Italie (75) Regio Esercito (25)

Les Armes du Regio Esercito Italiano (7) : canons d’assaut et canons automoteurs

Avant-propos

Si l’infanterie est considérée comme la reine des bataille, l’artillerie à joué un rôle capital dans le premier conflit mondial, des pièces toujours plus lourdes, toujours plus nombreuses martelant pendant des heures le dispositif ennemi dans l’espoir de permettre à l’infanterie de profiter du chaos général pour s’emparer de la première ligne et d’obtenir la percée tant espérée, tant recherchée.

Hélas ce beau plan théorique se fracassa sur l’impitoyable mur de la réalité. Les obus avaient tendance à bouleverser le terrain rendant la tache des fantassins encore plus difficile.

Après les pertes abominables des années 1914/15, l’idée d’une mitrailleuse sur chenille pour franchir le no man’s land et protéger l’infanterie fit son chemin, donnant naissance au char de combat.

Restait la question de l’appui. Comment permettre à l’artillerie de suivre au plus près les premières vagues d’assaut ? On expérimenta d’abord le remorquage des canons par des véhicules chenillés (Caterpillar, Baby Holt) mais avec des résultats mitigés.

Canon de 194mm.jpg

Canon automoteur français de 194mm

Plus prometteurs en revanche furent les essais d’artillerie portée, une pièce montée sur un châssis chenillé. Hélas pour les artilleurs les premiers véritables canons automoteurs arrivèrent trop tard au sein de l’armée française pour montrer au feu la validité du concept.

Voilà pourquoi l’idée de monter un canon sur un châssis chenillé (voir à roues) resta du domaine de la science-fiction, les différentes armées ne possédant que des pièces tractées y compris dans les divisions dites «mobiles».

Il faudra attendre les années quarante pour que des canons automoteurs soient par exemple mis en service dans les Divisions Cuirassées (DCr),les Divisions Légères Mécaniques (DLM) ou encore les PanzerDivisionen.

Et côté italien ? Eh bien comment dire. Il y eut bien des volontés, des projets mais ces projets aussi séduisant se heurtèrent à d’insurmontables problèmes industriels.

Ne pouvant déjà pas produire suffisamment de chars, l’industrie transalpine était bien incapable de produire des Self-Propeled Gun (SPG) en nombre suffisant pour remplacer et/ou compléter les pièces tractées certes puissantes mais peu mobiles.

Il y eu donc bien des semovente mais en nombre insuffisant pour équiper les trois divisions cuirassées voir d’autres unités comme les divisions rapides (divisioni celeri) ou les divisions d’infanterie motorisées.

Semovente da 47/32

Semovente 47-32.jpg

Le Semovente da 47/32 est un canon d’assaut combinant le châssis du char léger Fiat L-6/40 avec un canon antichar de 47mm en superstructure.

Ce véhicule à été mis en service en 1942 et l’était toujours en septembre 1948 bien qu’à l’époque il soit dépassé voir quasiment obsolète. Il équipait les unités antichars des divisions blindées, des divisions rapides (divisioni celeri) et quelques divisions d’infanterie notamment les motorisées.

Il fût progressivement remplacé par le Semovente da 75/46 mais quand le second conflit mondial éclate il était encore en service dans des unités stationnées en Italie péninsulaire, en Sardaigne, en Sicile mais aussi dans les colonies.

Au combat il se montra efficace contre les chars légers et les autos blindées mais eut beaucoup plus de mal contre de vrais chars de combat sauf dans certaines circonstances particulières notamment en embuscade.

Après le printemps 1951, ce canon d’assaut fût définitivement retiré des unités combattantes en première ligne mais il n’est pas impossible que des véhicules ayant survécu ont combattu ça et là lors de la conquête franco-britannique de la Sardaigne, de la Sicile voir de l’Italie péninsulaire.

Une poignée de véhicules à survécu jusqu’à nos jours faisant le bonheur des musées militaires européens.

Outre la version de base, quelques véhicules ont été construits comme véhicules de commandement et de contrôle avec des radios et une mitrailleuse de 8mm au lieu d’un canon de 47mm. La production totale est estimée à 500 exemplaires.

Caractéristiques Techniques

Type : canon d’assaut/automoteur antichar

Poids : 6.5 tonnes

Dimensions : longueur 3.82m largeur 1.86m hauteur 1.69m

Motorisation : un moteur à essence SPA 18 VT de 68ch

Performances : vitesse maximale 42 km/h sur route 25 km/h en tout terrain distance franchissable 200km

Blindage : frontal 30mm latéral 14.5mm plancher 6mm

Armement : un canon antichar de 47mm (32 calibres) alimenté à 70 coups

Equipage : trois hommes (chef de char-tireur, pourvoyeur, conducteur)

Semovente da 75/18

Semovente 75-18 2.jpg

Le Semovente da 75/18 est un canon automoteur combinant un châssis de char M (M-13/40, M-14/41 et M-15/42) avec un obusier de 75mm modèle 1934 de 18 calibres installé en superstructure.

