Etats Unis (76) Aéronavale (3)

Organisation de l’US Naval Aviation

Quand le porte-avions apparaît, ce dernier est intégré dans un Aircraft Squadron intégré à la Battle Fleet soit la flotte de bataille, l’Escadre comme on dirait en France. En s’association à la Scouting Fleet, elle forme l’US Fleet née en 1922 de la fusion des Atlantic et Pacific Fleet. En 1930, elles sont rebaptisées Battle Force et Scouting Force.

En 1946, les Atlantic Fleet et Pacific Fleet sont recrées. C’est l’occasion pour l’US Navy de réorganiser ses forces. Les Aircraft Squadron deviennent des Aviation Squadron, l’Aviation Squadron(Atlantic) pour l’Atlanic Fleet, l’Aviation Squadron (Pacific) pour la Pacific Fleet.

Ce commandement à également aussi sous autorité les avions et les hydravions basés à terre. Ce n’est que durant le conflit qu’un commandement dédié verra le jour pour soulager le commandant de l’aviation des deux flottes.

Si l’unité de l’AOR de l’Aviation Squadron (Atlantic) s’explique par une zone de responsabilité d’une taille «limitée», l’étendue de l’AOR de l’Aviation Squadron (Pacific) à imposé la division du squadron en trois groupes, un First Group pour Bremerton, un Second Group pour San Diego et un Third Group pour Pearl Harbor, ces groupes regroupant des groupes aériens embarqués, des squadrons basés à terre et des squadrons d’hydravions _lourds et embarqués_

Exception qui confirme la règle, l’Asiatic Fleet chargée de la défense des Philippines à organisé différement son aviation, le Home Squadron regroupant porte-avions (et donc le groupe aérien) et croiseurs alors que l’Aviation Squadron (Asiatic Fleet) regroupe l’aviation et l’hydraviation basée à terre.

USS Ranger (CV-4) 180842

USS Ranger (CV-4), une demi-réussite

En septembre 1948, l’Aviation Squadron (Atlantic) ne dispose pas pour le moment de porte-avions et de groupes aériens, les Ranger et Wasp étant des porte-avions écoles. Les groupes aériens de réserve CAG-4 et 7 une fois pleinement activés pourraient embarquer sur ces deux ponts-plats utilisables dans l’Atlantique comme porte-avions ASM en attendant l’arrivée des Independence.

USS Wasp (CV-7) 1940

USS Wasp (CV-7)

Il dispose de six squadrons de patrouilles maritime (VP) _deux équipés de Consolidated Privateer et quatre équipés de Lockheed PV-2 Harpoon_, de quatre squadrons d’attaque maritime (VA) équipés de North American PBJ-1, de deux squadrons d’entrainement (VT) _ équipés notamment de bimoteurs Lockheed Ventura_ et deux squadrons de servitude (VU) équipés de C-47 et de Lockheed Ventura.

consolidated-pb4y-2-privateer-9

Consolidated Privateer

Si les squadrons de Privateer disposent de douze appareils, les squadrons de Harpoon et de PBJ-1 disposent de 20 appareils, les squadrons d’entrainement disposant de 48 appareils chacun et les squadrons de servitudes de vingt-quatre appareils chacun soit un total de 324 appareils.

En ce qui concerne l’hydraviation, on trouve deux squadrons d’hydravions embarqués _un pour les croiseurs et un pour les cuirassés_ et quatre squadrons d’hydravions de patrouille maritime, trois équipés de Catalina et un équipé de Coronado à plus long rayon d’action.

Consolidated PB2Y Coronado 2

Consolidated Coronado

Le squadron des hydravions destiné aux croiseurs dispose de vingt-six appareils, les croiseurs lourds disposant de quatre appareils, les croiseurs légers de deux.

Le squadron des hydravions destiné aux cuirassés aligne un total de vingt appareils soit quatre hydravions par cuirassé.

Les squadrons d’hydravions de patrouille maritime dispose de vingt appareils pour les Catalina et de douze appareils pour les Coronado soit un total de soixante-douze hydravions.

Au total avant la montée en puissance du second conflit mondial, l’Aviation Squadron (Atlantic) dispose de 494 appareils.

Sans surprise, les moyens de l’Aviation Squadron (Pacific) sont nettement plus importants et répartis en trois groupes géographiques.

L’Aviation Squadron (Pacific) First Group regroupe à Bremerton, les groupes aériens des porte-avions Hornet (CAG-8) et Bennington (CAG-20) soit un total de 180 appareils (respectivement 72 et 108 appareils), deux squadrons de patrouille maritime (VP) équipés de Privateer (24 appareils) et deux squadrons d’hydravions de patrouille équipés de Consolidated Catalina (40 appareils) et un squadron d’hydraviation embarquée (16 appareils).

On trouve également deux squadrons de servitude (48 appareils), un squadron de transport (16 appareils) et un squadron d’entrainement de 24 appareils. Cela nous donne un total de 346 appareils.

L’Aviation Squadron (Pacific) Second Group regroupe à San Diego les moyens suivants :

-Les groupes aériens des cinq porte-avions stationnés en Californie (Enterprise Bonhomme Richard Kearsarge Hancock Cabot) soit un total de 504 appareils (72 pour le premier, 108 pour les quatre suivants).

