Etats Unis (102) OdB et Programme de Guerre (12)

Croiseurs légers

Avant-propos

A la différence des croiseurs lourds, les croiseurs légers, les light cruiser ne sont pas apparus suite au traité de Washington. En effet, les premiers croiseurs légers sont apparus dans la marine américaine à la fin du 19ème siècle sous la forme du croiseur-éclaireur ou scout cruiser.

Ces navires comparables à nos avisos sont souvent légers et peu armés. Très efficaces pour la mission de présence et de police coloniale, ils auraient été peu efficaces dans un combat d’escadre.

Il faut attendre le premier conflit mondial pour que des croiseurs légers rapides et puissants apparaissent sous la forme de la classe Omaha.

Hélas pour les marins américains, ces navires conçus pour opérer avec les cuirassés et croiseurs de bataille du programme de guerre de 1916 furent rapidement déclassés par de nouveaux navires notamment les croiseurs lourds de type Washington.

USS Brooklyn 2

Il faut ensuite attendre les années trente pour que de nouveaux croiseurs légers soient construits sous la forme des Brooklyn. Ces puissants navires armés de quinze canons de 152mm (6 pouces) en cinq tourelles triples construits en réponse aux Mogami sont les premiers light cruiser modernes de l’US Navy.

USS Cleveland (CL-55) 1942

USS Cleveland (CL-55)

Sept Brooklyn et deux Helena furent construits, ces puissants navires étant suivis par des croiseurs légers plus «orthodoxes» en l’occurence les Cleveland armés de douze canons de 152mm (quatre tourelles triples) et des croiseurs légers plus «hétérodoxes», les Atlanta armés de canons de 127mm, navires destinés comme nous l’avons vu au commandement des destroyers et à la défense antiaérienne.

USS Atlanta (CL-51) 2

USS Atlanta (CL-51)

Quand la seconde guerre mondiale éclate en septembre 1948, l’US Navy aligne sept croiseurs légers de classe Brooklyn, deux croiseurs légers de classe Helena, huit croiseurs légers type Atlanta (quatre en achèvement à flot) et seize croiseurs légers de classe Cleveland soit un total de trente-trois croiseurs légers, le double de la flotte de septembre 1939 composée à l’époque de sept croiseurs légers (les Brooklyn) et des dix croiseurs anciens de classe Omaha. A ce saut quantitatif s’ajoute un saut qualitatif en terme de vitesse et de puissance de feu.

Le programme de guerre n’oublie pas les light cruiser, une catégorie de navires appelés à connaître des pertes sensibles puisque devant affronter au plus près les croiseurs et les destroyers japonais.

USS Fargo (CL-106) 2

Un croiseur de Classe Fargo

Huit croiseurs légers type Fargo et seize croiseurs légers de classe Worcester sont ainsi commandés en avril 1950 mais tous ne seront pas construits.

Si les Fargo ne sont qu’une version légèrement élargie des Cleveland avec une seule cheminée pour augmenter le champ de battage de l’artillerie antiaérienne,les Worcester sont des croiseurs légers différents, un déplacement et des dimensions plus importants pour résoudre les problèmes de stabilité des Cleveland.

Au final seulement six Fargo et huit Worcester seront achevés, certains l’étant alors que le second conflit mondial était terminé.

Les six Fargo achevés sont baptisés USS Fargo (CL-119) Newark (CL-120) Buffalo (CL-121) Vallejo (CL-122) Roanoke (CL-123) et Cheyenne (CL-124), les Chattanooga (CL-125) et Helena (ex-Washington D.C) (CL-126) étant abandonnés à respectivement 35 et 17% d’achèvement. Ils auraient pu en théorie être achevés avant la fin du conflit mais leur construction n’à jamais bénéficié d’une grande priorité.

Pour ce qui est des Worcester, sur les seize prévus, seulement huit sont baptisés, les huit derniers (CL-135 à 142) jamais baptisés comme si ils avaients été pour ainsi dire abandonnés dès le début du programme de guerre ou peu s’en faut.

Il est probable que si les croiseurs légers avaient connu des pertes très importantes, les huit derniers Worcester auraient été construits.

