Etats Unis (103) OdB et Programme de guerre (13)

Destroyers

Avant-propos

Comme nous l’avons vu à propos des destroyers, les américains ont longtemps été à la traîne dans ce domaine. La géographie et l’absence de corps de bataille rendait peu utile la construction d’une flotte nombreuse de Torpedo Boat Destroyer, l’US Navy préférant la canonnière plus adaptée à ses missions de police et d’intervention coloniale.

La constitution d’un corps de bataille impose des destroyers pour l’escorte et l’entrée dans la première guerre mondiale permet à l’US Navy de disposer de nombreux destroyers, les flush-decker ou ponts ras.

Le grand nombre de destroyers disponible rend inutile la production de navires modernes. Il faudra attendre le déclassement des Clemson et autres Wilkes pour voir la construction de destroyers modernes, destroyers qui ne cessent de prendre du poids.

En septembre 1948, 182 destroyers sont en service, inégalement répartis mais cette répartition inégale traduit bien les priorités. Si dans l’Atlantique quarante-six destroyers sont déployés, ils ne sont que huit aux Philippines mais cent-vingt huit dans le Pacifique, répartis entre Bremerton, San Diego, Pearl Harbor et Guam.

USS Fletcher (DD-445) 5

Destroyer classe Fletcher

Quand le second conflit mondial éclate en Europe, seize Fletcher sont encore sur cale ou en achèvement à flot tout comme trente-deux Allen M. Summer, des destroyers qui reprennent la coque du Fletcher mais avec six canons de 127mm en trois tourelles doubles au lieu de cinq pièces en affûts simples.

USS Allen M. Summer (DD-692) New York Navy Yard 010544

Un destroyer classe Allen M. Summer

 

Cette catégorie n’est pas oubliée par le programme de guerre, les américains s’attendant à des pertes particulièrement sensibles. Quarante-huit Gearing sont ainsi commandés dans le cadre du programme de guerre (DD-567 à DD-614) suivis en septembre 1951 de quarante-huit autres (DD-615 à DD-662), portant le nombre à quatre-vingt seize destroyers.

Si tous ces navires seront achevés, les commandes suivantes ne se concrétiseront pas, les pertes se révélant plus faibles que prévu. Si les prévisions avaient débouché sur des commandes fermes, les Gearing auraient été produits à 132 exemplaires.

USS Gearing (DD-710) 210545 2

Vue aérienne d’un destroyer classe Gearing

Les Gearing sont une évolution du duo Fletcher/Allen M. Summer avec une coque allongée et légèrement élargie, des gouvernails agrandis, un système propulsif plus puissant et une meilleure prise en compte de l’électronique.

L’armement reste identique (six canons de 5 pouces en trois tourelles doubles, de la DCA à base de canons de 20 et de 40mm, torpilles et grenades ASM).

Les 96 navires seront tous achevés mais seulement 84 participeront au second conflit, les douze derniers étant mis en service après la capitulation japonaise. Sur les 84 engagés, 8 seront coulés et 4 tellement endommagés qu’ils ne seront jamais remis en service.

Le reliquat de 72 navires reste un temps en service mais cinq ans après la fin du second conflit mondial, il n’est plus en service que 50, 22 ayant été mis en réserve, passant cinq, dix voir quinze ans sous cocon quand bien sur certains n’étaient pas cédés à des marines étrangères.

Sur les cinquante-quatre restés en service, seulement une partie sera modernisée et transformée en destroyer chasseur-tueur. D’autres resteront armés de canons jusqu’à leur désarmement. Le dernier Gearing de l’US Navy est retiré du service en septembre 1977.

Durant le conflit des projets expérimentaux sont étudiés comme des destroyers légers ou des conducteurs de flottille appelés Destroyer Leader (DL), des navires de 4 à 5000 tonnes mais aucun n’est commandé durant le conflit pour des raisons de standardisation.

USS Mitscher (DL-2)

Le USS Mitscher (DL-2)

Et même après la fin du conflit, ces navires seront construits en petit nombre dans un but essentiellement expérimental, l’US Navy préférant construire des navires qu’elle pourra construire en grand nombre en cas de nouveau conflit majeur.

