Etats Unis (71) Navires de soutien (6)

Transports de matériels (AK)

A coté des transports de munitions (AE), l’US Navy disposait de plusieurs cargos chargés du transport de matériel comme des pièces détachées, des vivres ou des véhicules. Ces navires sont classés AK (Cargo Ship).

USS Capella (AK-13) 4

USS Capella (AK-13)

En septembre 1939, l’US Navy dispose de trois transports de matériel en service (USS Capella AK-13 USS Sirius AK-15 USS Vega AK-17) plus deux navires en réserve mais pouvant être rapidement réarmés (USS Regulus AK-14 USS Spica AK-16).

Ces navires assuraient deux types de mission : les transferts d’une base à l’autre ou d’un dépôt à l’autre mais également le ravitaillement des escadre au mouillage, le ravitaillement en route n’étant au point qu’à la fin du second conflit mondial.

Les deux AK en réserve sont réarmés au printemps 1940 portant la flotte de transports de matériel à cinq navires. Trois sont déployés dans le Pacifique (Regulus Spica Vega) et deux dans l’Atlantique (Capella Sirius), ces cinq navires étant encore en service en septembre 1948.

Sept autres navires type AK formant une classe homogène, la classe Arcturus sont commandés en septembre 1944, mis sur cale au printemps 1945 et mis en service entre juin 1946 et septembre 1948 portant le total des AK à douze, huit stationnés en Pacifique et quatre dans l’Atlantique.

De nombreux autres AK vont être construits, certains reclassés AKA pour identifier les AK utilisés pour transporter les troupes d’assaut lors des débarquements amphibies mais ceci est une autre histoire.

USS Capella (AK-13) 5

-Le USS Capella (AK-13) est acquis par l’US Navy le 20 novembre 1921 et mis en service le 8 décembre 1921. Après moins de trois ans d’utilisation, le cargo est désarmé à Norfolk le 1er septembre 1924.

Après quatorze années dans la naphtaline, le cargo est réarmé le 10 novembre 1938. Remis en état et modernisé, il reste déployé à Norfolk.

Durant tout le conflit, il va effectuer des transports de matériel entre différents ports de la côte est mais également le ravitaillement de navires en vivres et pièces détachées. Il passe une partie du conflit en Méditerranée (mars 1952 à février 1953) et en mer du Nord (mars à octobre 1953), terminant la guerre à Norfolk.

Désarmé le 30 novembre 1954, il est rayé du Naval Vessel Register le 19 décembre 1954. Il est proposé à la vente mais son usure n’attire aucun candidat et il est vendu à la démolition et démantelé en mai 1955.

Caracteristiques Techniques du USS Capella (AK-13)

Déplacement : standard 4037 tonnes pleine charge 11500 tonnes

Dimensions : longueur 122m largeur 16.48m tirant d’eau 7.44m

Propulsion : une turbine General Electric trois chaudières Babcock & Wilcox dévellopant 2500ch entrainant une hélice

Vitesse maximale : 12 nœuds

Capacité : 4960 DWT

Armement : deux canons de 127mm, quatre canons de 76mm renforcés pendant le conflit par huit canons de 20mm Oerlikon

Equipage : 18 officiers et 253 engagés

USS Regulus (AK-14)

-Le USS Regulus (AK-14) est un navire marchand acquis par l’US Navy le 7 novembre 1921 mais aussitôt acquis l’ex-S.S Glenora est mis en réserve pendant plus de vingt ans, le cargo étant remis en service le 14 mai 1940.

Affecté dans le Pacifique, il est stationné à San Diego. Durant le conflit il va effectuer des transports de matériel entre la Californie et Pearl Harbor ou entre la Californie et Midway.

A partir de septembre 1952, il rejoint le front pour assurer le ravitaillement depuis Pearl Harbor des principales bases avancées de la marine américaine à savoir Guadalcanal, Nouméa, Sydney et Darwin.

