Etats Unis (60) sous-marins (3)

Sous-marins classe Porpoise

USS Porpoise (SS-172) 4.jpg

Génèse

Ces dix sous-marins sont mis en service au milieu des années trente. Ils marquent une rupture avec la pratique passée de vouloir des sous-marins toujours plus rapides en surface c’est-à-dire capable de suivre des cuirassés à savoir 21 nœuds.

Cet abandon s’explique peut être par un changement de priorité ou par l’impossibilité de continuer cette course sachant que le cuirassé rapide va bientôt supplanter le cuirassé lent.

Autre modification, l’augmentation signficative de la distance franchissable pour permettre à ces sous-marins de combattre efficacement dans le Pacifique. Leur système de propulsion diesel-electrique se révéla efficace mais après une longue période de mise au point.

Carrière opérationnelle

Les dix sous-marins de classe Porpoise peuvent être répartis en trois groupes :

USS Pike (SS-173) 19.jpg

-Le premier groupe se compose de deux navires, le USS Porpoise (SS-172) mis en service le 15 août 1935 et le USS Pike (SS-173) mis en service le 2 décembre 1935. Ces deux navires sont désarmés en mai 1946. Réarmés en septembre 1948, ils servent de sous-marins d’entrainement. Transférés à la Reserve Fleet en 1957, ils vont être utilisés jusqu’en 1967.

USS Shark (SS-174) 2

-Le deuxième groupe se compose de deux navires, le USS Shark (SS-174) mis en service le 25 janvier 1936 et le USS Tarpon (SS-175) mis en service le 12 mars 1936. Ces navires sont désarmés en septembre 1947. Réarmés en mars 1950, il servent de but sonar car en trop mauvais état même pour servir de sous-marin d’entrainement.

USS Perch (SS-176) 2

-Le troisième groupe se compose de six navires, le USS Perch (SS-176) mis en service le 19 novembre 1936, le USS Pickerel (SS-177) est mis en service le 26 janvier 1937, le USS Permit (SS-178) est mis en service le 17 mars 1937, le USS Plunger (SS-179) est mis en service le 19 novembre 1936, le USS Pollack (SS-180) est mis en service le 15 janvier 1937 et le USS Pompano (SS-181) l’est le 12 juin 1937.

Ces sous-marins sont désarmés en janvier 1948 (Perch Pickerel), en mars (Permit Plunger), en juin (Pollack Pompano) mais sont réarmés en septembre 1950 pour servir de sous-marins d’entrainement à Panama (Perch Plunger), à San Diego (Pickerel Permit) et à Guantanamo (Pollack Pampano), servant durant la guerre.

Le Plunger est coulé le 4 septembre 1953 lors d’une méprise par un avion américain qui l’avait pris pour un sous-marin japonais alors que le Pickerel usé est désarmé dès le 14 juin 1951. Les quatre autres survivent au conflit, le Perch est transféré à la Reserve Fleet et utilisé jusqu’en 1960. Tous sont démolis et aucun préservé.

Caractéristiques Techniques

Déplacement surface 1316 tons 1934 tons en plongée

Dimensions : longueur hors tout 92m (88m à la flottaison) largeur 7.59m tirant d’eau 4.29m

Propulsion : quatre moteurs diesels Winton de 1300ch chacun entrainant des générateurs électriques, quatre moteurs électriques Elliott de 521ch chacun, deux batteries à 120 cellules, trois diesels auxiliaires de 130ch chacun deux hélices

Performances : vitesse maximale 18 nœuds en surface 8 nœuds en plongée distance franchissable 6000 miles nautiques à 10 nœuds en surface (SS-172 à SS-175) 11000 miles nautiques à 10 nœuds (SS-176 à SS-181) Immersion maximale 80m

Armement : six tubes lance-torpilles de 533mm (quatre avant deux arrières) avec seize torpilles, un canon de 76mm sur le pont, deux mitrailleuses de 12.7mm et quatre mitrailleuses de 7.62mm

Equipage : 54 ou 55 hommes

Sous-marins classe Salmon

USS Salmon (SS-182) 22

Genèse

Les six sous-marins de classe Salmon sont autorisés lors de la Fiscal Year 36 dans le cadre légal du Vinson-Trammell Act. Deux design légèrement différents sont mis au point et vont être construits par trois chantiers différents.