Carrière opérationnelle

Si la production en série est surtout connue pour les véhicules terrestres et l’aviation, elle l’est moins pour la construction navale. Et pourtant, pour ce qui concerne les 96 Gearing, on va arriver à une production en série. La construction répartie dans huit chantiers permet la construction simultanée de six à douze unités :

-Les chantiers Federal Shipbuilding à Kearny dans le New-Jersey va se voir attribuer la construction de douze Gearing, les DD-567 à DD-572 ainsi que les DD-615 à DD-620.

-Les chantiers Bath Iron Works de Bath (Maine) reçoivent eux aussi la commande de douze Gearing, les DD-573 à DD-578 ainsi que les DD-62 à DD-626.

-Les chantiers navals de la Bethleheem Steel reçoivent au total la commande de vingt-quatre navires répartis à parts égales entre le site de San Francisco (DD-579 à 584 ainsi que DD-627 à DD-632) et celui de Staten Island (DD-585 à DD-590 et DD-633 à 638).

-Les chantiers navals Todd Pacific Shipyards implantés à Seattle reçoivent la commande de seize destroyers de type Gearing, les navires immatriculés DD-591 à 598 et DD-639 à DD-646.

-Les chantiers navals Consolidated Steel implantés à Orange (Texas) reçoivent la commande de huit Gearing, les DD-599 à 602 ainsi que les DD-647 à 650.

-Le Charleston Navy Yard reçoit la commande de douze navires, les DD-603 à 608 ainsi que les DD-651 à DD-656

-Le Boston Navy Yard reçoit lui aussi la commande de douze Gearing, les DD-609 à 614 et DD-657 à 662.

En théorie les 96 navires sont identiques mais en réalité, il existe de légères différences entre les navires en fonction du chantier constructeur mais ces différences ne remettent en cause ni leur efficacité au combat ni leur interopérabilité. A cela s’ajoute le RETEX intégrés aux navires commandés en septembre 1951.

Une montée en puissance rapide

Comme durant le premier conflit mondial, la montée en puissance de l’industrie américaine est remarquablement rapide. Dans le domaine des destroyers, les cadences sont si rapides qu’un navire ne passe généralement qu’un an entre sa mise sur cale et sa mise en service ! Une cadence que jamais les chantiers japonais n’atteindront.

La mise sur cale des Gearing se fait dans les huit chantiers généralement deux par deux. C’est ainsi que les seize premiers sont mis sur cale entre mai et septembre 1950.

Dès le lancement des premiers, les suivants sont mis sur cale, une véritable production à la chaine qui explique que 84 des 96 Gearing seront mis en service avant septembre 1954.

Le USS Gearing (DD-567) est mis en service en juin 1951 en compagnie des USS Eugene A. Green (DD-568),USS Robert A. Owens (D-603) Timmerman (DD-604), USS Herbert J. Tomas (DD-609) et Macdonough (DD-610); les USS Witsie (DD-573) USS Theodore E. Chandler (DD-574) USS William C. Lawe (DD-579) USS Lloyd (DD-580) sont mis en service en septembre 1951, les USS Henderson (DD-585) USS Richard B. Anderson (DD-586), les USS Higbee (DD-591) Benner (DD-592) USS Samuel B. Roberts (DD-599) Hull (DD-600) en novembre 1951.

En l’espace de six mois, ce sont seize Gearing qui sont mis en service et tous envoyés dans le Pacifique pour participer à des escortes de grandes unités (cuirassés et porte-avions), à des escortes de convois et de groupes amphibies ainsi qu’à l’attaque des lignes de communication nippones au canon et à la torpille.

Les USS Gyatt (DD-569) USS Kenneth D. Bailey (DD-570) USS Keppler (DD-581) Gillepsie (ex-Hull) (DD-582) USS Myles C. Fox (DD-605) Everett F. Larson (DD-606) George K. Mackenzie (DD-611) et Sarsfield (DD-612) sont mis en service en mars 1952, les USS Hammer (DD-575) Epperson (DD-576) Dennis J. Buckley (DD-593) New (DD-594) le sont en mai 1952, les USS Carpenter (DD-601) et Agerholm (DD-602) le sont en juin 1952, les USS James E. Kyes (DD-587) et Hollister (DD-588) sont mis en service en juillet 1952.