Endommagé par l’aviation japonaise le 7 avril 1953 au large de Manille, le Regulus est pris en remorque pour rallier la Nouvelle-Guinée où il doit être réparé mais il coule le 11 suite à une voie d’eau impossible à colmater.

Caracteristiques Techniques du USS Regulus (AK-14)

Déplacement : standard 3590 tonnes pleine charge 10480 tonnes

Dimensions : longueur 149.89m largeur 15.90m tirant d’eau 7.3m

Propulsion : une machine verticale à triple expansion trois chaudières 2500ch une hélice
Vitesse maximale 11.5 nœuds

Capacité : 4900 DWT

Armement : un canon de 127mm, quatre canons de 76mm renforcés par douze canons de 20mm Oerlikon

Equipage : 21 offciers et 199 engagés

USS Sirius (AK-15) 4

-Le USS Sirius (AK-15) est le premier navire d’une série de trois cargos acquis par l’US Navy dans les années 20, le Sirius étant acheté par la marine américaine le 10 décembre 1921 et mis en service le 20 décembre 1922.

Contrairement aux deux premiers, le Sirius reste en service sans passage par la case réserve, étant affecté dans le Pacifique de 1922 à 1944 puis dans l’Atlantique, effectuant toute sa carrière sur la côte est avec des incursions en Méditerranée et en mer du Nord.

Endommagé par une bombe allemande au large de la Norvège le 8 octobre 1953 (opération Borealis), le Sirius est réparé à Rosyth en deux semaines et reprend ensuite sa mission. Il termine le conflit en Europe en effectuant des rotations entre les îles britanniques et les ports allemands.

Rentré aux Etats-Unis en novembre 1954, le Sirius est désarmé le 7 décembre 1954. Rayé du Naval Vessel Register le 21 décembre, l’ex-Sirius est vendu à la démolition et démantelé.

USS Spica (AK-16)

-Le USS Spica (AK-16) est à l’origine le SS Shannock acheté par l’US Navy le 16 novembre 1921 et rebaptisé. Sa carrière est brève puisqu’il est placé en réserve de janvier 1927 à février 1940. Remis en service le 22 mars 1940, il est redéployé dans le Pacifique et stationné à Pearl Harbor.

Endommagé par une bombe japonaise le 21 mars 1950, le cargo est réparé en six semaines avant d’assurer le ravitaillement des unités engagées aux Philippines (avril-octobre 1950). Il est ensuite engagé dans la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) et est de nouveau endommagé par l’aviation japonaise à Nouméa en octobre ce qui l’oblige à passer deux semaines en réparations.

Il enchaine ensuite par la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis par la deuxième campagne des Philippines (mars 1953-février 1954), terminant la guerre en Chine continentale.

De retour aux Etats-Unis en septembre 1954, il arrive à Bremerton le 27 septembre. Usé par un service intensif, il est désarmé le 14 octobre. Placé sous cocon, il est rayé du Naval Vessel Register le 14 mars 1961 et démoli.

USS Vega (AK-17) 6

-Le USS Vega (AK-17) est mis en service dans l’US Navy le 21 décembre 1921 et affecté dans le Pacifique avec San Diego pour port d’attache.

Toujours en service en septembre 1948, il l’est encore en mars 1950 quand le Japon attaque Pearl Harbor.

Il rallie Pearl Harbor dès le mois d’avril, transportant de quoi compléter les dépôts de la base navale américaine. Il assure ensuite des rotations en direction de Midway mais également des Philippines.

Endommagé par une bombe japonaise le 4 juillet 1950, le transport de matériel passe deux semaines en réparations à Pearl Harbor avant de reprendre ses missions. Si il termine la première campagne des Philippines sans être à nouveau endommagé.

Après avoir participé à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951), le USS Vega (AK-17) est engagé dans la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), ressortant indemne de ces deux campagnes à la différence de la Deuxième Campagne des Philippines (mars 1953-février 1954) au cours de laquelle il est légèrement endommagé à trois reprises. Il participe ensuite aux campagnes d’Iwo Jima et d’Okinawa.

