URSS (52) Ordre de Combat et Programme de Guerre (4)

Flotte du Pacifique (HQ Vladivostok)

-Un état-major de flotte (direction opérationnelle, direction de l’aéronavale, direction de la logistique, direction du renseignement, direction du personnel et de la formation, direction des transmissions)

-7ème Escadre

-Division de ligne du Pacifique avec le cuirassé Sovietskaya Belorussiya et le Croiseur de bataille Arkangelsk

Projet 72

Schéma représentant le porte-avions Ulianovsk

-Porte-avions Ulianovsk hors rang

-Division de croiseurs lourds du Pacifique avec les Croiseurs lourds Kalinine et Lazare Kaganovitch

-9ème Escadre légère

-1ère Division de Croiseurs légers du Pacifique : croiseurs légers Chapayev et Kuybyshev

-2ème Division de Croiseurs légers du Pacifique : croiseurs légers Zhelezniakov et Chkalov

Baku.jpg

Le Baku

-1ère Division de destroyers du Pacifique : conducteurs de flottilles Baku et Tbilissi

-2ème Division de destroyers du Pacifique : quatre destroyers classe Gnevny (Rezvyy,Ryanyy,Rastoropnyy et Redkiy)

-3ème Division de destroyers du Pacifique : trois destroyers classe Gnevny (Razyaschchyy,Reshitelnyy, Retivyy)

-4ème Division de destroyers du Pacifique : trois destroyers classe Gnevny (Revnostriyy,Razyaryonny et Razumnyy)

-5ème Division de destroyers du Pacifique : deux destroyers classe Ognevoy, les Slavnyy et Stroynyy

-Escadre sous-marine du Pacifique

sousmarinl.18

Sous-marin L-18

-1ère brigade sous-marine du Pacifique avec quatre sous-marins classe Leninets (L-7,L-11,L-13,L-15)

-2ème brigade sous-marine du Pacifique avec quatre sous-marins classe Leninets (L-8,L-10,L-12,L-14)

-3ème brigade sous-marine du Pacifique avec quatre sous-marins classe Leninets (L-16,L-17,L-18,L-19)

-4ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins type Schuka, les Shch-101 à 108

-5ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins type Schuka, les Shch-109 à 116

-6ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins type Schuka, les Shch-117 à 124

-7ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins type Schuka, les Shch-125 à 132

-8ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins type Schuka, les Shch-133 à 140

-9ème brigade sous-marine du Pacifique avec onze sous-marins type Schuka, les Schuka-141 à 151

-10ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins type 97, les S-57/59/61/63/65/67/69/71

-11ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins type 97, les S-58/60/62/64/66/68/70/72

-12ème brigade sous-marine du Pacifique avec huit sous-marins de type M (Malyutcha), les M-16,M-17,M-18,M-19,M-20,M-21,M-22,M-23

-13ème brigade sous-marine du Pacifique avec neuf sous-marins type M (Malyutcha), les M-24,M-25,M-26,M-27,M-28,M-56,M-72,M-73 et M-74

11ème Escadre légère

-1ère division de patrouille du Pacifique avec quatre escorteurs type Uragan (Vikhr,Shtorm,Burya,Sneg)

-2ème division de patrouille du Pacifique avec quatre escorteurs type Yastreb (Tigr,Kuguar,Sokol et Fregate)

-3ème division de patrouille du Pacifique avec six escorteurs classe Riga (Sobol,Filin,Sarych,Puma,Volk,Bizon)

-Hors Rang : escorteurs classe Petya PLK-9 et 11

-4ème division de patrouille du Pacifique : huit chasseurs de sous-marins type MO-1 (MO-33 à 36 et MO-41 à 44)

-5ème division de patrouille du Pacifique : huit chasseurs de sous-marins type MO-2 (MO-57 à 60 et MO-69 à MO-72)

-6ème division de patrouille du Pacifique : huit chasseurs de sous-marins type MO-3 (MO-81 à 88)

-Force de vedettes lance-torpilles avec douze vedettes type Sh-4 (une escadrille), vingt-quatre vedettes type G-5 (deux escadrilles) et seize vedettes type D-3bis (deux escadrilles)

Escadre de guerre des mines du Pacifique

-1ère division de mouillage de mines : mouilleurs de mines MZ-7 et MZ-8 mouilleurs de filets SG-3 et SG-5.