Entre mars et juillet 1952 ce sont seize destroyers de type Gearing qui sont mis en service, trente-deux navires admis au service actif en à peine un an !

Les USS Gurke (DD-583) McKean (DD-584) Power (DD-613) Ernest G. Small (DD-614) sont mis en service en service en septembre 1952, les USS Goodrich (DD-607) Hanson (DD-608) les USS Eversole (DD-589) USS Shelton (DD-590) en mars 1953, les USS Frank Knox (DD-577) USS Southerland (DD-578) USS Hollder (DD-595) Rich (DD-596) sont mis en service en mai 1953, les USS William R. Rush (DD-571) USS William M. Wood (DD-572) Johnston (DD-597) Robert H. McCard (DD-598) sont mis en service en octobre 1953.

Les quarante-huit Gearing de la première série sont ainsi tous en service en octobre 1953, quarante-huit navires mis en service entre juin 1951 et octobre 1953.

Quarante-huit Gearing supplémentaires sont commandés en septembre 1951. Leur construction est attribuée aux mêmes chantiers que pour la première série mais en dépit des capacités industrielles américaines, seulement trente-six d’entre-eux seront mis en service avant la capitulation japonaise.

Les USS Noa (DD-615) et Drayton (DD-616) sont mis en service en mai 1954, les USS Flusser (DD-617) et Dunlap (DD-618) le sont en juillet 1954 alors que les USS Downes (DD-619) et Fiske (DD-620) le sont respectivement en octobre et en août 1954.

Les USS Somers (DD-621) et USS Blue (DD-622) sont mis en service en janvier 1954 suivis deux mois plus tard par les USS Warrington (DD-623) et USS Trippe (DD-624), les USS Madison (DD-625) et Wodworth (DD-626) l’étant en mai 1954.

Les USS Bausell (DD-627) et Ozbourn (DD-628) sont mis en service en juillet 1953, les USS Robert Wilson (DD-629) et Week (DD-630) en mars 1954, le Richard E. Kraus (DD-631) est mis en service en octobre 1954, son sister-ship Rupertus (DD-632) l’ayant précédé de deux mois.

Les USS Leonard F. Mason (DD-633) et Charles H. Roan (DD-634) sont mis en service en octobre 1953 suivis deux mois plus tard des USS Fred T. Berry (DD-635) et Norris (DD-636), les USS McCaffery (DD-637) et Harwood (DD-638) l’étant en novembre 1954.

Les USS Vogelgesang (DD-639) Steinaker (DD-640) Harold J. Ellison (DD-641) Charles R. Ware (DD-642) sont mis en service en septembre 1953, les USS Cone (DD-643) et Stribbling (DD-644) sont mis en service en mars 1954 alors que les USS Meredith (DD-645) et Arnold J. Isbell (DD-646) l’ont été en novembre 1954, deux mois après la capitulation nippone.

Les USS Fechteler (DD-647) et USS Damato (DD-648) sont mis en service en avril 1953, les USS Forrest Royal (DD-649) et Hawkins (DD-650) sont mis en service en janvier 1955.

Les USS Barton (DD-651) et Henry W. Trucker (DD-652) sont mis en service en août 1953 suivis en mars 1954 par les USS Rogers (DD-653) et Champlin (DD-654) alors que les USS Vesole (DD-655) et Leacy (DD-656) ne sont mis en service que bien après la fin de la guerre en janvier 1955.

Les USS Dyess (DD-657) et Bordelon (DD-658) sont mis en service en mai 1953 suivis six mois plus tard par les USS Furse (DD-659) et Newman K. Perry (DD-660). Les deux derniers Gearing baptisés Floyd B. Parks (DD-661) et John R. Craig (DD-662) sont mis en service en octobre 1954.

