Etats Unis (85) USMC (2)

Organisation des unités de Marines

1st Marine Division

Créée en mars 1941, la 1ère division de Marines est issue de la 1st Marine Brigade. Stationnée en Californie dans ce qui n’est pas encore le camp Pendleton près de Coronado, elle dispose comme la 2nd Marine Division de trois régiments d’infanterie à trois bataillons, un régiment d’artillerie, un régiment du génie et un régiment de pionniers.

Le 1st Marine Regiment à été créé en 1911, le 5th Marine Regiment est né en juillet 1914 à Veracruz au Mexique alors que le 7th Regiment à été créé en août 1917, dissous après guerre et finalement recréé en 1941 pour permettre à la division de se doter d’une structure ternaire.

Le 11th Marine est créé en janvier 1918 comme un régiment d’artillerie mais est dissous à deux reprises durant la période 1919/1939. Il est finalement recréé en juin 1941 comme régiment d’artillerie tracté.

Cette division opère depuis la Californie, effectuant de nombreux exercices en Amérique centrale et dans le Pacifique, prenant des points de repère à Guam, Wake, dans les eaux hawaïennes. Ils effectuent également des manœuvres communes avec les troupes britanniques, australiennes et néo-zélandaises.

Quand le conflit se déclenche en mars 1950, la 1st Marine Division rallie Hawaï pour renforcer les défenses de l’archipel contre un hypothétique débarquement japonais qui n’à jamais existé que dans les cerveaux américains.

Si la 2nd Marine Division est engagée aux Philippines, la 1st Marine Division elle est envoyée en Nouvelle-Calédonie pour assurer la défense du caillou. Elle participe ensuite à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951 mais en juin, elle est relevée par la 4th Marine Division) puis à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) avant d’être engagé aux Philippines (mars 1953-février 1954).

La campagne terminée, la division participe à la suite des opérations en Chine où la division reste déployée jusqu’en septembre 1955 quand elle rallie Okinawa où elle est stationnée jusqu’en 1965.

Rentrée en Californie, la division participe à la deuxième guerre du Vietnam (1970-77), effectuant des débarquements amphibies tactiques mais également des opérations héliportées. En 2017, la division est toujours stationnée en Californie, participant aux multiples interventions américaines outre-mer.

2nd Marine Division

Stationnée actuellement à camp Lejeune (Caroline du Nord,), la 2ème division de marines est créée en mars 1941 par le passage au statut divisionnaire de la 2nd Marine Brigade.

Les trois régiments d’infanterie de cette division sont les 2nd Marine Regiment 6th Marine Regiment et 8th Marine Regiment. Le premier nommé est formé comme 1st Advance Base Regiment le 19 juin 1913 à Philadelphie devenant le 2ème régiment de marines le 1er juillet 1916.

Le 6th Marine Regiment est formée à Quantico (Virginie) le 11 juillet 1917 et le 8th Marine Regiment l’est le 9 octobre 1917. Le 10th Marine Regiment (Artillery) est le régiment d’artillerie tracté de la division.

Quand le conflit éclate en mars 1950, la 2nd Marine Division est mise en alerte puis envoyée aux Philippines, participant à la campagne jusqu’en octobre 1950 quand les survivants de la division sont évacués vers l’Australie où elle est reconstituée, redevenant opérationnelle à l’été 1951.

Elle participe ensuite à la campagne des Salomons en septembre-octobre 1951 avant d’assurer le nettoyage d’ultimes poches de résistance japonaise, la campagne des Salomons étant considérée comme totalement terminée en février 1952.

La division participe ensuite à la campagne de Nouvelle-Guinée de juillet 1952 à janvier 1953 avant d’être engagée dans les Carolines et les Mariannes (avril-septembre 1953).

Elle est ensuite engagée aux Philippines pour la fin des opérations (octobre 1953-février 1954). La deuxième division de Marines est ensuite engagée à Iwo Jima et Okinawa. Elle termine la guerre dans les îles Ryu-Kyu.

Jusqu’en septembre 1960, la division assure l’occupation de ces îles au positionnement stratégique, la division est déployée aux Philippines d’octobre 1960 à septembre 1965 avant de rallier le Japon où elle était stationnée quand éclate la Deuxième Guerre du Vietnam. Elle est engagée dans ce conflit jusqu’à la fin en 1977.

Un temps menacée de dissolution, la division est sauvegardée et redéployée à camp Lejeune en Caroline du Nord. Elle va opérer dans les Caraïbes mais également en Europe pour des exercices, en Méditerranée voir jusqu’au Moyen-Orient.

