Etats Unis (109) OdB et Programme de guerre (19)

Aéronavale

Situation des unités de l’aéronavale américaine en septembre 1948

Groupes aériens embarqués (Carrier Air Group)

-CAG-1 : désactivé en 1937 quand le USS Langley devient un ravitailleur d’hydravions. Un CABG-1 est créé pour armer le porte-avions USS United States alors en construction. Il est un temps connu comme le CAG-21 avant de devenir le CAG-1

-CAG-2 : mis en sommeil lors du désarmement du USS Lexington, il est réactivé par la création du CABG-2 destiné à armer le porte-avions USS Constellation alors en construction. Il est un temps connu comme le CAG-22 avant de devenir le CAG-2.

USS Saratoga (CV-3) 070228

-CAG-3 : mis en sommeil lors du désarmement du USS Saratoga, il n’est pas réactivé en septembre 1948.

-CVG-4 : groupe aérien embarqué sur le USS Ranger (CV-4). Quand ce dernier devient porte-avions école, il passe à l’US Naval Aviation (Reserve). Activé en septembre 1948 comme groupe aérien anti-sous-marin.

-CAG-5 : groupe aérien embarqué à bord du USS Yorktown (CV-5) stationné aux Philippines

-CAG-6 : groupe aérien embarqué à bord du USS Enterprise (CV-6) stationné à NAS North Island, la base aéronavale associée à la base navale de San Diego.

-CAG-7 : groupe aérien embarqué à bord du USS Wasp (CV-7). Quand ce dernier porte-avions école, il passe à l’US Naval Aviation (Reserve). Activé en septembre 1948 comme groupe aérien anti-sous-marin.

-CAG-8 : groupe aérien embarqué à bord du USS Hornet (CV-8). Comme ce dernier est stationné à Bremerton, le groupe aérien installe ses quartiers à terre sur la base aéronavale de Whitbey Island.

USS Essex mai 1944.jpg

USS Essex (CV-9)

-CAG-9 : groupe aérien embarqué à bord du USS Essex (CV-9). Quand le porte-avions est à quai à Pearl Harbor, le groupe aérien est installé à NAS Ford Island.

-CAG-10 : groupe aérien embarqué à bord du USS Bonhomme Richard (CV-10). A terre stationné à NAS North Island.

-CAG-11 : groupe aérien embarqué à bord du USS Intrepid (CV-11). Comme le troisième Essex est stationné à Pearl Harbor, sa base terrestre est NAS Ford Island.

-CAG-12 : groupe aérien embarqué à bord du USS Kearsarge (CV-12). A terre basé à NAS North Island.

-CAG-13 : groupe aérien embarqué à bord du USS Franklin (CV-13). A terre basé à NAS Ford Island.

-CAG-14 : groupe aérien embarqué à bord du USS Hancock (CV-14) stationné à terre à NAS North Island.

-CAG-15 : groupe aérien embarqué à bord du USS Randolph (CV-15). A terre, le groupe aérien prend ses quartiers à NAS Ford Island.

-CAG-16 : groupe aérien embarqué à bord du USS Cabot (CV-16). A terre, le groupe aérien prend ses quartiers à NAS North Island.

-CAG-17 : groupe aérien embarqué à bord du USS Bunker Hill (CV-17). A terre le Carrier Air Group Seventeen est basé sur l’île Ford.

-CAG-18 : groupe aérien embarqué à bord du USS Oriskany (CV-18). A terre, il prend ses quartiers sur l’île Ford.

-CAG-19 : groupe aérien embarqué à bord du USS Ticonderoga (CV-19). A terre, il prend ses quartiers sur l’île Ford

-CAG-20 : groupe aérien embarqué à bord du USS Bennington (CV-20). A terre, il prend ses quartiers sur NAS Whitbey Island.

Aviation basée à terre

Lockheed PV-2 Harpoon 3

Lockheed PV-2 Harpoon

-Dans l’Atlantique, on trouve quatorze squadrons d’aviation terrestre regroupant 324 appareils, se répartissant entre six squadrons de patrouille maritime (deux de Privateer et quatre de PV-2 Harpoon), quatre squadrons d’attaque équipés de North American PBJ-1 (plus connu sous le nom de B-25 Mitchell), deux squadrons utilitaires et deux squadrons d’entrainement.

A cela s’ajoute un squadron composite stationné à Pensacola équipé de B-24 Giant et de PBJ-1 ainsi que des squadron d’hydravions, deux squadrons d’hydraviation embarquée (un pour les croiseurs et un pour les cuirassés) et six squadrons d’hydraviation basée à terre en l’occurence quatre équipés de Consolidated Catalina, un équipé de Martin Mariner et un dernier équipé de Consolidated Coronado.

Consolidated PB2Y Coronado 2

Consolidated Coronado

-Dans le Pacifique, les moyens de l’aviation et de l’hydraviation basée à terre sont répartis en trois groupes, le premier groupe à Bremerton, le second à San Diego et le troisième à Pearl Harbor sans compter les unités isolées.

