Etats Unis (72) Navires de soutien (7)

Pétroliers (AO)

Avant-propos

Les premiers navires à vapeur utilisaient le charbon comme combustible, un matériau à haut pouvoir calorifique mais qui était encombrant à charger et utiliser sans compter qu’il dégageait un panache de fumée noir rendant le navire peu discret.

La découverte du pétrole et son utilisation pour la propulsion ne résolu pas forcément la question du panache de fumée de noir mais outre un pouvoir calorifique supérieur, le pétrole était plus facile à stocker et à transférer.

Si les essais de ravitaillement de charbon en route ne furent pas couronnés de succès, le ravitaillement en mazout à couple ou en flèche se révéla possible, augmentant les capacités des escadres et leur capacité de durer à la mer.

USS Arethusa (AO-7)

L’US Navy acquis son premier pétrolier en 1910, le USS Arethusa qui en service depuis 1898 était à l’origine un transporteur d’eau. Même si il fût le premier, il reçut en 1920, la marque de coque AO-7. D’autres navires allaient suivre, l’US Navy disposant de vingt pétroliers quand éclate la guerre de Pologne.

Ces pétroliers sont des pétroliers type marine marchande avec des modifications minimales pour une utilisation par une marine de guerre avec un équipement pour le ravitaillement à la mer et l’installation d’une DCA. Quelques plaques de blindage étaient souvent installées pour protéger les endroits sensibles.

La flotte assez ancienne en septembre 1939 est peu à peu renouvelée et même augmentée pour permettre de suite escadres de cuirassés et groupes de porte-avions en attendant les groupes amphibies composés de transports d’assaut et de transports de chalands de débarquement, des AKA et des LST pour ne citer que les principaux navires.

Les différentes classes de pétroliers

-Le premier vrai pétrolier de l’US Navy est le USS Arethusa (AO-7). Ce navire à été construit en Grande-Bretagne en 1893 sous le nom de S.S Luciline. Acquis en 1898 comme transporteur d’eau, il est transformé en 1910 comme pétrolier pour assurer le soutien des destroyers. Il est désarmé le 28 juin 1922 et démoli en 1927.

-Les deux navires de classe Kanawha sont les premiers pétroliers conçus et construits dès l’origine pour ce rôle.

USS Kanawha (AO-1) 5

Mis en service le 5 juin 1915 (Kanawha) et le 20 octobre 1916 (Maumee), ces deux navires connaissent une carrière similaire. C’est ainsi que le USS Kanawha (AO-1) est en réserve du 18 décembre 1929 au 5 juin 1934 alors que son sister-ship, le USS Maumee (AO-2) l’est du 9 juin 1922 au 2 juin 1942. Le Kanawha est désarmé le 15 mars 1945, le Maumee l’est le 8 septembre 1945, ces deux navires étant rapidement démolis.

Déplacement : standard 5723 tons pleine charge 14800 tons Longueur 144.96m largeur 17.15m tirant d’eau 8.13m Vitesse maximale 14 nœuds Armement : deux canons de 127mm, quatre canons de 40mm en deux affûts doubles et quatre canons de 20mm en deux affûts doubles Equipage 317 officiers et marins

USS Sara Thompson (AO-8) 2

-Le USS Sara Thompson (AO-8) est un pétrolier britannique construit en 1888, le S.S Gut Heil étant acquis en 1917. Déployé aux Philippines au sein de l’Asiatic Fleet, il est coulé par l’aviation japonaise le 5 avril 1950.

Les japonais le renflouent pour libérer la base de Cavite mais en raison des dommages ils renoncent à le réparer. Il est sabordé par ses nouveaux propriétaires pour embouteiller la rade. Relevé à l’automne 1953, le Sara Thompson est démoli sur place.

Déplacement 2691 tons standard 5836 tons pleine charge Longueur 98m largeur 12.27m tirant d’eau 6.7m Vitesse maximale 9 nœuds Equipage 67 hommes

USS Robert L. Barnes (AO-14) 2

-Le USS Robert L. Barnes (AO-14) est un pétrolier conçu pour les grands lacs construit en 1914 et acquis en 1918. Déployé en Chine pour soutenir les navires américains de l’Asiatic Fleet, le vénérable pétrolier est redéployé à Guam en septembre 1945.

Désarmé en mai 1947, le pétrolier reste sur place comme ponton. Il est sabordé en avril 1950 pour géner la prise de l’île par les japonais. L’épave est relevée par les occupants de l’île, sommairement réparée et servant de leurre. Il joue pleinement son rôle en étant coulé par l’aviation américaine le 17 février 1953.

Déplacement (standard) 1630 tons (pleine charge) 3850 tons Longueur 78.79m largeur 13.16m tirant d’eau 4.6m Propulsion : une machine verticale, deux chaudières et une hélice Vitesse maxiamle 8.5 nœuds Capacité 1900 tonnes Equipage 54 officiers et marins

USS Cuyama (AO-3) 17

-Les quatre pétroliers de classe Cuyama sont des versions issus des Kanawha. Le USS Cuyama (AO-3) est mis en service le 12 avril 1917, le Brazos (AO-4) le 1er octobre 1919, le Neches (AO-5) le 25 octobre 1920 et le Pecos (AO-6) le 25 août 1921. Ils sont en fin de carrière quand le second conflit mondial éclate en septembre 1948.

