Italie (80) Regia Aeronautica (2)

Organisation

Avant-propos

La Regia Aeronautica à la différence des armées de l’air françaises et britanniques _la première s’inspira de la seconde pour sa grande réforme de 1944_ à choisit une structure territoriale et non une structure spécialisée.

Point ici de commandement spécialisé dans la chasse, le bombardement ou la reconnaissance mais des commandements géographiques disposant de tous les moyens nécessaires pour mener des opérations sur une zone donnée.

Ce système à ses avantages (autonomie importante du dispositif, moyens qui peuvent être modulés en fonction de la mission) mais aussi ses inconvénients (risque de fragmentation d’une armée, difficulté à une unité transférée d’un front à l’autre à s’intégrer à des procédures et des tactiques qui peuvent être différentes).

On trouvait d’abord des régions aériennes (Zona Aerea Territoriale) ou des commandements régionaux (ex : Aeronautica della Sicilia pour les moyens aériens déployés en Sicile) qui regroupaient des divisions ou des brigades aériennes (Divisione Aerea/Brigata Aerea).

Ces divisions et ces brigades sont des grandes unités spécialisées de chasse, de bombardement, de reconnaissance, de coopération. Elles sont organisées en escadres appelées Stormo qui regroupent des Gruppo (escadrons) eux mêmes divisés en escadrilles ou Squadriglia.

Bien que l’Italie ait choisit de regrouper tous les moyens aériens sous un unique commandement, la politique à imposé un certain nombre de compromis et notamment des commandements destinés à la coopération avec la marine (NdA que nous avons déjà vu) et à la coopération avec l’armée de terre.

Ordre de bataille de la Regia Aeronautica en 1940

-Etat-major (Commando Aereo Supremo)

-1ère région aérienne (Milan)

Fiat BR.20 6

Fiat BR-20

-4ème division de bombardement «Drago» disposant de trois escadres (stormo), les 7ème, les 13ème et 43ème disposant chacune de deux groupes, les trois stormo étant équipés de bombardiers bimoteurs Fiat BR-20 Cicogna.

-2ème divisions de chasse «Borea» disposant de deux stormo numérotés 3 et 53, des escadres disposant chacune de deux groupes de chasseurs biplans Fiat CR-42.

Fiat CR 42 Falco 22.jpg

Fiat CR-42 en vol

-6ème division de bombardement «Falco» disposant d’un groupe indépendant de chasse équipé de Fiat CR-42 et trois stormo, les 16ème, 18ème et 47ème disposant chacun de deux groupes.

Si les 16ème et 47ème Stormo sont équipés de CANT Z.1007bis, le 18ème est équipé de Fiat BR-20.

-2ème région aérienne (Palerme)

Savoia Marchetti SM79_1.jpg

Savoia Marchetti SM-79

-3ème division de bombardement «Centauro» disposant de trois stormo de bombardement, trois stormo à deux groupes, les six groupes étant équipés de bombardiers trimoteurs Savoia-Marchetti SM-79.

-Brigade de bombardement «Nibbio» disposant d’un groupe indépendant équipé de Savoia-Marchetti SM-95c et surtout de deux stormo de bombardement disposant de deux groupes de Savoia-Marchetti SM-79.

-Division de chasse «Aquila» dispose d’un groupe indépendant de chasse équipé de Macci MC-200, d’un squadriglia de reconnaissance équipé de IMAM Ro-37bis et d’un stormo de chasse équipé de deux groupes de Fiat CR-42.

-3ème région aérienne (Rome)

-5ème division de bombardement «Eolo» disposant de deux stormo numérotés 9 et 46, ces deux stormo disposant chacun de deux groupes équipés de Savoia-Marchetti SM-79.

Fiat G.50 3.jpg

Fiat G-50 en compagnie d’un Me-110

-8ème brigade de chasse «Astore» disposant d’un groupe indépendant de chasse équipé de Breda Ba-88 et de deux stormo numérotés 51 et 52 disposant chacun de deux groupes, les deux escadres étant entièrement équipées de Fiat G-50 Freccia, les premiers chasseurs monoplans de la Regia Aeronautica.

Zone aérienne territoriale de Bari

-Un groupe indépendant de bombardement équipé de Fiat BR-20

-Un groupe indépendant de chasse équipé de Fiat CR-32

-Deux escadres/stormo disposant chacune de deux groupes de bombardement, le 35ème stormo disposant d’un groupe de CANT Z-501 et d’un groupe de CANT Z-506bis alors que le 37ème stormo dispose de deux groupes de Savoia-Marchetti SM-81.