Après guerre, les dix croiseurs légers type Fargo et Worcester survivants (deux coulés, deux tellement endommagés qu’ils seront sommairement réparés mais jamais remis en service) sont maintenus en service, sommairement modernisés et désarmés entre 1965 et 1982.

Croiseurs légers classe Fargo

Comme nous l’avons vu plus haut, les Brooklyn, premiers croiseurs légers modernes de la marine américaine ont été conçus en réponse aux Mogami japonais. Si les américains avaient pris l’initiative de construire des croiseurs légers armés de canons de 6 pouces, il est probable qu’ils auraient été d’une configuration différente.

La preuve c’est qu’après la construction des sept Brooklyn et des deux Helena, un nouveau modèle de croiseur léger à été dévellopé, la classe Cleveland armée de «seulement» douze canons de 152mm en quatre tourelles triples.

Ces navires produits à seize exemplaires sont efficaces mais largement perfectibles avec notamment des problèmes de stabilité.

D’où le dévellopement des Fargo des navires à la coque allongée et élargie pour améliorer la stabilité des navires. Aux deux cheminées de Cleveland, les Fargo choisissent de n’en conserver qu’une ce qui améliore le champ de battage de l’artillerie notamment antiaérienne.

Les Fargo ne sont cependant qu’un modèle de transition en attendant une nouvelle classe de croiseurs légers, la classe Worcester (voir ci-après).

Le programme de guerre prévoit la construction de huit Fargo et de seize Worcester mais seulement six Fargo sont achevés, les deux derniers ne sont pas achevés, les pertes en croiseurs se révélant moindres qu’escomptées.

Sur les six croiseurs de classe Fargo achevés, un sera coulé le navire-éponyme victime d’un sous-marin japonais au large des Philippines en juin 1953.

Les autres vont survivre au conflit et rester en service après guerre. Trois d’entre-eux (Vallejo Newark Roanoke) feront encore le coup de feu contre la guérilla Viet-Cong entre 1970 et 1977 avant de prendre une retraite bien méritée et pour l’un d’entre-eux, le Newark finir comme navire-musée.

-Le USS Fargo (CL-119) est mis sur cale aux chantiers navals William Cramp & Sons de Philadelphie le 12 juillet 1950 lancé le 4 septembre1951 et commissioned le 12 avril 1952 au Philadelphia Navy Yard.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 17 avril au 12 mai avant de repasser par le Philadelphia Navy Yard pour des travaux complémentaires du 13 au 25 mai 1952.

Il appareille pour le Pacifique le 27 mai, fait escale à Guantanamo du 2 au 4 juin, franchit le canal de Panama les 7 et 8 juin avant d’arriver à San Diego le 15. Il repart trois jours plus tard pour rallier Pearl Harbor où il arrive le 25 juin 1952.

Il participe alors à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) au cours de laquelle il est légèrement endommagé par une bombe. Cette campagne terminée, il participe à la deuxième campagne des Philippines, assurant des bombardements et des missions recherches et destructions.

Le 17 juin 1953 alors qu’il naviguait avec plusieurs destroyers dans le sud de l’archipel, le Fargo est torpillé par le sous-marin japonais I-95 qui place trois torpilles.

Le croiseur coule en une demi-heure, emportant une grande partie de son équipage ne laissant que 175 survivants récupérés par les destroyers qui parviennent à couler le sous-marin après six heures de lutte.

-Le USS Newark (CL-120) est mis sur cale aux chantiers navals William Cramp & Sons de Philadelphie le 4 septembre 1950 lancé le 12 octobre 1951 et commissioned au Philadelphia Navy Yard le 4 juin 1952.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 6 au 30 juin, passe au chantier pour des réparations et d’ultimes mise au point du 1er au 15 juillet avant de mettre cap à l’ouest direction le Pacifique.

Il quitte la Pennsylvanie le 18 juillet, relache à Fort de France du 23 au 25, franchit le canal de Panama les 30 et 31 juillet avant d’arriver à San Diego le 8 août 1952. Il reprend la mer le 11 pour Pearl Harbor où il arrive le 21 août 1952.