-9ème division de dragage de mines : huit dragueurs de mines type Yugas (T-1 à T-8)

-10ème division de dragage de mines : huit dragueurs de mines type T-43 (T-9 à T-16)

-11ème division de dragage de mines : huit dragueurs de mines type T-43 (T-17 à T-24)

Division de soutien de la flotte du Pacifique

-Trois pétroliers VT-6/8/10

-Deux cargos VTr-5 et Vtr-6

-7ème Division d’Aviation de la Flotte (7ème DAF)

-Un régiment de chasse disposant de trois escadrilles de vingt et un Yakovlev Yak-9

-Un régiment de bombardement-torpillage équipé de trente-six Illiouchine Il-4

Petlyakov Pe-3bis

Petlyakov Pe-3M

-Un régiment de bombardement-torpillage équipé de trente-six Petlyakov Pe-3M

-Un régiment d’hydravions de patrouille maritime équipé de trois escadrilles de douze Beriev Be-6

-Un groupement d’hydravions embarqués disposant de six Beriev Be-4

-9ème Division d’Aviation de la Flotte (9ème DAF)

-Un régiment de chasse disposant de trois escadrilles de vingt et un Lavochkine La-5

-Un régiment de bombardement-torpillage équipé de trente-six Illiouchine Il-4

-Un régiment de bombardement-torpillage équipé de trente-six Petlyakov Pe-3M

-Un régiment d’hydravions de patrouille maritime équipé de trois escadrilles de douze Beriev Be-6

-Un groupement d’hydravions embarqués disposant de quatre Beriev Be-4

-11ème Division d’Aviation de la Flotte (11ème DAF)

-Un régiment de chasse disposant de trois escadrilles de vingt et un Lavochkine La-5

-Un régiment de bombardement-torpillage équipé de trente-six Illiouchine Il-4

-Un régiment de bombardement-torpillage équipé de trente-six Petlyakov Pe-3M

-Un régiment d’hydravions de patrouille maritime équipé de trois escadrilles de douze Beriev Be-6

-Un groupement d’hydravions embarqués disposant de huit Beriev Be-4

-Groupe Aérien Embarqué du Pacifique

Comme son homologue de l’Arctique, le GAE-Pacifique dispose de seize chasseurs Yakovlev Yak-9K, de douze bombardiers en piqué Illiouchine Il-2 Sturmovik et de douze bombardiers-torpilleurs PT-M-75 soit un total de 40 appareils

Flotte du Nord (HQ Severomorsk)

-Un état-major de flotte (direction opérationnelle, direction de l’aéronavale, direction de la logistique, direction du renseignement, direction du personnel et de la formation, direction des transmissions)

-8ème Escadre

-Porte-avions d’escadre Orel

Classe Tchapaev.gif

Croiseur classe Chapayev

-Division de Croiseurs du Nord croiseurs légers Admiral Makarov et Profintern (classe Chapayev)

-1ère division de destroyers du Nord : destroyers Karl Marx et Valerian Kyibyshev

-2ème division de destroyers du Nord : six destroyers appartenant soit au type 7 (Rekordnyy Rezkiy) ou au type 7U (Soobrazitel’ny, Sposobnyl,Sovershennyi,Svobodnyi)

-3ème division de destroyers du Nord : quatre destroyers classe Ognevoy (type 30) (Osmotritelny, Obraztsovy,Odaryonny et Vnushitelny)

-10ème Escadre légère

-1ère division de patrouille du Nord : quatre escorteurs type Uragan (Groza,Zamitsa,Shkval,Purga)

-2ème division de patrouille du Nord : quatre escorteurs type Yastreb (Leopard,Pantera,Berkut,Orlan)

-3ème division de patrouille du Nord : huit escorteurs classe Riga (Barsuk Lun Zubr Kobchik Tur Norka Voron Grizon)

-4ème division de patrouille du Nord : huit chasseurs de sous-marins type MO-1 (MO-37 à 40 et MO-45 à MO-48)

-5ème division de patrouille du Nord : quatre chasseurs de sous-marins type MO-2 (MO-61 à 64)

-Force de vedettes lance-torpilles avec vingt-quatre vedettes type G-5 (trois escadrilles) et 16 vedettes type D-3 (deux escadrilles).

