Etats Unis (126) Armée de terre (16)

Divisions de cavalerie

Avant-propos

En septembre 1939, la Regular Army dispose sur le papier de trois divisions de cavalerie.

Je dis bien sur le papier car dans les faits, seule la 1st Cavalry est pleinement opérationnelle avec ses effectifs et ses moyens quasiment au complet, les deux autres étant des unités «fantômes» (2nd et 3rd Cavalry).

Même chose pour la Garde Nationale avec ses quatre divisions de cavalerie (21st 22nd 23rd 24th Cavalry Division) et les Organized Reserve qui disposent de six divisions de cavalerie (61st 62nd 63rd 64th 65th 66th Cavalry Division).

Ces treize divisions de cavalerie sont maintenues en vue d’une éventuelle mobilisation. Il s’agit moins de mettre sur pied treize divisions de cavalerie que de disposer d’une réserve de cadres et d’hommes entraînés pour accélérer la montée en puissance.

Au milieu des années quarante, la décision de mettre sur pied des Armoured Division entraîne une réorganisation totale des unités de cavalerie qui vont être progressivement initiées à la motorisation et à la mécanisation.

Trois divisions de cavalerie sont maintenues au sein de l’armée régulière. Si les deux premières restent aux Etats-Unis, la troisième rallie les Philippines pour renforcer les moyens américains déployés dans cette région stratégique.

Les divisions de cavalerie de la Garde Nationale et des Organized Reserve sont réorganisées pour faire face à la mise sur pied des Armoured Division, la 1st et la 2nd Armoured étant mises sur pied avec un mélange de soldats de métier et de gardes nationaux.

Quand la guerre éclate en Europe en septembre 1948, le panorama des forces de cavalerie américaines est le suivant :

1st Cavalry

Insigne de la 1st Cavalry

-1st et 2nd Cavalry Division : stationnées en métropole, elles sont partiellement motorisées mais sont encore essentiellement composées d’unités montées.

-3rd Cavalry Division : stationnée aux Phillipines, partiellement motorisées comme ces consoeurs

-Independent Cavalry Brigade (Panama) : unité créée en septembre 1944 pour renforcer la surveillance et la défense de la zone du canal de Panama. Comme jadis les dragons et comme les spahis français, ils se déplacent à cheval mais combattent à pied.

-Les quatre divisions de cavalerie de la Garde Nationale sont pleinement opérationnelles mais sont en sursis en vue de la mise sur pied de nouvelles divisions blindées

-Les six divisions de cavalerie des Organized Reserve doivent être rapidement dissoutes pour participer à la mise sur pied de nouvelles divisions blindées.

Durant la période qui sépare le début du conflit mondial (septembre 1948) de l’entrée en guerre effective des Etats-Unis (mars 1950), les unités de cavalerie américaines connaissent une véritable mutation :

-Mécanisation complète des 1st et 2nd Cavalry Division qui s’apparentent à de quasi-divisions blindées. Il semble que seule la tradition à empêcher ces unités d’être rebaptisées 3rd et 4th Armoured Division.

-La 3rd Cavalry Division augmente sa mécanisation mais elle reste encore essentiellement en avril 1950 une unité montée.

-L’Independent Cavalry Brigade (Panama) reste une unité montée et ne sera motorisée qu’à la fin du conflit.

-Les 21st 22nd 23rd 24th Cavalry Division sont dissoutes respectivement en février, mars, mai et juin 1949 pour permettre la mise sur pied en compagnie de cadres des 1st et 2nd AD des 3rd 4th 5th et 6th Armoured Division.

-Les six divisions des Organized Reserve sont toujours présentes mais ne sont plus que des coquilles vides. Elles disparaîtront silencieusement durant le conflit, participant à la mise sur pied d’autres divisions blindées.

Les unités de cavalerie américaines dans la guerre

-La 1st Cavalry Division dans sa forme moderne est recrée le 20 août 1921. A cette date les autorités militaires américaines sont sorties du processus de démobilisation et peuvent enfin tabler sur des unités structurellement stables.

