Etats Unis (54) destroyers (14)

USS Stephen Potter (DD-528)

USS Stephen Potter (DD-538) 2
-Le USS Stephen Potter (DD-528) est mis en service le 17 mai 1949 après trente-mois de construction, la mise sur cale à lieu le 12 décembre 1946 et la mise en service était prévue en février 1949 mais un incendie survenu le 4 octobre 1948 à retardé sa mise en service.


-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 18 au 31 mai avant une période de travaux complémentaires/réparations au Charleston Navy Yard du 2 au 16 juin, le destroyer étant considéré comme apte au combat le 19 juin 1949.

-Affecté à Pearl Harbor, le destroyer quitte la Caroline du Sud le 25 juin, relâche à La Nouvelle-Orléans du 29 juin au 3 juillet, à Vercacruz du 5 au 9 juillet, franchit le canal de Panama les 12 et 13 juillet, relâche à San Diego du 14 au 21 juillet avant de mettre cap à l’ouest, arrivant dans son port d’attache le 2 août 1949.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était immobilisé pour une avarie de chaudière. Ne pouvant manœuvrer, il encaisse deux bombes, abattant quatre avions japonais, recevant une citation, maigre consolation pour les familles de 37 officiers et marins tués.

-A flot, les munitions sont débarquées, les corps des marins débarqués et inhumés à terre. Échoué sur un dock flottant le 25 mars 1950, il passe deux mois de réparations jusqu’au 27 mai, effectuant ses essais à la mer du 28 au 31 mai puis sa remise en condition du 2 au 16 juin 1950.

-Il est engagé aux Philippines contre la marine et l’armée japonaise sans être endommagé. Rentré à Pearl Harbor le 12 octobre 1950, il enchaîne par six mois à escorter des convois en direction de Midway, Nouvelle-Calédonie ou de l’Australie.

-Il rallie les Salomons en mai 1951, opérant en escorte des convois et des navires amphibies les protégeant contre les destroyers, les sous-marins et les avions japonais, bombardant la terre pour couvrir la mise à terre des Marines et des G.I qui multiplient les débarquements tactiques pour tourner le dispositif japonais et éviter de coûteux assauts frontaux.

-Endommagé par un destroyer japonais le 17 septembre 1951, il est réparé à Nouméa, ralliant la zone début novembre pour des patrouilles «recherche et destruction». Il participe ensuite à la bataille de la mer de Corail (mars 1952) et à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953).

-Il participe ensuite à la Deuxième Campagne des Philippines (mars 1953-février 1954) jusqu’au 7 juin 1953 quand il est endommagé par un kamikaze qui tombe à l’avant du navire tuant dix-neuf marins.

Il subit des réparations provisoires à Pearl Harbor (19 au 30 juin) avant de rallier le Puget Sound Navy Yard le 10 juillet pour trois mois de réparations et de remise en état du 12 juillet au 15 octobre 1953, le destroyer étant à nouveau opérationnel à la fin du mois, ralliant les Philippines pour participer à la fin de la campagne.

-Il est ensuite engagé dans les différentes phases de l’opération Boxer, terminant le second conflit mondial dans le nord du Japon où il opère jusqu’au 12 septembre 1955 quand il met cap sur Bremerton y arrivant le 24 septembre pour subir un grand carénage jusqu’au 17 mars 1956.

-Stationné à Bremerton, il est désarmé le 4 juin 1958. Rayé du Naval Vessel Register le 11 septembre 1958, il est transféré à la marine péruvienne où il est rebaptisé BAP (Buque de la Armada Peruviana) Carvajal, le destroyer arrivant à Callao le 4 janvier 1959.

-Après vingt-trois ans de service, le BAP Carvajal est désarmé le 12 février 1982. Vendu à la démolition, il est démantelé au Pérou.

USS Tingey (DD-529)

USS Tingey (DD-539)

-Le USS Tingey (DD-529) est mis en service le 7 juillet 1949 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 3 mai 1947.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 10 au 25 juillet avant une période de travaux complémentaires/réparations au Charleston Navy Yard du 28 juillet au 12 août, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 15 août 1949.

-Affecté lui aussi à Pearl Harbor, le Tingey appareille de Charleston le 22 août, relâche à Miami du 25 au 29 août, à La Havane du 3 au 8 septembre, franchit le canal de Panama les 11 et 12 septembre, relâche à San Diego du 20 au 25 septembre, mettant le lendemain cap à l’ouest direction les eaux hawaïennes où il arrive le 4 octobre 1949.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était absent de Pearl Harbor, le destroyer étant en escale à Midway et à l’annonce de l’attaque, le DD-529 reçoit l’ordre de rester à Midway pour couvrir l’archipel contre une potentielle attaque japonaise.