-Escadre sous-marine du Nord

-Sous-marin Krasnogvardyeyets (classe Dekabrist) hors-rang

-1ère brigade sous-marine du Nord avec huit sous-marins classe Schukha (type Shch) avec les Shch-401/403/405/407/411/413/414/421

-2ème brigade sous-marine du Nord avec six sous-marins classe Schukha (type Shch) avec les Shch-402/404/406/408/422/424

-3ème brigade sous-marine du Nord avec huit sous-marins type M (Malyutchka) avec les M-75/76/77/78/79/80/81/82

-4ème brigade sous-marine du Nord avec huit sous-marins classe Srednaya (type S) (S-51/52/53/54/55/56/S-101 et S-102)

-5ème brigade sous-marine du Nord avec trois sous-marins classe K (K-1/K-2/K-3)

-6ème brigade sous-marine du Nord avec trois sous-marins classe K (K-21/K-22/K-23)

-7ème brigade sous-marine du Nord avec trois sous-marins classe K (K-51/K-52/K-53)

-8ème brigade sous-marine du Nord avec trois sous-marins classe K (K-54/K-55/K-56)

-9ème brigade sous-marine du Nord avec trois sous-marins type 99 (l-26/L-28/L-30)

-10ème brigade sous-marine du Nord avec trois sous-marins type 99 (L-27/L-29/L-31)

-11ème brigade sous-marine du Nord avec cinq sous-marins type 97 (S-73/74/75/76/77)

-Escadre de guerre des mines du Nord

-Mouilleur de mines MZ-9 et 10

-Mouilleur de filets SG-6 et SG-7

-12ème division de dragage de mines avec huit dragueurs de mines type T-43 (T-301 à T-308)

-13ème division de dragage de mines avec huit dragueurs de mines type T-43 (T-309 à T-316)

-14ème division de dragage de mines avec huit dragueurs de mines type T-43 (T-317 à T-324)

-Division de soutien de la Flotte du Nord

-Pétroliers VT-7/VT-9/VT-11

-Cargos VTr-7/VTr-8/VTr-9/VTr-10

-8ème Division d’Aviation de la Flotte (8ème DAF)

-Un régiment de chasse équipé de trois escadrilles de vingt et un Lavochkine La-7

-Un régiment de bombardement-torpillage avec trente-six Illiouchine Il-4

-Un régiment de bombardement-torpillage avec trente-six Petlyakov Pe-3M

-Un régiment d’hydravions de patrouille maritime disposant de trois escadrilles de douze Beriev Be-6

-Un régiment de bombardiers en piqué de trente-six Iliouchine Il-2 Sturmovik

-Un groupement d’hydravions embarqué disposant de seize Beriev Be-4.

-10ème Division d’Aviation de la Flotte (10ème DAF)

-Un régiment de chasse équipé de trois escadrilles de vingt et un Lavochkine La-7

-Un régiment de bombardement-torpillage avec trente-six Illiouchine Il-4

-Un régiment de bombardement-torpillage avec trente-six Petlyakov Pe-3M

-Un régiment d’hydravions de patrouille maritime disposant de trois escadrilles de douze Beriev Be-6

-Un régiment de bombardiers en piqué de trente-six Iliouchine Il-2 Sturmovik

-Groupe Aérien Embarqué du Nord

Illyushin Il-2 Sturmovik 13

Le légendaire Sturmovik 

Comme son homologue du Pacifique, le GAE-Nord (appelé également GAE-Arctique) dispose de seize chasseurs Yakovlev Yak-9K, de douze bombardiers en piqué Illiouchine Il-2 Sturmovik et de douze bombardiers-torpilleurs Tupolev PT-M-75 soit un total de 40 appareils.

