Italie (31) Contre-Torpilleurs (2)

Contre-torpileurs classe Maestrale et Oriani

Maestrale

Le Maestrale

Avant-propos

Les huit unités de classe Freccia/Folgore marquent la fin de l’évolution des contre-torpilleurs italiens entamée depuis la fin du premier conflit mondial.

Dans le cadre du plan naval de 1930/31 il est prévu la construction de quatre destroyers initialement baptisés Freccia Migliorato (Freccia améliorés) mais très vite c’est un tout nouveau design qui émerge.

Plus long de dix mètres, déplaçant 2400 tonnes à pleine charge, ils sont armés de quatre canons de 120mm comme leurs devanciers mais le modèle utilisé est différent.

Les quatre navires baptisés Maestrale (vent du nord-ouest) Libeccio (vent du sud-ouest) Scirocco (vent du sud-est) et Greccale (vent du nord-est) introduisent également une nouvelle architecture du système propulsif avec les chaudières concentrées le plus en avant possible et les deux salles des machines dans leur prolongement.

Les superstructures sont mieux dessinées, les masses mieux réparties ce qui explique que ces navires n’ont pas connu les problèmes de stabilité de leurs prédécesseurs.

Ultérieurement quatre autres navires sont construits, un modèle qui forme classe Oriani, les navires de cette classe portant les noms de poètes et d’hommes de lettres (Alfredo Oriani Vicenzo Gioberti Vittorio Alferi Giosué Carducci) mais ne sont guère différents des Maestrale.

Carrière opérationnelle

Les dates clés

-Le Greccale est mis sur cale aux chantiers navals Cantieri Navali Reuniti (CNR) d’Ancone le 25 septembre 1931 lancé le 17 juin 1934 et mis en service le 15 novembre 1934

-Le Libeccio est mis sur cale aux chantiers navals Cantieri del Tireno (CdT) sis à Riva Trigoso le 29 septembre 1931 lancé le 4 juillet 1934 et mis en service le 23 novembre 1934

-Le Maestrale est mis sur cale aux chantiers navals CNR d’Ancone le 25 septembre 1931 lancé le 15 avril 1934 et mis en service le 29 septembre 1934

-Le Scirocco est mis sur cale aux chantiers navals CdT de Riva Trigoso le 29 septembre 1931 lancé le 22 avril 1934 et mis en service le 21 octobre 1934

-Le Vittorio Alfieri est mis sur cale aux chantiers navals Odero-Terni-Orlando (OTO) de Livourne le 4 avril 1936 lancé le 20 décembre 1936 et mis en service le 1er décembre 1937

-Le Giosué Carducci est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 5 février 1936 lancé le 28 octobre 1936 lancé le 1er novembre 1937

Vincenzo Gioberti 2.jpg

Le Vicenzo Gioberti 

-Le Vincenzo Gioberti est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 2 janvier 1936 lancé le 19 septembre 1936 et mis en service le 27 octobre 1937.

 

-L’Alfredo Oriani est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 28 octobre 1935 lancé le 30 juillet 1936 et mis en service le 15 juillet 1937.

Les Maestrale/Oriani au combat

A leur mise en service, ces huit navires sont répartis entre les 9ème et 10ème escadrilles de contre-torpilleurs. La première regroupe les Oriani au sein de la 1ère division de croiseurs lourds (Zara Gorizia Fiume) alors que la seconde regroupe les Maestrale au sein de la 2ème division de croiseurs légers (Giovanni delle Bande Nere et Bartolomeo Colleoni).

Giosue Carducci.jpg

Le Giosué Carducci à survécu au conflit, devenant l’Albatros au sein de la marine française

Comme la classe précédente, les pertes sont affreusement lourdes puisque seul le Giosué Carducci survit au conflit.

Cédé à la marine française comme dommage de guerre, il est rebaptisé Albatros et utilisé par l’école de canonnage à Toulon de 1957 à 1962 date à laquelle l’ancien cacciatorpidiniere est coulé comme cible au large des îles de Levant dans le cadre de tests de torpilles aéroportées.

Les autres ont donc succombé au combat, trois sous les coups des sous-marins (Greccale Libeccia Vicenzo Goberti, les deux premiers par des sous-marins britanniques, le troisième par un sous-marin de la Royale), une suite à l’explosion d’une mine marine (Maestrale), un lors d’un affrontement avec des vedettes lance-torpilles britanniques (Vittorio Alfieri) et deux par l’aviation (Scirocco victime de l’aviation française Alfredo Oriani victime de bombardiers légers américains).