Elle est alors organisée en un état-major, deux brigades de cavalerie à deux régiments, un bataille d’artillerie de campagne, un bataillon du génie et des unités de soutien (logistique, santé, transmissions….). La division devait en théorie être active en septembre 1921 mais en réalité, c’est début 1922 que la division atteignit cet objectif. Elle est stationnée à Fort Bliss (Texas).

L’organisation évolua durant la période séparant la division de sa création au début de la guerre de Pologne avec notamment l’augmentation des moyens de l’unité de transmission, des services de santé, le transfert des unités de mitrailleuses de la brigade au régiment, l’arrivée d’une section aviation, d’un escadron d’autos blindées et d’une compagnie de chars, le bataillon d’artillerie devenant un régiment.

Entre septembre 1948 et mars 1950, la 1st Cavalry est entièrement réorganisée et entièrement mécanisée, devenant une quasi divisions blindée :

-Un Etat-major

-Une compagnie de quartier général

-Un escadron de cavalerie légère chargée de la reconnaissance

-Un détachement de renseignement (CIC Detachment)

-Un bataillon du génie

-Un bataillon médical

-Une compagnie de transmissions

-Un régiment d’artillerie automotrice

M-4A1 Sherman 4
-Deux régiments de cavalerie équipés de M-4 Sherman

-Un régiment d’infanterie portée

-Un bataillon antiaérien

-Un bataillon antichar

Cette organisation évoluera durant la guerre pour se rapprocher de celles des divisions blindées avec les fameux Combat Command, des groupements autonomes.

La 1st Cavalry Division reste d’abord aux Etats-Unis avant de rallier l’Europe en septembre 1952 pour participer aux combats jusqu’à la fin de la guerre, terminant en Allemagne. A la différence de nombre d’unités américaines, la First Cav’ reste déployée en Allemagne.

En 1958, elle est dissoute et ses moyens répartis en deux brigades de cavalerie indépendantes, l’unité se spécialisant dans la reconnaissance et le combat retardateur.

La 1ère division de cavalerie sera reconstituée en 1965 sous la forme d’une grande unité héliportée avec infanterie légère, hélicoptères de manœuvre, de combat et de reconnaissance mais ceci est une autre histoire.

-La 2nd Cavalry Division est recrée officiellement le 20 août 1921 en même temps que la 1st Cavalry Division mais dans les faits, elle reste une division de papier destinée à être activée en cas de mobilisation, son antre étant Fort Riley au Kansas avec une organisation identique à son aîné. Elle est finalement activée en septembre 1945.

Comme la First Cav’, la 2nd Cavalry est transformée entre septembre 1948 et mars 1950 en quasi-division blindée.

Elle rallie l’Europe en janvier 1953 pour participer aux combats dans les plaines d’Allemagne, étant l’une des premières unités américaines à atteindre l’Oder, future frontière avec la Neisse entre l’Allemagne et la Pologne.

Le conflit terminé, la division rentre aux Etats-Unis et se réinstalle à Fort Riley (Kansas) où elle était toujours en 2017.

-La 3rd Cavalry Division est mise sur pied sur le papier en 1927. Elle reste une Paper, une Phantom Division jusqu’en juin 1944 quand elle est officiellement activée avec un état-major, deux brigades à deux régiments de cavalerie, un régiment d’artillerie tracté, un bataillon du génie, un bataillon de transmissions et des unités de soutien.

M-20 Armored Utility Car 5

M-8 Greyhound

Courant 1945, elle reçoit deux escadrons d’autos blindées M-8 Greyhound, deux escadrons de chars légers M-3 Stuart et enfin un escadron de chars moyens M-3 Lee, donnant à cette division un aspect mixte qu’elle gardera jusqu’à son baptême du feu en avril 1950, sa mécanisation complète étant prévue pour l’été 1950.

M-3 Lee 11

M-3 Lee

Durement étrillée par les japonais durant la première campagne des Philippines, la 3rd Cavalry Division est dissoute le 14 octobre 1950 alors que les survivants de l’infortunée division ont réussi à gagner l’Australie.

Après un instant d’hésitation, l’US Army probablement soucieuse du moral des troupes décide de reconstituer la 3ème division de cavalerie sous la forme d’une division mécanisée semblable aux deux premières divisions de cavalerie.

