Etats Unis (99) OdB et Programme de guerre (9)

Porte-avions classe Essex

Les porte-avions de type United States sont puissants et efficaces mais sont aussi longs à fabriquer en dépit d’un recours massif à la préfabrication. Leur taille impose un passage par le sud du continent pour passer de l’Atlantique au Pacifique ce qui réduit leur réactivité.

Voilà pourquoi des Essex continuent d’être fabriqués pour augmenter les capacités de l’aéronavale américaine. Six nouveaux Essex à coque longue, identiques aux CV-23 à 28 sont commandés dans le cadre du programme de guerre, des porte-avions immatriculés CV-45 à CV-50.

Les trois premiers sont construits aux chantiers navals de Newport News, les deux suivants au Norfolk Navy Yard et le dernier au Brooklyn Navy Yard.

Lors de leur commande, ces navires sont baptisés USS Reprisal (CV-45) (représailles), USS Kitty Hawk (CV-46) (lieu où les frères Wright ont réussi le premier vol par un plus lourd que l’air le 17 novembre 1903), USS Veracruz (CV-47) (ville mexicaine où les américains ont mené une mission de police coloniale en 1914), USS Lake Champlain (CV-48) (une bataille décisive de la guerre de 1812), USS Shangri La (CV-49) (du nom d’une vallée perdue et utopique dans un roman des années trente, nom utilisé pour une opération d’intoxication américano-chinoise) et USS Wake (CV-50) (ile américaine qui résistera héroïquement aux japonais avant de succomber).

Comme souvent dans un conflit, les navires sont rebaptisés pour rendre hommage aux navires coulés par l’ennemi.

C’est ainsi que le CV-45 est rebaptisé Bonhomme Richard pour rendre hommage au CV-10 coulé le 14 août 1951 dans les Salomons, le changement étant officialisé dès le 30 alors que le lancement est iminent.

Le CV-46 lui était en achèvement à flot quand il est rebaptisé Oriskany pour célébrer la mémoire du CV-18 coulé le 14 octobre 1951 par l’aéronavale japonaise. Le changement est officialisé le 30 novembre 1951.

Le CV-47 était lui encore sur cale quand il est rebaptisé Princeton le 17 octobre 1951 pour rendre hommage au porte-avions de classe Indepedence coulé dans les Salomons _décidement fort meurtrières pour les porte-avions américains_ le 8 août 1951.

Si le CV-48 garde son nom d’origine, le CV-49 est rebaptisé Langley quand le CV-43 est rebaptisé Yorktown pour rendre hommage au CV-5 coulé en avril 1950 en défendant les Philippines. Quand au CV-50, il devient le Coral Sea en juin 1952 alors qu’il était en armement à flot.

USS Valley Forge (CV-45) Caraïbes été 1951.jpg
-Le USS Bonhomme Richard (CV-45) est mis sur cale aux chantiers navals de Newport News en Virignie le 14 juillet 1950 sous le nom de Reprisal. Il est rebaptisé comme nous l’avons vu le 14 août et lancé deux semaines plus tard le 28 août 1951 après seulement treize mois de construction, une vraie prouesse.

Après quatorze mois de travaux à flot (sans compter des passages au bassin), le porte-avions est commissioned le 10 novembre 1952 au Norfolk Navy Yard.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 12 novembre au 30 décembre 1952 dans les Caraïbes avant de rallier Guantanamo pour se ravitailler. Le 5 décembre 1952, un Grumman Avenger embarqué sur le porte-avions à même coulé un sous-marin ennemi qui s’approchait dangereusement du porte-avions.

Il quitte Cuba le 5 janvier 1953, franchit le canal de Panama les 10 et 11 janvier avant de rallier San Diego le 18 janvier pour charger du matériel et se ravitaille. Il reprend la mer le 21 direction Pearl Harbor où il arrive le 1er février 1953.

Il entame aussitôt la préparation de la double campagne Carolines-Mariannes, la conquête de deux archipels indispensables pour la poursuite de la guerre contre le Japon. Durant cette campagne, il est endommagé par un kamikaze ce qui lui impose deux semaines de réparations à Pearl Harbor avant de pouvoir retourner au combat.