Sur le plan technique, les Salmon sont étroitement dérivés des Porpoise mais sont plus grands, plus rapides et plus puissants avec une organisation interne revue et un armement plus puissant avec huit tubes lance-torpilles au lieu de six.

Suite aux problèmes de mise au point de la propulsion diesel-électrique des Porpoise, les Salmon vont disposer d’une propulsion composite leur permettant de filer à 21 nœuds, la vitesse des cuirassés lents de l’US Navy.

Carrière opérationnelle

USS Sturgeon (SS-187) 26.jpg

-Le USS Salmon (SS-182) est mis en service le 15 mars 1938, le USS Seal (SS-183) est mis en service le 30 avril 1938, le USS Skipjack (SS-184) est mis en service le 30 juin 1938, le USS Snapper (SS-185) l’est le 15 décembre 1937, le USS Stingray (SS-186) est mis en service le 15 mars 1938, le USS Sturgeon (SS-187) est mis en service le 25 juin 1938.

A leur mise en service, ces navires vont opérer dans l’Atlantique et dans les Caraïbes, utilisant le canal de Panama pour passer de l’Atlantique au Pacifique et inversement. Ils opèrent ensuite dans le Pacifique jusqu’en septembre 1945 quand ils repassent dans l’Atlantique.

Quand le second conflit mondial éclate en septembre 1948, il n’y en à plus que quatre, le Salmon étant perdu le 4 mai 1948 avec son équipage en mer des Caraïbes alors que le Sturgeon est perdu par incendie à Portsmouth lors de travaux le 15 septembre 1947. Les dégâts sont tels que les américains renoncent à le réparer, le Sturgeon étant démoli au printemps 1948.

Les quatre suivants sont employés dans l’Atlantique durant le conflit, survivant à quatre années de combat. Transférés à la Reserve Fleet, ils sont utilisés jusqu’en 1962 puis démolis.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : surface 1458 tonnes en plongée 2233 tonnes

Dimensions : longueur 94m largeur 7.96m tirant d’eau 4.78m

Motorisation : quatre moteurs diesels General Motors-Winton ou Hooven-Owens-Rentschler (deux moteurs à action directe, deux entraînant les générateurs électriques) de 1535ch, deux batteries à 120 cellules, quatre moteurs électriques Elliot de 665ch, deux diesels auxiliaires de 440ch, deux hélices. La puissance développée est de 5500ch en surface et de 2660ch en plongée

Performances : vitesse maximale 21 nœuds en surface 9 nœuds en plongée distance franchissable 11000 miles nautiques à 10 nœuds Endurance 48 heures à 2 nœuds en plongée Immersion 76m

Armement : huit tubes lance-torpilles de 533mm (quatre avant et quatre arrière) avec 24 projectiles un canon de 76mm et quatre mitrailleuses.

Sous-marins classe Sargo

USS Sargo (SS-188) 11

Genèse

Les dix sous-marins de classe Sargo sont quasiment identique aux Salmons. La seule exception mais elle est de taille concerne la propulsion, les quatre derniers marquant un retour à une propulsion diesel-électrique abandonnée sur les précédents car pas encore mure techniquement parlant.

Les batteries sont également plus puissantes et plus endurantes, conçues pour résister davantage au combat et diminuer le risque d’émissions acides qui obligent un sous-marin à faire surface.

Quand à l’armement, il est identique à la mise en service mais au cours des exercices un canon plus puissant s’avère nécessaire et entre 1945 et 1948, le canon de 76mm va être remplacé par un canon de 102mm. Ce choix sera validé lors des quelques affrontements en surface entre sous-marins américains, allemands et japonais mais également au cours de l’attaque de navires japonais dans le Pacifique.

