Etats Unis (51) destroyers (11)

USS Philip (DD-496)

USS Philip (DD-498)

-Le USS Philip (DD-496) est mis en service le 8 avril 1945 après vingt-neuf mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 3 décembre 1942.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 9 au 23 avril avant une période de travaux complémentaires/réparations au Boston Navy Yard du 25 avril au 10 mai 1945.

-Affecté à San Diego, le destroyer quitte Boston le 15 mai 1945, relache à Jacksonville (Floride) du 17 au 19 mai, à Fort de France du 22 au 25 mai, à Carthagène du 29 mai au 2 juin, franchit le canal de Panama les 5 et 6 juin avant d’arriver à destination le 13 juin 1945.

-Il subit son premier grand carénage de janvier à juin 1948, juste avant son sister-ship, le USS Watson.

-Quand le Japon attaque le 21 mars 1950, le destroyer était à quai. Il appareille deux jours plus tard pour participer à la sécurisation des côtes de Californie. Au mois d’octobre, le destroyer rallie Hawaï pour assurer la protection de l’archipel jusqu’en janvier 1951 date à laquelle il devient escorteur au profit de groupes de soutien assurant le ravitaillement des navires de combat.

-De mars à juillet 1952, il subit un grand carénage au Pearl Harbor Navy Yard puis une fois opérationnel, il rallie la Nouvelle-Guinée pour participer à une campagne entamée en juillet et qui ne s’acheva qu’en janvier 1953, une campagne aussi dure que celle des Salomons.

-Engagé aux Carolines et aux Mariannes, le destroyer est endommagé par une mine le 4 juin 1953 imposant trois mois de réparations à Pearl Harbor, le destroyer n’étant opérationnel qu’à partir du mois d’octobre 1953.

-La campagne Carolines-Marianne étant achevée, le destroyer rallie les Phillipines pour participer à la deuxième campagne du même nom, campagne qui s’achève au début du mois de janvier 1954.

-Après une période d’entretien pour régler des problèmes de turbines (15 janvier-8 février), le destroyer est engagé dans les opérations Boxer et Phenix. Il était à Haïphong quand le Japon capitule.

-Il quitte l’Indochine le 22 septembre 1954, fait escale à Manille du 28 septembre au 2 octobre, est à Pearl Harbor du 12 au 15 octobre avant de rallier Bremerton le 25 octobre 1954.

-Désarmé le 21 décembre 1954, le destroyer est placé sous cocon. Jamais réarmé, il est rayé du Naval Vessel Register dès le 15 mars 1961, l’ex-DD-496 servant de réserve de pièces détachées. Il est vendu à la démolition et démantelé en mars 1974.

USS Renshaw (DD-497)

USS Renshaw (DD-499)

-Le USS Renshaw (DD-497) est mis en service le 15 avril 1945 après vingt-six mois de construciton, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 mars 1943.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 18 avril au 3 mai avant une période de travaux complémentaires/réparations du 5 au 19 mai 1945, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 22 mai.

-Affecté à San Diego, il quitte le Boston Navy Yard le 25 mai, relache à Mobile (Alabama) du 29 mai au 2 juin, à Veracruz (Mexique) du 4 au 9 juin, franchit le canal de Panama les 12 et 13 juin avant d’arriver à destination une semaine plus tard le 20 juin 1945.

-Il subit un premier carénage de janvier à juin 1949 et le 21 mars 1950, le destroyer était en mer pour un entrainement au tir. Cet entrainement s’achève le 23 mars et le destroyer rallie dare dare San Diego pour se ravitailler en carburant, vivres et munitions, reprenant la mer le 26 mars 1950 pour une série de patrouilles jusqu’au 17 juin quand il quitte San Diego pour assurer cette mission depuis Bremerton du 21 juin 1950 au 12 mars 1951.

-Après une période d’entretien au Puget Sound Navy Yard du 15 mars au 7 juillet 1951, le destroyer rallie la mer de Corail et les Salomons pour participer à cette campagne clé de la guerre du Pacifique.

