Etats Unis (101) OdB et Programme de Guerre (11)

Croiseurs lourds

Avant-propos

Le traité de Washington signé en février 1922 avait permis l’éclosion d’un nouveau type de navire en l’occurrence le croiseur lourd, un navire de 8 à 10000 tonnes, rapide et bien armé avec six à dix canons de 203mm.

Après une première génération où la protection avait été sacrifiée au profit de la vitesse, la génération suivante à vu un retour vers de plus sages proportions avec des navires encore rapides mais qui ne sacrifiaient pas totalement la protection.

Comme dans d’autres domaines, la rivalité est marquante entre les Etats-Unis et le Japon, la mise en service d’un navire entraînant généralement la mise en service d’un navire semblable voir supérieur par l’ennemi potentiel.

USS Cincinatti Portland

En septembre 1948, l’US Navy dispose de vingt croiseurs lourds en service, le vétéran Portland, les sept croiseurs lourds de classe New Orleans, l’unique Wichita considéré comme le prototypes des croiseurs lourds de classe Baltimore dont onze exemplaires sont en service, un douzième étant en achèvement à flot et quatre à différents stades de construction.

Dans le cadre du programme de guerre, ce sont pas moins de seize croiseurs lourds qui sont commandés.

Ces croiseurs lourds forment la classe Oregon City, une évolution de la classe Baltimore, intégrant le retour d’expérience de l’utilisation de ces navires, un renforcement de la DCA légère et une meilleure prise en compte des radars dans l’architecture du bloc-passerelle.

Ils sont baptisés Oregon City (CA-83) Spokane (CA-84) Pensacola (CA-85) Salt Lake City (CA-86), Northampton (CA-87) Chester (CA-88) Louisville (CA-89) Chicago (CA-90) Houston (CA-91) Augusta (CA-92) Newport News (CA-93) Salem (CA-94) mais au final seulement douze seront achevés, trois étant annulés avant mise sur cale (CA-96, CA-97 et CA-98) et un dernier baptisé USS Miami abandonné alors qu’il était achevé à 47% (CA-95).

Après guerre, tous les croiseurs lourds mis en service avant les Baltimore sont rapidement désarmés et utilisés souvent comme cibles de tir. Une partie des Baltimore et des Oregon City sont convertis en croiseurs lance-missiles, d’autres conservés comme navires-amiraux, conservant jusqu’au bout leur magnifique artillerie, leur magnifique élégance.

Carrière opérationnelle des Oregon City

-La construction des seize Oregon City est repartie entre trois chantiers différents en l’occurence Bethlehem Steel de Quincy, la New York Shipbuilding Corporation de Camden et le Consolidated Shipyard de Kearny, le premier recevant la construction de six unités, le second de six également alors que le dernier reçoit la commande de quatre unités «seulement».

-Les chantiers Bethlehem Steel sont chargés de la construction de l’Oregon City, de l’Albany, du Pensacola, du Louisville, du Houston et du Miami. Il en achève donc cinq sur six, le dernier achevé à 47% est lancé pour libérer la cale en janvier 1955. Son achèvement comme croiseur lance-missile ou croiseur porte-hélicoptères est étudié mais abandonné en septembre 1956, la coque étant vendue à la démolition.

-Les chantiers navals de Camden reçoivent la construction des Salt Lake City Chester Chicago Salem ainsi que des CA-96 et 97 non baptisés et abandonnés avant leur mise sur cale en septembre 1953.

-Les chantiers navals de Kearny reçoivent la construction des Northampton Augusta Newport News et du CA-98 qui non baptisé est abandonné en septembre 1953.

USS Oregon City (CA-122) essais constructeurs

USS Oregon City (CA-83)

-Le USS Oregon City (CA-83) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy (Massachusetts) le 12 septembre 1950 lancé le 7 octobre 1951 et commissioned le 21 juillet 1952 au Boston Navy Yard.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 25 juillet au 15 août 1952 avant de rallier le Pacifique, participant à la fin de la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) avant d’enchaîner par la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre par l’opération Boxer, les multiples opérations contre Formose et la Chine continentale.

