Etats Unis (122) Armée de Terre (12)

Chasseurs de chars

3 Inch Gun Motor Carriage M10 (M10 Tank Destroyer)

M-10 Tank Destroyer

C’est au printemps 1942 que l’US Army lance un appel à projet pour un tank destroyer équipé d’une tourelle armé d’un canon antichar et non un canon installé en superstructure comme on l’avait envisagé pour les premiers projets de «destructeur de chars».

Le dévellopement est rapide puisque s’appuyant sur des armes existantes : un canon de 3 pouces et un chassis très voisin de celui du M4 Sherman. Résultat, le M10 est mis en service dès le mois de juin 1944 après deux ans de dévellopement.

Surnommé «Wolverine», ce véhicule disposait d’une tourelle ouverte ce qui le rendait vulnérable aux éclats d’obus mais cette vulnérabilité était considérée comme acceptable. Son puissant canon de 76.2mm lui aurait permis de détruire la quasi-totalité des chars allemands rencontrés.

Hélas pour lui, au printemps 1948, son remplacement par le M18 Hellcat commence, un véhicule plus rapide et muni d’un canon de 76mm à haute vitesse initiale plus efficace. Néanmoins quand le second conflit mondial se termine en septembre1 954, quatre Tank Destroyer Batallion sont encore équipés de Wolverine.

Engagé en Europe, il se montra efficace contre les Panzer III et IV. Il rencontrait plus de difficultés face au Panzer V Panther. Face au Panzer VI Tigre, il était largement surclassé par le blindage et l’allonge du char lourd allemand.

Avec la fin du conflit, le nombre de TDB décroit de manière importante et logiquement, les quatre bataillons équipés de M10 sont les premiers à être dissous.

Outre les Etats-Unis, le M10 à été utilisé par la Grande-Bretagne et la France en petit nombre (essentiellement à des fins d’évaluation opérationnelle), le Canada, l’Egypte, l’Italie (après guerre), la Pologne, la Chine, l’URSS et la Yougoslavie.

Caractéristiques Techniques du M10 Tank Destroyer

Type : chasseur de chars

Poids : 29 tonnes

Dimensions : longueur 5.97m largeur 3.05m hauteur 2.89m

Motorisation : un moteur diesel de 450ch

Performances : vitesse maximale 51 km/h sur route distance franchissable 260 à 300km

Blindage : 9.5 à 57.2mm

Armement : un canon de 3 pouces (76.2mm) M7 sur affût M5 avec 54 coups, une mitrailleuse de 12.7mm Browning M2HB avec 300 coups

Equipage : cinq hommes (chef de char, tireur, chargeur, conducteur et assistant-conducteur)

76mm Gun Motor Carriage M18 (M18 Tank Destroyer «Hellcat»)

M-18 Hellcat.jpg

Alors que le M10 était en cours de mise au point, le Tank Destroyer Command étudia un nouveau modèle de chasseur de char mettant davantage encore en avant la vitesse et l’armement sur la protection (qui n’était déjà pas la qualité première des futures Wolverine).

Après plusieurs projets infructueux, les ingénieurs travaillant sur ce projet aboutirent à un véhicule d’un peu moins de 18 tonnes, filant à plus de soixante-dix kilomètres par heure avec un armement composé d’un canon de 76mm à haute vitesse initiale qui permettait de détruire tous les chars allemands y compris le Tigre même si pour ce dernier, il fallait se rapprocher à moins de 500m.

Deux prototypes sont commandés au printemps 1946, évalués à l’automne 1946 puis adoptés après quelques modifications au printemps 1947 sous le nom de 76mm Gun Motor Carriage M18 même si la troupe utilisait davantage le surnom de Hellcat pour désigner leur véhicule.

Quand le second conflit mondial éclate en Europe, seulement huit bataillons sur 36 sont équipés de ce formidable véhicule. Leur nombre augmente progressivement à la fois pour remplacer les M10 mais également pour équiper de nouveaux TDB.

A son apogée, Hellcat équipait 40 bataillons de chasseurs de chars sur les 54 dont disposait le Tank Destroyer Command à sa propre apogée. Ce nombre va être légèrement réduit puisqu’en septembre 1954, «seulement» trente-six bataillons sont équipés de M18.

Quand le Tank Destroyer Command est dissous en septembre 1955, il ne restait que 24 bataillons dont quatorze étaient équipés de M-18 Hellcat. Le nombre d’unités ne cesse de décroitre mais le dernier bataillon dissous le 1er septembre 1961 était encore équipé de Hellcat.