Après avoir participé aux premières opérations de l’occupation du Japon (septembre-décembre 1954), le transport de matériel rallie les Etats-Unis, étant désarmé le 8 janvier 1955. Rayé du Naval Vessel Register le 17 mars suivant, il est vendu à la démolition et démantelé.

Caracteristiques Techniques de la classe Sirius

Déplacement : standard 4037 tonnes pleine charge 11360 tonnes

Dimensions : longueur 122m largeur 16m tirant d’eau 7.44m

Propulsion : turbines à engrenages deux chaudières Babcock & Wilcox 2500ch une hélice

Performances : vitesse maximale 11.5 nœuds

Capacité : 4960 DWT

Armement : deux canons de 127mm, quatre canons de 76mm, 8 canons de 20mm

Equipage : 19 officiers et 207 engagés

Pour compléter les cinq AK cités plus haut, l’US Navy commande sept transports militaires formant la classe Arcturus, des navires baptisés USS Arcturus (AK-18) USS Procyon (AK-19) USS Bellatrix (AK-20) USS Electra (AK-21) USS Alchiba (AK-22) USS Alcyone (AK-23) et USS Algorab (AK-24).

Dans le cadre du programme de guerre, quatre transports de matériels sont commandés avant que la machine s’emballe, des navires baptisés USS Betelgeuse (AK-25) USS Libra (AK-26) USS Titania (AK-27) et USS Oberon (AK-28).

USS Arcturus (AK-18 futur AKA-1).jpg

-Le USS Arcturus (AK-18) est mis en service le 17 juin 1946. Stationné à Mayport, il assure des missions de transport de matériel au profit de l’Atlantic Fleet. Il assure également le soutien des escadres lors d’exercices et de manœuvres.

De septembre 1948 à mars 1950, il multiplie les rotations entre les différents ports de la côte est pour ravitailler les navires engagés dans les patrouilles de neutralité.

Quand les Etats-Unis entrent officiellement en guerre, l’Arcturus va transporter en convoi le matériel nécessaire à l’établissement de bases pour les navires américains appelés à être engagés en Europe à savoir Scapa Flow, Rosyth, Faslane et Chatham.

Endommagé par l’aviation allemande au large de la Norvège le 17 septembre 1951, le cargo doit être remorqué à Scapa Flow pour être remise en état. De nouveau opérationnel le 4 janvier 1952, il assure des missions de transport d’assaut, devenant l’AKA-18 avec des chalands de débarquement mis à l’eau par des bigues.

Participant à la reconquête des iles Lofoten (septembre 1953) puis à l’opération Borealis (octobre 1953), l’Arcturus assure également des débarquements tactiques dans les îles danoises en Baltique pour empêcher les soviétiques de s’y installer en profitant de la supériorité de leur flotte sur les restes de la Kriegsmarine (mars 1954).

Après la capitulation allemande (30 avril 1954), l’Arcturus participe à l’occupation des ports allemands de la Baltique. Il assure le débarquement de troupes, de sapeurs et de marins chargés de remettre les ports en état pour permettre le redémarrage de l’économie d’un pays totalement ravagé.

Rentré à Norfolk le 17 juillet 1954, le transport d’assaut subit un grand carénage du 25 juillet au 2 décembre 1954, étant remis en service à la mi-décembre avant de rallier son port d’attache de Mayport.

Utilisé au profit du Corps des Marines, l’Arcturus est désarmé le 17 juin 1966. Mouillé à Philadelphie sous cocon, il est rayé du Naval Vessel Register le 4 mars 1971 et démoli.

USS Procyon (AK-19 futur AKA-2) 2.jpg

 

-Le USS Procyon (AK-19) est mis en service le 17 janvier 1947. Affecté dans le Pacifique, il est stationné à Pearl Harbor. Quand les japonais attaquent le 21 mars 1950, le transport de matériel était à Pearl Harbor. Endommagé par deux bombes, il coule par petits fonds.

