Etats Unis (53) destroyers (13)

USS Ammen (DD-518)

USS Ammen (DD-527) 8

-Le USS Ammen (DD-518) est mis en service le 28 juin 1947 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 15 avril 1945.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 1er au 16 juillet avant de subir une période de travaux complémentaires/réparations du 17 au 31 juillet, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel, paré au combat le 4 août 1947.

-Affecté à San Diego, il quitte le Charleston Navy Yard le 11 août, relache à Port au Prince du 17 au 20 août, à Kingston du 22 au 25 août, franchit le canal de Panama les 27 et 28 août avant d’arriver à destination le 5 septembre 1947.

-Sans l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, le destroyer aurait du subir son premier grand carénage en juin 1950.

-Engagé aux Phillipines, il est sérieusement endommagé par l’aviation japonaise le 21 avril 1950 et les arsenaux américains étant tombés aux mains des japonais, le destroyer doit rallier la côte ouest pour être remis en état.

-Après une escale technique à Pearl Harbor du 2 au 9 mai, le destroyer met cap à l’est direction le Long Beach Naval Shipyard à San Francisco, arrivant à destination le 22 mai pour trois mois de travaux du 23 mai au 25 août 1950, le destroyer étant opérationnel à la mi-septembre.

Il quitte «Frisco» après essais et remis en condition le 7 septembre 1950 direction Pearl Harbor où il arrive le 17 mais en raison de la situation désespérée des forces américano-phillipines, son envoi dans l’archipel est repoussé, l’US Navy préférant ménager ses forces.

-Après avoir escorté des convois d’octobre 1950 à juin 1951, le quarante-huitième destroyer de classe Fletcher assure la protection des navires amphibies engagés dans la campagne des Salomons, les Marines et les G.I multipliaient les raids amphibies pour déborder les japonais et les avoir à l’usure.

Il est ensuite engagé au large de Nouméa en octobre 1951, étant à nouveau endommagé par l’aviation embarquée japonaise ce qui l’oblige passer deux mois en réparations à Nouméa soit jusqu’à la fin de l’année.

-De retour au combat en février 1952, il participe à la bataille de la mer de Corail en mars avant d’enchaîner par la campagne de Nouvelle-Guinée, guère moins difficile pour les hommes et le matériel que celle des Salomons.

-A l’issue de cette campagne, il enchaîne par la double campagne aux Carolines et aux Mariannes (avril-septembre 1953) avant un petit carénage à Pearl Harbor du 5 octobre 1953 au 7 janvier 1954, le destroyer étant à nouveau opérationnel début février à temps pour participer à l’opération Boxer.

-Présent dans le nord du Japon quand Tokyo capitule, le destroyer y reste déployé jusqu’au 30 mars 1955 quand il quitte Yokohama _principale base navale américaine au Japon_ pour rentrer aux Etats-Unis, relâchant à Midway et à Pearl Harbor avant d’arriver à San Diego le 21 avril 1955.

-Désarmé le 30 avril, il est placé sous cocon. Réarmé le 14 juillet 1956, il est remorqué au Long Beach Naval Shipyard pour être transformé en DDE après six mois de travaux du 27 juillet 1956 au 30 janvier 1957, le destroyer étant officiellement remis en service le 17 février.

-Stationné à San Diego, il est désarmé le 18 mars 1973. Rayé du Naval Vessel Register le 4 juin 1973, il est coulé comme cible le 15 mars 1974.

USS Mullany (DD-519)

USS Mullany (DD-528) 2

-Le USS Mullany (DD-519) est mis en service le 7 juin 1948 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 3 mai 1946.

-Il subit une période de mise en condition opérationnelle du 8 au 22 juin avant une période de travaux complémentaires/réparations du 24 juin au 6 juillet, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 9 juillet 1948.

-Affecté à Pearl Harbor, il quitte le Boston Navy Yard le 11 juillet, relâche à La Havanne du 14 au 17 juillet, franchit le canal de Panama les 21 et 22 juillet, relâche à San Diego du 29 juillet au 2 août avant d’arriver dans son port de destination le 13 août 1948.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était mouillé dans la rade d’Oahu. Endommagé par deux bombes, il ne connait son baptême du feu qu’en juillet 1950 au large des Philippines, y opérant jusqu’à la fin de cette campagne en octobre.