La campagne Carolines-Mariannes terminée, le porte-avions ne rallie pas les Philippines mais mène des raids contre Formose et la Chine continentale pour détourner l’attention japonaise de l’archipel. Il est ensuite engagé dans l’opération Boxer, la série de débarquements amphibies contre Formose et la côte orientale de la Chine. Il termine la guerre dans le nord de la Chine pour suivre (et surveiller) l’offensive soviétique en Mandchourie.

Il reste déployé en Asie du Nord-Est jusqu’au 17 janvier 1955 quand il reçoit l’ordre de rallier la côte est. Il quitte Yokohama le 18, fait escale à Pearl Harbor du 25 au 28 janvier, à San Diego du 7 au 11 février, franchit le canal de Panama les 18 et 19 février, se ravitaille à Guantanamo les 23 et 24 février avant d’arriver à Mayport _son nouveau port d’attache_ le 27 février 1955.

Il opère dans les Caraïbes, en Europe du Nord-Ouest avec des incursions en Méditerranée mais aucun déploiement longue durée sous l’autorité de la 6ème flotte.

Le 12 février 1960, le Bonhomme Richard est désarmé et confié aux bons soins du Brooklyn Navy Yard pour être transformé en porte-avions d’attaque avec étrave fermée, piste oblique, catapultes à vapeur et brins d’arrêts…… .

Les travaux sont menés du 20 février 1960 au 14 juin 1961, les essais sont réalisés du 16 au 20 juin avant une remise en condition du 23 juin au 17 juillet 1961, le porte-avions étant officiellement remis en service le 25 juillet 1961.

Toujours stationné à Mayport, il continue sa routine habituelle jusqu’à un petit carénage de septembre 1964 à février 1965. Il est à nouveau caréné de mars à septembre 1968 et de septembre 1971 à février 1972.

Il effectue deux déploiements en Méditerranée, le premier du 8 mai au 2 novembre 1972 et le second du 15 juin 1973 au 7 janvier 1974. Il est ensuite en grand carénage au Brooklyn Navy Yard de février à août 1974.

Pour renforcer les moyens américains au Vietnam, le porte-avions quitte Mayport le 21 août, franchit le canal de Panama les 1er et 2 septembre, relache à San Diego du 9 au 11 septembre, à Pearl Harbor du 21 au 23 septembre avant d’arriver à Subic le 3 octobre 1974.

Il effectue un premier déploiement au Vietnam du 12 octobre 1974 au 30 juin 1975 suivit d’un second du 12 janvier au 7 septembre 1976, ralliant San Diego le 25 septembre 1976.

Désarmé le 8 octobre 1976, le USS Bonhomme Richard est mouillé à Suisun Bay armé en réserve (in commission in reserve) et ce jusqu’au 14 mars 1980 quand il est décommissioné. Rayé du Naval Vessel Register le 4 septembre 1981, il est utilisé comme banc d’essais électronique jusqu’à sa vente à la démolition en septembre 1987. Il est démantelé à Brownsville au Texas.

Classe Essex.jpg

-Le USS Oriskany (CV-46) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News le 27 juillet 1950 sous le nom de Kitty Hawk. Lancé le 2 octobre 1951, il est rebaptisé le 30 octobre 1951 lors de son achèvement à flot. Il est commissionné le 17 décembre 1952 au Norfolk Navy Yard.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes du 22 décembre 1952 au 17 janvier 1953. Il quitte Mayport le 20 janvier, franchit le canal de Panama les 27 et 28 janvier, relâche à San Diego du 5 au 8 février avant de rallier Pearl Harbor le 19 février 1953. Il effectue un ultime entrainement dans les eaux hawaïennes du 22 février au 3 mars 1953.

Il quitte Pearl Harbor le 5 mars 1953 pour participer à la campagne Carolines-Mariannes jusqu’en septembre en ressortant indemne. Il enchaine par des raids contre la Chine et Formose, raids ayant un double but à la fois de détourner l’attention des japonais des Philippines mais également de préparer les futures offensives prévues pour le printemps.