Produit à 450 exemplaires (certaines sources donnent 360 d’autres 570), ce véhicule n’avait rien à envier au Somua Sau-40 ou à l’ARL V-39, les deux canons d’assaut de l’armée française voir aux canons automoteurs produits par les alliés.

Sur le plan opérationnel il ne ré-équipa pas le régiment d’artillerie de la division blindée mais forma deux groupes indépendants à deux batteries de quatre pièces (plus un véhicule de commandement par batterie) soit un total de seize canons automoteurs plus deux véhicules de commandement.

Des compagnies et des bataillons indépendants de chars ont pour certains remplacer leurs chars légers dépassés par des canons automoteurs Semovente da 75/18 mais il semble que cela soit davantage l’exception que la règle.

Bien qu’étant un obusier automoteur, le Semovente da 75/18 fût également utilisé comme canon d’assaut voir comme chasseur de char où il se montra assez efficace bien qu’il n’ait pas été conçu pour ce rôle, ses obus explosifs pouvaient certes désemparer un char mais pas autant qu’un obus antichar spécifique.

Véhicule efficace, il fût également utilisé par la Hongrie et la Bulgarie qui récupèrent auprès des allemands les véhicules de ce type saisis après le basculement d’avril 1953.

Les allemands eux mêmes l’utilisèrent également tout comme l’ENR mais avec un très faible nombre de pièces.

Caractéristiques Techniques

Type : canon automoteur

Poids : 13.1 tonnes

Dimensions : longueur 4.915m largeur 2.28m hauteur 1.85m

Motorisation : un moteur diesel SPA 8T de 125ch pour les premiers modèles, SPA 15T de 145ch pour les suivants

Performances : vitesse maximale 32 ou 34 km/h selon les versions distance franchissable 200km

Blindage : frontal 30 à 50mm latéral 25mm toit et plancher 6-9mm

Armement : un obusier de 75mm modèle 1934 avec 44 coups (champ de tir horizontal 40° Champ de tir vertical -12° à +22°), une mitrailleuse de 6.5 ou de 8mm (1108 coups de 8mm)

Equipage : un chef de char-tireur, un conducteur, un pourvoyeur-opérateur radio

Semovente da 75/34

Semovente 75-34 2.jpg

Le Semovente da 75/34 est un canon automoteur combinant le châssis du char moyen M-15/42 avec un canon de 75mm identique au char moyen P-26/40. En concurrence avec le Semovente da 75/18 il n’à été produit qu’à 150 exemplaires, exemplaires essentiellement utilisés en Italie, dans les Balkans et sur le front russe.

Quelques exemplaires étaient encore en service en avril 1953. Il semble mais cela n’est pas confirmé qu’une dizaine de véhicules à été utilisé par les allemands lors de la dernière année du conflit où la Wehrmacht faisait feu de tout bois. Deux véhicules ont survécu au conflit, un est exposé en Angleterre et le second en France.

Caractéristiques Techniques

Type : canon automoteur

Poids : 15 tonnes

Dimensions : longueur 5.04m largeur 2.23m hauteur 1.8m

Motorisation : un moteur SPA M15 de 192ch

Performances : vitesse maximale 32 km/h distance franchissable 230km

Protection : frontale 42mm

Armement : un canon de 75mm (34 calibres) une mitrailleuse de 8mm Breda modèle 1938

Equipage : trois hommes (chef de char-tireur, un conducteur, un pourvoyeur-opérateur radio)

Semovente da 75/46

Semovente 75-46 2.jpg

Le Semovente da 47/32 était un bon petit véhicule mais si il était efficace contre les chars légers et autres engins de reconnaissance, il était totalement inefficace contre les chars moyens et ne parlons pas des chars lourds.

Après avoir mis au point les Semoventa da 75/18 et Semovente da 75/34, l’Italie de développer un véritable chasseur de char capable de détruire à longue distance les chars alliés et ainsi éviter un incertain combat rapproché.

Destinée aux unités cuirassées, il devait remplacer au sein de la compagnie antichar les pièces tractées de 47mm totalement obsolètes.

Hélas la production de ce chasseur de char connu de tels problèmes qu’en septembre 1948 il n’avait qu’une trentaine de véhicules disponibles.

Comme l’industrie italienne n’était pas assez puissante il fallait faire des choix. C’est ainsi que la production du Semovente da 75/46 ne dépassa pas la centaine d’exemplaires, un chiffre très faible par rapport aux besoins.

En effet la décision avait été prise de rééquiper les unités antichars des divisions d’infanterie motorisée et des divisions auto-transportées avec des chasseurs de chars en remplacement des pièces tractées.

