Etats Unis (125) Armée de terre (15)

Uniformes et Equipement individuel

Avant-propos

Uniforme bleu

Uniforme d’officier d’un régiment de volontaires de Pennsylvanie durant la guerre de Sécession

Si les Etats-Unis ont conservé une partie des traditions militaires de leur ancienne puissance coloniale, au niveau des uniformes, ils ont vite adopté au 19ème siècle une tenue bleue d’où le nom de Tuniques Bleues ou de Blues donnés aux soldats de l’US Army.

Cette dernière adopta même des traditions uniformologiques françaises avec la création durant la guerre de Sécession de régiments de zouaves et de chasseurs à pied.

A la fin du dix-neuvième siècle, le bleu céda la place à des teintes moins voyantes dans les tons de vert plus ou moins foncées.

uniforme américain WWI.jpg

Quand elle entra en guerre en 1917, l’armée de terre américaine s’équipa d’un nouvel uniforme de couleur kaki.

Un chapeau de cow-boy donnait à cette armée un air sportif et sympathique, cette air jeune et sportif contrastant cruellement avec l’image des poilus. Le casque était une copie du casque anglais et les Sammies ressemblaient à s’y méprendre à des Tommies.

Cet uniforme de couleur kaki resta l’uniforme standard jusqu’au second conflit mondial quand un nouvel uniforme de teinte vert foncée est généralisé après des tests et un équipement partiel au cours des années quarante. Un nouveau casque plus couvrant est également adapté.

Comme tous les belligérants, les américains vont s’équiper d’uniformes adaptés aux conditions climatiques. Ces uniformes étant soit une validation d’adaptations locales ou un uniforme conçu dès l’origine par les services officiels.

Côté équipement constatons le choix d’un équipement léger, pratique et confortable, bien loin du barda de certaines armées européennes qui semblent confondre leurs soldats avec des animaux de bats.

Il faut néanmoins ajouter que l’US Army est une armée entièrement motorisée, bénéficiant à plein de la puissance d’une industrie qui n’aura aucun mal (ou presque) à équiper plusieurs millions d’hommes, les américains mais aussi leurs alliés.

Les différents types d’uniformes

-Plusieurs modèles successifs d’uniformes. Le premier modèle apparaît en 1943, une tenue dite de corvée, la tenue de corvée modèle 1943.

Cette tenue de couleur vert olive ne connait d’abord qu’une diffusion limitée avant d’être davantage diffusée sous la forme d’une tenue de corvée modèle 1948, les modifications entre les deux modèles étant assez limitées. Ces tenues sont utilisées au combat l’été.

-Cette tenue inspire de nouvelles tenues de combat, les modèles 1950, 1951 et 1953, des tenues utilisables en théorie par tous les temps.

-Les tenues se composent d’un pantalon, d’une chemise et d’un blouson assez semblable au battle dress britannique.

-On trouve également des éléments spéciaux adaptés notamment aux climats froids comme une capote remplacée par un manteau fourré, des survêtements blancs….. .

-Les Marines disposaient de tenues camouflées mais l’US Army les à peu utilisées notamment en Europe pour éviter le risque de confusion avec les Waffen S.S. .

-Les chaussures sont des chaussures montantes à manchette de cuir

2AlexanderPatch.jpg

Le général Alexander Patch portant le casque M-1

-Le casque plat du premier conflit mondial est remplacé dès 1945 par le casque M1, un casque rond protégeant bien mieux la tête des coups et des éclats. Un casque-doublure en fibrane existe également.

-Hors des zones de combat, la tenue de service modèle 1945 était de couleur vert foncé pour le pantalon et la veste, vert olive pour la chemise. La casquette est verte foncée avec une visière en cuir marron.