Comme son sister-ship Bonhomme Richard, l’Oriskany participe à l’opération Boxer, assurant des bombardements aériens préliminaires puis la couverture de la mise à terre des troupes ainsi que leur appui-feu.

Il est endommagé par un kamikaze au large de Formose le 7 mars 1954, imposant trois semaines de réparations aux Philippines du 17 mars au 8 avril 1954, le porte-avions retournant alors au combat au large de la Chine.

Le conflit terminé, le porte-avions se déploie essentiellement en mer de Chine Méridionale pour assurer le désarmement et le rapatriement des ultimes troupes japonaises notamment celles situées sur les îles d’Haïnan et des Paracels.

Cette mission terminée, le porte-avions quitte l’Asie du Sud-Est le 7 février 1955 direction son nouveau port d’attache de Norfolk (Virginie). Il quitte l’île de Haïnan le 9, fait escale à Subic Bay du 15 au 18, à Pearl Harbor du 26 février au 1er mars, à San Diego du 11 au 15 mars, franchit le canal de Panama les 22 et 23 mars, relâche à Mayport les 30 et 31 mars avant d’arriver à Norfolk le 3 avril 1955.

Comme son sister-ship Bonhomme Richard, le porte-avions effectue de nombreux exercices dans l’Atlantique, se rendant très régulièrement dans les îles britanniques, en mer du Nord. Il effectue quelques incursions en Méditerranée mais aucun déploiement durable.

Le 1er août 1961, l’Oriskany est désarmé à son arrivée au Brooklyn Navy Yard en vue d’être transformé comme son sister-ship Bonhomme Richard. Les travaux sont menés du 5 août 1961 au 14 février 1963. Les essais ont lieu du 16 au 19 suivis d’une remise en condition menée du 21 février au 8 mars 1963.

Il retrouve alors Norfolk et reprend sa routine avec des exercices au large de la côte est, des exercices en mer du Nord et en Méditerranée, des expérimentations d’avions et d’équipements.

Il effectue un uniquement déploiement en Méditerranée du 21 décembre 1971 au 2 mai 1972, rentrant à Norfolk le 15 mai. Il passe les deux dernières années de sa carrière opérationnelle au large de la côte est.

Le USS Oriskany (CVA-46) est désarmé le 14 mars 1974 à Norfolk. Il rallie ensuite la South Boston Naval Annex, attendant que l’on statue sur son sort. Un projet de réactivation comme porte-avions école pour remplacer le Bunker Hill (désarmé le 4 septembre 1991) ayant échoué, le porte-avions est rayé du Naval Vessel Register le 8 octobre 1991 et coulé comme cible en mars 1992.

-Le USS Princeton (CV-47) est mis sur cale au Norfolk Navy Yard le 8 novembre 1950 sous le nom de Veracruz. Le 8 août 1951, le porte-avions léger classe Independence Princeton est coulé dans les Salomons. Décision est prise de célébrer sa mémoire en rebaptisant le CV-47 ce qui est chose faite le 17 octobre 1951.

Lancé le 4 mars 1952, le porte-avions est commissioné le 8 février 1953 dans son chantier constructeur qui était également son chantier d’armement. Il réalise sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes du 15 février au 11 mars 1953.

Après s’être ravitaillé à Mayport du 12 au 14 mars, le porte-avions met cap sur le Pacifique pour renforcer les moyens de la Pacific Fleet. Il quitte la Floride le 15 mars, franchit le canal de Panama les 22 et 23 mars avant de rallier San Diego le 31 mars 1953.

Il quitte la Californie le 4 avril direction Pearl Harbor où il arrive le 15 avril 1953. Après deux semaines d’entrainement complémentaire du 16 au 30 avril, le porte-avions met cap à l’ouest pour connaître son baptême du feu aux Philippines.

Il participe à la campagne des Philippines jusqu’à la fin soit février 1954, étant endommagé à plusieurs reprises mais jamais sérieusement. Il enchaine par les opérations Detachment et Iceberg, les débarquements à Iwo Jima et Okinawa.

