Etats Unis (55) destroyers (15)

Destroyers classe Allen M. Summer

USS Allen M. Summer (DD-692) New York Navy Yard 010544

Avant-propos

Les Allen M. Summer sont une évolution des Fletcher. Reprenant la même coque mais disposant de deux gouvernails (ce qui les rendaient plus manœuvrant dans les opérations anti-sous-marines), ces destroyers marquaient un accroissement de l’armement antisurface.

Aux cinq canons en affûts simples des soixante-quatre Fletcher, les américains préférèrent pour leurs nouveaux destroyers six canons en trois affûts doubles, deux à l’avant et un à l’arrière ce qui permettait en conséquence d’augmenter la DCA légère. L’armement en tubes lance-torpilles restait lui identique à savoir dix tubes lance-torpilles répartis en deux plate-formes quintuples.

Seize destroyers (DD-535 à DD-550) sont financés au budget 1947 et mis en service au printemps 1950, arrivant à temps pour renforcer une marine américaine malmenée par son homologue nippone. Seize autres navires (DD-551 à DD-566) sont financés au budget 1948, mis sur cale fin 1948 et mis en service à l’automne 1950.

Ce seront les derniers Allen M. Summer financés et construits, la marine américaine préférant commander dans le cadre du programme de guerre d’avril 1950 un nouveau modèle de destroyer dérivé des Fletcher mais qui étaient plus long de 4.3m, les Gearing.

Sur les trente-deux destroyers de classe Allen M. Summer, quatre ont été coulés, deux si gravement endommagés à la fin du conflit qu’ils ont été démolis peu après la fin de ce dernier. Les vingt-six survivants ont été transformés, seize en DDE, huit en DDH avec un hélicoptère léger biplace (puis un drone) et deux navire de commandement (un pour le Pacifique et un pour l’Atlantique).

Leur carrière dans la marine américaine se termine au milieu des années soixante-dix. Seize vont être alors transférés à l’étranger, deux en Colombie, deux au Chili, quatre à la Grèce, deux à l’Iran, deux à la Chine nationaliste, deux à la Corée et deux à l’Indonésie.

Aujourd’hui, trois destroyers ont été préservés, un aux Etats-Unis, un en Colombie et le dernier à Taiwan.

Carrière opérationnelle

USS Allen M. Summer (DD-535)

USS Allen M. Summer (DD-692) New York Navy Yard 010544

-Le USS Allen M. Summer (DD-535) est mis en service le 4 mai 1950 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 2 janvier 1948.

-Après sa mise en condition opérationelle du 5 au 20 mai, le destroyer leader quitte Norfolk le 22 mai pour rallier le Pacifique le plus rapidement possible, franchissant le canal de Panama les 28 et 29 mai, se ravitaille et charge du matériel à San Diego les 6 et 7 juin puis met cap à l’ouest direction Pearl Harbor où il arrive le 15 juin 1950.

-A la différence des Fletcher, les Allen M. Summer vont opérer en escorte des porte-avions et des cuirassés, suivant le corps de bataille ou les groupes occasionnels de porte-avions.

Le DD-535 participe à la campagne des Philippines, à celle des Salomons, à la bataille de la mer de Corail mais pas au début de la campagne de Nouvelle-Guinée puisqu’il est immobilisé pour un grand carénage à Nouméa du 7 avril au 8 juillet, le destroyer disponible à la fin du mois ralliant la flotte à la fin du mois.

-Cette campagne terminée, le destroyer accompagne les porte-avions en direction des Philippines pour lancer une longue campagne de bombardements préliminaires contre les bases et les points clés de l’armée japonaise aux Philippines, deux mois de bombardements navals et aériens avant le début des opérations amphibies, le premier débarquement ayant eu lieu le 8 mars 1953.

-Cette campagne s’achève pour le Allen M. Summer le 17 septembre quand il est touché par un kamikaze qui provoque la mort de soixante-seize officiers et marins. Le destroyer est remorqué à Ulithi où une base de réparations parfaitement outillée à été installée. Le destroyer mis au sec sur un dock flottant le 1er octobre est immobilisé pour réparations jusqu’au 12 décembre, le destroyer étant à nouveau opérationnel début janvier 1954.

-Il est ensuite engagé dans l’opération Boxer, la reconquête de la Chine et la conquête de Formose engagée en février et qui s’achève en juillet 1954. Il termine la guerre à Formose, opérant depuis le port de Kaoshiung pour sécuriser les lignes de communication américaines.

