Dominions (70) Australie (14)

Australian Marines

Historique

Les troupes de marines sont quasiment aussi vieilles que les marines en elles mêmes, servant à bord d’unités de combat lors des abordages, d’unités de protection des officiers contre des marins pas toujours dociles mais aussi d’unités de raids pour les missions outre-mer.

En septembre 1948, la Royal Australian Navy (RAN) ne possède pas à proprement parler d’unités d’infanterie de marine (il y à des unités ad hoc pour la défense côtière mais il s’agit plus de gardiens que de fantassins) mais l’utilité de ce type d’unité devient telle que l’état-major de la marine australienne décide de lever deux bataillons.

Le 1st Royal Australian Marines est créé le 14 octobre 1948, le 2nd Royal Australian Marines est créé le 5 janvier 1949, les deux unités étant opérationnelles à l’été.

Les recrues sont essentiellement des marins mais pour l’encadrement on demande l’aide de l’armée de terre et d’anciens sous-officiers venant des Royal Marines britannique. Il faut plusieurs semaines pour entraîner les unités.

Le 1er bataillon est stationné à Sydney et le 2ème à Darwin. Ce sont deux vrais bataillons d’infanterie mais leur mission est davantage la défense des bases concernées qu’autre chose.

Ce n’est qu’à partir de l’été 1950 que les Australian Marines vont être vraiment engagés en première ligne comme unités de raids et d’assaut, l’équivalent des Marine Raiders ou encore des Rangers.

Ces bataillons étaient organisés en un état-major, une compagnie de commandement et de soutien, trois compagnies d’infanterie et une compagnie d’armes lourdes (mitrailleuses, mortiers, canons antichars légers).

Ces deux bataillons vont multiplier les coups de sonde dans l’immense dispositif japonais mais vont également appuyer les débarquements soit en ouvrant le bal au profit des troupes de l’armée de terre ou en menant des opérations de diversion.

Quand une opération amphibie n’est pas prévue dans l’immédiat, les Australian Marines menaient des missions Search & Destroy (recherche et destruction) à savoir provoquer le plus de dégâts dans un temps le plus bref possible.

Le 1er bataillon participe ainsi aux combats en Nouvelle-Guinée, dans les Salomons, en Nouvelle-Guinée à nouveau, aux Phillipines, terminant la guerre à Formose.

Le 2ème bataillon après avoir opérer en Nouvelle-Guinée et aux Salomons en alternance avec le 1er va être engagé en Malaisie notamment dans le cadre de l’opération ZIPPER.

Les deux bataillons survivent au conflit et sont toujours opérationnels en 2019, opérant comme unités amphibies, comme unité d’infanterie sous blindage (avec de modernes et puissant 8×8) et même comme infanterie héliportée.

Organisation des deux bataillons

-Un état-major

-Une compagnie de commandement et de soutien avec un peloton de commandement (armement de l’état-major), un peloton de ravitaillement, un peloton de maintenance, un peloton sanitaire et un peloton de transmissions.

Bren LMG 30.jpg

Fusil mitrailleur Bren

-Trois compagnies d’infanterie avec un peloton de commandement, trois pelotons d’infanterie organisés autour d’un ou deux FM Bren et un peloton de mortier de 60mm avec trois armes.

-Une compagnie d’armes lourdes avec un peloton de mitrailleuses (généralement des fusils mitrailleurs Bren), un peloton de mortiers (trois mortiers de 3 pouces) et un peloton de canons antichars (canons de 2 livres utilisés aussi bien contre des blockhaus que contre des chars).

QF 2 Pounder 9

Canon antichar QF 2 Pounder (40mm). Les marines australiens utilisait ce canon pour neutraliser les blockhaus. 

Il semble qu’un temps les australiens ont envisagé de créer une brigade de Marines avec artillerie, chars légers, unités d’appui et de soutien. Ce projet ne voit pas le jour en raison du manque de moyens et de l’hostilité de l’armée de terre.

Uniformes et Armes

En service embarqué, les Australian Marines porte le même uniforme que les marins de la RAN avec néanmoins un insigne distinctif à savoir une grenade émergeant des flots, insigne encadré en haut par le mot AUSTRALIAN et le second par le mot MARINES.

A terre, l’uniforme est le même que celui de l’armée de terre avec un insigne particulier (voir ci-dessus) implanté sur l’épaule droite avec sur l’épaule gauche le mot MARINES.

L’armement est identique aux troupes de l’armée de terre australienne à savoir quelques armes australiennes, des armes américaines et surtout des armes britanniques qui sont majoritaires.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s