Equipements individuels

-Cartouchières en toile pouvant accueillir douze lames-chargeurs de huit cartouches calibre .30 destinées au fusil M1 Garand soit un total de 96 cartouches

-Havresac modèle 1945

-Pelles M1910 complétée par la M1943, les deux modèles doivent en théorie être remplacés au cours du conflit par la M1948 mais peu populaire, elle n’à qu’une diffusion limitée

-Musette M4 pour masque à gaz M6

-Pochette M2 de premiers secours

-Ceinturon-cartouchière M1923 à huit poches pouvant contenir chacune deux lames-chargeurs

-Ceinturon M1936

-Havresac M1928 issu du Havresac M1910

-Ceinturon-cartouchière M1937 pour FM BAR

-Lunettes M1943 à verres en plastique teinté et monture de cuir cousue

-Masque à gaz d’assaut amphibie M5

-Gilet d’assaut M1950

Etat opérationnel de l’US Army en mars 1950

Avant-propos

En septembre 1939 comme nous l’avons vu la Regular Army aligne seulement quatre divisions en métropole (trois divisions d’infanterie et une division de cavalerie) et trois divisions d’infanterie outre-mer.

Aux côtés de ces divisions on trouve des unités de la Garde Nationale qui représente sur le papier une force impressionnante avec dix-huit divisions d’infanterie et quatre divisions de cavalerie. C’est la même situation pour les réserves organisées avec vingt-sept divisions d’infanterie et six divisions de cavalerie.

Durant la période appelée Pax Armada le système de mobilisation est réorganisé pour être plus efficient.

Le territoire américain est divisé en quatre secteurs (Western Eastern Northern Southern ouest est nord et sud) et doit mettre sur le papier quatre état-major d’armée à deux corps d’armée soit un total de huit corps d’armée et trente-deux divisions, vingt-huit d’infanterie, deux divisions blindées et deux divisions de cavalerie.

Outre-mer, les Philippines sont défendues par quatre divisions d’infanterie et une division de cavalerie alors que la zone du canal de Panama sous souveraineté américaine est défendue par une division d’infanterie et une brigade de cavalerie.

L’archipel hawaïen est défendu par deux divisions d’infanterie.

En septembre 1948, le nombre de Grandes Unités est passé à quarante avec trente-cinq divisions d’infanterie, deux divisions blindées et trois divisions de cavalerie.

En février 1949 alors que les Etats-Unis sont encore neutres, la National Guard passe sous tutelle fédérale. Les unités de la Garde Nationale sont pour la plupart démantelées pour permettre l’organisation de nouvelles divisions.

Résultat quand les Etats-Unis entrent guerre , l’US Army aligne une force respectable de soixante-huit divisions répartis entre soixante divisions d’infanterie (dont une d’infanterie de montagne et cinq divisions aéroportées), six divisions blindées et deux divisions de cavalerie.

Ce nombre est encore augmenté puisqu’en septembre 1951 alors que les Etats-Unis sont en guerre depuis un an et demi, le nombre de GU est porté à 91 soit soixante-douze divisions d’infanterie, seize divisions blindées et trois divisions de cavalerie.

Divisions d’infanterie (Infantry Division)

-En Métropole, on trouve donc en septembre 1939 quatre divisions d’infanterie en l’occurence les 1st 2nd 3rd et 5th Infantry Divsision

-A Panama, la 6th Infantry Division assure la défense du canal de Panama

-Aux Phillipines, on trouve une puis quatre divisions d’infanterie, la Phillipine Division ou 12th Infantry Division mais également trois divisions mises sur pied au cours de la Pax Armada en l’occurrence la 7th Infantry Division, la 8th Infantry Division et la 9th Infantry Division.

-A Hawai on trouve les 14th et 15th Infantry Divsion qui sont mises sur pied durant la période de la Pax Armada par regroupement d’unités indépendantes qui assuraient la défense de l’archipel.

Quand les Etats-Unis entrent en guerre en mars 1950 suite à l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, l’US Army aligne soixante divisions d’infanterie, une division d’infanterie de montagne, cinq divisions aéroportées et cinquante-quatre divisions de ligne.

-1st Infantry Division elle est déployée en France pour combattre aux côtés des anglais et des français. Elle termine la guerre en Allemagne.