Flottille fluviale du Danube

AK-454 class armoured boat.jpg

Vedette blindée utilisée par les flottilles fluviales soviétiques

-Vedettes : une escadrille de huit vedettes type 161, une escadrille de quatre vedettes type 186 et de quatre vedettes blindées type BKA, une escadrille de douze vedettes type 194,

-Les trois transports blindés du projet 1171 forment une escadrille d’appui et de soutien avec les six dragueurs fluviaux et les six monitors.

-Une compagnie de fusiliers marins et une escadrille de douze Yakovlev Yak-9

Flottille fluviale du Don

-Vedettes : une escadrille de huit vedettes type 161, une escadrille de quatre vedettes type 186 et de quatre vedettes BKA, une escadrille de douze vedettes type 194

-Une escadrille de six dragueurs fluviaux

-Une escadrille mixte composée de quatre monitors fluviaux et de quatre transports blindés

-Une compagnie de fusiliers marins et une escadrille de douze Yakovlev Yak-9

Flottille fluviale du Dniepr

-Vedettes : une escadrille mixte composée de quatre vedettes type 186 et quatre vedettes blindées type BKA ainsi qu’une escadrille de douze vedettes type 194

-Une escadrille de six dragueurs fluviaux

-Une escadrille mixte avec trois transports blindés et quatre monitors fluviaux

-Une compagnie de fusiliers marins et une escadrille de douze Lavochkine La-5

Flottille fluviale de la Volga

-Vedettes : une escadrille de huit vedettes type 161, une escadrille de huit vedettes type 186, une escadrille de douze vedettes type 194 et un escadrille de quatre vedettes blindées type BKA.

-Une escadrille de six dragueurs fluviaux

-Une escadrille de six transports blindés

-Une escadrille de six monitors fluviaux

-Une compagnie de fusiliers marins et une escadrille de douze Lavochkine La-7

Flottille fluviale de l’Amour

-Vedettes : une escadrille de huit vedettes type 161, une escadrille de huit vedettes type 186, une escadrille de quatr e vedettes type 194 et de quatre vedettes blindées type BKA.

-Une escadrille de six dragueurs fluviaux

-Une escadrille de quatre transports blindés et de deux monitors fluviaux

-Une compagnie de fusiliers marins et une escadrille de douze Lavochkine La-5

Commandes et constructions de guerre

Avant-propos

Quand le second conflit mondial éclate ou du moins quand l’URSS entre dans le conflit un certain 21 juin 1950, la RKKF continue la montée en puissance entamée à la fin des années trente, montée en puissance entravée par un manque de personnel qualifié, la terreur des Grandes Purges et les ambitions démesurées et mégalomaniaques du maître du Kremlin.

L’invasion du territoire par les allemands et leurs alliés entraînent la perte de nombreux chantiers notamment ceux des pays baltes et de l’Ukraine. Ceux de Leningrad ne peuvent fonctionner normalement en raison des bombardements et de la pénurie d’hommes et de matériaux. Il reste bien ceux de l’Arctique et de l’Extrême-Orient, ceux implantés sur les grandes fleuves mais leur intérêt est limité.

Tout comme la majorité des belligérants, les commandes navales soviétiques du conflit sont des commandes d’urgence, des navires faciles et rapides à construire pour un usage quasi-immédiat.

Néanmoins alors que la fin du conflit approche, la RKKF entame un travail doctrinal pour anticiper le visage de la future marine soviétique. Une direction de la prospective outre son rôle de recension et de diffusion des leçons du conflit va essayer de proposer un format réaliste et cohérent alors que le pays va forcément sortir épuisé de plusieurs années d’un conflit abominable.

Comme les autres grandes marines, la RKKF devenue en 1957 officiellement la marine soviétique (Voyenno-morskoy flot SSSR «Forces militaires navales de l’URSS») va conserver quelques grandes unités de surface, dévelloper son outil aéronaval et préserver croiseurs et destroyers.

L’apparition du missile et de l’atome bouleversent la donne et Nikita Khrouchtchev arrivé au pouvoir en 1960 tente de privilégier sous-marins et missiles au détriment des grandes unités de surface avant de revenir à de plus sages proportions mais ceci est une autre histoire.

