Etats Unis (49) destroyers (9)

Destroyers classe Fletcher

USS Fletcher (DD-445) 5

Avant-propos

Comme nous l’avons vu, les américains entament la reconstitution de leur flotte de destroyers par les huit Farragut, des destroyers comparables à leurs contemporains étrangers (les Fleet Destroyer britanniques, les Bourrasque et Adroit étant plus anciens) armés de cinq canons de 127mm, le 5 pouces devenant à cette occasion le calibre standard des destroyers américains, une situation qui n’à pas changé depuis….. .

L’évolution était lente et progressive, chaque classe apportant des améliorations sur l’armement (moins sur la batterie d’artillerie qui reste sauf exception à quatre ou cinq canons de 127mm que sur l’artillerie antiaérienne qui augmente jusqu’à compter seize tubes en quatre affûts quadruples), la propulsion (chaudières haute pression, organisation augmente la survivabilité) mais également l’électronique avec l’embarquement des premiers radars.

La guerre à venir avait pour théâtre d’opérations le Pacifique, une zone immense de plusieurs millions de kilomètres carrés imposant des servitudes logistiques et techniques absolument gigantesques qui expliquent en grande partie pourquoi les Etats-Unis l’ont emporté sur le Japon.

Si la future «bataille décisive» imaginée par Tokyo et Washington imposait des navires puissants, le théâtre d’opérations imposait des navires ayant une très grande endurance, un grand rayon d’action ce que n’avaient pas véritablement les Farragut et leurs successeurs, la faute notamment aux traités qui limitaient le tonnage des destroyers américains à 1850 tonnes.

Ces traités expirent en 1936 pour le traité de Washington et en 1942 pour les deux traités de Londres mais avant même l’expiration de nombreux pays ont pris des libertés avec ces traités dont les modes de calculs permettaient de «tricher» sans en avoir l’air….. .

Pour succeder aux Benson-Livermore et aux Gleaves, les ingénieurs navals américains du BuShip peuvent dessiner le destroyer idéal pour le Pacifique, un destroyer bien armé à la DCA solide (composée dès l’origine de canons de 20mm Oerlikon et de 40mm Bofors), à la batterie lance-torpilles importante (deux plate-formes quintuples) et au rayon d’action important puisque les Fletcher pouvaient franchir 5500 miles nautiques à 15 nœuds (environ 11000km à 30 km/h), leurs prédecesseurs pouvant théoriquement franchir des distances supérieures mais à une vitesse inférieure et 3 nœuds de différence au combat ce n’est pas toujours négligeable.

Surtout les Fletcher marquent un retour au pont ras, le gaillard d’avant étant définitivement abandonné par les destroyers de l’US Navy.

Les premiers Fletcher sont commandés dès le budget 1940 avec seize exemplaires suivis de seize autres au budget 1941. Les premiers navires sont mis sur cale dès le mois de juin 1941 et mis en service courant 1943, les trente-deux premiers destroyers de type Fletcher étant tous en service fin 1945 début 1946.

Seize autres destroyers sont commandés et financés au budget 1943, ces navires sont mis sur cale entre 1945 et 1947, portant le total à quarante-huit destroyers de classe Fletcher. Ce n’est pas terminé car le budget 1945 va financer la construction de seize nouveaux destroyers portant le total à soixante-quatre exemplaires.

Ces navires sont mis sur cale courant 1946, les premiers étant en service avant septembre 1948, la totalité des navires de cette dernière commande étant en service à temps pour riposter à l’agression japonaise.

Initialement il était prévu seize nouveaux destroyers de classe Fletcher mais ces destroyers financés au budget 1947 vont finalement former la classe Allen M. Summer. Leur coque est identique mais l’armement en artillerie passe de cinq à six canons de 127mm en trois tourelles doubles (deux avant une arrière).