-Déployé en Asie du Nord-Est jusqu’en septembre 1955, le Allen M. Summer quitte le Japon et Yokohama le 27 septembre, relache à Pearl Harbor du 4 au 8 octobre, est à San Diego du 15 au 18 octobre avant de rallier Bremerton le 21 octobre 1955.

-Désarmé le 5 novembre 1955 et placé sous cocon, il est réactivé le 17 janvier 1958 pour être transformé en DDE. Il est immobilisé au Puget Sound Navy Yard du 21 janvier au 2 septembre 1958, étant à nouveau disponible à la mi-septembre, restant stationné à Bremerton dans le nord-ouest des Etats-Unis.

Les travaux transformant un Allen M. Summer en DDE voit la modernisation des capteurs _radars et sonar_ , le remplacement de la tourelle II de 127mm par un mortier ASM de 305mm, le débarquement d’une plate-forme quintuple de tubes lance-torpilles, le remplacement des canons de 20 et de 40mm par trois affûts doubles automatiques de 76mm. Ultérieurement, le mortier ASM est remplacé par un lanceur octuple Asroc et un lance-roquettes ASM de 375mm remplace un affût double de 76mm, les tubes lance-torpilles ASF étant remplacés par des tubes ASM.

-Dans cette configuration, le Allen M. Summer va opérer dans la flotte du Pacifique à Bremerton de 1958 à 1963, à Pearl Harbor de 1964 à 1969 avant de rallier Subic Bay et la 7ème flotte qui opérait également depuis Okinawa et Yokohama.

-Engagé au Vietnam pour le contrôle océanique et l’appui-feu des troupes au sol, le destroyer est désarmé à San Diego le 8 septembre 1975 après vingt-cinq ans de carrière.

-Mis en réserve, il sert de réserve de pièces détachées pour ses sister-ship encore en service jusqu’au moment où il est rayé du Naval Vessel Register (2 février 1980) et démoli.

USS Moale (DD-536)

USS Moale (DD-693) 8.jpg

-Le USS Moale (DD-536) est mis en service le 12 mai 1950 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 8 avril 1948.

-La guerre ayant éclaté dans le Pacifique, le destroyer subit une mise en condition accélérée du 13 au 25 mai et quitte le Charleston Navy Yard le lendemain 26 mai direction Pearl Harbor, franchissant le canal de Panama les 1er et 2 juin, se ravitaillant et chargeant du matériel à San Diego les 9 et 10 juin avant de mettre cap à l’ouest direction Pearl Harbor où il arrive le 18 juin 1950.

-Engagé aux Philippines début juillet, il termine cette campagne indemne (octobre 1950) mais victime d’une collision avec son sister-ship Ingraham le 17 novembre 1950 au large de Pearl Harbor, le DD-536 doit passer six semaines en réparations, ne revenant au combat qu’en janvier 1951.

-Participant à la campagne des Salomons, le Moale est endommagé par un destroyer japonais le 7 septembre 1951 ce qui l’oblige à passer deux mois en réparations à Nouméa du 17 septembre au 21 novembre, n’étant à nouveau disponible qu’à la mi-décembre.

-Engagé dans la bataille de la mer de Corail puis dans la campagne de Nouvelle-Guinée, le destroyer ne manque pas la Deuxième Campagne des Philippines.

-Le 2 juin 1953 alors qu’il naviguait au nord de l’île de Luzon, le Moale est frappé par deux avions-suicide d’une vague de douze kamikaze qui coula un pétrolier et endommagea sérieusement un transport de troupes.

-Devenu une annexe de l’enfer, il coule moins d’une heure après avoir été frappé ne laissant que 180 survivants récupérés par les navires présents à proximité.

USS Ingraham (DD-537)

USS Ingraham (DD-694) mai 1944.jpg

-Le USS Ingraham (DD-537) est mis en service le 17 mai 1950 après vingt-sept mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 février 1948.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 18 au 30 mai, quittant Boston le 2 juin direction les Philippines. Il franchit le canal de Panama les 9 et 10 juin, se ravitaille et charge du matériel à San Diego les 18 et 19 juin avant d’arriver à Pearl Harbor le 27 juin 1950 au matin.

-C’est en escorte d’un convoi de troupes et de matériel qu’il quitte les eaux hawaïennes le 30 juin, arrivant aux Philippines le 11 juillet 1950 pour tenter de repousser les forces japonaises dans un contexte rendu difficile par une supériorité aérienne japonaise liée à la conquête rapide des principales bases aériennes du pays.