Caractéristiques Techniques

NdA : les données concernent les Maestrale avec entre parenthèses celles concernant les Oriani

Déplacement : standard 1700 tonnes (1750 tonnes) pleine charge 2400 tonnes (2450 tonnes)

Dimensions : longueur hors tout 106.7m largeur 10.2m tirant d’eau 4.3m (4.8m)

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par trois chaudières développant 44000ch (48000ch) entraînant deux hélices

Performances : vitesse maximale 32/33 nœuds distance franchissable 2600 (2800) miles nautiques à 18 nœuds 900 miles nautiques à 32 nœuds (Oriani : 690 miles nautiques à 33 nœuds)

Armement : quatre canons de 120mm en deux tourelles doubles, dix canons de 20mm (quatre affûts doubles et deux affûts simples), six tubes lance-torpilles en deux plate-formes triples

Au cours du conflit certains contre-torpilleurs de cette classe ont perdu une plate-forme triple de 533mm en échange de deux grenadeurs et de deux canons de 37mm en affûts simples

Equipage : 173 hommes dont 7 officiers

Contre-torpilleurs classe Soldati

Artigliere classe Soldati.jpg

L’Artigliere

Avant-propos

Dans le cadre du programme naval 1936/37, la Regia Marina décida de construire une nouvelle classe de cacciatorpidiniere, une classe de douze navires directement issus des Oriani.

Par rapport à ces derniers, les Soldati avaient un meilleur aménagement intérieur, un armement plus puissant (cinq canons de 120mm contre quatre), des canons de 20mm en remplacement des mitrailleuses de 13.2mm initialement embarquées sur les Oriani.

Le déplacement augmente de 100 tonnes et pour éviter une baisse de la vitesse, la puissance propulsive passe à 50000ch ce qui permet à ces navires de filer à 34 voir 35 nœuds.

A ces douze premiers navires s’ajoute ultérieurement sept autres navires légèrement différents mais les différences ne sont pas suffisantes pour créer une nouvelle classe. Dix neuf navires vont donc être mis en service entre 1939 et 1945.

Comme le nom de la classe l’indique, tous ces navires seront baptisés du nom de soldats ayant servit dans l’armée italienne :

(1ère série Alpino,Artigliere,Ascari,Aviere,Bersagliere,Camicia Nera,Carabiniere,Corazziere,Fuciliere,Geniere,Granatiere,Lanciere)

(2ème série Bombardiere,Carrista,Corsaro,Legionario,Mitragliere,Squadrista,Velite)

Carrière opérationnelle

Les dates clés

1ère série

Alpino

L’Alpino

-L’Alpino (chasseur alpin) est mis sur cale aux chantiers navals Cantieri Navali Reuniti (CNR) d’Ancone le 2 mai 1937 lancé le 2 septembre 1938 et mis en service le 24 avril 1939

-L’Artigliere (artilleur) est mis sur cale aux chantiers navals Odero-Terni-Orlando (OTO) sis à Livourne le 15 février 1937 lancé le 19 décembre 1937 et mis en service le 4 novembre 1938

-L’Ascari (fantassin indigène de l’empire colonial italien) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 11 décembre 1937 lancé le 21 juillet 1938 et mis en service le 6 mai 1939

-L’Aviere (aviateur) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 16 janvier 1937 lancé le 19 septembre 1937 et mis en service le 21 août 1938

-Le Bersagliere (bersaglier, fantassin léger italien comparable à nos chasseurs à pied) est mis sur cale aux chantiers navals CNR de Palerme le 21 avril 1937 lancé le 3 juillet 1938 et mis en service le 1er avril 1939

-Le Camicia Nera (Chemises Noires, force paramilitaire du régime fasciste) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 21 juillet 1937 lancé le 8 août 1937 et mis en service le 30 avril 1938

-Le Carabiniere (Carabinier, équivalent de notre Gendarmerie Nationale) est mis sur cale aux chantiers navals Cantieri del Tirreno sis à Riva-Trigoso le 1er février 1937 lancé le 23 août 1938 et mis en service le 20 décembre 1938.

-Le Corazziere (Cuirassier, cavalier lourd) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 7 octobre 1937 lancé le 22 mai 1938 et mis en service le 4 mars 1939

-Le Fuciliere (Fusilier, une des déclinaisons du métier de fantassin) est mis sur cale aux chantiers navals CNR d’Ancone le 2 mai 1937 lancé le 31 juillet 1938 et mis en service le 10 janvier 1939

-Le Geniere (Ingénieur) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 26 août 1937 lancé le 27 février 1938 et mis en service le 15 décembre 1938

-Le Granatiere (grenadier, un fantassin lançant des grenades, souvent synonyme d’unité d’élite) est mis sur cale aux chantiers navals CNR de Palerme le 5 avril 1937 lancé le 24 avril 1938 et mis en service le 1er février 1939

-Le Lanciere (lancier, cavalier léger adapté à la reconnaissance et au coup de main) est mis sur cale aux chantiers navals CdT de Riva-Trigoso le 1er février 1937 lancé le 18 décembre 1938 et mis en service le 25 mars 1939.

2ème série

Bombardiere.jpg

Le Bombardiere

-Le Bombardiere (Bombardier) est mis sur cale aux chantiers navals CNR d’Ancone le 7 octobre 1940 lancé le 5 janvier 1942 et mis en service le 10 octobre 1942

-Le Carrista (Tankiste) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 11 septembre 1941 lancé le 4 mars 1943 et mis en service le 2 décembre 1943.

