Dominions (83) Australie (27)

Organisation

Généralités

En septembre 1948, c’est toujours l’Australian Air Board (AAB) qui dirige et commande l’armée de l’air australienne. A sa tête le Chief of Staff (COS) qui est le chef en temps de paix et en temps de guerre de la RAAF.

Son autorité est relayée des command comme au sein de la RAF mais le nombre réduit d’unités ne permet pas des commandements spécialisés comme pour sa grande sœur britannique.

Quand les allemands attaquent le 5 septembre 1948, la RAAF est organisée de la façon suivante :

-Australian Air Board (AAB)

-Tactical Command : sous son commandement on trouve les unités d’active de la RAAF soit seize squadrons. Aux n°2,3,4,8,9,10,11,12,14 de septembre 1939 vont s’ajouter les n°1, n°5,n°6,n°7,n°13,n°15 et n°16.

Ce commandement assure la préparation des unités, leur ravitaillement et leur commandement en attendant l’activation des Escadres Tactiques.

-Citizen Force Command : sous son commandement sont placés les unités de réserve de l’armée de l’air royale australienne. En septembre 1939, on compte quatre squadrons de la Citizen Air Force, des squadrons numérotés 21,22,23 et 25. Ce nombre est doublé en septembre 1948 avec les n°24,n°26,n°27 et n°28.

Ces squadrons vont être activés à la mobilisation permettant ainsi à la RAAF de disposer immédiatement de vingt-quatre squadrons ce qui ne veut pas dire vingt-quatre squadrons opérationnels puisque certains étaient encore équipés d’avions dépassés. La montée en puissance va cependant être plus rapide que pour une armée devant mobiliser des réservistes arrachés à la vie civile.

-Training & Support Command : regroupe des unités de transport (mises en place à la mobilisation avec les numéros 33 à 38) et d’entrainement (les appareils de la Citizen Air Force sont regroupés au sein de nouveaux squadrons pour former des pilotes australiens, néo-zélandais mais aussi britanniques, canadiens en attendant les néerlandais et les français).

C’est ce commandement qui regroupe également les deux dépôts qui rassemblent les appareils neufs avant leur convoyage en direction du front par des jeunes pilotes, des pilotes expérimentés entre deux tour of duty mais aussi des pilotes féminines.

-Intelligence & Signals Command : renseignement et transmissions.

Au cours de la mobilisation, les Tactical Wing sont activés en l’occurrence trois puis quatre Australian Tactical Wing (ATW) suivi d’un cinquième pour regrouper les squadrons conservés en Australie (qui dépendaient initialement du Tactical Command) et de trois autres créés au cours du conflit.

Ces escadres sont placés sous commandement britannique (3rd ATW Afrique du Nord et Balkans), sous commandement interallié américano-anglo-néerlando-australien (1st ATW, 2nd ATW,4th ATW), sous commandement national (5th ATW), sous commandement américain ou allié en fonction des opérations (Philippines, Chine et Formose sous commandement américain, Thaïlande,Cochinchine,Malaisie,Indes Néerlandaises et Singapour sous commandement allié franco-anglo-néerlando-australien) (6th, 7th,8th ATW).

Chaque ATW est une escadre multirôle avec des squadrons de chasse (parfois des squadrons de chasse-bombardement), des squadrons de bombardement, des squadrons de reconnaissance (parfois des squadrons de patrouille maritime) et un squadron de transport.

A cela s’ajoute des éléments de commandement, de soutien logistique, de transmission, de protection et de renseignement.

Chaque escadre est donc une entité autonome pouvant mener des missions tactiques voir des missions stratégiques même si bien évidemment les Escadres Tactiques Australiennes opéraient en coopération avec des wings alliés.

Le soutien logistique est assuré par le Logistical Support Command RAAF issu du Training & Support Command qui gère les dépôts et les transferts. Les squadrons de transport dépendent cependant des ATW mais ce système s’est montré efficace durant tout le conflit.