-Il reste déployé dans la région jusqu’en mars 1951, coulant deux sous-marins même si il faudra attendre 1975 pour que ces victoires soient confirmés.

-Il rallie alors la Nouvelle-Calédonie pour en assurer la défense, étant aux premières loges pour repousser la tentative d’invasion japonaise en octobre, le destroyer étant endommagé par une bombe nécessitant plusieurs semaines de réparations jusqu’au début du mois de novembre.

-Il assure ensuite des missions d’escorte de convois et de navires amphibies de novembre 1951 à mai 1953 au large de la Nouvelle-Guinée puis des Philippines. Il subit alors un petit carénage du 1er juin au 3 septembre 1953 à Nouméa, le destroyer disponible à la mi-septembre étant ensuite engagé aux Philippines pour participer à la suite et à la fin de la Deuxième Campagne.

-Engagé ensuite en Chine et à Formose, le destroyer quitte l’Asie du Nord-Est le 8 janvier 1955 direction San Diego où il arrive le 15 février 1955. Il subit un grand carénage du 2 mars au 8 septembre 1955, subissant ses essais du 9 au 12 septembre puis sa remise en condition du 14 au 28 septembre.

-Déployé à San Diego, il est désarmé le 4 mars 1959. Rayé du Naval Vessel Register le 17 juin 1959, il est transféré à l’Argentine. Rebaptisé ARA Hippolito Bouchard, il sert dans la marine argentine jusqu’au 14 décembre 1977 date de son désarmement après un incendie de machine. Il est vendu à la démolition et démantelé en Inde.

USS Twining (DD-530)

USS Twining (DD-540) 6

-Le USS Twining (DD-530) est mis en service le 21 juillet 1949 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 mai 1947.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 23 juillet au 7 août avant une période de travaux complémentaires/réparations au Norfolk Navy Yard du 10 au 24 août, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 27 août.

-Affecté à Pearl Harbor, le destroyer quitte la Virginie le 5 septembre, relâche à Miami du 9 au 12 septembre, à La Havanne du 14 au 18 septembre, franchit le canal de Panama les 21 et 22 septembre, relâche à San Diego du 29 septembre au 2 octobre, mettant cap à l’ouest le lendemain pour arriver dans les eaux hawaïennes après dix jours de mer le 13 octobre 1949.

-Le 21 mars 1950, il était à quai à Pearl Harbor. Ayant mis ses chaudières sous pression pour un exercice, il peut appareiller dès les premières explosions et rallier la haute-mer, assurant une double mission: défense antiaérienne de la base (neuf avions revendiqués mais seulement quatre accordés) et défense anti-sous-marine et anti-surface.

-Participant à la première campagne des Philippines (avril-octobre 1950), il est endommagé par l’aviation japonaise le 7 juillet 1950 ce qui l’oblige à subir deux semaines de réparations à Nouméa.

-Après la fin de cette campagne, le destroyer est engagé dans la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) puis défend la Nouvelle-Calédonie contre une offensive japonaise, la dernière offensive majeure de l’armée nippone.

-Il subit un petit carénage du 1er novembre au 21 février, étant disponible début mars, à temps pour participer à la bataille de la mer de Corail puis à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953).

-Endommagé dans une collision avec un cargo chargé de matériel le 21 février à Pearl Harbor, il est immobilisé pour réparations du 25 février au 2 mai 1953, ralliant après remise en condition les Carolines et les Mariannes pour participer à cette campagne jusqu’à sa fin.

-D’octobre 1953 à juin 1954, il assure l’escorte de groupes de soutien au profit des groupes de porte-avions, coulant deux sous-marins japonais et détruisant plusieurs d’hydravions d’observation.

-Il subit un carénage du 7 août 1954 au 12 janvier 1955 au Long Beach Naval Shipyard, étant à nouveau disponible début février, opérant au sein de la 1ère flotte depuis Pearl Harbor.

-Le Twining est désarmé le 14 mars 1958. Rayé du Naval Vessel Register le 8 juin, il est transféré à la Chine nationaliste réfugiée à Taïwan et à Haïnan. Rebaptisé ROCS Kwai-Yang, il est officiellement remis en service le 1er septembre 1958. Il est désarmé le 25 juin 1984 et démoli à Kaoshiung.

USS Yarnall (DD-531)

USS Yarnall (DD-541) 2

-Le USS Yarnall (DD-531) est mis en service le 8 octobre 1949 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 septembre 1947.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 9 au 23 octobre avant une période de travaux complémentaires/réparations au Boston Navy Yard du 26 octobre au 8 novembre, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 12 novembre 1949.