-2nd Infantry Division déployée en Méditerranée, participant à l’invasion de la Sicile

-3rd Infantry Division déployée en Grande-Bretagne puis en Norvège pour l’opération Borealis

-4th Infantry Division déployée en France pour combattre aux côtés des anglais et des français participant notamment au dégagement de Paris.

-5th Infantry Division déployée en France pour combattre aux côtés des anglais et des français

-6th Infantry Division déployée à Panama pour assurer la défense du canal du même nom

-7th Infantry Division déployée aux Philippines. Elle subit de lourdes pertes lors de la première campagne du même nom. Les survivants sont rapatriés en Australie où la division est reconstituée. Elle participe au conflit dans le Pacifique, opérant dans les Salomons, en Nouvelle-Guinée, à nouveau aux Philippines, terminant le conflit à Manille.

-8th Infantry Division déployée aux Philippines. Quasiment anéantie au printemps 1950, elle est reconstituée aux Etats-Unis puis engagée en Europe et plus précisément en Norvège pour l’opération Borealis

-9th Infantry Division déployée aux Philippines. Après les combats du printemps, de l’été et de l’automne 1950, la division est rapatriée en Nouvelle Calédonie où après reconstitution, elle assure la défense de l’archipel en compagnie de la 23ème DI (Americal Division). Elle est ensuite engagée en Nouvelle-Guinée puis à Formose.

-10th Infantry Division (Mountain) : seule division de montagne de l’US Army, elle est créée en février 1949 suite au RETEX de la campagne de Norvège. Elle opère en Sicile puis en Norvège où elle termine la guerre

-11th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en septembre 1948. Elle devient en juin 1949 une division aéroportée (11th Airborne), opérant en Sicile et en Italie en compagnie de la 13th Airborne. Elle termine la guerre en Autriche après un saut opérationnel à Trieste.

-12th Infantry Division : division créée aux Philippines. Elle participe à la défense de l’archipel jusqu’en octobre 1950 quand les américains cessent toute résistance organisée. La division est virtuellement anéantie.

Reconstituée en Australie, elle est à nouveau opérationnelle en juin 1951, restant en réserve stratégique sur l’île-continent. Elle est engagée en Nouvelle-Guinée puis à Iwo Jima et à Okinawa, terminant la guerre dans les Ryu-Kyu.

-13th Infantry Division : division créée en mai 1947 aux Etats-Unis. Elle devient la première division aéroportée américaine au printemps 1949. Elle est engagée en Méditerranée, sautant sur la Sicile, la péninsule italique et à Trieste. Elle termine la guerre en Autriche.

-14th Infantry Division : division chargée d’assurer la défense des îles Hawaï. Une fois la menace d’un débarquement japonais définitivement écartée, la division va être engagée au combat en l’occurrence aux Carolines, aux Mariannes, terminant la guerre aux Philippines.

-15th Infantry Division : division chargée d’assurer la défense des îles Hawaï. N’est engagé au combat qu’au printemps 1954 en Chine continentale. Quelques combats

-16th Infantry Division : division activée en septembre 1946. Assure la défense des Etats-Unis puis de la zone du canal de Panama. Engagée au combat uniquement aux Philippines à la fin du conflit.

-17th Infantry Division : division d’infanterie créée en février 1949 qui devient en janvier 1950 une division aéroportée. Elle effectue toute la guerre dans le Pacifique, sautant sur la Nouvelle-Guinée, les Philippines avant de participer à l’opération Phenix.

-18th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en septembre 1948. Chargée de la défense de la côte est avant d’être engagée en Méditerranée où elle effectue toute sa guerre.

-19th Infantry Division : division mise sur pied en mars 1948. En compagnie de la 23ème division d’infanterie, elle devait être envoyée aux Philippines mais devant la dégradation rapide de la situation, l’envoi est annulé. La division est finalement engagée aux Salomons, en Nouvelle-Guinée, en Thaïlande (sous commandement britannique), la division terminant la guerre dans le Tonkin.