-Le First Group de Bremerton dispose de neuf squadrons, deux équipés de Consolidated Privateer, deux squadrons utilitaires, un squadron de transport, un squadron de transport, deux squadrons équipés de Consolidated Catalina et un squadron d’hydraviation embarquée soit 346 appareils.

-Le Second Group de San Diego dispose de onze squadrons, trois d’hydravions basés à terre (deux équipés de Catalina et un de Mariner), deux squadrons d’hydraviation embarquée, deux squadrons de patrouille maritime (un de Privateer et un de B-24), un squadron d’assaut aéromaritime équipé de PBJ-1, deux squadrons de transport et un squadron d’entrainement soit au total de 230 appareils.

-Le Third Group de Pearl Harbor dispose de dix-huit squadrons (et 303 appareils) répartis entre deux squadrons d’hydraviation embarquée, trois squadrons d’hydravions (deux de Catalina et un de Coronado), deux squadrons de patrouille maritime équipé de Privateer, deux squadrons d’attaque aéromaritime équipés de North American PBJ-1, un squadron de F4U Corsair, quatre squadrons utilitaires, un squadron d’entrainement et trois squadrons de transport.

Consolidated PBY Catalina 16

-Dans le Pacifique comme dans l’Atlantique, on trouve des unités indépendantes à Midway (un squadron de Catalina, un squadron de Privateer et deux squadrons de PV-2 Harpoon), à Wake (un squadron composite avec des PV-2 et des Mariner), à Guam (un squadron de PV-2 Harpoon, un squadron de PBJ-1 et un squadron de transport).

-Aux Philippines, au sein de l’Asiatic Fleet on trouve l’Aviation Squadron avec un squadron de seize hydravions destinés aux croiseurs, un squadron de patrouille maritime équipé de Consolidated Privateer, un squadron de Lockheed PV-2 Harpoon, un squadron d’attaque aéromaritime équipé de North American PBJ-1, un squadron de 20 F4U Corsair ,un squadron utilitaire, un squadron de Martin Mariner, un squadron de Consolidated Coronado.

Evolution entre septembre 1948 et mars 1950

Groupes aériens embarqués : de nombreuses créations

-CVG-21 et 22 : numéros un temps attribués aux groupes aériens des United States et Constellation qui deviennent ensuite CABG-1 et 2 puis CAG-1 et 2. Ces numéros ne sont pas réattribués tout comme CAG-3 mais servent dans des opérations de déception.

-CAG-23 à 28 : ces six groupes aériens sont officiellement créés en janvier 1949 en vue de la mise en service des six Essex commandés en compagnie des deux premiers United States. Ils sont en théorie attribués respectivement au Boxer Belleau Woods Crown Point Tripoli Antietam et Valley Forge mais dans la pratique, ils vont embarquer sur le premier porte-avions disponible.

-CALG-29 à 40 : ces douze groupes aériens sont destinés aux douze porte-avions de classe Independence commandés avant le début de l’engagement américain dans le second conflit mondial.

Aviation basée à terre

Seuls deux squadrons de transport sont créés durant cette période en l’occurence un stationné aux Philippines et un à Mayport, ces deux unités étant équipés de Douglas C-54 Skymaster (ou R5D-1).

L’Aéronavale Américaine durant le conflit

Il ne s’agit pas ici de détailler l’histoire de l’US Naval Aviation dans la guerre du Pacifique mais également dans la bataille de l’Atlantique mais de montrer les unités nouvellement créées, la mise en service de nouveaux avions ou de nouvelles versions d’avions en service, l’évolution des tactiques et des missions. Bref, une présentation succinte que j’espère un jour détailler en profondeur.

Groupes aériens embarqués

-CAG-41 à CAG-44 : Connus initialement comme CABG-41 à 44, ils embarquent à bord des quatre derniers porte-avions de classe United States en l’occurence les USS Lexington Saratoga Yorktown et Enterprise. Bien évidement au cours du conflit, ils vont également embarquer sur le United States et le Constellation.

-CAG-45 à CAG-50 : groupes aériens destinés aux Essex commandés dans le cadre du programme de guerre en l’occurence les Bonhomme Richard Oriskany Princeton Lake Champlain Langley et Coral Sea.

-CA(L)G-51 à 86 : groupes aériens créés pour les Independence construit durant le conflit en l’occurence trente-six navires. A noter que sur certains porte-avions légers déployés dans le Pacifique, les groupes aériens étaient fournis par l’aviation des Marines.

Aviation basée à terre

-Dans l’Atlantique, le nombre d’unités basées à terre passe de vingt à quarante-huit squadrons d’aviation basée à terre.

Consolidated PB4Y-2 Privateer 9

Consolidated P4BY-3 Privateer

-Les squadrons de patrouille maritime ou VP passent de six à dix-huit équipées de Consolidated P4BY-3 Privateer, nouvelle version de cet appareil de patrouille maritime issue du B-24 Giant mais également des PV-2 Harpoon. A la fin du conflit, le Lockheed Neptune remplace peu à peu le Harpoon même si le Pacifique avait la priorité.

Sur ces dix-huit squadrons, douze sont déployés sur la côte est, dans les Caraïbes puis plus tard en Amérique du Sud et en Afrique, les six restants sont déployés temporairement en Méditerranée mais surtout en mer du Nord.