Carrière opérationnelle

USS Seawolf (SS-197) 21

-Le USS Sargo (SS-188) est mis en service le 7 février 1939, le USS Saury (SS-189) est mis en service le 3 avril 1939, le USS Spearfish (SS-190) est mis en service le 12 juillet 1939, le USS Sculpin (SS-191) est mis en service le 16 janvier 1939, le USS Squalus (SS-192) coule aux essais le 23 mai 1939 mais il est relevé et remis en service sous le nom de Sailfish le 15 mai 1940.

-Le USS Swordfish (SS-193) est mis en service le 22 juillet 1939, le USS Seadragon (SS-194) est mis en service le 23 octobre 1939, le USS Sealion (SS-195) est mis en service le 27 novembre 1939, le USS Searaven (SS-196) est mis en service le 2 octobre 1939 alors que le USS Seawolf (SS-197) l’est le 1er décembre 1939.

-D’abord déployés dans le Pacifique, les Sargo rejoignent l’Atlantique et la base de New London dans le Connecticut en octobre 1946. Ils participent aux patrouilles de neutralité jusqu’en mars 1950 avant de traquer les U-Boot allemands.

-Le Sargo est coulé le 14 mars 1951 par un sous-marin allemand au large d’Aruba dans les Caraïbes, le Spearfish lui l’est le 8 septembre 1952 par un Consolidated Catalina qui l’avait pris pour un U-Boot alors que le Seawolf est coulé lors d’un abordage avec un cargo d’un convoi.

-Les sept autres sous-marins survivent au conflit après avoir été engagés en Méditerranée et en mer du Nord. Désarmés au printemps 1955, ils sont feraillés pour trois d’entre-eux (Saury Sculpin Sailfish) mais les quatre derniers (Swordfish Seadragon Searaven Sealion) sont transférés à la Reserve Fleet pour entrainement mais l’usure fait qu’ils sont tous désarmés et démolis en 1961/62.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : surface 1473 tonnes en plongée 2388 tonnes

Dimensions : longueur 94.64m largeur 8.18m tirant d’eau 5.08m

Propulsion :

-quatre moteurs diesels Hooven-Owens-Rentschler ou General Motors (deux à action directe et deux entraînant les générateurs électriques pour les six premiers, les quatre derniers disposant de moteurs diesels entraînant les générateurs électriques) de 1535ch chacun

-Deux groupes de batteries de 126 cellules

-Quatre moteurs électriques de 685ch chacun

-Deux moteurs diesels auxiliaires de 346ch

-Deux hélices

-Puissance développée 5200 à 5500ch en surface 2740ch en plongée

Performances : vitesse maximale 21 nœuds en surface 8.75 nœuds en plongée distance franchissable 11000 miles nautiques à 10 nœuds Endurance 48h à 2 nœuds en plongée

Immersion 76m

Armement : huit tubes lance-torpilles de 533mm (quatre avant quatre arrière) avec 24 torpilles, un canon de 76mm et quatre mitrailleuses

Equipage : 5 officiers et 54 marins.

Sous-marins classe Tambor

USS Tambor (SS-198) 13

Genèse

Durant l’immédiat après guerre, toutes les marines cherchèrent à produire le sous-marin d’escadre, un torpilleur submersible capable d’opérer avec le corps de bataille pour des missions d’escorte et d’éclairage.

Pour cela une vitesse de 21 nœuds en surface était requise, 21 nœuds étant la vitesse maximale des cuirassés de l’époque qui étaient tous (exceptés les Queen Elizabeth) des navires bien protégés, bien armés mais lents.

A cela s’ajoutait le besoin pour les américains de sous-marins très endurants pour pouvoir mener de longues patrouilles mais simplement pour pouvoir rallier les zones de patrouille.

Malheureusement, les technologies ne sont pas encore matures et les américains vont essuyer plusieurs échecs avant d’obtenir le sous-marin rêvé à savoir le Fleet Submarine.

C’est à la fin de 1937 que le projet des Tambor est lancé. Ce projet préliminaire nous donnait un sous-marin de 1500 tons (1524 tonnes métriques), des moteurs diesels puissants, dix tubes lance-torpilles et un canon de 127mm. L’habitabilité devait être soignée pour rendre les patrouilles plus supportables par l’équipage.