Le conflit terminé, il rentre aux Etats-Unis dès le mois d’octobre 1955. Désarmé le 17 décembre 1955, il est réarmé le 14 mars 1962. Affecté à la 1ère flotte (Pacifique), le croiseur lourd est modernisé a minima en 1967/68, participe à la deuxième guerre du Vietnam en bombardant des cibles à terre. Désarmé le 17 septembre 1978, il est rayé du Naval Vessel Register le 14 mars 1979 puis vendu à la démolition.

-Le USS Spokane (CA-84) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy (Massachusetts) le 7 octobre 1950 lancé le 5 décembre 1951 et commissioned le 7 octobre 1952. Victime d’une avarie de machine, le croiseur lourd ne peut rallier le Pacifique avant janvier 1953, manquant la campagne de Nouvelle-Guinée.

Il participe néanmoins à la deuxième campagne des Philippines puis à l’opération Boxer, assurant la défense antiaérienne de la flotte, le contrôle de la chasse, l’appui-feu et des frappes d’interdiction.

Il reste déployé en Chine jusqu’en juin 1956 quand il rentre aux Etats-Unis. Redéployé à San Diego, il reste en service jusqu’au 17 septembre 1964 date de son désarmement.

Mis en réserve à Bremerton, le croiseur ne sera jamais réarmé. Rayé du Naval Vessel Register le 8 février 1980, il est vendu à la démolition et démantelé.

-Le USS Pensacola (CA-85) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy (Massachusetts) le 18 septembre 1951 lancé le 30 juillet 1952 et commissioned le 17 mai 1953 au Norfolk Navy Yard.

Il assure sa mise en condition opérationnelle du 21 mai au 15 juin 1953, ralliant le Pacifique à la mi-juillet pour participer à la fin de la campagne Carolines-Mariannes, participe aux opérations préliminaires contre Iwo Jima et Okinawa puis aux opérations Detachment et Iceberg. Sérieusement endommagé par un kamikaze le 21 mai 1954, le croiseur lourd rallie la côte est pour réparations. Le conflit est terminé pour lui.

Réaffecté à la 2ème flotte et basé à Norfolk, le croiseur lourd effectue plusieurs croisières au profit d’aspirants, des exercices en Méditerranée et en mer du Nord. Un temps sa transformation en croiseur lance-missiles est étudiée mais finalement abandonnée.

Désarmé le 14 mars 1970, il est placé sous cocon dans l’estuaire de la rivière James en Virginie jusqu’au 14 mars 1985 quand il est rayé du Naval Vessel Register et démoli.

USS Albany (CA-123) 140155.jpg

-Le USS Salt Lake City (CA-86) est mis sur cale aux chantiers navals de la New-York Shipbuilding Corporation de Camden le 7 octobre 1950 lancé le 21 septembre 1951 et commissioned au Brooklyn Navy Yard le 18 juin 1952.

Après sa mise en condition opérationnelle du 21 juin au 12 juillet 1952, le croiseur lourd rallie le Pacifique et plus précisément la Nouvelle-Guinée. Endommagé le 19 octobre 1952, il doit réparer à Guadalcanal où une Advanced Repair Base avait été installée.

De nouveau opérationnel début décembre, le quatrième croiseur lourd de classe Oregon City termine cette campagne avant d’être détaché de février 1953 à janvier 1954 à la British Eastern Fleet pour participer à l’opération Overlord (offensive contre la Thaïlande et la Cochinchine) puis à l’opération Zipper, la libération de la Malaisie et de Singapour.

Après un petit carénage de février à avril 1954, le croiseur lourd participe à l’opération Iceberg à Okinawa puis aux bombardements du Japon en vue d’un débarquement qui n’eut jamais lieu, bombes atomiques oblige.