Commandes et construction de guerre

Grandes unités de surface

-Le programme naval de 1947 prévoyait la construction de deux cuirassés supplémentaires inspirés des Sovietsky Soyouz. Ces deux navires non baptisés ne sont pas mis sur cale avant l’invasion allemande du 21 juin 1950.

Il semble mais cela n’est pas confirmé que la construction à été envisagée à partir de 1954 mais très vite le pouvoir soviétique se rend compte qu’il n’en à pas les moyens, le Sovietskaya Belorussiya resta donc le dernier cuirassé construit par la Russie et son avatar communiste, l’URSS.

-Même chose pour les porte-avions. Si le concept de «pont plat» est validé par le conflit, il faudra attendre le milieu des années soixante pour que quatre grands porte-avions de 60000 tonnes remplacent l’Ulianovsk qui avait survécu au conflit contrairement à l’Orel.

-En ce qui concerne les croiseurs lourds, huit unités de classe Aleksandr Nevsky étaient prévues dans le cadre du programme naval de 1947.

Les deux premiers baptisés Alexandre Nevsky et Potemkine sont mis sur cale mais aucun ne sera achevé, les éléments sur cale démantelés après guerre après avoir été endommagés à plusieurs reprises par des bombardements allemands. Les six autres ne seront jamais mis sur cale et leur construction abandonnée durant la guerre.

-En ce qui concerne les croiseurs légers, les deux derniers Chapayev ne sont pas achevés (remorqués de leurs ports ukrainiens en direction de ports caucasiens, ils sont laissés ainsi durant le conflit et en trop mauvais état la guerre terminée).

Le programme naval de 1947 prévoyait la construction de seize nouveaux croiseurs légers classe Zhadnov, une évolution des Chapayev. Seulement quatre seront achevés durant le conflit, quatre après guerre avec de logiques et de naturelles modifications. La construction des huit derniers jamais mis sur cale est abandonnée durant le conflit.

Destroyers

La marine soviétique aligne soixante-deux destroyers en septembre 1948. Durant la période septembre 1948-juin 1950 pas moins de quatorze unités type 30 sont mises en service (quatre en Baltique, quatre en mer Noire, quatre au sein de la Flotte du Nord et deux au sein de la flotte du Pacifique).

Durant le second conflit mondial (juin 1950-septembre 1954), la marine soviétique parvient à mettre en service non sans mal quatre type 42 et six type 30. Le programme naval de 1947 prévoyait la construction de quarante-cinq destroyers (tous de type 42 ?) mais seulement douze type 42 sont mis sur cale avant le début de l’opération BARBAROSSA.

Quatre sont achevés pour la flotte de la Baltique durant la guerre. Deux unités sont sabordés sur cale à Liepaja et deux sur cale à Odessa pour échapper aux allemands. Les quatre derniers sur cale en Extrême-Orient soviétique seront achevés après guerre.

Les trente-trois autres destroyers prévus ne vont pas étre commandés, un nouveau programme étant lancé à la fin des années cinquante pour remplacer une flotte vieillissante et pas toujours fiable.

Sous-marins

S-1.jpg

Le S-1 (type 97)

-Cinquante-deux sous-marins type 97 (S améliorés) ont été commandés. 21 navires sont en service en juin 1950 au moment de BARBAROSSA. 21 sont en construction, douze sont mis en service durant le conflit, neuf sont sabordés pour ne pas tomber aux mains des allemands et les dix derniers ne seront jamais mis sur cale.

-Seize sous-marins mouilleur de mines type 99 sont commandés, six sont construits et mis en service, les dix derniers sont abandonnés.

Navires légers

La majorité des navires construits durant le second conflit mondial par l’URSS sont des navires légers appartenant à la catégorie de la «poussière navale».

Dans le domaine de l’escorte, les soviétiques poursuivent la construction des Petya. Douze navires étaient déjà en service avant juin 1950. Le chantier naval de Konsomolsk-Sur-Amour va construire huit navires supplémentaires (PLK-13 à 20) destinés au Pacifique (quatre) et à la flotte du Nord (quatre).

