Etats Unis (62) navires légers (1)

NAVIRES LEGERS

Avant-propos

Une marine comme une armée de terre dépend très clairement de sa géographie. Elle dicte sa stratégie et ses tactiques. La marine américaine n’échappe pas à cette règle d’or, cette règle d’airain.


Pays-continent, Les Etats-Unis sont entourés à l’ouest et à l’est d’immenses océans rendant peu utiles des navires légers comme les torpilleurs construits en grand nombre par les pays européens.

En effet, point de “numérotés” dans l’US Navy, point de vedettes lance-torpilles, la marine américaine préférant des canonnières plus utiles dans leur politique coloniale et leur politique de présence en Chine.

Néanmoins même un pays bordé par deux immenses océans à besoin de navires légers pour l’escorte, la surveillance et la guerre des mines. L’US Navy va donc elle aussi construire patrouilleurs, escorteurs, vedettes lance-torpilles et dragueurs de mines.

USS Asheville (PG-21)

USS Asheville (PG-21)

Dans le domaine des canonnières, les navires sont assez anciens et souvent de seconde main. C’est ainsi que le USS Asheville (PG-21) mis en service en 1920 n’est désarmée qu’en 1946 quand elle est remplacée par un nouveau navire portant le même nom, un navire plus moderne et plus puissant.

Son sister-ship, la canonnière USS Tulsa est remplacée en 1946 par un yacht converti, le USS Plymouth acheté par la marine américaine en 1931.

Les antiques canonnières de classe Dubuque (Dubuque Paduca) mises en service en 1905 ne sont désarmées qu’en 1945.

Les autres canonnières sont encore en service qu’il s’agisse des USS Williamsburg déployé dans l’Atlantique depuis Norfolk, de l’USS Augustine basée à Guantanamo, de l’USS Vixen qui sert de navire-amiral pour le commandant des sous-marins de l’Atlantique, de l’USS Erie déployée en Chine et de l’USS Charleston stationnaire à Istanbul.

Des projets de canonnières sont étudiés à la fin des années quarante mais l’US Navy préfère se concentrer sur les patrouilleurs et sur les patrouilleurs-escorteurs, le fameux duo PC/PCE (Patrol Craft Patrol Craft Escort) comme nous allons le voir ultérieurement.

Dans le domaine des dragueurs, l’US Navy vit sur les survivants du premier conflit mondial. En septembre 1939, les seuls dragueurs de mines en service sont les quarante-huit exemplaires de la classe Lapwing mis en service en 1918/1919.

Dragueurs de mines classe Auk

Dragueur de mines classe Auk

Avec la mise en service des Auk plus modernes, les Lawping quittent peu à peu le service actif mais dix navires sont encore en service en septembre 1948 comme dragueurs, les autres étant devenus des auxiliaires. Ils vont participer aux premières opérations de guerre dans le Pacifique avant de quitter le service actif sur la pointe des pieds.

Après plus de vingt ans sans construction de navires antimines, l’US Navy met en service en 1940 les deux dragueurs de mines de classe Raven, de véritables démonstrateurs de technologie comme on dirait maintenant car la production n’est pas poursuivie.

Les Auk vont former la principale classe de dragueurs de mines océaniques (MSO Minesweeping Oceanic) avec pas moins de quarante-huit exemplaires en service en septembre 1948, les premiers ayant été commissioned cinq ans plus tôt.

Seize navires supplémentaires sont commandés en septembre 1948 mais toujours en construction quand le Japon attaque en mars 1950, cette attaque entraînant la commande de trente-deux navires supplémentaires, portant la classe à quatre-vingt seize navires.

Pour compléter ses grands dragueurs de mines, l’US Navy passe commande de dragueurs de mines côtiers (Minesweeping Coastal MSC), la classe Admirable dont les seize premiers exemplaires sont commandés en septembre 1943 et mis en service à partir de 1945. Ils sont suivis de seize autres exemplaires mis en service en 1947. Seize exemplaires supplémentaires sont commandés en mars 1950.