-Après avoir participé à la campagne des Salomons, le destroyer subit un petit carénage à Nouméa du 5 novembre 1951 au 2 février 1952, étant à nouveau opérationnel pour participer à la bataille de la mer de Corail (mars 1952) ainsi qu’à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953).

-Endommagé par un bombardier japonais le 7 décembre 1952, le destroyer est immobilisé pour travaux du 15 décembre 1952 au 14 mars 1953 à Nouméa, étant opérationnel à la mi-avril, participant à la Deuxième Campagne des Philippines jusqu’à sa fin en février 1954.

-Il participe ensuite à la conquête de Formose puis à la reconquête de la Chine continentale en liaison avec l’armée nationaliste chinoise pendant qu’au sud les forces françaises en Indochine menaient des opérations de diversion. Il termine la guerre à Hong-Kong.

-Il quitte la mer de Chine Méridionale le 4 mars 1955, faisant escale à Subic Bay et Pearl Harbor, arrivant à San Diego le 28 mars 1955. Il y est désarmé le 12 avril suivant.

-Réarmé le 4 octobre 1956, il est transformé en DDE au Long Beach Naval Shipyard du 12 octobre 1956 au 8 août 1957, le nouveau DDE étant officiellement remis en service après essais et remise en condition le 24 août.

-Il quitte San Diego le 1er septembre, franchit le canal de Panama les 8 et 9 septembre, relâche à Mobile (Alabama) du 13 au 17 septembre, à Miami du 19 au 22 septembre avant de rallier Norfolk le 27 septembre 1957.

-Après dix-sept années de service en DDE, le Mullany est désarmé le 14 septembre 1974. Il est rayé du Naval Vessel Register le 5 avril 1975 puis coulé comme cible lors d’un exercice de tir de la 2ème flotte.

USS Bush (DD-520)

USS Bush (DD-529) 6

-Le USS Bush (DD-520) est mis en service le 24 juin 1948 après vingt-sept mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 17 mars 1946.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 25 juin au 8 juillet avant une période de travaux complémentaires/réparations du 9 au 23 juillet, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 25 juillet 1948.

-Le DD-520 quitte le Charleston Navy Yard le 27 juillet, relâche à Veracruz du 2 au 7 août, franchit le canal de Panama les 9 et 10 août, relâche à San Diego du 17 au 22 août avant de reprendre la mer le lendemain direction Pearl Harbor où il arrive le 1er septembre 1948.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à la mer en compagnie d’une partie de la flotte américaine et accompagne les cuirassés dans leur traque des navires japonais. Un bref échange d’artillerie oppose les gros des deux flottes mais sans résultats, les japonais choisissant de se replier vers le Japon.

-Engagé aux Philippines, il est endommagé par une mine japonaise le 7 mai 1950, l’obligeant à rentrer à Pearl Harbor pour deux mois de réparations du 20 mai au 25 juillet 1950, le destroyer retrouvant les Philippines à la fin du mois d’août pour la fin de la campagne qui s’achève en octobre.

-Engagé aux Salomons (mars-septembre 1951), le destroyer est endommagé à plusieurs reprises mais aucune avarie ne nécessite le passage au bassin.

-Après avoir repoussé la flotte japonaise engagée contre la Nouvelle-Calédonie en octobre 1951, le destroyer enchaîne par des patrouilles «recherche et destruction» en mer de Corail et au large de la Nouvelle-Guinée.

-Endommagé par un destroyer japonais le 4 juin 1952, le Bush va manquer la campagne de Nouvelle-Guinée puisqu’il est immobilisé à Pearl Harbor du 20 juin au 2 octobre 1952 et si il est remis en service à la mi-octobre, il va assurer des escortes de convois entre la côte ouest, Pearl Harbor et Midway et ce jusqu’en juillet 1953 quand il rallie les Carolines et les Mariannes pour participer aux dernières opérations, opérations qui s’achèvent en septembre.

-Ralliant les Philippines, il opère d’octobre 1953 à février 1954. Après une période d’entretien à flot à Cavite, le destroyer rallie Iwo Jima puis Okinawa.

-Le 21 avril 1954, il est coulé par deux kamikazes qui s’écrasent sur le destroyer. Le destroyer cassé en deux coule rapidement laissant 285 survivants sur 359 membres d’équipage.

USS Thraten (DD-521)

USS Trathen (DD-530) 8

-Le USS Thraten (DD-521) est mis en service le 24 août 1948 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 avril 1946.