3rd Marine Division

La 3rd Marine Division à été créée en septembre 1948, l’aboutissement d’un projet lancé dès 1943 mais sans cesse repoussé en l’absence de volonté politique d’aboutir. Cette division est organisée comme les deux premières avec trois régiments d’infanterie, un régiment d’artillerie, un régiment du génie et un régiment de pionniers.

Les trois régiments d’infanterie sont trois régiments fraichement créés, les 3rd Marine Regiment 4th Marine Regiment et le 9th Marine Regiment. Le régiment d’artillerie est le 12th Marine Regiment (Artillery).

Pleinement opérationnelle en septembre 1950, la division est envoyée à Hawaï pour parfaire son entrainement. Elle connait son baptême du feu dans la campagne des Salomons en mars 1951 avant d’enchainer par la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis par la deuxième campagne des Philippines déclenchée en mars 1953 et qui se termine officiellement en février 1954.

Très éprouvée par les combats, la 3ème division n’est engagée à Okinawa qu’à partir de mai 1954 en relève d’une division d’infanterie de l’armée. Elle termine le conflit à Okinawa avant de passer en Corée en septembre 1954 en relève de la 17ème division aéroportée (17th Airborne) qui avait été engagée dans l’opération Phenix.

Déployée au pays du matin frais jusqu’en juin 1956, la division rallie ensuite le Japon et Yokohama où elle reste jusqu’en septembre 1960 quand elle retourne à Okinawa en relève de la 2nd Marine Division. En 2017, elle est toujours stationnée à Okinawa après avoir participé à des interventions aux Philippines ainsi qu’à la deuxième guerre de Vietnam (1970-1977).

4th Marine Division

En janvier 1950, le commandement du corps des Marines obtient la création d’une 4ème division en vue d’être déployée principalement dans les Caraïbes. Quand le Japon attaque, la division est encore dans les limbes.

Le programme est bouleversé et la division en cours de création au Texas va être mise sur pied en vue de combattre dans le Pacifique. Après six mois de travail acharné, la division est considérée comme pleinement opérationnelle en janvier 1951.

Néanmoins, il n’est pas question de l’envoyer au combat directement, la division parfait sa préparation aux opérations amphibies dans les eaux hawaïennes puis en Nouvelle-Calédonie aux côtés de marines expérimentés.

La division connait son baptême du feu lors de la campagne des Salomons à partir de juin 1951, relevant la 1st Marine Divsion. Elle participe ensuite à la campagne de Nouvelle-Guinée aux côtés d’unités de l’armée puis enchaine par la deuxième campagne des Philippines (mars 1953-février 1954) et l’opération Boxer, les débarquements amphibies à Formose et en Chine continentale.

Le conflit terminée, la division reste stationnée en Chine continentale jusqu’en mars 1956 quand elle rallie les Etats-Unis et la Nouvelle-Orléans où elle est désactivée en septembre.

Sa «disparition» est de courte durée puisqu’en juin 1958, la division est réactivée comme division de réserve.

Ce statut, elle le conserve jusqu’en juin 1967 quand la création d’une cinquième division voit la 4th Marine Division redevenir une division d’active.

En 2017, elle est toujours une division d’active même si aujourd’hui, elle est stationnée au camp Lejeune en Caroline du Nord et non plus en Louisiane, ce déménagement ayant eu lieu en 1980, trois ans après la fin de la deuxième guerre du Vietnam qui l’avait vu s’illustrer positivement (quatre médailles d’honneur du Congrès) et négativement avec plusieurs crimes de guerre contre la population vietnamienne.

5th Marine Division

La 5ème division est créée le 14 juin 1951 à Camp Pendleton en Californie. Opérationnelle en septembre 1952, elle dispose notamment de trois régiments d’infanterie (17th Marine Regiment 19th Marine Regiment 21th Marine Regiment) et d’un régiment d’artillerie (23th Marine Regiment).

Elle participe à la fin de la campagne de Nouvelle-Guinée, à la conquête des Carolines et des Mariannes puis aux opérations contre Iwo Jima et Okinawa. Envoyée au Japon comme force d’occupation, elle y reste jusqu’en mai 1955 avant de rentrer aux Etats-Unis et d’être dissoute.

En juin 1967, la 5ème division est recréée comme division de réserve à La Nouvelle-Orléans avec les mêmes régiments que durant le second conflit mondial. Activée en 1970, elle participe à la deuxième guerre du Vietnam jusqu’à son terme en 1977.