Renfloué le 17 juin 1950, il est remis en état par le Pearl Harbor Navy Yard entre le 25 juin et le 5 octobre 1950, étant à nouveau opérationnel à la mi-octobre mais trop tard pour participer à la première campagne des Philippines.

Assurant le soutien des escadres de cuirassés et des groupes de porte-avions, le Procyon participe à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) et à la bataille de la mer de Corail où il est légèrement endommagé par le mitraillage d’un chasseur…..américain qui l’avait pris pour un «corsaire japonais» !

Réparé, il participe à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis à la deuxième campagne des Philippines (mars 1953-février 1954) avant de terminer le conflit à Iwo Jima et à Okinawa où il est sérieusement endommagé par un kamikaze le 7 avril 1954.

Sommairement réparé et ramené aux Etats-Unis, il est désarmé à Bremerton le 15 octobre 1954 et mis sous cocon pour un éventuel réarmement. Ce réarmement n’aura jamais eu lieu et le Procyon est rayé du Naval Vessel Register le 8 mars 1962 puis coulé comme cible.

USS Bellatrix (AKA-3) 12

-Le USS Bellatrix (AK-20) est mis en service le 7 juin 1947. Affecté dans l’Atlantique, il est stationné à Charleston (Caroline du Sud) pour des missions de transports entre différents ports mais également pour le ravitaillement, des cuirassés, des croiseurs, des porte-avions et des destroyers en vivres, pièces détachées et charges diverses et variées.

Entre septembre 1948 et mars 1950, il assure le soutien matériel des destroyers et des escorteurs assurant la protection des convois jusqu’au milieu de l’océan Atlantique. Il assure des transports en direction d’Halifax pour alimenter les dépôts de matériel.

En mars 1950 les Etats-Unis entrent officiellement en guerre. Le Bellatrix assure le transport de matériel entre les Etats-Unis et l’Europe et jusqu’en septembre 1952. A cette date il rallie la mer du Nord et Chatham pour servir de base flottante au profit de vedettes lance-torpilles et de patrouilleurs.

En avril 1954, il rallie la Norvège et le port de Trondheim pour assurer le soutien des troupes américaines présentes en Norvège depuis octobre 1953 et l’opération Borealis. Ces troupes vont peu à peu céder la place aux troupes norvégiennes et le dernier soldat américain quitte la Norvège en février 1955.

Le Bellatrix lui est rentré aux Etats-Unis dès le mois d’octobre 1954. Transformé en AKA et reclassé AKA-20, le deuxième navire de classe Arcturus est redéployé à Norfolk, assurant la même mission que l’Arcturus qui lui était stationné à Mayport.

Désarmé le 14 octobre 1963, le Bellatrix est maintenu en réserve jusqu’au 4 mai 1970 quand il est vendu au Pérou. Rebaptisé Independencia, le transport d’assaut est utilisé par l’Armada Peruviana jusqu’à son désarmement survenu le 14 mars 1990 après un incendie. Il est vendu à un chantier de démolition taïwanais et démantelé.

USS Electra (AKA-4)

-Le USS Elektra (AK-21) est mis en service le 4 juin 1947. Affecté dans le Pacifique, il est stationné à San Diego. Il échappe donc aux bombes et aux torpilles japonaises de ce funeste jour de mars 1950.

Engagé aux Philippines dès le mois de juin, il est légèrement endommagé à deux reprises par l’aviation et l’armée japonaise, la première par mitraillage et éclats de bombes, la seconde par un bombardement d’artillerie alors qu’il évacuait des hommes acculés par les fantassins du Mikado.

Déployé en Nouvelle-Calédonie dès le mois de février 1951, il participe à la mise en place des infrastructures nécessaires au déploiement de plusieurs divisions américaines, déploiement facilité par les travaux effectués entre 1939 et 1948 par la France qu’il s’agit de la station navale de Nouméa ou de l’aérodrome/base aéronavale de Nouméa-Tantouta.