-Il subit sa mise en condition opérationnelle du 25 août au 10 septembre avant de participer aux patrouilles de neutralité du 11 septembre au 2 novembre quand il doit subir une période de travaux et de réparations au Norfolk Navy Yard du 3 au 17 novembre 1948, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 20 novembre 1948.

-Affecté à Pearl Harbor, le Thraten quitte la Virginie le 25 novembre, relâche à Fort de France du 30 novembre au 3 décembre, à Carthagène du 8 au 12 décembre, franchit le canal de Panama les 15 et 16 décembre, relâche à San Diego du 23 au 28 décembre avant de mettre cap sur Hawaï où il arrive le 8 janvier 1949.

-Le 21 mars 1950, il était à la mer avec une partie de la flotte américaine engagé dans un exercice ce qui préserva une partie de la Pacific Fleet des bombes et des torpilles japonaises.

-Rentré à Pearl Harbor, le DD-521 reprend la mer une semaine plus tard pour escorter un convoi en direction des Philippines, assurant ces missions d’escorte jusqu’en mars 1951. Endommagé par une bombe japonaise au large de Guadalcanal, il est immobilisé pour trois semaines de réparations à Nouméa.

-Après avoir terminé la campagne des Salomons, le destroyer assure des escortes de convois entre Pearl Harbor et Nouméa d’octobre 1951 à juin 1952 avant d’enchaîner par la campagne de Nouvelle-Guinée qui s’achève en janvier 1953 sans que le destroyer soit sérieusement endommagé.

-Après avoir un subit un grand carénage du 5 février au 2 mai 1953, le destroyer effectue essais et remise en condition jusqu’à la mi-mai, étant de retour au combat à la fin du mois, participant à la campagne des Mariannes et des Carolines, campagne qui s’achève en septembre 1953.

-Il enchaîne par la campagne des Phillipines qui s’achève en février 1954 mais dès le mois de décembre pour le Trathen sérieusement endommagé par un kamikaze qui détruit l’avant du navire.

-Plus que la campagne, c’est même la guerre qui est terminée puis qu’après une période de travaux d’urgence à Pearl Harbor du 22 décembre 1953 au 15 février 1954, il rallie le Mare Island Navy Yard le 25 février pour des travaux entamés le 27 février et qui s’achèvent huit mois plus tard le 30 octobre 1954, le destroyer étant remis officiellement en service le 17 novembre 1954.

-Il quitte San Diego le 2 décembre, franchit le canal de Panama le 9 et 10 décembre, relâche à La Havanne du 14 au 18 décembre, à Miami du 20 au 26 décembre avant d’arriver à Philadelphie le 29 décembre 1954.

-Désarmé le 17 juin 1955, le Thrathen est rayé du Naval Vessel Register le 8 juillet puis transféré le lendemain à l’Argentine, le destroyer rebaptisé Santisima Trinidad étant officiellement remis en service dans la Armada de la Republica Argentina le 12 octobre 1955.

-Stationné à Puerto Belgrano, le destroyer est désarmé le 6 juin 1980. Vendu à la démolition à un chantier indien, il coule à la remorque au large des Malouines.

USS Hazelwood (DD-522)

USS Hazelwood (DD-531)

-Le USS Hazelwood (DD-522) est mis en service le 27 août 1948 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 17 juillet 1946.

-Il effectuait sa mise en condition opérationnelle depuis le 28 août quand la guerre éclate en Europe le 5 septembre. Cette mise en condition est mise entre parenthèses au profit de patrouilles de sûreté pour préserver la neutralité américaine.

-Victime d’une avarie de machine le 4 novembre 1948, le destroyer doit passer au bassin au Charleston Navy Yard du 6 novembre au 21 décembre 1948, subissant essais du 22 au 25 décembre et remise en condition opérationnelle du 26 décembre 1948 au 12 janvier 1949, le destroyer étant considéré comme opérationnel et paré au combat le 15 janvier 1949.

-Affecté à Pearl Harbor, il quitte Mayport où il était stationné le 22 janvier, relâche à Mobile du 28 au 31 janvier, franchit le canal de Panama les 4 et 5 février, relâche à San Diego du 12 au 17 février avant de rallier son port d’attache le 1er mars 1949.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à quai à Pearl Harbor. Endommagé par une bombe, il est immobilisé pour réparations du 25 mars au 12 mai 1950, ralliant les Philippines à la mi-juin pour participer à cette campagne qui s’achève en octobre sans que le destroyer soit endommagé.

