Etats Unis (73) Navires de soutien (8)

-En septembre 1946, l’US Navy rachète sur cale deux pétroliers commandés initialement par la Standard Oil of New Jersey, des navires baptisés initialement Esso Trenton et Esso Albany, navires rebaptisés Chicopee (AO-34) et Housatonic (AO-35). Ces navires sont mis en service au printemps 1948.

USS Chicopee (AO-34) 9

USS Chicopee (AO-34)

Stationnés dans l’Atlantique, ces deux navires connaissent des sorts différents. Si le Chicopee est coulé par un sous-marin allemand le 17 juin 1952, le Housatonic survit au conflit. Désarmé le 14 mai 1955 et maintenu en réserve à Boston, il est rayé du Naval Vessel Register le 18 juin 1970 et coulé comme cible lors d’un exercice de tir de la 2ème flotte.

Caracteristiques Techniques

Déplacement : pleine charge 21400 tonnes

Dimensions : longueur 160m largeur 21m tirant d’eau 9.40m

Propulsion : turbines à engrenages, chaudières à vapeur, 9000ch, une hélice

Vitesse maximale 16.5 noeuds

Capacité : 131600 barils soit 17950 tonnes

Armement : un canon de 127mm, quatre canons de 76mm,quatre canons de 40mm et quatre canons de 20mm en affûts doubles

Equipage : 279 officiers et marins

-Pour complérer les Cimarron, l’US Navy passe commande en mars 1945 de douze pétroliers d’une taille voisine et similaire aux Cimarron, formant la classe Kennebec. A l’origine il était prévu que cinq des douze pétroliers soient différents mais au final les douze unités seront identiques.

USS Kennebec (AO-36) 10.jpg

Quatre Kennebec sont mis en service en juin 1946 (Kennebec AO-48 Merrimack AO-49 Winooski AO-50 Kankakee AO-51), quatre sont mis en service en mars 1947 (Lackawanna AO-52 Mattaponi AO-53 Monongahela AO-54 Tappahannock AO-55) et les quatre derniers en juin 1948 (Patuxent AO-56 Neches AO-57 Chinawa AO-58 Enoree AO-59).

Quatre autres navires sont commandés en septembre 1948 et intégrés dans le programme de guerre d’avril 1950 car non mis sur cale avant cette date.

Les USS Escalante (AO-71) Neshanic (AO-72) Niobrara (AO-73) et Kanawa (AO-74) sont mis en service en septembre 1951.

Sur les seize pétroliers de classe Kennebec, quatre sont déployés dans l’Atlantique et douze dans le Pacifique.

Sur les quatre pétroliers déployés dans l’Atlantique (Kennebec AO-48 Winooski AO-50 Monongahela AO-54 et Neches AO-57), deux sont détruits, le Kennebec par un sous-marin allemand au large d’Halifax le 8 mars 1952 et le Monongahela coulé par l’aviation allemande au large de Bergen le 27 septembre 1953. Les deux autres survivent au conflit, sont désarmés en 1957, longtemps mouillés à Beaumont (Texas) avant d’être démolis au milieu des années soixante-dix.

Les douze autres navires sont donc déployés dans le Pacifique, quatre sont stationnés à Bremerton (Merrimack AO-49 Kankakee AO-51 Escalante AO-71 Kanawa AO-74) quatre à Pearl Harbor (Lackawanna AO-52 Mattaponi AO-53 Tappahannock AO-54 Patuxent AO-56 Chinawa AO-58 Enoree AO-59) deux à San Diego (Neshanic AO-72 Niobrara AO-73) et deux à Cavite (Chinawa AO-58 et Enoree AO-59)

Sur ces douze Fleet Oiler, quatre ont été coulés par les japonais, le Merrimack par un sous-marin japonais au large de la Nouvelle-Guinée le 14 septembre 1952, le Escalante le 8 mars 1953 au large des Philippines par l’aviation japonaise, le Tappahannock le 21 mars 1950 lors de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor et enfin le Niobrara par un kamikaze le 8 avril 1954 au large d’Okinawa.

Les huit Kennebec survivants du Pacifique sont désarmés entre 1960 et 1965. Placés sous cocon, ils sont transférés à des marines étrangères, deux au Brésil (Kankakee Kanawa), deux à l’Argentine (Lackawanna Patuxent), un au Mexique (Mattaponi), un à la Colombie (Chinawa), un au Portugal (Enoree). Le dernier, le Neshanic devait être transféré au Pérou mais la Armada Peruviana renonça à l’armer et le AO-72 fût vendu à la démolition en 1972.