Evolution des Gearing

Comme nous l’avons vu, 84 des 96 Gearing construits sont engagés dans le second conflit mondial, tous dans le Pacifique. Douze arrivent trop tard pour participer aux opérations, il s’agit en l’occurrence des USS Downes (DD-619) Richard E.Krauss (DD-631) McCaffery (DD-637) Harwood (DD-638) Vogelgesang (DD-639) Meredith(DD-645) Arnold J. Isbell (DD-646) Forest Royal (DD-649) Hawkins (DD-650) Vesole (DD-655) Leacy (DD-656) Floyd B. Parks (DD-661) et John R. Craig (DD-662).

Huit d’entre-eux sont coulés, sept par les japonais et un suite à un typhon. Le USS Gyatt (DD-569) est coulé le 4 août 1952 lors de la campagne de Nouvelle-Guinée lors d’une bataille contre des destroyers japonais alors que son sister-ship, le USS McKean (DD-584) est coulé par un sous-marin japonais le 17 décembre 1952 alors qu’il patrouillait au nord de Rabaul.

Le USS Benner (DD-592) est coulé lors de la bataille de la mer de Corail le 5 mars 1952 alors que le USS Johnston (DD-597) à succombé sous les coups d’un kamikaze au large des côtes chinoises le 7 mars 1954.

Le USS Myles C. Fox (DD-605) est coulé pendant la campagne de Nouvelle-Guinée, des bombardiers japonais l’envoyant par le fond le 17 juillet 1952 alors que son sister-ship, le USS Trippe (DD-624) à succombé à l’impact d’un kamikaze au large d’Okinawa le 5 juillet 1954.

Les deux derniers Gearing coulés sont le USS Steinaker (DD-640) qui sombre suite à l’impact d’une mine à Formose en mars 1954 alors que le USS Cone (DD-643) sombre au large du Japon au cours d’un typhon le 8 août 1954.

Cela nous laisse donc sur le papier 76 destroyers mais en réalité seulement 72 sont encore opérationnels, quatre d’entre-eux ne sont pas réparés, les dégâts sont tels que la réparation est jugée inutile.

Le USS Southerland (DD-578) gravement endommagé par deux kamikazes au large d’Okinawa le 5 avril 1954 est remorqué en baie de San Pedro sur l’île de Leyte. Les dégâts sont tels que le destroyer désarmé le 17 mai 1954 chavire et coule. Relevée, l’épave est démantelée en mars 1955.

Le USS Samuel B. Roberts (DD-599) est gravement endommagé lors d’une collision avec un LST au large de Shanghai le 17 avril 1954. Il s’échoue sur un banc de sable. Devant les risques de naufrage, l’US Navy décide de désarmer le navire sur place (5 juin 1954). Une fois tout le matériel utile récupéré, la coque de l’ex-destroyer sera démantelée sur place entre juin et septembre 1955.

Le USS Fechteler est gravement endommagé par une mine au large d’Iwo Jima le 27 mars 1954. Remorqué aux Philippines, le destroyer sert de ponton jusqu’à son démantèlement réalisé sur place au printemps 1955.

Enfin le USS Barton (DD-651) gravement endommagé au large du Japon le 7 août 1954 par le même typhon dont fût victime son sister-ship Cone est remorqué aux Philippines où il est désarmé (2 septembre). Ramené à Pearl Harbor, il est vendu à un chantier de démolition naval texan mais coule durant son remorquage au large de la Basse Californie.

Entre septembre 1954 et décembre 1959, la flotte de Gearing passe de 72 à 50 navires en service et sur les vingt-deux navires désarmés, douze seront transférés à des marines étrangères, les dix derniers restant sous cocon, attendant un désarmement qui n’arrivera jamais.

-Le USS Eugene A. Green (DD-568) est désarmé en janvier 1955. Maintenu sous cocon à la South Boston Naval Annex, le deuxième Gearing est transféré à l’Espagne en septembre 1962 où il sert jusqu’en septembre 1977 date de son désarmement. Il est rétrocédé aux américains qui font procéder à son démantèlement au Ferrol.

-Le USS William M. Wood (DD-572) est désarmé en mars 1955. Maintenu en réserve à Bremerton, il ne sera jamais réarmé. Après avoir été privé de toutes les pièces réutilisables par ses sister-ship encore en service, le DD-572 est rayé du Naval Vessel Register le 17 mars 1967 puis démoli.