Quand éclate le second conflit mondial en Europe en septembre 1948, l’US Navy dispose de seize dragueurs de mines classe Lawping, deux dragueurs de mines classe Raven, quarante-huit dragueurs de mines océaniques classe Auk et trente-deux dragueurs de mines côtiers classe Admirable soit un total de quatre-vingt dix-huit navires.

Plutôt que de construire de nouvelles canonnières, l’US Navy préfère donc investir à partir de 1943 dans un petit navire à tout faire simplement baptisé Patrol Craft ou PC, concept qui allait se décliner en une version côtière appelée PCC (Patrol Craft Coastal et souvent simplement PC) et une version «océanique» appelée PCE pour Patrol Craft Escort.

Trente-deux exemplaires de la variante PCC et seize de la variante PCE sont en service en septembre 1948 plus trente-deux PCC et soixante-quatre PCE en construction pour protéger les convois au large de la côte est.

Affichant leurs limites en haute-mer et les grands destroyers étant trop peu nombreux pour protéger les futurs convois marchands, l’US Navy étudie un torpilleur appelé Destroyer Light puis Destroyer Escort, un navire de 1300 tonnes disposant de deux canons de 127mm, une DCA légère fournie mais surtout des grenades ASM en abondance.

Seulement seize navires sont en service en septembre 1948 mais leur nombre va rapidement augmenter. Trente-deux exemplaires sont commandés en septembre 1948 pour anticiper sur une future entrée en guerre.

Les premiers navires sont en cours d’armement quand le Japon d’attaque et d’autres navires sont commandés dans le cadre du programme de guerre. Les nombreux navires commandés (pas moins de 256 DE en plusieurs contrats) entrainent un certain nombre de différences de propulsion et d’armement.

PT-32.jpg

Durant la Pax Armada, l’US Navy s’équipe enfin de vedettes lance-torpilles. Inutiles dans l’Atlantique et dans le Pacifique, elles peuvent avoir leur utilité pour défendre Hawaï, Wake, Guam, Midway et surtout les Phillipines contre une attaque japonaise.

Plusieurs modèles sont évalués avant qu’un modèle de 23.77m proposé par Higgins soit choisit comme vedette lance-torpilles standard, une vedette de 35 tonnes filant à 41 nœuds avec pour armement un canon Bofors de 40mm à l’avant, deux canons de 20mm, quatre mitrailleuses de 7.7mm et quatre torpilles de 533mm.

Une flottille de huit vedettes est déployée à Midway, une autre à Wake, une troisième à Guam, trois à Hawaï et deux aux Phillipines à Cavite soit un total de soixante-quatre vedettes lance-torpilles en service en septembre 1948. Quatre-vingt seize vedettes lance-torpilles sont commandées en mars 1950, des vedettes plus puissantes et plus rapides.

Canonnières

Appelées gunboat dans la langue de Shakespeare, les canonnières de l’US Navy sont utilisées essentiellement pour des missions de présence coloniale donc en Asie et dans le Pacifique, les Etats-Unis _ancienne colonie_ étant à leur tour devenus colonisateurs notamment avec les Phillipines.

USS Asheville (PG-21) et USS Tulsa (PG-22)

Stationnée aux Philippines, l’USS Asheville (PG-21) est mise en service le 6 juillet 1920. Il passe la quasi-totalité de sa carrière au sein de l’Asiatic Fleet, en Chine et aux Philippines. Il revient aux Etats-Unis pour des grands carénages et des modernisations.

Désarmée le 14 juin 1946, l’USS Asheville (PG-21) est remplacée par un navire portant le même nom. Il gagne Pearl Harbor où elle attend sa démolition ou sa destruction comme cible.

En mars 1950, la canonnière est toujours là. Elle est réarmée comme auxiliaire, servant de transport de rade, d’allégeur, de remorqueur de fortune jusqu’à son désarmement définitif le 17 mars 1955. Elle est coulée comme cible lors d’un exercice de tir à l’automne suivant dans les eaux hawaïennes.