Si la première opération le voit en ressortir indemne, la seconde opération se passe beaucoup moins bien puisque le 17 mai 1954, un kamikaze s’écrase sur un pont d’envol plein d’avions prêt à décoller. Il est sérieusement endommagé mais l’expérience des équipes de lutte contre les avaries évite au porte-avions de connaître un sort funeste.

Il rallie par ses propres moyens la baie de San Pedro à Leyte le 25 mai, subit huit jours de travaux jusqu’au 3 juin avant de rallier Pearl Harbor pour deux mois de remise en état du 15 juin au 15 août 1954. Le second conflit mondial est terminé pour lui…… .

Les essais sont menés du 18 au 21 août et la remise en condition réalisée du 23 août au 7 septembre 1954 dans les eaux hawaïennes. Il y reste jusqu’en septembre 1956, assurant la formation de jeunes pilotes et le maintien en condition de pilotes quittant le service actif pour rejoindre les unités de réserve de l’aéronavale américaine.

Redéployé à San Diego, le Princeton effectue un déploiement au Japon de mars à septembre 1958 suivit d’un second de mai à octobre 1959, des déploiements destinés à assurer le nouveau gouvernement japonais du soutien américain mais également destiné à dissuader les communistes chinois de toute action hostile contre Formose et l’île de Haïnan.

Le 7 mars 1960, le Princeton est désarmé et confié au Long Beach Naval Shipyard pour être transformé en porte-avions d’attaque avec piste oblique, étrave fermée, catapultes à vapeur et nouveaux brins d’arrêt pour ne signaler que les travaux les plus marquants.

Les travaux ont lieu du 15 mars 1960 au 7 septembre 1961, les essais sont exécutés du 9 au 12 septembre avant une remise en condition opérationnelle menée du 15 septembre au 10 octobre, le porte-avions étant officiellement remis en service le 15 octobre 1961 après dix-sept mois out of commission.

Stationné à San Diego jusqu’en septembre 1967, le Princeton est ensuite déployé au Japon à partir d’octobre. Il aurait du repartir en janvier 1970 mais suite au déclenchement de la deuxième guerre du Vietnam, le porte-avions va rester sur zone.

Jusqu’à la fin du conflit en septembre 1977, le porte-avions va passer six à sept mois par an au large du Vietnam avec des périodes de combat alternant avec des relaches à Kaosiung (Formose), à Subic Bay (Phillipines) ou à Okinawa.

Il effectue ainsi sept déploiements au Vietnam, le premier de janvier à juillet 1970, le seconde mars à septembre 1971, le troisième d’avril à octobre 1972, la quatrième de mai à novembre 1973, le cinquième de mars à septembre 1974, le cinquième de mai à octobre 1975, le sixième de mars à septembre 1976 et le septième de mars à septembre 1977.

Usé par un service intensif, le Princeton rentre à San Diego le 15 octobre 1977 pour être désarmé ce qui est chose faite le 8 novembre suivant. Rayé du Naval Vessel Register le même jour, il est privé de toutes les pièces récupérables avant d’être coulé comme cible au large de Pearl Harbor lors de RIMPAC 78.

USS Lake Champlain (CV-39) 1945

-Le USS Lake Champlain (CV-48) est mis sur cale au Norfolk Navy Yard le 17 mars 1951 lancé le 21 juillet 1952 et commissioned le 7 mai 1953.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle en baie de Chesapeake du 10 mai au 2 juin 1953 avant de rallier le Pacifique. Il quitte la Virginie le 9 juin, fait escale à Miami les 13 et 14 juin, franchit le canal de Panama les 22 et 23 juin avant d’arriver à San Diego le 30 juin 1953.

Il quitte le sud de la Californie le 5 juillet direction Pearl Harbor où il arrive le 15 juillet 1953 pour préparer son entrée au combat. Il effectue un entrainement complémentaire du 17 au 30 juillet avant de rallier les Philippines pour participer à la deuxième campagne du même nom.