L’entrainement est assuré par le Training Command (Australian) qui regroupe plusieurs squadrons d’entrainement sur monomoteurs (base et avancé) et bimoteurs (base et avancé). Ces squadrons en vertu d’un accord au niveau du Commonwealth forment des pilotes australiens, néo-zélandais, britanniques, néerlandais et même français voir même quelques américains.

Ordre de Bataille simplifié de la RAAF

La mobilisation de l’armée de l’air australienne s’achève à la mi-novembre 1948. A cette époque la majorité des unités ont constituées, les appareils quasiment tous livrés. Il y eut cependant des modifications jusqu’à l’attaque japonaise qui eut lieu au moment où la RAAF était dans l’ensemble prête à combattre.

-Australian Air Board (AAB)

-Tactical Command

Regroupe les unités conservées en Australie pour assurer la défense de l’île-continent ainsi que celles utilisées comme «réserve stratégique». Ces unités vont être ultérieurement regroupées au sein d’un 5th ATW mais cela ne signifie pas la supression de ce commandement puisqu’il prenait en charge les escadres démantelées par les combats ou en transit entre deux opérations majeures.

-Citizen Air Force Command

Ce commandement est mis en sommeil à la mobilisation des forces armées australiennes. Le second conflit mondial terminé, sa réactivation est envisagée mais n’aura jamais lieu, ce commandement étant remplacé en mars 1956 par l’Air Reserve Command

-Training and Support Command

Comme le commandement précédent, il disparaît par création de deux commandements spécialisés, l’un dans l’entrainement et l’autre dans le soutien logistique.

-Logistic Support Command RAAF

Issu du commandement précédent, le commandement du soutien logistique de la RAAF assure la gestion du soutien technique et logistique de l’armée de l’air royale australienne.

Il contrôle des dépôts de matériel, de carburant, d’avions, des ateliers mobiles et des ateliers-socle pour la réparation et/ou les modifications des avions. Il gère aussi les transferts terrestres du matériel, les avions appartenant aux ATW mais ce système qui paraît bancal va se révéler efficace.

-Training Command (Australian)

Récupérant à l’origine avions anciens du Citizen Air Force Command, le commandement de l’entrainement australien va récupérer des pilotes anciens trop vieux pour opérer en première ligne et qui vont servir d’instructeur au moins pour le vol initial faute d’expérience au combat.

Ce commandement va disposer de douze squadrons d’entrainement, quatre d’entrainement de base (monomoteur) numérotés 421, 423,424 et 425, deux d’entrainement avancé sur monomoteur (426 et 427), un squadron d’entrainement à la chasse (428), un squadron d’entrainement à la reconnaissance (429), deux squadrons d’entrainement de base sur bimoteur (430 et 431) et deux squadrons d’entrainement au bombardement numérotés 432 et 433.

de-havilland-dh-82-tiger-moth-17

De Havilland DH.82 Tiger Moth

L’équipement se composait d’avions neufs ou d’avions déclassés. Les quatre squadrons d’entrainement de base sont équipés de De Havilland Tiger Moth, les squadrons d’entrainement avancé sur monomoteur sont équipés de North American AT-6 Texan.

Le squadron d’entrainement à la chasse est équipé de Hawker Hurricane, le squadron d’entrainement à la reconnaissance est équipé d’Avro Anson, les squadrons d’entrainement de base sur bimoteur sont équipés pour l’un d’Avro Anson et pour le second de Lockheed model 18 Lodestar. Les deux squadrons d’entrainement au bombardement sont équipés d’abord de Bristol Blenheim et d’Handley Page Hampden.

handley-page-hampden-2

Handley Page Hampden

L’équipement évolue à la marge. Les Tiger Moth et les AT-6 sont toujours en service tout comme les Avro Anson et les Lodestar. En revanche les Hurricane usés jusqu’à la corde sont remplacés par des P-40 de second main alors que les Blenheim et Hampden ont été remplacés par des Beaufort.