-Le USS Witsie (DD-573) est désarmé en mars 1957. Maintenu sous cocon à Orange (Texas), le destroyer est transféré à l’Espagne en juin 1963 où il va servir quinze ans sous son nouveau pavillon, étant désarmé le 15 mars 1978. Comme l’ex-DD-568, il est rétrocédé aux américains qui font procéder à son démantèlement au Ferrol.

-Le USS Epperson (DD-576) est désarmé en septembre 1956. Un temps, son transfert à la Colombie est envisagé mais finalement l’Armada de la Republica Colombiana ne donne pas suite au projet et le DD-576 est démoli en 1969.

-Le USS Frank Knox (DD-577) est désarmé en 1959. Conservé sous cocon à Orange (Texas), il est transféré à la marine espagnole en mars 1963. Désarmé le 17 février 1976, le destroyer est démoli au Ferrol.

-Le USS Agerholm (DD-602) est désarmé en mars 1958. Mouillé à Orange, le destroyer est transféré à l’Espagne en janvier 1963. Après douze ans sous son nouveau pavillon, le destroyer est restitué aux américains en septembre 1975 puis coulé comme cible au large de Carthagène lors d’un exercice américano-hispano-français.

-Le USS Robert A. Owen (DD-603) désarmé en février 1955 ne sera jamais réarmé. Après quatorze années sous cocon, il est démoli en mars 1969.

-Le USS Timmerman (DD-604) est désarmé en juin 1955. Placé sous cocon à Bremerton, le destroyer ne sera jamais réarmé. Il est démoli en 1976.

-Le USS Sarsfield (DD-612) est désarmé en mai 1959. Transféré au Pérou en mai 1965, il sert vingt-cinq ans sous ses nouvelles couleurs. Désarmé le 17 septembre 1990, il est coulé comme cible lors de RIMPAC 92.

-Le USS Power (DD-613) est désarmé en septembre 1959. Transféré au Pérou en mai 1965, il est désarmé en mai 1981 après un incendie qui rend peu économique sa réparation. Cannibalisé au profit de l’ex-Sarsfield, l’ex-Power est démoli en 1983 à Callao.

-Le USS Noa (DD-615) est désarmé en décembre 1954. Transféré à la Turquie en octobre 1960, il est désarmé en septembre 1982 puis démoli.

-Le USS Drayton (DD-616) est désarmé en septembre 1959. Jamais réarmé, il est démoli après quinze ans sous cocon.

-Le USS Dunlap (DD-618) est désarmé en décembre 1959. Jamais réarmé, il est coulé comme cible en mars 1972.

-Le USS Fiske (DD-620) est désarmé en décembre 1959. Jamais réarmé, il est démoli en 1973.

-Le USS Madison (DD-625) est désarmé en juin 1959. Stocké à la South Boston Naval Annex jusqu’à sa démolition au printemps 1977.

-Le USS Wodworth (DD-626) est désarmé en juin 1956. Transféré à la Turquie en octobre 1960, il sert sous ses nouvelles couleurs jusqu’au 14 octobre 1981 date de son désarmement. Il est démoli quelques mois plus tard.

-Le USS Ozbourn (DD-628) est désarmé en septembre 1957. Après sept ans sous cocon, il est transféré à l’Iran en octobre 1965. Non opérationnel depuis 1984, son sort est incertain. Si certaines sources disent qu’il à été démoli en 1994, d’autres sources affirment qu’il est encore à flot.

-Le USS Robert L. Wilson (DD-629) est désarmé en juin 1958. Jamais réarmé, il est démoli en 1970.

-Le USS Fred T. Berry (DD-635) est désarmé en mars 1958. Transféré à l’Itan en octobre 1965, il n’est plus opérationnel depuis 1985. On le croyait à flot à Addaban mais il à en réalité été démoli en Inde.

-Le USS Norris (DD-636) est désarmé en juillet 1958. Jamais réarmé, il est finalement démoli en septembre 1972.