Il est endommagé par un kamikaze le 5 septembre 1953 lui imposant trois semaines de réparations à Pearl Harbor du 17 septembre au 7 octobre, le porte-avions ralliant ensuite les Philippines pour participer à la suite des opérations de la reconquête de l’archipel.

Cette opération terminée, le Lake Champlain participe aux opérations Detachment et Iceberg, la conquête d’Iwo Jima et d’Okinawa. Il est endommagé à nouveau par un kamikaze au large d’Okinawa le 13 avril lui imposant deux semaines de réparations dans la baie de San Pedro.

Quand le Japon capitule, le porte-avions était au large de l’archipel, menant des raids contre les bases navales et l’industrie japonaise en vue de préparer un débarquement qui n’aura jamais lieu.

Le porte-avions reste déployé au Japon jusqu’à la mi-octobre avant de participer à l’opération Magic Carpet, le rapatriement aux Etats-Unis des prisonniers libérés et des vétérans démobilisés.

Cette mission s’achève en janvier 1956 et le porte-avions rallie alors son nouveau port d’attache de Pearl Harbor, assurant des exercices et des missions de présence dans le Pacifique et en Asie du Sud-Est voir du Nord-Est quand il s’agit de montrer les dents face à la Chine communiste.

Le 25 septembre 1961, le Lake Champlain arrive à Long Beach où il est désarmé le lendemain. Il va être immobilisé pour refonte du 1er octobre 1961 au 14 février 1963. Les essais sont menés du 17 au 20 février suivit d’une remise en condition du 23 février au 13 mars, le porte-avions étant officiellement remis en service le 18 mars 1961.

Redeployé à San Diego, le porte-avions participe à de nombreux exercices de la 1ère flotte, à des exercices bi et multinationaux mais également à des déploiements en Asie du Sud et du Nord-Est, détaché au sein de la 7ème flotte.

Il participe à la première guerre du Vietnam en appuyant la France (officiellement les Etats-Unis ne sont pas en guerre) et à la deuxième guerre du Vietnam de façon directe effectuant quatre déploiements, le premier de septembre 1970 à mai 1971, le second de juin à décembre 1972, le troisième de septembre 1973 à juin 1974 et le dernier de janvier à septembre 1975.

Victime d’un incendie majeure le 8 octobre 1975 à San Diego (17 morts), le porte-avions est désarmé le 12 novembre 1975 mais maintenu en réserve à Suisun Bay juste au cas où.

Après l’abandon d’un projet de transformation en CVS puis en LPH, le Lake Champlain est rayé du Naval Vessel Register le 8 juin 1980, vendu à la démolition et démantelé.

USS Shangri-La (CV-38) janvier 1945

-Le USS Langley (CV-49) est mis sur cale le 7 avril 1951 au Norfolk Navy Yard. Initialement connu sous le nom de Shangri-La, il est rebaptisé Langley quand le porte-avions de classe United States qui devait porter ce nom est rebaptisé Yorktown.

Lancé le 4 septembre 1952, le porte-avions est victime d’un incendie accidentel le 14 janvier 1953 (cinq ouvriers tués) ce qui retarde sa mise en service qui n’à lieu que le 7 juillet 1953.

A la différence de ces sister-ship, l’avant-dernier porte-avions de classe Essex va opérer en mer du Nord au sein des United States Naval Forces in Europe (USNAFE), une petite escadre appuyant la Home Fleet et la 7ème flotte ou Flotte Française du Nord.

Le Langley va participer à plusieurs raids recherche et destruction au large de la Norvège, assurer la couverture lointaine des convois et surtout participer à l’opération Borealis dont le clou à lieu le 5 octobre 1953.

Le Langley est utilisé durant tout l’hiver en mer du Nord et les américains peuvent constater les limites de leur architecture loin des eaux du Pacifique (quand ces dernières sont calmes et paisibles).

Ce retour d’expérience va participer à l’évolution architecturale des porte-avions américains et notamment le choix d’une proue fermée de toute façon bien plus compatible avec la piste oblique que tout autre solution.

