Italie (66) Regia Esercito (16)

Armes du Regio Esercito Italiano (1) : les armes individuelles

Avant-propos

Comme nous l’avons vu plus haut l’Italie est le belligérant le moins bien préparé en septembre 1948 la faute à de nombreux facteurs qu’ils soient structurels ou résultant de choix politiques et idéologiques.

Cette impréparation est visible dans l’armement individuel du fante du Regio Esercito Italiano, un armement souvent dépassé et disponible en quantité insuffisante. A cela s’ajoute la question des calibres.

L’Italie comme le Japon disposait de fusils d’un calibre faible, le 6.5mm. A la fin des années trente le Japon passe au 7.7mm plus performant en terme de portée et de force de pénétration.

L’Italie connait les limitations du 6.5mm et cherche à se doter d’une cartouche plus puissante. Les recherches aboutissent au choix d’un calibre inhabituel, la nouvelle cartouche italienne étant la cartouche Carcano 7.35x51mm, cartouche officiellement adoptée en mars 1943.

Cette nouvelle cartouche est censée remplacer progressivement la cartouche de 6.5mm mais en septembre 1948 le changement n’à pas été complètement réalisé. Non seulement les stocks sont encore importants _tout est relatif_ mais la production est trop lente, trop faible pour remplacer rapidement le calibre précédent.

Cela handicape le remplacement des fusils et des fusils mitrailleurs en 6.5mm qui ne sera jamais complet, l’armée italienne partant en guerre avec deux calibres. Cela va naturellement gêner la logistique d’une armée italienne qui ne brillait déjà pas par son efficacité.

Le conflit terminé le 6.5 comme le 7.35mm sera abandonné, l’armée de terre italienne adoptant les calibres américains. A noter que d’autres calibres ont aussi été utilisés notamment pour les armes de poing.

Pistolets automatiques et revolvers

Bodeo modèle 1889

Produit de 1889 à 1931, ce revolver à été utilisé par l’armée italienne pendant les guerres coloniales, le premier conflit mondial, la guerre italo-abyssinienne, la guerre d’Espagne et même en petit nombre durant le second conflit mondial. Il devait être totalement remplacé par le Gisenti modèle 1910 mais ce ne fût pas le cas, certains officiers le conservant par attachement sentimental.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 10.35mm Ordinanza Italiana Poids : 950g Longueur 232mm longueur du canon 115mm Alimentation : barillet de six cartouches

Roth–Steyr M-1907

Roth-Steyr 3.jpg

Ce pistolet semi-automatique est à l’origine une arme austro-hongroise. Mise au point à partir de 1900, cette arme à donc d’abord été utilisée par l’armée austro-hongroise durant le premier conflit mondial puis une fois la «Der des Ders» terminée par les pays l’ayant remplacée (Autriche, Hongrie,Pologne, Yougoslavie, Tchécoslovaquie) mais aussi par l’Italie qui récupéra un grand nombre d’armes ayant appartenu à la Double-Monarchie.

A noter que cette arme connue également sous le nom de Roth-Krnka M.7 est le premier pistolet semi-automatique mis en service dans une armée d’une puissance majeure.

Cette arme est encore en service en septembre 1948 dans le Regio Esercito Italiano mais en petit nombre par rapport à d’autres modèles de pistolets.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 8mm Roth-Steyr Poids 1030g Longueur totale 230mm longueur du canon 130mm Portée maximale : 140m (efficace 75m) Alimentation : chargeur de dix cartouches

Glisenti modèle 1910

Glisenti Modello 1910.jpg

Ce pistolet automatique calibre 9mm produit de 1910 au début des années 1920 à environ 33000 exemplaires est très semblable extérieurement au Parabellum P-08. Il à été mis au point pour remplacer le Bodeo modèle 1889.

Cette arme n’à pas été une réussite extraordinaire, elle était fragile et utilisait une cartouche ayant une vélocité inférieure à la cartouche Parabellum.

Voilà pourquoi la production n’à pas été très importante. Dès 1916 cette arme est remplacée progressivement par des pistolets espagnols Ruby et le pistolet Beretta M-1915.

Déclaré obsolète en 1934, cette arme était encore en service en tout petit nombre en septembre 1948 mais son utilisation durant le second conflit mondial à été confidentielle.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm Glisenti Poids à vide 820g Longueur 207mm longueur du canon 100mm Alimentation : chargeur de sept cartouches

Steyr M-1912

Steyr modèle 1912

Ce pistolet automatique datant du début du XXème siècle est également une arme mise au point et produite initialement pour l’armée austro-hongroise.