Elle combat en Nouvelle-Guinée, aux Philippines puis en Chine continentale dans le cadre de l’opération Boxer. Rapatriée aux Etats-Unis en juin 1955, elle est dissoute.

Divisions blindées

Avant-propos

Le premier conflit mondial terminé, l’utilisation de chars connait une période de glaciation intellectuelle.

En dépit de réflexions prometteuses sur l’utilisation combinée de chars, d’infanterie et d’artillerie, les autorités militaires divisent l’utilisation des chars entre le soutien de l’infanterie (char lent, bien protégé), la percée et l’exploitation (char rapide, pas forcément bien protégé) comme si le futur conflit majeur ne pouvait être qu’une redite du premier conflit mondial.

Plusieurs tentatives de force mécanisée furent menées mais toutes échouèrent qu’il s’agisse d’une expérimentation à Fort Meade (Maryland) en 1928 ou à Fort Eustis (Virginie) trois ans plus tard en 1931. Finalement la première unité mécanisée de l’US Army, la 7ème brigade de cavalerie mécanisée fût créée à Fort Knox en 1933.

Adna_R._Chaffee,_Jr.

Le général Chaffee

La Iron Cavalry ou cavalerie de fer végéta jusqu’en septembre 1943 quand elle devint le Armoured Corps sous l’impulsion du général Chaffee qui à l’instar du général Estienne en France peut être considéré comme un pionnier du combat blindé.

Cette brusque accélération s’explique par les évolutions à l’étranger en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Bien qu’isolationnistes, les américains savaient qu’une guerre en Europe ou dans le Pacifique était possible et qu’il valait mieux être prêt.

La 1st Armored Division est officiellement créée le 15 septembre 1943 bien que dès juillet, le général Chaffee son premier commandant avait réussi la consigne verbale de travailler à une analyse des dernières manœuvres conduites par la 7th Cavalry Brigade.

Ce dernier avait conclu que la brigade était trop faible pour combattre les unités équivalentes présentes en Europe et qu’il fallait reprendre tout sur de nouvelles bases.

Initialement, il était prévu que cette division ne soit suivit d’une deuxième qu’une fois la première opérationnelle et rodée mais finalement la 2nd Armored Division est créée dès le 15 janvier 1944.

Ces deux divisions sont organisées de la façon suivante :

-Un état-major divisionnaire

-Un état-major de brigade

-Un bataillon de quartier général

-Un bataillon de soutien logistique

-Un bataillon sanitaire

-Une compagnie de transmissions

-Un squadron de reconnaissance blindé

-Deux régiments de chars légers

-Un régiment de chars moyen

-Un régiment d’artillerie blindée

-Un régiment d’infanterie blindée

-Un bataillon du génie blindé

L’organisation fût affinée durant la période séparant l’entrée en guerre des Etats-Unis et du retour d’expérience des premières opérations menées par les alliés. C’est ainsi qu’un deuxième régiment d’infanterie portée fût intégré à la division blindée ainsi que des bataillons antichars et antiaériens motorisés. L’habitude fût également prise d’ajouter à la division des éléments extérieurs pour renforcer sur tel ou tel point la division.

Le début de la guerre en Europe entraina la création de deux puis de quatre nouvelles divisions blindées, la 1st Armored organisant la 4th Armored Division et la 6th Armored Division alors que la 2nd Armored Division participant à la constitution des 3rd et 5th Armored Division.

Ces divisions sont loin d’être opérationnelles en avril 1950 mais comme dans beaucoup de domaine, la machine américaine s’emballe et ce sont pas moins de seize divisions blindées qui sont mises sur pied. Six sont engagées dans le Pacifique, neuf autres en Méditerranée, en Europe du Nord-Ouest et en Norvège. Une division reste aux Etats-Unis pour l’entrainement et l’expérimentation.

Deux divisions sont engagées en Méditerranée, deux puis six divisions blindées sont engagées en Europe du Nord Ouest et une division est engagée en Norvège dans l’opération Borealis.