-Si il ressort indemne de cette campagne, il est sérieusement endommagé par l’aviation japonaise au cours de la campagne de la Nouvelle Guinée le 17 juillet 1952. Il est sauvé de justesse, ralliant Nouméa le 31 juillet 1952.

-Après des travaux d’urgence menés du 2 au 13 août, le destroyer appareille direction Pearl Harbor où il arrive le 27 août après douze jours de mer.. Il n’y effectue qu’une étape technique du 27 août au 7 septembre 1952.

-Reprennant la mer le 8 septembre, il met cap sur le Long Beach Naval Shipyard à San Francisco arrivant à destination le 18 septembre. Les travaux vont durer six mois jusqu’au 30 mars 1953.

-Il effectue ses essais du 31 mars au 3 avril puis sa remise en condition du 5 au 19 avril, le destroyer ralliant les Phillipines pour y opérer jusqu’à la fin de la campagne en janvier 1954. Il est ensuite engagé en Chine continentale, à Formose et même en Corée (mais il ne participe pas à l’opération Phenix). Il était à Inchon quand le Japon capitule.

-Il rentre aux Etats-Unis en décembre 1954, étant mis en réserve le 17 janvier 1955. Réactivé le 8 octobre 1956, il est transformé en DDE du 12 octobre 1956 au 4 septembre 1957 avant de rallier Norfolk le 24 octobre.

-Après quinze années de service, le DDE-497 est désarmé le 30 octobre 1973. Un temps on envisage de le conserver comme musée à Washington mais finalement ce projet ne se concrétise pas et le destroyer rayé du Naval Vessel Register le 17 mai 1974 est coulé comme cible le 8 mars 1975.

USS Ringgold (DD-498)

USS Ringgold (DD-500) 2

-Le USS Ringgold (DD-498) est mis en service le 5 mai 1945 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 3 mars 1943.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 7 au 22 mai avant une période de travaux et de réparations du 24 mai au 7 juin, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 10 juin 1945.

-Affecté à San Diego, le Ringgold quitte le Charleston Navy Yard le 15 juin 1945, relache à La Havanne du 19 au 22 juin, franchit le canal de Panama les 25 et 26 juin avant d’arriver à destination le 4 juillet 1945.

-Il subit un premier grand carénage de juillet à décembre 1949, étant de nouveau opérationnel en janvier 1950, deux mois avant l’entrée en guerre des Etats-Unis.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à quai San Diego.

-Engagé aux Phillipines au cours de la première campagne du même nom (avril-octobre 1950), il est endommagé le 7 juillet 1950 par une mine, imposant quatre mois de réparations à Pearl Harbor, l’empêchant de participer aux dernières opérations de cette première campagne.

-A nouveau disponible en janvier 1951, il rejoint la mer de Corail, opérant depuis Sydney en compagnie de la Royal Australian Navy (RAN) jusqu’en avril quand il rallie Guadalcanal et les Salomons pour participer à une campagne charnière du conflit, les japonais cessant de progresser après cette campagne et surtout l’échec devant Nouméa.

-Participant à la bataille de la mer de Corail, il est ensuite engagé dans la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), en ressortant indemne. Il subit alors un grand carénage au Mare Island Navy Yard de février à août 1953, les travaux ayant été prolongé par un incendie survenu le 14 juin 1953, un incendie aux causes réelles inconnues.

-De nouveau disponible en septembre, le destroyer rallie les Phillipines pour participer aux opérations de la Deuxième Campagne des Phillipines commencée en mars et qui ne s’achevera qu’en janvier 1954.

-Endommagé le 2 janvier 1954 par un kamikaze, le destroyer est immobilisé pour réparations à Pearl Harbor du 17 janvier au 14 mars 1954, étant disponible pour participer au soutien naval de l’opération Phenix, plus importante opérations aéroportée de l’histoire avec l’engagement de 5 divisions.