Caracteristiques Techniques de la classe Kennebec

Déplacement : 21077 tons

Dimensions : longueur 152.9m largeur 20.7m tirant d’eau 9.1m

Propulsion : turbines à engrenages chaudières à vapeur 12000ch une hélice

Vitesse maximale : 16.5 noeuds Distance franchissable 8000 miles nautiques

Capacités :18000 tonnes soit 130000 barils

Armement : un canon de 127, quatre canons de 76mm, 8 canons de 40mm et 8 canons de 20mm, deux lanceurs de charge de profondeur

Equipage : 214 à 247 officiers et marins

Navires-hôpitaux (AH)

En septembre 1939, l’US Navy dispose d’un unique navire-hôpital chargé de prendre en charge les blessés les plus graves puis de les rapatrier aux Etats-Unis ou dans un hôpital parfaitement équipé.

USS Relief (AH-1) 43.jpg

A la différence de nombre de marines, le USS Relief (AH-1) n’est pas issu de la conversion d’un cargo ou d’un paquebot mais une construction neuve, le AH-1 ayant été pensé dès l’origine comme un navire-hôpital.

-Le USS Relief (AH-1) est ainsi mis en service le 28 décembre 1920. Déployé dans le Pacifique, il suit les différentes campagnes de l’US Army et des forces armées américaines jusqu’à la capitulation japonaise. Jamais endommagé mais usé par trente-cinq ans de carrière, il est rapidement désarmé (17 novembre 1954) et démoli au printemps 1955.

Un temps, il y eu plusieurs autres navires-hôpitaux à savoir le USS Solace (AH-2), un navire acquis en 1898 et désarmé en 1921 six mois après la mise en service du AH-1.

Il y eu également le USS Comfort (AH-3) acquis en 1917 et utilisé jusqu’en 1921, le USS Mercy (AH-4), un navire acquis en 1917 et mis en service le 24 janvier 1918, servant dans l’US Navy jusqu’au 6 août 1929 (moins une période de réserve du 1er décembre 1924 au 26 novembre 1925).

En septembre 1939, il ne restait plus que le Relief comme navire-hôpital. A l’été 1940 l’US Navy obtient le budget nécessaire pour obtenir un deuxième navire-hôpital destiné à l’Atlantique.

Plutôt que de construire un navire neuf, l’US Navy décide de transformer un paquebot racheté à un armateur. Le candidat choisit est le S.S Iroquois de la Clyde Mallory Steampship Line, un navire de 1927 donc encore relativement récent.

Acquis en juillet 1940, il est transformé par les chantiers navals Newport News Shipbuilding & Drydoch Company qui n’était autre que son chantier constructeur. Mis en service le 13 septembre 1941 sous le nom de USS Solace (AH-5), il est stationné à Boston.

USS Solace (AH-5) 11.jpg

Tout comme le Relief dans le Pacifique, le Solace va suivre les opérations américaines, opérant d’abord depuis Boston puis dès septembre 1950 depuis Douvres et Chatham. Il assure le soutien sanitaire de l’opération Borealis déclenchée en octobre 1953, ralliant l’Allemagne à la fin de la guerre en avril 1954.

Rentré aux Etats-Unis en janvier 1955, il est désarmé le 17 février 1955 et rayé du Naval Vessel Register le 8 mars. Proposé à la vente, il est vendu à l’armateur turc Turkish Lines. Rebaptisé S.S Ankara, il est désarmé en 1977 et démoli quatre ans plus tard.

Deux navires-hôpitaux sont en service en septembre 1948. Dans le cadre du programme de guerre voté en avril 1950, quatre navires-hôpitaux immatriculés AH-6 à 9 sont commandés, des cargos type C1 modifiés sur cale. En attendant leur construction, des paquebots et des cargos réquisitionnés vont être transformés en navires-hôpitaux.

Transports de troupes (AP)

Avant-propos

Si aujourd’hui le transport aérien est le moyen le plus rapide et le plus utilisé pour transporter des unités de combat pendant longtemps, le transport maritime fût la seule option, les avions n’ayant qu’une capacité de transport limité.

Cet état de fait serait même à nuancer, le bateau étant le plus sur moyen d’amener au loin des unités lourdes, unités indispensables quand on veut vraiment faire la guerre à savoir le triptyque «magique» char de combat/infanterie mécanisée/artillerie autopropulsée.