Commandement Aérien de Sardaigne (Cagliari)

Breda Ba.88 3.jpg

Breda Ba.88 Lince en piqué

-10ème brigade de bombardement «Marte» disposant d’un groupe de chasse équipé de Fiat CR-32, d’un groupe d’attaque au sol équipé de Breda Ba-88, d’une escadrille (squadriglia) équipé de biplans d’observation et de reconnaissance IMAM Ro-37 et surtout de trois stormo de bombardement numérotés 8, 31 et 32.

Si le numéro 31 dispose de deux groupes équipés de CANT Z.506bis, les deux autres disposent de deux groupes de Savoia-Marchetti SM-79.

Commandement Aérien Albanie (Tirana)

-Un groupe indépendant de bombardement équipé de Savoia-Marchetti SM-81

-Un groupe indépendant de chasse équipé de Fiat CR-32

-Une escadrille de reconnaissance équipé de IMAM Ro-37bis

Commandement Aérien Egée (Rhodes)

-Un groupe indépendant de chasse équipé d’IMAM Ro-44

-Un groupe indépendant de chasse équipé de Fiat CR-32

-Une escadre de bombardement (39ème) à deux groupes équipés de Savoia-Marchetti SM-81

Commandement Aérien de Libye occidentale (Tripoli)

-Un groupe de reconnaissance saharienne équipé de Caproni Ca-309

-Un groupe de reconnaissance indépendant équipé de deux squadriglia de IMAM Ro-37

-Deux stormo de bombardement disposant chacun de deux groupes, chaque groupe du 15ème stormo étant équipé de Savoia-Marchetti SM-79.

-Un Stormo d’attaque au sol à deux groupes, un groupe du 50ème étant équipé de Breda Ba-65 alors que l’autre dispose de Caproni Ca-310.

-Un Stormo de chasse, le numéro 2 disposant d’un groupe de Fiat CR-42 et d’un groupe de reconnaissance équipé de Caproni Ca-309.

Commandement Aérien de Libye orientale (Benghazi)

Caproni Ca.309 2.jpg

Caproni Ca-309

-Un groupe de reconnaissance saharienne équipé de Caproni Ca-309

-Deux escadrilles de reconnaissance équipées de IMAM Ro-37bis

-13ème division de bombardement «Pegaso» disposant de deux stormo, les n°10 et 14, la première disposant de Savoia-Marchetti SM-79 et la seconde équipé de Savoia-Marchetti SM-81.

-14ème brigade de chasse «Rex» disposant de deux groupes de chasse équipés de biplans Fiat CR-32.

Commandement Aérien d’Afrique Orientale Nord (Assab,Erythrée)

-Quatre groupes de bombardement (numéros 25 à 28), les trois premiers étant équipés de Caproni Ca-133 et le quatrième de Savoia-Marchetti SM-81.

-Un squadriglia de bombardement léger équipé de Caproni Ca-133

-Un squadriglia de reconnaissance équipé de Caproni Ca-133

-Deux squadriglia de chasse équipés de Fiat CR-42

Commandement Aérien d’Afrique Orientale Italienne Centre (Addis-Abeba)

-Quatre groupes de bombardement, les 4ème et 29ème équipés de Savoia-Marchetti SM-81, le 44ème équipé de Savoia-Marchetti SM-79 et le 49ème équipé de Caproni Ca-133.

-Une escadrille (squadriglia) de reconnaissance équipée de Caproni Ca-133 et une autre équipée d’IMAM Ro-37

-Deux escadrilles de chasse équipées de Fiat CR-32

Commandement d’Afrique Orientale Italienne Sud (Mogadiscio)

-Un groupe de bombardement équipé de Caproni Ca-133

-Une escadrille de reconnaissance équipé de Caproni Ca-133

Commandement des Services Aériens Spéciaux

Commandement regroupant des avions commerciaux réquisitionnés pour les besoins militaires mais comme en juin 1940, l’Italie est en guerre, ce commandement est un commandement papier activé uniquement en temps de guerre.

Détachement de l’Afrique Orientale Italienne

Détachement disposant de différents types d’avions qu’il s’agisse du Savoia-Marchetti SM-73, du Caproni Ca-148c, du Caproni Ca-133T ou de Fokker F. .

Commandement de la coopération avec l’armée de terre

Ce commandement regroupe des avions de reconnaissance, d’observation et de coopération, les équivalents transalpins des ANF-Les Mureaux et des Dewoitine D-720.