Engagé dans la campagne de Nouvelle-Guinée, le croiseur léger est endommagé par une torpille le 17 octobre et doit passer deux mois en réparations à la Guadalcanal Advanced Repair Base jusqu’au 30 décembre 1952. Le temps d’effectuer sa remise en condition, la campagne de Nouvelle-Guinée est terminée.

Il participe à la deuxième campagne des Philippines (mars 1953-février 1954) et si il ressort indemne de cette campagne fatale au Fargo, il est endommagé par un kamikaze au large d’Iwo Jima en mars 1954. Réparé, il participe à l’opération Iceberg puis aux bombardements contre le Japon.

Le conflit terminé, le deuxième croiseur léger de classe Fargo participe à l’opération Magic Carpet avant de rallier San Diego, son nouveau port d’attache.

Après dix ans en Californie, le croiseur léger est redéployé à Pearl Harbor, subissant peu avant une modernisation complète de ses systèmes électroniques, l’installation d’une nouvelle plate-forme hélicoptères, l’augmentation de six à huit le nombre d’affûts doubles automatiques de 76mm qui avaient remplacés les canons de 20 et de 40mm devenus inefficaces contre les avions rapides.

Suite au déclenchement de la deuxième guerre du Vietnam, le Newark est redéployé à Subic Bay pour être au plus près des combats. A plusieurs reprises, il sera stationné à Cam-Ranh permettant une plus grande réactivité dans l’appui-feu des troupes au sol.

Le Newark est désarmé à son retour à San Diego le 4 septembre 1978 après vingt-six ans d’une carrière bien remplie. Rayé du Naval Vessel Register le 14 mars 1979, le croiseur léger est racheté par une fondation qui l’ancre à Newark où il est toujours visible aujourd’hui.

-Le USS Buffalo (CL-121) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 4 octobre 1950 lancé le 12 décembre 1951 et commissioned le 4 août 1952.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 6 au 30 août, passe une semaine en travaux complémentaires avant d’appareil le 10 septembre 1952 pour le Pacifique, franchissant le canal de Panama les 17 et 18 septembre, arrivant à San Diego le 26 septembre à l’aube.

Deux jours plus tard, il quitte le sud de la Californie pour les eaux hawaïennes, arrivant à Pearl Harbor le 9 septembre 1952. Il reprend la mer une semaine plus tard pour participer à la campagne de Nouvelle-Guinée, attaquant des convois japonais et bombardant les cibles au sol soit pour les neutraliser ou en appui des troupes alliées.

Il est ensuite engagé dans la deuxième campagne des Philippines puis dans l’opération Boxer, les opérations contre la Chine continentale et Formose. Il termine la guerre à Kaoshiung couvrant le passage sur l’île de troupes nationalistes relevant les Marines et les G.I.

Initialement il devait rallier la côte est mais il est finalement maintenu en détachement permanent au Japon. Il quitte Yokohama le 8 septembre 1965 pour arriver à San Diego via Midway et Pearl-Harbor le 25 septembre.

Désarmé officiellement le 12 octobre, il reste maintenu en réserve pour un éventuel réarmement qui n’aura jamais lieu. Rayé du Naval Vessel Register, le croiseur léger de classe Fargo est vendu à la démolition le 8 mars 1980 et démantelé sur le site du Long Beach Naval Shipyard.

-Le USS Vallejo (CL-122) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden le 25 octobre 1950 lancé le 4 janvier 1952 et commissioned le 12 septembre 1952.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 14 septembre au 5 octobre, passe une semaine en travaux complémentaires (6 au 13 octobre) avant de mettre cap à l’ouest, direction le Pacifique.

Il quitte le New Jersey le 15 octobre, relâche à Guantanamo du 20 au 23, franchit le canal de Panama les 26 et 27 octobre avant d’arriver à San Diego le 4 novembre 1952. Il reprend la mer le 7 novembre direction Pearl Harbor pour une escale technique du 17 au 20 novembre.

Il participe alors à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) avant de participer à la deuxième campagne des Philippines puis à l’opération Boxer. Il est endommagé à plusieurs reprises mais jamais sérieusement.

Il reste déployé dans la région jusqu’en juin 1955 quand il rallie son nouveau port d’attache de Pearl Harbor. Modernisée en 1961/62, il est déployé au Japon de juillet 1965 à mars 1969 avant de retourner à Pearl Harbor.