USS Henderson (AP-1) futur USS Bountiful (AH-9) 2.jpg

En septembre 1939, l’US Navy dispose de deux navires de transport de troupes en l’occurence le USS Henderson (AP-1), un navire construit dès l’origine pour cette mission et le USS Chaumont (AP-5), un navire acquis en 1921.

USS Chaumont (AP-5) futur USS Samaritan (AH-10) 5.jpg

Ce nombre n’évolue pas durant la période de la Pax Armada, l’US Navy préférant affréter des paquebots pour transporter des troupes, des marins et des aviateurs en direction notamment du Pacifique.

En revanche, les Henderson et Chaumont sont remplacés par deux navires neufs, les USS William Ward Burrows (AP-6) et le USS Wharton (AP-7), deux paquebots de 20000 tonnes filant à 25 nœuds qui remplacent les deux premiers cités respectivement en juin 1945 et septembre 1946.

Ces deux navires sont déployés dans le Pacifique, le premier stationné à San Diego et le deuxième à Pearl Harbor.

En septembre 1948 alors que l’Europe s’embrase, l’US Navy passe commande de quatre nouveaux AP semblables à deux précédents, des navires baptisés USS Harris (AP-8) USS Zeilin (AP-9) USS McCawley (AP-10) et USS Barret (AP-11), navires qui ne sont mis en service qu’à l’été 1950 mais qui sont tous envoyés dans le Pacifique pour transporter notamment des troupes aux Philippines et en Nouvelle-Calédonie.

Avec l’interruption des lignes régulières, de nombreux paquebots et paquebots-mixtes sont disponibles. Ils sont réquisitionnés par l’US Navy pour transporter ses hommes mais également des aviateurs et des G.I et vont opérer en compagnie de navires neufs construits soit dès l’origine comme transport (AP) et transport d’assaut (APA) ou issus de la transformation sur cale de cargos type C1, C2 et C3.

Les différents transports de troupes de la marine américaine

-Le USS Henderson (AP-1) est un navire de transport de troupes conçu dès l’origine pour ce rôle et mis en service le 24 mai 1917. Il participe à la première guerre mondiale enmenant des troupes de l’American Expeditionnary Force (AEF) avant de rapatrier les vétérans le conflit terminé.

Il opère dans les Caraïbes jusqu’en 1923 puis dans le Pacifique jusqu’à son désarmement le 24 juin 1945 à San Diego. Placé sous cocon, il aurait du être réarmé en septembre 1948 mais une inspection révèle le mauvais état des machines et de la coque. Rayé du Naval Vessel Register le 17 mars 1950, l’ex-transport de troupes est démoli après guerre, servant durant le conflit de bâtiment-caserne.

Déplacement : standard 7854 tonnes pleine charge 12599 tonnes

Dimensions : longueur 147.74m largeur 18.62m tirant d’eau 4.93m

Propulsion : machines verticales (reciprocating engine) dévellopant 4400ch et entrainant une hélice

Vitesse maximale : 14 nœuds

Armement : 8 canons de 127mm, 2 canons de 76mm et deux One-Pounder Gun

Equipage : 233 officiers et marins. Il peut embarquer 1695 hommes en configuration transport de troupes, 477 en configuration navire-hôpital.

-Le USS Chaumont (AP-5) est un navire acquis le 3 novembre 1921 et mis en service le 22 novembre 1921. Il opère dans le Pacifique jusqu’à son désarmement en septembre 1946. Il est mouillé à Bremerton.

Non réarmé en septembre 1948, il ne l’est pas non plus en mars 1950 et est utilisé comme simple batiment-caserne au profit des navires en travaux au Puget Sound Navy Yard. Rayé du Naval Vessel Register le 17 mars 1962, l’ex-AP-5 est vendu à la démolition et démantelé.

Déplacement : standard 8300 tons pleine charge 13400 tons

Dimensions : longueur 137m largeur 17.75m tirant d’eau 8.05m

Motorisation : turbines à engrenages, chaudières à vapeur, 6000ch, une hélice

Vitesse maximale : 14 nœuds

Armement : deux canons de 127mm, quatre canons de 76mm et huit canons de 20mm Oerlikon

Equipage : 286 officiers et marins. Il peut embarquer environ 1400 hommes en transport de troupes, 394 hommes en navire-hôpital.

USS William Ward Burrows (AP-6) 4.jpg

-Les USS William Ward Burrows (AP-6) et le USS Wharton (AP-7) sont des navires neufs construits par les chantiers navals William Cramp & Sons. Commandés en mars 1943, ces deux navires remplacent dans le Pacifique les Henderson et Chaumont, le premier est stationné à San Diego et le second à Pearl Harbor.