-Affecté à Pearl Harbor, le destroyer quitte le Massachusetts le 20 novembre, relâche à Miami du 23 au 28 novembre, à Port au Prince du 2 au 6 décembre, franchit le canal de Panama les 9 et 10 décembre, relâche à San Diego du 17 au 26 décembre, mettant cap à l’ouest le lendemain pour rallier son port d’attache le 6 janvier 1950.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à quai à Pearl Harbor, achevant une période d’entretien après un exercice de deux semaines. Il encaisse une bombe qui provoque la mort de sept marins et huit jours de réparations.

-Engagé aux Philippines, il est plus sévèrement endommagé le 8 août 1950 par des bombardiers japonais encaissant trois bombes qui font 77 morts. Sauvé in-extremis, il est remorqué à Pearl Harbor le 22 août pour des réparations provisoires du 24 août au 7 septembre, appareillant pour le Mare Island Navy Yard où il arrive le 18 août. Il va être immobilisé pour réparations du 25 août 1950 au 7 février 1951, étant à nouveau disponible à la fin du mois. Il rallie alors les Salomons pour participer à la campagne jusqu’à la fin sans être sérieusement endommagé.

-Il est ensuite engagé dans la bataille de la mer de Corail (mars 1952) puis dans la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) étant endommagé le 4 décembre 1952 par une mine, l’obligeant à rallier Nouméa pour subir un mois et demi de réparations, étant opérationnel début février 1953, enchaînant par la Deuxième Campagne des Philippines (mars 1953-février 1954).

-Il participe ensuite aux opérations d’Iwo Jima et d’Okinawa, terminant la guerre à Okinawa en septembre 1954, restant déployé dans la région jusqu’au 7 avril 1955 quand il met cap à l’est direction…….Norfolk. Il fait escale à Yokohama (14 au 17 avril), Pearl Harbor (25 au 28 avril), à San Diego (5 au 7 mai), franchit le canal de Panama les 14 et 15 mai, relâche à La Nouvelle-Orléans du 18 au 22 mai, à Miami du 25 au 27 mai avant d’arriver à Norfolk le 30 mai.

-Il subit un grand carénage au Norfolk Navy Yard du 1er juin 1955 au 17 mars 1956, étant à nouveau opérationnel au début du mois d’avril.

-Désarmé le 4 février 1960 et rayé du Naval Vessel Register le 10 mars, le destroyer est transféré à l’Italie où il devient le Lupo,arrivant dans son nouveau pays en septembre 1960. Désarmé le 15 novembre 1975, le destroyer est rendu aux américains qui procèdent à son démantèlement à La Spezia.

USS Boyd (DD-532)

USS Boyd (DD-544)

-Le USS Boyd (DD-532) est mis en service le 22 octobre 1949 après vingt-sept mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 juillet 1947.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 25 octobre au 8 novembre aux Caraïbes rayonnant depuis la base navale de Guantanamo avant de subir une période de travaux complémentaires/réparations au Charleston Navy Yard du 12 au 26 novembre, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 30 novembre 1949.

-Affecté lui aussi à Pearl Harbor, le antépénultième destroyer de classe Fletcher quitte la Caroline du Sud le 3 décembre, relâche à La Nouvelle-Orléans du 7 au 11 décembre, franchit le canal de Panama les 15 et 16 décembre, relâche à San Diego du 23 au 28 décembre avant de mettre cap à l’ouest, arrivant à destination le 9 janvier 1950.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était mouillé dans la rade de Pearl Harbor. Miraculeusement épargné par les bombes, le destroyer peut appareiller le lendemain pour sécuriser les eaux hawaïennes, mission dont il va s’acquitter jusqu’en septembre quand il est chargé de protéger l’évacuation des troupes américano-Philippines de l’archipel en direction de la Nouvelle-Calédonie.

-Il est ensuite engagé à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) mais ne participe pas à la défense de Nouméa et de la Nouvelle-Calédonie, étant immobilisé pour une avarie de turbine jusqu’à la fin de l’année.

-Il assure la protection des cuirassés et des porte-avions de la Pacific Fleet durant la bataille de la mer de Corail (mars 1952), la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis la campagne des Mariannes-Carolines (avril-septembre 1953), subissant un grand carénage au Mare Island Navy Yard du 5 octobre 1953 au 30 mars 1954, les travaux ayant été prolongé après un incendie accidentel le 2 mars.