Ces destroyers vont connaître une très longue carrière, les survivants du conflit étant maintenus dans la marine américaine et pour certains transformés en escorteurs anti-sous-marins rapides (DDE), d’autres rejoignant des marines étrangères qui pouvaient reconstituer leurs forces à un coût plus modeste que la construction de navires neufs.

Carrière opérationnelle

USS Fletcher (DD-471)

USS Fletcher (DD-445) 5

-Le USS Fletcher (DD-471) est mis en service le 17 juillet 1943 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 2 juin 1941.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 19 juillet au 2 août puis subit des travaux complémentaires ainsi que diverses réparations du 4 au 18 août, le Fletcher étant considéré comme pleinement opérationnel le 21 août 1943.

-Affecté à San Diego, le destroyer quitte le Brooklyn Navy Yard le 25 août, relache à Miami du 28 au 31 août, à La Havanne du 2 au 5 septembre, franchit le canal de Panama les 8 et 9 septembre avant de rallier San Diego une semaine plus tard le 16 septembre 1943.

-Il subit un grand carénage de septembre 1946 à janvier 1947 suivit d’un second de janvier à avril 1950, manquant donc le début du conflit.

-Une fois opérationnel, il participe à la campagne des Phillipines puis à celle des Salomons. Il est endommagé par des destroyers japonais le 21 mars 1951 et doit subir deux mois de réparations à Nouméa avant de reprendre le combat.

-Il enchaine par la bataille de la mer de Corail (mars 1952) puis par la longue et éreintante campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) avant de subir un grand carénage à Pearl Harbor de février à juillet 1953.

-Il termine la guerre par la Deuxième Campagne des Phillipines qui s’achève en février, le destroyer ne pouvant participer à l’opération Boxer suite à une collision avec un destroyer australien au large de Manille le 8 février 1954, passant deux mois en réparations jusqu’en avril 1954. Une fois opérationnel, il est engagé à Formose, tirant contre terre pour soutenir la conquête de l’île colonie japonaise depuis 1895.

-Il termine le conflit en baie de San Pedro sur l’île de Luzon où une base de ravitaillement et d’entretien avait été mise sur pied après la libération des Phillipines.

Il reste déployé dans la région jusqu’au 5 octobre 1954 quand il rallie San Diego pour subir un petit carénage jusqu’à la fin de l’année.

-Dix-huit mois plus tard, le 17 juin 1956, le destroyer est désarmé et mis en réserve. La mise sous cocon est brève puisque le 8 septembre 1957 il est réactivé pour être transformé en escorteur anti-sous-marin rapide au profit de la 1ère flotte ou Pacific Fleet. Sur les soixante-quatre Fletcher construits, seize seront transformés en DDE.

Les travaux voient l’installation d’un nouveau sonar de coque, de nouveaux radars, le débarquement d’une plate-forme lance-torpilles, de trois affûts simples de 127mm (II III et IV), le débarquement des canons de 20 et de 40mm et leur remplacement par deux affûts doubles de 76mm, l’emplacement du II étant occupée par un lance-roquettes ASM puis par un mortier anti-sous-marin.

-Remis en service le 14 juillet 1958, le destroyer toujours stationné à Pearl Harbor va servir dans sa nouvelle configuration jusqu’en mars 1969 plus précisément le 19 date de son désarmement. Il est rayé du Naval Vessel Register le 8 février 1972 puis coulé comme cible en mars suivant.

USS Radford (DD-472)

USS Radford, DD446, 7/21/1942 Federal Shipbuilding & Dry Dock Co. Kearny, NJ

-Le USS Radford (DD-472) est mis en service le 30 juillet 1943 après vingt-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 21 septembre 1941.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle au large des côtes de la Nouvelle-Angleterre du 1er au 15 août avant une période de travaux complémentaires/réparations au Norfolk Navy Yard du 17 au 30 août. Il est considéré comme prêt au combat le 2 septembre 1943.