Durant le conflit, les structures évoluent rapidement et les Armored Division terminent avec une véritable structure interarmes. Si le cadre divisionnaire est encore présent c’est pour l’intendance et la logistique, le combat est assuré par trois Combat Command, des brigades intégrant de manière quasi-parfaite des chars moyens et lourds, des chars légers , de l’infanterie portée, de l’artillerie automotrice et du génie.

Le conflit terminé, le nombre de divisions blindées passe de seize à huit divisions blindées, une étant déployée en Corée, deux en Allemagne et une au Japon, les quatre autres restant aux EUA.

Les divisions blindées américaines dans le second conflit mondial

-1st Armoured Division : division blindée créée le 15 septembre 1943. C’est la première division blindée de l’armée américaine. Elle participe ultérieurement à la mise sur pied des 4th et 6th Armored Division.

En janvier 1951, elle traverse l’Atlantique direction l’Europe occidentale pour participer à la libération de la France occupée, de la Belgique et des Pays-Bas avant de passer en Allemagne. Le conflit terminé, la division reste déployée en Allemagne et l’est toujours aujourd’hui.

-2nd Armoured Division : division blindée créée le 15 janvier 1944. Ultérieurement, elle participe à la mise sur pied des 3rd et 5th Armoured Division.

En janvier 1951, elle traverse elle aussi l’Atlantique direction l’Europe occidentale, combattant en France et en Allemagne. Le conflit terminé, la division rentre aux Etats-Unis, étant dissoute en mai 1955. A plusieurs reprises sa réactivation à été étudiée mais jamais menée à bien pour des raisons obscures.

-3rd Armoured Division : division blindée créée en février 1949 avec la 2nd Armoured mais également avec les quatre divisions de cavalerie de la Garde Nationale vidées de leur substance (peu avant leur dissolution administrative).

Envoyée en Méditerranée, la division va opérer en Sicile puis dans la péninsule italique et ce jusqu’à la fin de la guerre. Elle rentre aux Etats-Unis une fois le conflit terminée. Elle y est toujours stationnée actuellement.

-4th Armoured Division : division blindée créée en mars 1949 via l’aide de la 1st Armoured Division et les moyens issus des divisions de cavalerie de la Garde Nationale.

A la différence des autres unités blindées, la 4ème division reste toute la guerre aux Etats-Unis, servant d’unité d’instruction et d’expérimentation. Le conflit terminé, la division va rallier la Corée où elle est toujours stationnée aujourd’hui.

-5th Armoured Division : division blindée créée en mai 1949 avec l’aide de la 2nd Armoured et des moyens issus des divisions de cavalerie de la Garde Nationale.

En compagnie de la 3ème division blindée, la 5ème division blindée est envoyée en Méditerranée pour mener la guerre contre l’Italie. Elle est d’abord envoyée en Afrique du Nord en avril 1952 pour parachever sa formation et son entrainement.

Elle connait son baptême du feu en janvier 1953 en débarquant à Tarente (opération Shylock), combattant en Italie jusqu’à la fin de la guerre, terminant en Bavière quand l’Allemagne capitule.

Rentrée aux Etats-Unis, elle est dissoute en mai 1955 mais réactivée en septembre 1967 pour être déployée au Japon où elle est toujours stationnée aujourd’hui. Elle à participé à la deuxième guerre du Vietnam.

-6th Armoured Division : division blindée créée en juin 1949 avec la 1st Armoured Division et des moyens issus de la National Guard et notamment de ses quatre divisions de cavalerie dissoutes.

Elle reste aux Etats-Unis une bonne partie de la guerre mais traverse l’Atlantique à l’automne 1952 en vue de combattre en Europe.

A l’origine, elle devait être engagée sur le continent mais au final, elle va participer à l’opération Borealis, la libération de la Norvège et du Danemark. Dissoute en septembre 1955, elle n’à jamais été réactivée depuis.

-7th Armoured Division : division blindée créée en avril 1950 peu après l’entrée en guerre des Etats-Unis, utilisant essentiellement les ressources des six Cavalry Division des Organized Reserve. Une fois opérationnelle, elle rallie le Pacifique (mars 1951).