-Stationné à Pearl Harbor jusqu’en septembre 1951 pour assurer la défense des eaux hawaïennes, le destroyer subit un petit carénage du 5 octobre 1951 au 12 mars 1952, étant à nouveau opérationnel début avril.

-Il est disponible à temps pour participer à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) où il est endommagé par une torpille aéroportée japonaise le 17 novembre 1952. Il est immobilisé pour réparations à Nouméa du 25 novembre 1952 au 17 mars 1953, le destroyer étant opérationnel début avril, ralliant les Philippines où il opère jusqu’en janvier 1954.

-Il participe ensuite à l’opération Boxer (une double opération en direction de Formose et de la Chine continentale) entre février et juin 1954. Victime d’une avarie technique le 2 juin 1954, le destroyer est immobilisé pour réparations à Cam-Ranh du 15 juin au 2 septembre 1954, ratant la fin du second conflit mondial.

-De nouveau opérationnel à la fin du mois de septembre, le cinquante-deuxième destroyer de classe Fletcher va rallier les Etats-Unis début 1955. Arrivé à Philadelphie le 17 février 1955, il y est désarmé le 21 mars 1955.

-Affecté à la Naval Vessel Reserve Fleet, il est réarmé une première fois du 4 mai 1958 au 12 septembre 1959, une seconde fois du 2 juin 1960 au 14 décembre 1961, une troisième fois du 4 mars 1963 au 2 septembre 1964, une quatrième et dernière fois du 8 octobre 1967 au 2 janvier 1970 à chaque fois pour entraîner des réservistes, pour des exercices et anticiper sur une possible mobilisation en cas de guerre avec l’URSS.

-Rayé du Naval Vessel Register le 8 juin 1977, il est vendu à la démolition et démantelé par Seawitch Marine de Baltimore.

USS Heermann (DD-523)

USS Heermann (DD-532)

-Le USS Heermann (DD-523) est mis en service le 17 octobre 1948 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 juin 1946.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 19 octobre au 4 novembre avant une période de travaux complémentaires/réparations du 7 au 21 novembre, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 25 novembre 1948.

-Affecté à Pearl Harbor, il quitte le Charleston Navy Yard le 1er décembre, relâche à San Juan de Porto-Rico du 5 au 9 décembre, à Carthagène du 13 au 17 décembre, franchit le canal de Panama les 21 et 22 décembre avant d’arriver à San Diego le 29 décembre 1949.

-Après un exercice en compagnie de destroyers et de sous-marins stationnés à San Diego du 2 au 16 janvier, le destroyer reprend la mer le 17 janvier direction son port d’attache où il arrive le 27 janvier 1949.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était au mouillage quand les japonais attaquent. Il encaisse une torpille qui l’oblige à noyer les soutes, le destroyer se posant sur le fond. Relevé le 4 juin, il est immobilisé pour réparations du 7 juin au 12 octobre 1950, subissant des essais du 13 au 16 avant une remise en condition exécutée du 17 au 31 octobre 1950.

-Il connait son baptême du feu en novembre 1950 lors de l’escorte d’un convoi en direction de la Nouvelle-Calédonie, abattant un hydravion japonais et coulant un sous-marin. Il assure ces missions d’escorte jusqu’en janvier 1952 quand il subit un petit carénage à Pearl Harbor, carénage exécuté du 18 janvier au 4 avril 1952, étant opérationnel à temps pour participer à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953).

-Après avoir participé à la campagne Carolines-Mariannes (avril-septembre 1953), le destroyer participe à la conquête d’Iwo Jima et d’Okinawa, terminant le conflit dans le sud du Japon où il reste déployé jusqu’en mars 1955.

-Il quitte Yokohama le 17 mars 1955, relâche à Pearl Harbor du 25 au 28 mars avant de rallier San Diego le 6 avril 1955. Il y est désarmé le 21 avril 1955.

-Réactivé le 11 mai 1956, il subit du 15 mai au 2 décembre 1956 des travaux pour le transformer en DDE. Les essais sont menés du 3 au 7 décembre avant qu’il n’effectue sa mise en condition opérationnelle du 8 au 22 décembre, le destroyer stationné à San Diego étant officiellement remis en service le 27 décembre 1956.

-Après quasiment vingt ans de service, le USS Heermann (DDE-523) est officiellement désarmé le 14 septembre 1975. Rayé du Naval Vessel Register le 1er mars 1976, il est coulé comme cible le 9 avril 1976.