-Il quitte Norfolk le 9 septembre, relache à Mobile (Alabama) du 15 au 18 septembre, franchit le canal de Panama les 22 et 23 septembre avant d’arriver à San Diego une semaine plus tard le 30 septembre 1943.

-Il subit son premier grand carénage de février à juillet 1947 qui aurait du être suivit d’un second à l’été 1950 mais suite à la déclaration de guerre, ce projet à été repoussé sine die et même sans objet le 17 mai 1950 quand le second destroyer de classe Fletcher est coulé par des destroyers japonais au large des Phillipines, une torpille suffisant à l’envoyer par le fond.

USS Jenkins (DD-473)

USS Jenkins (DD-447) 2

-Le USS Jenkins (DD-473) est mis en service le 5 octobre 1943 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 8 septembre 1941.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle au large de la Nouvelle-Angleterre du 7 au 28 octobre avant une période de travaux complémentaires/réparations au Norfolk Navy Yard du 29 octobre au 10 novembre 1943, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel le 15 de ce mois.

-Affecté à San Diego comme les huit premiers Fletcher, le Jenkins quitte Norfolk le 21 novembre, relâche à La Havane du 26 au 30 novembre, franchit le canal de Panama les 3 et 4 décembre avant d’arriver à destination le 12 à l’aube.

-Il subit son premier grand carénage de mars à septembre 1946 suivit d’un second d’octobre 1949 à mars 1950. Il est opérationnel en avril, manquant donc les premiers jours du conflit.

-Engagé aux Phillipines, il est endommagé le 17 mai 1950 ayant plus de chance que son sister-ship Randford qui lui à été coulé. Réparé, il participe à la fin de cette campagne qui voit le Japon conquérir la quasi-totalité de l’archipel.

-Engagé ensuite en mer de Corail, le Jenkins s’illustre dans la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) en coulant de nombreux navires japonais.

-Après un petit carénage d’octobre 1951 à janvier 1952 à Nouméa, le destroyer participe à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) puis à la double opération concernant les Carolines et les Mariannes (mars-septembre 1953).

-Il est ensuite engagé à Iwo Jima et Okinawa où il est sérieusement endommagé par un kamikaze le 5 mai 1954, l’obligeant à subir deux mois de réparations à Pearl Harbor jusqu’à la mi-juillet. Il est à nouveau opérationnel pour participer aux dernières opérations du conflit, bombardant à plusieurs reprises le Japon avec ses canons de 127mm.

-De retour aux Etats-Unis le 8 octobre 1954, il subit un petit carénage au Mare Island Navy Yard du 17 janvier au 3 mai 1955.

-Il reste affecté à la flotte du Pacifique jusqu’à son désarmement survenu le 14 avril 1960. Rayé du Naval Vessel Register le même jour, il est transféré à la marine brésilienne où il poursuit sa carrière sous le nom de Para (D-27) jusqu’à son désarmement le 17 juin 1978 suite à un incendie de machine. Il est coulé comme cible lors d’un exercice de tir le 8 mars 1983 au large de Rio.

USS La Valette (DD-474)

USS La Vallette (DD-448) 7

-Le USS La Valette (DD-474) est mis en service le 25 novembre 1943 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 21 septembre 1941.

Il réalise sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes au large de Guantanamo du 30 novembre au 12 décembre avant de subir une traditionnelle période de travaux et de réparations du 15 au 31 décembre, le quatrième destroyer de classe Fletcher étant déclaré opérationnel le 5 janvier 1944.

-Affecté à San Diego le destroyer quitte le Norfolk Navy Yard le 10 janvier, relache à Miami du 13 au 15, à La Nouvelle Orléans du 17 au 19, franchit le canal de Panama les 22 et 23 janvier avant de rallier son port d’attache une semaine plus tard le 30 janvier 1944.

-Il subit son premier grand carénage d’octobre 1946 à mai 1947, le deuxième prévu en mai 1950 est bien évidement repoussé sine die en raison du déclenchement du conflit. Il aura en réalité lieu à Pearl Harbor d’octobre 1950 à janvier 1951 pour réparer les dégâts d’une attaque aérienne japonaise.