-20th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en mars 1949. Envoyée en Europe, elle est engagée en Norvège, au Danemark puis en Allemagne du Nord.

-21th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en septembre 1948. Engagée dans le Pacifique, elle assure la défense de la Nouvelle-Calédonie avant d’être engagée en Nouvelle-Guinée, aux Philippines et enfin en Chine.

-22th Infantry Division : division d’infanterie créée en septembre 1945. Elle reste déployée aux Etats-Unis jusqu’en septembre 1952 quand elle rallie l’Europe pour participer à l’offensive contre la Norvège

Insigne 23ème DI US

-23rd Infantry Division : appelée également Americal Division, la 23ème DI est mise sur pied en septembre 1948.

Pleinement opérationnelle en février 1950, elle devait être envoyée aux Philippines mais devant la rapide dégradation de la situation, elle est finalement envoyée en Nouvelle Calédonie. Elle va opérer en Nouvelle-Guinée, aux Philippines, terminant la guerre à Formose.

-24th Infantry Division : division d’infanterie créée en mars 1946. Elle est engagée en Europe début 1951. Elle opère en France, en Belgique, aux Pays-Bas, terminant en Allemagne.

-25th Infantry Division : division d’infanterie créée en septembre 1946. Engagée en Europe occidentale, elle s’illustre en France et en Belgique notamment.

-26th Infantry Division : division d’infanterie créée en janvier 1946. Elle est engagée en Europe à partir de septembre 1952. Réserve stratégique en Grande-Bretagne, elle participe à la campagne de Norvège via l’opération Borealis (octobre 1953). Elle termine la guerre à la frontière germano-danoise.

-27th Infantry Division : division d’infanterie créée en septembre 1945. Elle est engagée dans le Pacifique, participant à la campagne des Salomons puis à la défense de la Nouvelle Calédonie où elle était en phase de reconstitution après une campagne très éprouvante.

Elle participe ensuite à la campagne de Nouvelle-Guinée puis à la conquête des Carolines et des Mariannes. Cette opération terminée, la division rallie les Philippines où elle termine la guerre, désarmant les dernières troupes japonaises.

-28th Infantry Division : division d’infanterie créée en octobre 1945. Engagée dans le Pacifique, elle est durement étrillée aux Salomons.

Reconstituée, elle participe à la campagne de Nouvelle-Guinée puis sous commandement britannique à l’opération Overlord. Elle termine la guerre au Laos avant de rallier la Chine après la capitulation nippone.

-29th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en février 1946. Engagée en Méditerranée, la division participe à la campagne d’Italie, terminant la guerre en Bavière.

-30th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en septembre 1946. Engagée dans le Pacifique, elle est d’abord déployée dans le nord de l’Australie avant de participer à la campagne de Nouvelle-Guinée.

Après une période de repos, la division placée sous commandement britannique participe aux opérations contre la Malaisie et Singapour (opération Zipper). Elle termine la guerre à Borneo avant de rentrer aux Etats-Unis après sa relève par des unités britanniques.

-31th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en juin 1946. Elle est envoyée en Ecosse dès décembre 1950 pour permettre aux unités britanniques d’être engagées sur le continent. Elle participe ensuite à différentes opérations contre la Norvège, l’apogée étant l’opération Borealis en octobre 1953. Elle termine la guerre à Bergen.

-32th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en octobre 1947. Engagée dans le Pacifique, elle participe notamment à la campagne des Salomons, à celle de la Nouvelle-Guinée, à la deuxième campagne des Philippines puis enfin à l’opération Boxer en Chine et à Formose.

-33th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en juin 1947. Engagée dans le Pacifique, elle participe à la campagne des Salomons, à la campagne de Nouvelle-Guinée puis à la deuxième campagne des Philippines. C’est ensuite les opérations Detachment à Iwo Jima et Iceberg à Okinawa. Elle termine la guerre sur l’archipel.

