Etats Unis (124) Armée de terre (14)

Véhicules amphibies

Avant-propos

Le fiasco des Dardanelles (1915) semblait devoir ranger au rayon des impossibilités militaires le débarquement amphibie sur une côte défendue, oubliant un peu vite que l’opération du premier conflit mondial était stratégiquement bien pensée mais tactiquement mal exécutée.

La période 1919-1939 fût marquée par une quasi-absence de recherches en la matière. Aussi quand le second conflit mondial éclata, les différentes marines durent faire face à une problématique qu’ils n’avaient guère envisagé.

Le retour d’expérience de l’opération Weserübung et la riposte alliée poussa les forces armées américaines à réfléchir sur les vecteurs nécessaires à la mise à terre de troupes sur une côte défendue.

Si l’US Navy développa une batellerie complète du LCVP au LSD, l’US Army et l’USMC développèrent des véhicules amphibies destinés aussi bien à l’assaut qu’au soutien logistique, la conquête d’une tête de pont imposant des servitudes importantes en matière de ravitaillement.

DUKW

dukw

Produit par la General Motors Company, le DUKW était un cargo amphibie 6×6, un véhicule qui entra dans l’histoire dans la mécanique en étant le premier à disposer d’un système centralisé de gonflage des pneus.

Sur une surface dure comme la route, les pneus étaient gonflés au maximum alors que sur une surface molle comme le sable d’une plage, les pneus étaient légèrement dégonflés.

Les premiers tests d’un cargo amphibie eurent lieu à partir du printemps 1944. Ils furent longs et compliqués à tel point que le projet faillit être abandonné. Finalement, le projet aboutit enfin au printemps 1948.

A la base du cargo amphibie 6×6 figure le camion GMC AFKWX, un camion 6×6 à moteur situé sous la cabine, une variante du GMC CCKW. Sur un châssis classique de camion on à installé une coque de bateau avec deux hélices pour permettre la navigation sur l’eau.

Les premiers véhicules de série sortent à l’automne 1948. Les retours d’expérience de la campagne de Norvège valide le concept, faisant taire les derniers sceptiques. La production déjà importante au printemps 1950 est accélérée.

20250 DUKW sont produits jusqu’en septembre 1954, la production cessant peu après la fin du conflit. Sur ces 20250 exemplaires produits, 2000 sont livrés à la Grande-Bretagne, 1200 à la France, 550 à l’Australie et 640 à l’URSS.

Ces véhicules furent utilisés dans le Pacifique, en Asie, en Méditerranée, en Europe de l’Ouest (franchissement de la Seine, de la Meuse, du Rhin et des autres fleuves allemands) et en Europe du Nord notamment lors de l’opération Boréalis où les DUKW américains, britanniques et français effectuèrent le va et vient entre les navires mouillés dans les fjords et les petits ports norvégiens souvent mal équipés.

Les DUKW furent utilisés par l’US Army et l’USMC jusqu’en 1970 quand ils furent remplacés par des véhicules plus modernes. Les surplus de la guerre furent livrés aux Garde-Côtes, à des utilisateurs civils ou à des pays étrangers comme le Brésil, le Canada, les Philippines et l’Argentine. Certains DUKW civils sont encore en service aujourd’hui après avoir été remotorisés.

Caractéristiques Techniques du DUKW

Type : cargo amphibie 6×6

Poids : 5.9 tonnes à vide charge utile 2.3 tonnes

Dimensions : longueur 9.45m largeur 2.50m hauteur 2.17m

Motorisation : un moteur GMC de 94ch

Performances : vitesse maximale 80km/h sur route 10.2km sur l’eau distance franchissable 640km sur route 93km sur l’eau

Blindage : aucun

Armement : une mitrailleuse Browning M2HB de 12.7mm

Ford GPA

Ford GPA.jpg

La Ford GPA est la version amphibie de la Ford GP, la fameuse Jeep. Suite au succès du DUKW, l’USMC et l’US Army demande à Ford une version amphibie de la Jeep. L’expérience du cargo amphibie permet au projet d’aller vite.

Après dix-huit mois de recherche (juin 1948-décembre 1949), la Ford GPA est disponible pour la production en série. Bien que produit à 10250 exemplaires, ce véhicule se révéla moins réussi que le DUKW. Si il était efficace en mer, il l’était nettement moins sur terre.

Outre les Etats-Unis, la Ford GPA à été utilisée par la Grande-Bretagne et l’URSS. La France étudia l’acquisition d’exemplaires avant de renoncer.

Rapidement retirés du service, ces «Amphibious Jeep» furent massivement vendues à la ferraille ou cédées à des utilisateurs civils.