-Engagé aux Salomons, il est à nouveau endommagé le 12 août 1951 par une torpille japonaise qui impose quatre mois de réparations (2 septembre 1951 au 5 janvier 1952) à Hunters Point Naval Shipyard (San Francisco) après des escales techniques à Nouméa et Pearl Harbor.

-De nouveau opérationnel en février 1952, il est détaché auprès des forces navales franco-britanniques pour participer à des opérations contre la navigation japonaise dans le Golfe du Bengale, prélude à la reconquête de la Birmanie et la conquête de la Thaïlande (opération Gymnastic et Overlord).

-De retour sous commandement américain en septembre 1953, il subit un grand carénage à Pearl Harbor jusqu’à la fin de l’année en vue d’être engagé au large de la Chine et de Formose.

-Gravement endommagé le 7 avril 1954 par deux kamikazes, il survit miraculeusement mais les réparations l’empêchent de participer à la fin du second conflit mondial.

-De nouveau disponible en novembre 1954, il rallie Bremerton d’où il opère pendant deux mois jusqu’à son désarmement survenu le 17 janvier 1955.

-Placé sous cocon, il ne sera jamais réarmé. Rayé du Naval Vessel Register le 17 janvier 1965, il est cédé au Brésil non pour être remis en service mais pour être cannibalisé au profit des destroyers type Fletcher transférés à la marine auriverde.

USS Nicholas (DD-475)

USS Nicholas (DD-449) 3

-Le USS Nicholas (DD-475) est mis en service le 12 février 1944 après vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 7 janvier 1942.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 15 février au 2 mars puis subit au Boston Navy Yard une période de travaux complémentaires/réparations du 5 au 19 mars, le DD-475 étant considéré comme opérationnel le 22 mars 1944.

-Affecté à San Diego, il quitte le Massachusetts le 25 mars, relache à Fort de France du 28 au 31 mars, à Caracas du 2 au 5 avril, à Carthagène du 7 au 11 avril, franchit le canal de Panama les 14 et 15 avril avant de rallier son port d’attache le 23 avril 1944 à l’aube.

-Il subit un premier grand carénage de mars à septembre 1946 suivit d’un deuxième d’octobre 1949 à mars 1950, le destroyer étant disponible juste à temps pour permettre au destroyer de participer aux premières opérations de la guerre du Pacifique.

-Il rallie les Phillipines à la mi-avril pour soutenir les forces américano-phillipines qui tentaient de repousser l’invasion japonaise, sans succès l’archipel étant conquis en quasi-totalité en octobre.

-Si il sort sans dommages de cette première campagne, ce n’est pas le cas de la campagne des Salomons puisqu’il est torpillé le 4 août 1951 alors que la campagne touche à sa fin. Remorqué à Nouméa, il y subit du 18 au 30 août des réparations d’urgence avant de rallier en autonome le Mare Island Navy Yard où il arrive le 15 septembre, les travaux l’y immobilisant jusqu’à la mi-novembre.

-Pleinement opérationnel en décembre 1951, le destroyer retrouve la mer de Corail pour participer à la future campagne de Nouvelle-Guinée qui suit la bataille de la mer de Corail (mars 1952), bataille considérée comme l’apogée de la guerre du Pacifique. A l’issue de la campagne de Nouvelle-Guinée (janvier 1953), le destroyer rallie Pearl Harbor pour un petit carénage du 7 février au 4 avril 1953.

-Il retourne ensuite au combat pour participer à la campagne des Phillipines jusqu’à qu’il soit à nouveau gravement endommagé le 17 décembre 1953 par un kamikaze qui ravage ses superstructures. Les dégâts sont tels qu’on envisage de le désarmer prématurement mais finalement, le Nicholas est remis en état et de retour au combat en mai 1954 au large d’Okinawa et c’est dans les îles Ryu-Kyu qu’il apprend la capitulation japonaise.