Il participe aux premiers combats de la deuxième guerre du Vietnam mais suite à une avarie majeure de propulsion, le croiseur léger est désarmé à San Diego le 14 septembre 1973. Rayé du Naval Vessel Register le 5 juin 1974, il est vendu à la démolition et démantelé.

-Le USS Roanoke (CL-123) est mis sur cale aux chantiers navals William Cramp & Son de Philadelphie le 10 octobre 1951 lancé le 17 février 1953 et commissioned le 12 décembre 1953 au Philadelphia Navy Yard.

Climat oblige c’est dans les Caraïbes que le croiseur léger réalise sa mise en condition opérationnelle. S’appuyant sur Guantanamo, le croiseur léger monte en puissance du 17 décembre 1953 au 13 janvier 1954. Il appareille deux jours plus tard direction le Pacifique, franchissant le canal de Panama les 16 et 17 janvier avant d’arriver à San Diego le 25 janvier 1954.

Il reprend la mer direction Pearl Harbor où il arrive le 4 février. Il subit un évaluation de ses capacités opérationnelles du 5 au 12 février avant de rallier via les Philippines le théâtre de l’opération Boxer, participant à des opérations de bombardement qu’il s’agisse de tirs d’interdiction ou d’un appui-feu à la demande des troupes au sol.

Il termine la guerre en patroullant en mer Jaune, surveillant la progression des troupes soviétiques en Mandchourie et étant disponible pour renforcer le dispositif naval de l’opération Phenix.

Après avoir participé à l’opération Magic Carpet de septembre 1954 à février 1955, le croiseur léger rallie son nouveau port d’attache de Bremerton. Stationné dans l’Etat de Washington jusqu’en 1962, il est détaché de septembre 1962 à juin 1965 à Yokohama (Japon) avant de passer les cinq années suivantes à Pearl Harbor.

Suite au déclenchement du second conflit mondial, le Roanoke est déployée à Subic, assurant des missions d’appui-feu, ses obus de six pouces pouvant se montrer particulièrement dissuasifs et efficaces.

Le conflit terminé (septembre 1977), le croiseur léger encore en bon état retrouve Bremerton quitté quinze ans plus tôt. Désarmé le 15 mars 1982, l’avant-dernier croiseur léger de classe Fargo est rayé du Naval Vessel Register le lendemain, vendu à la démolition et démantelé.

-Le USS Cheyenne (CL-124) est mis sur cale aux chantiers navals William Cramp & Sons de Philadelphie le 7 novembre 1951 lancé le 5 mars 1953 et commissioned le 5 janvier 1954.

Après sa mise en condition opérationnelle du 7 au 22 janvier, le croiseur léger quitte la Pennsylvanie le 24 janvier, franchit le canal de Panama les 1er et 2 février avant d’arriver à San Diego le 9. Il reprend la mer deux jours plus tard, faisant une escale technique à Pearl Harbor du 23 au 25 avant de continuer sa route jusqu’en Chine via la base de Cavite en baie de Manille.

Il participe aux différentes phases de l’opération Boxer, assurant des missions d’escorte, de couverture antiaérienne et d’appui-feu.

Le conflit terminé, le croiseur léger reste sur zone puis participe d’octobre 1954 à juin 1955 à l’opération Magic Carpet. Outre le rapatriement des vétérans démobilisés et des prisonniers libérés, cette opération est aussi destinée à «réduire» la voilure en démantelant ou mettant en sommeil les nombreuses bases essaimées dans le Pacifique.

Après un petit carénage au Mare Island Navy Yard de juillet à novembre 1955, le croiseur léger est redéployé dans l’Atlantique avec Mayport (Floride) comme port d’attache. Depuis sa base floridanne, le croiseur léger multiplie les croisières et les exercices dans les Caraïbes, le long de la côte est et même outre-mer en mer du Nord comme en Méditerranée.

Le USS Cheyenne (CL-124) est désarmé le 27 septembre 1966. Maintenu sous cocon, son réarmement envisagé pour le deuxième conflit vietnamien n’est finalement pas mené à bien. Il est rayé du Naval Vessel Register le 15 mars 1982, vendu à la démolition et démoli.