-1st Australian Tactical Wing (1st ATW) Malaisie,île de Borneo

Curtiss P-40 Warhawk RAAF 3

Curtiss P-40

-Deux squadrons de chasse, le n°3 Squadron RAAF équipé de vingt Curtiss P-40 Warhawk et le n°21 Squadron RAAF équipé de vingt Hawker Hurricane

-Un squadron de bombardement, le n°8 Squadron RAAF équipé de vingt Douglas DB-7

-Un squadron de reconnaissance, le n°2 Squadron RAAF équipé de seize Lockheed F-7

-Un squadron de patrouille et d’assaut aéromaritime, le n°14 Squadron RAAF équipé de vingt Bristol Beaufort

TOTAL 96 APPAREILS

-2nd Australian Tactical Wing (2nd ATW) Nouvelle Guinée

-Deux squadrons de chasse, le n°1 Squadron RAAF équipé de vingt Curtiss P-40 et le n°30 Squadron RAAF équipé de vingt North American P-51 Mustang

bristol-beaufighter-24

Bristol Beaufighter

-Un squadron de chasse lourde/chasse-bombardement, le n°4 Squadron RAAF équipé de vingt Bristol Beaufighter

-Deux squadrons de bombardement, les n°5 et n°6 Squadron RAAF équipés chacun de seize Vickers Wellington

-Un squadron de reconnaissance, le n°7 Squadron RAAF équipé de seize Lockheed F-7

-Un squadron de patrouille maritime, le n°10 Squadron RAAF équipé de douze Short Sunderland

-Un squadron d’assaut aéromaritime, le n°46 Squadron RAAF équipé de seize Consolidated Privateer

TOTAL 136 APPAREILS

-3rd Australian Tactical Wing (3rd ATW) : Méditerranée et Balkans

NdA Ces squadrons engagés en Europe disposent d’une double numérotation, une numérotation nationale australienne et une numérotation britannique dans la tranche des 400 plus précisément de 414 à 422 (sauf 421 qui est un squadron d’entrainement en Australie).

Hawker Hurricane Mk IV KZ-321 3

Hawker Hurricane ayant survécu au second conflit mondial

-Trois squadrons de chasse, le n°22 Squadron RAAF/Squadron 414 équipé de vingt Hawker Hurricane et les n°24 Squadron RAAF/Squadron 416 et n°26 Squadron RAAF/Squadron 418 volant sur vingt Curtiss P-40 chacun.

-Deux squadrons de bombardement, le n°28 Squadron RAAF/Squadron 420 et le n°18 Squadron RAAF/Squadron 422 équipés respectivement de vingt Douglas DB-7 et de seize Handley-Page Halifax.

-Un squadron de reconnaissance, le N°12 Squadron RAAF/Squadron 415 équipé de vingt De Havilland Mosquito

short-sunderland-20

Short Sunderland survolant un convoi

-Un squadron de patrouille maritime, le n°13 Squadron RAAF/Squadron 417 équipé de douze Short Sunderland

-Un squadron de transport, le n°33 Squadron RAAF/Squadron 419 équipé de vingt Douglas C-47.

TOTAL 148 APPAREILS

-4th Australian Tactical Wing (4th ATW) : Indes Néerlandaises

-Deux squadrons de chasse, le n°15 Squadron RAAF équipé de vingt Hawker Hurricane et le n°16 Squadron RAAF équipé lui de vingt Curtiss P-40

Bristol Blenheim Mark IV 23

Bristol Blenheim

-Un squadron de bombardement, le n°23 Squadron RAAF équipé de vingt Bristol Blenheim

-Un squadron de reconnaissance, le n°17 Squadron RAAF équipé de seize De Havilland Mosquito

-Un squadron de patrouille maritime, le n°11 Squadron RAAF équipé de seize Consolidated Catalina

Douglas C-47

Douglas C-47 Skytrain

-Un squadron de transport, le n°34 Squadron RAAF équipé de vingt Douglas C-47

TOTAL 112 APPAREILS

-5th Australian Tactical Wing (5th ATW) : Australie

La 5ème Escadre Tactique Australienne ne voit le jour qu’en février 1951 pour regrouper les unités qui restent stationnées sur l’île-continent.