Déployé dans l’Atlantique, le Cuyama et le Brazos servent au ravitaillement des escorteurs de convois. Si le Cuyama survit au conflit _il est désarmé en décembre 1954 puis vendu à la démolition_, le Brazos est coulé par un sous-marin allemand qui lui envoie deux torpilles le 14 mars 1951, le navire coulant rapidement ne laissant qu’une poignée de survivants.

Le Neches est coulé à Guadalcanal le 7 mai 1950 par des vedettes lance-torpilles japonaises alors que le Pecos lui est coulé par un kamikaze japonais au large des Philippines le 7 mai 1953.

USS Pecos (AO-6) 8.jpg

Déplacement : standard 5815 tonnes pleine charge 15037 tonnes Longueur 144.81m largeur 17.12m tirant d’eau 8.13m Vitesse maximale 14.3 nœuds Armement : deux canons de 127mm et deux canons de 76mm. Ultérieurement, les canons de 76mm sont remplacés par douze canons de 40mm Bofors en six affûts doubles. Equipage : 136 officiers et marins

-En 1917, l’US Navy passe commande aux chantiers navals de la Newport News Shipbuilding sis à Newport News de huit pétroliers formant la classe Patoka.

Achevés juste après la fin du premier conflit mondial, ces navires filaient à 10.5 nœuds ce qui les rendaient trop lents pour servir de pétroliers d’escadre, les réleguant au rôle de transport de pétrole pour l’avitaillement des bases, des dépôts et autres implantations de la marine militaire américaine.

USS Patoka (AO-9) 35.jpg

Le USS Patoka (AO-9) est mis en service le 13 octobre 1919, le Sapelo (AO-11) l’est le 19 février 1920, le Ramapo (AO-12) le 15 novembre 1919, le Trinity (AO-13) le 2 décembre 1923, le Rapidan (AO-18) le 1er janvier 1922, le Salinas (AO-19) est mis en service le 16 décembre 1921, le Sepulga (AO-20) le 13 janvier 1922 et le Tippecanoe (AO-21) le 6 mars 1922.

En septembre 1948, seulement quatre navires sont encore en service, le Patoka ayant été désarmé en décembre 1943, le Trinity en mars 1944, le Salinas en septembre 1945 et le Sepulga en juin 1946, les autres navires servant dans l’Atlantique et dans les Caraïbes, survivant au conflit et étant désarmés à la fin du conflit et rapidement démolis, usés et surtout inutiles en présence de nombreux pétroliers modernes.

Déplacement 17070 tonnes Longueur 145.64m largeur 18m tirant d’eau 7.98m Vitesse maximale 11 nœuds Armement 2 canons de 127mm, quatre canons de 40mm en deux affûts doubles, nombre porté à douze au cours du conflit pour les quatre navires survivants Equipage 168 officiers et marins.

USS Alameda (AO-10)

-En même temps que les huit Patoka, on trouve quatre pétroliers de classe Alameda mis en service entre 1919 et 1921, les USS Alameda (AO-10) Kaweah (AO-15) Laramie (AO-16) et Mattole (AO-17) étant quasiment identique aux Patoka.

Utilisés pour le transport de pétrole, ces quatre navires survivent au conflit. Désarmés à l’automne, ils sont démolis au printemps 1955, la présence de nombreux pétroliers quasi-neufs rendant inutiles la conservation de pétroliers usés et dépassés en terme de performances.

Déplacement (standard) 4410 tonnes (pleine charge 14450 tonnes Longueur 136m largeur 18m tirant d’eau 10.13m Propulsion une machine verticale à triple expansion entrainant une hélice Vitesse maximale 11 nœuds Capacité 1000 tons Armement deux canons de 127mm deux canons de 76mm et deux mitrailleuses de 12.7mm, ces deux dernières armes étant remplacées par huit canons de 40mm Bofors en affûts doubles. Equipage 252 officiers et marins.

-Le renouvellement de la flotte de pétroliers commence à la fin des années trente avec la classe Cimarron. Ces grands pétroliers doivent filer à 18 nœuds pour faciliter leur intégration aux escadres.

Une première commande de douze pétroliers permettent d’augmenter les capacités logistiques de l’US Navy. Ces navires sont mis en service en 1939, 1940 et 1941.

USS Cimarron (AO-22) 35.jpg

En 1939 sont commissioned les USS Cimarron (AO-22) Neosho (AO-23) et Platte (AO-24), en 1940, les USS Sabine (AO-25) Kaskaskia (AO-27) Sangamon (AO-28) et Santee (AO-29) alors qu’en 1941 sont mis en service les USS Salamonie (AO-26) Chemung (AO-30) Chenango (AO-31) Guadalupe (AO-32) et Suwannee(AO-33).