-Les deux derniers Fargo, les USS Chattanooga (CL-125) et Helena (ex-Jacksonville) (CL-126) ne sont pas achevés par leur constructeur, les chantiers William Cramp & Sons en raison d’autres priorités plus urgentes.

Le premier est mis sur cale le 17 septembre 1953 et le second le 17 mars 1954. Leur construction est menée sans aucune urgence. Résultat quand le Japon capitule en septembre 1954, le premier est achevé à 35%, le second à 17%.

La construction du premier suspendue comme celle du second le 12 septembre 1954 reprend le 7 octobre mais uniquement pour permettre un lancement en toute sécurité. Quand au second, les élements sur cale sont démantelés.

La coque de l’ex-futur Chattanooga est lancé le 17 novembre 1954. Elle va rester comme ponton dans l’enceinte du chantier jusqu’en mars 1965 quand elle est vendu à la démolition et démantelée.

Caractéristiques Techniques de la classe Fargo

Déplacement : standard 11932 tonnes pleine charge 14696 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 187.20m largeur 21.50m tirant d’eau 7.80m

Propulsion : Quatre groupes de turbines à engrenages General Electric alimentées en vapeur par quatre chaudières Babcock & Wilcox dévellopant 100000ch et entrainant quatre hélices.

Performances : vitesse maximale 32.5 noeuds distance franchissable 11000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture blindée 38 à 127mm pont blindé 76mm tourelles de 152mm 76 à 127mm barbettes 127mm «tourelle de commandement» 165mm

Armement d’origine : 12 canons de 152mm (6 pouces) Mark 16 répartis en quatre tourelles triples (deux avant et deux arrières); 12 canons de 127mm Mk 12 en six affûts doubles Mk 32;cinq affûts quadruples de 28mm remplacés ensuite par des canons de 20mm Oerlikon et de 40mm Oerlikon

Le Newark disposait par exemple à la fin de la guerre de 28 canons de 40mm (quatre affûts quadruples et six affûts doubles) et 10 canons de 20mm en affûts simples.

Aviation : deux catapultes installées à la poupe pour quatre hydravions puis une plate-forme hélicoptère sans hangar

Equipage : 70 officiers et 1115 officiers-mariniers et matelots

Croiseurs légers classe Worcester

USS Worcester (CL-144) San Francisco 1958 copie.jpg

Comme nous venons de le voir les Fargo ne sont que des croiseurs de transition destinés à corriger les défauts des Cleveland mais pas à renouveler la flotte de croiseurs de la marine américaine.

C’est au milieu des années quarante que commence le dévellopement d’une nouvelle classe de croiseurs destinés à tirer la quintescence des progrès techniques et du retour d’expérience de l’utilisation des Brooklyn, des Atlanta et leurs successeurs.

Le navire doit être rapide et endurant, bien équipé en matière de radars, capable de se défendre aussi bien contre les avions que contre les bâtiments de surface ce qui pose la question du calibre de l’artillerie principale.

Le 5 pouces (127mm) à fait ses preuves pour la défense antiaérienne (notamment avec les obus à fusée de proximité) mais manque de punch lors d’un duel entre croiseurs. Le 6 pouces (152mm) s’est montré aussi efficace voir plus que le 8 pouces (203mm) dans le combat antisurface mais n’est pas l’arme la plus adaptée pour la Défense Aérienne à la Mer.

Alors que les dessins de la coque (plus longue et plus élancée se rapprochant des croiseurs lourds) et la propulsion (turbines à engrenages, chaudières à haute pression) sont rapidement tranchés, la question de l’artillerie reste longtemps objet de débats entre plusieurs écoles de pensée.

Finalement décision est prise de choisir le canon de 6 pouces plus apte au combat antisurface mais qui avec un nouveau mode de chargement semi-automatique peut être redoutablement efficace en matière de tir antiaérien.

Le projet final est validé en septembre 1947 mais en raison d’une surcharge des chantiers cosntructeurs ce n’est qu’en avril 1950 dans le cadre du programme de guerre que seize croiseurs légers type Worcester seront commandés en compagnie de huit Fargo, une évolution a minima des Cleveland.