Hélas, les promoteurs de ce projet se heurtèrent à de sérieuses oppositions notamment celle de l’amiral Hart, le directeur du General Board, ce dernier préférant des sous-marins plus petits et moins coûteux. Il obtint gain de cause.

Par rapport aux Sargo, les Tambor apportaient un certain nombre d’améliorations avec six tubes lance-torpilles à l’avant (cette idée était ancienne mais retardée par une mauvaise évaluation du poids nécessaire) et toujours quatre tubes à l’arrière. L’agencement intérieur est modifié pour améliorer la conduite des opérations.

Armés à l’origine d’un canon de 76mm, les Tambor vont recevoir dès le début du second conflit mondial un canon de 127mm. Quand à la propulsion, elle reprenait celle des Sargo mais était rendue vulnérable par la concentration des quatre moteurs diesels dans un seul compartiment.

Carrière opérationnelle

USS Gar (SS-206) 29

-Le USS Tambor (SS-198) est mis en service le 14 décembre 1940, le USS Tautog (SS-199) est mis en service le 21 décembre 1940, le USS Thresher (SS-200) est mis en service le 18 novembre 1940, le USS Triton (SS-201) est mis en service le 30 novembre 1940, le USS Trout (SS-202) est mis en service le 27 décembre 1940, le USS Tuna (SS-203) est mis en service le 14 juillet 1941.

-Les six sous-marins suivants sont parfois considérés comme formant une classe à part, la classe Gar.

-Le USS Gar (SS-206) est mis en service le 14 septembre 1941, le USS Grampus (SS-207) est mis en service le 8 octobre 1941, le USS Grayback (SS-208) est mis en service le 20 octobre 1941, le USS Grayling (SS-209) est mis en service le 17 novembre 1941.

-Le USS Grenadier (SS-210) est mis en service le 30 septembre 1941 et le USS Gudgeon (SS-211) est mis en service le 17 octobre 1941.

-Déployé dans le Pacifique à leur mise en service, les Tambor sont redéployés dans l’Atlantique à New London (Connecticut) en septembre 1948 pour dix d’entre-eux, deux étant perdu par échouage sans pertes humaines.

Le premier est le Gar perdu sur une roche inconnue à l’entrée de la baie de Cavite (Philippines) le 8 septembre 1945, le sous-marin se cassant avant qu’une opération de récupération ne soit lancée. Si l’avant coule rapidement, l’arrière se met à dériver, obligeant un bombardier de l’USAAC à couler cet élément pour éviter des dégâts avec la navigation.

Le second est le Triton perdu à Guam le 14 juin 1946. L’épave est relevée mais les dégâts sur la coque sont tels que l’US Navy renonce à le réparer. Il est cannibalisé pour ses sister-ships et la coque est coulé comme cible lors d’un exercice de tir.

Les dix autres vont opérer dans l’Atlantique puis en mer du Nord. Sur les dix sous-marins, quatre sont coulés (Tambor Thresher Trout Tuna), les six autres (Tautog Grampus Grayback Grayling Grenadier Gudgeon) sont désarmés en janvier 1955 et mis sous cocon. Ils sont démolis entre 1965 et 1970 même si depuis (très) longtemps, l’US Navy avait renoncé à les réarmer même pour l’entrainement.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : surface 1499 tonnes plongée 2410 tonnes

Dimensions : longueur 93.62m largeur 8.3&m tirant d’eau 4.458m

Propulsion : quatre moteurs diesels Fairbanks-Morse ou General Motors entraînant des générateurs électriques, deux batteries de 126 cellules type Sargo, quatre moteurs électriques, la puissance développée étant de 6400ch en surface et 2740ch en plongée

Performances : vitesse maximale 20.4 nœuds en surface 8.75 nœuds en plongée distance franchissable 11000 miles nautiques à 10 nœuds Endurance 48 heures à 2 nœuds en plongée Immersion 76m

Armement (origine) : dix tubes lance-torpilles de 533mm (six avant quatre arrière) avec vingt-quatre torpilles, un canon de 76mm sur le pont. Ultérieurement un canon de 127mm à remplacé le 76mm et des mitrailleuses de 12.7mm installées pour la DCA.