Ces installations opérationnelles, l’Elektra va participer à des transports en direction des Salomons entre mars et septembre 1951. Participant à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), il est coulé par un sous-marin japonais le 5 novembre 1952, deux torpilles l’envoyant rejoindre Neptune.

 

-Le USS Alchiba (AK-22) est mis en service le 12 septembre 1947. Affecté lui aussi dans le Pacifique, il est stationné à Bremerton. Jusqu’au 21 mars 1950, il assure essentiellement des transports entre Bremerton et les autres implantations militaires de la côte ouest.

Suite à l’attaque japonaise, il décharge à Midway du matériel et des munitions pour renforcer les moyens de cet atoll situé à mi-chemin entre le Japon et les îles Hawaï, une position stratégique à conserver (pour les américains) et à conquérir (pour les japonais) en cas notamment d’opération amphibie contre l’archipel hawaïen, une opération hors de portée du Japon ce que les américains ignorent ou font mine de….. .

Il assure ensuite jusqu’en septembre 1951 des transports entre San Diego et Pearl Harbor avant de rallier dans un convoi l’Australie et le port de Sydney. Le 4 octobre 1951 alors qu’il était ancré dans le port, un pétrolier australien explose l’endommageant sérieusement. Il doit passer six mois en réparations et n’est à nouveau opérationnel qu’en mai 1952.

Si il manque la bataille de la mer de Corail, il participe pleinement à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) non sans dégâts puisque les éclats d’une bombe tombée à proximité de sa proue crible son château d’éclats meurtriers (8 décembre 1952).

Il participe ensuite à la campagne Carolines-Marianne (avril-septembre 1953), soutenant les navires de combat avant d’assurer la mise sur pied de la base de réparation avancée d’Ulithi.

Ceci fait, il subit un grand carénage dans cette base avancée et ce du 1er novembre 1953 au 4 février 1954 avant de participer à l’opération Boxer (Chine-Formose) puis à l’opération Phenix du moins le soutien du groupe d’appui naval, l’opération en elle même étant la plus grande opération aéroportée de tous les temps avec cinq divisions engagées (trois américaines, une française et une britannique).

Le conflit terminé, l’Alchiba assure le retour sous souveraineté chinoise de Formose, transport du matériel et des soldats de l’armée nationale et ce jusqu’au début du mois de novembre 1954. Il rallie ensuite les Phillipines pour rembarquer des prisonniers japonais et coréens dans leurs pays respectifs.

Rentré à San Diego le 14 janvier 1955, il est désarmé le 8 mars et mis en réserve. Transformé en AKA-22, il est remis en service le 17 mars 1960. Servant au profit de l’USMC, il assure cette mission jusqu’à un deuxième désarmement celui-là définitif le 8 octobre 1967.

Mouillé à Suisun Bay, il est rayé du Naval Vessel Register le 14 mars 1971, vendu à la démolition et démantelé.

USS Alcyone (AKA-7) 8.jpg

-Le USS Alcyone (AK-23) est mis en service le 5 février 1948. Affecté dans le Pacifique, il est envoyé à Pearl Harbor. A la mer avec une partie de la flotte le 21 mars 1950, il échappe aux bombes et aux torpilles japonaises.

Rentré quelques heures après l’attaque japonaise, l’Alcyone resta au mouillage, son équipage participant à l’extinction des incendies, aux soins aux blessés et aux premiers travaux de renflouage non sans perte une explosion à bord d’une gabare tuant deux marins de l’Alcyone.

Il participe ensuite à la première campagne des Philippines, échappant miraculeusement aux coups de l’ennemi (avril-octobre 1950). Il participe ensuite au soutien des forces alliées en Insulinde, transportant du matériel à Singapour et à Batavia, matériel qui ne fit que retarder l’échéance, les japonais conquérant en février 1951 toutes les colonies européennes non sans avoir subit des pertes sensibles.