-Les quatre squadrons de chasse sont les n°27 Squadron RAAF (vingt Curtiss P-40), n°29 Squadron RAAF (vingt Hawker Hurricane), n°31 Squadron RAAF (vingt Hawker Hurricane) et n°32 Squadron RAAF (vingt Curtiss P-40).

handley-page-halifax-b-mk-ii-13

Handley-Page Halifax B Mk II

-Deux squadrons de bombardement stratégique, les n°40 et n°41 Squadron RAAF équipés chacun de seize Handley-Page Halifax

-Un squadron de reconnaissance, le n°42 Squadron RAAF équipé de seize De Havilland Mosquito

-Un squadron de patrouille maritime, le n°43 Squadron RAAF équipé de seize Consolidated Catalina

-Un squadron d’assaut aéromaritime, le n°19 Squadron RAAF équipé de seize Blackburn Bucaneer Mk VII

-Un squadron de transport, le n°35 Squadron RAAF équipé de seize Douglas C-47

TOTAL 176 APPAREILS

-6th Australian Tactical Wing (6th ATW)

Cette escadre est opérationnelle en janvier 1952.

North American P-51D Mustang 327.jpg

Mustang et Thunderbolt de l’USAAF. Un Lightning en arrière plan

-Deux squadrons de chasse, n°75 et n°76 Squadron RAAF équipés chacun de vingt chasseurs North American P-51 Mustang

-Un squadron de chasse lourde, le n°77 Squadron RAAF équipé de vingt Bristol Beaufighter

-Deux squadrons de bombardement, les n°60 et n°66 Squadron RAAF équipé chacun de vingt North American B-25 Mitchell

-Un squadron de reconnaissance, le n°67 Squadron RAAF équipé de vingt De Havilland Mosquito

-Un squadron de patrouille maritime, le n°20 Squadron RAAF équipé de douze Short Sunderland

-Un squadron de transport, le n°36 Squadron RAAF équipé de vingt Douglas C-47

TOTAL 152 APPAREILS

-7th Australian Tactical Wing (7th ATW)

Supermarine Spitfire Mk V 9

-Deux squadrons de chasse, les n°78 et n°79 Squadron RAAF équipé chacun de vingt Supermarine Spitfire

-Deux squadrons de chasse-bombardement, les n°80 et 82 Squadron RAAF équipés de vingt Hawker Typhoon et Tempest (respectivement huit et douze par unité)

North American B-25 Mitchell WWII 2

North American B-25 Mitchell

-Deux squadrons de bombardement, les n°99 et n°100 Squadron RAAF équipés chacun de vingt North American B-25 Mitchell

-Un squadron de bombardement lourd, le n°44 Squadron RAAF équipé de douze Consolidated B-24 Giant.

-Un squadron de reconnaissance, le n°94 Squadron RAAF équipé de seize De Havilland Mosquito

-Un squadron d’assaut aéromaritime, le n°45 Squadron RAAF équipé de seize Blackburn Bucaneer Mk VII

-Un squadron de transport, le n°37 Squadron RAAF équipé de vingt Douglas C-47.

TOTAL 184 APPAREILS

-8th Australian Tactical Wing (8th ATW)

Cette huitième escadres est créée en décembre 1952.

-Deux squadrons de chasse, les n°83 et n°84 Squadron RAAF équipé chacun de seize Supermarine Spitfire

Bell P-39 Airacobra 28

Bell P-39 Airacobra

-Deux squadrons de chasseur-bombardiers, le n°85 Squadron RAAF équipé de seize Bell P-39 Airacobra et le n°86 Squadron RAAF équipe de seize Hawker Typhoon

-Deux squadrons de bombardement, les n°87 et 88 Squadron RAAF équipé chacun de seize North American B-25

-Un squadron de reconnaissance, le n°98 Squadron RAAF équipé de seize De Havilland Mosquito

-Un squadron de transport, le n°38 Squadron RAAF équipé de seize Douglas C-47

TOTAL 128 APPAREILS

Au total la RAAF dispose de 1132 appareils de première ligne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s