En temps de guerre, les différentes escadrilles/squadriglia sont dispatchées auprès des groupes d’armées ou en réserve auprès de l’état-major général de l’armée de terre.

A l’été 1940 on trouve quatorze escadrilles équipées de Ro-37, douze équipées de Ro-37bis, deux équipées de Caproni Ca-311 et une mixte Ro-37bis/Caproni Ca-311

Ordre de bataille de la Regia Aeronautica en octobre 1948

Avant-propos

Entre 1940 et 1948 l’équipement de la Regia Aeronautica évolue de manière importante, évolution qui aurait permis d’effacer le fossé avec les autres puissances européennes si les autres pays européens s’étaient endormis sur leurs lauriers ce qui ne fût pas le cas.

Les structures vont également évoluer sans qu’il y ait une réforme de l’ampleur de celle menée par la France en 1944.

La structure territoriale est maintenue mais un certain nombre de commandements sont supprimés, d’autres fusionnés.

On trouve toujours un commandement de la coopération avec l’armée de terre et un commandement regroupant l’aéronavale italienne.

-Un état-major suprême, le Commando Aereo Supremo

-1ère région aérienne (Milan)

Macchi MC.205.jpg

Macchi C.205

-2ème Division de chasse disposant de trois escadres de chasse (deux équipées de Macchi C-205, une équipée de Macchi C-202 avec des Savoia-Marchetti SM-91 de chasse lourde)

-4ème division de bombardement disposant de trois escadres de bombardement (une escadre équipée de Fiat BR-20, une équipée de Cant Z-1017 et une troisième équipée de Cant Z-1018)

-6ème division de bombardement disposant de trois escadres de bombardement (une escadre équipée de Fiat BR-20, une escadre de CANSA FC-20 et une escadre de Cant Z-1018 Leone)

-Un groupe indépendant de reconnaissance équipé de Savoia-Marchetti SM-89 «Lupo II»

-2ème région aérienne (Palerme)

Piaggio P.108 6.jpg

Piaggio P.108

-3ème division de bombardement disposant de trois escadres de bombardement (une escadre équipée de Savoia-Marchetti SM-79, une escadre équipée de Z-1017 et une troisième de CANSA FC-20 avec un groupe de Junkers Ju-87B)

-9ème division (ex-brigade) «Nibbio» de bombardement disposant d’un groupe de bombardement lourd indépendant équipé de Piaggio P-108B et deux escadres de bombardement (une équipée de Savoia-Marchetti SM-89 «Lupo I» et une autre équipée de CANT Z-1007)

-11ème division de chasse «Aquila» disposant de trois escadres de chasse (une équipée de Fiat G-55, une équipée de Reggiane Re-2005 et une équipée de Macchi C-205 disposant également d’un groupe de chasse lourde équipée de Savoia-Marchetti SM-89 «Lupo III»)

-Un groupe indépendant de reconnaissance équipé de CANSA FC-20

-3ème région aérienne (Rome)

CANT Z.1018 2.png

CANT Z-1018

-5ème division de bombardement disposant d’un groupe de bombardement lourd indépendant équipé de Piaggio P-108B et deux escadres de bombardement (une équipée de CANT Z-1018 et une équipée de Savoia-Marchetti SM-79)

-8ème division (ex-brigade) de chasse disposant de trois escadres de chasse, une escadre lourde (Savoia-Marchetti SM-91) et deux escadres légères (une équipé de Reggiane Re-2005 et une équipée de Fiat G-55)

-Un groupe indépendant de reconnaissance équipé de CANSA FC-20

4ème région aérienne (ex-zone aérienne territoriale) (Bari)

Reggiane Re.2001 28.jpg

Reggiane Re-2001

-12ème division mixte disposant de deux escadres de bombardement (une escadre de Savoia-Marchetti SM-79 et une de Savoia-Marchetti SM-89 «Lupo I» d’attaque au sol) et d’une escadre de chasse équipée de Macchi C-202 (deux groupes) et de Reggiane Re-2001 (un groupe)

-Un groupe indépendant de bombardement lourd équipé de Piaggio P-108B

-Un groupe indépendant de reconnaissance équipé de Savoia-Marchetti SM-89 «Lupo II»

Commandement Aérien de Sardaigne (Cagliari)