Outre les armées de la Double-Monarchie et les pays ayant succédé, le pistolet à été utilisé par l’Allemagne, la Pologne, la Chine, le Chili, la Roumanie.

Cette arme développée à partir de 1911 utilise comme base technique le mécanisme du Roth-Steyr M1907. Comme son nom le suggère il à été adopté par son utilisateur principal en 1912.

Arme solide, elle pouvait fonctionner dans des conditions difficiles et dieu que dans les tranchées les armes souffraient de la pluie, de la boue, du froid…… .

Récupérée par les italiens après la fin du premier conflit mondial, ce pistolet étant encore en service en septembre 1948 mais en nombre assez faible par rapport aux autres modèles de pistolets alors en service.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm (9mm Steyr et Luger) Poids : 1.2kg Longueur totale 216mm longueur du tube 128mm Portée maximale effectiva 50m Alimentation : chargeur de 8 cartouches

Beretta M-1923

Beretta_Model_1923.jpg

Ce pistolet automatique à été utilisé par l’armée de terre italienne de 1923 à 1954. C’est une version améliorée du Beretta M-1915. Sa production à cependant cessée en 1945. Outre l’Italie le pistolet à été utilisé par l’Allemagne, l’Espagne et la Yougoslavie. Il à principalement remplacé le Beretta M-1915.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm (9mm Gisenti) Poids : 800g Longueur total 177mm longueur du tube 87mm Portée maximale effective 50mm

Beretta M-1934

beretta 1934 par alberto-02.jpg

Ce pistolet semi-automatique compact est l’arme standard de l’armée de terre italienne. C’est une nouvelle production de la célèbre firme Beretta dont la qualité des produits n’est généralement pas à prouver.

A l’origine de ce pistolet figure un intérêt de l’armée italienne pour le Walter PP, un pistolet allemand. Pour éviter de perdre un gros contrat, la firme Beretta proposa son M-1934, modèle accepté en 1937 par le Regio Esercito Italiano.

Cette arme efficace va être utilisée principalement par le Regio Esercito Italiano mais également par la Regia Marina et la Regia Aeronautica sans oublier les chemises noires.

L’arme va aussi être exportée en Espagne, au Portugal, en Roumanie, en Allemagne et après leur indépendance et/ou leur libération par la Libye, l’Ethiopie, la Somalie et l’Erythrée.

Cette arme va être produite jusqu’en 1992, le total étant de 1.2 million d’exemplaires. La datation est facile puisque les armes produites sous la période fasciste possède leur date de production en chiffres arabe et en chiffres romains.

Caractéristiques Techniques

Calibre : .380 ACP (9mm Corto) Poids à vide 660g Longueur 152mm longueur du canon 94mm Alimentation : sept cartouches

Beretta M-1935

Beretta M-1935 4.JPG

Produite de 1935 à 1967 à environ 600000 exemplaires (chiffre exact inconnu), cette arme est assez semblable au M-1934 mais diffère sur un point capital le calibre, le modèle 1935 tirant la cartouche de 7.65mm Browning (.32 ACP ou 7.65x17mm).

Cette arme était initialement destinée au marché civil et aux forces de police mais au cours du second conflit mondial l’arme à été produite pour l’armée italienne mais également pour les allemands.

Si l’arme était tout aussi robuste que son aîné, sa munition manquait de puissance au combat la limitant à un usage comme arme d’autodéfense. Capturée en grand nombre par les soldats alliés, cette arme est encore très présente sur le marché en dépit du fait que sa production à été stoppée il y à cinquante et un an.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 7.65x17mm Browning SR (.32 ACP) Alimentation : chargeur de huit cartouches

Pistolets et revolvers de prise

Tout comme les allemands, les italiens vont toujours être à court d’armes de tout type. L’usage d’armes de prise à donc été courant en dépit de problèmes en matière de munitions.

Si côté allemand l’usage des armes prises à l’ennemi à été systématisé par la mise au point d’un système de dénomination propre rien de tout cela côté italien ce qui tendrait à prouver qu’il s’agissait d’opportunités du champ de bataille et non d’une politique impulsé en haut lieu.

Pistolets mitrailleurs

Avant-propos

Quand le premier conflit mondial début en août 1914, les différents belligérants disposent d’armes destinées à tirer vite et surtout loin. On s’attend à un combat en terrain ouvert, en plaine et non un combat où la puissance de feu compte davantage que la précision et la portée effective.

Quand la guerre de plaine cède la place à la guerre des tranchées les différentes infanterie sont fort démunies. Elles disposent de fusils longs et encombrants (pas pour rien que le Lebel était surnommé la «canne de pêche») dont la portée est bien supérieure à celle nécessaire.