-A nouveau disponible à la mi-avril, le destroyer rallie Okinawa pour participer à cette campagne qui s’achève au mois de juin. Il couvre ensuite les porte-avions et les cuirassés qui attaquent le Japon, renforçant l’action des bombardiers lourds. Il termine la guerre à Okinawa.

-Il quitte l’archipel le 8 février 1955, relâche à Yokohama du 13 au 18 février, à Pearl Harbor du 25 février au 1er mars, à San Diego du 8 au 11 mars, franchit le canal de Panama les 19 et 20 mars, relâche à Miami du 25 au 28 mars avant d’arriver à Norfolk le 31 mars.

-Après un grand carénage du 5 avril au 2 novembre 1955, le destroyer est officiellement réaffecté à la flotte de l’Atlantique. Sa transformation en DDE un temps envisagée est finalement abandonnée.

-Désarmé le 14 décembre 1958, il est rayé du Naval Vessel Register le 17 février 1959 puis transféré le lendemain à la Turquie, le destroyer étant rebaptisé Iskenderun. Il va y servir jusqu’au 14 mai 1988 soit une carrière presque quarante ans. Il est vendu à la démolition et démantelé en 1990.

USS Bradford (DD-533)

USS Bradford (DD-545) 8

-Le USS Bradford (DD-533) est mis en service le 7 janvier 1950 après vingt-quatre mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 2 janvier 1948.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle dans le Golfe du Mexique depuis La Nouvelle-Orléans du 11 au 25 janvier avant une période de travaux complémentaires /réparations au Charleston Navy Yard du 28 janvier au 10 février, le destroyer étant considéré comme opérationnel le 12 février 1950.

-Il appareille de Charleston le 15 février, relâche à La Havanne du 20 au 23 février, franchit le canal de Panama les 26 et 27 février, se ravitaille à San Diego le 6 mars avant de mettre cap sur Pearl Harbor où il arrive le 15 mars, moins d’une semaine avant l’attaque japonaise à laquelle il échappe, étant à la mer au moment de l’attaque.

-Endommagé le 15 juin 1950 lors de la Première Campagne des Philippines, il est réparé à Nouméa auprès d’un navire-atelier américain le temps qu’une véritable base adaptée aux navires américains soit installée suite à un accord franco-américain sur l’utilisation réciproque des bases aériennes, navales et terrestres (accord du 15 mars 1950).

-A nouveau disponible à la mi-juillet, il participe aux combats aux Philippines jusqu’à la fin de la campagne avant de rallier Nouméa où il va être basée jusqu’en janvier 1952 assurant patrouilles et escortes notamment lors de la campagne des Salomons (mars-septembre 1951).

-Endommagé par une torpille lors de la bataille de la mer de Corail le 14 mars 1952, il rallie Nouméa le 22 mars pour des réparations provisoires exécutées du 25 mars au 15 avril avant que le destroyer ne rallie San Diego le 2 mai via Pearl Harbor. Il est immobilisé pour réparations du 5 mai au 15 août, les réparations ayant été accompagnées d’un petit carénage.

-A nouveau disponible début septembre, le destroyer rallie la Nouvelle-Guinée pour participer à la fin d’une campagne qui marque le véritable début de la contre-offensive américaine dans la région.

-Cette campagne achevée (janvier 1953), le destroyer prépare la Deuxième Campagne des Philippines à laquelle il participe jusqu’à la fin sans être sérieusement endommagé. Il subit un petit carénage à Nouméa du 10 février au 25 avril, étant à nouveau disponible à la mi-mai, participant alors à la conquête d’Okinawa, dernier archipel avant le tant espéré et tant redouté débarquement au Japon.

-Quand le Japon capitule, le destroyer couvrait les cuirassés et les porte-avions engagés dans des raids contre un archipel sans défense, l’orgueilleuse marine impériale étant soit au fond de l’eau ou immobilisée au port par le manque de pétrole.

-Il reste déployé au Japon jusqu’en décembre 1955 quand sonne l’heure de rentrer au pays. Il quitte Yokohama le 12 décembre, relâche à Pearl Harbor du 20 au 25 décembre, à San Diego du 2 au 7 janvier 1956, franchit le canal de Panama les 14 et 15 janvier, relâche à Miami du 20 au 23 janvier avant d’arriver à Norfolk le 26 janvier 1956.

-Après un grand carénage au Norfolk Navy Yard du 30 janvier au 2 septembre 1956, le destroyer est officiellement réaffecté à la 2ème flotte ou Atlantic Fleet, flotte sous le commandement de laquelle il va servir jusqu’au 14 juin 1962 date de son désarmement.