Au final seulement huit Worcester seront achevés dont sept avant la fin du conflit. Ces sept puissants croiseurs connaîtront des pertes sensibles puisqu’un sera coulé (Pueblo) et deux autres seront si sérieusement endommagés qu’ils seront réparés mais désarmés dans l’immédiat après guerre et jamais réarmés (Gary Charlotte).

Un quatrième, le Seattle est désarmé à la fin des années cinquante, les quatre derniers (Worcester Frederick Huron Anchorage) servant jusqu’à la fin des années soixante-dix. Aucun n’à été préservé comme musée.

Les Worcester auront comme principal titre de gloire d’être les derniers croiseurs armés de canons de la marine américaine, les nouveaux croiseurs étant certes armés de canons mais leur principal système d’armes est constitué de missiles surface-air et parfois anti-sous-marins en attendant les missiles surface-surface.

Ces huit navires sont baptisés USS Worcester (CL-127) USS Gary (CL-128) Seattle (CL-129) Charlotte (CL-130) Pueblo (CL-131) Frederick (CL-132) Huron (CL-133) et Anchorage (CL-134).

Les huit suivants ne sont pas baptisés leur de leur commande ce qui semble indiquer qu’ils ont été commandés juste au cas où….. . Leur construction est abandonnée en septembre 1953 quand il devint évident que le conflit ne nécessitera pas huit croiseurs légers supplémentaires.

-Le USS Worcester (CL-127) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 14 mars 1951 lancé le 8 juin 1952 et commissioned le 12 février 1953.

Après sa mise en condition opérationnelle du 14 février au 5 mars, le croiseur léger met cap à l’ouest direction le Pacifique. Il franchit le canal de Panama les 9 et 10 mars, fait escale à San Diego du 17 au 21 mars, à Pearl Harbor du 2 au 5 avril avant de mettre cap sur les Philippines participant à la deuxième campagne du même nom.

Si il ressort indemne de cette campagne, il est endommagé par un kamikaze au large d’Iwo Jima le 21 février 1954. Il doit passer six semaines en réparations en baie de San Pedro sur l’île de Leyte avant de pouvoir retourner au combat et de participer à l’opération Iceberg contre Okinawa.

Il reste déployé dans les parages jusqu’à la fin du conflit. Il est endommagé à nouveau par un échouage accidentel le 7 août mais les dégâts sont limités.

Après avoir participé à l’opération Magic Carpet, le croiseur léger est redéployé à Pearl Harbor en mars 1955, la base hawaïenne étant son port d’attache jusqu’à son désarmement et sa mise en réserve le 2 septembre 1965.

Suite au déclenchement du second conflit vietnamien, décision est prise de le réarmer. Le Worcester est officiellement recommissioned le 17 février 1970. Il va passer le plus clair de son temps au large du Vietnam sauf quand il remontait plus au nord pour montrer les dents face aux communistes chinois.

Définitivement désarmé le 14 janvier 1979, le Worcester fait l’objet d’un projet de conservation à Bayonne (New Jersey) mais suite à l’échec de la récolte de fonds, le navire est définitivement rayé du Naval Vessel Register le 8 mai 1982 puis coulé comme cible au large de la Californie en juillet suivant.

-Le USS Gary (CL-128) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New-Jersey) le 4 avril 1951 lancé le 21 juin 1952 et commissioned le 21 février 1953.

Après une mise en condition opérationnelle exécutée du 23 février au 15 mars 1953, le croiseur léger met cap sur le Pacifique. Il franchit le canal de Panama les 23 et 24 mars, fait escale à San Diego du 1er au 4 avril, à Pearl Harbor du 14 au 18 avant de rallier les Philippines le 27 avril pour la deuxième campagne du même nom.

Il participe ensuite à l’opération Detachment contre Iwo Jima puis à l’opération Iceberg contre Okinawa au cours de laquelle il est sérieusement endommagé par deux kamikazes. Il est réparé mais les dégâts sur la structure sont tels que son «espérance de vie» est limitée à des missions d’après guerre comme le rapatriement des troupes ou des croisières d’instruction.

Désarmé le 17 mars 1955 et mouillé à Mare Island, il ne sera jamais réarmé et sera finalement démoli en 1970 après une carrière météorique.