Ces problèmes vont être progressivement surmontés par l’invention de deux armes, le fusil mitrailleur ou mitrailleuse légère ainsi que le pistolet mitrailleur appelé parfois mitraillette.

Si la première était une arme d’appui, une arme collective, la seconde était une arme individuelle légère tirant une cartouche de pistolet à une faible portée mais à une cadence de tir telle qu’elle créait un effet «boule de feu» capable de faire baisser la tête à l’adversaire et ainsi prendre le dessus.

Dans ce domaine l’Italie est une nation pionnière, la firme Beretta acquérant une réputation méritée avec notamment son Beretta modèle 1938.

Cette arme ainsi que d’autres modèles plus confidentiels ne seront hélas pas produits en quantité suffisante pour permettre au fante du Regio Esercito Italiano d’être aussi bien équipé que son allié allemand ou que ses ennemis français, britanniques et américains.

Beretta Modèle 1918

Beretta M1918.jpg

Le premier pistolet mitrailleur italien est donc le Beretta M-1918, une arme initialement créée comme un fusil semi-automatique avec tout de même une configuration inhabituelle à savoir un chargeur installé sur le dessus de l’arme.

Cette arme arriva trop tard pour participer au premier conflit mondial mais va rester assez longtemps en service, une variante améliorée avec un chargeur installé sous l’arme apparaissant en 1930 (Beretta M-1918/30).

Elle à été progressivement remplacée par le Beretta M-1938 mais quelques exemplaires étaient présents ici et là quand débute le second conflit mondial.

Cette arme à aussi été utilisée en Albanie et en Argentine où elle fût à la base d’un pistolet mitrailleur national, le Ballester-Riguard.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm Glisenti ou .22 LR Poids 3.3kg Longueur 1092mm longueur du tube 305mm Cadence de tir : 900 cpm Alimentation : chargeurs de 25 coups

Beretta OVP

Le Beretta OVP est un pistolet mitrailleur développé à la fin du premier conflit mondial. Il à été produit en petit nombre au cours des années vingt et trente, la production cessant définitivement en 1941.

En dépit du petit nombre d’armes produites, ce pistolet mitrailleur à participé à quelques opérations du premier conflit mondial, à la deuxième guerre italo-ethiopienne et au second conflit mondial.

Peu d’armes ont survécu jusqu’à nos jours et seulement quelques exemplaires ont rejoint les musées du monde entier.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm (9mm Glisenti)

Poids : 8 pounds

Longueur totale : 35.5 in

Cadence de tir maximale : 900 coups/minute

Almentations : chargeurs de 25 cartouches

Beretta Modèle 1938

Beretta MAB-38 7.jpg

Appelé également MAB 38 (Moschetto Automatico Beretta Modello 1938), le Beretta modèle 1938 est un élégant pistolet mitrailleur mis en service comme son nom l’indique en 1938 au sein des forces armées italiennes.

L’arme fût très appréciée tant de ses utilisateurs que de ses ennemis qui n’hésitèrent pas à retourner les modello 1938 contre leurs anciens propriétaires. Outre l’Italie, l’arme à été utilisée de manière officielle par la Roumanie, l’Argentine et l’Allemagne.

Après une première variante appelée modèle 1938, des variantes simplifiées furent produites comme le modèle 1938/42 mis en service comme son nom l’indique en 1942 et le modèle 1938/49 mis en service au printemps 1949.

Cette arme fût distribuée en prioritée aux Paracadutisti, aux Alpini et aux bersaglieri des divisioni corazzate où ils servaient comme infanterie portée. Le bataillon «San Marco» fût également équipé tout comme certaines unités de Chemises Noires ou mêmes certaines unités d’infanterie de ligne.

En dépit d’une production importante, les usines Beretta furent dans l’incapacité de produire suffisamment d’armes pour les forces armées italiennes.

Voilà pourquoi des projets d’armes beaucoup plus simples furent lancés, projets aboutissant après le basculement italien dans le camp allié au profit du Nouvel Etat Fasciste. Quand au Beretta modèle 1938/49, la production se poursuivit pour les forces allemandes déployées en Italie qui recevaient de moins en moins d’armes d’Allemagne.

A la fin du conflit la production de cette arme fût brièvement interrompue mais reprit dès le printemps 1955 pour équiper la nouvelle armée italienne qui préférait le MAB 38 à des pistolets mitrailleurs qui pour les plus esthètes ressemblaient davantage à des outils de garagiste qu’à de véritables armes.