USS Hoel (DD-524)

USS Hoel (DD-533)

 

-Le USS Hoel (DD-524) est mis en service le 27 octobre 1948 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 15 août 1946.

-Il subit sa mise en condition opérationnelle du 28 octobre au 10 novembre avant de subir une période de travaux complémentaires/réparations du 12 au 26 novembre 1948, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 30 novembre 1948.

-Affecté à Pearl Harbor, le Hoel quitte le Norfolk Navy Yard le 5 décembre 1948, relâche à Port au Prince du 9 au 12 décembre, franchit le canal de Panama les 15 et 16 décembre, est à San Diego du 23 au 28 décembre avant de mettre cap sur Pearl Harbor où il arrive le 10 janvier 1949.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était au mouillage à Pearl Harbor. Il est endommagé par une bombe et le mitraillage des chasseurs japonais (17 morts) nécessitant trois semaines de réparations jusqu’à la mi-avril, le destroyer étant opérationnel en mai, le DD-524 ralliant directement les Philippines pour participer à la première campagne du nom (avril-octobre 1950).

-Il enchaîne par la protection de cuirassés et de porte-avions de novembre 1950 à janvier 1952, participant ainsi à la campagne des Salomons puis à la défense de la Nouvelle-Calédonie contre une ultime offensive japonaise contre le caillou. Il subit un petit carénage du 12 janvier au 5 mars 1952, étant à nouveau opérationnel à la fin du mois.

-Participant à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), il est endommagé par l’aviation japonaise le 15 septembre 1952 encaissant deux bombes ce qui l’oblige à passer deux mois en réparations à Nouméa du 22 septembre au 30 novembre 1952, étant à nouveau opérationnel à la fin du mois de décembre.

-Il participe à la fin de la campagne de Nouvelle-Guinée puis enchaîne par la Deuxième Campagne des Philippines de mars 1953 à février 1954 ainsi que par la Campagne Chine-Formose engagé en février 1954 et qui s’achève en juin. Il ne participe pas à l’opération Phenix car immobilisé pour un grand carénage à Cam-Ranh du 17 mai au 15 septembre 1954.

-A nouveau opérationnel début octobre, le destroyer reste déployé au large des côtes chinoises jusqu’en septembre 1956 quand il rallie les Etats-Unis et la côte est, un long périple. Il quitte Shanghai le 15 septembre, relâche à Manille du 22 au 25 septembre, à Pearl Harbor du 5 au 9 octobre, San Diego du 17 au 24 octobre, franchit le canal de Panama les 31 octobre et 1er novembre, relâche à La Nouvelle-Orléans du 5 au 8 novembre avant d’arriver à Boston le 12 novembre.

-Désarmé le 14 décembre 1956, il est rayé du Naval Vessel Register le 1er septembre 1957 et transféré à la Marinha Brasiliana où il devient le Brazil. Remis officiellement en service le 8 novembre 1957, il va servir sous le pavillon auriverde jusqu’au 10 mai 1981 date de son désarmement.

-Rendu aux Etats-Unis, Il est sauvé de la démolition par une fondation qui le remet en état et va le mouiller devant le Washington Navy Yard sans installations industrielles depuis 1964 et transformé en sièges d’agences fédérales. Ouvert au public le 14 janvier 1982, il l’est toujours en 2017.

USS McCoud (DD-525)

USS McCord (DD-534)

-Le USS McCoud (DD-525) est mis en service le 21 décembre 1948 après vingt-neuf mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 13 juillet 1946.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 22 décembre 1948 au 7 janvier 1949 avant une période de travaux complémentaires/réparations du 8 au 22 janvier 1949, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 25 janvier 1949.

-Le 2 février 1949, le cinquante-cinquième destroyer de classe Fletcher quitte le Charleston Navy Yard pour rallier son port d’attache en l’occurrence Pearl Harbor. Il relâche à Mobile (Alabama) du 6 au 9 février, à Veracruz du 12 au 15 février, franchit le canal de Panama les 18 et 19 février avant d’arriver à San Diego le 26 février 1949.