-34th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en décembre 1947. Engagée dans le Pacifique aux Salomons, la division y subit des pertes sensibles nécessitant une période de reconstitution en Australie. Elle est engagée aux Philippines à partir de mars 1953 et jusqu’à la fin de la campagne en février 1954. Elle termine la guerre à Formose.

-35th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en mars 1948. Engagée dans le Pacifique, la division participe à la campagne des Salomons, à celle de Nouvelle-Guinée, à la campagne Caroline-Mariannes puis successivement aux opérations à Iwo Jima et Okinawa.

-36th Infantry Division : division d’infanterie créée en février 1949 suite à la mise sous tutelle fédérale de la National Guard. Engagée dans le Pacifique, participant à la campagne des Salomons, à celle de la Nouvelle-Guinée, à la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre sur cet archipel.

-37th Infantry Division : division d’infanterie «fantôme». Jamais activée officiellement, elle sert aux opérations de déception vis à vis de l’ennemi.

-38th Infantry Division : division d’infanterie créée en mars 1949. Engagée en Europe occidentale, la division participe à la campagne de France, libère la Belgique et les Pays-Bas où la division termine la guerre.

-39th Infantry Division : division d’infanterie créée en mars 1949. Engagée dans le Pacifique, elle assure d’abord la défense de la Nouvelle-Calédonie avant de participe à la campagne de Nouvelle-Guinée puis aux différentes phases de l’opération Zipper. En octobre 1954, la division relevée par des troupes néerlandaises quitte la future Indonésie pour rentrer aux Etats-Unis.

-40th Infantry Division : division d’infanterie créée en mars 1949. Engagée dans le Pacifique, elle participe à la campagne des Salomons, à celle de Nouvelle-Guinée, à la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre à Iwo Jima.

-41th Infantry Division : division d’infanterie «fantôme». Jamais activée officiellement, elle sert aux opérations de déception vis à vis de l’ennemi.

-42th Infantry Division : division d’infanterie créée en avril 1949. Engagée en Europe occidentale, la division participe à la campagne de France, opère en Belgique puis en Allemagne.

-43th Infantry Division : division d’infanterie créée en juin 1949. Engagée dans le Pacifique, en Nouvelle-Guinée, aux Philippines puis en Chine continentale

-44th Infantry Division : division d’infanterie créée en juin 1949. Engagée dans le Pacifique aux Salomons, en Nouvelle-Guinée, aux Philippines puis en Chine continentale.

-45th Infantry Division : division d’infanterie créée en juillet 1949. Elle est engagée en Méditerranée, opérant jusqu’à la fin de la guerre.

-46th Infantry Division : division d’infanterie créée en septembre 1949. La division opère dans le Pacifique, dans les Salomons, en Nouvelle-Guinée, aux Philippines, terminant la guerre à Formose.

-47th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied officiellement en octobre 1949. Elle opère en Europe occidentale, en France, en Belgique, aux Pays-Bas et enfin en Allemagne.

-48th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en février 1949. Elle opère dans le Pacifique, dans les Salomons, en Birmanie, en Thaïlande _à chaque fois sous commandement britannique_, terminant la guerre dans le sud de la Chine.

-49th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en mars 1949. Elle opère dans le Pacifique, dans les Salomons, en Nouvelle-Guinée, aux Philippines puis enfin en Chine continentale.

-50th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en août 1949. Elle opère dans le Pacifique, les Salomons, la Nouvelle-Guinée, aux Philippines et enfin en Chine continentale.

-51th Infantry Division : division d’infanterie «fantôme» jamais officiellement activée. Elle sert d’unité de déception et de couverture pour des opérations clandestines menées par l’OSS.

-52th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en avril 1949. Elle opère en Europe occidentale, la division combattant en France et en Allemagne.

-53th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en septembre 1949. Elle opère dans le Pacifique. Assurant d’abord la défense du nord de l’Australie, l’unité est ensuite engagée en Nouvelle-Guinée, aux Carolines-Mariannes et enfin à Formose où la division termine la guerre.