-Le 17 novembre 1950, il entre en collision avec son sister-ship Moale. Sérieusement endommagé, il doit rallier Pearl Harbor pour être réparé, le DD-537 y étant immobilisé pendant six semaines du 30 novembre 1950 au 15 janvier 1951, étant à nouveau disponible à la fin du mois, ralliant alors la mer de Corail et la Nouvelle-Calédonie où le sort de la guerre dans le Pacifique semblait devoir se jouer.

-Endommagé par les bombardiers japonais le 8 mai 1951, il est immobilisé pour réparations à Nouméa du 15 mai au 12 juillet 1951, terminant la campagne des Salomons (septembre 1951) avant de repousser la tentative d’invasion japonaise en Nouvelle-Calédonie en octobre.

-Il participe successivement à la bataille de la mer de Corail (mars 1952), à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis à la campagne Mariannes-Caroline d’avril à septembre 1953, le destroyer subissant un petit carénage à Ulithi du 2 octobre au 17 décembre 1953.

-Disponible début janvier 1954, le destroyer retrouve ensuite la flotte au large des Philippines pour la fin de la campagne début février, le destroyer restant déployé dans l’archipel pour assurer le nettoyage des îles encore occupées par les japonais.

-Toujours déployé aux Philippines en septembre 1954, le destroyer rallie les Etats-Unis en février 1955, étant désarmé à Bremerton le 7 mars 1955.

-Le 14 mars 1962, le Ingraham est réactivé pour être transformé en destroyer porte-hélicoptères destiné à la flotte du Pacifique. Immobilisé au Puget Sound Navy Yard du 21 mars au 4 novembre 1962, étant officiellement remis en service le 1er décembre avec San Diego pour port d’attache.

Les travaux consistent en l’installation d’un hangar et d’une plate-forme juste derrière la tourelle III de 127mm, le débarquement de la DCA légère et des tubes lance-torpilles ASF, l’embarquement deux lance-roquettes ASM et deux plate-formes triples lance-torpilles ASM. Ultérieurement, la tourelle II de 127mm fût remplacée par un affût double de 76mm. Quand à l’aviation, un petit hélicoptère biplace Hiller fût remplacé ensuite par deux drones DASH mais ces deux systèmes ne furent guère efficaces.

-Le USS Ingraham (DD-537) est désarmé le 14 février 1976 après avoir participé à la guerre du Vietnam. Rayé du Naval Vessel Register le 4 mars, il est transféré à la marine impériale iranienne où il devient le Badr. Son sort final est incertain, l’Iran ayant renversé le Shah en 1983 et devenu une république islamique et le destroyer n’est visiblement plus opérationnel depuis 1994.

USS Cooper (DD-538)

USS Cooper (DD-695) New York Navy Yard mars 1944.jpg

-Le USS Cooper est mis en service le 21 mai 1950 après vingt-sept mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 17 février 1948.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 22 mai au 7 juin 1950, se ravitaillant à Mayport (Floride) pour mettre cap à l’ouest direction le Pacifique, franchissant le canal de Panama les 14 et 15 juin, relachant et chargeant du matériel à San Diego du 22 au 24 juin avant de mettre cap sur Pearl Harbor où il arrive le 2 juillet 1950.

-Il quitte les eaux hawaïennes une semaine plus tard pour rallier les Philippines, assurant la couverture des porte-avions et des cuirassés qui tentent de repousser l’invasion japonaise. Il termine cette campagne sans une seule égratignure.

-Une fois les Philippines tombées, l’important est de couvrir la barrière malaise et le Cooper va opérer avec des navires français, britanniques et néerlandaises dans une défense désespérée de la Malaisie et des Indes Néerlandaises mais sans succès, les dernières forces alliées étant chassées en février quand chute les Indes Néerlandaises. La Nouvelle-Guinée sous mandat australien (à l’exception de Port Moresby) tombe dans la foulée, rendant obligatoire la défense des Salomons et de la Nouvelle-Calédonie.

-Le 8 juin 1951, il est sévèrement endommagé lors d’une collision avec un sous-marin japonais qu’il surprend en surface. Son maintien à flot est un véritable miracle et c’est seulement le 20 juin qu’il rejoint Nouméa à la remorque.

-La base de Nouméa étant insuffisament équipée pour les travaux, le destroyer y subit des réparations d’urgence du 22 juin au 4 août pour lui permettre de rallier le Mare Island Navy Yard le 25 août. Il est en travaux du 27 août au 7 novembre 1951, étant à nouveau disponible à la fin du mois, ralliant Nouméa pour assurer la protection des groupes amphibies.

