Dominions (43) Afrique du Sud (8)

Avions et hydravions

Consolidated PBY Catalina

Catalina aéronavale 2

Consolidated Catalina de l’Aviation Navale

 

Le Consolidated PBY (PB = Patrol Bomber Y = lettre du constructeur Consolidated) Catalina est un hydravion de patrouille maritime à long rayon d’action, un élégant hydravion à coque bimoteur avec une aile haute.

Le prototype effectue son vol initial le 28 mars 1935. Après des tests intensifs, l’appareil proposé par Consolidated triomphe sur celui proposé par Douglas. Le Catalina est mis en service en octobre 1936.

Les premières versions sont de purs hydravions mais à partir du PBY-5, l’appareil devient amphibie c’est-à-dire capable de se poser à terre mais aussi d’amerrir. Essentiellement utilisé pour la reconnaissance et la patrouille maritime, il sera également utilisé pour le bombardement, le torpillage, le mouillage de mines, le secours en mer, les opérations clandestines……….. .

En novembre 1948, la Royal South African Navy passe commande de seize Consolidated PBY-6 pour des missions de reconnaissance et de patrouille maritime. Les appareils sont livrés entre mars et septembre 1949, les appareils ralliant l’Afrique du Sud en vol via les Caraïbes, l’Amérique du Sud avant de traverser l’Atlantique.

Les appareils sont répartis entre deux unités, le squadron 11 basé au Cap pour couvrir l’Atlantique et le squadron 13 pour couvrir l’Océan Indien depuis Durban.

Ces appareils menaient des patrouilles maritimes en solitaire mais aussi en liaison avec des navires de surface qu’il s’agisse de convois ou de navires isolés.

Des appareils ont été déployés à Diego-Suarez (Madagascar) mais aussi à Aden (Yemen) pour améliorer la couverture de l’Océan Indien. Des hydravions ont également été engagés dans les opérations GIDEON et VAMPYR.

Face aux pertes, de nouveaux PBY-6 ont été commandés en livrés, la RSAN ayant au final reçu trente-deux Catalina. Il en restait vingt à la fin du conflit.

Seize appareils sont maintenus en service au sein des squadron 11 et 13. Ils sont remplacés en 1962 par des Martin PBM-6 Mariner.

PBY-6A_BuAer_3_side_view.jpg

Caractéristiques Techniques du Consolidated PBY-5 Catalina

Type : hydravion à coque bimoteur de patrouille maritime

Masse : à vide 9485kg maximale au décollage 16066kg

Dimensions : longueur 19.46m envergure 31.70m hauteur : 6.15m

Motorisation : deux moteurs radiaux Pratt & Whitney R-1830-92 Twin Wasp de 1200ch chacun

Performances : vitesse maximale 314 km/h vitesse de croisière 201 km/h distance franchissable 4030km plafond opérationnel : 4000m

Armement : deux mitrailleuses de 12.7mm latérales deux autres dans la tourelle de nez et une mitrailleuse de 7.7mm dans le tunnel ventral. 1814 kg de charge militaire (torpilles, bombes, charges de profondeurs, mines).

Equipage : deux pilotes, trois mitrailleurs, un mécanicien , un radio et un navigateur soit 8 hommes

Bristol Beaufort

Bristol Beaufort Mk I.jpg

Deux Bristol Beaufort en vol

Le Bristol type 152 est un bombardier-torpilleur bimoteur qui effectue son premier vol le 15 octobre 1938. Cet appareil est un bimoteur à aile basse à dérive unique qui entre en service en janvier 1940 au sein du Coastal Command britannique.

L’appareil intéresse la marine sud-africaine mais les budgets tardent à être débloqués. Vingt-quatre Bristol Beaufort Mk III sont commandés au début du conflit et livrés au printemps 1949.

Ils sont répartis entre les squadrons 12 et 14 stationnés respectivement à Durban et à Port-Elizabeth pour des missions de torpillage, d’assaut aéromaritime et de bombardement terrestre.

Ils vont participer à l’opération GIDEON en s’attaquant aux cibles littorales de la Somalie italienne en attendant de pouvoir frapper à l’intérieur des terres. Ils vont utiliser des torpilles, des bombes lisses et même des roquettes.

En septembre 1951 les premiers Bristol Beaumont Mk IIIS arrivent en Afrique du Sud pour remplacer les quatorze appareils encore opérationnels. Le Bristol Beaufort est retiré du service actif en janvier 1952 et donc remplacé par trente-deux Bristol Beaumont plus modernes.