-Rayé du Naval Vessel Register le lendemain, il est transféré à la marine turque. Rebaptisé TCG Istanbul, le destroyer rallie la Turquie en octobre et va y servir pendant vingt-cinq ans jusqu’en mai 1987 date de son désarmement. Il est préservé depuis comme musée à Trabzon.

USS Brown (DD-534)

USS Brown (DD-546) 2

-Le USS Brown (DD-534) est mis en service le 15 janvier 1950 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 21 décembre 1947.

-Il réalise sa mise en condition depuis la base de Mayport du 18 au 30 janvier avant une période de travaux complémentaires/réparations au Charleston Navy Yard du 2 au 14 février, le destroyer étant considéré comme paré au combat le lendemain 15 février 1950.

-Il quitte la Caroline du Sud le 18 février, relâche à Veracruz du 23 au 26 février, franchit le canal de Panama les 1er et 2 mars, relâche à San Diego du 9 au 11 mars avant d’arriver à Pearl Harbor le 20 mars 1950 à la veille de l’attaque japonaise.

-Il est endommagé par une bombe qui détruit l’avant du navire jusqu’au puit à chaine, tuant deux marins sur le navire plus un autre présent sur le quai et mortellement touché par des éclats. Il est réparé au Pearl Harbor Navy Yard du 25 mars au 21 avril. Disponible début mai, il participe comme la majorité des navires américains à la campagne des Philippines (avril-octobre 1950).

-Victime d’une avarie de turbine, il est à nouveau immobilisé du 5 novembre au 15 décembre 1950, étant à nouveau disponible à la fin du mois.

Il assure alors des escortes de convois, de navires de soutien et de navires amphibies et ce jusqu’au 17 mars 1952 il reçoit une torpille d’un sous-marin japonais.

-Remorqué à Nouméa le 27, il y subit des travaux provisoires du 28 mars au 17 avril avant de rallier le Mare Island Navy Yard le 10 mai pour des travaux qui vont l’immobiliser du 15 mai au 2 août 1952, le destroyer à nouveau opérationnel à la mi-août étant alors engagé dans la campagne de Nouvelle-Guinée puis dans la campagne des Philippines et ce _miracle_ sans aucun dommage en dépit de violents combats aériens et navals.

-Il participe ensuite aux opérations Boxer et Phenix, terminant le conflit en Corée et y restant déployé jusqu’en février 1955 quand il reçoit l’ordre de rallier la côte est des Etats-Unis.

-Il fait escale à Yokohama du 12 au 15 février, à Pearl Harbor du 23 au 27 février, à San Diego du 6 au 9 mars, franchit le canal de Panama les 16 et 17 mars, relache à Miami du 21 au 24 mars avant d’arriver à Norfolk le 27 mars 1955.

-Il reste en service jusqu’au 7 juillet 1963 quand il est désarmé. Rayé du Naval Vessel Register le lendemain, il est transféré à la marine turque. Rebaptisé TCG Izmir, le destroyer rallie la Turquie en octobre. Il reste en service dans la marine turque pendant vingt-cinq ans jusqu’au 14 septembre 1988. Vendu à la démolition, il est démantelé.

Caracteristiques Techniques

Déplacement standard : 2050 tonnes

Dimensions : Longueur : 114.76m Largeur : 12.04m Tirant d’eau : 5.41m

Appareil propulsif : deux turbines à vapeur General Electric alimentées par quatre chaudières Babcox & Wilcox dévellopant une puissance totale de 60000ch et entrainant deux hélices

Performances : Vitesse maximale :36 noeuds Distance franchissable : 5500 miles nautiques à 15 noeuds

Armement :

(origine) 5 canons de 127mm en cinq affûts simples (deux avant trois arrière), 6 canons de 40mm en trois affûts doubles et 4 canons de 20mm en quatre affûts simples porté ultérieurement sur la plupart des unités au cours du conflit à dix affûts doubles de 40mm et sept canons de 20mm Deux affûts lance-torpilles quintuples de 533mm et deux lanceurs de charge de profondeur.

Au cours du conflit, la majorité des destroyers ont perdu une plate-forme quintuple de tubes lance-torpilles pour économiser le poids.

Les DDE disposaient de deux canons de 127mm (I et V), d’un lance-roquettes puis d’un mortier ASM (à l’emplacement du canon de 127mm n°2), de deux affûts doubles de 76mm automatiques en remplacement des canons de 20 et de 40mm, d’une plate-forme lance-torpilles (lancement de torpilles ASM et ASF) et deux grenadeurs rapidement débarqués, les performances des sous-marins rendant peu efficients les grenadeurs de sillage.

Equipage : 295 officiers, officiers mariniers et matelots

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s