-De retour aux Etats-Unis en octobre 1954, il est redéployé en mars 1955 au sein de la 2ème flotte ou Atlantic Fleet, servant depuis le port de Norfolk.

-Désarmé le 12 janvier 1970, il est rayé du Naval Vessel Register le même jour et coulé comme cible au printemps 1971.

USS O’Bannon (DD-476)

USS O'Bannon (DD-450) 2

-Le USS O’Bannon (DD-476) est mis en service le 21 novembre 1943 après vingt-cinq mois de construction la mise sur cale ayant eu lieu le 12 octobre 1941.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle aux Antilles du 25 novembre au 10 décembre avant une période de travaux complémentaires/réparations du 13 au 27 décembre, le destroyer étant déclaré pleinement opérationnel le 30 décembre 1943.

-Comme les cinq premiers, le sixième destroyer de classe Fletcher est affecté à San Diego. Il quitte le Boston Navy Yard le 7 janvier 1944, relache à La Havanne du 12 au 15 janvier, franchit le canal de Panama les 18 et 19 janvier avant d’arriver à destination le 26 janvier 1944.

-Il subit un grand carénage de mars à septembre 1947 puis de mars à septembre 1950, manquant donc le début du conflit.

-Engagé dans la campagne des Salomons, il est coulé le 11 avril 1951 par des destroyers japonais au large de Guadalcanal, encaissant deux torpilles et une floppée d’obus de 127mm. Seuls 87 officiers et marins survivent à ce naufrage.

USS Chevalier (DD-477)

USS Chevalier (DD-451)

-Le USS Chevalier (DD-477) est mis en service le 27 octobre 1943 après vingt-sept mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 12 juillet 1941.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 30 octobre au 11 novembre avant une période de travaux complémentaires/réparations du 15 au 30 novembre, le destroyer étant considéré comme prêt au combat le 3 décembre 1943.

-Affecté à San Diego, le destroyer quitte le Boston Navy Yard le 7 décembre, relâche à Fort de France du 12 au 17 décembre, à Carthagène du 21 au 26 décembre, franchit le canal de Panama les 29 et 30 décembre avant d’arriver à destination le 7 janvier 1944.

-Il subit un premier grand carénage de janvier à mai 1947 puis un second qui initialement prévu en janvier 1950 est avancé en septembre 1949 suite à une avarie de turbines, les travaux s’achevant en février 1950.

-Quand les japonais attaquent les 21 mars 1950, le Chevalier était à quai à San Diego après un exercice de tir. Il se ravitaille et appareille une semaine plus tard direction Pearl Harbor où il arrive le 10 avril 1950. Il ne s’y attarde pas, ralliant les Phillipines pour connaître son baptême du feu.

-Echappant aux coups japonais, le Chevalier rallie ensuite la mer de Corail pour participer à la campagne des Salomons au cours de laquelle il est sérieusement endommagé par une mine japonaise (17 mai 1951). Il va être immobilisé pour réparations jusqu’en septembre, retrouvant la Nouvelle Calédonie pour repousser la tentative de débarquement japonais sur le caillou.

-Après avoir participé à des escortes de convois entre Pearl Harbor et Nouméa de novembre 1951 à mars 1953, le Chevalier est engagé aux Carolines et aux Mariannes jusqu’à la fin des opérations en septembre. Il est immobilisé jusqu’à la fin de l’année pour un grand carénage.

-Il termine la guerre par sa participation aux débarquements d’Iwo Jima (février 1954) et Okinawa (avril 1954), y étant toujours quand le Japon capitule le 4 septembre 1954. Il rentre à Bremerton le 12 octobre, y étant désarmé le 2 novembre 1954 et mis sous cocon.