-54th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en septembre 1949. Elle opère exclusivement dans le Pacifique, participant à la campagne des Salomons, Elle est ensuite engagée en Nouvelle-Guinée, aux Philippines puis enfin en Chine continentale.

-55th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en octobre 1949. Elle est engagée dans le Pacifique, participant à la campagne des Salomons, à celle de la Nouvelle-Guinée, enchaînant par la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre en Chine continentale.

-56th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en février 1949. Elle reste d’abord aux Etats-Unis avant d’être engagée dans le Pacifique à partir de juillet 1952, connaissant son baptême du feu en Nouvelle-Guinée. Cette campagne terminée, la division participe à la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre à Formose.

-57th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en janvier 1950. Elle n’est opérationnelle qu’en février 1951. Engagée dans les Salomons, elle participe ensuite à l’opération Overlord sous commandement britannique puis à l’opération Boxer en Chine continentale, terminant la guerre à Shanghai.

-58th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en février 1950. Sa montée en puissance est lente suite à l’entrée en guerre des Etats-Unis qui privilégie le complément des divisions existantes.

Pleinement opérationnelle en mars 1951, la division est engagée en Europe occidentale, opérant en France et en Allemagne.

-59th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en mars 1950. Opérationnelle seulement en décembre, la division est engagée dans le Pacifique à partir de juin 1951, connaissant un baptême du feu musclé aux Salomons.

Sévèrement étrillée dans cette campagne, la division est reconstituée dans le nord de l’Australie avant de participer à la campagne des Philippines, deuxième du nom. Cette campagne terminée, la 59ème DI participe à l’opération Boxer en Chine continentale où elle termine la guerre.

-60th Infantry Division : division d’infanterie mise sur pied en décembre 1949. Opérationnelle en septembre 1950, la division est engagée dans le Pacifique, d’abord aux Salomons avant la Nouvelle-Guinée puis enfin les Caroline-Mariannes. Cette dernière campagne terminée, la division est mise au repos en Nouvelle-Calédonie. Engagée à Okinawa, la division y termine le conflit.

-61th Infantry Division : division d’infanterie «fantôme» jamais officiellement activée. Elle sert d’unité de déception

-62th Infantry Division : division d’infanterie activée en novembre 1949. Opérationnelle en juin 1950, la division est engagée dans le Pacifique, aux Salomons, en Nouvelle-Guinée, aux Philippines puis enfin en Chine continentale.

-63th Infantry Division : division d’infanterie activée en décembre 1949. Opérationnelle en août 1950, elle est d’abord déployée en Australie avant de participer à la campagne des Salomons. Elle participe à la campagne de Nouvelle-Guinée où elle reste déployée jusqu’à la fin du conflit pour effectuer le «service après vente».

-65th Infantry Division : division d’infanterie activée en septembre 1950. Opérationnelle seulement en mai 1951, la division est envoyée en Australie pour peaufiner son entrainement auprès d’unités aguerries par les combats. Elle connait son baptême du feu en Nouvelle-Guinée avant de participer à la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre en Chine continentale.

-66th Infantry Division : division d’infanterie activée en octobre 1950. Opérationnelle en juin 1951, elle est d’abord envoyée à Hawaï où elle reste déployée jusqu’en septembre 1952 quand elle rallie la Nouvelle-Guinée pour participer à la suite et à la fin de cette campagne. Elle est ensuite engagée aux Philippines avant de terminer la guerre en Chine puis de relever les divisions aéroportées de l’opération Phenix en Corée.

-70th Infantry Division : division d’infanterie activée en décembre 1950. Opérationnelle en juin 1951, elle est d’abord envoyée en Nouvelle-Calédonie. Elle ne connait son baptême du feu qu’aux Philippines en mars 1953. Elle termine la guerre à Okinawa après avoir participé également à la conquête d’Iwo Jima.