-Après avoir participé aux opérations d’occupation du Japon jusqu’au 24 octobre 1954, le Ringgold quitte Yokohama le 30 octobre, relache à Midway du 4 au 8 octobre, à Pearl Harbor du 15 au 20 octobre, à San Diego du 27 au 31 octobre, franchit le canal de Panama les 7 et 8 novembre, fait escale à La Havanne du 12 au 16 novembre, à Miami du 19 au 22 novembre avant d’arriver à Charleston le 25 novembre.

-Il subit un grand carénage du 26 novembre 1954 au 7 avril 1955 avant d’être redéployé à Mayport en Floride.

-Après vingt-six années de service, le Ringgold est désarmé le 14 mars 1971. Rayé du Naval Vessel Register le 4 septembre 1972, il est vendu à la démolition et démantelé à Baltimore par Seawitch Marine.

USS Schroeder (DD-499)

USS Schroeder (DD-501) 2

-Le USS Schroeder (DD-499) est mis en service le 17 mai 1945 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 janvier 1943.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 19 au 31 mai avant une période de travaux complémentaires/réparations du 2 au 16 juin, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 20 juin 1945.

-Affecté à San Diego, le destroyer appareille du Norfolk Navy Yard le 25 juin, relache à La Havanne du 1er au 4 juillet, franchit le canal de Panama les 7 et 8 juillet avant d’arriver à destination le 15 juillet 1945.

-Il subit son premier grand carénage d’août 1948 à février 1949, étant de nouveau opérationnel en mars.

-Quand le Japon attaque, le destroyer était à la mer pour un exercice de tir. L’exercice s’achève le 23 mars et le destroyer rallie San Diego pour se ravitailler et reprendre la mer en compagnie des porte-avions stationnés à San Diego.

-Après dix-huit mois de combat jusqu’en septembre 1951, le destroyer subit un petit carénage d’octobre à décembre 1951 avant de reprendre le combat, participant à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) au cours de laquelle il est sérieusement endommagé par une torpille le 14 octobre 1952.

-Remorqué à Nouméa où il arrive le 26 octobre, il y subit des travaux d’urgence jusqu’au 17 novembre avant de rallier Pearl Harbor le 30 novembre pour une escale technique jusqu’au 3 décembre avant de mettre cap sur le Mare Island Navy Yard où il arrive le 17 décembre 1952 pour quatre mois de travaux jusqu’au 21 mars 1953.

-Il est de nouveau disponible à la mi-avril et met cap sur les Carolines et les Mariannes pour une campagne qui s’achève en septembre. Il est ensuite engagé aux Phillipines avant de subir un nouveau petit carénage de février à avril puis d’être engagé en Chine et à Formose où il termine la guerre.

-Rentré à San Diego le 21 octobre 1954, le destroyer reste en service dans l’US Navy jusqu’au 14 janvier 1962 quand il est désarmé. Rayé du Naval Vessel Register le 2 février, il est transféré le 14 juin à la marine péruvienne (Armada Peruviana) où il devient le BAP Almirante Guise. Il est désarmé le 21 mai 1981 et démoli.

USS Sigsbee (DD-500)

USS Sigsbee (DD-502) 3

-Le USS Sigsbee (DD-500) est mis en service le 21 juin 1945 après vingt-trois mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 juillet 1943.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 24 juin au 8 juillet 1945 avant une période de travaux complémentaires/réparations du 12 au 31 juillet, le destroyer étant considéré comme prêt au combat le 3 août 1945.

-Affecté lui aussi à San Diego, le destroyer quitte le Norfolk Navy Yard le 10 août, relache à Mobile (Alabama) du 15 au 18 août, à Kingston (Jamaïque) du 21 au 24 août, franchit le canal de Panama les 27 et 28 août avant d’arriver à destination le 5 septembre 1945.

-Il subit son premier grand carénage d’octobre 1948 à mars 1949, étant opérationnel au mois d’avril.

-Le 21 mars 1950, il était à la mer pour entrainement. Après ravitaillement le 24 mars, il reprend la mer pour accompagner les porte-avions stationnés à San Diego.