Au combat ce véhicule qui combinait un châssis de M-15/42 avec un canon de 75mm modèle 1934 (une pièce antiaérienne déclassée par l’arrivée du canon de 90mm) se montra efficace notamment en raison de sa silhouette basse qui le rendait plus difficilement détectable.

Après le basculement de l’Italie en avril 1953 la majorité des véhicules encore disponible a été récupérés par les allemands qui cédèrent quelques véhicules aux hongrois et à l’ENR.

Caractéristiques Techniques

Type : chasseur de chars

Poids : 15.7 tonnes

Dimensions : longueur 7.28m largeur 2.88m hauteur 1.74m

Motorisation : un moteur diesel SPA 15TB M-15 de 170ch

Performances : nc

Blindage maximal : 75mm

Armement : un canon de 75mm avec 43 coups, une mitrailleuse de 8mm Breda modèle 1938 avec 500 coups

Equipage : trois hommes (chef de char-tireur, conducteur, pourvoyeur-opérateur radio)
Autres canons automoteurs/canons d’assaut

Semovente da 90/53

Semovente da 90 53 2.jpeg

Ce canon automoteur produit à seulement vingt-quatre exemplaires combine le châssis d’un char moyen M-14/41 avec le canon de 90mm Ansaldo, le plus puissant canon antiaérien de l’arsenal italien dont les performances étaient comparables au célèbre «88» allemand.

La décision de le produire est prise en septembre 1948 pour améliorer les capacités antichars du Regio Esercito Italiano mais au final seulement vingt-quatre véhicules vont sortir des chaines de montage de la firme Ansaldo.

Ils ont été utilisés par l’armée italienne unifiée puis par l’ENR et par les allemands. Seulement deux véhicules ont survécu à la fournaise du second conflit mondial. Si un est exposé en Suisse, le second à été ramené en France.

Devant l’encombrement du canon, seulement six coups étaient disponibles. Le canon automoteur était donc accompagné d’un ravitailleur, un châssis de char léger Fiat L-6/40 muni d’une superstructure pouvant emporter 26 coups plus 40 coups dans une remorque.

Caractéristiques Techniques

Type : canon automoteur

Poids : 17 tonnes

Dimensions : longueur 5.20m largeur 2.20m hauteur 2.15m

Motorisation : un moteur diesel SPA 15-TM 41 de 145ch

Performances : vitesse maximale 25 km/h distance franchissable 200km

Blindage : maximal 30mm

Armement : un canon de 90mm avec six coups

Equipage : quatre hommes (chef de bord, conducteur, deux servants pour le canon)

Semovente da 105/25

Semovente da 105 25.jpg

Le Semovente da 105/25 est un canon automoteur italien combinant un canon de 105mm sur un châssis de char moyen M-15/42. Ce canon automoteur est produit à seulement 72 exemplaires, équipant le Regio Esercito Italiano peu avant le basculement de l’Italie dans le camp allié.

Conservé par le Corpo Italiano de Liberazione (CIL), il va être utilisé par l’armée italienne co-belligérante jusqu’à l’arrivée de pièces américaines en nombre suffisant. Six véhicules ont survécu au conflit, ont été testés par les alliés avant d’être feraillés à l’exception d’un exemplaire conservé à Aberdeen dans le Maryland, à Salisbury en Angleterre et à Draguignan en France.

Caractéristiques Techniques

Type : canon automoteur

Poids : 15.8 tonnes

Dimensions : longueur 5.1m largeur 2.4m hauteur 1.75m

Motorisation : moteur à essence de 192ch

Performances : vitesse maximale 35 km/h distance franchissable 180km

Blindage : maximal 75mm

Armement : un canon de 105mm avec 48 coups (champ de tir horizontal 34° Champ de tir vertical -12° à +22°), une mitrailleuse de 8mm Breda modèle 1938 avec 864 coups

Equipage : trois hommes (chef de char-tireur, conducteur, pourvoyeur-opérateur radio)

Semovente da 149/40

Semovente 149-40 5.JPG

 

Ce canon automoteur de 149mm n’à été produit qu’à quatre exemplaires. Peu fiable et jugé trop lourd, le développement lancé en 1940 à été abandonné en septembre 1945. Les pièces ont été stockées puis ressorties en janvier 1953 pour repousser l’invasion alliée.

Les quatre pièces ont été surprises par l’aviation alliée et détruite lors de leur transfert du nord de l’Italie au sud.

Caractéristiques Techniques

Type : canon automoteur lourd

Poids : 24000kg

Dimensions : longueur 6.6m largeur 3m hauteur 2.01m

Motorisation : un moteur à essence 250ch

Performances : vitesse maximale 35 km/h distance franchissable nc

Blindage : 14mm

Armement : un canon de 149mm modèle 1937

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s