Rentré aux Etats-Unis en novembre 1955 après avoir participé à l’opération Magic Carpet, le croiseur lourd est désarmé le 14 janvier 1956. Réactivé le 8 mars 1960, il est transformé en croiseur lance-missiles avec des missiles antiaériens Terrier et Asroc, devenant le CLG-9. Les travaux ont lieu du 15 mars au 8 décembre 1960, le croiseur lance-missiles étant mis en service officiellement le 17 janvier 1961.

Stationné à Pearl Harbor, il reste en service jusqu’au 17 mars 1973 quand il est désarmé. Rayé du Naval Vessel Register le 8 juin 1974, l’ex-croiseur lance-missiles est vendu à la démolition mais coule lors de son remorquage vers son chantier de démolition.

USS Albany (CA-123) Fore River 140646 2.jpg

-Le USS Northampton (CA-87) est mis sur cale aux chantiers navals Consolidated de Kearny (New Jersey) le 17 janvier 1951 lancé le 8 décembre 1952 et commissioned le 21 juillet 1953 au Brooklyn Navy Yard.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 25 juillet au 15 août 1953 avant de rallier non pas le Pacifique mais la mer du Nord pour participer aux opérations des United States Naval Forces in Europe (USNAFE) et notamment l’opération Borealis déclenchée le 5 octobre 1953. Il reste déployé en Europe jusqu’à l’été 1954. Il était en carénage à Norfolk en vue de passer dans le Pacifique mais comme la guerre s’est terminée entre temps, ce déploiement est annulé.

Après avoir participé à l’opération Magic Carpet jusqu’en janvier 1955, le croiseur lourd est redéployé à Mayport où il reste stationné jusqu’à son désarmement survenu le 17 septembre 1965.

Remorqué à Beaumont (Texas), le croiseur lourd y reste jusqu’au 14 mai 1977 quand il est rayé du Naval Vessel Register, vendu à la démolition et démantelé.

-Le USS Chester (CA-88) est mis sur cale aux chantiers navals de Camden le 21 octobre 1950 lancé le 12 septembre 1951 et mis en service le 8 juillet 1952 au Brooklyn Navy Yard. Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 12 juillet au 8 août 1952 avant de rallier le Pacifique à la mi-septembre pour participer à la suite et à la fin de la campagne de Nouvelle-Guinée.

Il participe ensuite à la campagne Carolines-Mariannes de mars à septembre 1953, à des opérations de diversion pour protéger la deuxième campagne des Philippines, terminant la guerre par l’opération Boxer, une série d’offensives et de débarquements amphibies pour s’emparer de Formose et reconquérir la côte orientale de la Chine.

Terminant la guerre à Shanghai, le croiseur lourd rentre aux Etats-Unis en février 1955. Désarmé le 17 mars 1955, il remis en service le 12 mars 1960 et réaffecté dans l’Atlantique avec Mayport pour port d’attache.

Depuis sa base floridane, le puissant navire (neuf canons de 8 pouces) participe à des exercices avec les marines de la région, se déploie en Europe et en Méditerranée. Désarmé le 17 mars 1967, il est rayé du Naval Vessel Register le 8 mai 1975 et vendu à la démolition.

-Le USS Louisville (CA-89) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy le 30 septembre 1951 lancé le 9 juillet 1952 et commissioned le 29 avril 1953.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 1er au 21 mai avant de rallier le Pacifique, participant à la fin de la campagne des Carolines-Mariannes puis aux opérations préliminaires aux opérations Detachment (Iwo Jima) et Iceberg (Okinawa) ainsi qu’aux opérations en elles mêmes.

Il reste déployé au Japon jusqu’en juin 1955 quand il rallie son nouveau port d’attache de Bremerton. Un temps on envisage de le transformer en croiseur lance-missiles mais finalement, il reste dans sa configuration d’origine.