-Réactivé le 4 juillet 1956, le Chevalier est transformé en escorteur anti-sous-marin rapide (DDE), subissant les mêmes travaux que le Fletcher. Officiellement remis en service le 2 juin 1957, il rallie Pearl Harbor, opérant au profit de la 1ère flotte (Pacific Fleet) jusqu’au 14 mars 1968 date de son désarmement. Il est rayé du Naval Vessel Register le 5 juin 1972 et vendu à la démolition.

USS Sauffrey (DD-478)

-Le USS Sauffrey (DD-478) est mis en service le 17 septembre 1943 après vingt-trois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 8 octobre 1941.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 19 septembre au 1er octobre 1943 avant une période de travaux complémentaires/réparations du 3 au 17 octobre, le destroyer étant considéré comme prêt au combat le 20 octobre 1943.

-Affecté à San Diego, il quitte le Boston Navy Yard le 25 octobre, faisant escale à La Havanne du 30 octobre au 3 novembre, franchit le canal de Panama les 7 et 8 novembre avant d’arriver à destination le 15 novembre 1943.

-Il subit un premier grand carénage de juillet à décembre 1946 suivit d’un second de décembre 1949 à mai 1950, manquant les premières semaines du conflit en dépit d’une accélération des travaux mais cette accélération génère son lot d’accidents et d’incidents.

-Une fois opérationnel, le destroyer est engagé aux Philippines, étant légèrement endommagé en abordant un sous-marin japonais surpris en surface le 4 juillet 1950. Réparé, il termine la campagne avant de rallier Nouméa, la grande base américaine après la chute des Philippines.

-Après avoir participé à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951), il subit un petit carénage à Pearl Harbor en octobre-novembre 1951 avant de retrouver la mer de Corail.

-Endommagé à nouveau par une bombe lors de la bataille de la mer de Corail, il est coulé le 7 août 1952, torpillé par un Mitsubishi G4M. Cassé en deux, il coule rapidement, ne laissant que 159 survivants sur 359 officiers et marins.

USS Walter (DD-479)

USS Walker (DD-517) 6

-Le USS Walter (DD-479) est mis en service le 21 décembre 1943 après vingt-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 19 août 1941.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle aux Caraïbes du 26 décembre 1943 au 14 janvier 1944 avant une période de travaux complémentaires/réparations au Charleston Navy Yard du 18 janvier au 7 février 1944. Il est considéré comme prêt au combat le 12 février 1944.

-Il quitte la Caroline du Sud le 15 février, relache à Fort de France du 20 au 23 février, est à Carthagène du 27 février au 2 mars, franchit le canal de Panama les 5 et 6, fait escale à San Diego du 13 au 16 mars avant de mettre cap à l’ouest direction Pearl Harbor où il arrive le 25 mars 1944.

-Il subit son premier grand carénage d’avril à octobre 1947 et aurait du subir un nouveau grand carénage en octobre 1950 mais comme la guerre ayant éclaté entre-temps, ce projet est abandonné.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était en escale à Sydney pour une escale de courtoisie. A l’annonce de l’attaque japonaise,il reçoit l’ordre de rallier Pearl Harbor où il arrive le 2 avril 1950. Il en repart huit jours plus tard pour être engagé aux Phillipines, ressortant indemne de cette campagne qui s’achève par une défaite américaine (octobre 1950).

-Il rallie ensuite Midway pour défendre l’atoll contre un raid japonais qui n’aura jamais lieu (novembre 1950-juin 1951) avant de subir un grand carénage de juillet à novembre 1951, retrouvant ensuite la mer de Corail, participant à la bataille de la mer de Corail en mars puis à la reconquête de la Nouvelle Guinée (juillet 1952-janvier 1953).

-Engagé aux Phillipines à partir de mars 1953, il est torpillé par un sous-marin japonais le 7 juillet 1953 mais il parvient à rallier Pearl Harbor pour des réparations d’urgence effectuées du 30 juillet au 9 septembre avant d’arriver au Mare Island Navy Yard le 21 septembre 1953.