En janvier 1978, elle retrouve la Nouvelle-Orléans où elle redevient une division de réserve, la 5th Marine Division (Reserve) avec seulement deux régiments d’infanterie (17ème et 19ème), le régiment d’artillerie (23ème) plus pléthore d’unités indépendantes dans lesquelles les quatre divisions d’active puisent des spécialistes ou des groupes de spécialistes pour une mission précise.

6th Marine Division

Créée le 4 mai 1952, la 6ème division de marines dispose de trois régiments d’infanterie (18ème, 20ème 22ème) et d’un régiment d’artillerie (24ème régiment). Opérationnelle en janvier 1953, elle participe à la deuxième campagne des Philippines puis à l’opération Boxer, terminant le conflit à Formose où elle reste déployée jusqu’en février 1955 date à laquelle elle est dissoute.

Elle est recréée en janvier 1972 pour participer à la deuxième guerre du Vietnam en compagnie des autres divisions du corps. Un temps la pérénisation des six divisions est envisagée mais au final, la 6ème division de Marines est dissoute en septembre 1978. A noter pour l’anecdote que les anciens marines ne se disent pas retirés du corps des marines mais transférés à la 6ème division.

Advanced Base Force

La «Force Socle Avancée» n’est pas une force de soutien logistique mais une force de combat destinée à défendre les bases navales de l’US Navy qu’elles soient pérennes ou «expéditionnaires».

Pendant longtemps, ce fût la seule force de combat de l’USMC, la raison d’être des Leathernecks qui n’ont pas toujours été spécialisés dans les opérations amphibies.

Avant 1898, les besoins stratégiques des Etats-Unis étaient limités mais la victoire contre l’Espagne change tout.

En effet le traité de Paris donne aux Etats-Unis les Philippines et Guam, accorde l’indépendance à Cuba. Porto-Rico est également annexé alors que parallèlement les îles Hawaï sont également conquises par les Etats-Unis et que le projet de canal interocéanique est relancé. Il fallait donc des unités d’infanterie pour défendre les bases et points d’appui.

Un premier bataillon à quatre compagnies est créé en 1901 à Annapolis et Newport pour des missions expeditionnaires mais également pour l’entrainement mais il faut attendre le 23 décembre 1913 pour que soit officiellement créée l’Advanced Base Force avec deux régiments, les 1st et 2nd Marine Regiment regroupés en 1914 dans une Advanced Base Force Brigade, ces régiments étant d’abord connus sous le nom de Fixed Base Regiment et Mobile Defense Regiment.

L’Advanced Base Force Brigade exécute le 3 janvier 1914 un débarquement sur l’île de Culebra (Porto-Rico) avec les compagnies de débarquement de la flotte de l’Atlantique et passe une semaine à fortifier la position contre un «coup de main ennemi». Cet exercice fût le premier d’une très longue série où les marines installaient des canons de 76mm et des champs de mines.

Après la création de la Fleet Marine Force _la force amphibie offensive de l’USMC_, l’Advanced Base Force est totalement réorganisée avec douze bataillons, les Marine Bataillon (Infantry) numérotés de un à douze, chaque bataillon disposant d’un état-major, une compagnie de quartier général (HQ Company), trois compagnies d’infanterie et une compagnie de mitrailleuses lourdes/mortiers.

Quatre bataillons sont disponibles en septembre 1939, le 1er stationné à Annapolis, le 2ème à Norfolk, le 3ème à Mayport et le 4ème à Pensacola. Durant la Pax Armada (novembre 1939-septembre 1948) quatre autres bataillons sont mis sur pied, le 5ème à San Diego, le 6ème à Bremerton, le 7ème à Pearl Harbor et le 8ème à Guam.

Suite au déclenchement de la seconde guerre mondiale en Europe, quatre autres bataillons sont mis sur pied, le 9ème à Wake, le 10ème à Subic, le 11ème à Cavite et le 12ème à Porto Rico.

Durant le conflit, les bataillons déployés sur la côte est sont utilisés pour l’entrainement des marines destinés aux divisions mais sont également envoyés en Europe pour assurer la défense des ports ou des bases navales où sont stationnés des navires américains, le 1er bataillon ralliant Scapa Flow remplacé à Annapolis par un 13ème bataillon d’instruction alors que le 4ème bataillon quitte Pensacola pour Rosyth.

Le 8ème bataillon stationné à Guam est quasiment anéanti par l’invasion japonaise en avril 1950 car sur les 1000 hommes, seulement 250 échappent à la captivité. Le bataillon est reconstitué en Australie et utilisé à Guadalcanal pour défendre les positions américaines, montrant une naturelle agressivité vis à vis des japonais.

Le 9ème bataillon subit le même sort à Wake, une autre île américaine prise par les japonais mais le bataillon n’est pas reconstitué, ce numéro étant laissé vacant pour une raison inconnue encore aujourd’hui.