-Il ne participe donc pas à la bataille de la mer de Corail (mars 1952) mais est engagé pleinement dans la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis dans la Deuxième Campagne des Philippines déclenchée en mars 1953 et qui s’achève en février 1954 bien que dès décembre, le gros des combats soient terminés.

-Engagé à Iwo Jima et Okinawa, le destroyer y est gravement endommagé le 15 avril 1954 par deux kamikazes qui s’écrasent sur le navire faisant 178 morts. Le destroyer est remorqué sur l’île de Leyte en baie de San Pedro où une base avancée de réparation à été établie.

-L’inspection révèle des dégâts tels que les américains renoncent à le réparer. Il est remorqué à San Diego en juin 1954. Rayé du Naval Vessel Register le 8 septembre 1955, il est privé de toutes les pièces récupérables puis vendu à la démolition en mars 1956 et démantelé.

USS English (DD-539)

USS English (DD-696) et USS Taylor (DD-468).jpg

-Le USS English (DD-539) est mis en service le 17 mai 1950 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 7 janvier 1948.

-Après sa mise en condition opérationnelle du 18 au 31 mai, le destroyer se ravitaille au Charleston Navy Yard pour rallier le plus vite possible le Pacifique.

-Il quitte la Caroline du Sud le 2 juin, intervient en soutien d’un convoi pétrolier assaillit par des sous-marins allemands (4 au 9 juin) avant de mettre cap à l’ouest, se ravitaillant à Guantanamo le 12 juin, franchit le canal de Panama les 15 et 16 juin avant de rallier San Diego le 23 juin 1950.

-Après avoir chargé du matériel et s’être ravitaillé, le destroyer reprend la mer le 25 juin direction Pearl Harbor où il arrive le 3 juillet 1950. Il met ensuite cap sur les Philippines où il participe à cette première campagne, détaché au soutien des forces terrestres, ressortant indemne de cette campagne.

-Du 1er novembre 1950 au 14 septembre 1951, le destroyer va assurer des missions d’escorte qu’il s’agisse de grandes unités de combat, de navires de soutien ou de navires marchands.

Il est immobilisé pour un petit carénage au Pearl Harbor Navy Yard du 24 septembre au 2 novembre, le destroyer disponible à la mi-novembre, ralliant alors la mer de Corail pour participer à des combats qui ne sont plus de la campagne des Salomons et qui ne sont pas encore ceux de la campagne de la Nouvelle-Guinée.

-Il participe à la bataille de la mer de Corail (février 1952) puis à la campagne de Nouvelle-Guinée qui voit le destroyer être sérieusement endommagé le 14 décembre 1952 par un bombardement aérien japonais.

Remorqué à Nouméa le 26 décembre, il subit des travaux d’urgence du 27 décembre 1952 au 4 février 1953 avant de rallier le Mare Island Navy Yard le 24 février, les travaux de remise de remise en état immobilisant le destroyer du 25 février au 1er juin, le destroyer étant à nouveau disponible à la mi-juin.

-Il rallie les Philippines au début du mois de juillet 1953, couvrant cuirassés et porte-avions qui vont repousser les restes de la marine impériale japonaise et appuyer Marines et G.I charger de reconquerir le Commonwealth of Phillipina. La campagne s’achève en février 1954 et le destroyer suit les porte-avions et les cuirassés engagés dans l’opération Boxer et l’opération Phenix.

-Endommagé par une mine japonaise le 4 juillet 1954, le destroyer est immobilisé à Cam-Ranh du 18 juillet au 30 août, étant à nouveau disponible à la mi-septembre, opérant depuis Yokohama jusqu’au 14 septembre 1959 quand il reçoit l’ordre de rallier la côte….est. Il relache à Pearl Harbor du 22 au 25 septembre, à San Diego du 2 au 7 octobre, franchit le canal de Panama les 15 et 16 octobre, relache à La Havane du 20 au 24 octobre avant d’arriver à Philadelphie le 31 octobre 1959.

-Du 5 novembre 1959 au 17 mars 1960, le destroyer est transformé en Destroyer Command Ship (DCS) perdant sa tourelle II de 127mm remplacée par un rouf pour un état-major, des équipements radios supplémentaires, la DCA légère étant remplacée par deux affûts doubles de 76mm, les affûts lance-torpilles et les armes ASM sont également débarquées.