-Après un exercice de combat ASM et de défense antiaérienne à la mer du 1er au 21 mars, le McCoud quitte la Californie le 23 mars pour rallier son port d’attache le 1er avril 1949.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à la mer en compagnie d’une partie de la Pacific Fleet qui réalisait un exercice majeur, simulant une bataille combinée. A l’annonce de l’attaque japonaise, le destroyer reçoit l’ordre de rallier à pleine vitesse Pearl Harbor. Au cours de ce transit, il surprend en surface un sous-marin de poche qui est canonné et éperonné par le McCoud qui endommagé doit subir deux semaines de réparations.

-Il assure la défense des eaux hawaïennes de mars 1950 à juin 1951 avant de subir un grand carénage au Pearl Harbor Navy Yard du 17 juin au 5 octobre 1951, le destroyer étant à nouveau opérationnel à la fin du mois.

-Au début du mois de novembre 1951, le destroyer rallie la mer de Corail, assurant des missions de patrouilles, d’escorte et de combat antisurface jusqu’en juillet 1952, participant ensuite à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis à la double campagne Carolines-Marianne d’avril à septembre 1953. Il est ensuite immobilisé pour un grand carénage avancé suite à un échouage à Majuro.

-Immobilisé dans la Majuro Advanced Repair Base du 4 octobre 1953 au 17 mars 1954, il est à nouveau opérationnel au début du mois d’avril, ralliant la Chine pour participer à l’opération Boxer.

-Il quitte la Chine le 8 janvier 1955, relâche à Yokohama du 13 au 18 janvier, à Pearl Harbor du 25 au 31 janvier avant d’arriver à Bremerton le 10 février 1955. Il est désarmé le 17 mars 1955.

Il est réarmé une première fois du 15 septembre 1959 au 8 juin 1960, une seconde fois du 17 décembre 1961 au 25 février 1963, une troisième et dernière fois du 12 septembre 1964 au 30 septembre 1967 à chaque fois pour entraîner des réservistes, pour des exercices et anticiper sur une possible mobilisation en cas de guerre avec l’URSS.

-Rayé du Naval Vessel Register le 8 mars 1972, il est vendu à la démolition et démoli par Seawitch Marine entre juin et septembre 1972.

USS Miller (DD-526)

USS Miller (DD-535) 7

-Le USS Miller (DD-526) est mis en service le 30 décembre 1948 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 octobre 1946.

-Il subit sa mise en condition opérationnelle du 5 au 19 février avant une période de travaux complémentaires du 20 février au 10 mars 1949, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 15 mars 1949.

-Affecté à Pearl Harbor, le cinquante-sixième destroyer de classe Fletcher appareille du Norfolk Navy Yard le 21 mars, relâche à Miami du 25 au 28 mars, à La Havane du 31 mars au 2 avril, au Belize _alors colonie britannique_ du 4 au 7 avril, franchit le canal de Panama les 10 et 11 avril, relâche à San Diego du 18 au 23 avril avant de mettre cap à l’ouest, arrivant à son port d’attache le 4 mai après dix jours de mer.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à quai à Pearl Harbor quand l’aviation embarquée japonaise attaque. Il encaisse une bombe qui touche le destroyer à l’avant détruisant les affûts I et II provoquant la mort de 24 officiers et marins.

Le destroyer peut appareiller dans la soirée pour patrouiller dans les eaux hawaïennes jusqu’au 2 avril quand il rallie l’arsenal et subir les réparations nécessaires.

-A nouveau pleinement opérationnel à la fin du mois d’avril, il assure des missions d’escorte entre la côte ouest, Hawaï et Midway, mission qu’il va assurer de mai 1950 à juin 1951 avant de rallier les Salomons pour participer à la fin de la campagne du même nom.

-Endommagé au large de Nouméa le 4 novembre 1951 par la torpille d’un sous-marin japonais, le USS Miller est obligé de subir de longues réparations d’abord à Nouméa du 7 au 21 novembre puis au Mare Island Navy Yard du 8 décembre 1951 au 4 février 1952, le destroyer étant à nouveau opérationnel à temps pour participer à la bataille de la mer de Corail où il revendique la destruction de douze avions japonais (six validés).

-Il enchaîne par la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) avant d’être détaché auprès des forces alliées anglo-franco-néerlandaises (opération Overlord) pour participer à l’offensive menée en direction de la Thaïlande et de la Cochinchine, offensive destinée à détourner les japonais des offensives américaines menées en direction des Philippines, des Mariannes et des Carolines, des offensives quasi-simultanées qui démontrent à elles seules la puissance industrielle étasunienne.