Les 10ème et 11ème bataillons subissent des lourdes pertes aux Philippines mais ne sont pas considérés comme anéantis. Regroupés dans une unité de marche appelée Marine Force Phillipina, les deux anciens bataillons combattant jusqu’en octobre quand ils sont évacués en direction de l’Australie.

La Marine Force Phillipina est dissoute à Sydney et les deux bataillons sont reconstitués en Australie puis envoyés en Nouvelle-Calédonie pour assurer la défense du caillou. Lors de la tentative japonaise, les marines mirent Nouméa en position de défense aux côtés de troupes de l’armée, de troupes françaises et australiennes.

Il était prévu qu’en cas d’invasion réussie de l’archipel, les marines s’organisent en force de guerilla en liaison avec les tribus indigènes.

La guerre terminée, l’Advanced Base Force devient la Marine Corps Security Force (MCSF) en 1965 avec pour unité de base la brigade de sécurité (Marine Security Force-Brigade) à compétence géographique.

Une brigade à trois bataillons couvre l’Atlantique avec un bataillon détaché en Méditerranée, une brigade à quatre bataillons couvre le Pacifique, une brigade à trois bataillons couvre le Japon et une quatrième brigade à quatre bataillons s’occupe de la Corée et des Philippines soit un total de quinze bataillons organisés en un état-major, une compagnie d’état-major, deux compagnies d’infanterie et une compagnie d’appui soit un total de trente compagnies de combat au lieu de trente-six pour l’organisation précédente.

Ces bataillons sont utilisés à la fois pour la sécurité mais également pour des raids amphibies, des missions coup de poing et d’appui aux forces spéciales. Des détachements étaient souvent embarqués sur les porte-avions servant de compagnie de débarquement notamment pour renforcer la protection d’une ambassade menacée.

Le nombre de bataillons décroit avec actuellement seulement deux bataillons pour l’Atlantique, une compagnie indépendante à Naples en Méditerranée, deux bataillons au Japon, trois bataillons pour le Pacifique et un bataillon à Okinawa, les bataillons présents en Corée et aux Phillipines ayant été dissous. Cela laisse actuellement huit bataillons à trois compagnies de combat au lieu de quinze précédement.

Marines Raiders

Suite aux premières opérations des Royal Marines Scouts et des fusiliers-marins commandos en Europe (et notamment en Norvège), le corps des marines s’intéresse à nouveau aux petites guerres dont le corps possédait une certaine expérience, les Leathernecks avant d’être des maîtres des opérations amphibies, assuraient souvent des missions de police coloniale.

Aux côtés des divisions régulières et des bataillons de sécurité (qui étaient plus que de simples garde-barrières), le haut commandent des marines estima qu’il manquait une unité de raid, une unité capable de mener des opérations de recherche et de destruction pour perturber l’ennemi en frappant les parties molles.

En septembre 1943 une unité expérimentale, la Marine Raiding Company est mise sur pied aux Phillipines. Son organisation est classique avec un peloton de commandement (HQ Platoon), trois pelotons de combat (Combat Platoon) et un peloton de mitrailleuses lourdes. Après dix-huit mois d’expérimentation jusqu’en mars 1945, la compagnie est dissoute sans qu’une décision soit prise.

Comme souvent la guerre accélère les choses et le 15 octobre 1948, une First Marine Raiding Company (1st Marine Raiding Coy) est mise sur pied à San Diego, une compagnie organisée en un peloton de commandement et de transmissions, quatre pelotons de combat et un peloton équipé de mitrailleuses lourdes et de mortiers légers.

Cette première compagnie est opérationnelle en juin et s’illustre aux Philippines, attaquant des plots logistiques japonais, des points d’appui isolés, générant de nombreuses exactions japonaises contre les prisonniers américains et la population civile.

Les succès de cette première compagnie permettent la création de cinq autres compagnies de raid, les six compagnies étant ultérieurement rattachés aux divisions mais disposant d’une importante autonomie.

Durant la guerre du Pacifique, les Marines Raider vont mener des opérations commandos, des raids comparables aux descentes de la marine à voile. Ils vont également mener des missions de reconnaissance de plage ou des opérations de diversion lors des opérations amphibies, opérant souvent en compagnie des SEAL et des UDT.

La guerre terminée, les six compagnies de Marines Raider sont réduites à quatre compagnies autonomes. Deux compagnies sont présents dans le Pacifique, une compagnie à Okinawa et une compagnie en Caroline du Nord. En 2015, ces quatre compagnies sont toujours présentes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s