Caractéristiques Techniques du Bristol Beaufort Mk I

Type : bombardier-torpilleur bimoteur quadriplace

Masse : à vide 5945kg en charge 9629kg

Dimensions : longueur 13.46m envergure 17.63m hauteur 4.34m

Motorisation : deux moteurs radiaux Bristol Taurus 14 cylindres de 1130ch chacun

Performances : vitesse maximale 420 km/h à 1981m vitesse de croisière 410 km/h à 1981m distance franchissable 2600km plafond opérationnel 5030m

Armement : trois mitrailleuses de 7.7mm (deux en tourelle dorsale et une dans l’aile droite) puis six mitrailleuses de même calibre (deux dans le nez, deux en tourelle dorsale, une dans l’aile droite et une latérale) une torpille de 18 pouces (457mm) ou 907kg de bombes

Bristol Beaumont

Le Bristol Beaumont est une évolution du Bristol Beaufort. Il répond à un appel d’offres lancé en septembre 1944, trois compagnies répondant à ce RFP (Request for Proposal) en l’occurrence Bristol, Fairey et Armstrong-Whitworth mais seul Bristol construisit deux prototypes.

Le fuselage du Beaufort est repris mais après un intense travail en soufflerie clairement affiné avec une dérive double au lieu de la dérive simple du Beaufort. Les ailes sont allongées, des moteurs nettement plus puissant en l’occurence des Bristol Hercules XIX optimisés pour la basse/moyenne altitude.

L’armement est renforcé avec une tourelle dorsale double, deux mitrailleuses dans le nez, une mitrailleuse automatique couvrant le secteur inférieur et quatre dans les ailes soit neuf armes contre six pour le Beaufort. Le nombre pouvait même passer à quinze en remplaçant le nez vitré standard par un nez plein.

Le prototype n°1 décolle pour la première fois le 18 août 1946 suivit du prototype n°2 le 4 janvier 1947. Sa mise au point est rapide puisque les premiers appareils de série sont livrés à l’automne 1947.

La désignation Mk I est réservée aux avions-torpilleurs du Coastal Command, le Mk II pour des bombardiers destinés au Bomber Command et le Mk III pour les appareils exportés, les Beaumont sud-africains étant officiellement désignés Mk IIIS.

Trente-deux Bristol Beaumont Mk IIIS sont commandés par la marine sud-africaine, les premiers appareils arrivant à destination en septembre 1951. Tous les appareils sont livrés en décembre 1951 ce qui permet le retrait officiel du Bristol Beaufort en janvier 1952.

Les Beaumont sont engagés dans des missions de patrouille maritime et de bombardement essentiellement au dessus de l’Océan Indien, les squadrons 12 et 14 étant stationnés à Durban et à Port-Elizabeth.

Des Beaumont sont engagés dans l’opération VAMPYR, traquant la navigation japonaise dans le golfe du Bengale. Ils subissent des pertes ce qui impose la livraison de nouveaux appareils.

Aux Bristol Beaumont Mk IIIS déjà connus s’ajoute seize Mk IVS qui disposaient de moteurs plus puissants, d’un armement renforcé (deux canons de 20mm dans les ailes au lieu des quatre mitrailleuses de 7.7mm).

Sur les quarante-huit Beaumont livrés à la RSAN, il n’en restait que vingt-huit en septembre 1954, appareils remplacés au début des années soixante par des bimoteurs de patrouille maritime Lockheed Neptune.

Caractéristiques Techniques du Bristol Beaumont Mk I

Type : bombardier-torpilleur bimoteur quadriplace

Masse : à vide 6350kg en charge 9890kg

Dimensions : longueur 14.76m envergure 18.23m hauteur 4.45m

Motorisation : deux moteurs radiaux Bristol Hercules XIX de 1750ch chacun entraînant des hélices quadripales

Performances : vitesse maximale 490 km/h à 1981m vitesse de croisière 450 km/h à 1981m distance franchissable 2900km plafond opérationnel 7150m

Armement : neuf mitrailleuses de 7.7mm Browning avec quatre dans les ailes, deux dans la tourelle dorsale, deux dans le nez et une mitrailleuse pour la défense du secteur inférieur.

Le nombre peut passer à treize en configuration “nez plein” avec huit mitrailleuses dans le nez, deux en tourelle dorsale, quatre dans les ailes et une mitrailleuse pour la défense du secteur inférieur soit un total de quinze armes. Une torpille de 900kg ou 1500kg de bombes.

Equipage : Quatre hommes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s