Replié à Darwin, l’Alcyone assure une série de rotations entre l’Australie et les Salomons, objet d’une féroce campagne entre alliés et japonais, une campagne qui marqua la fin de l’avancée nippone, l’échec devant Nouméa marquant un tournant du conflit : le Japon ne pouvait plus remporter le conflit.

Après un petit carénage à Nouméa de janvier à mars 1952, l’AK-23 participe à la campagne de Nouvelle-Guinée puis à la deuxième campagne des Philippines.

Endommagé par une mine le 14 juin 1953, il doit passer trois mois en réparations à Nouméa soit jusqu’en octobre, le transport de matériel participant à la suite et à la fin de cette campagne (mars 1953-février 1954). Le conflit se termine pour lui par Iwo Jima et Okinawa.

Après la capitulation japonaise, il participe avec d’autres navires à la mise en place des troupes d’occupation alliées au Japon (américains, britanniques, français, australiens et néo-zélandais) même si très rapidement, ces troupes viendront quasi-exclusivement des Etats-Unis, les autres pays se retirant pour des raisons de politique intérieure (Australie, Nouvelle-Zélande) ou de coût et d’autres priorités (Grande-Bretagne, France).

Sa mission terminée, il rallie San Diego en février 1955 pour subir un grand carénage doublé d’une transformation en transport d’assaut, devenant l’AKA-23. Il reçoit des bigues et des chalands de débarquement, une plate-forme hélicoptère, des moyens de communication supplémentaires….. .

Remis officiellement en service le 8 janvier 1956, il est déployé à San Diego jusqu’en 1965 puis à Subic Bay de 1965 à 1972, le vétéran participant aux premières opérations de la deuxième guerre du Vietnam.

Rentré à San Diego le 14 septembre 1972, il est désarmé le 5 novembre 1972. Rayé du Naval Vessel Register le 17 mars 1973, l’ex-Alcyone est vendu à la démolition et démantelé à Seattle.

USS Algorab (AKA-8).jpg

 

-Le USS Algorab (AK-24) est mis en service le 15 juin 1948. Affecté dans le Pacifique comme quatre ses sister-ships, le transport de matériel était stationné à Pearl Harbor. Légèrement endommagé par une bombe japonaise, il est de nouveau opérationnel début mai, participant à la première campagne des Philippines où il est à nouveau endommagé par l’aviation japonaise ce qui l’oblige à réparer à Pearl Harbor.

A nouveau opérationnel en novembre 1950, il est déployé à Darwin, assurant le soutien logistique des troupes alliées défendant avec acharnement les colonies de l’Insulinde qu’il s’agisse de la Malaisie, de Singapour ou des Indes Néerlandaises.

Redéployé à Nouméa, le transport d’assaut assure des rotations régulières entre la Nouvelle-Calédonie et les Salomons, entre les Salomons et l’Australie ou entre l’Australie et le caillou.

Il effectue ce type de missions jusqu’en mars 1952 quand il subit un petit carénage à Nouméa jusqu’à la fin du mois de mai, le transport de matériel assurant ensuite le soutien de la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) avant d’enchainer par la deuxième campagne des Phillipines (mars 1953-février 1954), l’opération Boxer (Chine-Formose) avant de rallier Okinawa pour préparer l’invasion du Japon, invasion qui n’aura comme on le sait pas lieu.

Après avoir participé à la mise en place des troupes d’occupation au Japon puis à leur soutien (septembre 1954-mars 1955), l’Algorab rallie les Etats-Unis et San Diego.

Maintenu en service jusqu’au 17 mars 1962, le transport de matériel jamais reclassé transport d’assaut est rayé du Naval Vessel Register le 8 juin suivant et démoli entre septembre 1962 et janvier 1963 à Seattle.

Caractéristiques Techniques des cargos de classe Arcturus

Déplacement : standard 14225 tons

Dimensions : longueur 140m largeur 19m tirant d’eau 8m

Propulsion : nc

Vitesse maximale : 16.5 nœuds

Armement : un canon de 127mm et huit canons de 40mm Bofors en affûts doubles

Equipage : 267 officiers et marins

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s