-10ème division (ex-brigade) de bombardement «Marte» disposant d’un groupe indépendant de bombardement lourd équipé de Piaggio P-108B, d’un groupe indépendant d’attaque au sol disposant de Junkers Ju-87B et surtout de trois escadres de bombardement (une équipée de Savoia-Marchetti SM-89 «Lupo I», une équipée de Fiat BR-20 et une équipée de CANT Z-1018)

-1ère division de chasse avec deux escadres de chasse (une équipée de Fiat G-50 et une autre équipée de Reggiane Re-2001)

-Un groupe indépendant de reconnaissance équipé Caproni Ca-313

Commandement Aérien Albanie (Tirana)

-7ème division mixte disposant d’une escadre de bombardement et d’attaque au sol (un groupe d’attaque au sol équipé de Savoia-Marchetti SM-89 «Lupo I» et deux groupes de bombardement disposant de CANSA FC-20), d’une escadre de chasse à deux groupes (un groupe de Macchi C-202 et un groupe de Reggiane Re-2002) et d’un groupe indépendant de reconnaissance équipé de Reggiane Re-2003

Commandement Aérien Egée (Rhodes)

-Une escadre de chasse à deux groupes équipés de Macchi C-200

-Une escadre de bombardement à deux groupes équipés de Fiat BR-20 et de Savoia-Marchetti SM-79 (un groupe chacun)

-Un groupe indépendant de reconnaissance équipé de Reggiane Re-2003

Commandement Aérien d’Afrique Septentrionale Italiana (ASI)

Ce commandement est créé en septembre 1945 par fusion des deux commandements couvrant précédemment la future Libye. Les différentes unités existant alors sont dissoutes pour créer de nouvelles unités jugées plus adaptées aux besoins du moment.

-Une division mixte couvrant la Cyrénaïque portant le numéro 13 avec un stormo de bombardement équipé de CANT Z-1017, deux stormo de chasse équipés de Reggiane Re-2000, un stormo de reconnaissance équipé de Reggiane Re-2003 et de CANSA FC-20, un groupe indépendant de bombardement lourd équipé de Piaggio P-108B et un groupe indépendant saharien équipé d’IMAN Ro-37.

-Une division mixte couvrant la Tripolitaine portant le numéro 14 avec un stormo de bombardement équipé de Fiat BR-20, deux stormo de chasse (une équipée de Reggiane Re-2000 et une équipée de Reggiane Re-2005) , un stormo de reconnaissance équipé de Caproni Ca-313, un groupe indépendant de bombardement lourd disposant de Piaggio P-108B et un groupe indépendant saharien équipé d’IMAN Ro-37bis.

Commandement Aérien d’Afrique Orientale Italienne

Tout comme l’ASI, l’AOI voit ces commandements existant être fusionnés pour faciliter le travail dans la zone de responsabilité (Area of Responsability) et surtout dégager du personnel compétent pour par exemple d’autres territoires.

-Une division mixte (n°15) couvre l’Erythrée avec un stormo de bombardement à deux groupes équipé de Fiat BR-20, un groupe indépendant de reconnaissance équipé d’IMAM Ro-37 et un stormo à deux groupes de chasse disposant de Fiat CR-42 et de Fiat G-50.

-Une division mixte (n°16) couvre l’Ethiopie avec un stormo à deux groupes de bombardement disposant de CANT Z-1017, un groupe indépendant de reconnaissance équipé de Reggiane Re-2003 et un stormo à deux groupes de chasse équipé de Reggiane Re-2000.

-Une division mixte (n°17) couvre la Somalie avec un stormo de bombardement à trois groupes (un groupe d’attaque au sol disposant de CANSA FC-20 et deux groupes de bombardement disposant de Fiat BR-20), une squadriglia de reconnaissance équipé d’IMAM Ro-37 et un groupe de chasse disposant de Fiat CR-42.

Commandement des Services Aériens Spéciaux

Ce commandement comme nous l’avions vu à été créé pour couvrir la réquisition d’avions commerciaux en temps de guerre. En octobre 1948, ce commandement est activé et prend sous son aile des avions commerciaux réquisitionnés, avions utilisés pour le transport et la liaison.

Trois groupes de quatre escadrilles sont ainsi créées. Ces unités sont déployées au fur et à mesure des besoins.

Commandement de la coopération avec l’armée de terre

Ce commandement regroupe des avions de reconnaissance, d’observation et de coopération, les équivalents transalpins des ANF-Les Mureaux et des Dewoitine D-720.

En temps de guerre, les différentes escadrilles/squadriglia sont dispatchées auprès des groupes d’armées ou en réserve auprès de l’état-major général de l’armée de terre.