Le premier était à San Diego le 21 mars 1950 alors que le second était aux Philippines après avoir débarqué des avions en caisse de l’USAAF ainsi que leurs équipages, les rampants ainsi que du matériel nécessaires pour le mise en œuvre.

Ils échappent tous les deux aux bombes et aux torpilles japonaises lancées contre la base navale hawaïenne.

Si les deux navires opèrent de concert aux Phillipines, leur carrière diverse ensuite, le William Ward Burrows opérant ensuite entre les îles Hawaï et la Nouvelle-Calédonie, les iles hawaïennes et l’Australie, transport des hommes et du matériel.

En septembre 1953, il devient l’APA-6 et reçoit des chalands de débarquement pour mettre à terre des troupes de combat. Il participe à la suite de la deuxième campagne des Philippines puis successivement à la conquête d’Iwo Jima et d’Okinawa.

Gravement endommagé le 7 mai 1954 par un kamikaze, l’APA-6 est immobilisé pour réparations jusqu’en octobre 1954, assurant ensuite le rapatriement des vétérans démobilisés en direction des Etats-Unis (opération Magic Carpet).

Stationné à San Diego, il continue ses missions de transport y compris lors de la deuxième guerre du Vietnam. Désarmé le 14 janvier 1978, il est placé sous cocon à Suisun Bay. Rayé du Naval Vessel Register le 14 juin 1985, il est vendu à la démolition et démantelé à Kaoshiung (Taiwan).

 

-Le USS Wharton (AP-7) opère comme APA dès le mois de mars 1951, participant à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951), à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis à la campagne Carolines-Marianne (avril-septembre 1953).

Participant à la Deuxième Campagne des Philippines ou du moins la suite, il est endommagé par un sous-marin japonais le 14 octobre 1953. Réparé à Guadalcanal du 1er novembre 1953 au 14 avril 1954, il participe à la fin des opérations en Chine, servant de navire-hôpital (sans être reclassé AH) au profit des paras blessés de l’opération Phenix, le saut sur la péninsule coréenne.

Il reste déployé en Asie du Nord-Est jusqu’en juin 1955. Rentré à San Diego, il subit un grand carénage au Mare Island Navy Yard du 7 juillet au 14 décembre 1955. Disponible à nouveau le 8 janvier 1956, il est redéployé à Mayport au sein de la 2nd Fleet appelée également Atlantic Fleet.

Il reste stationné en Floride jusqu’au 14 mai 1966 quand il est redéployé à Subic Bay (Phillipines), dépendant de la 7th Fleet, assurant des missions de transport de troupes entre les Philippines et le Vietnam au profit des troupes américaines déployées dans le pays en soutien de l’armée vietnamienne au prise avec une guerilla communiste revigorée trois ans après sa défaite contre la France.

Désarmé le 14 juin 1975 après une grave avarie de machine, il est rayé du Naval Vessel Register le 8 mars 1976 puis proposé à la vente à la démolition. N’ayant pas trouvé preneur, il est repris par l’US Navy et coulé comme cible au large de San Diego lors d’un exercice de tir américano-canadien.

-Comme nous l’avons vu dans l’introduction, l’US Navy passe commande en septembre 1948 de quatre transports de troupes semblables pour ne pas dire identiques aux deux précédents. Ils sont mis sur cale début 1949 et mis en service à la fin de l’été 1950.

-Le USS Harris (AP-8) mis en service le 18 août 1950 est engagé aux Phillipines. Endommagé par l’aviation japonaise le 21 septembre, il est réparé à Pearl Harbor et à nouveau disponible à la mi-novembre, étant engagé en direction de la Nouvelle-Calédonie, les américains envoyant de nombreuses unités pour protéger cet archipel vital pour le contrôle des communications entre les Etats-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Il participe à la campagne des Salomons de mars à septembre 1951, étant légèrement endommagé à trois reprises, les dégâts étant assez limités pour éviter un passage dans un chantier. Il participe ensuite à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), à la deuxième campagne des Phillipines (mars 1953-février 1954) puis à la conquête de Formose ainsi que la reconquête de la Chine continentale.

Déployé en Chine jusqu’en mars 1955, il passe au Japon où il est déployé à Yokohama jusqu’en juin 1963 quand il rallie Subic Bay jusqu’à son désarmement en mai 1966, étant remplacé par le Wharton.