Engagée en groupements occasionnels aux Salomons et en Nouvelle-Guinée en raison d’un terrain peu favorable aux opérations blindées, la 7ème division blindée est engagée en unité constituée aux Philippines et enfin à Formose où la division termine la guerre.

Après avoir participé au désarmement des ultimes troupes japonaises en Chine continentale (associé à un soutien discret aux nationalistes de Tchang-Kaï-Chek), la division est rapatriée aux Etats-Unis en septembre 1955. Un temps, on envisage de la dissoudre mais finalement elle est redéployée en Allemagne.

-8th Armoured Division : division blindée créée en juin 1950. Opérationnelle en février 1951, elle est envoyée elle aussi dans le Pacifique, opérant dans les Salomons, en Nouvelle-Guinée, aux Carolines et aux Mariannes.

Après une période de repos, la division est engagée aux Philippines, à Iwo Jima et à Okinawa où la division termine la guerre. Rentrée aux Etats-Unis, elle est mise en sommeil (mais pas officiellement dissoute) de mars 1955 à septembre 1956 avant d’être rendue pleinement opérationnelle.

-9th Armoured Division : division blindée mise sur pied en juillet 1950. Opérationnelle en février 1951, elle rallie l’Europe occidentale en mai 1951, participant aux combats en France et en Allemagne. Elle reste sur le continent jusqu’en mars 1956 quand elle est rapatriée aux Etats-Unis où elle reste stationnée jusqu’à nos jours.

-10th Armoured Division : division blindée mise sur pied en août 1950. Opérationnelle en mars 1951, elle rallie l’Europe Occidentale en juin 1951, combattant en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Quittant l’Europe dès janvier 1955, la division est dissoute à son retour au pays et jamais reconstituée.

-11th Armoured Division : division blindée mise sur pied en septembre 1950. Opérationnelle en juillet 1951, la 11ème DBUS est envoyée dans le Pacifique un an plus tard en août 1952. Elle est engagée en Nouvelle-Guinée, aux Philippines et enfin en Chine continentale. Le conflit terminée, elle rentre aux Etats-Unis où elle est toujours opérationnelle actuellement.

-12th Armoured Division : division blindée mise sur pied en décembre 1950. Opérationnelle en septembre 1951, la division est envoyée dans le Pacifique. Stationnée en Australie, elle est engagée dans les opérations Overlord et Zipper, à chaque fois sous commandement britannique. La division rentre aux Etats-Unis en juin 1955 où elle est dissoute.

-13th Armoured Division : division blindée mise sur pied en mars 1951. Opérationnelle en janvier 1952, elle est immédiatement envoyée en Europe, participant à la grande contre-offensive du printemps avec le franchissement de la Seine. Elle combat en France, en Allemagne, terminant la guerre en Autriche. Rentrée aux Etats-Unis en septembre 1955 après avoir été repliée en Bavière, elle est dissoute à son retour.

-14th Armoured Division : division blindée mise sur pied en juin 1951. Opérationnelle en mars 1952, elle est envoyée en Europe en juin, participant à la contre-offensive alliée entamée en mars. Elle la première unité américaine à atteindre le Rhin en janvier 1953. Elle franchit le Rhin puis combat en Allemagne jusqu’à la fin du conflit.

Rapatriée en France en juin 1954, elle aurait été envoyée dans le Pacifique si le conflit s’était prolongé mais quand le Japon capitule, la division était encore en Bretagne. Rentrée aux Etats-Unis en mars 1955, elle est dissoute en juin.

-15th Armoured Division : division blindée mise sur pied en janvier 1952. Opérationnelle en septembre, elle est envoyée dans le Pacifique en janvier 1953, opérant aux Philippines, à Formose puis en Chine continentale. Rentrée aux Etats-Unis en juin 1955, elle y est dissoute.

-16th Armoured Division : division blindée mise sur pied en juin 1952. Opérationnelle en février 1953, la dernière division blindée mise sur pied est envoyée dans le Pacifique en septembre 1953 d’abord aux Philippines avant d’être engagé à Iwo Jima et à Okinawa. Le conflit terminé, la division est rapatriée aux Etats-Unis et dissoute.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s