Stationné à Norfolk, il opère au profit de l’Atlantic Fleet jusqu’à son désarmement survenu le 14 juin 1971. Rayé du Naval Vessel Register le 4 mars 1972, il est démoli quelques mois plus tard.

USS Charles S. Sperry (DD-540)

USS English (DD-696) et USS Taylor (DD-468)

 

-Le USS Charles S. Sperry (DD-540) est mis en service le 11 mai 1950 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 4 avril 1948.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 12 au 31 mai 1950 puis après s’être ravitaillé à Mayport, le sixième destroyer de classe Allen M. Summer met cap à l’ouest le 2 juin, franchit le canal de Panama les 8 et 9 juin, relache à San Diego du 16 au 18, poursuivant alors sa route direction Pearl Harbor où il arrive le 28 juin 1950.

-Une semaine plus tard, le 5 juillet 1950, le destroyer rallie les Philippines pour participer à la première campagne des Philippines y opérant jusqu’au début du mois d’octobre sans aucun dommage. Il enchaine par des escortes de grandes unités jusqu’en janvier 1952, participant à la campagne des Salomons.

-Immobilisé pour un petit carénage du 7 janvier au 13 mars, le destroyer rallie début avril la mer de Corail pour participer aux opérations préparatoires à la campagne de Nouvelle-Guinée puis à la campagne proprement dite, campagne qui le voit être endommagé le 4 décembre 1952, imposant un passage sur l’un des dock-flottant de la Guadalcanal Advanced Repair Base du 15 décembre 1952 au 7 février 1953, le destroyer ralliant la Nouvelle-Guinée pour préparer la Deuxième Campagne des Philippines (mars 1953-février 1954).

-Endommagé par un kamikaze le 17 janvier 1954, le destroyer est en réparations en baie de San Pedro sur l’île de Leyte du 20 janvier au 15 mars, étant à nouveau disponible début avril, le destroyer ralliant Okinawa pour participer à la dernière grande opération de la guerre, les combats s’achevant en juin 1954.

-Le destroyer va alors opérer en escorte des cuirassés et des porte-avions jusqu’à la fin du conflit en septembre 1954, restant déployé au Japon jusqu’au 27 décembre quand il met cap à l’est direction les Etats-Unis. Il arrive à San Diego via Pearl Harbor le 15 janvier 1955.

-Désarmé le 4 février 1955, le destroyer est réactivé le 7 février 1959 pour être transformé en DDE destiné à la flotte de l’Atlantique. Les travaux ont lieu du 10 février au 12 août, le destroyer étant officiellement remis en service à la fin du mois.

-Il quitte San Diego le 5 septembre 1959, franchit le canal de Panama les 12 et 13 septembre, relache à La Nouvelle-Orléans du 17 au 21 septembre avant d’arriver à Norfolk le 25 septembre 1959.

-Après seize ans de carrière, le destroyer est désarmé le 4 octobre 1975. Rayé du Naval Vessel Register le 8 mars 1976, il est transféré à la marine colombienne, devenant l’ARC Santander (D-01).

-Après quatorze ans de carrière, le destroyer est désarmé le 7 juin 1990. Menacé de démolition, il est finalement préservé comme musée à Carthagène. Il y est toujours en 2017.

USS Ault (DD-541)

USS Ault (DD-698) 300544.jpg

-Le USS Ault (DD-541) est mis en service le 1er juin 1950 après trente mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 21 décembre 1947.

La mise en service était initialement prévu en janvier 1950 mais un incendie survenu le 8 octobre 1949 alors que le destroyer était en achèvement à flot à retardé cette mise en service, imposant la reconstruction d’un quart du navire.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 5 au 20 juin, se ravitaille à Norfolk le 21 puis met cap à l’ouest direction le Pacifique qui s’est embrasé trois mois plutôt.

Il se ravitaille à Guantanamo le 26, franchit le canal de Panama les 30 juin et 1er juillet, relâche à San Diego du 8 au 11 juillet puis met cap à l’ouest direction Pearl Harbor où il arrive le 22 juillet 1950.

-Il ne s’attarde pas dans les eaux hawaïennes, quittant Oahu dès le 25 juillet direction les Philippines où il arrive le 5 août, connaissant son baptême du feu le lendemain. Il ressort indemne de cette première campagne.