North American PBJ Mitchell 6

North American PBJ-1

-Les squadrons d’assaut aéromaritime passent de quatre à douze unités équipées de North American PBJ-1. L’immense majorité (huit) est déployée en Europe pour opérer contre les sous-marins et la navigation allemande, les quatre derniers restant sur la côte est.

-Les squadrons d’hydravions passent de six en septembre 1948 à douze en juin 1950. Outre les deux squadrons d’hydraviation embarquée, on trouve dix squadrons de patrouille maritime équipés de Catalina, de Mariner et de Coronado.

-Le reliquat est constitué par six unités de soutien (entrainement, servitude, transport).

-Dans le Pacifique, le nombre d’unité augmente de manière importante, étant utilisée pour la reconnaissance, la patrouille maritime, l’attaque aéromaritime……. .

-En septembre 1948, on trouve sept squadrons de patrouille maritime équipés d’avions. Ce nombre passe à vingt-huit durant le conflit. Quatorze sont équipés de Privateer et quatorze autres équipés de PV-2 Harpoon progressivement remplacés par des Lockheed Neptune.

-En septembre 1948, on trouve dix squadrons de patrouille maritime équipés d’hydravions de patrouille maritime. Ce nombre passe à trente durant le conflit, des unités équipés de Consolidated Catalina, de Martin Mariner et de Consolidated Coronado. D’autres modèles d’hydravions devaient équiper l’aéronavale américaine mais ces modèles ne furent pas fabriqués en série pour des questions de priorités industrielles et de rationalisation de la flotte.

Grumman F7F Tigercat 12.jpg

Deux des trois chasseurs en service en mars 1950 : le monomoteur Grumman F8F Bearcat (chat ours) et le bimoteur F7F Tigercat (chat tigre)

-Les six squadrons d’attaque aéromaritime déployés dans le Pacifique en septembre 1948 passe à trente-six durant le conflit, équipés de North American PBJ-1 et de Grumman F7F-5 Tigercat.

-Le nombre de squadrons d’hydraviation embarquée passe à huit même si il s’agit plus d’unités administratives que d’unités réellement opérationnelles.

-Les squadrons de soutien au nombre de douze en septembre 1948 passe à vingt-quatre durant le conflit.

Au total durant le conflit, les unités d’aviation basée à terre passe de soixante et un en septembre 1948 à 174 durant la guerre soit un quasi-triplement.

Evolution de l’équipement

Chance Vought F4U-1 Corsair 4

Le F4U Corsair et les roquettes, un duo mortel pour les japonais

-Pour ce qui est de l’aviation embarquée, le parc est régulièrement renouvelé. Quand les Etats-Unis entrent en guerre, l’aviation de chasse embarquée est équipée de Grumman F6F Hellcat mais rapidement, le «chat de l’enfer» est rapidement remplacé par des Grumman F8F Bearcat et des Chance-Vought F4U Corsair.

Sur les gros porte-avions de classe United States, les Bearcat et les Corsair sont complétés par des F7F Tigercat, des bimoteurs destinés à la protection aérienne lointaine mais également des missions de chasse bombardement.

A la fin du conflit, les groupes aériens embarqués sont équipés de Bearcat, de Corsair et de Tigercat pour les United States. A la différence d’autres catégories, aucun projet de chasseur n’est dévellopé durant le conflit. Tout juste maintien-t-on une veille technologique tout en travaillant sur des projets de chasseurs à réaction embarqués.

-Dans le domaine de l’attaque en revanche, les bouleversements sont importants. En septembre 1948, le Douglas Dauntless (comme bombardier en piqué) et le Grumman Avenger (comme avion-torpilleur) forment l’épine dorsale des VA embarquées.

Grumman Avenger USN 13

Grumman Avenger

Au cours du conflit, si l’Avenger reste en service, le Dauntless est remplacé par le Curtiss Helldiver, les deux appareils étant remplacés au cours du conflit par des avions d’attaque polyvalent monoplaces, le Douglas AD Skyraider et le plus confidentiel Martin Mauler.

Douglas AD-1 Skyraider 12

Dans les autres catégories, les évolutions sont limitées, les missions de soutien et de servitude ne nécessitant pas forcément des avions à la pointe de la technologie de l’époque. Même dans le domaine de l’hydraviation, les modèles en service en septembre 1948 le sont quasiment tous en septembre 1954.

Il y eut bien des projets de nouveaux hydravions mais ils ne débouchèrent pas sur la production en série soit parce que les modèles n’apportaient pas une plus-value par rapport aux appareils en service ou pour des raisons de planification de production, l’industrie aéronautique américaine aussi puissante soit-elle avait ses limites.

Lockeed P2V-2_NAS_Jacksonville_1952.jpg

Lockheed Neptune

-Dans le domaine de l’aviation basée à terre, le seul nouvel appareil à être mis en service est le Lockheed Neptune, un puissant biréacteur de lutte anti-sous-marine et d’assaut aéromaritime. Les autres appareils connaissent simplement des évolutions avec de nouvelles variantes de modèles existants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s