USS Tulsa (PG-22) 3.png

USS Tulsa (PG-22)

Son sister-ship est mis en service le 3 décembre 1923. Longtemps déployé dans les Caraïbes, l’USS Tulsa est redéployé en Chine en 1937. En septembre 1943, la canonnière quitte la Chine pour rallier les Philippines. Désarmée en décembre 1946, cette canonnière est remplacée par un yacht converti le USS Plymouth. Restée sur place, elle est sabordée pour éviter sa capture par les japonais.

Déplacement 1226 tonnes (1790 tonnes pleine charge)

Dimensions : longueur 73.51m largeur 12.57m tirant d’eau 3.89m

Propulsion : turbines à engrenages et chaudières dévellopant 850ch

Vitesse maximale 12 noeuds Distance franchissable 2000 miles nautiques

Armement : trois canons de 3 pouces (76mm), deux canons 3 pounder (57mm) deux canons 1 pounder (37mm) 4 mitrailleuses Lewis et deux canons de 75mm de débarquement. Ultérieurement, les canons de 76mm sont toujours là mais les mitrailleuses et les canons légers sont remplacés par quatre canons de 40mm Bofors en deux affûts doubles et six canons de 20mm Oerlikon en affûts simples

Equipage 159 officiers et marins

USS Plymouth (PG-57)

USS Plymouth (PG-57)

La canonnière est à l’origine un yacht construit en Allemagne pour William Kissam Vanderbilt II sous le nom d’Ava. En janvier 1942, ce yacht est acquis par l’US Navy, transformé en canonnière et rebaptisé USS Plymouth (PG-57).

Après avoir servit dans l’Atlantique, la canonnière rallie les Philippines à l’automne 1946 pour remplacer l’USS Tulsa.

Stationnée à Cavite, cette canonnière est coulée par l’aviation japonaise le 5 mai 1950 alors qu’elle évacuait des soldats et des civils. Sur les 720 personnes à bord, 314 sont tuées ou portées disparues

Déplacement 1524 tonnes Dimensions : longueur 80.59m largeur 14.07m tirant d’eau 5.08m Propulsion : nc Vitesse maximale 15 noeuds Armement : un canon de 102mm et trois canons de 76mm Equipage 155 officiers et marins

USS Dubuque (PG-17) et USS Paducah (PG-18)

USS Dubuque (PG-17)

USS Dubuque (PG-17)

Ces deux vieilles canonnières datant de 1905 sont utiliées depuis 1922 pour l’entrainement des réservistes sur la côte est. Elles sont désarmées respectivement en mars et septembre 1945 et rapidement démolies.

Déplacement 1257 tonnes Dimensions longueur 61m largeur 11m tirant d’eau 3.7m Propulsion : machines verticales à triple expansion Vitesse maximale 12 noeuds Armement : six canons de quatre pouces, quatre canons 6 Pounder et deux canons 1 Pounder Equipage : 162 officiers et marins.

USS Williamsburg (PG-56)

USS Williamsburg

Cette canonnière est comme le Plymouth un ancien yacht, l’Aras construit aux Etats-Unis pour un magnat du bois, Hugh J. Chisholm. Acquis par l’US Navy en mai 1941, il est rebaptisé Williamsburg et transformé en Patrol Gunboat (PG) avec la marque de coque PG-56.

Stationnée à Norfolk, cette canonnière devait servir de patrouilleur et d’escorteur de convois côtiers même si l’US Navy mettra du temps à se rallier à la technique du convoi.

Déployée à partir d’avril 1950 dans les Caraïbes, la canonnière est désarmée en novembre 1954. Elle est maintenue en réserve jusqu’en février 1960 quand elle est transférée à la République du Vietnam où elle va servir jusqu’en 1977 aux côtés de navires français et américains, les deux marines participant aux deux guerres du Vietnam (1960-1967 et 1970-1977). Elle à été démolie en 1984.