Des véhicules encore en bon état sont soit stockés pour une réutilisation éventuelle mais la plupart sont feraillés ou cédés à des pays étrangers comme la Malaisie, l’Indonésie, Singapour, la Yougoslavie, la Turquie, Chypre ou encore l’Uruguay et la Bolivie.

Aux côtés du M18 figure le M39, une version utilitaire sans canon utilisée pour le transport de matériel, de troupes et le remorquage de pièces d’artillerie.

Des projets de variante à canon de 105mm et amphibie (au profit des Marines) furent étudiées mais abandonnées en cours de dévellopement probablement pour limiter la dispersion des efforts et rationnaliser production et soutien logistique.

Caractéristiques techniques du M18 Hellcat

Type : chasseur de char

Poids : 17.7 tonnes

Dimensions : longueur totale 6.60m (5.28m pour la coque) largeur 2.87m hauteur 2.57m

Motorisation : un moteur Continental R-975-C1 de 400ch

Performances : vitesse maximale 76 km/h distance franchissable 160km

Blindage : 4.8 à 25mm

Armement : un canon de 76mm avec 45 coups, une mitrailleuse de 12.7mm Browning M2HB avec 800 coups

Equipage : cinq hommes (chef de char, tireur, chargeur, conducteur et assistant-conducteur)

90mm Gun Motor Carriage M36 (M36 Tank Destroyer)

M-36 Jackson.jpg

Le M18 Hellcat était un chasseur de char performant contre les chars allemands. Utilisant son agilité pour compenser son absence de protection, il pouvait provoquer de lourdes pertes contre des chars allemands plus puissants mais nettement moins agiles.

Néanmoins, son canon de 76mm menaçait d’être déclassé par l’augmentation de l’épaisseur du blindage des chars allemands dont les derniers exemplaires pouvaient être plus facilement qualifiés de blockhaus mobiles que de véritables chars de combat ce qui n’était pas forcément une mauvaise chose dans un contexte opérationnel où la Panzerwafe était sur la défensive.

Après avoir envisagé de reprendre la production du M10 avec un canon de 90mm, l’US Army décida de dévelloper un Hellcat armé d’un canon de 90mm.

Deux prototypes sont commandés en janvier 1952, le premier utilisant un chassis de Hellcat avec une tourelle de M26 Pershing allégée et le second utilisant un chassis de Hellcat allongé avec une tourelle inspirée du M18 mais adaptée à l’emport d’un canon de 90mm.

C’est cette deuxième configuration est choisie en septembre 1952. La production est lancée aussitôt mais les premiers véhicules ne sont livrés aux unités qu’en janvier 1953.

Les premiers M36 Jackson sont destinés aux bataillons équipés de M10 mais peu à peu certains TDB équipés de Hellcat vont recevoir des Jackson pour être capables de faire face aux chars allemands les plus lourds.

Quand le second conflit mondial se termine en septembre 1954, quatorze bataillons de chasseurs de chars sont équipés de M36 Jackson.

Leur nombre va progressivement décroitre. Quand le Tank Destroyer Command est dissous en septembre 1955, il reste vingt-quatre bataillons de tank-destroyers.

Sur ces vingt-quatre, quatorze sont équipés de M18 et dix de M36 Jackson, les véhicules des quatre bataillons dissous ayant été cédés à vil prix à la Yougoslavie, l’Irak, l’Iran et le Pakistan.

Le nombre passe ensuite à seize (dix de M18 et six de M36), les véhicules des quatre bataillons soit 144 véhicules étant stockés avant d’être cédés à l’Italie, à la Chine et à la Turquie. Le dernier bataillon de Tank-destroyer équipé de Jackson est dissous le 14 juin 1960.

Caractéristiques techniques du M36 Jackson

Type : chasseur de char

Poids : 19.5 tonnes

Dimensions : longueur totale 6.95m (5.60m pour la coque) largeur 2.95m hauteur 2.65m

Motorisation : un moteur Continental R-975-C1 de 430ch

Performances : vitesse maximale 70 km/h distance franchissable 180km
Blindage : 5.7 à 30mm

Armement : un canon de 90mm avec 36 coups, une mitrailleuse de 12.7mm Browning M2HB avec 800 coups

Equipage : cinq hommes (chef de char, tireur, chargeur, conducteur et assistant-conducteur)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s