-Ralliant Nouméa en novembre 1950, il est endommagé au cours d’un abordage avec un paquebot australien amenant en Nouvelle-Calédonie une division destinée à renforcer la défense de l’île alors que la Nouvelle-Guinée _mandat australien_ était sur le point de succomber aux assauts japonais qui semblaient irresistibles. Il est immobilisé pour réparations à Nouméa jusqu’à la fin de l’année.

-Il participe à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) puis à la défense de Nouméa et de la Nouvelle-Calédonie (octobre 1951), étant légèrement endommagé à plusieurs reprises mais les dégâts ne sont pas suffisamment graves pour nécessiter un passage au bassin ou une immobilisation de longue durée.

-Il enchaine par la bataille de la mer de Corail (15 mars 1952) et la campagne de Nouvelle-Guinée assurant tantôt l’escorte des grandes unités tantôt l’appui-feu des troupes au sol (juillet 1952-janvier 1953).

-Il participe ensuite à la Deuxième Campagne des Philippines à partir de mars 1953. Le 27 juin 1953, il surprend un convoi japonais au large de l’île de Panay, coulant deux caboteurs et un pétrolier mais se heurte à quatre destroyers surgissant du brouillard. Il encaisse deux torpilles et une volée d’obus de 127mm, coulant en quelques minutes ne laissant qu’une poignée de survivants.

USS Waldron (DD-542)

USS Waldron (DD-699) 130744

-Le USS Waldron (DD-542) est mis en service le 5 juin 1950 après trente-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 1er septembre 1947.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 6 au 20 juin 1950 avant de se ravitailler au Boston Navy Yard le 21, appareillant le lendemain pour rallier le Pacifique.

Il franchit le canal de Panama les 29 et 30 juin, relâche à San Diego du 7 au 10 juillet avant de mettre cap à l’ouest le lendemain pour Pearl Harbor, arrivant à destination le 21 juillet 1950.

-Le 28 juillet 1950 il met cap à l’ouest direction les Philippines. Il y opère jusqu’en octobre soit jusqu’à la fin du conflit, étant endommagé à deux reprises, la première fois lors d’un mitraillage par la chasse japonaise et la seconde fois par une bombe qui tombe à l’avant.

-Après quelques réparations rapides auprès d’un navire-atelier installé à Nouméa, le destroyer va couvrir l’envoi aux Salomons de renforts américains, britanniques et australiens destinés à contrer l’avancée nippone, les troupes japonaises ayant commencé à avancer dès le mois de février dans la foulée de la conquête de la Nouvelle-Guinée.

-La campagne des Salomons dure six mois de mars à septembre 1951, le destroyer n’étant pas gravement endommagé. Le 7 octobre 1951 lors d’une attaque aérienne japonaise sur Nouméa, le Waldron est sérieusement endommagé par deux bombes.

-Il subit des réparations d’urgence du 8 au 20 octobre avant de rallier Pearl Harbor le 30 pour une remise en état complète, remise en état doublée d’un petit carénage, les travaux étant exécutés du 1er novembre 1951 au 17 janvier 1952, étant à nouveau disponible à la fin du mois, ne tardant pas à rallier la mer de Corail pour participer aux opérations préliminaires à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953).

-Il participe ensuite à la campagne Carolines-Marianne (avril-septembre 1953), assurant la protection des grandes unités _cuirassés et porte-avions_ mais également l’appui-feu des troupes au sol. La campagne terminée, le destroyer participe à la sécurisation de la base de réparation d’Ulithi jusqu’à la fin de l’année.

-Il est ensuite engagé à Iwo Jima et à Okinawa (février-juin 1954) avant de couvrir les cuirassés et les porte-avions qui opèrent au large des côtes japonaises et ce jusqu’à la fin du conflit.

-Rentré aux Etats-Unis en novembre 1954, le destroyer arrivé à San Diego le 14 novembre est désarmé le 14 janvier 1955.

-Réactivé le 8 janvier 1959, il est transféré au Long Beach Naval Shipyard pour être transformé en DDH. Il est en travaux du 12 janvier au 14 juin 1959, étant officiellement remis en service le 2 juillet 1959.

-Après seize ans de service dont deux déploiements au Vietnam, le destroyer est désarmé le 2 juin 1975. Rayé du Naval Vessel Register le 8 septembre 1975, il est transféré à la marine indonésienne où il devient le Djakarta. Arrivé dans son nouveau pays le 14 février 1976, il va servir jusqu’au 14 septembre 1999 quand l’absence de pièces détachées puis un incendie le 3 octobre 1999 entraine son désarmement.

-Rendu aux américains, il est vendu à la démolition et démantelé en Inde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s