Le 17 janvier 1954, le Langley quitte la mer du Nord direction le Pacifique. Il subit un petit carénage à Norfolk du 30 janvier au 17 mars 1954, repartant le 20, faisant escale à Guadalcanal du 27 au 30 mars, franchit le canal de Panama les 3 et 4 avril avant d’arriver à San Diego le 11 avril 1954.

Il reprend la mer le 15 avril direction Pearl Harbor où il fait escale du 25 au 28 avril avant de reprendre la mer direction la Chine pour participer à la fin de l’opération Boxer. Le Langley termine la guerre au large de la Chine.

Il reste déployé en Chine jusqu’en juin 1956 quand il rentre à Bremerton qui devient son nouveau port d’attache jusqu’au 2 février 1963 date à laquelle il est désarmé pour être transformé en porte-avions d’attaque.

Immobilisé au Puget Sound Navy Yard du 17 février 1963 au 30 juin 1964, le Langley effectue ses essais du 2 au 5 juillet puis sa remise en condition opérationnelle du 8 au 30 juillet, le CVA-49 étant officiellement remis en service le 5 août 1964 avec toujours Bremerton comme port d’attache.

Après onze ans de carrière sous sa nouvelle forme et notamment deux déploiements au Vietnam (mars-septembre 1970 et juin-décembre 1975), le Langley est désarmé le 7 janvier 1976. Un temps, l’Espagne se montre intéressée par son rachat mais préfère au final investir dans la construction d’un porte-avions neuf avec l’Italie.

Rayé du Naval Vessel Register le 8 juin 1976, il est vendu à la démolition et démantelé en 1978 à Brownsville par Esco Marine.

USS Shangri-La (CV-38) lancement 240244.jpg

27 mai 1952 : le futur Coral Sea prend contact avec son futur élément

-Le USS Coral Sea (CV-50) est mis sur cale au Brooklyn Navy Yard le 8 mars 1951 sous le nom de Wake. Lancé le 27 mai 1952, le porte-avions est rebaptisé Coral Sea pour célébrer la récente bataille du même nom. Il est commissionné le 17 août 1953.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 20 août au 15 septembre 1953, passe une semaine pour réparations et modifications dans son chantier constructeur (16 au 23 septembre) avant de quitter New York deux jours plus tard le 25 septembre 1953.

Il fait escale à Mayport du 28 au 30 septembre, franchit le canal de Panama les 6 et 7 octobre avant d’arriver à San Diego le 15 octobre 1953. Il repart deux jours plus tard le 17 direction Pearl Harbor où il arrive le 25 octobre 1953.

Après un entrainement complémentaire du 26 octobre au 7 novembre 1953, le porte-avions connait son baptême du feu en assurant des raids de diversion sur Iwo et Chi Chi Jima, sur Okinawa, Formose et la Chine continentane, opérations destinées à préparer les futures opérations et à détourner l’attention japonaise du véritable objectif à savoir les Philippines.

Il participe ensuite à l’opération Boxer, la conquête de Formose et la reconquête de la Chine utile via la conjonction de débarquements amphibies et d’une offensive terrestre menée par l’armée nationaliste chinoise.

Endommagé par un kamikaze au large du Japon le 17 juillet 1954, le porte-avions rallie Bremerton pour réparer. Son conflit s’arrête donc puisqu’il était toujours en réparations quand le Japon capitule.

Les réparations sont terminées le 5 septembre 1954, les essais sont menés du 7 au 9 septembre avant une remise en condition opérationnelle du 12 septembre au 7 octobre 1954. Le porte-avions ne rallie pas le Pacifique mais passe dans l’Atlantique.

Il quitte Bremerton le 12 octobre, fait escale à San Diego du 15 au 18 octobre, franchit le canal de Panama les 25 et 26 octobre avant d’arriver à Guantanamo son nouveau port d’attache pour couvrir les Caraïbes le 31 octobre 1954.

Au sein de la 4ème flotte, le Coral Sea y reste déployé jusqu’en janvier 1960 quand il rallie le Norfolk Navy Yard pour être transformé en porte-avions d’attaque. Il est immobilisé du 4 février 1961 au 17 septembre 1962.

