une cible jusqu’à 2000m (en théorie en pratique c’était 800m) avec une cadence de tir de 20 coups par minute. Son alimentation se faisait par des clips de cinq cartouches.

Aux côtés de ces deux fusils standard nous trouvons des fusils présents en plus petite quantité. Outre le Tokarev SVT-40 déjà évoqué plus haut nous trouvons un fusil venu de la défunte Autriche-Hongrie et un fusil «100% hongrois».

Le premier nommé est le GYALOGSÁGI ISMÉTLÕPUSKA 95M un fusil apparu en 1886 même si le modèle encore présent en petit nombre dans l’armée hongroise en 1948 était une version modifiée datant de 1895. C’était tout simplement le fusil standard de l’armée austro-hongroise.

Produit à 600000 exemplaires, ce fusil d’un calibre de 8mm (8x56mmR) pesait 3.8kg charge, mesurant 1270mm de long dont 765mm pour le canon. Alimenté par un clip de cinq cartouches, ce fusil permettait à son porteur de toucher une cible à une distance maximale de 800 à 2000m à raison de 10 à 15 coups par minute. Pour le combat au corps à corps le fusil pouvait être muni de la baïonnette modèle 1895.

A la fin du conflit, la Hongrie va produire entre 92 et 108000 exemplaires du GYALOGSAGI PUSKA 53M en calibre 7.92mm ce qui explique que les allemands combattant en Hongrie ont utilisé quelques fusils de ce modèle. C’était une évolution du 35M et donc un descendant du M95.

Ce fusil pèse 4.15kg en ordre de combat mesurant 1100mm de long (dont 600mm pour le canon), permettant à la cartouche 7.92x57mm Mauser d’atteindre sa cible à une portée maximale pratique de 800m (2000m en théorie) à raison de 20 coups par minute via un clip de cinq cartouches. Tous comme ces devanciers il pouvait recevoir une baïonnette qu’elle soit du modèle 1898 ou du modèle 1935.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s