-Le USS Dyess (DD-657) est désarmé en septembre 1959. Transféré au Chili en juin 1962, il est désarmé en septembre 1985 puis démoli.

-Le USS Bordelon (DD-658) est désarmé en septembre 1959. Transféré au Chili en juin 1962, il est désarmé en juin 1986 puis démoli.

Les cinquante Gearing restant vont donc rester en service sans interruption jusqu’à leur désarmement définitif. 16 vont être transformés en DDK/E, les 34 derniers conservant leur configuration classique jusqu’à leur désarmement même si bien évidement les capteurs et l’armement ont été modernisés, les canons de 20 et de 40mm dépassés étant remplacés par des canons de 76mm automatiques bien plus efficaces.

Les Gearing transformés en DDE sont les USS Gearing (DD-567) (désarmé en septembre 1969 et démoli), William R. Rush (DD-571) (désarmé en mai 1967 et démoli), Lloyd Thomas (DD-580) (désarmé en mars 1974 et démoli), Richard B. Anderson (DD-586) (désarmé en septembre 1975 coulé comme cible lors de RIMPAC 76), Hollder (DD-595) (désarmé en septembre 1977 démoli en 1980), Robert McCard (DD-598) (désarmé en mars 1966, démoli), Everett F. Larson (DD-599) (désarmé en septembre 1971, coulé comme cible lors de RIMPAC 74), Hanson (DD-608) (désarmé en mars 1972, démoli), MacDonough (DD-610) (désarmé en mars 1974 et démoli),

George K. Mackenzie (DD-611) (désarmé en septembre 1972, coulé comme cible au printemps suivant), Flusser (DD-617) (désarmé en juin 1973 puis démoli), Bausell (DD-627) (désarmé en mars 1973, coulé comme cible), Rupertus (DD-632) (désarmé en décembre 1969, démoli en 1975), Charles R. Ware (DD-642) (désarmé en février 1971, démoli en 1982), Damato (DD-648) (désarmé en janvier 1976, démoli en 1984) et Newman K. Perry (DD-660) (désarmé en juillet 1973, démoli en 1976).

Les trente-quatre non transformés vont donc conserver leur artillerie de 127mm au complet jusqu’à leur désarmement. Ils vont ainsi servir de canonnière lors de la deuxième guerre du Vietnam.

Canon de 76mm US Navy 49.jpg

Affût de 76mm de l’US Navy

En revanche le reste de l’armement évolue, les canons de 20 et de 40mm sont remplacés par des canons de 76mm automatiques (deux ou trois affûts doubles) et l’armement ASM évolue, les grenades ASM étant remplacées par des tubes lance-torpilles ASM.

Les navires concernés sont le USS Kenneth D. Bailey (DD-570) (désarmé en mai 1970, conservé comme musée flottant à San Juan de Porto Rico depuis 1984), Theodore E. Chandler (désarmé en mai 1971, démoli en 1980), Hamner (DD-575) (désarmé en septembre 1977, démoli en 1980), William C. Lawe (DD-579) (désarmé en mars 1972, coulé comme cible en mars 1982), Keppler (DD-581) (désarmé en septembre 1970, coulé comme cible en 1975), Gillepsie (DD-582) (désarmé en mars 1976, musée flottant à Bath dans le Maine depuis 1981), Gurke (DD-583) (désarmé en juin 1972, démoli en 1982), Henderson (DD-585) (désarmé en septembre 1967 et démoli en 1970), James E. Kyes (DD-587) (désarmé en mars 1968 après un grave incendie, coulé comme cible au printemps 1969), Hollister (DD-588) (désarmé en octobre 1969 démoli en 1974),Eversole (DD-589) (désarmé en septembre 1970 puis coulé comme cible deux ans plus tard), Shelton (DD-584) (désarmé en septembre 1976 et coulé comme cible en 1984).