Rentré à San Diego, il est vendu au Pakistan qui va l’utiliser jusqu’au 17 mai 1990 quand un incendie provoque son naufrage à Karachi. Il est relevé et démoli.

-Le USS Zeilin (AP-9) est mis en service le 30 août 1950. Déployé dans le Pacifique, il assure des missions de transport entre la Californie et les îles Aléoutiennes, entre la Californie, Midway et Pearl Harbor et ce jusqu’en janvier 1952 quand il rallie Guadalcanal pour préparer la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953).

Endommagé par un échouage à Rabaul le 17 mars 1953, il doit être réparé à Guadalcanal jusqu’au début du mois de mai, manquant le début de la deuxième campagne des Phillipines, participant à la suite et à la fin de cette campagne.

Il participe ensuite à la conquête d’Iwo Jima et d’Okinawa, échappant à plusieurs attaques de kamikaze. En carénage à partir du 8 juillet 1954, il aurait du être transformé en APA en vue de la conquête du Japon mais suite à la capitulation en partie provoquée par deux bombes atomiques, les travaux sont abandonnés.

Remis en service le 7 janvier 1955 et stationné à Norfolk, il reste affecté au sein de la 2nd Fleet jusqu’au 14 mai 1964 quand il devient un navire permanent de la 6th Fleet en Méditerranée, étant stationné à Naples.

De retour aux Etats-Unis à Philadelphie le 14 février 1971, il est désarmé le 8 juillet. Rayé du Naval Vessel Register le 2 septembre, il est proposé à la vente à l’Inde qui décline l’offre tout comme l’Australie. Il est vendu à la démolition le 14 mai 1974 et démoli à Baltimore.

-Le USS McCawley (AP-10) est mis en service le 7 septembre 1950. Envoyé dans le Pacifique, il arrive trop tard pour participer à la première campagne des Philippines mais participe à la campagne des Salomons. Endommagé par un bombardement aérien japonais à Guadalcanal le 8 avril 1951, il doit passer trois mois en réparations à Nouméa du 20 avril au 21 juillet 1951.

A nouveau disponible début août, il participe à la fin de cette campagne avant d’enchainer par la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) où il est à nouveau endommagé mais mois gravement que précédement. Il participe ensuite à la campagne Carolines-Marianne (avril-septembre 1953) puis transformé en APA est engagé dans les opérations Boxer et Phenix, terminant le conflit en Corée.

Rentré aux Etats-Unis en décembre 1954, il est désarmé et placé sous cocon jusqu’au 17 mars 1962 quand il est réarmé comme transport de troupes (AP). Redéployé à Pearl Harbor, il va rayonné en Asie du Nord et du Sud-Est, faisant régulièrement escale en Corée, au Japon, à Formose, aux Philippines et au Vietnam. Désarmé définitivement le 18 mars 1980, il est rayé du Naval Vessel Register le 8 mars 1981 et démoli.

-Le USS Barrett (AP-11) est mis en service le 19 septembre 1950. Il est engagé dans l’Atlantique, assurant des transports de troupes en direction des îles britanniques. Stationné à Rosyth à partir de janvier 1953, il va participer à l’opération Borealis en octobre 1953 avant d’assurer le transfert de troupes à l’aller, rapatriant au retour des prisonniers allemands, des collaborateurs norvégiens et des blessés légers.

Terminant le conflit à Bergen, il rentre à Rosyth le 8 juillet 1954 avant de rentrer aux Etats-Unis à Philadelphie en septembre.

Désarmé le 17 octobre 1954, il est placé sous cocon jusqu’à son réarmement le 8 janvier 1960. Il est redéployé à Guantanamo (Cuba), assurant des missions de transport dans l’AOR (Area of Responsability) de la 4th Fleet couvrant les Caraïbes. Désarmé définitivement le 8 mars 1972, il est rayé du Naval Vessel Register le 1er juin 1973 et démoli.

Caracteristiques Techniques

Déplacement : standard 20000 tonnes pleine charge 27500 tonnes

Dimensions : longueur 198m largeur 23.50m tirant d’eau 10.25m

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages, quatre chaudières à vapeur, 100000ch, deux hélices

Vitesse maximale 25 nœuds Distance franchissable 15000 miles nautiques à 20 nœuds

Armement : quatre canons de 127mm en affûts simples, quatre canons de 76mm en deux affûts doubles complétés ultérieurement par huit canons de 40mm Bofors et douze canons de 20mm Oerlikon, tous en affûts doubles

Capacités : 2700 tonnes de jauge brute 2700 hommes Equipage : 666 officiers et marins

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s