-Le Corsaro (Corsaire, un marin pratiquant la guerre de course légale par rapport à la piraterie) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 23 janvier 1941 lancé le 7 juin 1942 et mis en service le 12 mai 1943

-Le Legionario (Légionnaire, soldat de la légion romaine) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 21 octobre 1940 lancé le 8 août 1942 et mis en service le 1er septembre 1943.

-Le Mitragliere (Mitrailleur, servant de mitrailleuse) est mis sur cale aux chantiers navals CNR d’Ancone le 7 octobre 1940 lancé 12 février 1942 et mis en service le 5 janvier 1943

-Le Squadrista (membres des squadri di assalto, groupes d’assaut du PNF) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 5 mars 1943 lancé le 12 septembre 1944 et mis en service le 8 juin 1945

Velite (2).jpg

Le Velite

-Le Velite (fantassin léger de l’antiquité romaine, équivalent de nos voltigeurs) est mis sur cale aux chantiers navals OTO de Livourne le 5 mars 1943 lancé le 2 octobre 1944 et mis en service le 9 septembre 1945

Les Soldati au combat

Comme les classes précédentes de cacciatorpedinieri, les dix-neuf Soldati sont regroupés en escadrilles de contre-torpileurs (squadriglia cacciatorpedinieri), escadrilles intégrées à des divisions de cuirassés et de croiseurs.

-La 11a Squadriglia Cacciatorpedinieri regroupe les Artigliere Aviere Camica Nera et Geniere, escadrille qui est intégrée à la 2ème division de croiseurs lourds (Bolzano Nissa Ragusa)

-La 12a Squadriglia Cacciatorpedinieri regroupe les Ascari Carabiniere Corazziere et Lanciere, escadrille qui est intégrée à la 1ère division de cuirassés stationnée à Tarente (Francesco Caracciolo Marcantonio Colonna).

-La 13a Squadriglia Cacciatorpedinieri regroupe les Alpino Bersagliere Fuciliere et Granatiere, escadrille intégrée à la 7ème division de croiseurs légers composée des croiseurs Eugenio di Savoia, Emanuele Filiberto Duca d’Aosta, Muzzio Atendolo et Raimondo Monteccucoli

-La 14a Squadriglia Cacciatorpedinieri regroupe les Bombardiere Corsaro et Mitragliere, escadrille intégrée à la neuvième division de cuirassés (Littorio Vittorio Veneto)

-La 16a Squadriglia Cacciatorpedinieri regroupe les Carrista Legionario Squadrista et Velite, escadrille intégrée à la 8ème division de croiseurs légers (Luigi di Savoia Degli de Abruzzi Giuseppe Garibaldi Gabriele D’Annunzio,Giovanni Caboto)

Cette classe va subir de lourdes pertes puisque treize unités sur dix-neuf vont être détruites durant le conflit.

La moitié le sera sous les coups de navires de surface qu’il s’agisse d’affrontements avec leurs congénères ou d’embuscades de vedettes lance-torpilles (Alpino Ascari Velite Mitragliere Carrista Corsaro).

Les autres le seront suite à l’impact de mines marines (Carabiniere Squadrista), suite à l’action de sous-marins (Fuciliere Generie) et les trois derniers sous les coups de l’aviation (Aviere,Camicia Nera Corazziere).

Les six survivants vont continuer leur carrière après guerre. Les contre-torpilleurs Artigliere et Bersagliere restent en service dans la Marina Militaire Italiana jusqu’en 1967 et 1969 respectivement (ils sont démolis au cours des années soixante-dix).

Les Granatiere et Lanciere sont cédés à l’URSS. Rebaptisés Tachkent et Bakou, ces deux navires vont opérer en mer Noire jusqu’au milieu des années soixante-dix date à laquelle ils auraient été retirés du service puis démolis (date exacte inconnue).

Enfin les contre-torpilleurs Bombardiere et Legionnario sont cédés à la France. Rebaptisés Jaguar et Guepard ils sont utilisés depuis Brest jusqu’à leur désarmement en 1965. Ils sont coulés comme cibles en 1971.

Caractéristiques Techniques

NdA : les données concernent la 1ère série, les données spécifiques à la 2ème série sont entre parenthèses

Déplacement : standard 1830 (1850) tonnes pleine charge 2450 (2550) tonnes

Dimensions : longueur hors tout 106.7m largeur 10.1 (10.3)m tirant d’eau 4.3m

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par trois chaudières développant 50000ch (44000ch) et entraînant deux hélices

Performances : vitesse maximale 34/35 nœuds (32/33), distance franchissable 2340 miles nautiques à 14 nœuds, 682 miles à 34 nœuds (1ère série) 2500 miles nautiques à 14 nœuds, 885 miles nautiques à 32 nœuds (2ème série)

Armement : cinq canons de 120mm (deux affûts doubles _un avant et un arrière_ et un affût simple central), huit à douze canons de 20mm Breda en affûts doubles, six tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes triples axiales

Au cours du conflit certains Soldati vont perdre une plate-forme triple lance-torpilles pour recevoir en échange deux ou quatre canons de 37mm en affûts doubles mais également deux grenadeurs de sillage

Equipage : 215 hommes dont 13 officiers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s