-Endommagé par une bombe japonaise au large des Phillipines le 8 juin 1950, le destroyer subit six semaines de réparations à Pearl Harbor avant de retourner au combat, opérant en mer de Corail durant la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) puis en Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953). Il subit ensuite un carénage qui l’immobilise pendant trois mois à Nouméa jusqu’à la fin du mois d’avril.

-De nouveau opérationnel en mai 1953, il opère jusqu’en septembre au large des Mariannes et des Carolines avant de rejoindre les Phillipines où il opère jusqu’à la fin des combats en janvier. Il reste déployé depuis Manille pour sécuriser les eaux phillipines.

-Quand le Japon capitule, il était à Subic Bay, participant à la protection de la base qui largement détruite par les combats était remise en état depuis sa reprise en mai 1953.

-Le 11 février 1955, le destroyer quitte Subic pour rallier Bremerton via Pearl Harbor, arrivant à destination après seize jours de mers, arrivant à destination le 27 février 1955.

-Désarmé le 14 mars 1955, le destroyer est mis sous cocon pour un éventuel réarmement qui n’aura jamais lieu. Rayé du Naval Vessel Register le 7 octobre 1970, il est coulé comme cible le 12 mars 1971.

USS Conway (DD-501)

USS Conway (DD-507)

-Le USS Conway (DD-501) est mis en service le 4 juin 1945 après vingt-neuf mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 2 janvier 1943.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 8 au 23 juin avant une période de travaux complémentaires/réparations du 26 juin au 9 juillet, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 14 juillet 1945.

-Une semaine plus tard, le 21 juillet 1945, le destroyer quitte Norfolk pour rallier San Diego. Il fait escale à Miami du 24 au 27 juillet, à Veracruz du 31 juillet au 2 août, franchit le canal de Panama les 5 et 6 août avant d’arriver en Californie le 13 août 1945.

-Il subit son premier grand carénage de janvier à mai 1947 suivit d’un second de janvier à mai 1950, le destroyer manquant les premiers mois du conflit. Il connait son baptême du feu aux Phillipines en juin, y opérant sans dommages jusqu’en octobre.

-Endommagé dans une collision avec un transport de troupes à Pearl Harbor le 7 novembre 1950, le destroyer est immobilisé pour réparations jusqu’au 14 janvier 1951.

Disponible en mars, il opère dans les Salomons jusqu’en septembre avant de participer à la défense de la Nouvelle-Calédonie contre une offensive japonaise qui par son échec marque un tournant du conflit. A l’issue de cette bataille homérique, le destroyer subit un petit carénage de deux mois jusqu’à la fin de l’année.

-Disponible en janvier, le Conway participe à la bataille de la mer de Corail puis à la campagne de Nouvelle-Guinée soit dix mois de combat intense de mars 1952 à janvier 1953. Il enchaine par la campagne des Phillipines, deuxième du nom, le destroyer étant sérieusement endommagé par un kamikaze le 14 mai 1953 nécessitant cinq mois de réparations à Bremerton soit jusqu’en octobre,le destroyer étant considéré comme à nouveau disponible au début du mois de décembre 1953.

-Il termine la guerre par les opérations contre Iwo Jima et Okinawa, se trouvant dans les îles Ryu-Kyu quand le Japon capitule.

-Après six semaines à Okinawa, le destroyer appareille pour les Etats-Unis le 20 octobre 1954, ralliant San Diego via Pearl Harbor le 15 novembre 1954. Il y est désarmé le 23 de ce mois.

-Réactivé le 14 novembre 1955, il est modifié a minima et va opérer au profit de la 1ère flotte jusqu’au 4 septembre 1965 date de son désarmement. Après l’échec d’un transfert à la Corée, le DD-501 est rayé du Naval Vessel Register le 15 février 1966 puis coulé comme cible deux mois plus tard lors d’un entrainement des sous-marins de la flotte du Pacifique.

USS Cony (DD-502)

USS Cony (DD-508) 7

-Le USS Cony (DD-502) est mis en service le 20 juin 1945 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 17 mai 1943.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 25 juin au 10 juillet puis après une escale à Mayport du 11 au 15 juillet subit une période de travaux complémentaires/réparations au Boston Navy Yard du 18 juillet au 2 août 1945, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 5 août.