Equipage : six officiers et cinquante-quatre marins

Sous-marins classe Mackerel

USS Mackerel (SS-204) 5

Genèse

Alors que les Salmon et Sargo étaient en construction, une partie des officiers de l’US Navy critiquèrent cette proportion au big is beautiful avec des sous-marins toujours plus gros. Outre le coût, ces sous-marins seraient-ils faciles à produire à grand nombre en temps de guerre ?

Menés par le directeur du General Board, l’amiral Hart, les contempteurs des Fleet Submarine obtiennent la construction de sous-marins plus petits censés effectuer les mêmes missions et les mêmes opérations que les gros fleet submarine.

Ces sous-marins comparables aux type VII allemands ou aux Aurore français étaient également censés pouvoir défendre les bases contre une action ennemie.

Deux sous-marins expérimentaux sont commandés. Baptisés Mackerel et Marlin, ces sous-marins sont développés à partir de 1936. Considérés comme des prototypes à reproduire en grand nombre en temps de guerre, les deux sous-marins sont différents et plus des demi-soeurs que des soeurs.

Ces sous-marins resteront uniques (même si ils sont deux), la guerre de Pologne ne dégénérant pas en conflit mondial ce qui permet une production de grands sous-marins à une cadence certes élevée mais pas déraisonnable pour l’industrie navale américaine.

Carrière opérationnelle

USS Marlin (SS-205) 24

-Le USS Mackerel (SS-204) est mis en service le 17 juin 1941 alors que le USS Marlin (SS-205) est mis en service le 12 novembre 1941, le premier étant construit par Electric Boat à Groton (Connecticut) alors que le second est construit au Portsmouth Navy Yard.

-Stationnés à New London (Mackerel) et Portsmouth Navy Yard (Marlin), ces sous-marins sont utilisés pour l’entrainement et l’expérimentation de systèmes et d’armes notamment de torpilles pour tenter de résoudre le problème de fiabilité des torpilles américaines.

-Quand le conflit éclate, ces sous-marins sont utilisés pour des patrouilles de neutralité mais dès septembre 1952, le Mackerel et le Marlin sont relegués à l’entrainement. Usés par un service intensif, ces sous-marins sont désarmés en novembre 1954 et démolis en 1956.

Caractéristiques Techniques

Mackerel

Déplacement : surface 838 tonnes en plongée 1209 tonnes

Dimensions : longueur 74.09m largeur 5.73m tirant d’eau 3.969m

Propulsion : deux moteurs diesels Electric Boat à entrainement direct, deux batteries à soixante cellules, deux moteurs électriques ElectrIc-Dynamic et deux hélices, la puissance propulsive dévellopée est de 1680ch en surface, 1500ch en plongée

Performances : vitesse maximale 16 nœuds en surface 11 nœuds en plongée distance franchissable 6500 miles nautiques à 10 nœuds Immersion 76m

Armement : six tubes lance-torpilles (quatre avant deux arrière) avec douze torpilles, un canon de 76mm (3 Inch) installé sur le pont

Equipage : 4 officiers et 33 engagés (enlisted)

Marlin

Déplacement : surface 813 tonnes en plongée 1184 tonnes

Dimensions : longueur 72.82m largeur 6.585m tirant d’eau 3.969m

Propulsion : deux moteurs diesels ALCO à entrainement direct, deux batteries à soixante cellules, deux moteurs électriques General Dynamic et deux hélices, la puissance propulsive développée est de 1700ch en surface, 1500ch en plongée

Performances : vitesse maximale 14.5 nœuds en surface 9 nœuds en plongée distance franchissable 7400 miles nautiques à 10 nœuds Immersion 76m

Armement : six tubes lance-torpilles (quatre avant deux arrière) avec douze torpilles, un canon de 76mm (3 Inch) installé sur le pont

Equipage : 4 officiers et 34 engagés (enlisted)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s