-Détaché auprès des alliés jusqu’en novembre 1953, le destroyer subit à Cam-Ranh un grand carénage du 2 décembre 1953 au 14 avril 1954, le destroyer disponible début mai ralliant Okinawa pour participer aux dernières opérations du second conflit mondial.

-Le 14 novembre 1954, il quitte Okinawa pour rallier les Etats-Unis, faisant escale à Yokohama, Midway et Pearl Harbor arrivant à San Diego le 8 décembre 1954. Il entame le processus de désarmement qui est effectif le 27 décembre.

-Transféré à la Naval Reserve Fleet, il est réarmé à cinq reprises pour des croisières d’instruction au profit de réservistes, des exercices mais également pour tester la capacité de l’US Navy à mobiliser rapidement des navires pour affronter l’URSS.

-Il aurait du être réarmé en mai 1971 pour participer à la Deuxième Guerre du Vietnam mais une inspection révèle un mauvais état matériel rendant coûteux et peu efficient son réarmement.

Il est rayé du Naval Vessel Register le 5 juillet 1971 et coulé comme cible en mars 1972 ironie de l’histoire au cours d’un exercice destiné à entrainer des navires engagés dans le premier vrai conflit des Etats-Unis depuis le second conflit mondial.

USS Owen (DD-527)

USS Owen (DD-536) 2

-Le USS Owen (DD-527) est mis en service le 12 mai 1949 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 mars 1947.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 15 au 31 mai avant de subir une période de travaux complémentaires/réparations du 1er au 12 juin, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 15 juin 1949.

-Affecté à Pearl Harbor, le cinquante-septième Fletcher quitte le Charleston Navy Yard le 22 juin, relâche à Mobile (Alabama) du 26 au 30 juin, franchit le canal de Panama les 5 et 6 juillet, relâche à San Diego du 13 au 17 juillet avant de mettre cap à l’ouest et d’arriver dans son port d’attache le 26 juillet 1949.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à la mer, participant à l’exercice qui préserva une partie de la flotte américaine des bombes et des torpilles de l’aviation japonaise.

-Engagé aux Philippines, il est sérieusement endommagé par un bombardement japonais alors qu’il était mouillé à Cavite, bombardement fatal au croiseur léger Columbia. Par miracle, la propulsion est intacte et le destroyer peut quitter les Philippines sous protection pour rejoindre Pearl Harbor où il arrive le 18 avril 1950.

-Après des réparations d’urgence du 19 avril au 23 mai, le destroyer appareille pour le Mare Island Navy Yard où il est totalement remis en état du 5 juin au 12 septembre 1950. Il est à nouveau opérationnel début octobre mais manque la fin de la Première Campagne des Philippines.

-Il assure ensuite des escortes de convois et de navires-ravitailleurs d’octobre 1950 à décembre 1951 avant d’enchaîner par des missions «recherche et destruction» en Nouvelle-Guinée, préparant la future campagne du même nom qui débute en juillet 1952 et s’achève en janvier 1953.

-Après un petit carénage du 5 février au 2 juin 1953 à Pearl Harbor, le Owen est engagé au début du mois de juillet dans la campagne Mariannes-Carolines, campagne qui s’achève en septembre 1953 permettant au destroyer d’être engagé dans la Deuxième Campagne des Philippines commencée en mars 1953 et qui s’achève en février 1954.

-Il participe ensuite à l’opération Boxer (février-mars 1954) mais endommagé dans une collision avec un croiseur britannique, le HMS Jamaica le 12 mars, il manque la fin du conflit puisque les réparations menés à Cam-Ranh vont immobiliser le destroyer du 17 mars au 25 août 1954, le destroyer étant à nouveau opérationnel à la mi-septembre.

-Il reste déployé dans la région jusqu’au 17 juin 1955 quand il quitte définitivement Subic pour rentrer aux Etats-Unis. Il fait escale à Pearl Harbor du 25 au 28 juin avant d’arriver à San Diego le 6 juillet 1955.

-Mis en réserve le 1er septembre 1955, il est affecté à la Naval Reserve Fleet (NRF) et réarmé à plusieurs reprises pour entraîner les réservistes et vérifier la capacité de l’US Navy à mobiliser rapidement de nouveaux navires en cas de guerre avec l’URSS.

-Rayé du Naval Vessel Register le 14 mars 1977, il est proposé au Mexique qui décline la proposition en raison d’un mauvais été matériel. Il coulé comme cible le 5 mai 1978.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s