Il est néanmoins modernisé de septembre 1956 à février 1957. De nouveaux radars sont installés, les catapultes d’hydravions sont remplacés par une plate-forme hélicoptères, les canons de 20 et de 40mm sont remplacés par des canons automatiques de 76mm.

En juin 1965, il est redéployé à Yokohama au Japon, son port d’attache jusqu’à la fin de sa carrière opérationnelle. Il est régulièrement déployé à Formose, à Okinawa et aux Philippines. Il participe également à la deuxième guerre du Vietnam.

Rentré à San Diego le 30 mars 1977, il est désarmé le 15 avril suivant. Rayé du Naval Vessel Register le 1er juin suivant, le croiseur lourd est racheté pour un euro symbolique par une fondation qui l’ancre à Corpus Christi au Texas où il est toujours ouvert en 2017.

-Le USS Chicago (CA-90) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden le 10 octobre 1951 lancé le 30 septembre 1952 et mis en service le 10 juillet 1953.

Après sa mise en condition opérationnelle du 13 juillet au 12 août, le croiseur lourd rallie la mer du Nord pour participer aux opérations contre le Danemark et contre la Norvège notamment l’opération Borealis.

Déployé en mer du Nord jusqu’en février 1954, le croiseur lourd rallie le Pacifique en mai 1954 _après un petit carénage au Norfolk Navy Yard_ participant aux combats entrainés par l’opération Iceberg, la conquête d’Okinawa. Il termine le conflit en pilonnant les côtes japonaises et les cibles stratégiques.

Il est reste déployé au Japon jusqu’en septembre 1960 quand il rallie le Mare Island Navy Yard où jusqu’en mai 1961, il est transformé en croiseur lance-missiles, le CA-90 devenant le CLG-10. Il retourne ensuite au Japon où il va rester jusqu’à son désarmement survenu le 14 septembre 1973.

Rentré aux Etats-Unis à la mi-octobre, le croiseur lance-missiles est placé sous cocon à Suisun Bay jusqu’au 5 juin 1980 quand il est rayé du Naval Vessel Register, vendu à la démolition et démantelé.

-Le USS Houston (CA-91) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy le 7 août 1952 lancé le 16 juillet 1953 et mis en service le 17 février 1954. Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 19 février au 12 mars avant de rallier le Pacifique à la fin avril, participant à l’opération Boxer.

Il reste déployé en Asie du Nord-Est jusqu’en janvier 1955 quand il rallie son nouveau port d’attache de San Diego. Il est modernisé de janvier à juin 1961 (nouveaux radars, canons de 76mm automatiques à la place des canons de 20 et de 40mm, plate-forme hélicoptère à la place des catapultes).

Redéployé à Pearl Harbor en septembre 1965, le croiseur lourd participe à la deuxième guerre du Vietnam jusqu’à son désarmement survenu le 17 février 1974. Rayé du Naval Vessel Register le 8 septembre 1979, il est coulé comme cible en mars 1980.

-Le USS Augusta (CA-92) est mis sur cale aux chantiers navals Consolidated de Kearny le 14 janvier 1953 lancé le 30 octobre 1953 et commissioned le 14 mars 1954. Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 17 mars au 7 avril avant de rallier le Pacifique à la fin du mois d’avril. Il participe aux derniers combats de l’opération Boxer.

Après avoir couvert la mise à terre des troupes d’occupation américaines au Japon, le croiseur lourd rentre aux Etats-Unis en mars 1955.

Stationné à San Diego, le croiseur lourd est désarmé le 14 septembre 1967. Maintenu en réserve, son réarmement est envisagé pour la deuxième guerre du Vietnam mais n’est finalement pas mené à bien. Rayé du Naval Vessel Register le 4 juin 1976, le croiseur lourd est coulé comme cible en septembre 1977 lors de tests d’armes nouvelles.