Il réalise ses essais du 19 au 23 septembre puis sa remise en condition du 25 septembre au 15 octobre 1962, étant officiellement remis en service le 20 octobre 1962.

Redéployé à Mayport, le porte-avions opère dans les Caraïbes, au large du sous-continent sud-américain, en Méditerranée et en Europe du Nord.

Initialement, il était prévu de le transformer en porte-avions anti-sous-marin mais au final le projet est abandonné.

Désarmé le 14 juin 1971, le porte-avions reste mouillé à la South Boston Naval Annex jusqu’au 14 mai 1985 quand il est vendu à la démolition et démantelé.

Caracteristiques Techniques des porte-avions de classe Essex

Déplacement : standard 27200 tonnes pleine charge 35400 tonnes. Les Essex refondus après guerre déplaçaient 28200 tonnes standard et 38500 tonnes à pleine charge.

Dimensions : longueur hors tout 265.8m largeur 28.30m tirant d’eau 8.38m (coque courte) longueur hors tout 270.7m largeur 28.30m tirant d’eau 8.38m (coque longue)

Propulsion : quatre groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par huit chaudières dévellopant 152100ch et entrainant quatre hélices de 4.90m de diamètre.

Les Essex embarquent 6330 tonnes de mazout.

La production électrique est assurée par six diesel-alternateur, quatre principaux de 1250 kW et deux de secours de 1000 kW

Propulsion : vitesse maximale 33 nœuds distance franchissable 15540 miles nautiques à 12 nœuds La vitesse est réduite après refonte à 31.5 nœuds

Protection : ceinture blindée 63 à 101mm cloisons 100mm pont du hangar et pont principal 38mm ilôt 25 à 38mm appareil à gouverner 63mm. Lors de la refonte après guerre, la ceinture blindée est démontée, remplacée par un bulge ce qui permet d’augmenter les réserves de carburant aviation

Armement : (origine) huit canons de 5 pouces (137mm) en quatre tourelles doubles (deux avant et deux arrière ilôt) et quatre canons de 127mm en affûts simples à bâbord avant et bâbord arrière

vingt-quatre canons de 40mm Bofors en douze affûts doubles, trente-deux de 20mm Oerlikon en douze affûts simples et huit affûts simples. Les coques longues possédaient deux affûts quadruples supplémentaires à l’avant soit trente-deux canons de 40mm et trente-deux de 20mm Oerlikon.

(Après guerre) les canons de 127mm, les Bofors de 40mm, les Oerlikon de 20mm sont remplacés par huit canons de 76mm en quatre affûts doubles

Installation d’aviation

(origine) Pont d’envol de 262m de long sur 32.9m relié au hangar par trois ascenseurs, deux axiaux (14.7×13.5m) de 12.7 tonnes de charge et un latéral à babord (18.3×10.4m)

Une catapulte axiale sur le pont d’envol et une catapulte de hangar remplacée avant le conflit par une deuxième catapulte axiale.

Huits brins d’arrêts

(Après refonte) pont d’envol de 272m de long sur 59.40m relié au hangar par deux ascenseurs, un axial et un latéral à babord arrière au bout de la piste oblique

Deux catapultes à vapeur, une axiale et une sur la piste oblique

Quatre brins d’arrêt

Groupe aérien : 90 appareils avec théoriquement 36 chasseurs, 36 bombardiers en piqué et 18 avions-torpilleurs

Quand les Etats-Unis entrent en guerre, les groupes aériens des Essex se composent de chasseurs Grumman F6F Hellcat ou Grumman F8F Bearcat et Chance-Vought F4U Corsair, de bombardiers en piqué Curtiss Helldiver et d’avions torpilleurs Grumman Avenger. Après guerre, les avions à réaction remplacent les avions à hélice.

Equipage : Equipage : 120 officiers et 1634 officiers-mariniers et matelots pour la conduite du navire; 95 pilotes et 537 mécaniciens pour les opérations aériennes soit un total de 2386 hommes (configuration d’origine).

Les derniers Essex utilisés en service actif disposaient d’un équipage total de 3275 officiers et marins, le porte-avions école Bunker Hill ayant 1440 hommes d’équipage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s