-Le USS Seattle (CL-129) est mis sur cale aux chantiers navals Consolidated de Kearny (New Jersey) le 8 septembre 1951 lancé le 17 janvier 1953 et commissioned le 8 novembre 1953 au Brooklyn Navy Yard.

Après sa mise en condition opérationnelle du 10 novembre au 12 décembre 1953, le croiseur léger rallie le Pacifique via Guantanamo, le canal de Panama et San Diego arrivant à Pearl Harbor après un mois de transit le 15 janvier 1954.

Il connait son baptême du feu lors de l’opération Detachment à Iwo Jima avant de participer à l’opération Iceberg (invasion d’Okinawa), terminant le conflit en bombardant le Japon, relayant l’action de l’aviation embarquée et des bombardiers lourds.

Après avoir participé aux opérations liées à l’occupation du Japon, le croiseur léger reste déployé au pays du soleil levant jusqu’en septembre 1957, période à laquelle il rentre aux Etats-Unis.

Après un petit carénage au Mare Island Navy Yard d’octobre 1957 à mars 1958, le croiseur léger redéployé à San Diego effectue des croisières d’aspirants et des croisières de réservistes.

Désarmé le 25 septembre 1959, le croiseur léger reste en réserve jusqu’en septembre 1973 quand son réarmement est envisagé dans le cadre du conflit vietnamien, cette deuxième guerre du Vietnam laissant croire aux américains qu’il s’agit d’une diversion en vue d’une attaque de plus grande ampleur menée par les soviétiques ou les chinois voir les deux coalisés bien que les relations soient fraiches entre Moscou et Pekin.

L’inspection ayant montré un état général médiocre, le Seattle est rayé du Naval Vessel Register le 14 mars 1974, vendu à la démolition et démantelé.

-Le USS Charlotte (CL-130) est mis sur cale aux chantiers navals Consolidated de Kearny (New Jersey) le 15 octobre 1951 lancé le 12 février 1953 et commissioned le 24 novembre 1953.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 26 novembre au 15 décembre 1953 avant de cingler vers les eaux tumultueuses du Pacifique, franchissant le canal de Panama les 24 et 25 décembre, arrivant à San Diego le 2 janvier 1954.

Il reprend la mer trois jours plus tard direction Pearl Harbor où il arrive le 13 janvier pour préparer l’opération Detachment contre Iwo Jima prévue en février, opération au cours de laquelle il est légèrement endommagé par une bombe. Réparé, il termine cette campagne avant de participer à l’opération Iceberg au cours de laquelle il est gravement endommagé par trois kamikazes.

Remorqué à San Pedro où il arrive le 8 mai 1954, le croiseur y subit dix jours de réparations pour lui permettre de rejoindre sans risque la côte ouest le Long Beach Naval Shipyard où il est en travaux du 23 mai au 14 septembre, manquant donc la fin du conflit.

Bien que réparé, ses capacités militaires sont limitées et sa durée de vie dans la marine d’après guerre tout autant. Désarmé le 17 juin 1956 et mis en réserve, le croiseur léger ne sera jamais réarmé. Rayé du Naval Vessel Register le 8 juin 1970, le Charlotte est coulé comme cible en septembre 1970.

-Le USS Pueblo (CL-131) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 20 septembre 1951 lancé le 12 décembre 1952 et commissioned le 17 juillet 1953.

Après une mise en condition opérationnelle effectuée du 19 juillet au 8 août où il manque de peu de s’échouer au large de Long Island, le croiseur léger rallie le Pacifique à la mi-septembre, participant à la campagne des Philippines (la deuxième du nom) avant d’être engagé dans l’opération Boxer.

Le 5 mars 1954 alors qu’il bombardait les environs de Nankin pour faciliter l’action des troupes débarquées, le croiseur léger est frapper par trois kamikazes qui provoquent de très gros dégâts.

C’est même un miracle que le croiseur léger n’ait pas coulé immédiatement. En réalité ce n’est que partie remise. Lors de son remorquage vers les Phillipines, le croiseur léger coule quand une cloison cède, élargissant une voie d’eau péniblement colmatée.