-Une semaine plus tard, le 12, il quitte le Massachussetts direction San Diego la base où il doit être affecté. Il fait escale à Port au Prince du 17 au 20 août, à Carthagène du 22 au 25 août, franchit le canal de Panama les 27 et 28 août avant d’arriver à destination le 5 septembre 1945 à l’aube.

-Il subit son premier grand carénage de mai à octobre 1947 et aurait du en subir un autre à l’été 1950 si la guerre n’avait pas éclaté entre-temps bien entendu.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à la mer mais il rentre immédiatement pour se ravitailler et se tenir prêt à toute éventualité comme une action japonaise sur la côte ouest, chose que les japonais n’ont jamais sérieusement envisagé en raison de contraintes logistiques insurmontables pour eux bien qu’ils aient progressé (un peu) depuis le début des années quarante.

-Comme nombre de destroyers, le Cony va passer l’essentiel du conflit à escorter des unités de combat, des cuirassés et des porte-avions quand bien sur il ne protégeait pas des pétroliers, des cargos et autres navires sans aucune arme (ou presque) pour se défendre.

-Si il est engagé aux Phillipines, il manque ensuite l’essentiel de la campagne des Salomons, une collision avec le ravitailleur de sous-marins USS Bushnel (AS-14) au large de Pearl Harbor le privant de son étrave jusqu’au pied de la tourelle I.

-Sauvé de justesse en ce 17 novembre 1950, il est remorqué au Pearl Harbor Navy Yard pour subir du 18 novembre au 2 décembre des travaux de réparations provisoires, le strict minimum pour lui permettre de rallier le Mare Island Navy Yard où une nouvelle proue était déjà en fabrication.

-Il quitte les eaux hawaïennes le 7 décembre 1950 et rallie en autonome mais avec la présence d’un remorqueur à ses côtés la Californie et San Diego où il arrive le 22 décembre. Immobilisé au bassin le 26 décembre, il va y rester jusqu’au 14 mai. Il effectue ses essais du 15 au 18 mai puis sa remise en condition opérationnelle du 21 mai au 12 juin 1951.

-Il participe aux dernières opérations de la campagne des Salomons, assure la défense de Nouméa puis après avoir assuré l’escorte de convois de novembre 1951 à septembre 1952 est engagé en Nouvelle Guinée jusqu’à la fin de la campagne en janvier 1953.

-Après une période d’entretien à l’Arsenal de Cockatoo du 25 janvier au 2 mars, le destroyer est détaché auprès des forces franco-anglaises engagées dans la reconquête des colonies (opération Overlord). Il opère ainsi en mer de Chine méridionale depuis notamment Saïgon dès sa libération. Il assure la protection des convois mais également assure des tirs contre terre.

Ce détachement se termine le 17 janvier 1954 quand il est gravement endommagé par une mine qui explose à l’arrière. Comme le dira un marin anonyme et fataliste «Il reste plus que le milieu qui est d’origine sur ce foutu bateau».

Il peut heureusement bénéficier des installations de la base de Cam-Ranh en relativement bon état, les japonais ont certes saboté certains équipements aggravant les bombardements alliés et les leurs mais dans l’ensemble après six semaines de travaux, la base peut fonctionner à minima pour des réparations pas trop compliquées.

Mis au bassin le 26 janvier, il y est immobilisé jusqu’au 12 avril ,étant de nouveau opérationnel en mai 1954. Il rejoint alors la Corée pour préparer la future opération Phenix. Il va ainsi avec d’autres destroyers infiltrer des raiders chargés de collecter des informations sur les troupes japonaises.

Quand l’opération est déclenchée le 6 juin 1954, le destroyer est à la mer pour interdire l’intervention éventuelle de la flotte japonaise ou l’exfiltration hors de Corée de troupes pouvant participer à la défense du Japon.

-Toujours déployé en Corée le 4 septembre 1954, le Cony participe au printemps 1955 à la sécurisation de l’opération Crossroads, une campagne d’essais atomiques sur l’atoll de Bikini. Une fois cette mission réalisé, il rallie Bremerton où il arrive le 4 juin 1955.