Sont également concernés les USS Higbee (DD-591) (désarmé en mars 1966, coulé comme cible en 1972), Dennis J. Buckley (DD-593) (désarmé en septembre 1975, préservé comme navire musée à Mobile [Alabama]), New (DD-594) (désarmé en mars 1974, démoli en 1987), Hollder (DD-595) (désarmé en juin 1975 et démoli en 1978), Hull (DD-600) (désarmé en mars 1975, démoli en 1981), Carpenter (DD-601) (désarmé en janvier 1971 puis démoli), Goodrich (DD-607) (désarmé en septembre 1964 démoli en 1967), Herbert J. Tomas (DD-609) (désarmé en juin 1969 coulé comme cible en 1974), Ernest G. Small (DD-614) (désarmé en juin 1976 démoli en 1980), Downes (DD-619) (désarmé en octobre 1975, démoli en 1982).

Sont également concernés (bis) les USS Somers (DD-621) (désarmé en septembre 1969, coulé comme cible en 1972), Blue (DD-622) (désarmé en octobre 1976, coulé comme cible en 1982), Warrington (DD-623) (désarmé en février 1975, démoli en 1977), Week (DD-630) (désarmé en juin 1972, démoli en 1973), Richard E. Krauss (DD-631) (désarmé en mars 1972, démoli en 1982), Leonard F. Mason (DD-632) (désarmé en juin 1976, démoli en 1986), Charles H. Roan (DD-633) (désarmé en septembre 1971, démoli trois ans plus tard), McCaffery (DD-637) (désarmé en octobre 1968, démoli en 1972), Harwood (DD-638) (désarmé en mars 1969, coulé comme cible en 1976), Vogelgesang (DD-639) (désarmé en mars 1972, démoli en 1978), Harold J. Ellison (DD-641) (désarmé en mai 1975, démoli en 1980), Stribbing (DD-644) (désarmé en juin 1972, démoli cinq ans plus tard).

Le USS Meredith (DD-645) reste lui aussi dans sa configuration d’origine jusqu’à son désarmement survenu en mai 1976 (démoli en 1980). Son sister-ship, le USS Arnold J. Isbell (DD-646) est lui désarmé dès septembre 1967 suite à un incendie. Privé de toutes les pièces récupérables, il est ensuite coulé comme cible en 1970.

Les dix derniers Gearing restés en configuration d’origine sont les USS Forrest Royal (DD-649) (désarmé en mars 1972, coulé comme cible en 1982), Hawkins (DD-650) (désarmé en juin 1972, démoli en 1974), Henry W. Tucker (DD-652) (désarmé en septembre 1972, coulé comme cible en 1976), Rogers (DD-653) (désarmé en mars 1974, démoli en 1978), Champlin (DD-654) (désarmé en janvier 1975, coulé comme cible en 1981), Vesole (DD-655) (désarmé en février 1975, démoli en 1979), Leary (DD-656) (désarmé en janvier 1970, démoli en 1974), Furse (DD-659) (désarmé en mars 1970, démoli en 1972), Floyd B. Parks (DD-661) (désarmé en juin 1970, préservé comme musée à Guam depuis 1982) et John R. Craig (DD-662) (désarmé en février 1972, démoli en 1978).

Caracteristiques Techniques de la classe Gearing

Déplacement standard 2450 tonnes

Dimensions : Longueur : 118.80m Largeur 14.50m Tirant d’eau : 6.15 m

Appareil propulsif : deux turbines à vapeur General Electric ou Westinghouse alimentées par quatre chaudières Babcox & Wilcox dévellopant une puissance totale de 60000ch et entrainant deux hélices

Performances : Vitesse maximale : 32 noeuds Distance franchissable : 6000 miles nautiques à 15 noeuds

Armement : 6 canons de 127mm en trois tourelles doubles, douze canons de 40mm Bofors en deux affûts quadruples et deux affûts doubles, onze canons de 20mm Oerlikon, dix tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes quintuples, deux lanceurs de charges de profondeur.

LR 375mm.jpg

Lance-roquettes de 375mm

Les Gearing transformés en DDE étaient armés de deux tourelles doubles de 127mm (tourelles I et III), la tourelle II remplacée par un mortier de 305mm, l’artillerie légère remplacée par trois affûts doubles de 76mm. Ultérieurement, un lance-roquettes de 375mm remplace un affût double de 76mm et les tubes ASF remplacés par des tubes ASM.

Equipage : 350 officiers et matelots

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s