Landing Vehicle Tracked (LVT)

Landing Vehicle Tracked (LVT) 22.jpg
Si le DUKW fût un simple cargo amphibie, le véhicule chenillé amphibie (Landing Vehicle Tracked) évolua d’un simple cargo amphibie à un véritable véhicule de combat destiné à permettre aux Marines de prendre pied dans des atolls et des archipels aux plages inaccessibles aux embarcations amphibies classiques.

A l’origine du LVT figure un engin de secours civil, l’Alligator. Conçu par Donald Roebling, il à été conçu pour mener des missions de secours dans les Everglades, une région marécageuse inaccessible aux véhicules routiers. Même les embarcations étaient gênées par la mangrose ou la boue.

Mis au point entre 1935 et 1937, l’Alligator intéresse rapidement les Marines mais en dépit de ses convictions patriotiques, le pacifiste Roebling refuse de développer son Alligator en engin de mort.

Après des pressions politiques et économiques, Donald Roebling accepte de développer un cargo amphibie à usage militaire. Il veillera cependant à ne toucher aucun royalties sur son invention.

Adopté sous le nom de LVT-1 en septembre 1943, l’Amphibious Tractor (Amtrac) se montre utile au cours des exercices mais l’absence d’une véritable évaluation opérationnelle, beaucoup doutent de son efficacité.

Après la production de seulement 250 LVT-1, la production passe au modèle LVT-2, un modèle au moteur plus puissant avec un blindage du compartiment de l’équipage. Produit à 350 exemplaires de juin 1944 à septembre 1945, ce modèle remplace peu à peu les LVT-1 qui sont relégués à l’entrainement.

La production reprend en octobre 1948 avec le LVT-3. Produit à 8500 exemplaires, c’est un véritable véhicule de combat avec un blindage couvrant tout le véhicule, faisant de lui un véritable APC (Armoured Personnal Carrier) amphibie.

Des variantes apparaissent rapidement, commandement, génie et surtout appui-feu, une tourelle armée d’un obusier court de 75mm étant installée sur le compartiment des troupes pour assurer l’appui-feu.

La production passe alors au LVT-4 produit à 8950 exemplaires, portant la production du LVT à 18050 exemplaires. Le véhicule à été utilisé essentiellement dans le Pacifique et par les Etats-Unis mais des exemplaires ont été livrés à la Grande-Bretagne et à l’Australie. Ils n’ont été remplacés qu’au début des années soixante-dix par une nouveau LVT ce qui n’empêcha pas les deux modèles d’opérer ensemble au Vietnam.

A noter que si dans le Pacifique, le LVT fût surtout utilisé pour les opérations amphibies, en Europe, il servit au franchissement des rivières et des fleuves, transportant notamment des troupes d’assaut pour s’emparer d’une tête de pont.

Caractéristiques Techniques du LVT-4

Type : véhicule de transport amphibie chenillé

Poids : 18.1 tonnes charge utile 4.1 tonnes

Dimensions : longueur 7.95m largeur 3.25m hauteur 2.46m

Blindage : 6 à 38mm

Motorisation : un moteur Continental W-670-9A dévellopant 250ch

Performances : vitesse maximale 40 km/h sur terre 11km/h sur l’eau distance franchissable 240km (120km sur l’eau)

Armement : deux mitrailleuses de 12.7mm Browning M2HB et deux mitrailleuses de 7.62mm Browning M1919A4. La version d’appui disposait d’un obusier de 75mm court en tourelle

Equipage : 2 à 7 hommes en fonction des variantes. Les LVT peuvent embarquer jusqu’à dix-huit soldats

M29 Weasel

M-29 Weasel 2.jpg
Le Weasel est un petit chenillé mis au point pour opérer en milieu arctique. Dans les années quarante, le Canada et les Etats-Unis s’inquiètent d’une éventuelle agression soviétique contre l’Alaska.

Pour opérer dans ce milieu difficile, les américains mettent au point un petit chenillé destiné au ravitaillement et au transport de troupes. Le M29 Weasel apparaît à l’automne 1945. Produit en petite quantité (850 exemplaires), ce petit chenillé à été utilisé dans le Pacifique et en Europe du Nord notamment en Norvège.

Caractéristiques Techniques du M29 Weasel

Type : véhicule chenillé amphibie

Poids : 1700kg (2209kg en ordre de combat)

Dimensions : longueur 3.20m largeur 1.5m hauteur 1.30m

Motorisation : un moteur Studebaker Model 6-170 Champion de 70ch

Performances : vitesse maximale 58 km/h distance franchissable 266km

Equipage : 4 hommes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s