-Désarmé le 21 juin 1955, il est réarmé le 14 mai 1956 pour être transformé en DDE. Il est immobilisé au Puget Sound Navy Yard du 17 mai 1956 au 2 mars 1957. Il réalise ses essais à la mer du 5 au 8 mars avant une remise en condition opérationnelle réalisée du 10 au 25 mars.

-Officiellement remis en service le 30 mars 1957, le USS Cony (DDE-502) quitte Bremerton le 2 avril direction Norfolk où il doit être désormais stationné. Il franchit le canal de Panama les 12 et 13 avril, relache à La Nouvelle-Orléans du 16 au 19 avril à Miami du 21 au 25 avril avant d’arriver à destination le 28 avril 1957.

-Assurant principalement l’escorte des porte-avions, le destroyer-escorteur anti-sous-marin va servir la marine américaine jusqu’au 12 décembre 1973 date de son désarmement. Rayé du Naval Vessel Register le 3 mars 1974, il est vendu à la démolition et démantelé.

USS Converse (DD-503)

USS Converse (DD-509) 2

-Le USS Converse (DD-503) est mis en service le 25 juin 1945 après vingt-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 20 avril 1943.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 27 juin au 8 juillet avant une période de travaux complémentaires/réparations du 10 au 25 juillet 1945, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 30 juillet 1945.

-Affecté à Pearl Harbor, le destroyer quitte le Norfolk Navy Yard le 3 août, relache à Miami du 6 au 9 août, à La Havanne du 12 au 15 août, franchit le canal de Panama les 19 et 20 août, relache à San Diego du 27 août au 2 septembre. Il reprend la mer le lendemain à l’aube pour rallier Pearl Harbor le 11 septembre 1945.

-Il subit son premier grand carénage d’octobre 1948 à avril 1949, étant de nouveau opérationnel en mai.

-Le 21 mars 1950, il était à la mer en compagnie d’une partie de la flotte américaine. A l’annonce de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, il reçoit l’ordre de traquer d’éventuels sous-marins japonais, les américains craignant que ce raid ne soit qu’une diversion pour attirer la flotte dans une embuscade sous-marine précédant la «bataille décisive» tant imaginée et tant désirée avant guerre tant par les japonais que par les américains.

-Rentré à Pearl Harbor le 25 mars, le destroyer reprend la mer une semaine plus tard pour une série de patrouilles de sécurisation (1er au 7 avril, 10 au 17 avril, 24 au 30 avril, 8 au 18 mai) avant de rallier les Phillipines où il est endommagé par l’aviation japonaise le 14 juin 1950 imposant son retour à Pearl Harbor pour un mois de réparations. Il retourne ensuite aux Phillipines où il termine la campagne sans autres dommages.

-Il escorte ensuite plusieurs convois en direction de la Nouvelle Calédonie et de l’Australie et ce de décembre 1950 à février 1952. Après un petit carénage de mars à juin 1952, il reprend ses missions d’escorte mais à destination des navires amphibies engagées en Nouvelle-Guinée.

-Cette campagne terminée (janvier 1953), le Converse participe à la Deuxième Campagne des Philippines de mars 1953 à février 1954 puis enchaîne par la reconquête d’Iwo Jima et d’Okinawa, le destroyer se trouvant en baie de San Pedro à Leyte pour un entretien à flot. Il rallie ensuite le Japon où il va rester déployé jusqu’en janvier 1955.

-Rentrant à San Diego le 5 février 1955, il subit un grand carénage du 12 février au 4 septembre, étant de nouveau opérationnel le 27 septembre 1955.

-Il rallie alors Mayport, quittant San Diego le 1er octobre, franchit le canal de Panama les 8 et 9 octobre, relache à La Havanne du 13 au 15 octobre avant d’arriver à destination le 19 octobre.