-Immobilisé pour réparations du 22 septembre 1953 au 14 janvier 1954, le Walter est engagé à partir de février en Chine continentale et à Formose, restant dans la région jusqu’à la capitulation japonaise. Il rentre à San Diego le 17 octobre 1954 et y est désarmé le 8 novembre suivant.

-Réactivé le 2 septembre 1956, il est immobilisé au Mare Island Navy Yard du 5 septembre 1956 au 17 mars 1957 pour être transformé en DDE. Il reste affecté dans le Pacifique mais est stationné à San Diego.

-Désarmé le 17 mai 1967, il est rayé du Naval Vessel Register le 12 juin 1967 et transféré à la marine coréenne. Rebaptisé ROCS Sejong the Great, il remplace un Benson-Livermore du même nom. Il va servir dans la marine de la république de Corée jusqu’au 14 mai 1982 quand il est désarmé et coulé comme cible lors d’un exercice américano-coréen un an plus tard en juin 1983.

USS Strong (DD-480)

USS Strong (DD-467).jpg

-Le USS Strong (DD-480) est mis en service le 14 février 1944 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 21 décembre 1941.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 19 février au 5 mars 1944 avant une période de travaux complémentaires/réparations du 9 au 23 mars, le destroyer étant considéré comme pleinement opérationnel et prêt au combat le 25 mars 1944.

-Affecté lui aussi à Pearl Harbor, il quitte le Norfolk Navy Yard le 30 mars, fait escale à Miami du 2 au 5 avril, à Veracruz du 9 au 13 avril, franchit le canal de Panama les 16 et 17 avril, relache à San Diego du 24 au 30 avril avant de mettre cap à l’ouest arrivant à son port d’attache le 12 mai 1944.

-Il subit son premier grand carénage de novembre 1947 à mars 1948, son premier et seul carénage avant l’entrée en guerre des Etats-Unis.

-Le 21 mars 1950 il était présent à Pearl Harbor. Il est endommagé par deux bombes, la première détruisant l’affût I de 127mm, la seconde détruisant la cheminée n°2. Les bombes ont provoqué la mort de 27 marins, 12 étant blessés. Ses soutes sont noyées et le destroyer coule droit, une mesure destiné à préserver la base d’une explosion.

-Relevé le 1er mai, le destroyer est remis en état au Pearl Harbor Navy Yard du 5 mai au 12 août 1950, remise en état doublée d’une modernisation de sa DCA et de son électronique. Il est de nouveau opérationnel début septembre mais arrive trop tard pour être engagé aux Phillipines.

-Il participe à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951) au cours de laquelle il est endommagé lors d’un combat contre des destroyers japonais (4 juillet 1951), les réparations l’éloignant du front jusqu’à la fin du mois de septembre.

Il est de retour peu après l’échec japonais contre la Nouvelle-Calédonie, participant dans la foulée à des escortes de convois, à la bataille de la mer de Corail puis à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953). Il subit un petit carénage de février à mai 1953 avant d’être engagé aux Carolines et dans les Mariannes jusqu’à la fin de cette double campagne en septembre 1953.

-Il est ensuite engagé dans la conquête de Formose et la reconquête de la Chine continentale, les opérations préliminaires, les opérations de combat proprement dites et le «service après vente».

-La capitulation surprend le destroyer à Okinawa. Il rallie ensuite le Japon métropolitain, opérant depuis la baie de Tokyo jusqu’au 2 décembre 1954 quand il met cap à l’est direction les Etats-Unis, faisant escale à Midway, Pearl Harbor et Bremerton, arrivant à San Diego le 24 décembre 1954.

-Il subit un grand carénage du 17 janvier au 2 octobre 1955, un grand carénage doublé d’une modernisation de l’électronique et de la DCA, les canons de 20mm étant remplacés par des canons de 40mm dont le nombre est porté à seize en deux affûts quadruples et quatre affûts doubles, une plate-forme quintuple étant débarquée pour compenser l’excès de poids.