Le chantier naval de Molotovsk construit pour la flotte du Nord six escorteurs classe Petya (PLK-21 à PLK-26). Ces quatorze navires survivent tous au conflit. Mis en réserve entre 1967 et 1969, ils sont cédés ultérieurement à la Chine pour six d’entre-eux, navires utilisés pour la formation et l’entrainement de la nouvelle marine chinoise. Les huit autres ne sont pas réarmés et seront démolis dans les années quatre-vingt.

-Quarante-huit chasseurs de sous-marins type MO-3 sont construits durant le conflit, des navires immatriculés MO-89 à MO-136, des navires répartis entre les différentes flottes en l’occurence douze en mer Baltique (MO-89 à MO-100), douze en mer Caspienne (MO-101 à MO-112), huit dans le Pacifique (MO-113 à MO-120) et le reliquat soit seize navires dans la flotte du Nord (MO-121 à MO-136.

Sur ces quarante-huit navires construits, six sont perdus en mer Baltique (MO-89,90,93,94,97,99), quatre en mer Caspienne (MO-101,104,106 et 112), deux dans le Pacifique (MO-113 et 119) et six au sein de la flotte du Nord (MO-121, 124,125,127,129,130). Les survivants sont désarmés dans le courant des années soixante, certains étant cédés au KGB pour des missions de surveillance des frontières

-De nouveaux dragueurs de mines T-58 sont également construits, huit en mer Baltique (T-225 à 232), quatre en mer Noire (T-425 à T-428) et huit au sein de la flotte du Nord (T-325 à 332) soit vingt navires.

Sur ces vingt navires, six sont perdus deux en mer Baltique (T-229 et 231), deux en mer Noire (T-426 et 428) et deux au sein de la flotte du Nord (T-425 et 431).

-En ce qui concerne les vedettes lance-torpilles, aux 450 exemplaires en service en juin 1950 vont s’ajouter 128 navires, quarante-huit appartenant au type Konsomolets et quatre-vingt au type G-6.

Sur ces vingt-huit navires, pas moins de quarante-huit sont perdus durant le conflit, trente-deux Konsomolets et seize G-6. Les autres navires sont retirés du service entre 1959 et 1962, certaines étant cédées à la Finlande, à la Pologne, à la Roumanie, à la Bulgarie et à la Chine.

-Quelques embarcations fluviales improvisées sont construites, généralement des navires civils hâtivement blindées.

Navires de soutien et navires amphibies

-Peu de navires de soutien sont construits mais la marine marchande est entièrement réquisitionnée pour compenser le manque de navires de soutien logistique.

-Dans le domaine amphibie, l’URSS bénéficie de l’aide massive des alliés. Outre la construction de chalands de débarquement soviétiques inspirés des LCM, Moscou va recevoir de nombreux navires et embarcations amphibies.

La Flotte de la Baltique reçoit deux LST, quatre LCT, quatre LCU et huit LCM, la Flotte de la mer Noire reçoit elle quatre LST, quatre LCT, quatre LCU et huit LCM.

Si la flotte du Nord reçoit deux LST, quatre LCT, quatre LCU et huit LCM, celle du Pacifique à reçu quatre LST, six LCT, quatre LCU et vingt-quatre LCU.

Aéronavale

North American B-25 Mitchell WWII 5

L’aéronavale soviétique à utilisé des North American B-25 Mitchell

-L’aéronavale soviétique reçoit des appareils américains pour compléter la production nationale avec des chasseurs Republic P-47 et Curtiss P-40, des bombardiers Douglas A-20 Havoc et North American B-25 Mitchell et des hydravions Consolidated PBY Catalina.

-En ce qui concerne les avions nationaux, l’aéronavale reçoit des chasseurs Yakovlev Yak-11 et Yak-13, des Lavochkine La-9 (en attendant le La-11), les bombardiers-torpilleurs Pe-3MF complètent les Pe-3 et si les Pe-8 ne sont remplacés par de nouveaux appareils, l’Illiouchine Il-4 est complété par l’Illiouchine Il-6 alors que l’Illiouchine Il-10 remplace peu à peu l’Illiouchine Il-2 Sturmovik.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s