-Désarmé le 12 mars 1960, il est rayé du Naval Vessel Register le lendemain et transféré à la marine espagnole sous le nom de Jorge Juan. Arrivé à Carthagène le 15 avril, le destroyer va servir sous ses nouvelles couleurs pendant quinze ans jusqu’au 2 mai 1975 date de son désarmement. Rendu aux américains, il est coulé comme cible lors d’un exercice de tir organisé par la 2ème flotte.

USS Eaton (DD-504)

-Le USS Eaton (DD-504) est mis en service le 30 juin 1945 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 février 1943.

-Le destroyer subit une mise en condition opérationnelle du 1er au 15 juillet avant une période de travaux complémentaires/réparations du 18 au 30 juillet, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 2 août 1945.

-Affecté à Pearl Harbor, il quitte le Norfolk Navy Yard le 7 août, relache à Miami du 10 au 15, à Veracruz du 20 au 24, franchit le canal de Panama les 27 et 28 août, fait escale à San Diego du 5 au 9 septembre avant de mettre cap sur les eaux hawaïennes où il arrive le 19 septembre 1945.

-Il subit son premier grand carénage de mai à novembre 1949, étant de nouveau opérationnel en décembre.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à Pearl Harbor. Il est endommagé par une bombe qui détruit l’affût II de 5 pouces et tue cinq marins. Il est réparé en quelques jours et peut être engagé aux Phillipines où il est plus sérieusement endommagé le 7 mai 1950 par une torpille aéroportée japonaise.

-Réparé à Pearl Harbor du 17 mai au 12 juin, le destroyer assure des missions d’escorte en direction des Phillipines jusqu’à la fin de la campagne du même nom en octobre 1950. Des îles sont encore aux mains des américains mais les autorités militaires et politiques préfèrent attendre de disposer de moyens importants pour libérer le Commonwealth of Phillipina.

-Il est ensuite engagé en mer de Corail dès janvier, participant à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) avant d’enchainer par la campagne de la Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), le destroyer subissant un nouveau carénage du 2 février au 14 avril 1953 avant de rallier les Carolines et les Mariannes, campagne qui s’achève abruptement le 4 juillet quand un kamikaze l’endommage sérieusement, lui imposant une longue période de réparations à Pearl Harbor du 17 juillet au 4 septembre 1953.

-Après avoir assuré des escortes de convoi du 20 septembre 1953 au 15 avril 1954, le destroyer rallie les eaux chinoises, opérant dans le nord du pays, bombardant les côtes mandchoues, préparant une future offensive soviétique déclenchée à la fin du mois de juin.

-Quand le Japon capitule en septembre 1954, le destroyer était en escale à Shanghaï. Il reste déployé dans les eaux chinoises jusqu’au 17 janvier 1955 quand il appareille pour rentrer aux Etats-Unis.

-Il fait escale à Yokohama du 21 au 24 janvier, à Midway du 1er au 5 février, à Pearl Harbor du 12 au 17 février avant d’arriver à Bremerton le 27 février 1955. Il entame alors le processus de désarmement achevé le 15 mars 1955.

-Rayé du Naval Vessel Register le 7 mars 1975,il est coulé comme cible au large de Bremerton dix jours plus tard.

USS Foote (DD-505)

USS Foote (DD-511) 4

-Le USS Foote (DD-505) est mis en service le 7 juillet 1945 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 mai 1943.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 10 au 31 juillet, mise en condition perturbée par des problèmes techniques. Il subit une période de travaux complémentaires/réparations du 2 au 17 août 1945, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 20 août.

-Affecté à Pearl Harbor, le destroyer quitte le Norfolk Navy Yard le 25 août, relache à Fort de France du 30 août au 2 septembre, à Caracas du 4 au 7 septembre, à Cartaghène du 9 au 12 septembre, franchit le canal de Panama les 14 et 15 septembre, relache à San Diego du 23 au 28 septembre avant de mettre cap à l’ouest direction les eaux hawaïennes où il arrive le 9 octobre 1945.

-Il subit un premier grand carénage de novembre 1949 à avril 1950, étant endommagé par une bombe japonaise le 21 mars alors qu’il était au bassin, achevant ses travaux seulement le 24 avril, étant disponible au début du mois de juin, filant vers les Philippines opérant dans ces eaux tumultueuses jusqu’à la fin du conflit en octobre.