USS Rochester (CA-124) juin 1957.jpg

-Le USS Salem (CA-94) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden le 11 décembre 1951 lancé le 24 novembre 1952 et commissioned le 8 septembre 1953.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 11 septembre au 7 octobre 1953, passe au bassin au Brooklyn Navy Yard pour régler des soucis de propulsion du 8 au 15 octobre. Il quitte la côte est pour le Pacifique le 22 octobre 1953, fait escale à Guantanamo du 27 au 30 octobre, franchit le canal de Panama les 3 et 4 novembre avant d’arriver à San Diego le 11 novembre 1953.

Il quitte la Californie le 15 novembre, rallie Pearl Harbor le 23 novembre. Repartant une semaine plus tard, le 30, le croiseur lourd rallie les Philippines pour participer à la deuxième campagne de ce nom. Endommagé par un kamikaze le 3 janvier 1954, le croiseur lourd doit subir deux semaines de réparation auprès d’un navire-atelier avant de reprendre les opérations.

Il termine la guerre dans le sud de la Chine, participant à différentes phases de l’opération Boxer, la conquête de Formose et la reconquête de la partie orientale de la Chine.

Déployé en Chine jusqu’en mars 1955, le croiseur rallie son nouveau port d’attache de Pearl Harbor en avril. Modernisé entre mars et septembre 1959, le croiseur lourd est déployé dans les eaux hawaïennes jusqu’à son désarmement le 4 mars 1968.

Le déclenchement de la deuxième guerre du Vietnam en janvier 1970 entraine sa remise en service moins de deux ans après son désarmement. Remis officiellement en service le 17 avril 1970, il opère au large du Vietnam jusqu’à la fin du conflit, assurant notamment l’appui-feu au profit des troupes au sol.

Définitivement désarmé le 17 mai 1978, rayé du Naval Vessel Register le 14 juillet, le croiseur lourd est coulé comme cible deux ans plus tard lors de RIMPAC 80.

-Le USS Miami (CA-95) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy le 7 décembre 1953. Sa construction progresse sans priorité et quand le Japon capitule, le croiseur lourd est encore sur cale, achevé à 47%. Son lancement était alors prévu pour novembre.

Les travaux sont suspendus le 15 septembre 1954. Pour libérer la cale, un lancement technique à lieu le 7 janvier 1955, la coque et quelques superstructures étant mouillé à l’écart sur un quai d’armement.

Après l’échec d’un projet d’achèvement en croiseur lance-missiles puis en croiseur porte-hélicoptères, l’ex-futur Miami est vendu à la démolition et démantelé (septembre 1956).

Caractéristiques Techniques de la classe Oregon City

Déplacement : standard 14733 tonnes pleine charge 17723 tonnes

Dimensions : longueur 206.60m largeur 22.30m tirant d’air 34.39m tirant d’eau 8.30m

Propulsion : quatre groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières devellopant 120000 ch et entrainant quatre hélices

Performances : vitesse maximale 33 nœuds

Protection : ceinture blindée de 150mm ponts blindés 76mm tourelles 76 à 152mm bloc-passerelle 200mm

Armement : neuf canons de 203mm (8 pouces) en trois tourelles triples (deux avant et une arrière), douze canons de 127mm (5 pouces) en six affûts doubles, vingt-quatre canons de 40mm Bofors en douze affûts doubles et trente deux canons de 20mm Oerlikon en affûts simples.

Après guerre, deux croiseurs de type Oregon City sont transformés en croiseurs lance-missiles avec le maintien des deux tourelles triples de 8 pouces, de huit canons de 127mm en quatre affûts doubles, de seize canons de 76mm automatiques en affûts doubles et une rampe double Terrier.

Les autres ont perdu leurs canons de 20 et de 40mm au profit de canons de 76mm automatiques.

Aviation : deux catapultes et quatre hydravions remplacées après guerre par une plate-forme pour deux hélicoptères

Equipage : 61 officiers et 1085 marins

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s