-Le USS Frederick (CL-132) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden le 2 juillet 1952 lancé le 4 septembre 1953 et commissioned le 12 mars 1954.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 14 mars au 8 avril puis rallie le Pacifique à la mi-mai, participant aux suites de l’opération Iceberg,le débarquement à Okinawa, la dernière opération de la guerre du Pacifique.

Après avoir bombardé le Japon et couvert la mise à terre des troupes d’occupation, le croiseur léger rentre aux Etats-Unis. Un temps, il est question de le désarmer et de le mettre en réserve mais il est finalement maintenu en service et redéployé à Bremerton, son port d’attache de février 1955 à juin 1967 quand il rallie Pearl Harbor où il sera stationné jusqu’à son désarmement.

Il participe aux premières opérations de la deuxième guerre du Vietnam mais un incendie de machines survenu le 14 août 1975 (douze morts) précipite son désarmement officialisé le 8 septembre suivant.

Rayé du Naval Vessel Register le 14 janvier 1977, privé de toutes les éléments réutilisables, le Frederick est coulé comme cible lors de RIMPAC 78.

-Le USS Huron (CL-133) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden le 12 juillet 1952 lancé le 14 septembre 1953 et commissioned le 21 mars 1954.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 23 mars au 14 avril _partiellement en compagnie de son sister-ship Frederick_ avant de cingler vers le Pacifique, arrivant au large d’Okinawa le 21 mai 1954, ses canons de 6 pouces assurant l’appui-feu des troupes au sol mais également la défense antiaérienne lointaine avec ses canons de 6 pouces, médiane avec ses canons de 127mm et rapprochée avec ses Bofors et ses Oerlikon.

Il reste déployé jusqu’à la fin du conflit dans les Ryu-Kyu puis participe à l’occupation du Japon, l’US Navy déployant un dispositif naval conséquent pour dissuader toute action désespérée des militaires japonais les plus fanatiques.

De retour à Okinawa en février 1955, le croiseur léger y reste déployé jusqu’en septembre 1957 participant à la pérénisation des bases américaines sur l’île. Il rejoint alors Bremerton qui sera son port d’attache jusqu’en janvier 1970 date à laquelle il rallie Subic Bay pour participer à la deuxième guerre du Vietnam.

Rentré à San Diego le 21 juin 1977, le croiseur léger est officiellement désarmé le 4 septembre 1977, rayé du Naval Vessel Register le 14 mars 1982 mais sa démolition n’aura lieu qu’en 1987.

-Le USS Anchorage (CL-134) est mis sur cale aux chantiers navals Consolidated de Kearny le 25 janvier 1953 lancé le 14 juin 1954 et commissioned le 25 septembre 1955.

Il manque donc le second conflit mondial et va rester déployé dans l’Atlantique durant toute sa carrière, étant stationné à Norfolk de 1955 à 1970 puis à Mayport de 1970 à son désarmement survenu le 14 mai 1976. Rayé du Naval Vessel Register le 8 septembre suivant, le croiseur est vendu à la démolition et démantelé sur le site de son chantier constructeur.

Caractéristiques Techniques des croiseurs légers de classe Worcester

Déplacement : standard 13000 tonnes pleine charge 17997 tonnes

Dimensions : longueur 207.1m largeur 21.5m tirant d’eau 7.6m

Propulsion : quatre groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières Westinghouse dévellopant 125000ch et entrainant quatre hélices

Performances : vitesse maximale 33 nœuds distance franchissable 8000 miles nautiques à 15 nœuds

Protection : ceinture 76 à 127mm pont 89mm tourelle 51 à 165mm kiosque 115mm barbettes 127mm

Armement : douze canons de 152mm de 6 pouces Mk 47 en six tourelles doubles (trois à l’avant trois à l’arrière), dix canons de 127mm en cinq affûts doubles, 24 canons de 40mm Bofors en six affûts quadruples et 16 canons de 20mm Oerlikon en affûts simples remplacés après guerre par huit affûts doubles de 76mm automatiques.

Aviation : deux catapultes et quatre hydravions puis une plate-forme hélicoptère pouvant embarquer deux hélicoptères légers ou un hélicoptère lourd

Equipage : 1560 officiers et marins

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s