Déplacement 1834 tonnes Dimensions : longueur 74.30m largeur 11m tirant d’eau 4.3m Propulsion deux moteurs diesels de 1100ch Vitesse maximale 13.5 noeuds Armement : deux canons de 76mm, six mitrailleuses de 12.7mm, deux mitrailleuses de 7.62mm et deux grenadeurs

USS Augustine (PG-54)

USS St. Augustine (PG-54) 2.jpg

Là encore nous avons à faire à un yacht construit en 1929 et acquis par l’US Navy en décembre 1940. Stationné à Guantanamo, cette canonnière assure la défense de cette base de ravitaillement de la marine américaine, une escale quasiment obligatoire pour les navires se rendant dans le Pacifique, les navires américains se ravitaillant ici avant de franchir le canal de Panama.

Elle assure durant le conflit des missions de patrouille, d’escorte et d’entrainement.

Désarmée le 14 juin 1955 et mouillée à Philadelphie, la canonnière est vendu à un armateur italien et retransformé en yacht de plaisance jusqu’à sa destruction lors d’un incendie à La Spezia le 4 avril 1970. Le navire coule dans le port, est relevé et démoli.

Déplacement : 1750 tonnes Dimensions : longueur 82.96m largeur 11m tirant d’eau 4.42m Propulsion turbo-électrique avec deux hélices Vitesse maximale 14 noeuds Armement : deux canons de 76mm, huit mitrailleuses de 12.7mm et grenades ASM Equipage : 185 officiers et marins

USS Vixen (PG-53)

USS Vixen (PG-53) 3

La canonnière Vixen est elle aussi un yacht construit en Allemagne en 1929 sous le nom d’Orion avant d’être racheté par un millionnaire américain d’origine allemande Julius Forstmann en novembre 1940.

Racheté par l’US Navy et rebaptisé Vixen en mars 1942, cette canonnière va servir de navire-amiral au Submarine Commander (Atlantic) et ce jusqu’en juin 1946 quand elle est remplacé par un submarine tender le USS Fulton (AS-11).

Elle reste stationnée sur la côte est avec Charleston comme port d’attache. Utilisé pour des escortes de convois à partir de septembre 1949, la canonnière est redéployée à Halifax. Elle est coulée par un sous-marin allemand le 14 juin 1953.

Déplacement : 3835 tonnes Dimensions : longueur 101.55m largeur 14.20m tirant d’eau 4.9m Propulsion diesel de 7200ch Vitesse maximale 15 noeuds Armement : quatre canons de 76mm, huit mitrailleuses de 12.7mm et deux lanceurs de grenades ASM Equipage : 279 officiers et marins

USS Erie (PG-50) et USS Charleston (PG-51)

USS Erie (PG-50)

USS Erie (PG-51)

Ces deux canonnières ont été construites dès l’origine comme des Patrol Gunboat (PG), la première étant mise en en service le 1er juillet 1936 et la seconde le 8 juillet 1936. Si la première est stationné originellement en Chine, la seconde sert de stationnaire à Istanbul.

L’USS Erie est redéployée à Panama en janvier 1944 après avoir du quitter la Chine. Engagée dans le Pacifique aux Phillipines puis aux Salomons, elle est coulée par l’aviation japonaise le 17 juin 1951.

USS Charleston (PG-51).gif

L’USS Charleston reste déployée à Istanbul jusqu’en septembre 1948 quand elle rallie Gibraltar puis Tanger. En mars 1950 suite à l’entrée en guerre des Etats-Unis, l’USS Charleston participe à des patrouilles et des escortes dans l’Atlantique.

Désarmée en juin 1956, elle est maintenue sous cocon jusqu’en mai 1962 quand suite à une inspection qui révèle un état très dégradée elle est rayée du Naval Vessel Register et vendue à la démolition.

Déplacement : standard 2000 tonnes pleine charge 2830 tonnes

Dimensions longueur hors tout 100.13m (94m entre perpendiculaires) longueur 12.57m tirant d’eau 4.52m

Propulsion : deux turbines à engrenages et deux chaudières à vapeur développant 6200ch

Vitesse maximale 20 noeuds Distance franchissable 8000 miles nautiques à 12 noeuds

Armement : quatre canons de 152mm en affûts simples, huit mitrailleuses de 12.7mm, huit canons de 40mm Bofors et six canons de 20mm Oerlikon, grenades ASM

Aviation : un hydravion Seagull

Equipage : 231 officiers et marins

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s