En septembre 1944 douze nouveaux pétroliers de type Cimarron sont commandés. Ces navires sont baptisés USS Ashtabula (AO-36) Cacapon (AO-37) Caliente (AO-38) Chikaskia (AO-39) Elokomin (AO-40) Aucilla (AO-41) Marias (AO-42) Manatee (AO-43) Mississinewa(AO-44) Nantahala (AO-45) Severn (AO-46) et Taluga (AO-47).

Les AO-36, 39, 42 et 45 sont mis en service en mars 1946, les AO-37, 38 et 40 sont mis en service en janvier 1947, les AO-41,43, 44,46 et 47 en septembre 1947.

Dans le cadre du programme de guerre, six autres pétroliers de classe Cimarron sont commandés et mis en service en 1951/52, les Chipola (AO-60) Tolovana (AO-61) Allagash (AO-62) Caloosahatchee (AO-63) Canisteo (AO-64) et Chukawan (AO-65).

USS Chipola (AO-63) 22.jpg

Ce sont donc au total trente pétroliers de classe cimarron qui sont mis en service avant ou pendant le conflit, répartis entre l’Atlantique (six unités : Cimarron Platte Kaskaskia Chemung Suwannee Chukawan ), l’Asiatic Fleet (deux unités : Neosho Sangamon ) et le Pacifique qui se taille la part du lion à savoir vingt-deux unités, les USS Sabine Santee Salamonie Chenango Guadalupe Ashabula Cacapon Caliente Chikaskia Elokomin Aucilla Marias Manatee Mississinewa Nantahala Severn Taluga Chipola Tolovana Allagash Caloosahatchee et Canisteo.

Le Kaskakia est coulé par un sous-marin allemand le 18 mai 1950, le Suwannee est coulé par l’aviation allemande au large de la Norvège le 18 septembre 1953, le Severn est gravement endommagé par un kamikaze le 18 mars 1954 au large d’Okinawa et coule lors de son remorquage vers les Phillipines.

Le Elokomin est coulé par un sous-marin japonais le 18 mars 1952 lors de la bataille de la mer de Corail, le Neosho est coulé par l’aviation japonaise le 12 octobre 1951 au large des Salomons.

Sur les vingt-cinq navires survivants, douze sont transformés (jumboïsés) pour augmenter leurs capacités en carburant. Les navires concernés sont les Cimarron Platte Chukawan Chenango Ashabula Chikaskia Manatee Mississinewa Nantahala Caloosahatchee Canisteo et Allagash.

Huit sont déployés dans le Pacifique (Cimarron Chukawan Ashabula Manatee Mississinewa Nantahala Canisteo Allagash Caloosahatchee) et quatre dans l’Atlantique (Platte Chenango Chukawan Chikashia), ces navires restant en service jusqu’au milieu ou la fin des années soixante-dix, la majorité n’étant démolie que dans les années quatre-vingt dix. Ces navires ont tous reçu des moyens de ravitaillement à la mer.

Les treize autres (Chemung Sangamon Sabine Santee Salamonie Guadalupe Cacapone Caliente Aucilla Marias Taluga Chipola Tolovana non transformés sont désarmés au milieu des années soixante.

Si les Chemung Salamonie Caliente et Cacapone très usés sont rapidement démolis, trois autres vont passer vingt-cinq ans en réserve à Beaumont (Texas) avant d’être démolis (Sagamon Sabine Santee) les six derniers vont être transférés à des marines étrangères en l’occurence le Pérou (Guadalupe), le Mexique (Aucilla), l’Afrique du Sud (Marias et Taluga), la Chine (Chipola Tolovana) qui vont utiliser ces navires pour certains jusqu’au début des années 2000, le BAP (Buque de la Armada Peruviana) Guadalupe étant désarmé en 2003.

Caractéristiques Techniques de la classe Cimarron

Déplacement : standard 7590 tonnes pleine charge 25228 tonnes

Dimensions : longueur 169m largeur 23m tirant d’eau : 9.86m

Propulsion : turbines à engrenages, chaudières à vapeur, 13500ch, deux hélices

Performances : vitesse maximale 18 noeuds distance franchissable 12100 miles nautiques (vitesse inconnue)

Capacités : 23200 mètres cubes (146000 barils)

Armement : quatre canons de 127mm, huit canons de 40mm en quatre affûts doubles et huit canons de 20mm en quatre affûts doubles.

Equipage : 304 officiers et marins

Entre 1958 et 1963, douze des trente Cimarron sont jumboïsés, leur taille augmenté par un segment de coque ce qui donne les caractéristiques suivantes :

Déplacement : standard 12840 tons 33987 tons à pleine charge

Dimensions : longueur 196m largeur 23m tirant d’eau 10.59m

Propulsion : turbines à engrenages, quatre chaudières, 13500ch, deux hélices

Vitesse maximale : 16 noeuds

Capacités : 29000 mètres cubes (180000 barils) avec système de ravitaillement à la mer (deux portiques pour carburant, un portique pour charges solides)

Armement : huit canons de 76mm en quatre affûts doubles

Aviation : plate-forme hélicoptère sans hangar

Equipage : 304 officiers et marins

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s