-Stationné à San Diego jusqu’au 14 mai 1961, il rallie ensuite Norfolk où il va servir jusqu’au 5 juin 1966 date de son désarmement. Rayé du Naval Vessel Register le 14 septembre 1972, le destroyer va servir de banc d’essais électronique avant d’être vendu à la démolition le 8 mai 1980 et démantelé.

USS Taylor (DD-481)

USS Taylor (DD-468) 5

-Le USS Taylor (DD-481) est mis en service le 5 mars 1944 après vingt-trois mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 2 avril 1942.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle du 7 au 21 mars avant une période de travaux complémentaires/réparations du 23 mars au 8 avril 1944, le Taylor étant considéré comme prêt au combat le 12 avril.

-Affecté à Pearl Harbor, le onzième destroyer de classe Fletcher quitte le Norfolk Navy Yard le 15 avril, relache à Miami du 18 au 21 avril, à Vercacruz du 25 au 29 avril, franchit le canal de Panama les 2 et 3 mai, relache à San Diego du 10 au 15 mai avant de mettre cap à l’ouest, arrivant à son port d’attache le 25 mai 1944.

-Il subit son premier grand carénage d’avril à octobre 1948, son premier et seul grand carénage avant le début du conflit.

-Le 21 mars 1950, il était à la mer en compagnie d’une partie de la flotte américaine, escortant cuirassés et porte-avions, recevant des consignes de vigilance antiaérienne et anti-sous-marine.

-Il est engagé dans la défense des Phillipines, étant endommagé par un bombardement aérien japonais, recevant une bombe et une torpille le 14 septembre 1950.

-Il parvient à rallier non sans mal Pearl Harbor le 30 septembre pour des réparations d’urgence du 1er octobre au 4 novembre avant de mettre cap au Mare Island Navy Yard où il arrive le 13 novembre pour deux mois de réparations du 15 novembre 1950 au 17 février 1951, étant de nouveau opérationnel début mars à temps pour être engagé dans la campagne des Salomons (mars-septembre 1951).

-Il enchaine ensuite par la bataille de la mer de Corail en mars 1952 puis par la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) avant de subir un petit carénage à Pearl Harbor de février à avril 1953, retrouvant ensuite les Phillipines où il est endommagé par un kamikaze le 14 septembre 1953, nécessitant deux mois de réparations au Mare Island Navy Yard jusqu’au 7 décembre 1953. Il retourne ensuite au combat, participant aux opérations à Formose et en Chine continentale.

-Il rentre à San Diego le 14 novembre 1954. Il est désarmé le 23 décembre 1954 et placé sous cocon jusqu’au 4 septembre 1955 quand il est réarmé dans une configuration proche de celle du conflit, les canon de 20mm étant remplacés par des canons de 40mm _portés à douze en trois affûts quadruples_ , une plate-forme lance-torpilles quintuple étant débarquée tout comme l’affût II de 127mm remplacé par un mortier ASM qui remplace les grenadeurs axiaux. Il est officiellement remis en service le 8 octobre 1956.

-Stationné à San Diego, il est désarmé le 17 septembre 1965, rayé du Naval Vessel Register le lendemain puis transféré au Brésil où il devient le Paraïba,servant de la marine auriverde jusqu’en septembre 1978 quand il est désarmé, vendu à la démolition à un chantier taïwanais mais coulant au cours de son remorquage en juillet 1980 au large du cap de Bonne Espérance.

Publicités

2 réflexions sur “Etats Unis (49) destroyers (9)

  1. Bonjour. Je pense qu’il y a un mot oublié dans le préambule de l’article :

    (moins sur la batterie d’artillerie qui reste sauf exception à quatre ou cinq canons de 127mm que sur l’artillerie …. antiaérienne sans doute…qui augmente jusqu’à compter seize tubes en quatre affûts quadruples)

    Bonne continuation.

  2. clausmaster dit :

    Exact, j’ai oublié antiaérienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s