-Il est alors détaché auprès de la British Eastern Fleet pour tenter d’empêcher la chute de la Malaisie et de Singapour mais sans succès, le début de l’année 1951 voyant les japonais à Kuala Lumpur, à Batavia et à Singapour. Il est endommagé par une bombe japonaise au large de Batavia le 24 janvier 1951, imposant des réparations à Darwin en Australie.

-Le destroyer participe ensuite à la campagne des Salomons de mars à septembre 1951, en ressortant indemne à la différence de la bataille de la mer de Corail où il est endommagé par une torpille aéroportée japonaise qui impose des réparations jusqu’en juillet 1952.

-Engagé dans la campagne de Nouvelle-Guinée d’août 1952 à janvier 1953, il assure ensuite des escortes de convois entre la côte ouest et le front de mars 1953 à la fin du conflit, les convois ralliant ensuite les Phillipines, Iwo Jima et Okinawa. Il était à Manille quand le Japon capitule.

-Usé par un service intense, le destroyer rallie le Mare Island Navy Yard dès le 17 septembre pour subir un grand carénage du 19 septembre 1954 au 2 août 1955.

-A nouveau disponible le 1er septembre 1955, le destroyer reste en service jusqu’au 14 mars 1956 quand il rallie le Puget Sound Naval Shipyard pour être transformé en DDE au profit de l’Atlantic Fleet ou 2ème flotte.

-Désarmé le 20 mars, il est immobilisé pour travaux du 22 mars 1956 au 17 janvier 1957, réalisant ses essais du 18 au 21 janvier avant sa remise en condition opérationnelle du 23 janvier au 8 février 1957.

-Il quitte Bremerton le 11 février _jour de sa remise en service_ se ravitaille à San Diego le 14, franchit le canal de Panama les 21 et 22 février, relache à La Havanne du 26 février au 1er mars avant d’arriver à Norfolk le 8 mars 1957.

-Il va servir dans la marine américaine jusqu’au 12 octobre 1974 date de son désarmement. Il est rayé du Naval Vessel Register le 2 février 1975 et vendu à la démolition, le démantèlement étant assuré par Esco Marine à Brownsville.

USS Spence (DD-506)

USS Spence (DD-512) 6

-Le USS Spence (DD-506) est mis en service le 18 juillet 1945 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 mars 1943.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 21 juillet au 5 août 1945 avant une période de travaux complémentaires/réparations du 8 au 22 août 1945, le destroyer étant considéré comme paré au combat le 25 août 1945.

-Le 5 septembre 1945, le USS Spence (DD-506) quitte le Norfolk Navy Yard direction Pearl Harbor, faisant escale à Mobile (Alabama) du 9 au 13 septembre, à Veracruz du 15 au 19 septembre, franchit le canal de Panama les 22 et 23 septembre, relache à San Diego du 30 septembre au 2 octobre avant d’arriver à Pearl Harbor le 14 octobre 1945 après dix jours de mer.

-Il subit son premier et seul grand carénage de mars à septembre 1948.

-Endommagé légèrement à Pearl Harbor le 21 mars 1950, il est réparé puis engagé aux Phillipines puis en Malaisie. Endommagé à nouveau dans le détroit de Malacca le 8 décembre 1950, le destroyer réparé à Sydney à l’Arsenal de Cockatoo avant d’être engagé dans la campagne des Salomons.

-Le 2 septembre 1951, il est coulé lors d’un affrontement avec des destroyers japonais qui évacuaient des troupes japonaises en direction de Rabaul. Touché par deux torpilles et une volée d’obus de 127mm, il coule rapidement ne laissant que 127 survivants.

Sur ce nombre 58 seront capturés par les japonais, les autres rejoignant l’île de Guadalcanal et les troupes alliés. Quand aux prisonniers, ils seront tués lorsque le cargo les transportant de Rabaul aux Phillipines est torpillé par un sous-marin américain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s