-72th Infantry Division : division d’infanterie activée en février 1951. Opérationnelle en décembre 1951, elle est engagée successivement en Nouvelle Guinée, aux Philippines et enfin en Chine continentale.

-77th Infantry Division : division d’infanterie activée en mars 1951. Opérationnelle en janvier 1952, elle est envoyée dans le Pacifique, participant à l’opération Overlord puis à l’opération Zipper, ayant donc la particularité d’avoir participé à tout le conflit sous commandement allié.

-79th Infantry Division : division d’infanterie officiellement activée en septembre 1951. Opérationnelle en juillet 1952, elle rallie le Pacifique en octobre, participant aux ultimes combats de la campagne de Nouvelle-Guinée avant d’enchaîner par la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre à Formose avant de rallier la Corée pour relever les unités de l’opération Phenix.

-80th Infantry Division : division d’infanterie activée en juin 1951. Opérationnelle en mars 1952, elle est envoyée en Australie. Engagée aux Philippines en mars 1953, elle connait là sa première et sa dernière campagne du second conflit mondial même si en cas de débarquement au Japon, la 80ème DI aurait été engagée.

-81th Infantry Division : division d’infanterie activée en mai 1951. Opérationnelle six mois plus tard en novembre, elle n’est envoyée dans le Pacifique qu’en juin 1953, opérant aux Philippines jusqu’en janvier 1954 avant de participer aux opérations Detachment (Iwo Jima) et Iceberg (Okinawa).

82nd Airborne

-82nd Airborne Division : surnomée «All American», cette division d’infanterie créée pendant le premier conflit mondial est activée en juin 1950 comme division parachutiste.
Opérationnelle en mai, elle rallie l’Europe, effectuant trois sauts opérationnels, combattant en compagnie de la 101ème division aéroportée jusqu’en septembre 1953 quand les deux divisions sont rapatriées aux Etats-Unis pour être engagées dans le Pacifique après réorganisation et recomplément des effectifs. Elle participe à l’opération Phenix en Corée en juin 1954 pour ce qui constitue la plus importante opération aéroportée de tous les temps.

-83th Infantry Division : division activée en mars 1951. Opérationnelle en octobre, la division ne rallie pourtant le Pacifique qu’en février 1953. Stationnée aux Philippines, elle participe aux opérations Detachment et Iceberg, terminant la guerre aux Phillipines.

-86th Infantry Division : division activée en juillet 1951. Opérationnelle en février 1952, elle participe à la campagne de Nouvelle Guinée, à la campagne Caroline-Mariannes avant de participer aux opérations Detachment et Iceberg.

101st Airborne

-101st Airborne Division : division aéroportée activée en juin 1950 en même temps que la 82ème Airborne. Les deux divisions opèrent ensembles ce qui ne les empêchent pas de développer une forte rivalité. Comme la 82ème, les Screaming Eagle de la 101ème division aéroportée effectuent trois sauts opérationnels en Europe avant de rallier le Pacifique pour participer notamment à l’opération Phenix.

-Les 64ème, 67ème, 68ème, 69ème, 71ème,73ème, 74ème, 75ème, 76ème, 78ème, 84ème, 85ème, 87ème, 88ème, 89ème, 90ème, 91ème, 92ème, 93ème, 94ème, 95ème, 96ème, 97ème, 98ème, 99ème et 100ème n’ont jamais été activées.

Publicités

2 réflexions sur “Etats Unis (125) Armée de terre (15)

  1. Jeff dit :

    Bonjour,

    Belle Uchronie:
    Permettez-moi 2 remarques:

    -Le Service Coat M-1917 du premier conflit est remplacé par une variante à col ouvert et 4 boutons, vers 1926 (très semblable au Service Coat M-1939)
    Ce nouveau modèle est l’uniforme de campagne en Septembre 1939: la field jacket (« M-1941 ») n’est choisie qu’à la fin 1940.

    -La production de M1 Garand fut très lente au début : en Mars 1940, il n’y en a qu’environ 50’000 !

    Bonne continuation et merci à vous.

    Jeff

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s