A l’été 1940 on trouve quatorze escadrilles équipées de Ro-37, douze équipées de Ro-37bis, deux équipées de Caproni Ca-311 et une mixte Ro-37bis/Caproni Ca-311.

En 1945 ce commandement est totalement réorganisé pour s’adapter aux futurs besoins du temps de guerre.

L’échelon brigade abandonné ailleurs est réactivé pour l’occasion. Les quatre régions aériennes (Milan, Rome, Palerme et Bari) disposent chacune d’une brigade aérienne de coopération (brigata aerea di cooperazione) disposant de trois groupes à quatre escadrilles de reconnaissance, d’observation et de coopération soit un total de quarante-huit escadrilles.

IMAM Ro.37 4.jpg

IMAM Ro-37

Ces quarante-huit escadrilles sont équipées de Ro-37bis (huit), de Caproni Ca-310 (quatre), de Caproni Ca-311 (huit), de Caproni Ca-313 (vingt) et de Reggiane Re-2003 (dix-huit).

Aviazone Navale Operativa per la Regia Marina

-Un état-major installé à Rome

-Deux groupes aériens embarqués :

-1o Grupe Aerei Embarcati /1er groupe aérien embarqué (porte-avions Italia) deux squadriglie de chasse (n°10 et n°12) équipées de Reggiane Re-2005M Sagitarrio, deux squadriglie de reconnaissance et de torpillage (n°11 et n°13) équipées de Reggiane Re-2003B et un squadriglia de bombardement en piqué équipé de Junkers Ju-87C (n°15)

-2o Grupo Aerei Embarcati/2ème groupe aérien embarqué (porte-avions Don Juan de Austria) deux squadriglie de chasse (n°14 et n°16) équipées de Reggiane Re-2005M Sagitarrio, deux squadriglie de reconnaissance et de torpillage (n°17 et n°19) équipées de Reggiane Re-2003B et un squadriglia de bombardement équipé de Junkers Ju-87C (n°21)

-Divisione Tirreno :

-30a Squadriglia Esploratori : IMAN Ro-43 de reconnaissance embarqués sur les croiseurs stationnés à La Spezia

-31a Squadriglia Esploratori : Reggianre Re-20003C de reconnaissance embarqués sur les cuirassés stationnés à La Spezia

-141a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime Cant Z-511

-187a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime Cant Z-511
-278a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs Savoia-Marchetti SM-79 Sparviero

-280a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs Savoia-Marchetti SM-79 Sparviero

-1a et 3a Sezione Aviazone Navale : sections de servitude (transport, entrainement,liaison)

-Divisione Sardena :

CANT Z.506 Airone 10.jpg

CANT Z-506

-146a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime Cant Z-506

-183a Squadriglia Aerosiluranti : hydravions de torpillage Fiat RS-16

-281a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs Savoia-Marchetti SM-79 Sparviero

-188a Squadriglia de chasse : hydravions de chasse Reggiane Re-2003B

-Divisione Sicilia :

-170a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-506

-184a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-506

-186a Squadriglia Bombardiere : avions d’assaut aéromaritime CANSA FC-20

-189a Squadriglia Bombardiere : avions d’assaut aéromaritime CANSA FC-20

-144a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs CANT Z-1018 Leone

-182a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs CANT Z-1018 Leone

-Divisione Adriatico :

-142a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-506

-145a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-506

-41a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs CANT Z-1018 Leone

-279a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs CANT Z-1018 Leone

-Divisione Iono :

-32a Squadriglia Esploratori : hydravions embarqués de reconnaissance et d’observation équipés d’IMAN Ro-43 destinés aux croiseurs stationnés à Tarente

-33a Squadriglia Esploratori : hydravions embarqués de reconnaissance et d’observation équipés de Reggiane Re-2003C destinés aux cuirassés de la 2ème escadre

-148a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-501

-288a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-501

-89a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs Savoia-Marchetti SM-79 Sparviero

-4a Sezione Aviazone Navale : unité de servitude

-Divisione Egeo :

-147a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-511

-185a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-511

-Divisione Libia :

-143a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-501

-149a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-501

-104a Squadriglia Aerosiluranti : bombardiers-torpilleurs Savoia-Marchetti SM-79 Sparviero

-Divisione Africa Orientale Italiana :

-150a Squadriglia Ricognizione : hydravions de patrouille maritime CANT Z-501

-108a Squadriglia Ricognizione : bombardiers-torpilleurs Savoia-Marchetti SM-79 Sparviero

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s