Martin PBM Mariner 4

Martin PBM Mariner

-Trois squadrons d’hydravions de patrouille maritime (deux équipés de Catalina et un de Mariner soit respectivement 40 appareils et 16 appareils)

-Deux squadrons de patrouille maritime équipés de Consolidated Privateer (24 appareils) et un squadron équipé de douze B-24 Giant

North American PBJ Mitchell 6

-Un squadron d’assaut aéromaritime équipé de vingt North American PBJ-1

-Trois squadrons de servitude (deux squadrons de transport dont un équipé de C-54 et un squadron d’entrainement soit respectivement 32 et 16 appareils)

-Deux squadrons pour l’hydraviation embarquée. Le premier regroupe les moyens destinés aux croiseurs soit un total quarante-neuf appareils et le second pour les cuirassés et les croiseurs de bataille de classe Alaska soit un total de vingt et un appareils.

Au total l’Aviation Squadron (Pacific) Second Group regroupe à San Diego 734 appareils.

L’Aviation Squadron (Pacific) Third Group regroupe à Pearl Harbor des moyens importants :

-sept groupes aériens embarqués (porte-avions Intrepid Franklin Randolph Bunker Hill Oriskany Ticonderoga et Essex) soit un total de 756 appareils.

-deux squadrons d’hydraviation embarquée (un pour les cuirassés et un pour les croiseurs légers et lourds) soit respectivement 60 et 59 hydravions.

-deux squadrons de patrouille maritime équipés de Consolidated Catalina et un squadron de patrouille maritime équipé de Consolidated Coronado, le premier disposant de vingt appareils, le second de douze appareils.

-deux squadrons de patrouille maritime équipés de douze Consolidated Privateer chacun.

-deux squadrons d’assaut aéromaritime équipés de vingt North American PBJ-1 soit quarante appareils.

-Un squadron de chasse équipé de F4U-1 Corsair. Cette unité est chargée de la défense aérienne de la base.

-quatre squadrons de servitude, un squadron d’entrainement et trois squadron de transport (dont deux équipés de C-54).

L’Aviation Squadron (Pacific) Third Group dispose au total de 1063 appareils.

Outre ces grandes unités, on trouve des squadrons indépendants déployés sur des îles isolées qu’il s’agisse de l’Atlantique ou du Pacifique :

-Dans l’Atlantique, on trouve un squadron composite Consolidated B-24 Giant/North American PBJ-1 stationné à Pensacola (respectivement 8 et 12), un squadron équipé de vingt Consolidated Catalina déployé à Porto-Rico et un squadron de douze Martin Mariner déployé à Guantanamo soit un total de 52 appareils à inclure dans les 494 cités plus haut.

Lockheed PV-2 Harpoon 3

Lockheed PV-2 Harpoon

-Dans le Pacifique, on trouve à Midway un squadron de vingt Consolidated Catalina, un squadron de patrouille maritime équipé de douze Consolidated Privateer et un squadron d’assaut aéromaritime équipé de vingt Lockheed PV-2 Harpoon.

Wake dispose d’un squadron composite disposant de huit Lockheed PV-2 Harpoon et de huit Martin Mariner alors que Guam dispose d’un squadron de patrouille maritime équipé de vingt Lockheed PV-2 Harpoon, d’un squadron d’assaut aéromaritime équipé de vingt North American PBJ-1 et d’un squadron de transport équipé de seize C-54.

-Aux Philippines, le Home Squadron dispose du porte-avions USS Yorktown et donc son groupe aérien composé en septembre 1948 de chasseurs Grumman F6F Hellcatt, de bombardiers en piqué Douglas Dauntless et d’avions-torpilleurs Grumman Avenger.

-L’Aviation Squadron (Asiatic Fleet) regroupe donc uniquement l’hydraviation embarquée pour deux croiseurs lourds et deux des quatre croiseurs légers soit seize hydravions même si tous ne sont pas embarqués en permanence.

On trouve également de l’aviation basée à terre avec un squadron de patrouille maritime équipée de douze Consolidated Privateer, un squadron de patrouille maritime équipé de vingt Lockheed PV-2 Harpoon, un squadron d’assaut aéromaritime équipé de vingt North American PBJ-1, un squadron de chasse équipé de F4U-1 Corsair et un squadron de servitude équipé d’avions de liaison et de transport (vingt-quatre appareils).

Pour terminer on trouve également un squadron de Mariner et un squadron de Consolidated Coronado.

L’Asiatic Fleet dispose de 288 appareils.

Le nombre d’unités n’augmente guère avant l’entrée en guerre des Etats-Unis qui voit l’augmentation sensible des unités par la mobilisation de pilotes de réserve ainsi que la formation de milliers de nouveaux pilotes. Tout juste voyons la création de deux squadrons supplémentaires de C-54, un stationné à Mayport et un second aux Philippines, chaque squadron disposant de seize appareils.

Au total au moment de l’attaque japonaise, l’aéronavale américaine dispose de 510 appareils dans l’Atlantique, de 2253 appareils dans le Pacifique et de 288 appareils aux Philippines soit un total de 3051 appareils, avions et hydravions inclus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s