Outre l’Italie, le MAB 38 à été utilisé par l’Albanie, le Costa Rica, la République Dominicaine, le Japon (petit nombre pour tests), l’Ethiopie, l’Allemagne, le Maroc (surplus italiens dans les années soixante), Roumanie, Yougoslavie, Yemen et Syrie, ces deux états utilisant des armes de troisième main puisqu’il s’agissait d’armes italiennes capturées par les yougoslaves et livrées à des guérilla via d’obscurs intermédiaires.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm (9x19mm Parabellum)

Poids à vide : 4.2kg (3.25kg pour le modèle 1938/42 et 3.25kg pour le modèle 1938/49) 5kg chargé

Longueur 946mm (modèle 1938) 800mm (modèle 1938/42) 798mm (modèle 1938/49)

Longueur du tube : 315mm modèle 1938, 213mm pour le modèle 1938/42, 210mm pour le modèle 1938/49

Portée maximale effective 200m Cadence de tir 600 coups/minute

Alimentation : chargeurs de dix, vingt, trente ou quarante coups

FNAB-52

FNA-B 43.jpg

Comme nous l’avons vu plus haut, le pistolet mitrailleur Beretta modèle 1938 était une arme remarquable mais longue et chère à produire. Elle fût simplifiée à plusieurs reprises mais cela ne suffisait pas à accélérer la production et ainsi équiper toute l’armée italienne.

Des projets de pistolets mitrailleurs plus simples à produire furent donc lancés mais ces projets n’aboutirent qu’au cours du conflit sans que l’on sache si il s’agissait de problèmes techniques ou d’un blocage de la firme Beretta qui n’appréciait pas vraiment la concurrence d’autres entreprises pouvant produire des Moschetto Automatico pour un coup inférieur.

C’est ainsi que le FNAB-52 n’à été produit qu’à environ 7000 exemplaires entre septembre 1952 et avril 1954 par la Fabbrica Nazionale d’Armi di Brescia (FNAB), armes essentiellement utilisées par le gouvernement pro-allemand et son armée composée d’hommes qui avaient choisit de rester fidèle à l’alliance avec l’Allemagne.

Cette arme à également utilisée par l’Allemagne puis après guerre en petit nombre par la Yougoslavie.

En dépit des efforts de ces concepteurs, l’arme était assez longue et compliquée à fabriquer ce qui explique que la production à été finalement peu importante avec 7000 unités sorties en dix-neuf mois soit moins de 400 armes par mois et moins de dix pistolets mitrailleurs par jour.

Caractéristiques Techniques du FNAB-52

Calibre : 9mm (9x19mm Parabellum)

Poids : 3.9kg

Longueur totale 790mm Longueur du canon 198mm

Cadence de tir : 400 coups/minute

Alimentation : chargeurs de 20 ou 40 cartouches

TZ-45

TZ-45.jpg

Le pistolet mitrailleur TZ-45 est apparu dès 1945 mais sa production n’à été lancée en masse qu’à partir de 1950 quand il devint évident que Beretta ne pourrait fournir suffisamment de MAB modèle 1938.

Produite entre 1950 et 1954 à 8000 exemplaires, cette arme à été utilisée par l’Italie, l’Allemagne, la Yougoslavie, la Hongrie, la Roumanie et après guerre par la Birmanie et la Thaïlande.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm (9x19mm Parabellum 9mm Fiocchi)

Poids : 3.2kg

Longueur 845mm (crosse déployée) 550mm (crosse repliée) Longueur du tube 230mm

Portée maximale effective 150m Cadence de tir 800 coups par minute

Alimentation : chargeurs de 40 cartouches

Armaguerra OG-53

Armaguerra OG-43.jpg

L’Armaguerra OG-53 est un pistolet mitrailleur mis au point au cours du conflit pour compenser la pénurie d’armes de ce type au sein du Regio Esercito Italiano. Sa production à été très limitée et si le chiffre exact est inconnu il est admis qu’il est inférieur à 5000 unités.

Les pistolets mitrailleurs Armaguerra OG-53 ont été utilisés par l’Italie et l’Allemagne durant le conflit, la Yougoslavie, l’Autriche et la Suisse l’utilisant une fois le conflit terminé en profitant des stocks accumulés par les alliés, peu d’armes ayant échappé à la capture ou à la destruction.

Caractéristiques Techniques

Calibre : 9mm (9x19mm)

Poids : 318kg

Longueur : 720mm crosse déployée 470mm crosse repliée

Portée maximale 150 à 200m Cadence de tir 500 coups/minute

Alimentation : chargeurs de 10,20, 30 et 40 coups

Pistolets mitrailleurs de prise

Tout comme pour les pistolets et les revolvers, les italiens ont utilisé des pistolets mitrailleurs de prise, essentiellement des armes françaises (MAS-38, MAT-42) mais aussi américaines (Thompson) et britanniques (Sten).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s